Furgan


Gouverneur impérial ayant organisé le kidnapping d’Anakin Solo

  Ce qui frappe sans doute le plus lorsque l'on rencontre l'ambassadeur Furgan est sans conteste le nombre de médailles et de rubans qu'il arbore sur son uniforme impeccable. En effet, quand bien même il serait extrêmement difficile de gagner autant de décorations en toute une vie, même pour le meilleur des Grands Amiraux, Furgan n'a de toute manière, et selon toutes vraisemblances, jamais utilisé un blaster de sa vie, et encore moins participé à la moindre opération militaire. Bien qu'il ait les travers inhérents aux bureaucrates et autres politiciens impériaux, ce proche-humain au visage carré facilement reconnaissable à ses cils ailés, à son buste imposant et à ses membres paradoxalement maigrichons, se distinguait pourtant par sa grande loyauté envers l'Empire.

  Alors que le Conseil Intérimaire Impérial et son dirigeant Xandel Carivus venaient d'être mis hors d'état de nuire par Kir Kanos, Furgan ne put constater qu'avec mépris que les seigneurs de guerre, désormais seuls maîtres à bord de ce puissant vaisseau qu'était l'Empire, n'avaient que faire de la lutte contre la Nouvelle République ou même de la défense des mondes du Noyau restés loyales à l'Ordre Nouveau. Tout ceci faisait d'autant plus enrager l'ambassadeur qu'il avait à sa disposition une force militaire colossale à l'image des centaines de milliers de soldats de chocs qui foulaient chaque jour d'un pas cadencé le tarmac de son fief : Carida et sa prestigieuse académie, le plus grand centre d'entraînement militaire de tout l'Empire. Néanmoins, une armée, quelle que soit sa puissance, est virtuellement inutile si l'on est incapable de la projeter sur des théâtres d'opérations situés à plusieurs années-lumière. Ne pouvant décemment pas compter sur les quelques navires protégeant Carida, Furgan insista à plusieurs reprises auprès des seigneurs de guerre pour qu'ils lui mettent à disposition une flotte à la mesure de ses troupes; mais ces derniers gardant jalousement les vaisseaux que Thrawn puis l'Empereur ne leur avaient pas confisqués, toutes ses sollicitations restèrent lettres mortes.

  Bien qu'il admirât la détermination de l'amirale Daala à combattre leur ennemi commun et ce avec seulement quatre destroyers stellaires, Furgan désapprouvait ses tactiques aveugles, destructrices et totalement dénuées de vision à long terme : la fourberie lui siérait bien davantage. Plutôt que de s'en prendre frontalement à la Nouvelle République, Furgan décida d'utiliser les meilleurs outils à sa disposition : ses talents de diplomate aguerri, des troupes d'élites, une flopée de chercheurs et d'ingénieurs et, enfin et surtout, un espion en place sur Coruscant. Il faut dire que la situation politique dans laquelle se trouvait la galaxie à cette époque garantissait à Furgan un succès assuré : malgré ses récentes victoires, la Nouvelle République, au demeurant fragile, avait bien du mal à asseoir sa légitimité et son pouvoir; d'autant plus que de nombreux mondes du Noyau pensaient qu'à long terme sa survie n'était pas assurée, et qu'à défaut une victoire impériale demeurait donc encore de l'ordre du possible. En conséquence, nombre de ces mondes avaient, de façon pragmatique, prudemment conservé leur neutralité pour, le cas échéant, rallier le camp des vainqueurs.

  Le plan de Furgan pour les faire basculer en sa faveur était très simple : décapiter le corps dirigeant de la jeune démocratie néo-républicaine en éliminant ses chefs les plus emblématiques et, alors que la Nouvelle République s'écroulerait, proposer aux seigneurs de guerre impériaux un point de ralliement que nul ne pourrait contester : les petit enfants du feu Seigneur Sith Dark Vador, c'est-à-dire les jumeaux Jacen et Jaina Solo et le dernier-né, Anakin. Furgan n'aurait alors eu plus qu'à placer l'un des enfants sur le trône du tout nouvel Empire qu'il ambitionnait de bâtir. Bien sûr, le jeune Empereur ou la jeune Impératrice n'aurait pas pu assurer ses fonctions avant plusieurs années, mais cela aurait été sans compter sur le dévouement de Furgan qui, dans un geste totalement désintéressé, aurait accepté de le ou de la prendre sous son aile tel un père attentionné et, accessoirement, d'assurer la régence.

  Pour mettre à exécution son sombre dessein, Furgan tenta dans un premier temps d'assassiner l'amiral Ackbar et Leia Organa Solo, invités sur Vortex. Pour faire croire à un accident, il ordonna à son espion, Terpfen, un mécanicien Mon Calamari mentalement reconditionné par les Impériaux, de saboter leur vaisseau, un B-wing. L'attentat manqua de justesse : le B-wing s'écrasa sur la cathédrale et la détruisit, mais heureusement ses deux occupants étaient parvenus à s'éjecter in extremis du vaisseau avant la collision. Horrifié à l'idée de devoir réitérer un tel acte, Terpfen parvint néanmoins à convaincre l'ambassadeur que le discrédit jeté sur Ackbar dans cette affaire lui serait bien plus profitable.
  Dans un second temps, Furgan fit semblant d'entreprendre un voyage diplomatique sur Coruscant en vue d'intégrer Carida à la Nouvelle République. Mais ce n'était là en réalité qu'un prétexte pour s'en prendre directement à sa présidente, Mon Mothma. Au cours d'une réception, Furgan proposa un toast, fit part de tout le mépris qu'il avait pour ses hôtes et, à la surprise générale, jeta son verre au visage de Mon Mothma. Tout ceci n'aurait pu être qu'un simple incident diplomatique, mais ce que tout le monde ignorait, c'est que Furgan, avec ce geste, avait inoculé à la présidente un nanovirus indétectable créé par ses meilleurs xénobiologistes. Dans les temps qui suivirent, ce poison sournois et insidieux affaiblit petit à petit Mon Mothma, qui s'en sortit, mais considérablement affaiblie, grâce à Cilghal.

  La dernière phase du plan de Furgan consistait à découvrir le refuge où avait été caché le jeune Anakin. Il ordonna à Terpfen d'implanter un traceur sur le vaisseau d'Ackbar dans l'espoir que celui-ci le conduirait jusqu'à ce lieu tant convoité; c'est ce qu'il fit. Néanmoins, les événements s'accélérèrent très rapidement : Kyp Durron, bien déterminé à sauver son frère Zeth du joug des Impériaux, avait décidé de détruire Carida en utilisant le Broyeur de Soleil. Pris au dépourvu, Furgan parvint à gagner suffisamment de temps pour que ses desseins ne soient pas réduits à néant et réquisitionna le vaisseau le plus puissant du système, le cuirassé Vendetta du colonel Ardax. Il y embarqua ses meilleurs soldats de chocs ainsi que huit exemplaires d'un walker d'un nouveau genre, le TB-TM, dont il avait lui-même supervisé le développement. Une fois embarqué, Furgan s'empressa de quitter le système, abandonnant à leur funeste sort plusieurs millions de Caridans.

  Ce fut finalement autour d'Anoth que la petite expédition ressurgit. Déployant ses commandos et ses octopodes à la surface, Furgan lança l'assaut sur la petite forteresse qui abritait Anakin. Mais l'ambassadeur, qui n'avait visiblement même pas pris la peine d'évaluer la puissance des forces ennemies en présence, subit de très lourdes pertes; autant dire qu'il perdit la totalité de ses hommes. Malgré cela, il parvint à s'emparer d'Anakin au moment même où Leia, accompagnée d'Ackbar et de Terpfen, arrivait avec des renforts. Bien que Terpfen ait réussi à lui soustraire Anakin, Furgan refusa de se rendre et tenta de s'enfuir à bord d'un octopode, en vain : Terpfen se lança à sa poursuite puis retourna les armes d'un des octopodes impériaux contre lui, le pulvérisant sur place.



Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Furgan
Nom
Furgan
Espèce
Proche-humain
Fonctions
Dignitaire impérial
Ambassadeur de Carida
Armes
Blaster
Fourberie
Ambition
Vaisseau
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
7 777


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.