Dass Jennir


Jedi rescapé de l’Ordre 66 qui aida le séparatiste Bomo Greenbark dans les recherches de sa famille

  Durant la Guerre des clones opposant l'Ancienne République et la Confédération des Systèmes Indépendants à partir de -22, les Jedi se firent guerriers et menèrent les troupes de l'Armée clone au combat contre les troupes séparatistes, constituées de droïdes comme d'organiques. Dass Jennir était l'un de ces généraux Jedi. Grand, longs cheveux blancs, yeux verts et lame verte, Dass Jennir était un fier et adroit Jedi, pour qui les principes de l'Ordre Jedi étaient fondamentaux. Mais la voie des Jedi se fit moins précise pour lui lorsque l'Ordre 66 fut exécuté.

  En -19, Dass Jennir avait été envoyé pour mener un détachement de la 501e Légion sur Nouvelle Plympto, monde natal des Nosauriens. Ces derniers s'étaient alliés aux Séparatistes en raison du fait que la République leur avait toujours refusé une place au Sénat et qu'elle avait même mis un embargo sur leurs exportations d'œufs de Rikknit, déclarées comme étant du braconnage. Les Nosauriens avaient alors passé un pacte avec la CSI et ils ne mirent pas longtemps à se rebeller contre les forces républicaines en faction sur la planète. Ce fut au plus fort de cette guerre que Dass Jennir et ses hommes furent appelés. Le Jedi ignorait les raisons des Nosauriens ; tout ce qu'il savait, c'était que les rebelles faisaient des dégâts et étaient alliés à la CSI, l'ennemi mortel de la République.

Dass Jennir


  Lorsque Palpatine lança l'Ordre 66, les clones de la 501e ne se firent pas prier pour tuer le Jedi. Malheureusement pour eux, Dass Jennir était d'une trempe solide et il parvint à leur échapper sain et sauf. Durant sa fuite, il tomba sur l'un de ses premiers ennemis, un Nosaurien. Dass parvint à le convaincre qu'il ne lui voulait pas de mal, car il était lui aussi pourchassé par les troupes clones. Le Nosaurien se moqua de lui et se présenta comme étant l'éclaireur Bomo Greenbark. Voyant en le Jedi un allié de poids, il l'emmena à son camp de base, où il put rencontrer le Général Rootrock à la tête de l'insurrection Nosaurienne.

  De la bouche du vieux général, Dass Jennir put apprendre que sur tous les mondes, les clones tuaient les Jedi. Il fut également informé des vraies raisons de la sécession nosaurienne. Ne pouvant pas croire qu'un tel malheur frappait l'Ordre Jedi, il demanda à Rootrock de le laisser partir et de l'aider à rejoindre Coruscant, où se trouvait le Temple Jedi. Rootrock accepta, mais il demanda en échange à Dass Jennir de revenir les aider à affronter les clones sur Nouvelle Plympto si ce qu'il allait découvrir ne lui plaisait pas. Le Jedi promit.

  Arrivé sur Coruscant, Dass Jennir ne put que se rendre compte que l'histoire de Rootrock était vraie. La République avait laissé place à un Empire et les Jedi étaient tous traqués et éliminés par l'armée clone. Ses pas le menèrent jusqu'au Temple Jedi, alors en flamme et occupé par le plus gros contingent de la 501e Légion. Il comprit qu'il ne pouvait rien faire lorsqu'un jeune Chevalier harangua la foule, tentant de la convaincre de se rebeller contre le nouvel Empire. Les clones l'abattirent alors qu'il s'était élancé seul à l'assaut du Temple. Aucun des Jedi présents dans la foule ne bougèrent le petit doigt, bien conscients que cela aurait été vain.

  Dass Jennir se dispersa avec les badauds et retrouva Kai Hudorra, un Maître Jedi Bothan qui avait lui aussi survécu à ses troupes. Kai Hudorra était encore plus pessimiste : l'âge des Jedi était fini, les survivants devaient oublier leur passé et tenter de se fondre dans une vie civile. Dass Jennir n'était pas d'accord, pour lui tant que quelqu'un s'accrocherait aux idéaux des Jedi et de la République, ces derniers ne mourraient jamais. Ainsi, alors que Kai choisissait de disparaître, Dass Jennir honora sa parole et retourna sur Nouvelle Plympto, afin d'aider les Nosauriens à regagner leur liberté.

Dass Jennir


  Cependant, l'insurrection nosaurienne n'avait aucun avenir face aux forces de l'Empire, dénuées des idéaux humanistes de la République. Bien assez tôt, Rootrock et Jennir, alors promu général de l'armée, convinrent que la guerre allait être perdue et qu'il fallait sauver ce qui pouvait l'être. Ainsi, les femmes et les enfants nosauriens furent placés dans des convois pour rejoindre l'astroport local tandis que les soldats opposaient une ultime résistance aux clones dans ce qui fut la Bataille d'Half-Axe. L'éclaireur Bomo Greenbark avait été chargé de superviser le départ des familles, laissant ainsi aussi derrière lui sa femme Mesa et sa fille Resa. Une fois qu'elles furent parties, il retourna au front.

  Dass Jennir et Bomo Greenbark avaient tissé des liens d'amitié entre eux. Tout naturellement, le nosaurien se plaça donc aux côtés du Jedi, prêt à sacrifier sa vie à ses côtés pour le bien de sa famille. Le but des nosauriens était de gagner du temps, mais c'était une tâche ardue, les clones utilisaient tout ce qui était à leur disposition pour les vaincre. Bientôt, Dass Jennir se retrouva être le seul gradé, avec sous son commandement une poignée de soldats, Rootrock ayant été tué. Comme une colonne de chars arrivait, Dass Jennir donna l'ordre à ses hommes de rejoindre une colline, d'où il serait plus facile de se défendre. Pendant ce temps, il coupa un arbre avec son sabre laser et le fit s'écraser sur la tête de la colonne de chars, détruisant certains de ceux-ci et ralentissant les autres.

  A peine avait-il fini sa tâche que le Commandant clone Vill ordonna que le feu soit dirigé vers les arbres, afin que le Jedi ne puisse pas recommencer. Le tir explosa l'arbre et le déracina, faisant apparaître à son emplacement un gouffre béant à l'intérieur duquel Dass et Bomo tombèrent. Tandis qu'ils étaient inconscients, les nosauriens se faisaient tuer. Lorsque les derniers se rendirent, les clones les exécutèrent tous jusqu'au dernier. L'horreur de ce massacre frappa le Jedi et le Nosaurien une fois qu'ils parvinrent à regagner la surface, quelques heures après. Bien qu'ils s'étaient tous les deux attendus à ce que l'armée entière meure pour le bien des familles, cette vision n'était pas de tout repos. Bomo était prêt à retourner se battre, mais Jennir parvint à le convaincre de mourir plus utilement : en retrouvant les familles et les aidant à fuir vers Sullust.

  Une fois à l'astroport, Dass Jennir put se rendre compte que la présence clone était importante. Grâce à la Force, lui et Bomo se faufilèrent par-dessus l'enceinte de l'astroport et purent se rendre compte qu'il était tapissé de vaisseaux, un blocus clone empêchant toute activité. Ils se mirent alors en quête du vaisseau contenant les familles nosauriennes, mais ne le trouvèrent pas. Des patrouilles impériales sillonnaient le tarmac, fouillant un à un les vaisseaux. Afin de ne pas être pris, Dass Jennir bondit dans un cargo proche alors que sa porte s'ouvrait. Il se retrouva sur une jeune femme, lui tenant la bouche afin qu'elle ne crie pas et lui affirma ne pas lui vouloir de mal. Il se rendit alors compte que tout l'équipage du cargo le regardait.

  Il lâcha la femme, récolta un coup de poing en retour, et fit la connaissance des membres d'équipage. Il se trouvait sur l'Uhumele, un vaisseau cargo de contrebande (bien que personne n'en parla jamais ainsi) dirigé par le capitaine Schurk-Heren. Les autres membres d'équipage étaient Crys Taanzer la jeune femme, Sniffles, Ratty, Jank, Ko Vakier et Mezgraf, tous des non-humains d'une espèce différente. C'étaient d'anciens séparatistes qui préféraient que l'Empire ne se mêle pas trop à leurs affaires, ce qui était aussi l'objectif du Jedi et de son ami Nosaurien. Une fois les présentations faites, Dass et Bomo apprirent qu'ils étaient bel et bien les seuls survivants d'Half-Axe et que les familles nosauriennes avaient été déportées par l'Empire pour être vendues comme esclaves sur Orvax IV.

  Devant l'annonce de cette terrible nouvelle, Bomo perdit le contrôle de lui-même et ordonna que le vaisseau décolle sur le champ pour aller secourir sa famille. Dass Jennir parvint à calmer une fois de plus l'impétuosité du Nosaurien et apprit de l'équipage que tous les vaisseaux étaient consignés à terre car l'Empire les fouillait. Ils réfléchirent alors à un moyen de quitter la planète sans être abattus. Comme l'Uhumele possédait un arsenal offensif, certains étaient d'avis de se frayer un chemin à coup de blaster. Mais Jennir avait une meilleure idée : ils auraient plus de chance de survie si tous les vaisseaux décollaient en même temps.

Dass Jennir


  Pour "convaincre" les autres équipages de décoller et de s'exposer à des risques, Dass Jennir tint une embuscade à une patrouille clone et parvint à récupérer une armure qu'il revêtit. Il se dirigea alors vers un campement de vaisseaux de chasse tenu par des ingénieurs clones et déroba un Chasseur Nimbus sous leurs yeux. Puis il vola vers l'astroport et se mit à ouvrir le feu sur les vaisseaux au sol, en faisant attention de ne pas trop les démolir. Pendant ce temps, l'équipage de l'Uhumele diffusait à tout le monde que l'Empire avait décidé de tous les anéantir et qu'ils devaient décoller pour survivre. Le plan était alors parfaitement en marche, tous les vaisseaux gagnèrent l'atmosphère, laissant l'Empire incapable de gérer ce brusque exode.

  L'Uhumele déploya sa tourelle et protégea ses arrières des ARC-170 clones. Toujours à bord de son chasseur, Dass Jennir les escorta, abattant également des vaisseaux ennemis. Une fois en orbite de la planète, Dass Jennir réintégra l'Uhumele et fut félicité par l'équipage. Crys Taanzer sembla même lui avoir pardonné ses manières brusques de plus tôt. Désormais libérés de l'Empire, ils purent tous se reposer et décider de la suite des évènements. L'équipage de l'Uhumele ignorait que Dass était un Jedi, il était persuadé que Bomo et lui étaient d'anciens séparatistes cherchant à fuir l'Empire, tout comme eux, ce qui en soi était vrai. De son côté, le Nosaurien était plus que jamais excité, il voulait absolument retrouver sa femme et sa fille.

  Une fois de plus, la sagesse de Dass Jennir calma le soldat. Il était désireux de revoir sa famille et il lui promit de l'aider pour cela. Mais le Nosaurien avait oublié deux choses essentielles : tout d'abord rien n'obligeait l'Uhumele à les aider, et ensuite comment Bomo réagirait-il quand il se trouvera face à toutes les familles nosauriennes et pas seulement la sienne. Pourra-t-il sauver juste sa famille et abandonner les autres ? Ces mots firent comprendre à Bomo qu'il faisait mieux de suivre le Jedi et de se fier à ses décisions.

  Finalement, l'équipage de l'Uhumele accepta d'aider Bomo. Ratty et Crys Taanzer savaient ce que c'était de perdre sa famille. Mezgraf avait été esclave, c'était pour lui un devoir moral d'aider. Ko Vakier avait une dette envers Dass Jennir, qu'il admirait, car celui-ci avait abattu dans leur fuite l'ARC-170 qui menaçait de détruire la tourelle à bord de laquelle il était monté. Quant au capitaine Heren, son cœur noble accepta d'aider une cause aussi triste et désespérée. C'est ainsi qu'ils mirent le cap sur Orvax IV, plate-forme majeure du commerce d'esclaves.

  Une fois sur place, Ratty et Bomo se déguisèrent en Jawa, tandis que Mezgraf et Ko Vakier dissimulaient leur apparence sous des manteaux. Dass Jennir garda sa tenue de combat, car elle ne trahissait pas sa nature de Jedi. Ils purent se rendre compte de l'horreur de la planète dans toute son ampleur, toutes les espèces étant représentées et vendues comme du bétail. Il se produisit alors un incident qui demanda à Dass d'utiliser ses pouvoirs de Force. Un motard fou rentra en collision avec une énorme bête de trait, qui s'affola alors et se mit à courir sans but dans la rue où le groupe se trouvait. Pour éviter à tout le monde d'être piétiné, Dass Jennir s'élança contre elle, son blaster à la main. Mais il n'eut pas le temps d'agir car Mezgraf avait réussi à la calmer en cachant ses yeux avec son manteau.

  L'incident semblait être clos, mais le maître de la bête reconnut le tatouage d'esclave sur le bras de Mezgraf et donna l'alerte. Trois gardes T'surr surgirent et c'est là que Dass dut utiliser ses pouvoirs de Jedi. Il manipula par la Force les trois gardes, qui finirent par partir. Cet acte devait avoir été difficile, car il épuisa le Jedi et il s'écroula dans les bras de ses compagnons. A leurs questions, il répondit qu'il avait soudoyé les gardes, ce qui lui avait demandé tout son argent. A peine remis, Ratty avait repéré les nosauriens et Bomo s'était élancé vers elles, sans prendre de précaution.

  Les familles se trouvaient dans un trou dans le sol, recouvert d'un grillage les empêchant de sortir. Bomo apprit par des amies que sa fille Resa avait été déjà vendue et que sa femme Mesa avait été tuée en tentant d'empêcher cela. Anéanti, le nosaurien voulut se précipiter aux niveaux supérieurs afin de remuer ciel et terre pour retrouver sa fille, désormais sa seule famille. Mais Dass Jennir le convainquit de rester calme. De nouveaux gardes apparurent alors et s'ensuivit une escarmouche que le petit groupe gagna. L'alerte ne manquant pas d'être bientôt donnée et Bomo étant difficilement contrôlable, Dass Jennir leur affirma qu'il allait à la recherche de Resa tout seul tandis que les autres devaient regagner le vaisseau. S'il n'était pas de retour à minuit, alors ils devaient tous partir, pour leur sécurité.

  Avant de partir, Ratty se glissa vers lui et lui murmura à l'oreille "Que la Force soit avec vous…". Puis il s'enfuit. Cette phrase, généralement utilisée pour les Jedi, montrait que Ratty avait parfaitement compris la vraie nature de Dass Jennir et qu'il lui faisait confiance, tout en conservant le secret. Alors qu'il allait partir, Dass Jennir fut interpellé par les familles, toujours enfermées. Elles voulaient être libérées, étant même prêtes à se battre pour cela. Mais Dass Jennir ne pouvait rien faire pour elle. Si elles étaient libérées, elles seraient massacrées, comme Mesa. Si elles restaient enfermées, alors elles avaient une chance de survivre. Elles devaient rester en vie et tenter de trouver une nouvelle vie. Ces mots lui déchirèrent le cœur, d'autant plus que c'était exactement le conseil de Kai Hudorra qu'il avait lui-même refusé. Finalement, il tourna le dos aux nosauriennes et partit à la recherche de Resa.

Dass Jennir


  Le Jedi mit tout l'après-midi pour trouver des informations tangibles sur l'identité de l'acheteur de Resa, un Chagrien du nom de Orso Meeto. En utilisant des moyens plus persuasifs, il mit une heure pour trouver la localisation de l'acheteur. La nuit était bien avancée lorsque Dass se mit à escalader le building dans lequel résidait l'esclavagiste. En passant par le balcon, il s'assurait de trouver directement le Chagrien sans avoir à donner l'alerte, ce dernier possédant tout naturellement des gardes du corps. Un blaster à la main, Dass força Meeto à lui dire où Resa avait été emmenée. Pas téméraire pour deux sous, le Chagrien lui révéla qu'elle a été vendue à un Humain d'Esseles puis lui donna les coordonnées sur son datapad.

  Désormais en possession des informations qu'il recherche, Dass Jennir s'apprêta à partir. Mais un doute l'étreignit. Et si l'esclavagiste informait son contact sur Esseles de son arrivée ? Resa serait perdue à tout jamais. Dass fut alors envahi d'un étrange sentiment. L'esclavagiste ne pouvait pas vivre, s'il voulait que Resa ait une chance de survivre. En même temps, le tuer allait à l'encontre de tout son apprentissage Jedi. Finalement, Dass déchargea son blaster dans la tête du Chagrien, ce qui alerta les gardes. Ayant pris sa décision, Jennir se sentit soudain très calme, comme si avoir fait un choix, même le mauvais, l'avait soulagé d'un lourd fardeau. Son lien à la Force resta aussi fort qu'auparavant et il y plaça toute sa confiance, car il venait désormais de faire le premier pas d'un tout nouveau chemin. Il ressentit comme une certaine excitation à explorer de nouvelles possibilités, à pouvoir pousser encore plus ses limites, à laisser son passé derrière lui. Mais il n'avait pas le temps de réfléchir sérieusement à ses actes et leurs conséquences, il lui restait encore à atteindre l'Uhumele avec ses précieuses informations.

Dass Jennir


  Poursuivi par les gardes du corps du Chagrien, Dass Jennir s'enfuit dans les ruelles d'Orvax IX, alors que minuit approchait dangereusement. A bord de l'Uhumele, Crys Taanzer expliqua au capitaine Heren que l'heure de décoller est arrivée, d'autant plus qu'il y avait de l'agitation en ville, sans savoir pour autant qu'il s'agissait de celle provoquée par le Jedi. Mais Heren déclara que Jennir avait risqué sa vie pour eux plus d'une fois et que, à titre de remerciement, il était prêt à prendre des risques. De plus, il ne comprenait pas pourquoi Taanzer semble si indifférente, elle qui connaissait une situation proche de celle de Bomo. Mais finalement Jennir parvint à échapper aux gardes grâce à un saut de Force et arriva pile à l'heure au vaisseau. Il transmit alors les coordonnées à l'équipage. Bomo fut on ne peut plus reconnaissant, mais Jennir resta de marbre à ses remerciements, lui conseillant de les garder pour lorsque Resa sera sauvée, et son air sombre ne fut pas sans étonner Herren et Ko Vakier. Jennir se rendit ensuite seul et sans un mot dans un endroit isolé du vaisseau, sans se soucier des félicitations de Jank, bien vite tues par Mezgraf qui avait compris le besoin de solitude du Jedi.

  Qu'est-ce qui l'attendait désormais ? Cela ne faisait que quelques semaines qu'il avait juré à Kai Hudorra de toujours rester un Jedi, allant ainsi à l'encontre des chaudes recommandations du Bothan. Mais jusqu'à présent, il n'avait cessé de faire de compromis l'éloignant de plus en plus de la voie des Jedi. Tout ce qu'il faisait était pour Bomo et Resa, mais pendant combien de temps devra t'il agir ainsi avant de cesser d'être lui-même ?  

  Sur Esseles, tandis que l'équipage ripaillait, le Jedi rendait visite aux autorités locales. Il apprit ainsi que l'homme qu'ils recherchaient s'appelait Dezono Qua et que c'était un homme très riche. De ce fait, il avait le bras long et les autorités ne pouvaient rien contre lui, bien qu'elles savaient qu'il trempait dans des affaires louches. Il vivait reclus dans une propriété construite sur le flanc d'une montagne très pentue et gardée par de nombreux droïdes. La mission semblait tellement délicate que Dass Jennir demanda à ce que seuls Bomo et lui s'y rendent, le Nosaurien ayant une bonne connaissance des droïdes de part son passé de séparatiste. Cette annonce mit en colère Ko Vakier, qui voulait continuer le combat jusqu'au bout et tant qu'il aura des ennemis à embrocher. Il fut aussitôt rejoint par Mezgraf et le reste de l'équipe, même Jank qui de toutes façons n'avait pas vraiment le choix.

  L'Uhumele se rendit alors vers la propriété de Dezono Qua, le vaisseau étant le moyen le plus rapide et le plus efficace de l'atteindre. Il fit ainsi une entrée fracassante, ravageant une partie de l'extérieur du domaine dans son atterrissage. L'équipage, sans Crys et Sniffles restés à bord, en sortit alors et joua du blaster contre les droïdes protecteurs qui la gardaient. Une fois l'atterrissage sécurisé, Dass Jennir donna l'ordre que Ratty, Bomo et Janks se dirigèrent vers les centres électroniques du domaine tandis qu'Heren, Mezgraf et Ko se frayaient un chemin dans la maison. De son côté il prit un chemin quelque peu différent.

  Grâce à la Force, la seule chose qui le liait encore à son enseignement et son passé de Jedi, il arriva à atteindre le sommet de la maison. Il savait qu'un usage sans restreinte de la Force pouvait le mener vers les ténèbres les plus obscures, mais il ne s'en souciait pas pour le moment. Il continua de s'accrocher à l'idée de sauver Resa. S'il y parvenait alors ça pourrait non pas l'excuser de tout le mal qu'il a commis jusqu'à présent, mais lui apporter une certaine rédemption.

  De son côté Ratty réussit à pirater le contrôle des droïdes et les désactive tous, laissant Dezono Qua sans protection et rien ne pouvant s'interposer entre lui et les combattants. Il fuit alors vers le sommet de sa demeure, où se trouvait une piste d'atterrissage et un vaisseau. Mais Dass Jennir l'avait précédé depuis un moment et il le tint en joue. Le reste de l'équipage le rejoignit assez vite, finissant de démolir les droïdes encore actifs, comme le droïde de protocole. Sentant son heure arriver, Dezono Qua chercha à acheter le Jedi puis s'amusa de constater que Bomo était le père de Resa. Sans aucune culpabilité il leur annonça alors que c'était trop tard, que Resa était morte, comme tous les jeunes extra-terrestres qu'il avait achetés au fil des ans. La raison était encore plus horrible que l'on pouvait l'imaginer : Dezono Qua les mangeait. Le repas qu'il venait de terminer peu de temps avant l'arrivée de l'Uhumele n'était autre que Resa.

  Tout le monde était choqué, et de façon assez prévisible, Bomo fondit en larmes. Dass Jennir rendit alors justice en abattant le monstre à bout portant de trois tirs de blaster dans le thorax. Bomo futt stupéfait. Pourquoi Jennir lui avait volé sa vengeance ? De quel droit le privait-il de la seule chose qui lui restait ? Le Jedi lui expliqua alors que tuer cet homme ne lui aurait rien apporté et que cela lui aurait enlevé un peu de son âme. Ainsi il pensait protéger Bomo. Mais il n'en était rien car Bomo était furieux. Il se mit en colère contre Dass Jennir, lui faisant comprendre qu'il n'avait plus à décider pour les autres, qu'il n'avait rien appris de la guerre, lui le Jedi. Ayant parlé exprès tout fort devant tout le monde, le secret de Dass Jennir vola en éclats. Le silence qui s'ensuivit alors fut on ne peut plus évocateur.

Dass Jennir


  Avec un Bomo profondément déprimé, l'Uhumele quitta Esseles sans regret car la prime placée sur la tête des Jedi était bien trop dangereuse pour les simples contrebandiers qu'ils étaient, ayant en plus eux-mêmes une prime sur leur tête. De son côté Dass Jennir vola le vaisseau de Dezono Qua et quitta à son tour le monde qui vit la fin de son périple en compagnie des non-humains. Les Jedi affirmaient que le futur était toujours en mouvement, difficile à lire, que seuls ceux qui se tournaient vers le Côté Obscur étaient capables de sentir les possibilités et les opportunités du futur. Ou bien l'inévitable… Ceux qui sont aveugles à une connaissance du futur sont peut-être plus heureux, car ils ont déjà assez à faire avec leur fardeau du présent.

  Dass Jennir hésita avant de se débarrasser de son sabre laser. Il était parvenu à accepter que le futur soit un mystère. Mais il ne pouvait pas renier son passé aussi facilement. Son meilleur espoir était d'apprendre de ce dernier et d'essayer de ne pas refaire les mêmes erreurs. La seule chose à laquelle il pouvait encore se raccrocher était ce que son entraînement lui avait révélé être vrai. Mais tout cela ne pouvait pas l'empêcher de penser à toutes les choses indignes d'un Jedi qu'il avait pu faire au nom de ce qui était juste. Sans parler des besoins de celui qu'il appelait "ami", qu'il avait outrepassés. Si le futur est un chemin qui ne mènait nulle part, la seule chose qu'il pouvait faire était de l'emprunter pas à pas, son sabre laser à la ceinture...
Informations encyclopédiques
Dass Jennir
Nom
Dass Jennir
Espèce
Fonctions
Armes
Vaisseau
Affiliation
Ordre Jedi
Indépendant

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
09/10/2019

Nombre de lectures
36 719


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "Dass Jennir" 4 sur 5

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.