Orliss Gillmunn


Orliss Gillmunn était le capitaine des forces loyalistes jabiimiennes abandonné à son sort par Anakin Skywalker après la Bataille de Jabiim, durant la Guerre des Clones.

  A l'aube de la Guerre des Clones, Orliss Gillmunn était un des membres du congrès de la planète Jabiim, isolée du reste de la galaxie. Opposé aux membres nationalistes, qui voulaient continuer à préserver leur indépendance en se coupant du reste de la galaxie, Gillmunn faisait partie du camp des loyalistes, fidèles à la République. Trois mois après l'éclatement de la Guerre des Clones, un homme du nom d'Alto Stratus massacra les membres du congrès loyaliste jabiimien, et Gillmunn fut l'un des rares à en réchapper.

  Possédant une grande influence, Gillmunn parvint à rallier des troupes et devint capitaine des forces loyalistes de Jabiim, dans le but de combattre Stratus, qui s'emparait du contrôle de la planète et venait d'accorder au Comte Dooku et à la CSI des droits sur les ressources minières importantes de Jabiim en échange d'armes et de droïdes de combat. Environ quinze mois après la Bataille de Géonosis, la République, dont les troupes étaient dirigées par le général Obi-Wan Kenobi, débarqua sur Jabiim pour empêcher les séparatistes de prendre le contrôle des mines et abréger l'insurrection de Stratus. Gillmunn les accueillit avec joie, car les Jedi et les troupes clonées redonnaient de l'espoir à ses hommes. Mais malgré la mort de Stratus au prix de lourdes pertes côté républicain, la Bataille de Jabiim fut une très lourde défaite. De plus, le Chancelier Palpatine communiqua un ordre difficile au padawan Anakin Skywalker, seul Jedi encore en vie sur Jabiim capable de diriger une évacuation : celui-ci devait évacuer les troupes de la République.

Orliss Gillmunn


  Seulement, Anakin ne disposait alors pas d'un nombre de transport suffisant, le plaçant ainsi devant un terrible choix : abandonner ses propres troupes à la mort, ou bien les hommes de Gillmunn qui s'étaient battus courageusement pour défendre leurs familles. Pensant que les troupes clones devraient resservir pour combattre la CSI sur les nombreux autres fronts de la galaxie, Anakin choisit d'évacuer un maximum de soldats clones, en laissant Gillmunn et ses hommes à la merci d'une gigantesque armée de droïdes de combat en approche, les Jabiimiens devant à présent mener seuls leur propre combat. Outré de cet abandon et cette trahison, qui donnait raison à Stratus, Gillmunn frappa le jeune Jedi de toutes ses forces, et s'empara d'une arme dans le but de récupérer les transports pour ses hommes et s'enfuir sur une autre planète. Devant son refus de baisser les armes, Skywalker s'emporta un moment et utilisa la Force l'étrangler Gillmunn quelques secondes. Gillmunn cracha ensuite sur ses excuses, et regarda Skywalker et ses transports décoller, impuissant, en promettant que jamais ils n'oublieraient cette trahison. Dès lors, il apprit à son peuple à maudire à jamais le nom des Skywalker.

  Mais le capitaine Gillmunn n'avait pas dit son dernier mot. Il parvint une fois de plus à galvaniser ses troupes malgré sa colère et sa tristesse, dans le but de chasser les séparatistes de leur planète pour protéger leurs familles. Avec ses troupes loyales et le jeune et vaillant soldat qu'était son fils Nolan à ses côtés, Gillmunn, devenu général, mena la lutte pendant encore une année entière face aux armées droïdes, en refusant désormais toute aide extérieure, y compris celle des Kuati, car il ne voulait plus subir les exigences d'autres soi-disant bons samaritains à l'avenir. Craignant l'arrivée imminente du Général Grievous, Gillmunn mit sur pied une attaque aussi dangereuse que profitable s'ils réussissaient : les séparatistes s'étaient regroupés dans le canyon d'Hyber par lequel ils ne pouvaient ressortir que par un seul accès, que Gillmunn comptait attaquer pour créer une diversion, afin que lui et ses hommes aillent détruire l'unité centrale de contrôle des droïdes de combat se trouvant dans le poste de commandement du canyon d'Hyber, ce qui désactiverait les droïdes sur une vaste région de la planète. Son fils Nolan disait de lui qu'il était buté jusqu'au bout, et il n'avait pas tort.

Orliss Gillmunn


  Mais l'attaque du centre de commandement, à la base périlleuse, ne se déroula pas comme prévu : un contingent de tanks nationalistes débarqua et aida les séparatistes à se défendre. Durant l'attaque, le jeune Nolan courut vers son père en lui criant de regarder derrière lui, mais Gillmunn n'eut pas le temps de comprendre ce qui lui arrivait, et fut poignardé dans le dos, cette fois-ci au sens propre du terme, par le chef de file des nationalistes : Thorne. Après la défaite des séparatistes, c'est l'Empire qui s'installa sur Jabiim, épuisant tout le minerai de la planète. Nolan Gillmunn, suivant les traces de son héroïque père, mena la lutte contre les impériaux, et réconcilia à cette occasion son peuple avec le nom des Skywalker lorsque Luke, le fils d'Anakin, l'aida à défendre sa planète. A cette occasion, Nolan eut le plaisir de venger la mort de son père en tuant Thorne, devenu gouverneur de Jabiim, car celui-ci avait passé un accord avec l'Empire.
Informations encyclopédiques
Orliss Gillmunn
Nom
Orliss Gillmunn
Espèce
Lieu de naissance
Lieu de décès
Fonctions
Membre du congrès jabiimien
Capitaine des forces loyalistes
Général des forces loyalistes
Armes
Fusil blaster
Pistolet blaster
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
07/03/2008

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
7 200


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Clone Wars Vol. 03 : Dernier Combat sur Jabiim
  • Republic 55 : The Battle of Jabiim, Partie 1
  • Republic 56 : The Battle of Jabiim, Partie 2
  • Republic 57 : The Battle of Jabiim, Partie 3
  • Republic 58 : The Battle of Jabiim, Partie 4

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.