Gardulla


Gardulla la Hutt était un Seigneur du Crime hutt ayant régné sur la pègre de Tatooine juste avant l'arrivée de Jabba.

  Les seigneurs du crime Hutts sont souvent des mâles, même s'il sont parfois amenés à changer de sexe dans le but d'obtenir un héritier, ce qui ne va pas parfois sans risques. Néanmoins, il est parfois arrivé que des Hutts femelles soient aussi parvenues à s'imposer sur la scène du crime organisé et à devenir aussi redoutables que leurs rivaux mâles.

  Née environ 700 années avant la Bataille de Yavin, Gardulla fut l'une d'entre elles. Elle appartenait au clan Besadii, un des principaux clans Hutts. Les clans Hutts sont en lutte perpétuelle les uns contre les autres. A la fin de l'Ancienne République, deux clans se détachaient nettement des autres : le clan Desilijic et le clan de Gardulla, les Besadii. Gardulla vit le jour sur Nal Hutta, le Glorieux Joyau des Hutts. Après son enfance, elle fut envoyée assez jeune sur un monde lointain, mais dont les Besadii avaient été les premiers à soupçonner sa future importance : Tatooine. Si les Besadii agissaient dans le but de protéger Gardulla, celle-ci vit cette mission comme un exil honteux. De plus, les autres représentants Hutts de la planète la méprisaient et la considéraient comme une enfant sans défense, incapable de défendre les intérêts des Besadii. Mais Gardulla était ambitieuse et déterminée, et surtout elle cachait bien son jeu. Elle passa bientôt à l'offensive.

  En quelques années, Gardulla s'imposa sur Tatooine. Elle transforma la petite opération des Besadii en une juteuse affaire qui finit par devenir une des plus lucratives du clan. La Hutt chercha par tous les moyens à dominer l'économie souterraine de Tatooine. A son apogée, Gardulla contrôlait le racket de protection et surtout le trafic d'esclaves, entre autres activités non avouables, qui engendrèrent d'énormes profits. Elle faisait aussi dans la contrebande et le trafic d'armes. La réussite de Gardulla fut bien sur remarquée par les autres Hutts. Paradoxalement, cette réussite éclatante nuisit à Gardulla.

  Furieux et humiliés par la réussite des Besadii sur Tatooine, les Desilijic ne pouvaient tolérer cet affront. Ils prirent alors une décision qui influa grandement sur l'histoire galactique. Ils envoyèrent pour gérer leurs affaires sur Tatooine un jeune Hutt qui semblait très prometteur et qui leur semblait à même de contrer Gardulla : Jabba Desilijic Tiure. Son père Zorba lui avait donné des propriétés sur la planète et Jabba fut bientôt chargé de gérer les activités de son clan sur Tatooine. Alertés, les Besadii ordonnèrent à Gardulla de rester sur une planète qu'elle voulait quitter afin de ruiner l'ascension des Desilijic. Ainsi commença la rivalité mortelle entre Jabba et Gardulla.

  Les deux Hutts complotaient constamment l'un contre l'autre, chacun s'efforçant sous une façade amicale de saboter les affaires de l'autre. Gardulla tenta de séduire Jabba afin de pouvoir l'épouser et de récupérer ses affaires à sa mort… accidentelle ou pas. Mais Jabba ne tomba pas dans le piège. Gardulla voulut aussi se servir de la passion de Jabba pour le Podracing, afin de l'amener à dépenser son argent dans les paris. Là encore, elle échoua et Jabba réussit à l'attirer dans son piège. Prise de passion pour le Podracing, Gardulla commença à investir de plus en plus dans les courses de Pod, via notamment la sponsorisation de coureurs, comme Gasgano ou Sebulba.

  La rivalité entre les deux Hutts s'exprimait aussi via leurs possessions, chacun voulant paraître plus riche et puissant que l'autre. Gardulla était très forte à ce jeu-là. Elle possédait un énorme palais à Mos Espa, fortifié et équipé de boucliers capables de dévier tout bombardement. Il était garni d'une immense collection d'objets d'art et possédait un jardin souterrain, entretenu par le Ho'Din Oo Wen. Sur un monde aussi aride que Tatooine, cet espace paraissait enchanteur. Gardulla disposait aussi d'une demeure dans le désert, qui disposait d'une arène : là-bas, elle y organisait des combats de gladiateurs et de bêtes féroces. Les fêtes de Gardulla étaient réputées et la Hutt pouvait y faire étalage de tout son luxe, ainsi que de son appétit. En effet, l'appétit de Gardulla était légendaire : on la vit même donner des ordres au cours d'un combat, tout en satisfaisant une petite faim. Comme tout seigneur du crime qui se respecte, Gardulla avait autour d'elle une cour, formée de serviteurs, de familiers et de parasites. Elle avait notamment à son service la chanteuse Diva Shaliqua et comme majordome, la comédienne Diva Funquita, que l'on vit aux côtés de leur maîtresse lors de la Classique de la Boonta Eve au moment de la Bataille de Naboo.

  Malheureusement, Jabba était le maître incontesté de l'intrigue et du paraître. Il se montra à chaque fois plus malin que sa rivale. Sa maison de Mos Espa, lourdement défendue, était plus modeste que celle de Gardulla. Mais la collection d'art de Jabba, qui y était exposée, profitait de cette plus petite taille. Mieux disposée que celle de Gardulla, elle faisait croire aux visiteurs du Hutt qu'il avait plus de statues et de tableaux que Gardulla…

  Gardulla, en plus de devoir supporter Jabba, avait à faire face à de nombreux problèmes. Ayant acquis auprès de Sebulba un groupe d'enfants Ghostling, elle voulut en faire le clou d'une chasse dans son jardin souterrain en les faisant dévorer par des bêtes sauvages. Mais elle fut humiliée quand un groupe d'esclaves emmené par Anakin Skywalker réussit à s'y introduire dans son jardin souterrain pour les en délivrer. Anakin Skywalker fut d'ailleurs un de ses esclaves : elle le perdit avec sa mère Shmi lors d'un pari raté et le donna au ferrailleur toydarien Watto. Surtout, Gardulla dut faire face aux Tuskens. Son palais dans le désert était malencontreusement bâti dans une zone que les pillards considéraient comme sacrée. La Hutt dut dépenser beaucoup d'argent pour défendre son bien des attaques de ces natifs de Tatooine. Pire encore, Jabba eut l'idée de se servir des Tuskens dans un plan machiavélique pour briser Gardulla.

  Les agents de Jabba excitèrent les Tuskens, qui se mirent à attaquer toutes les cibles qu'ils pouvaient atteindre. Anachore fut notamment dévastée. Les cultivateurs d'humidité se retrouvèrent alors en première ligne : affolés, ils cherchèrent à se défendre en achetant des armes. Gardulla était la maîtresse de la contrebande d'armes sur Tatooine. Mais Jabba la court-circuita en fournissant aux colons des armes issues d'une cargaison invendue d'un Hutt du clan Desilijic, Dreddon. Gardulla comprit la manœuvre et voulut se débarrasser des Tuskens, commandés par l'ancien Jedi Sharad Hett. La Hutt rassembla une énorme armée de mercenaires, comprenant des speeders et des bases stratosphériques. Elle embaucha la chasseuse de primes Aurra Sing pour éliminer Hett. Mais le rusé Jabba avait un coup d'avance : il avait engagé Sing en premier et l'avait chargée de saboter les moyens mécanisés de Gardulla. Quand Gardulla attaqua les Tuskens, son armée subit de lourdes pertes. Tandis qu'Aurra Sing combattait un groupe de Jedi venus à la rescousse d'Hett, les troupes de Gardulla se faisaient écraser par les Tuskens. Mais Jabba arriva à la fin de la bataille et transforma la déroute Hutt en victoire.

  Le triomphe de Jabba fut beaucoup commenté sur Nal Hutta. Les Besadii étaient humiliés et les Desilijic étaient ravis de ce coup porté à leurs ennemis. Gardulla avait perdu de l'argent et sa réputation en avait pâti. Jabba, lui, avait réalisé de confortables bénéfices en vendant les armes de Dreddon et renforcé sa position sur la planète. Manquant d'options, Gardulla décida de négocier avec Jabba et celui-ci sembla se montrer indulgent : il proposa à la Hutt de prendre en charge le trafic d'esclaves de Jabba à partir de Tatooine et de Ryloth tandis que lui s'occuperait des activités de racket et de contrebande de Gardulla. Le marché semblant plus que correct, Gardulla accepta sans se rendre compte qu'elle tombait dans un piège. En effet, Jabba avait appris par ses agents que le Sénat voulait s'en prendre à l'esclavage dans la Bordure Extérieure. Quand les sénateurs voulurent faire un exemple, leur choix se porta la principale esclavagiste opérant dans cette zone : Gardulla.

  Traînée en justice, condamnée à la prison à la perpétuité, Gardulla se réfugia dans son palais du désert. Elle décida de refaire surface dans la contrebande, en s'alliant à un mystérieux groupe, les Bando Gora, dirigé par le Jedi Noir Komari Vosa. Ce groupe basé sur une lune de Bogden faisait commerce de bâtons de la mort plus addictifs que les bâtons traditionnels et encore plus lucratifs. Malheureusement, Gardulla signa là sa perte. Les Bando Gora furent condamnés par le Seigneur Sith Dark Sidious et son apprenti Dark Tyranus. Ce dernier chargea les chasseurs de prime Montross et Jango Fett de la besogne. Fett arriva sur Tatooine pour enquêter et rencontra Jabba. Le Hutt indiqua à Fett comment s'introduire dans la forteresse de Gardulla et où chercher les informations que Fett voulait, à savoir la localisation de la base des Bando Gora. Jango Fett en profiterait également pour exécuter le premier contrat que Jabba donnerait à un Fett, la mort de Gardulla.

  Fett s'infiltra dans le palais, massacrant les gardes et détruisant une partie de l'édifice. Gardulla refusa de livrer la localisation des Bando Gora mais Fett avait déjà l'information. Il élimina les difficultés pour tuer un Hutt en ne s'en chargeant pas directement : il poussa Gardulla dans sa propre arène, où sa dernière acquisition l'attendait. Aux mains d'un dragon Krayt, la fin de Gardulla fut rapide. A l'annonce de la mort de Gardulla, Jabba organisa une fête mémorable. Il était devenu le maître incontesté de Tatooine. En fait, c'est ce qu'il crut au départ. En effet, Jabba le Hutt apprit une nouvelle surprenante : un fait rare mais pas totalement inexistant était arrivé à Gardulla. Son dragon Krayt avait trouvé la Hutt tellement indigeste qu'il l'avait recrachée !

Gardulla

Gardulla la Huttet son droïde traducteur MF-80, au Conseil Hutt de Nal Hutta
Image extraite de The Clone Wars S03E09 - La chasse à Ziro


  Profitant de la faiblesse de sa rivale, Jabba lui proposa de le représenter au sein du Conseil Hutt, basé sur Nal Hutta, une stratégie brillante qui permettrait de tenir Gardulla éloignée de Tatooine. La Hutt accepta et tint ce poste apparemment jusqu'à la Guerre des Clones. Au palais du Conseil Hutt, elle se procura un droïde de protocole du nom de MF-80 qui traduisait ses paroles en Basic standard lorsque la Hutt devait discuter avec des visiteurs qui ignoraient sa langue maternelle.

  Alors que la Guerre des Clones battait son plein, deux Jedi pénétrèrent dans la grande salle du conseil, là où Gardulla et les autres chefs des familles Hutt, à savoir Arok, Marlo, Oruba et Gorga, passaient leur temps à boire et à regarder des spectacles de danses et de musique, luxe que Gardulla, fidèle à elle-même, aimait toujours. Les deux Jedi étaient Obi-Wan Kenobi et Quinlan Vos et ils enquêtaient sur la libération de Ziro le Hutt, libération qui avait été orchestrée par le chasseur de primes Cad Bane. Mais ce que les deux Jedi ignoraient, c'était que le Conseil Hutt était derrière l'évasion de Ziro. Celui-ci détenait en effet des informations très compromettantes sur le conseil et les chefs hutts voulaient éviter qu'elles ne tombent entre les mains de la République.

  La discussion que Gardulla (traduite par MF-80) eut avec Obi-Wan Kenobi n'aida en rien le Jedi. Heureusement pour lui, Vos utilisa son don de psychométrie sur une coupe et vit que Ziro l'avait utilisée récemment. Comprenant qu'ils avaient une piste, Obi-Wan et Vos quittèrent la pièce et Gardulla. Quelques instants après, la Hutt se rendit à la cellule de Ziro accompagnée d'Arok et de Gorga. Ziro s'était échappé et les Hutt crurent tout d'abord que les Jedi avaient découvert leur supercherie mais Cad Bane, qui se trouvait dans le repère du conseil, leur expliqua que le prisonnier avait pris la fuite bien avant l'arrivée des Jedi. Si Gardulla et les autres Hutt voulaient que Ziro soit une nouvelle fois capturé, il fallait payer encore une fois Bane pour s'occuper de la besogne ; les Hutts acceptèrent. Il est fort probable que Gardulla, qui représentait Jabba au sein du Conseil Hutt, fut informée peu de temps après par le chef criminel de Tatooine que c'était lui qui avait permis la libération de Ziro avec l'aide de Sy Snootles, une chanteuse Pa'lowick, pour que le prisonnier lui révèle l'emplacement de l'holo-journal contenant les informations dangereuses sur le Conseil Hutt ; une fois que l'agent de Jabba avait mis la main sur l'agenda de Ziro, elle l'avait éliminé. L'histoire ne dit pas ce qui arriva à Gardulla à la suite de ces évènements, ni si la Hutt resta au service de Jabba bien longtemps.

  Environ 137 ans après la Bataille de Yavin, le palais de Gardulla sur Tatooine devint la propriété de l'Empire Galactique et fut rebaptisé Station Impériale Bravo. Ceux qui y travaillèrent, à l'exemple de Nieve Gromia, détestèrent l'endroit.


PS : Les parties après la "résurrection" de Gardulla sont l'œuvre de SW Legacy.
Informations encyclopédiques
Gardulla
Nom
Gardulla
Espèce
Lieu de naissance
Fonctions
Seigneur du crime
Armes
Vaisseau
Affiliation
Hutts

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
23 513


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Dossiers Officiels Atlas
  • Legacy Vol. 07 : Tatooine
  • The Clone Wars S03E09 - Hunt for Ziro

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.