Komad Fortuna


Komad Fortuna était un célèbre chasseur qui parcourait des mondes comme Tatooine et Kashyyyk, à la recherche de gros gibier. Il croisa la route du Chevalier Jedi Revan.

  Komad Fortuna était un illustre chasseur connu pour pratiquer la chasse dans les règles de l'art. Ayant suivi les traces de son père, lui aussi chasseur, le Twi'lek parcourait la galaxie à la recherche d'un beau gibier digne de ce nom. Une vingtaine d'années à pratiquer la chasse qu'il considérait comme un art aiguisa son instinct et ses talents. Contrairement à d'autres, il préférait chasser en solitaire et être le seul à courir le risque. Alors que la galaxie connaissait la Guerre Civile des Jedi, Komad Fortuna débarqua sur Tatooine, planète aux mains de la Corporation Czerka.

  Sur la planète des sables, la chasse était pratiquée comme un sport et non comme un art. Dans le désert, on trouvait beaucoup de wraids et ils constituaient le butin des chasseurs sportifs. Mais ce n'était pas ces wraids qui avaient attiré Komad ; en effet, il avait entendu parler d'une gigantesque créature féroce, le plus gros prédateur de Tatooine, le dragon krayt qui pouvait bien représenter, pour Komad, le gibier ultime Les dragons krayt chassaient en solitaire ; aussi, tout ce qui attirait leur attention devenait leur proie. Ils étaient à la fois rares et dangereux et Fortuna les respectait, considérant comme un véritable honneur de les chasser. La bête ne se montrait qu'au véritable chasseur, celui qui savait que la patience était la clé pour vaincre.

  Ainsi, Komad attendait l'heure de son combat contre un dragon krayt. Quand il n'était pas à pister ses prédateurs, il était à Anachore, au comptoir de chasse tenue par Fazza Utral. C'était le coin où se retrouvaient la plupart des chasseurs : il y avait, entre autres, Dorak Quinn, Tanis Venn et les Gamorréens Gurke, Narkal et Ugzak. Fortuna trouvait le premier honorable mais il avait un peu de mal avec les autres. Bien qu'il n'était pas le seul, Tanis pratiquait intensivement la chasse de masse avec des droïdes de combat et, à force de tuer trop des wraids,risquait de ruiner la chasse. A ce rythme, les chasseurs solitaires comme Fortuna finiraient par être les seuls à prospérer. Les Gamorréens n'étaient pas de la meilleure compagnie : ils chassaient mais revenaient souvent avec des objets récupérés au lieu de peaux ou de perles. Fortuna en était sûr, leur proie se tenaient debout, comme ce pauvre chasseur débutant du nom de Ward Fizark. Mais la Corporation Czerka qui gérait toute la ville d'Anachore n'avait que faire de leurs agissements, d'autant plus que Gurke dépensait son argent dans les magasins de la compagnie. Bien qu'il était en désaccord avec certains chasseurs, Komad gardait ses opinions pour lui, ne voulant pas donner de leçon de moral.

  Si quelqu'un connaissait les dunes, c'était bien Komad, du fait de sa lente traque du gibier ultime, le dragon krayt. Ce fut pour cette raison que le Chevalier Jedi Revan vint le voir, lui qui cherchait quelque chose de bien précis situé dans l'immensité du désert. Comme le Twi'lek le lui affirma, pour connaître parfaitement les dunes de Tatooine, il fallait vivre comme les Hommes des Sables. Komad conta à Revan une anecdote où ils les avaient vu surgir de vieilles ruines avec des sacs et des conteneurs ; les ruines en question étaient de vieux entrepôts qui étaient à présent recouverts de sable. Le Jedi, intrigué, voulut savoir s'il avait vu un objet étrange dans les mains des Tusken mais le chasseur répondit négativement. Seul les Hommes des Sables pouvaient lui dire ce qu'il y avait là-bas, mais il n'y avait qu'en utilisant la force qu'il pouvait y parvenir, ceux-ci étant très sauvages et agressifs envers les étrangers. Tout le contraire des Jawas qui, en plus de bien connaître ces terres désertiques, étaient d'avantage intéressés par le négoce que par la conversation ; leur langue était très difficile à comprendre, aussi Fortuna souhaita bonne chance à Revan si celui-ci réussissait à leur faire dire autre chose que le prix d'un droïde. Ils échangèrent ensuite quelques mots concernant la chasse puis se quittèrent.

Komad Fortuna

Komad Fortuna explique à Revan l'importance de l'art dans la chasse.
Image extraite du jeu vidéo Knights of the Old Republic


  Finalement, quelques temps plus tard, Komad trouva enfin un dragon krayt et le pista jusqu'à son repaire. La bête était gigantesque et représentait un défi si énorme que le chasseur se vit obliger de prendre un associé. C'était, après tout, une occasion très spéciale : il était rare de voir des dragons taureaux et la taille de celui-ci était encore plus exceptionnelle. Il était plus gros que celui que son père avait abattu il y a dix ans. Devant une telle créature, Komad décida qu'il allait le chasser en utilisant des moyens peu orthodoxes, d'autant que la situation était assez critique. En effet, le cycle naturel de Tatooine couvrait plusieurs centaines d'années mais il fallait tenir compte des complications, comme celles liées à la présence des colons. Les dragons krayt se nourrissaient de banthas ; si le nombre de l'une ou l'autre des espèces chutait, l'autre devenait trop importante et déséquilibrait le cycle. Les colons se servaient des banthas, ce qui faisaient que les dragons avaient moins à manger. Celui que Komad chassait était très proche d'Anachore ; peut-être il y en aurait d'autres mais ce dragon était une menace pour les villes environnantes. Ainsi, bien qu'il le regrettait (il aurait voulu affronter le monstre loyalement), il plaça des mines autour de l'entrée mais il fallait l'attirer dehors. Le problème était que sa période d'hibernation n'était pas terminée. Ça n'allait pas être simple de le réveiller....

  Le camarade de Komad se montra impatient d'éliminer le dragon et, blaster au poing, se précipita, malgré les avertissements du Twi'lek, vers la grotte ; le dragon n'en fit évidemment qu'une bouchée. Quelques instants plus tard, Fortuna vit arriver Revan et deux autres de ses compagnons. Le Jedi était en fait à la recherche d'une carte stellaire et celle-ci semblait se trouver dans l'antre du dragon. Komad ne savait rien à ce sujet mais, en observant la grotte, on avait l'impression qu'elle avait été creusée délibérément, à coups de pelle et de pioche. Les dragons krayt étaient opportunistes et tellement paresseux qu'ils pouvaient s'installer dans le repaire de quelqu'un d'autre. Le chasseur et le Jedi avaient un but en commun : chasser le dragon krayt, aussi finirent-ils par s'associer. Il fallait appâter le dragon hors de sa cache et l'attaquer rapidement ; tant qu'elle était à l'intérieur, c'était impossible. Fortuna eut alors l'idée d'amener des banthas jusqu'à l'entrée de la grotte ; pour cela, il fallait utiliser du fourrage, comme le faisaient les Hommes des Sables. Si Revan parvenait à trouver du fourrage et à attirer les banthas sur place, la bête sauterait sur les mines lorsqu'elle sortira pour manger. Pas très glorieux, mais c'était la meilleure solution.

  Revan et ses compagnons trouvèrent le fourrage, ainsi qu'un petit troupeau de banthas qui avançait dans le désert. Après avoir défait un groupe d'Hommes des Sables qui les attaqua, le Jedi amena les créatures puantes en position, au niveau de l'entrée de la grotte et le dragon, sentant l'odeur alléchante de son prochain repas, sortit de sa torpeur et de la caverne dans un long grognement , prêt à avaler le troupeau entier. A son passage, les premières mines explosèrent sous son ventre, mais cela ne sembla pas suffire ! Le dragon continua d'avancer au milieu des explosions toutes aussi puissantes les une que les autres jusqu'à s'effondrer à quelques mètres du petit troupeau de banthas, mort. Komad éclata de joie : la bête était morte ! Certes, le combat final n'avait pas eu lieu mais elle avait bien combattu et il s'en souviendra. Cette victoire était également celle de Revan et le chasseur le remercia pour son aide. Mais le Jedi n'en voulait pas ; après tout, c'étaient les connaissances de Komad qui leur avait permis d'y arriver. Devant une telle flatterie, le chasseur, modeste, déclara que n'importe qui pouvait placer des explosifs, la différence étant que lui en avait honte. Fortuna retourna ensuite à Anachore, laissant Revan et ses compagnons entrer en toute sécurité dans la grotte du dragon krayt.

Komad Fortuna

Oh, la belle bête !
Image extraite du jeu vidéo Knights of the Old Republic


  Son défi sur Tatooine relevé, Komad Fortuna commença à regarder ailleurs, à la recherche d'un nouveau gibier prestigieux. Sa quête le mena sur Kashyyyk, un monde très arboricol, à milles lieux des déserts de sa précédente escale. Fortuna n'était pas sûr d'être autorisé à chasser car la Corporation Czerka , comme à Anachore, semblait tout contrôler sur la planète mais les officiels présents à l'avant-poste, comme Janos Wertka, n'étaient pas dérangés de le voir traîner dans les Terres d'Ombre, du moment qu'il avait payé la taxe d'arrimage. Kashyyyk était une pure merveille et c'était vraiment dommage que la Czerka soit ici ; ils ne savaient pas apprécier la nature sauvage de ce monde. Komad était obligé de traiter avec eux, bien qu'il aurait préféré que ça soit avec la population indigène, les Wookies, dont il espérait gagner leur confiance pour comprendre leur façon de chasser. Mais la gagner était difficile car les Wookies n'avaient aucune confiance dans les étrangers et, au regard des activités monstrueuses de la Czerka sur Kashyyyk, cela se comprenait. En effet, la population indigène avait été honteusement réduite en esclavage et le chasseur ne comprenait pas comment les Wookies pouvaient tolérer de tels abus. C'était facile à dire pour lui, mais il y avait toujours la possibilité de se battre, même s'il n'y avait aucune chance de l'emporter.

  La route de Komad croisa à nouveau celle de Revan qui venait de poser son vaisseau, l'Ebon Hawk, à l'avant-poste de la Czerka. Tous deux se saluèrent avant de repartir chacun de leur côté. Soucieux de s'imprégner au mieux de la vie des chasseurs wookies et de se perfectionner dans l'art de la chasse, on pense que Fortuna descendit ensuite dans les Terres d'Ombre avec l'objectif d'y rester quelques années, tout comme cet étranger, un certain Jolee Bindo, qui s'était attiré le respect des Wookies en vivant une dizaine d'années au pied des arbres wroshyrs. Komad aurait ainsi survécu à la fureur vengeresse des Wookies à l'égard de la Corporation Czerka qu'ils chassèrent de Kashyyyk.

Komad Fortuna

Komad Fortuna choisit Kashyyyk pour se perfectionner dans l'art de la chasse.
Image extraite du jeu vidéo Knights of the Old Republic




Note : Le visage de Revan qui apparaît dans cette fiche n'est pas officiel. Les images concernées ne sont fournies qu'à but illustratif.
Informations encyclopédiques
Komad Fortuna
Nom
Komad Fortuna
Espèce
Fonctions
Chasseur
Armes
Fusil Blaster
Affiliation
Aucune

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
24/12/2012

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
3 495


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Knights of the Old Republic (jeu vidéo)

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.