Garve


Mercenaire qui découvrit les secrets d'un petit planétoïde lors d'une mission pour l'Empire

  Garve est un humain à la dégaine de prisonnier repenti. Ses cheveux courts rouges, ses boucles d'oreilles fantasques et sa veste brune pourraient le ranger dans la catégorie des "déclassés". Mais il n'en est rien. Cet individu plutôt affable vécut à l'époque de la Guerre civile galactique au cours de laquelle il devint un mercenaire. Solitaire et peu fortuné, il avait du mal à survivre dans cette galaxie cruelle.

  Lorsqu'il fut approché par l'Empire galactique, cependant, sa vie allait changer. Le gouvernement tyrannique avait en effet établi un accord commercial avec les autochtones d'un planétoïde délaissé surnommé "Crique des méduses" soi-disant pour l'extraction de leur minerai. C'est ainsi que Garve dut se rendre là-bas et y rester pendant deux semaines standard.

  Pour cette mission somme toute assez simple, il gagnerait quatre-vingt-dix crédits. En arrivant sur ce monde, l'homme s'entretint avec un impérial qui lui donna les ordres et l'avertit de rester à l'intérieur les jours de brouillard et la nuit. Garve se demanda pourquoi, mais l'officier prétendit qu'il n'avait pas à poser de questions et qu'il devait se contenter d'obéir. Sur ce, il partit et Garve se retrouva seul sur ce planétoïde.

Garve

Garve s'entretient avec Phlik dans la cantina de Mos Eisley.
(Comics Tales from Mos Eisley: Light Duty)


  Il découvrit la demeure dans laquelle il allait passer le plus clair de son temps : un phare. Le premier jour, il se dit que le travail qu'on lui avait proposé était un marché intéressant pour lui : il n'aurait qu'à regarder l'océan en s'assurant que le signal marchait bien. En visitant son logis, il s'étonna de voir que ses anciens habitants n'avaient pas collé de photographies de femmes dénudées sur leur mur. Après quelques heures à regarder les vagues, il décida d'explorer la fameuse "Crique des méduses".

  Il se rendit alors sur la plage avec son arme ; en avançant, il aperçut des ruines et des statues de jolies créatures et conclut qu'une civilisation désormais disparue avait apparemment vécu sur ce monde pendant des millénaires. En retournant au phare, Garve commença à s'ennuyer et décida de jouer aux cartes. Lassé, il se coucha tôt mais confortablement installé dans son lit, il entendit des bruits venant de l'extérieur. Il se précipita vers la fenêtre et remarqua avec stupeur qu'une femme blonde aux formes généreuses se trouvait derrière la vitre.

Garve

Garve aperçoit une femme particulièrement aguichante derrière la vitre de son phare.
(Comics Tales from Mos Eisley: Light Duty)


  Ébloui par sa beauté, le mercenaire se demanda qui elle était et, pensant qu'elle devait être frigorifiée, se décida à aller la chercher. Mais des panneaux impériaux indiquaient qu'il lui était interdit de quitter son poste la nuit. Il voulut quand même sortir ; néanmoins, un verrou magnétique avec minuteur incorporé avait été placé sur la porte et il lui était impossible de mettre le nez dehors. Par conséquent, il fut obligé de rester à l'intérieur de sa demeure. Encore émoustillé, il s'endormit devant la vitre, à deux pas de la femme mystérieuse qu'il avait aperçue.

  Le jour se leva et Garve nota qu'elle avait disparu. Après s'être sustenté, il partit en exploration pour retrouver la charmante créature de la veille. Il passa à nouveau près des statues de l'ancienne civilisation mais à ce moment, il vit la silhouette d'un alien à la tenue orange. Celui-ci s'enfuit immédiatement mais le mercenaire le suivit. Il se rendit compte qu'un petit groupe d'individus, semblable à celui qu'il avait pris en chasse, s'affairait sur la plage pour construire une sorte de radeau.

Garve

Garve remarque un individu sur la plage.
(Comics Tales from Mos Eisley: Light Duty)


  Quand le brouillard se leva, les êtres partirent en vitesse et, jugeant qu'il ne verrait plus rien, Garve rentra lui aussi. Il se coucha près de la fenêtre de son phare et fut une fois de plus réveillé par l'arrivée inopportune de deux femmes aux allures irréelles. Soudain, un vaisseau surgit du fond de la nuit et les deux demoiselles se précipitèrent vers le lieu d'atterrissage. Un groupe d'aliens, eux aussi vêtus d'une combinaison orange, sortit de l'appareil.

  Dans son phare, Garve assista à la scène. Il fut abasourdi de constater que les nouveaux arrivants étaient des forçats qui travaillaient pour l'Empire et que le vaisseau qui venait de s'envoler était destiné à transporter les prisonniers. Ceux-ci étaient alors emmenés dans la "Crique des méduses", qui n'était autre qu'une colonie pénitentiaire. Le mercenaire distingua par suite les silhouettes des deux femmes qui se précipitèrent sur le groupe d'aliens.

  Là, elles se transformèrent et devinrent des sortes de méduses gluantes à l'aspect effrayant. Les forçats furent attaqués et engloutis par ces créatures tandis que Garve, horrifié, conclut que l'Empire envoyait ses prisonniers peu productifs à la mort sur ce planétoïde infesté de monstres. Il comprit également qu'il n'était que le maton d'une colonie pénitentiaire qui avait été chargé de contrôler un phare afin que les senseurs des vaisseaux impériaux ne fussent pas détériorés par le brouillard permanent.

  Le matin suivant, particulièrement brumeux, Garve partit examiner les ruines pour en savoir plus sur les créatures. Mais les statues de femmes étaient vivantes ; elles se jetèrent sur lui mais le mercenaire, in extremis, put rejoindre le phare. Il réalisa de suite que ces méduses se ranimaient par temps de brouillard et que le soleil paralysait leurs tissus gélatineux. Plus tard, quand le soleil refit son apparition, Garve reçut la visite d'un homme qu'il prit pour son caporal, en l'occurrence celui allait prendre sa relève dans le phare.

Garve

Garve est attaqué par une méduse.
(Comics Tales from Mos Eisley: Light Duty)


  Mais il se trompait. Il s'agissait d'une femme méduse qui avait autrefois subtilisé la combinaison d'un pilote pour se protéger du soleil. Garve fut attaqué par la créature mais heureusement, il attrapa son pistolaser juste à temps pour se débarrasser de son opposant. À la suite de cet événement, le mercenaire attendit le vaisseau pénitentiaire suivant et décida d'en tuer les gardiens. Puis il fit sauter le phare, subtilisa l'engin et déroba la paie des impériaux.

  C'est ainsi qu'il put gagner Tatooine trois années après la Bataille de Yavin. À bord du transport se trouvaient encore les esclaves de l'Empire et, de fait, Garve eut une idée. Étant plus proche des idéaux de la Rébellion, il rencontra le Caporal Phlik dans la Cantina de Mos Eisley. Le mercenaire proposa un verre au membre de l'Alliance, lequel fut surpris de découvrir que Garve avait beaucoup d'argent.

  Phlik lui demanda comment il avait empoché autant de crédits, et le soldat de fortune lui raconta son histoire dans la "Crique des méduses". Le Rebelle fut fasciné par son récit. Pour conclure, Garve montra à son interlocuteur ce qu'il avait ramené de ce planétoïde : le vaisseau pénitentiaire rempli des anciens forçats de l'Empire. Ceux-ci pourraient constituer les nouvelles forces de réserves de l'Alliance justement réduites à cette époque.

Garve

Garve présente à Phlik la nouvelle force de Rebelles.
(Comics Tales from Mos Eisley: Light Duty)

Informations encyclopédiques
Garve
Nom
Garve
Espèce
Fonctions
Armes
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
16/10/2008

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
9 960


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Tales from Mos Eisley

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.