Recrutement Star Wars HoloNet

Duula


Duula était un des juges de la Cour de Manaan, à l'époque de la Guerre Civile des Jedi. Il participa au procès de Sunry et aux deux qui impliquèrent Revan.

  Contemporain de la Guerre Civile des Jedi, Duula était un juge selkath chargé de faire respecter la loi sur Manaan, à Ahto, au sein d'un Conseil composé des juges Shelkar, Jhosa, Kota et Naleshekan. Du fait que Manaan était une planète neutre et que la République et Empire Sith de la Forge Stellaire étaient présents pour le kolto, le fameux baume guérisseur, les rixes entre les deux camps étaient assez fréquentes et donnaient à Duula beaucoup de travail. Il était assez hautain envers les autres, préférant ne pas perdre son temps avec les individus qui ne dépendaient pas de sa juridiction. Duula pensait que la République était une institution qui avait désespérément besoin de changement. Cela avait trop duré et les Sith représentaient un vent nouveau qui soufflait sur la galaxie. Le Selkath ne croyait pas aux théories sur l'aspect maléfique de l'Empire Sith ; ils n'étaient rien comparés à l'oppression et à la stagnation que représentait fondamentalement la République. S'il avait le pouvoir de décider, Manaan aurait rejoint les Sith, pour forcer la République à accepter la marche inéluctable de l'avenir. Mais il semblait qu'il était trop sage et trop clairvoyant pour ses supérieurs ; c'était pour cette raison qu'il était confiné aux affaires judiciaires, il gênait.

    Une des affaires qui défraya la chronique sur Manaan fut bien sûr l'affaire Sunry et Duula en fut un des juges. Sunry était connu comme étant un héros de la République dans le cours de l'éternel conflit avec l'Empire Sith. Il avait été aperçu quittant un hôtel, et laissant derrière lui une femme sith morte : Elassa Huros. On l'accusa du meurtre et les autorités selkaths le mirent en détention à la prison d'Ahto. Les témoins qui prétendirent avoir assisté au meurtre étaient tenus de rester à l'hôtel en question pendant la durée du procès. Le directeur de l'hôtel, un homme nommé Ignus, fut averti du rendez-vous. Elassa avait été tuée par un tir de blaster et elle tenait une médaille de la République dans sa main, celle de Sunry.

  Pour Duula, l'idée qu'un estropié demi-humain avait pu assassiner quelqu'un d'aussi bien entraîné que la Sith Elassa Huros lui paraissait douteuse. C'était ridicule de penser qu'un homme à peine capable de marcher pouvait tuer une guerrière sith dans toute sa puissance. Duula estimait que quelqu'un d'autre avait dû se charger de la besogne, peut-être même que c'était la République. Les Sith, eux, étaient beaucoup plus directs quant à leurs intentions. En revanche, il ignorait la raison de la présence de la médaille dans la main d'Elassa, mais elle avait sans doute combattu alors même qu'elle agonisait. Duula avait l'intime conviction qu'il s'agissait là d'une conspiration de la République  et il n'avait pas peur de le dire devant ses confrères. Si le seul moyen qu'il avait de blesser la République consistait à s'en prendre à Sunry, qu'il en soit ainsi! Il jugerait cette affaire et il allait montrer que Sunry était aussi coupable qu'il avait l'air de l'être.

  Sunry attendait seul, dans sa cellule, le début de son procès, sans pouvoir mener une contre-enquête. Heureusement pour lui, le Chevalier Jedi Revan et Jolee Bindo étaient de passage sur Manaan et Bindo était un vieil ami de Sunry. Dans le but d'aider son ami, Revan se présenta devant Shelkar et manifesta le désir de mener l'enquête sur le meurtre auquel Sunry était impliqué. Le juge Shelkar n'y vit aucune objection car, dans la tradition judiciaire de Manaan, l'accusé pouvait avoir un Arbitre qui essayait de prouver son innocence devant la cour. Cet Arbitre était un tiers qui menait l'enquête, pouvait présenter des preuves au cours du procès et y parler en faveur de l'accusé. Comme Revan était un Jedi, il pouvait aisément remplir ce rôle de façon adéquate. Le jeune homme disposait d'un temps limité pendant lequel il pouvait enquêter et organiser la défense de l'accusé. Afin d'avoir le plus d'avis possible, Revan et Bindo interrogèrent tous les juges et Duula ne cacha pas son désir de faire plonger Sunry. Pour lui, l'impartialité était une chose, l'aveuglement en était une autre. Certain de la culpabilité de l'accusé, Duula revint pourtant sur son jugement lors du procès quelques temps plus tard. En effet, les informations qu'apporta Revan devant la cour lors des auditions des témoins ainsi que sa plaidoirie mirent tous les juges d'accord et ils finirent, à la surprise générale, par innocenter Sunry.

Duula

Devant Revan et Jolee Bindo, le juge Duula ne cache pas son désir de faire condamner Sunry.
Image extraite du jeu vidéo Knights of the Old Republic


  Mais ce n'était pas la dernière fois que Duula voyait Revan. En effet, le Jedi passa par deux fois devant la Cour suite à quelques troubles qu'il créa. Après avoir infiltré l'ambassade sith et laissé derrière lui plusieurs Sith morts, Revan fut emprisonné et mené devant les juges en comparution immédiate. Les vidéos montraient le Jedi entrer dans l'ambassade et en ressortir ; les Sith ne souhaitaient pas s'expliquer avec les autorités mais tout portait à croire que Revan était à l'origine des troubles. Les juges demandèrent alors une explication à la présence du Jedi à l'intérieur de l'ambassade sith. Certainement après avoir révoqué son Arbitre commis d'office, Bwa'lass, Revan aurait démontré qu'il enquêtait sur la disparition de jeunes Selkaths (dont Shasa, la fille de Shaelas) orchestrée par les Sith . Duula se serait montré sceptique devant cette affirmation : peut-être que Revan avait trop écouté les rumeurs propagées par Shaleas qui avait perdu sa filla Shasa. Mais, afin de renforcer ses insinuations, le Jedi aurait sorti soit un calepin électrique contenant toutes les preuves du complot, soit la broche de Galas, un des jeunes qui avaient disparu. Cette révélation aurait ensuite forcé les juges à ajourner l'audience le temps que la Cour puisse vérifier la validité de la preuve matérielle présentée et discuter des implications de cette affaire. La confirmation des propos de Revan fit que toutes les charges qui pesaient sur lui furent levées, afin de le remercier d'avoir porté ce crime abominable à leur connaissance.

  La seconde fois que Revan comparut devant les juges de Manaan fut lors de son escapade au niveau de la Faille de Hrakert. Duula, tout comme ses collègues, était assez en colère : Hrakert était la plus précieuse ressource de Manaan et tout ce qui les mettait en péril, elle ou le kolto qu'elle produisait, constituait une menace pour l'espèce selkath toute entière. Il ne tolérait pas ce qui menaçait leur neutralité, leur existence et leur mode de vie. Revan leur expliqua alors que des explosions s'étaient produites à la station de recherche de la Faille, révélant ainsi son existence. Duula fut abasourdi par cette annonce : si la République avait trahi le traité de neutralité qui unissait leur deux gouvernements, les répercussions seraient extrêmement graves. Cependant, Shelkar était au courant de l'existence de cette base et il fit preuve d'autorité en refusant catégoriquement que les autres juges reçoivent d'avantage d'informations sur ce sujet et en annonçant qu'il pouvait les expulser du tribunal s'ils insistaient. Revan poursuivit en déclarant que la moissonneuse de kolto avait réveillé un requin firaxan géant et qu'il avait été obligé de détruire la machinerie pour pouvoir le sauver en le faisant fuir. Entendant cela, les juges se calmèrent et furent même pensifs. Duula savait que le Jedi avait rencontré ce que les Selkaths considéraient comme un mythe : le Progéniteur, source du kolto ou du moins son gardien. Le fait qu'il l'avait sauvé donnait une tout autre tournure à cette affaire ; les juges évaluèrent les actes de Revan et la situation dans son ensemble et ils finirent par libérer et remercier le Jedi d'avoir détruit la moissonneuse et sauver le requin firaxan géant. Même si c'était certainement difficile de l'admettre pour lui, Duula éprouva du respect et de la gratitude envers Revan pour ses actions en faveur de Manaan et de son peuple.

Les catégories suivantes peuvent vous intéresser




Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Duula
Nom
Duula
Espèce
Lieu de naissance
Fonctions
Juge
Affiliation
Neutre

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
20/03/2012

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
1 206


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Fiches en relation

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire