Vitiate


Vitiate, connu également sous le nom de Tenebrae ou encore Valkorion, était l'un des plus puissants Sith ayant vécu. Il devint l'Empereur du Second Empire Sith qui fit sombrer Revan du Côté Obscur, et et mit à mal la République.

  "Vous n'apercevez qu'une fraction de la réalité. Par delà ces étoiles existent d'autres galaxies, d'autres mondes, d'autres êtres. Je les éprouverai ou les ignorerai à volonté. Je passerai l'éternité à devenir tout : fermier, artiste, simple homme. Quand toute forme de vie dans l'univers aura finalement disparu, j'attendrai dans la paix le début d'un nouveau cycle."

  "Valkorion », « Tenebrae », « Vitiate », « Empereur des Sith", rarement un être dans la galaxie posséda autant de noms et surtout d'apparences. Né d'un adultère d'un seigneur local et d'une fermière, Tenebrae était condamné à une vie de servitude oubliée de tous. Mais le destin en avait voulu autrement et, avec sa sensibilité à la Force, il s'empara d'un vaste pouvoir.

  Il devint avec le temps un être transcendant, vivant dans diverses enveloppes corporelles à travers l'espace et le temps et au pouvoir colossal. Il s'en servit afin de devenir l'Empereur de divers Empires, ennemi de diverses factions et surtout un fléau pour tous. Vitiate, en effet, n'avait qu'un seul but : dominer ou dévorer la galaxie entière pour atteindre l'immortalité.

Vitiate

Le mystérieux Empereur Sith
Image extraite du Journal de Gnost Dural


I. Tenebrae : Héritage de Nathema [5.113 av. BY à 4.999 av. BY] [haut]



1. Naissance batarde [ 5.113 avY à 5.100 av. BY] [haut]



  « J'ai mis un terme aux souffrances de Mère il y a bien longtemps, mais vos souffrances ne font que commencer. »
L'Empereur au Seigneur Dramath

  L'Empire Sith dominait de nombreux territoires à l'abri de la République et des Jedi qui ignoraient leur existence. Ce fut dans ce contexte que naquit Tenebrae, un Sith au sang pur, sur la planète Medriaas en l'an 5.113 av. BY. Fils de paysans, il ne devait pas se montrer puissant dans la Force et il était normalement condamné à ne jamais gravir les échelons de la société Sith. Pourtant, dès sa naissance, quelques signes du destin lui promettaient un avenir hors norme. En effet, les histoires le concernant affirmaient qu'il n'avait jamais pleuré et que les animaux ne l'approchaient pas.

  Tenebrae possédait des yeux aussi noirs que le vide spatial et sa voix dégageait une énorme puissance. Dès l'âge de six ans, il manifesta une sensibilité à la Force étonnante qui lui permettrait de rejoindre la caste des dirigeants. Mais ce fait attira la suspicion de son père et la vérité sur la naissance de Tenebrae éclata. Sa mère avait eu une relation extraconjugale avec le Seigneur Dramath, le maître de Medriaas, et Tenebrae était en réalité son bâtard. En apprenant cela, le père déshonoré tenta d'assassiner sa femme. Tenebrae l'en empêcha et lui brisa rapidement la nuque à l'aide de la Force. Pour la punir de son acte, le jeune Sith la tortura pendant des mois.

  Conscient de son grand pouvoir, le garçon domina rapidement son village tout en torturant et éliminant ceux qui s'y opposaient. Son appétit révélé pour la souffrance d'autrui lui fit continuer son sombre dessein aux villages voisins pendant des années. Après quatre ans de conquête sur Medriaas, il reçut la visite du Seigneur Dramath. Mais le jeune Tenebrae ne se laissa pas intimider et brisa rapidement l'esprit de son géniteur. Il le priva de ses pouvoirs et de son esprit. Et lorsqu'il en eut terminé, il enferma sa conscience dans un holocron qu'il garda secrètement pour lui. Son demi-frère, Dramath le Second, préféra quitter la planète plutôt que de l'affronter.

  D'autres Seigneurs Sith revendiquèrent la place de Dramath, mais Tenebrae les élimina également. Il devint le maître de la planète dès l'âge de treize ans. Il la renomma alors Nathema et se fit construire son palais à l'endroit même où il avait tué ses parents. Fort de ses pouvoirs et de son nouveau statut, il se présenta à Marka Ragnos, le Sith qui dirigeait l'Empire. Ce dernier fut impressionné par les capacités du garçon et lui accorda le titre de Seigneur Vitiate. Ce fut sous ce nom qu'il retourna régner sur Nathema.

Vitiate

Vitiate s'adressant à ses sujets
Image extraite du Journal de Gnost Dural


2. La découverte de Zildrog [5.100 av. BY à 5.000 av. BY] [haut]



  « Mon ascension est inéluctable. Un jour, un an, un millénaire… peu importe. J'ai la patience de la pierre et la volonté des étoiles. »
Vitiate parlant de son règne sur la galaxie

  Le nouveau Seigneur Vitiate continua à régner en maître sur Nathema. Il se consacra à l'étude du Côté Obscur de la Force afin d'augmenter toujours plus son pouvoir. Il sacrifia pour ses recherches toute ambition politique apparente ou la gloire guerrière. Sa paisible retraite lui valut également la réputation d'érudit, et non celle de guerrier, auprès des autres Seigneurs Sith. Mais l'histoire ne mentionna aucune ingérence de leur part dans la vie de Vitiate.

  Ce fut lors de ses recherches sur Nathema que Vitiate découvrit ce qui allait à la fois bouleverser son existence, mais aussi celle de la galaxie. Il dénicha en effet l'antique machine Zildrog, une arme originaire d'une certaine planète Iokath et dotée d'une intelligence artificielle très évoluée. Vitiate apprit à la faire fonctionner et comprit que la machine était capable d'aspirer l'énergie des êtres vivants et de la redistribuer à quelqu'un. Entre ça, ses pouvoirs et ses connaissances, la clef de l'immortalité et de la puissance suprême était entre ses mains.

  Le temps n'était pas encore venu pour Vitiate d'actionner la machine ou de partir à travers la galaxie pour découvrir si la planète d'origine de Zildrog ne contenait pas d'autres secrets précieux pour lui. Il planifia patiemment son plan, attendant le moment propice.

Vitiate

L'empereur Sith en pleine planification
Image extraite du Journal de Gnost Dural


3. Le Dévoreur [5.100 av. BY à 4.999 av. BY] [haut]



  « Le seigneur Vitiate avait sacrifié des milliards de vie pour voler leur force vitale et se rendre ainsi immortel. »
Dark Nyriss expliquant le rituel de Nathema

  Une centaine d'années s'était écoulées depuis que Tenebrae n'était plus pour laisser la place à Vitiate. En parallèle de ses recherches sur le Côté Obscur et Zildrog, il envoya des scientifiques et des historiens retrouver la planète natale des Sith, Dromund Kaas. Lorsque Marka Ragnos mourut, le Seigneur de Nathema resta sur sa planète et ne participa d'aucune façon au conflit politique qui en résultat ni même au duel entre Ludo Kressh et Naga Sadow pour lui succéder. Quand Sadow l‘emporta et conduisit l'Empire dans la Guerre de l'Hyperespace contre la République, Vitiate persista dans ses recherches et ne se battit pas.

  Naga Sadow entraîna finalement l'Empire Sith dans la défaite et Kreshh avait lui aussi péri. Les Sith survivants commençaient à être terrifiés pour leur avenir, redoutant le sort que la République leur réservait. Mais Vitiate, lui, était enfin prêt. Avec la découverte de Dromund Kaas, le moment était arrivé pour lui de mettre à profit ses recherches et de lancer son plan. Il invita tous les plus puissants utilisateurs de la Force à se rendre dans son palais de Nathema. Il prétendit détenir un puissant rituel Sith capable de leur donner suffisamment de pouvoir pour renverser la République.

  Une fois les Sith sur Nathema, Vitiate les tint rapidement sous sa domination. Il passa plusieurs jours à préparer son rituel avec Zildrog. Lorsque le système se mit en marche, Vitiate absorba les autres Sith et s'empara de leur pouvoir. Mais la faim était tenace et le rituel se rependit à toute la planète. En quelques instants, Vitiate avait absorbé tous les êtres vivants de la planète, y compris la faune et la flore. La Force elle-même fut distordue par le rituel et transforma Nathema en une coquille stérile.

  Devenu plus puissant que n'importe qui, Vitiate quitta la planète désormais morte et abandonna son nom pour se faire appeler « Empereur ». Il conduisit son peuple en exil à la poursuite de Dromund Kaas, pour bâtir une nouvelle société. Il leur promit qu'un jour, ils auraient leur revanche sur la République qui, de son côté, célébrait la victoire par un génocide de son ennemi.

  Vitiate prit soin de dissimuler son passé afin de cacher ses atrocités au reste de la galaxie, même si cela n'empêchera pas certaines personnes, au fil des siècles, d'entrevoir certains aspects de l'Empereur. Il conserva une carte conduisant à Zildrog, ainsi que la prison de Dramath afin de le torturer lorsqu'il le désirerait.

Vitiate

Vitiate s'adressant à ses sujets
Image extraite du Journal de Gnost Dural


II. Vitiate : Le Sombre Empereur des Sith [4.999 av. BY à 3.636 av. BY] [haut]



1. La fondation du Second Empire Sith [haut]



  « Dromund Kaas. Longtemps je me suis accroché à ce monde, avant de le délaisser comme une expérience ratée. »
Valkorion décrivant le Second Empire Sith

  À travers l'espace, l'Empereur mena son peuple constitué d'au moins des centaines de Sith et des milliers d'esclaves d'après certains historiens républicains, pendant que les autres subissaient le génocide de la République. L'Exode qui dura une vingtaine d'années prit fin avec l'arrivée de la flotte Sith sur Dromund Kass en l'an 4.980 av. BY. Pendant le voyage, L'Empereur remodela l'Empire pour en fonder un nouveau. Il créa un Conseil Noir, constitué de douze membres, lui servant de conseiller. Sa volonté de fonder une nation martiale pour renverser la République trouva écho en Odile Vaiken qui servit d'architecte à sa future flotte de guerre.

  Arrivée sur Dromund Kaas, l'Empereur fit rapidement bâtir une ville et régna depuis sa salle du trône dans la Citadelle. Le peuple Sith se développa à l'aide de l'esclavage et gagna en puissance. Dans les premiers temps, Vitiate n'hésitait pas à se montrer en public, puis il finit par se retirer. Il n'entrait alors en contact qu'avec le Conseil Noir et ses serviteurs dont il s'était assuré une totale loyauté. Il finit par abandonner son véritable corps, au profit d'autres qui servaient de vaisseau à son esprit. Il cacha son corps dans un endroit secret au cas où il devrait le réinvestir pour survivre. Il le marqua à l'aide de rituel Sith, piégeant le corps et s'offrant ainsi une dernière chance d'être immortel.

  À une époque, les membres du Conseil Noir se réunirent autour de Dark Lokess afin d'éliminer l'Empereur. Ce dernier leur montra sa puissance en éliminant la douzaine de Sith à lui seul et en refondant un nouveau Conseil Noir. De son côté, à Dromund Kaas, il continua à chercher un moyen de devenir réellement immortel grâce à tout le savoir qu'il avait acquis jusque là. Pendant ce temps, dans la galaxie, les Jedi firent face à des Sith soutenus par les esprits d'anciens Seigneur Sith, ce que certains Jedi prirent a posteriori pour une marque de défiance à l'égard de Vitiate.

Vitiate

L'Empereur et ses sujets sur Dromund Kaas
Image extraite du Journal de Gnost Dural


2. Corruption de Revan et guerres républicaines [3.976 av. BY à 3.653 av. BY] [haut]



  "Nous sommes le Côté Obscur. Nous sommes sa volonté. Nous sommes l'avenir. »
Vision des Enfants de l'Empereur

  Malgré sa rupture avec le peuple et sa quête d'immortalité, Vitiate n'en oublia pas pour autant la promesse qu'il avait faite à son peuple et qui convergeait avec ses intérêts : détruire la République. En plusieurs siècles, il échafauda un long plan qui devait le mener à une victoire rapide. Lorsqu'il localisa la sépulture de son demi-frère sur Rekkiad, il envoya un émissaire récupérer sa dépouille et délivrer un message aux peuples de guerriers mandaloriens qui y stationnaient. Il s'agissait (probablement un mensonge) d'une vision de la Force indiquant un soulèvement des mandaloriens contre la République et de la conquête de nombreux monde. Cette ingérence dans l'histoire galactique fut le début des Guerres Mandaloriennes.

  Vitiate ne se douta pas un seul instant de ce qu'il avait déclenché. Les Jedi Revan et Malak, héros des Guerres Mandalorienes, découvrirent la tombe vide de Dramath le Second ainsi que son datacron indiquant les coordonnées de Nathema. En remontant la piste, les deux Jedi parvinrent jusqu'à la Citadelle de Dromund Kaas pour assassiner l'Empereur. Mais les gardes impériaux qui lui étaient totalement soumis éventèrent leur plan et Vitiate leur tendit un piège. Officiellement, il condamna les deux Jedi à mort. Officieusement, il s'empara de leur esprit et les soumit au Côté Obscur. Il les envoya à la recherche de la Forge Stellaire, un dispositif Rakata qui lui permettrait de créer une flotte plus rapidement contre la République. Mais ces deux envoyés obscurs ne transmirent jamais aucun rapport.

  Les années passèrent et Vitiate soupçonna de plus en plus un complot d'opposition du Conseil Noir à son projet secret de guerre contre la République. Quand la conseillère Dark Nyriss subit deux tentatives d'assassinat, l'Empereur lui suggéra ouvertement de prendre un garde du corps extérieur : Scourge. Environ trois années après, il reçut le Seigneur Scourge qui insista pour lui parler directement alors que cela lui était interdit. L'Empereur salua toutefois son audace et le remercia de l'avoir informé que plusieurs membres du Conseil Noir complotaient contre lui, dont Dark Nyriss. Pour récompenser la fidélité de son sujet, il lui promit d'être l'un des premiers prétendant à la remplacer au Conseil Noir.

Vitiate

L'Empereur fait face à Revan et Malak.
Image extraite du Journal de Gnost Dural


  L'Empereur dut rappeler une nouvelle fois son pouvoir à ses subordonnés. Il envoya sa garde personnelle tuer quelques-uns des membres du Conseil Noir et convoqua les autres pour les éliminer lui-même, dont ceux qui ne faisaient pas partie de la conspiration. Il isola ensuite la planète le temps d'avoir la certitude que le problème était entièrement réglé. Peu après, ce fut Revan en personne qui débarqua à la salle du trône, accompagné de T3-M7, Meetra Surik et Scourge.

  Un duel de Force éclata entre l'Empereur et le Jedi et Vitiate tenta de s'emparer de nouveau de son esprit. Mais l'énergie de la Force qu'envoyaient les deux adversaires créa une explosion qui repoussa l'Empereur. Quand Revan chargea, le corps de l'Empereur lui assena des éclairs de Force qui lui furent partiellement renvoyés. Nourris par la colère qu'il ressentit à ce moment-là, les doigts impériaux crépitèrent et brûlèrent le Jedi à l'aide d'autres éclairs. Le droïde vint à la rescousse de son maître et tenta à son tour de l'incinérer. L'Empereur déchaîna ses pouvoirs sur lui et le pulvérisa avant de ramasser le sabre laser de Revan pour lui porter le coup de grâce.

  Meetra Surik intervint et dévia la lame tenue par Vitiate. Scourge les rejoignit et ils firent alors tous trois face à l'Empereur, prêt à l'éliminer. Ce fut à ce moment-là que le Sith au sang pur trahit ses alliés Jedi en assassinant Meetra. Profitant de la confusion, l'Empereur sonna Revan. À sa demande, Scourge justifia son acte en révélant ne pouvoir éliminer les Jedi à lui seul et qu'il les lui avait livrés. Pour prouver la fidélité de Scourge, il lui demanda alors d'achever Revan. Voyant que le Sith s'exécutait, il le stoppa. Il nomma Scourge sa Furie, son exécuteur, grâce à un rituel, et envoya Revan en prison où il tenta, grâce à la Force et aux Maîtres d'Effroi, de lui soutirer des informations cruciales.

  En faisant cela, l'Empereur jouait contre lui-même. En effet, Scourge avait prévu de le trahir bien plus tard selon une vision qu'il avait eue quand Revan de son côté influençait discrètement l'Empereur pour qu'il retarde encore son attaque contre le République. Cela n'empêcha tout de même pas l'Empereur de perfectionner son plan en faisant preuve d'une immense patience.

Vitiate

Vitiate, installé sur son trône, attend le retour de Revan.
Image extraite du roman : The Old Repulic - Revan


  Dans le même laps de temps, il infiltra directement la République et les Jedi afin de se débarrasser des Esprits Sith dans le reste de la galaxie afin d'assurer qu'aucun ancien Sith ne vienne déjouer son plan. En l'an 3.6 81 av. BY, les troupes de l'Empereur attaquèrent par surprise la République et retourna une partie de l'opinion publique contre elle. Montrant son impatience, Vitiate crut à une victoire rapide. Mais la débâcle de ses troupes sur Bothawui redonna du courage aux républicains. L'arrivée des Mandaloriens dans le camp impérial ne suffit pas. La guerre faisait des milliers de morts et l'Empereur ne parvenait pas à renverser son ennemi de toujours. Parmi les pertes de Vitiate se trouvaient par ailleurs les Maîtres d'Effroi qui furent capturés par la République et enfermés sur Belsavis.

  En l'an 3.678 av. BY, alors que la guerre faisait rage, il décida de se servir de son apprentie Exxal Kressh pour une nouvelle expérience. Il voulut se servir de la Force sur elle pour la manipuler comme une marionnette qui deviendrait ses yeux, ses oreilles, et son instrument. Cette dernière découvrit les intentions de son maître et prit la fuite pour aider la République. Ce fut le jeune Teneb Kel qui la traqua et l'élimina, gagnant ainsi une place au Conseil Noir. Cela n'empêcha pas l'Empereur de continuer cette expérience avec d'autres enfants, et le Conseil Noir d'en être informé par Teneb Kel (l'ayant appris de Kressh).

  Ainsi, Vitiate créa les Enfants de l'Empereur qu'il envoya infiltrer la République afin de lui servir d'espion et de saboteur à sa guise. L'un d'eux, le Premier Fils, cacha la présence de l'Empereur en eux. À sa guise, Vitiate les activait pour obtenir quelque chose d'utile et désactivait ensuite l'enfant. Certains d'entre eux n'avaient même pas conscience de n'être qu'un jouet impérial, comme le Maître Jedi Syo Bakarn.

  Contre toute attente, la guerre étant après tout qu'une distraction servant ses desseins, l'Empereur décida de demander la paix à la République. Lors de la signature du traité de Coruscant, il fomenta grâce à ses Sith un piège qui mena au Sac de Coruscant par Dark Angral et Dark Malgus. Cet avantage permit un traité en leur faveur et l'Empire gagna des systèmes qui leur serait fort utiles pour se réarmer et éliminer un jour définitivement leurs ennemis. Ainsi débuta la Guerre Froide qui allait lui servir pour se préparer à un nouveau rituel.

Vitiate

La voix de l'Empereur transmet ses ordres à Teneb Kel.
Image extraite de : The Old Repulic - Le Sang de l'Empire


3. Absence [3.653 av. BY à 3.636 av. BY] [haut]



  « L'Empereur est… distrait. Je pourrais faire du Temple noir un monument à mon effigie, il ne s'y opposerait pas. »
Dark Jadus parlant de l'absentéisme de l'Empereur

  À cette époque, l'Empereur n'apparaissait plus qu'à travers sa voix, un Voss qu'il avait capturé et possédé de son pouvoir pour servir d'intermédiaire. Il y avait également la main, un groupe de fanatiques le servant aveuglément et connu de très peu d'impériaux et de Sith. Ce choix de règne attira les suspicions de certains Sith qui ne croyait alors plus en l'Empereur et à son pouvoir sur eux. Vitiate était alors vu par certains comme un concept vide et qui pensait alors d'une manière ou d'une autre d'en tirer avantage.

  Et pourtant, Vitiate n'avait pas complètement abandonné l'Empire. Il s'était retiré dans sa forteresse en orbite de Dromund Kaas et attendait la suite des évènements. Un Chevalier Jedi attira son attention lorsqu'il affronta Dark Angral avec Kira Carsen, l'une de ses enfants, près de Tython. Il l'activa alors, révélant sa présence, pour stopper le Jedi qu'il vit comme une menace pour lui dans la Force. Kira échoua et Vitiate attira l'attention des Jedi sur lui. Quand la guerre reprit, un déserteur Sith aida la République sur Quesh, l'Empereur y envoya Scourge. Ce dernier l'informa à son retour que le puissant Héros de Tython était présent sur la planète.

  Un commando Jedi débusqua peu de temps après sa forteresse spatiale afin de le capturer. L'Empereur sentit leur présence et se prépara. Le Héros de Tython arriva jusqu'à la salle du trône et vainquit Scourge avant d'être rejoint par les autres utilisateurs du Côté Lumineux. Le corps de l'Empereur leur fit une démonstration de sa puissance et les assomma tous après un bref combat. Il manipula alors les esprits des Jedi pour en faire ses instruments et mettre un point final à la galaxie. Quelque temps après, le Héros de Tython se libéra de son emprise mentale et prit la fuite avec son équipage et Scourge qui le trahit pour la seconde fois.

Vitiate

L'Empereur fait face au commando jedi avec rage.
Image extraite du jeu : The Old Republic.


  Pendant que l'Empire se démenait dans le conflit, l'Empereur dut faire face à ses propres contretemps, même s'ils n'étaient que minimes. Alors qu'il avait envoyé sa voix sur Voss pour étudier une présence du Côté Obscur, celle-ci resta prisonnière de l'entité. Puisque la voix s'était éteinte et que l'Empereur ne faisait aucun signe auprès du Conseil Noir, Dark Baras commença ses manigances pour la remplacer de manière officieuse. Vitiate envoya alors sa Main recruter un guerrier Sith que Baras avait trahit et l'engagea comme nouvelle Furie afin de remplacer Scourge et le chargea de s'occuper du sort de Baras.

  La Furie fit taire la voix sur Voss, permettant à l'Empereur de récupérer la puissance en elle et la transférer dans un autre corps. Elle se chargea également de Dark Baras et la présence de la Furie rappela à tout le reste du Conseil Noir que l'Empereur était toujours là et régnait sur eux. Pendant ce temps, Vitiate remarqua un autre Jedi, le Barsen'thor, qui traquait les Enfants de l'Empereur qu'il avait activités afin de déstabiliser la République. Le Jedi consulaire parvint à terrasser le premier Fils et à révéler à la République la localisation de tous les enfants. En autre contretemps, le Héros de Tython participait également à la guerre et neutralisa l'ancien commando Jedi, le privant ainsi d'un carnage sur une planète en guerre, alors qu'il en avait besoin pour démarrer un nouveau rituel visant à le rendre encore plus puissant et réellement immortel.

  L'itération corporelle de Vitiate se rendit au Temple Noir pour son obscur rituel. Le Chevalier Jedi accompagné de Scourge et de ses alliés le prit d'assaut. L'Empereur usa de sa puissance en créant divers doubles pour se battre, ou encore en usant d'éclair de Force qui avait jadis mis à mal Revan. Mais le Héros de Tython tint bon et finit par vaincre le corps obscur. Dans un dernier soupir, le corps utilisa toute sa rage pour détruire l‘endroit, mais ne parvint pas à éliminer le Jedi.

Vitiate

L'enveloppe corporel de l'Empereur devant l'arrivée du Jedi
Image extraite du jeu : The Old Republic.


  L'esprit de Vitiate, affaibli par ce combat, se rendit un moment sur Yavin IV. Il se fit débusquer par Revan, revenu d'entre les morts, qui tenta de pratiquer un rituel afin de redonner une forme physique à l'Empereur et l'éliminer pour de bon. Vitiate était prêt à son retour, mais une Coalition de républicains et d'impériaux l'en empêcha. Sous forme éthérée, l'Empereur leur annonça qu'il récupérerait bientôt la galaxie qui lui appartenait avant de se retirer.

  La nouvelle étape de son plan consistait à s'emparer des soldats et des Sith de Ziost afin d'éliminer la population locale et gagner en puissance. Une fois encore, des membres de la Coalition intervinrent et attirèrent ses corps contrôlés dans un piège dans la capitale de New Adasta, afin de les libérer de sa sombre influence. Malgré cela, l'Empereur ne fut en aucun cas gêné dans son ambition millénaire. À l'aide de ses pouvoirs, il dévora Ziost comme il avait précédemment dévoré Nathema afin de gagner en puissance.

  L'esprit de Vitiate se retira alors de l'espace galactique connu. Certains membres de la coalition menés par le membre du Conseil Noir Dark Marr le traquèrent afin d'en finir avec lui et l'empêcher de détruire la galaxie. Il réduisit la flotte du Sith à néant et le captura avec l'un de ses alliés. Il se présenta alors sous son autre identité : Valkorion, l'Empereur de l'Empire Éternel de Zakuul.

Vitiate

L'essence de l'Empereur quitte Yavin IV.
Image extraite du jeu : The Old Republic - Shadows of Revan.


III.  Valkorion : L'immortel [ ?? à 3.630av. BY] [haut]



1. Des terres de richesses [haut]



  « Avant que je vous honore de ma présence, vous n'étiez rien que des grains de poussière noyés dans le chaos du néant. »
Valkorion

  Les explorations de l'Empereur censées le conduire sur Iokath lui firent traverser l'Espace Sauvage où la Flotte Éternelle, une armada surpuissante, avait sévi. Il découvrit la planète Zakuul qui pouvait lui servir de point de départ pour ses recherches. Puisqu'il s'agissait d'une société primitive, il devait alors refonder un Empire. Dans le processus, il ambitionna d'améliorer ce qu'il avait accompli avec les Sith et sa société gangrenée.

  Pour un tel projet, Vitiate avait besoin d'une incarnation. Il repéra le guerrier Valkorion, fort et réputé sur Zakuul et posséda son corps tout en se débarrassant de son âme. Il joua sur les croyances archaïques de la planète, ce faisant passer pour l'élu de la prophétie qui devait renverser les anciens dieux de Zakuul. Il modifia les castes sociales sensibles à la Force pour les fusionner en une seule : les Chevaliers de Zakuul dont il fit sa garde. À partir de là, il organisa Zakuul selon sa propre vision, lui donnant de la grandeur et de la force afin de créer l'Empire Éternelle qu'il dominerait toute son existence. Ses recherches lui permirent de retrouver la Flotte Éternelle qui lui donna la puissance militaire. Il construisit un trône capable de la contrôler.

  À bord de son nouveau vaisseau charnel, Valkorion battit une dictature totalitaire, mais éclairée. En effet, bien que tous les pouvoirs lui appartenaient, l'image qu'il donnait était celle d'un dirigeant aimant qui s'occupait de son peuple. En effet, débarrassé de tout pouvoir décisionnel, le peuple de Zakuul pouvait se concentrer sur des activités artistiques et philosophiques, tout en sachant que leurs besoins étaient assouvis par des droïdes qui s'occupaient de tout le reste.

  Fort de sa technologie et des Chevaliers de Zakuul, l'Empire Éternel prospéra et resta inconnu du reste de la galaxie. Valkorion était immortel et régna de nombreux siècles. Pendant ce temps, il délaissait de plus en plus le Second Empire Sith, sans jamais révéler à quiconque son infidélité politique ni ses sombres projets.

Vitiate

Valkorion et ses fidèles
Image extraite de la cinématique d'introduction du jeu : The Old Republic - Knights of the Eternal Throne.


2. Un dirigeant exemplaire ? [haut]



  « Un homme peut avoir tout ce qu'il veut s'il est prêt à faire des sacrifices. Par votre naissance je fais ce vœux solennel : vous n'aurez rien. Votre seul privilège sera la boue. Dans les ténèbres, seul votre ambition vous guidera. Tous vos sermons, toutes vos promesses, n'appartiendront qu'à vous. La guerre sera votre seule liberté. Vos pertes seront votre seul héritage. La douleur sera votre seul droit. Et quand les ténèbres vous trouveront, vous devrez les affronter seuls. »
Valkorion à ses enfants

  Un beau jour, Valkorion fit la connaissance de Senya Tirall, l'une de ses Chevaliers. Il la remarqua notamment pour sa franchise et commença alors à la fréquenter. En admiration face à son attitude bienveillante et son assurance, Senya ne tarda pas à tomber amoureuse de lui. Valkorion s'autorisa ce plaisir qu'il avait longtemps ignoré en tant qu'Empereur des Sith.

  La relation que Valkorion entretint avec Senya lui donna deux jumeaux, Thexan et Arcann, puis Vaylin, sa préférée. Bien qu'en désaccord avec sa compagne quant à la manière d'élever leurs enfants, Valkorion leur refusa tout privilège. Il fit s'entraîner dur ses fils afin de les renforcer et de leur apprendre à gagner ce qu'ils désiraient. Tandis qu'ils fournissaient moult efforts pour lui, il daigna souvent leur accorder de l'importance. Il se montra également de plus en plus distant avec le reste de sa famille.

  De son côté, Vaylin fut élevée par sa mère jusqu'à ce qu'elle montre un très grand pouvoir dans la Force. Là, Valkorion l'isola avec ses prêtres. Senya tentera de la récupérer, mais Valkorion en personne vint l'en empêcher. Il envoya Vaylin dans le sanatorium qu'il possédait sur Nathema afin de museler son pouvoir pour qu'elle ne représente aucun danger. Toutes ses divergences d'opinions avec Senya eurent raison de leur relation et elle quitta leur foyer.

Vitiate

Valkorion regarde ses deux fils s'entraîner.
Image extraite de la cinématique d'introduction du jeu : The Old Republic - Knights of the Fallen Empire.


  Finalement, quand ils semblèrent prêts, Arcann et Thexan menèrent de brèves campagnes contre la République et l'Empire Sith et lui ramenèrent des sabres laser comme trophée. Valkorion, à son habitude, ne leur accorda aucune importance. Ce fut à ce moment-là qu'Arcann, rempli de colère, se jeta sur lui pour le tuer. Thexan protégea son père au péril de sa vie. Face à cette colère et cette tentative d'arracher ce qu'il désirait, Valkorion comprit que l'éducation d'Arcann avait enfin pris son sens. Il accepta alors son fils auprès de lui.

  De l'autre côté de la galaxie, Dark Marr était déterminé à le retrouver et à l'éliminer. Lorsqu'il approcha de son territoire, Valkorion envoya la Flotte Éternelle afin de le détruire. Le Sith et un de ses alliés furent conduits à sa salle du trône sur Zakuul. Marr refusa de s'agenouiller devant son ancien Empereur et tenta d'attaquer. Valkorion acheva son existence à l'aide de la Force. Quand ce fut au tour de l'allié de Marr, Arcann décida de nouveau de le trahir et de l'affronter avec l'aide de l'étranger.

  Valkorion n'hésita pas une seule seconde et repoussa ses adversaires. Lorsqu'il s'en prit à son fils, l'étranger en profita pour lui porter un coup dans le dos et élimina son corps. Valkorion transféra alors son essence dans son assassin, sans pour autant tenter de s'emparer de son corps trop faible pour supporter toute sa puissance. Valkorion, l'Empereur Éternel, fut déclaré mort. Arcann reprit le trône, congela l'assassin désormais connu comme l'Étranger, et mena une campagne de représailles contre la République et les Sith.

Vitiate

Le corps de Valkorion vient de subir un coup mortel.
Image extraite  du jeu : The Old Republic - Knights of the Fallen Empire.


3.  Un Étranger pour lui-même [3.636 av. BY à 3.630 av. BY] [haut]



  « Vous avez été un pion exemplaire, que j'ai transformé en un réceptacle de puissance suprême… digne de préserver mon esprit. »
Valkorion en s'emparant du corps de l'Etranger.

  L'Étranger était prisonnier dans la carbonite et empoisonné par elle. Valkorion utilisa ses pouvoirs pour le maintenir en vie et communiquer avec lui dans son esprit. Il lui résuma le sort de la galaxie, tombé sous la domination d'Arcann et planta les premières graines de sa manipulation. Il lui expliqua que ses enfants, contrairement à l'Étranger, n'étaient pas dignes de son trône et qu'il aiderait son assassin à le leur reprendre. Il fit son possible pour se montrer sincère afin de piéger l'Étranger le moment venu et de s'emparer de lui.

  Finalement, l'Étranger fut libéré par Lana Beniko, une ancienne impériale membre de la Coalition qui avait traqué Vitiate sur Yavin IV et Ziost. Les alliés de l'Étranger fuirent les troupes d'Arcann et finirent dans les marais sans fin où ils trouvèrent le Cénotaphe, un antique vaisseau, et furent rejoints par Senya elle-même. Quand ils furent débusqués, Valkorion ralentit la perception du temps de son assassin pour pouvoir lui proposer ses pouvoirs et les aider à faire face à leurs adversaires. Il refera cette proposition sur Asile quand l'Étranger dut affronter Arcann.

  Valkorion assistait à tout ce que faisait l'Étranger et, à chaque fois qu'il le pouvait, il lui proposait son aide ou ses conseils. Son but inavoué était de préparer physiquement et mentalement son hôte tout en s'ouvrant le chemin vers le trône éternel. Il le testa alors sur Odessen, planète refuge pour l'Alliance contre Arcann, en le conduisant seul dans la jungle et en l'abandonnant aux créatures locales. Il prétexta avoir d'autres occupations, mais il l'observa en secret. Il continua ce manège quelques temps, laissant son futur vaisseau affronter et renverser Arcann sans lui. Mais à la chute d'Arcann, ce fut Vaylin, bien plus redoutable, qui prit le trône.

Vitiate

L'esprit de Valkorion montre à l'Etranger qu'il est toujours puissant et qu'il pourrait lui causer du tord s'il le désirait.
Image extraite  du jeu : The Old Republic - Knights of the Fallen Empire.


  Voyant les progrès effectués par l'Étranger, il décida de lui réapparaître lors de la bataille de Voss afin d'admirer le carnage et pouvoir s'adresser à Senya qui s'était réfugiée sur la planète. Il remit en garde son instrument contre la puissance de Vaylin et le poussa à éliminer Arcann qui profitait des soins de Senya après la bataille d'Odessen. Pour Valkorion, son fils ne représentait pas seulement un obstacle, il était aussi une réserve de puissance à absorber. Mais Arcann parvint à fuir.

  Valkorion suivit la progression de la guerre et jugea inutile de reprendre le Cénotaphe que Vaylin venait de détourner. Pourtant, il n'eut d'autre choix que de suivre l'Étranger et d'assister à sa confrontation avec l'Impératrice. Comme son corps était en difficulté, Valkorion n'eut d'autre choix que d'intervenir. Il apparut à sa fille et prononça la phrase activant son contrôle mental : « Prosterne-toi devant le dragon de Zakuul" ; révélant ainsi cette arme et son méfait à l'Étranger et à l'Alliance. L'impératrice n'eut alors d'autre choix que de se retirer.

  L'Alliance continua la guerre et découvrit la planète Iokath. Puis elle lança l'opération Gueule du Dragon où l'Étranger et Theron Shan s'infiltrèrent à une réception de Vaylin. Quand Arcann débarqua, l'Étranger dut l'affronter à nouveau. Valkorion espérait que l'Étranger l'écouterait et éliminerait son fils. Toutefois, rien dans l'histoire galactique n'indiquait que la soif de puissance de Valkorion fut assouvie ce soir-là. Vaylin, quant à elle, avait fui sur Nathema pour se débarrasser de son entrave mentale.

  Valkorion n'eut d'autre choix que de guider ses alliés de fortune vers sa planète natale. Pour cela, il partagea en rêves des souvenirs qu'il avait de Vaylin et de cette planète. Il justifia le choix du conditionnement de sa fille comme moyen de protection, mais cacha toutes les exactions qu'il avait commises sur la planète. Quand les membres de l'Alliance arrivèrent en orbite, Valkorion sentit son pouvoir faiblir à cause de la corruption de la Force qu'il avait perpétrée. Il ne put manipuler son hôte qu'avec parcimonie et ne put l'empêcher d'entrer dans sa chambre forte contenant de nombreux accessoires, dont la prison de Dramath, un holocron qui pouvait lui causer du tort.

Vitiate

L'esprit de l'Empereur fait face à Vaylin.
Image extraite  du jeu : The Old Republic - Knights of the Eternal Throne.


  Au départ de Nathema, Valkorion ne savait pas ce que cachait exactement l'Étranger (qui avait découvert l'holocron et parlé à Dramath), mais il n'avait pas le temps de s'en soucier. Vaylin était en train d'attaquer Odessen. À l'issue de la bataille, l'Étranger l'affronta. Face au déferlement de puissance de l'Impératrice, il fut contraint de l'éliminer. Valkorion absorba alors toute la puissance de sa fille pour se renforcer. La Flotte Éternelle finit par attaquer au hasard des cibles et Valkorion expliqua au chef de l'Alliance qu'il devait s'asseoir sur le trône pour la stopper.

  L'Étranger se rendit alors sur Zakuul et atteignit rapidement le trône. Son corps et son esprit étaient suffisamment préparés pour accueillir l'esprit de l'Empereur. Il se retourna alors contre son hôte, pénétra sa conscience et brisa son âme. Ainsi, une fois son corps maîtrisé, il pourrait de nouveau régner sur la galaxie comme un être suprême. Mais l'esprit de l'Étranger avait survécu en prenant la forme de Valkorion au tréfonds de sa psyché. Son esprit débusqua celui de l'usurpateur pour une ultime confrontation.

  La lutte psychique fut féroce et repoussa les limites de la pensée et de la Force puisqu'intervint dans la psyché de l'Empereur la famille de Valkorion : Arcann, Vaylin, Senya. La lutte épuisait l'Esprit de Valkorion et l'Étranger en profita pour utiliser une dernière ruse contre l'usurpateur. Puisqu'il s'agissait de son esprit, il pouvait également en fixer les règles. Il décida que le contrôle mental de Vaylin, présente avec eux en Esprit pour finalement lutter contre Valkorion, fonctionnait également pour l'Empereur Éternel. Avec l'aide de l'holocron de Dramath et de toute sa puissance et celle de ses alliés, l'Étranger détruisit définitivement l'Esprit de l'Empereur Valkorion.

Vitiate

La mort définitive de Tenebrae
Image extraite  du jeu : The Old Republic - Knights of the Eternal Throne.


  Les rêves d'immortalité de Vitiate s'envolèrent avec sa disparition. Il ne put découvrir que cette lutte avait mené à une nouvelle activation de Zildrog et la destruction de la Flotte Éternelle. Zakuul chercha alors son indépendance et la République et le Second Empire Sith recommencèrent une nouvelle guerre… sans lui.

IV. Empereur des Sith : La résurrection [haut]



  Au moment où l'Étranger avait éliminé l'esprit de Valkorion, ses anciens serviteurs Kira Carsen et Scourge, avaient retrouvé son véritable corps et le détruisirent. Le rituel Sith gravé dans la chaire s'enclencha et une sorte de maladie de Force les atteignit et les laissa dans le coma une année. Ce fut la Jedi Satele Shan et ses apprentis qui les retrouvèrent et les sortirent de leur état. Immunisés à cause de leur passé avec Vitiate, les deux utilisateurs de la Force n'avaient pas souffert du rituel, contrairement à Satele et les siens qui tombèrent malades. Alors qu'ils étaient à leur tour dans le coma, leur esprit commença à communiquer ensemble, comme si Vitiate essayait de se reconstituer et de revenir dans la galaxie.

  Scourge et Kira mirent les infectés dans un vaisseau à l'abri afin d'éviter toute autre contamination. Ils trouvèrent l'Étranger et lui demandèrent de l'aide pour régler le problème Vitiate définitivement.


En savoir plus

  L'auteur de la fiche a choisi de nommer l'Empereur Vitiate dans sa fiche, car cela correspondait à son identité qui a publiquement régné le plus longtemps. En effet, il ne se nomma Tenebrae que quelques années et Valkorion quelques siècles.

  Certains événements dans l'Extension Knights of the Eternal Throne dépendent du joueur. Il est possible que Dramath aide l'Étranger si ce dernier l'a préservé dans l'holocron. Si le joueur a épargné Senya et Arcann, ce sont eux qui l'accompagnent pour reprendre le trône. Ils rejoignent alors l'Étranger par le biais de l'holocron et de la Fore. Si le joueur les a éliminés, ce sont leurs esprits qui interviennent lors de la confrontation finale contre Valkorion.

  L'identité de l'Étranger est inconnue. Il représente le personnage de la classe choisie par le joueur. Mais, puisque la vision de Scourge face à l'Empereur représentait le Chevalier Jedi, cela laisse deux hypothèses. Soit la vision concernait le corps qu'a affronté le Chevalier dans le Temple Noir, soit elle concernait la fin définitive de l'Empereur. Vu l'assurance et la clarté de la vision de Scourge, il est probable qu'elle indiquait la fin définitive de Valkorion. L'Étranger serait alors le Héros de Tython.


Actualités en relation

HoloNet : Critique de l'extension Offensive de The Old Republic

Pour commencer, faisons un rapide point en arrière. Les deux dernières extensions de The Old Republic offraient à l'époque un nouveau système : une histoire en épisodes disponible pendant la durée de l'abonnement, ce que l'on...


HoloNet : L'Empereur Sith à l'honneur du dernier pack de fiches The Old Republic !

Ce week-end est un peu particulier cher lecteur, et c'est humblement que je me tourne vers vous pour partager ce pack de fiche The Old Republic. Depuis deux semaines, en corrélation avec la sortie de la prochaine extension...


Informations encyclopédiques
Vitiate
Nom
Vitiate
Autre(s) nom(s)
Tenebrae, Valkorion, Empereur des Sith
Espèce
Date de naissance
5.113 avBY
Lieu de naissance
Medriaas (Nathema)
Date de décès
3.630 avY
Lieu de décès
Esprit de l'Etranger / Zakuul
Fonctions
Empereur du Second Empire Sith
Empereur de l'Empire Éternel
Armes
Affiliation
Empire Sith
Second Empire Sith
Empire Éternel
Interprété par
Vitiate : Doug Bradley (VO), Jean-Claude Sachot (VF) Valkorion : Darin De Paul (VO), Patrick Raynal

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
19/10/2019

Date de modification
03/11/2019

Nombre de lectures
899


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "Vitiate" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.