Blitzer Harrsk


Un des seigneurs de guerre impériaux les plus puissants de la période post-Endor

  Cet officier impérial est l'archétype même des seigneurs de guerre, individualistes et ambitieux, qui sévirent après la mort de l'Empereur Palpatine et l'effondrement de l'Empire. Présent à la Bataille d'Endor où son destroyer fut gravement endommagé et lui-même gravement blessé au visage, Harrsk comprit, lorsque la seconde Etoile de la Mort explosa, que tout était perdu. Refusant de suivre les ordres de Gilad Pellaeon, Harrsk quitta le champ de bataille et emporta avec lui une partie de la flotte en direction d'un point de rendez-vous dans le Noyau.

  S'autoproclamant seigneur de guerre, Harrsk commença alors à établir son petit empire dans le Noyau Profond, le Zero Command, et rallia même les forces du Grand Amiral Batch, assassiné quelques temps plus tôt par son second. Le seigneur de guerre décida également de marquer le coup en laissant cicatriser naturellement sa blessure, symbole de crainte qui contribuerait à renforcer son aura et son charisme aussi bien vis-à-vis de ses propres troupes que de ses ennemis politiques. Ainsi, il ne restait plus de la partie droite de son visage qu'une peau rosâtre et boursouflée, ainsi qu'une épaisse cicatrice, le seul luxe que Harrsk s'étant offert étant un capteur électronique de droïde pour remplacer ses deux yeux également brûlés.

  Restant relativement à l'écart de la guerre entre la Nouvelle République et les loyalistes impériaux, Harrsk parvint à préserver ses possessions jusque dans les années qui suivirent la mort du clone de l'Empereur, même si pendant le bref retour de ce dernier, l'homme, comme beaucoup d'autres seigneurs de guerre, s'était rallié à lui. Néanmoins, la Nouvelle République, malgré la menace militaire non négligeable qu'il représentait, ne fit guère attention à Harrsk, trop occupée à lutter contre Thrawn puis l'Empereur cloné. D'ailleurs, les rares fois où Coruscant entreprit des actions directes contre des seigneurs de guerre, elle préféra porter son dévolu sur des menaces plus directes comme Zsinj ou plus politique comme Delak Krennel, le meurtrier de Sate Pestage.

  Avec la mort de Carnor Jax, Xandel Carivus et la dissolution du Conseil Intérimaire Impérial, ce furent les dernières autorités centrales de l'Empire qui dispararurent. Tentant de tirer parti de ce vide politique, Harrsk se mit alors en tête de se poser comme le nouveau leader de l'Empire : il se dota d'usines pour construire des destroyers stellaires impériaux, notamment sur Spuma, et essaya de gagner le soutien de mondes fortifiés de la Bordure Extérieure restés loyaux à l'Empire. On peut ainsi citer le Secteur Atrivis où il avait commencé à y acheminer des troupes. Néanmoins, il semble que cette tentative de réunification soit restée plus ou moins lettre morte puisque même la Nouvelle République, alors sous la présidence de Leia Organa Solo, n'a pas jugé bon de calmer les velléités du seigneur de guerre et s'est contentée de garder un œil attentif sur lui.

  Mais les mauvaises habitudes ne se perdent pas facilement et le naturel reprit rapidement le dessus. Harrsk, plutôt que d'essayer de se poser comme un rassembleur, préféra choisir la voie de la violence en se livrant à une terrible lutte de pouvoir contre son principal rival, le Haut Amiral Teradoc. Pour le contrôle des restes de la machine de guerre impériale, les deux hommes n'hésitèrent donc pas à lancer leurs flottes les unes contre les autres dans une série d'affrontements meurtriers et stériles.
  C'est dans ce climat de chaos généralisé que l'Amirale Daala, tout juste arrivée dans le Noyau Profond après la destruction du Complexe de la Gueule, entreprit de troquer son costume de militaire contre celui d'un diplomate pour tenter de réconcilier les seigneurs de guerre et de leur faire comprendre que leur seul véritable ennemi était la Nouvelle République. Néanmoins, lors d'une entrevue avec Harrsk qui affichait d'ailleurs un certain mépris pour les efforts de la jeune femme, une flotte de destroyers stellaires Victoire appartenant à Teradoc attaqua la base du seigneur de guerre dans le but de détruire son vaisseau amiral, l' Onde de Choc, ce qu'elle fit avec succès.

  Furieux, Harrsk contraignit alors Daala à prendre les commandes de sa flotte pour mener des représailles contre la base de Teradoc. Mais Daala, qui n'avait nulle envie de jouer à ces petits jeux, se rebella contre l'officier et avec l'aide du vice-amiral Pellaeon parvint à mettre provisoirement sur la touche le seigneur de guerre ainsi que son rival. Finalement, Harrsk fut convié avec les plus puissants seigneurs de guerre impériaux du moment par Daala et Pellaeon à un sommet de conciliation sur la balise de Tsoss. Mais, visiblement incapable, comme ses autres collègues, de faire la moindre concession, Harrsk succomba sous l'effet d'un gaz neural et surtout sous le poids de ses ambitions, laissant l'Empire entre les mains de gens plus responsables, autrement dit Daala.



Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Blitzer Harrsk
Nom
Blitzer Harrsk
Espèce
Fonctions
Officier impérial
Seigneur de guerre
Armes
Ambition
Violence
Vaisseau
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
10 627


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "Blitzer Harrsk" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.