Vilmarh Grahrk


Contrebandier Devaronien rusé qui devint notamment l'ami du Jedi Quinlan Vos

  Vilmarh Grahrk était un Devaronien ayant vécu durant les dernières décennies de l'Ancienne République. Se conformant à la réputation que traînait son espèce, il était doté d'un grand sens de l'humour et de l'ironie, et s'amusait beaucoup de la méfiance des gens à son égard même lorsqu'il leur disait la vérité. Il était également très rusé et joueur, c'est pourquoi il ne cessait de parier dès qu'il avait de l'argent en poche. Mais son argent, il le gagnait souvent par des actions et des emplois louches, travaillant le plus souvent comme contrebandier ou encore s'enrôlant occasionnellement dans le mercenariat, ne prenant toujours en compte que son propre intérêt et profitant de chaque voyage pour faire des affaires. Sa loyauté allait toujours au plus offrant.




Plan:
I. Rencontre avec Quinlan Vos
II. Captivité sur Kiffex
III. Contrat avec Kh'aris Fenn
IV. La Guerre des Clones


I. Rencontre avec Quinlan Vos

  On ignore dans quelles circonstances exactes Grahrk y participa, mais on sait qu'il fut responsable de la mort de plusieurs Jedi durant le soulèvement Yinchorri en -33 au cours d'un contrat s'étant mal déroulé. Puis il fut engagé environ deux ans plus tard par le sénateur de Ryloth, Chom Frey Kaa, pour transporter des œufs d'araignées de Kessel de contrebande jusqu'à Ryloth pour synthétiser une nouvelle drogue appelée Glitteryll, fabriquée à partir de Ryll, produit sur Ryloth, et de Glitterstim, produit par les araignées de Kessel. Mais après avoir livré les œufs à un dirigeant de la planète, le Twi'lek Pol Secura, deux Jedi débarquèrent pour enquêter sur le trafic de la nouvelle drogue très prisée des industriels car elle permettait d'effacer complètement la mémoire d'un être vivant.

  Chom Frey Kaa ne voulant pas être démasqué, il ordonna alors à Pol Secura de tuer les deux Jedi. Cependant, celui-ci convainquit le sénateur véreux de leur faire ingérer une grande quantité de drogue pour leur effacer la mémoire et s'en débarrasser sans les tuer, car un des deux Jedi se trouvait être la padawan Aayla Secura, la nièce de Pol, qu'il garda ensuite auprès de lui en tant qu'esclave. Quant à son maître, le sénateur fit de nouveaux appel aux services de Grahrk dont il avait été satisfait, pour que celui-ci emmène le jeune chevalier Jedi amnésique sur Nar Shaddaa, et d'informer tous les bandits de la planète de son amnésie sachant qu'ils parieraient tous sur sa mort, ce qui enverrait tous les chasseurs de prime aux trousses du Jedi vulnérable. Saisissant l'occasion, Villie, comme on le surnommait, paria également sur la mort du Jedi, sachant bien qu'il serait le premier à le tenir à portée de blaster, afin d'empocher un maximum de crédits.

  Garhrk alla ensuite à la rencontre du Jedi amnésique qui venait de s'extirper d'un bâtiment en flammes après avoir éliminé un groupe d'hommes armés grâce aux étranges pouvoirs qu'il venait de se découvrir. Le Devaronien se présenta comme son ami Villie, qui lui avait sauvé la vie. Il l'aida ensuite à s'échapper en tuant un de ses collègues et lui volant sa motojet, puis prêta son blaster au Jedi pour qu'il détruise les véhicules à leur poursuite. A leur arrivée à sa planque, il lui expliqua qu'il était un Jedi ainsi que les paris qui étaient en jeu sur sa vie. Après que le Jedi lui ait rendu son blaster, il le braqua avec et appela son droïde pour qu'il relaie les images aux cantinas de la planète. Mais lorsqu'il pressa la détente, rien ne se produisit. C'est alors que le Jedi le frappa et s'empara de son arme, lui expliquant que ses pouvoirs lui avaient révélé qu'il était aussi un parieur lorsqu'il tenait le blaster en main, et qu'il avait inversé sa cellule d'énergie avant de lui rendre.

  Le Jedi réactiva le blaster et était sur le point de tuer Grahrk quand deux hommes débarquèrent, se présentant comme des Jedi et disant à leur frère de baisser son arme. Grahrk retourna alors sa veste en apprenant au Jedi que ces hommes étaient également des chasseurs de prime. Ceux-ci se jetèrent alors sur le Jedi, qui tua le premier avec le blaster en ramassant son sabre-laser, avec lequel il défit le second après que celui-ci ait détruit le blaster. Le Jedi retrouva alors son nom en ayant reprit le sabre-laser qu'il identifia comme le sien : il s'appelait Quinlan Vos. Il ramassa également l'autre sabre-laser, qui était celui de sa padawan Aayla Secura. Malgré les réticences de Vos, Grahrk l'accompagna de nouveau, lui disant qu'il pariait à présent sur sa survie pour gagner des crédits.

  Ayant médité sur les deux sabres-laser, le Jedi, grâce à son étrange pouvoir de "lire les objets", conclut qu'un Twi'lek du nom de Bib Fortuna était mêlé à sa perte de mémoire et voulut aller lui parler à tout prix avant de quitter la planète. Grahrk n'eut pas d'autre choix que de l'aider à trouver Fortuna rapidement pour quitter la planète au plus tôt et remporter son pari, bien qu'il craignait les Hutts, en particulier Jabba pour lequel Fortuna travaillait. Lorsqu'ils se rendirent dans les appartements du Twi'lek, Grahrk et Vos l'encerclèrent et le Jedi, devant son refus de coopérer, le projeta à travers la pièce et l'étrangla, car ne connaissait plus le Code Jedi. Tout ce qu'ils purent obtenir de lui fut qu'il y avait quelqu'un de très haut placé impliqué à Coruscant. Mais Fortuna eut le temps d'appeler ses gardes. Après une brève bataille, les deux compères durent s'enfuir lorsqu'un droïde destroyer débarqua.

Vilmarh Grahrk


  A bord d'un speeder volé à Fortuna, Grahrk gagna le spatioport de Nar Shadda pour décoller à bord de sa navette : l'Inferno. Mais avec l'échec de son premier pari concernant la mort de Quinlan Vos, il l'avait perdue et elle était à présent gardée par des droïdes de sécurité, le nouveau propriétaire se doutant que Grahrk essaierait de la lui voler. De plus, il avait ordonné à l'ancien droïde d'astronavigation de Grahrk de changer les codes d'accès, et même une fois à bord de son ancien vaisseau, Grahrk ne put décoller. Le Jedi suggéra au droïde de protéger le vaisseau des tirs externes en relevant les boucliers, ce qui ne violait aucun protocole et protégeait les investissements du propriétaire. Vos donna finalement sa parole de Jedi au propriétaire que Grahrk lui rachèterait la navette dès qu'il aurait remporté l'argent de son pari en atteignant l'orbite.

  Après avoir décollé, Grahrk félicita le Jedi pour sa ruse, mais celui-ci lui dit qu'il l'obligerait finalement à honorer sa dette. Ils semèrent ensuite les derniers chasseurs de prime et arrivèrent au point de désengagement. Grahrk était donc riche, mais n'aurait plus aucun sou du fait qu'il devrait racheter sa navette. Le droïde scanna alors Quinlan Vos et se renseigna sur lui. Grahrk mit ensuite le cap sur Kiffu, la planète natale de Vos selon son droïde, pour y rencontrer la dirigeante Sheyf Tinté, qui se trouvait être la grande tante de Vos. Grahrk devait certainement avoir eu des déboires avec les Gardiens dans le passé, car il demanda au Jedi qu'il ne leur parle pas de lui et refusa de se montrer, bien qu'il y aurait certainement eu une récompense à la clé pour avoir sauvé la vie de Vos.

  Tinté révéla ensuite au Jedi le trafic sur lequel lui et sa padawan enquêtaient, et lui apprit qu'on avait plus eu de nouvelles d'eux lors de leur visite sur Ryloth. Grahrk et Vos se rendirent donc ensuite sur la planète natale des Twi'lek. Durant le voyage, Grahrk fut contacté par son cousin Holmar qu'il détestait, mais qui lui apprit que quelqu'un avait mis une grosse prime sur le Jedi avec lequel il voyageait, ce qui tenta le Devaronien au plus haut point après l'échec de ses paris sur Nar Shaddaa. Quinlan Vos fut accueillit par sa cousine Asanté et Pol Secura, qui l'avait déjà reçut durant son enquête. Pendant ce temps, Grahrk fut abordé en public par son cousin, qu'il frappa durement car il ne devait pas selon lui se montrer ensemble en public, ce qui éveillerait des soupçons. Il lui donna rendez-vous à la cantina où il l'invita à se déguiser pour ne pas attirer l'attention sur deux Devaroniens qui sembleraient être en train de comploter.

  Ils discutèrent affaire dans la cantina, puis se séparèrent, Grahrk devant aller parier sur la mort du Jedi. Puis il contacta Quinlan qui enquêtait, lui donnant rendez-vous dans les jardins de pierres flottantes de Ryloth. Lorsque le Jedi arriva, il trouva Holmar le braquant, qu'il prit pour son cousin. Mais Vilmarh débarqua et tua son cousin de sang froid juste à temps pour sauver Vos. En effet, il n'aimait pas son cousin, qui de plus avait l'intention de le trahir, et venait de parier que le Jedi quitterait Ryloth vivant, comprenant qu'il valait mieux miser sur sa survie que sur sa mort. Lors de son enquête, Vos avait découvert que des réponses se trouvaient dans les mines d'épices, où il partirent aussitôt pour poursuivre leurs recherches.

  Au vu de ses exactions, Quinlan commençait à douter du Devaronien, mais il savait bien que sa survie lui rapporterait beaucoup d'argent et qu'il serait donc fiable. Ils pénétrèrent dans une mine abandonnée mais où l'on observait beaucoup d'empreintes et des traces récentes d'extraction de Ryll. Ils se retrouvèrent alors face à de gros œufs et encerclés par d'immenses araignées. Toute retraite étant impossible, le Jedi, qui pensait que leur taille et leur nombre jouaient contre elles dans ces cavernes exiguës, engagea le combat au grand dam de Grahrk. Mais après avoir tué non sans mal quelques araignées, ils furent submergés et Grahrk tomba dans un profond précipice, laissant Vos seul contre les prédateurs. De plus, le Jedi reçut un tir de blaster dans le dos de sa cousine Asanté, qui était la complice de Pol Secura.

Vilmarh Grahrk


  C'est alors qu'Asanté fut emportée par une araignée, qu'attaqua ensuite Vos. Puis le chanceux Villie fit son grand retour et aida le Jedi à tuer l'araignée. A la fin de sa chute, il avait atterri sur une toile d'araignée géante et réussi à remonter. Avant qu'Asanté ne meure, elle révéla au  Jedi que Pol Secura était le responsable de son amnésie. Villie et le Jedi débarquèrent dans les appartements de Secura, Vos était particulièrement enragé contre le Twi'lek. Celui-ci lui révéla sous la menace que sa padawan se trouvait auprès de lui et qu'il lui avait également effacé ses souvenirs. Le Jedi tenta de lui faire recouvrer la mémoire mais n'y parvint pas, Secura ayant donné à sa nièce toujours plus de glitteryl. Puis Vos tortura Secura, qui lui révéla le nom de son commanditaire, le sénateur Chom Frey Kaa.

  Mais le Jedi était mû par la colère et continuait ses actes de barbaries dans l'intention de tuer Secura, et même Grahrk, qui n'était pas un tendre, voulait que le Jedi arrête, lui disant que la "tête de ver" lui avait donné ce qu'il voulait. Sous l'emprise de la peur et ne contrôlant plus ses pouvoirs, la jeune Aayla projeta Secura et Vos par dessus la balustrade. Le Twi'lek fit une énorme chute qui le tua, alors que Vos se raccrocha de justesse et fut remonté par Villie. Il voulut ensuite à tout prix retrouver Aayla qui venait de s'enfuir, et Villie parvint avec beaucoup de difficultés à le ramené à la raison et lui faire quitter au plus vite la planète pour ne pas être capturés par les forces de sécurité de Ryloth, qui les suspectaient de la mort de Secura.

  A bord de l'Inferno, ils furent contactés par Mace Windu, qui demanda à Vos de se soumettre au réentraînement, mais celui-ci coupa la communication, se mettant en quête du sénateur responsable de son amnésie et de celle de sa padawan. Sur sa demande, Villie mit le cap sur Coruscant. Une fois arrivés sur la planète capitale, il ne se posa pas sur l'aire d'arrimage qu'il lui avait été attribuée, pensant que les Jedi les y attendraient, mais se dirigea vers les bas-fonds où se trouvait sa plate-forme privée. A leur arrivé dans sa planque, Villie demanda au Jedi, qui ne savait pas comment trouver Com Frey Kaa, de lu faire confiance, et lui tira une décharge de blaster dans le dos, ce qui le rendit inconscient.

  Durant cette période, Grahrk menotta Vos, appela le sénateur Kaa pour toucher la prime qu'avait essayé d'obtenir son cousin Holmar, cacha son droïde d'astronavigation NT-600 dans la pièce, et convoqua Mace Windu : les éléments de son plan final était en place. A son  réveil, le Jedi se retrouva menotté en face du sénateur et de Villie, qu'il prit bien sûr pour un traître. Une fois que les aveux du sénateur furent enregistrés par le droïde et qu'il soit sûr que le sénateur ait versé la prime sur son compte, Villie désactiva les menottes de Vos, lui rendit son sabre et élimina avec son aide les droïdes de combat du sénateur. De plus, Mace Windu arriva juste à temps pour empêcher Vos de tuer le sénateur sous l'emprise du Côté Obscur. Le Devaronien était à présent plein aux as entre la prime qu'il avait touché et le pari qu'il avait remporté sur la survie du Jedi, et avait appris qu'il ne faudrait à l'avenir jamais parier contre ce Jedi. Dès lors, il pensa qu'il lui portait bonheur.

II. Captivité sur Kiffex

  Puis Villie reprit le cours de ses affaires habituelles. Mais un de ses contrats ne se déroula pas comme prévu. En effet, il fut quelques temps plus tard engagé pour fournir des pistolasers de contrebande à un habitant de Kiffu nommé Yaga. Mais les Gardiens l'interceptèrent, saisirent sa navette et l'incarcérèrent lui et Yaga sur la planète jumelle de Kiffu, la planète prison Kiffex. Et il n'avait naturellement pas été payé pour ses services, son employeur étant lui aussi en prison. Une fois sur la planète, les avant-postes Gardiens furent mystérieusement attaqués et tous leurs occupants tués. Villie y vit là l'occasion de récupérer sa cargaison qui aurait beaucoup de valeur sur cette planète. Il se rendit donc à l'un des avant-postes déserts, mais quelqu'un d'autre avait déjà récupéré les blasters.

  C'est alors que ceux qui avaient attaqué l'avant-poste revinrent à la charge. Villie se cacha des "suceurs de cerveaux", autrement dit d'une meute d'Anzati dégénérés, en s'enfermant dans une petite aire de stockage. Au dehors, il entendit des combats, et lorsque tout redevint calme, on ouvrit la porte blindée de l'aire de stockage. Villie fut pris de peur, mais heureusement pour lui, il s'agissait de son Jedi, Quinlan Vos, venu pour enquêter sur les mystérieuses attaques en compagnie de maître Tholme. Mais il ne fut pas accueillit par son ancien compagnon comme il l'aurait cru, car celui-ci le frappa et aurait sans doute manquer de le tuer sans l'intervention de Tholme qui calma Vos, car celui-ci avant entre temps appris sa participation au soulèvement Yinchorri. Il était prêt à tout pour pouvoir repartir de cette planète et Tholme lui proposa d'aviser en fonction de l'aide qu'il leur apporterait, ce qu'il accepta n'ayant pas d'autre choix.

  Ils firent ensuite route tous les trois vers la ville fortifiée de cul-de-sac pour se protéger des meutes d'Anzati attaquant la nuit. Mais à leur arrivée aux portes de la ville, les soi-disant amis de Villie les reçurent en leur tirant dessus. Les Jedi réglèrent rapidement le problème après avoir appris qui avait volé les blaster, et purent entrer dans la ville, se rendant à la planque de Villie. Puis ils allèrent dans la cantina du trou-noir, tenue par Gorto Zaga, l'Aqualish ayant récupéré les armes grâce auxquelles il avait pris le contrôle de la ville. Là, ils rencontrèrent maître Zao, un vieil ami de Tholme, et une bagarre éclata, suivi de l'attaque d'Anzati menée par Aayla Secura sous l'influence du Côté Obscur. Durant les combats, Villie en profita pour se faufiler et voler quelques pistolasers ainsi que trois motojets à Gorto Zaga, qu'il tua ainsi que deux de ses hommes après une brève poursuite et avoir récupéré les trois Jedi.

Vilmarh Grahrk


  Les Jedi le forcèrent ensuite à poursuivre les Anzati avec eux plutôt que de prendre la fuite. Villie trouva que ces Jedi étaient totalement fous, d'autant plus qu'ils laissaient conduire maître Zao malgré sa cécité. Cependant, ils furent attaqués par des Anzati postés en embuscade dans une forêt, et Villie et Quinlan furent capturés et ligotés. Heureusement, ils furent sauvés par T'ra Saa, envoyée sur la planète par le Conseil Jedi pour ramener Quinlan Vos, car ils avaient appris que celui qui contrôlait les Anzati se trouvait être un Jedi Noir légendaire et enfermé depuis un millénaire sur Kiffex : Volfe Karkko, qui avait réussi à sortir de sa prison avec l'aide d'Aayla Secura amnésique qu'il avait attiré à lui après son crash sur la planète alors qu'elle tentait de retrouver Vos pour se venger de la mort de son oncle dont elle le tenait responsable.

  Lorsqu'ils eurent rejoins Tholme et Zao, les Jedi, sauf Vos, entrèrent en méditation collective pour tenter de localiser Karkko à la surface de la planète. Après avoir goûté à la soupe de maître Zao qu'il trouva infâme, Villie se servit discrètement du communicateur du vaisseau de T'ra Saa qui avait été abattu par les Gardiens, qui bloquaient également toute transmission émise de Kiffex. Il avait réussi à se servir des navettes des Gardiens en orbite comme relais successifs pour faire parvenir son signal à l'Inferno sur Kiffu, dans le but d'en activer un contrôle préréglé qui le ramènerait à lui, et il pourrait ainsi quitter la planète. Lorsque Vos le découvrit il lui conseilla néanmoins de ne pas en parler aux autres Jedi, qui pourraient selon lui prendre les commandes du vaisseau et laisser Grahrk sur la planète. Mais il avait en réalité l'intention de retrouver sa padawan, alors que les autres Jedi voulait le tenir à l'écart des combats, il ne fallait donc pas qu'ils trouvent le moyen de lui faire quitter la planète.

  Au moment où les Jedi partaient combattre Karkko, Villie refusa de les suivre et joua la comédie. Une fois les Jedi partis et poursuivis par des hordes d'Anzati sauvages, l'Inferno débarqua en trombe piloté par NT, mais il subissait les tirs des vaisseaux Gardiens. Ne parvenant pas à semer ses poursuivants, il décida alors d'aller retrouver son Jedi porte-bonheur, qui après avoir ramené sa padawan vers la lumière affrontait à présent seul Volfe Karkko, les autres Jedi étant bloqué à l'extérieur du temple du Jedi Noir combattant une véritable armée d'Anzati. C'est alors que Villie démontra aux trois Jedi la supériorité des canons laser sur les sabres-laser en tuant tous les Anzati de quelques tirs.

  Après que, non sans mal, Quinlan Vos soit parvenu à vaincre Karkko, Villie embarqua tous les Jedi à son bord ainsi que les prisonniers dont Karkko avait l'intention de se nourrir. Ils quittèrent alors Kiffex sous les tirs nourris des Gardiens, qui stoppèrent leurs attaques lorsque trois croiseurs consulaires républicains commandés par Mace Windu émergèrent de l'hyperespace. Grâce à son statut et son appartenance au clan dirigeant de Kiffu, Quinlan Vos négocia la libération de Villie grâce aux services qu'il avait rendu. Puis Vos décida d'adopter la même philosophie que maître Zao, à savoir voyager à travers la galaxie au gré de la Force pour retrouver la paix intérieure, et Villie proposa de le déposer quelques part pour seulement quelques crédits...

III. Contrat avec Kh'aris Fenn

  Villie voyagea ensuite quelques temps avec Quinlan Vos, qui finit par suivre sa propre route à l'instar de Zao. Environ un an plus tard, Villie fut engagé par le Twi'lek Kh'aris Fenn, lui-même sous l'influence du Comte Dooku, devenu le Seigneur Sith Dark Tyranus, qui souhaitait aider Fenn dans son projet de coup d'état de Ryloth pour que la planète une fois sous joug du Twi'lek exilé rejoigne la CSI qui se formait dans l'ombre pour plus tard éclater au grand jour. Après la mort récente de Pol Secura, la tradition voulait que tous les autres membres du clan dirigeant soient conduis en terres illuminées pour y mourir et qu'un nouveau clan se forme. Comme Pol Secura avant lui, Ro Fenn, le père de Kh'aris, souhaitait à tout prix échapper à ce sort funeste.

  La première mission de Villie fut de trouver du cortosis, un minerai rare qui servirait aux  deux guerriers Morgukaï qui l'accompagneraient à fabriquer des armes et des armures résistantes aux sabres-laser. Puis il dut exploiter la peur de Ro Fenn pour le convaincre d'enlever le fils de Lon Secura, le frère de Pol, qui avait fait intervenir un Jedi dans la médiation. Ro Fenn voulut d'abord tuer le Jedi, mais Villie refusa car il savait bien à présent que tuer des Jedi portait malheur et que cela ne faisait qu'en amener d'autres. Il parvint finalement à le convaincre que la meilleure solution était de contrôler Lon Secura en enlevant son fils Nat, et le mit au pied du mur en lui disant que ses associés s'en occupaient au moment même. Grahrk retourna ensuite à l'Inferno pour récupérer ses associés et l'otage, mais l'enlèvement fut quelque peu retardé à cause du Jedi Tholme, qui avait été prévenu par sa padawan Aayla Secura déguisée en danseuse pour l'occasion, et qui avait débarqué dans la chambre de Nat et affronté les deux ravisseurs.

  Villie décolla ensuite de Ryloth, mais il avait été repéré et reconnu sans le savoir par Aayla Secura. De plus, son droïde l'informa qu'il captait des transmissions émises du vaisseau ainsi qu'une forme de vie supplémentaire. Villie chargea les Morgukaï d'aller vérifier, et il s'avéra qu'il s'agissait de Tholme, qui avait tout de même réussi à embarquer clandestinement sur le vaisseau et à prévenir sa padawan par comlink. Tsyr, un des Morgukaï, voulut le tuer sans plus attendre, mais Villie désapprouva, d'autant plus qu'il avait reconnu le maître de Quinlan Vos, et demanda des instructions à Kh'aris Fenn, qui, sur les conseils de Dooku, préféra le garder en vie comme monnaie d'échange. puis on l'informa d'un changement de plan selon lequel il devait déposer ses associés et leurs otages sur Ord Mantell afin qu'ils changent de vaisseau une fois sur place.

  Une fois ses considérables appointements en poche, Villie resta sur Ord Mantell pour dépenser ses crédits dans les casinos, car il était un redoutable parieur. Malheureusement, il déplorait l'existence de circuits éthiques dans son droïde NT, car celui-ci ne pouvait pas l'aider à tricher aux jeux. C'est alors qu'il reçut la visite de son Jedi et de sa padawan Aayla Secura, qui avait retrouvé son ancien maître qui connaissait bien les habitudes du Devaronien, ayant voyagé un certain temps à ses côtés. Villie leur dit tout ce qu'il savait sur l'enlèvement, mais ne put leur révéler où il était censé emmener les otages avant le changement de plan, car il avait été énormément payé pour son silence. Quinlan Vos lui proposa donc plus d'argent pour ses informations, et lui fit une démonstration lorsqu'il jeta les dés : il se servit de la Force pour le faire gagner plusieurs fois.

Vilmarh Grahrk


  Villie leur avoua alors qu'il était souvent allé dans une imposante forteresse sur Kintan, la planète d'origine des Morgukaï, qui valait selon lui le détour. Puis Vos sollicita ses services pour qu'il se rende sur Ryloth afin de transmettre un message à Lon Secura disant que les Jedi savaient où se trouvait son fils et qu'il ne fallait céder à aucun chantage. Villie accepta, considérant ce service comme une avance sur paiement, et même son droïde fut surpris de voir que Villie changeait, car il rendait un service gratuitement. De son côté, même si Vos connaissaient les intentions douteuses de Villie, il savait bien qu'il était fiable à un certain point, c'est-à-dire là où étaient ses propres intérêts.

  Pendant que les Jedi partaient sauver Tholme et Nat Secura sur Kintan, Villie se rendit comme promis sur Ryloth et transmis le message à Lon Secura, même si celui-ci avait du mal à croire un Devaronien, malheureusement juste après que celui-ci ait accepté les exigences de Kh'aris Fenn s'étant lui aussi rendu personnellement sur Ryloth. Son droïde lui suggéra alors qu'il avait pu rendre ce service par amitié, mais il lui répondit qu'un voyage sur Ryloth n'était jamais perdu. En effet, il s'offrit quelques boissons, quelques danseuses et chargea du Ryll dans son vaisseau. Après que les Jedi aient libéré les otages sur Kintan, Lon Secura tenta d'arrêter Kh'aris Fenn, mais celui-ci parvint à échapper aux forces de sécurité de Ryloth et quitta la planète en embarquant sur l'Inferno moyennant une forte somme.

  Villie décolla en trombe malgré l'interdiction - car tous les vaisseaux devaient être fouillés avant de décoller pour retrouver Fenn - et lorsque le contrôle air/espace de Ryloth le somma de se poser, il répondit sur un ton moqueur qu'il n'avait pas pensé qu'il y avait un vilain garçon avec lui dans son cockpit, et proposa de le déposer en le laissant rebondir deux ou trois fois après l'avoir balancé par le sas car il était très pressé, ce qui causa une grosse frayeur à Fenn. Mais Villie savait bien qu'à chaque fois qu'il disait la vérité, personne ne le croyais, ce qui le faisait beaucoup rire, et ce fut une fois de plus le cas ici, car il fut autorisé à partir, les contrôleurs n'ayant pas apprécié son humour. Villie déposa ensuite le fugitif sur Ord Mantell et retourna à ses affaires. Il avait une fois de plus réussi à tirer son épingle du jeu en empochant un maximum des crédits malgré la complexité de la situation.

IV. La Guerre des Clones

  Lorsque la Guerre des Clones éclata environ sept années plus tard, Villie se réjouit j'avance des multiples occasion de s'enrichir qui allaient s'offrir à un gars futé comme lui. Mais il était tellement futé qu'à force de traiter avec tout le monde, il se mit les deux camps en guerre à dos et eut notamment quelques démêlées avec le chasseur de prime Durge, affilié à la CSI, qui n'apprécia apparemment pas son humour. Il s'attira également la haine de plusieurs corporations ainsi que celle des Hutt. De plus, il fut recherché par les soldats clones de l'Ancienne République car il était suspecté de trafic avec la CSI.

  Mais environ deux ans après le début de la guerre, l'Inferno fut sérieusement endommagé et Villie ne put atteindre que Kashyyyk où il se posa en catastrophe. Gravement blessé, il fut récupéré par les Wookies du village de Palsaang dirigé par Gumbaeki, qui le soignèrent et réparèrent au mieux l'Inferno. Devant l'accueil des Wookies, Villie décida de rester parmi eux et de les aider comme il pouvait en faisant passer des produits de contrebande au village. Il se lia d'amitié avec un jeune Wookie nommé Chak, le petit fils de Gumbaeki qui l'appelait oncle Villie, avec lequel il partait quelques fois en voyage car celui-ci lui montrait des voies hyperspatiales secrètes, connues de son grand-père qui était le maître de la Guilde de Claatuvac. Dès lors, Villie changea et ne pensa pas seulement à ses intérêts personnels, mais aussi à ses amis, revirement sans doute dû à l'humilité et à l'accueil des Wookies.

  Cette relative tranquillité fut cependant bouleversée environ un an plus tard, lorsque la CSI lança l'Invasion de Kashyyyk, car les séparatistes voulaient s'emparer des précieuses voies secrètes dont ils avaient eu vent par des soi-disant amis de Villie auxquels Chak avait parlé lors de leurs voyages. Heureusement, les renforts de la République arrivèrent, dirigés par le général Yoda et secondé par Luminara Unduli et Quinlan Vos. Alors que ces deux derniers étaient en mission de sauvetage des Wookies de Palsaang aux mains des Trandoshans séparatistes avec Gumbaeki, ils furent piégés par un immense droïde crabe et n'avaient pas assez de troupes pour pouvoir le détruire. C'est alors que Villie débarqua en émergeant d'une rivière avec l'Inferno, et détruisit la machine de guerre avec ses canons laser, sauvant son Jedi qu'il était ravi de revoir, ainsi que les Wookies et les soldats qui l'accompagnaient.

Vilmarh Grahrk


  Mais Villie ne reçut pas l'accueil qu'il avait prévu car le commandant Faie et ses hommes voulurent l'arrêter au vu des avis de recherche le concernant. Une fois encore, Quinlan Vos le libéra malgré les réticences de Faie. Puis il retourna cacher l'Inferno, car sa présence sur la planète n'était pas considérée comme officielle. Lorsqu'il revint à Palsaang, il parla avec Quinlan Vos et lui avoua qu'il avait maintenant appris qu'il fallait être gentil avec ses amis,  dont il faisait partie, car la galaxie était devenue très sombre. Voyant qu'il avait un message privé à envoyer à sa compagne, Villie proposa au Jedi d'utiliser le communicateur de sa navette. Puis il partit chercher de la nourriture avec Chak. Mais à son retour, il trouva le Jedi en train de fouiner parmi les cartes de navigation, et qu'il avavait découvert qu'il avait emprunté des voies hyperspatiales anormales.

  Discrètement, il posa le blaster sur la tête du Jedi et s'apprêtait à tirer, ne voyant pas d'autre solution. Mais Vos parvint à retourner la situation en plaquant son sabre-laser contre Villie, qui de ce fait, lâcha son arme et fut interrogé la lame de sabre-laser sous la gorge, car Quinlan Vos pensait qu'il mijotait encore quelque chose et qu'il avait volé aux Wookies leurs routes hyperspatiales secrètes. Il affirma alors qu'il ne les avait pas volé et qu'on lui en avait simplement fait cadeau, version que confirma Chak lorsqu'il arriva dans le vaisseau, en avouant que c'était lui qui les lui avait montré des "raccourcis". Le Jedi fini donc par le croire après que Chak ait avoué qu'il avait été un peu trop bavard au sujet des routes et que c'était à cause de lui que la CSI s'en prenait maintenant à Kashyyyk.

  Puis maître Yoda arriva le lendemain, et la bataille débuta. En pleine période de combat, Villie et Chak prirent l'Inferno et décidèrent de se battre aux côtés de la République, car Kashyyyk était à présent le seul refuge de Villie. Malgré que Vos l'ait prévenu qu'il pourrait se faire tirer dessus par les deux camps, il pensait qu'il était bien trop futé pour être touché et fut finalement abattu par une canonnière droïde, s'écrasant en plein milieu du champ de bataille. Lorsqu'il sortit du vaisseau avec Chak, il se retrouva nez à nez avec un tank droïde, qui fut détruit de justesse par Vos qui avait commandé le feu à son Juggernaut.

  Il retourna ensuite à l'Inferno une fois la bataille terminée pour commencer les réparations, et fut alerté simultanément par NT et Chak que l'Ordre 66 avait été lancé et que les soldats clones avaient tué maître Unduli, que Maître Yoda était en fuite et que Vos avait été pris dans une explosion et avait fui dans la forêt, traqué par Faie et ses hommes. Villie décida donc de retrouver son Jedi avant eux coûte que coûte. Chak et lui se séparèrent pour couvrir le plus de terrain possible, et c'est le jeune Wookie qui retrouva le Jedi en premier, qui avait jusque là réussi à survivre mais était presque mourrant, ayant été gravement blessé par un tir de Juggernaut et épuisé par les éclaireurs clones qu'il avait dû tuer.

  De ce fait, il lui était impossible de se déplacer et de rejoindre Villie avec Chak, il lui demanda donc de lui ramener Villie avec un pack médical, et le Wookie reparti chercher son oncle. Mais quand Villie retrouva enfin le Jedi, celui-ci venait de tuer le commandant Faie, encaissant de sa part un nouveau tir de blaster, mais cette fois-ci à bout portant. Le Devaronien crut d'abord qu'il était mort, et lorsqu'il s'aperçut qu'il vivait toujours, il le cacha, sortit le commandant de son armure et le plaça sur un bûcher funéraire Jedi qu'il alluma.

Vilmarh Grahrk


  Lorsque le reste des hommes de l'escadron démon commandé par Faie arrivèrent, Villie leur fit croire qu'il avait tué le Jedi pour toucher la récompense après que celui-ci ait tué le commandant, et qu'il lui offrait des funérailles Jedi parce qu'il était son ami. Les clones connaissant la nature perfide des Devaroniens ne cherchèrent pas à comprendre plus loin et s'en allèrent, ne lui offrant pour seule récompense que la vie, ce qui lui permit d'embarquer Vos mourrant, de voler une navette et de placer le Jedi dans un caisson de bacta et de quitter au plus vite Kashyyyk.

  A peine le Jedi fut-il rétablit qu'il voulut retrouver sa compagne et son fils qui venait de naître et qui était restée sur Nar Shaddaa. Mais une fois sur la lune des contrebandiers, ils n'y trouvèrent personne, et décidèrent de retourner su Kashyyyk, où Gumbaeki avait mené son village dans les montagnes se cacher dans des grottes, et où, huit mois après l'Ordre 66, le Jedi retrouva sa famille, Tholme et T'ra Saa, auprès desquels Villie se vanta du génie Devaronien qui avait sauvé le Jedi. De plus, Villie retrouva quant à lui son compagnon Chak, et décida de repartir avec lui trouver un coin tranquille. Grâce à ses talents et sa ruse, on peut supposer que l'Avènement de l'Empire Galactique fut, pour lui comme pour tous les  contrebandiers, une période prospère.


Actualités en relation

HoloNet : 45 fiches sur le Canon rejoignent l'encyclopédie

C'est dimanche, c'est jour de fiche ! Et aujourd'hui, si vous êtes amateur de Canon, on vous a prévu un peu de lecture avec 45 nouvelles fiches qui viennent rejoindre l'encyclopédie. On y retrouve un peu...


Informations encyclopédiques
Vilmarh Grahrk
Nom
Vilmarh Grahrk
Espèce
Fonctions
Armes
Pistolet blaster
Vaisseau
Affiliation
Divers

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
13 247


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "Vilmarh Grahrk" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
  • Clone Wars Vol. 10 : Epilogue
  • Republic 13 : Emissaries to Malastare, Partie 1
  • Republic 14 : Emissaries to Malastare, Partie 2
  • Republic 15 : Emissaries to Malastare, Partie 3
  • Republic 16 : Emissaries to Malastare, Partie 4
  • Republic 17 : Emissaries to Malastare, Partie 5
  • Republic 18 : Emissaries to Malastare, Partie 6
  • Republic 19 : Twilight, Partie 1
  • Republic 20 : Twilight, Partie 2
  • Republic 21 : Twilight, Partie 3
  • Republic 22 : Twilight, Partie 4
  • Republic 32 : Darkness, Partie 1
  • Republic 33 : Darkness, Partie 2
  • Republic 34 : Darkness, Partie 3
  • Republic 35 : Darkness, Partie 4
  • Republic 40 : The Devaronian Version, Partie 1
  • Republic 41 : The Devaronian Version, Partie 2
  • Republic 42 : Rite of Passage, Partie 1
  • Republic 43 : Rite of Passage, Partie 2
  • Republic 44 : Rite of Passage, Partie 3
  • Republic 45 : Rite of Passage, Partie 4
  • Republic 81 : The Hidden Enemy, Partie 1
  • Republic 82 : The Hidden Enemy, Partie 2
  • Republic 83 : The Hidden Enemy, Partie 3

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.