Kaan


Chef de la Confrérie des Ténèbres qui sombra dans la folie sur Ruusan

  Bien que les Nouvelles Guerres Sith [-2.000 à -1.000] aient été une période sombre de la République, marquée par d'importantes batailles menées contre les Sith, la désorganisation globale de ces derniers, ainsi que les conflits internes incessants, permirent la plupart du temps aux Jedi et aux forces républicaines de tenir la dragée haute aux Sith et de garder la mainmise sur la très grande majorité des systèmes de la galaxie. Vers la fin de cette période tumultueuse toutefois, la République dut reculer sous les coups de boutoir d'une armée sith réorganisée et apparemment unifiée sous la bannière d'un leader charismatique du nom de Kaan. Et même, si de façon ultime, Kaan finit par voir ses rêves s'envoler suite à la trahison d'un Sith, sa Confrérie des Ténèbres faillit bien l'emporter sur l'Ordre Jedi et la République...
  
  Après dix siècles d'enlisement, la création par Kaan de la Confrérie des Ténèbres marqua un pas important pour les Sith. Abandonnant tous les préceptes précédents, Kaan élabora une théorie selon laquelle tous les Seigneurs Sith étaient égaux en droits et en devoirs, et qu'ils devaient se battre ensemble, au sein d'une force unie, pour battre les Jedi. La notion d'individualité n'était cependant pas abolie, mais simplement mise de côté au profit du "bien commun" de la Confrérie et de l'accomplissement de son but ultime : éliminer l'Ordre Jedi et prendre le contrôle de la galaxie.
  
  La première action de Kaan fut de s'ériger en leader de ce groupe de Seigneurs Sith théoriquement égaux - ce qui était déjà en soi une entorse à son principe fondateur. Le commandant des forces Sith s'entoura d'une garde rapprochée en la personne des Seigneurs Qordis et Kopecz, deux excellents éléments qui l'aidèrent grandement à faire progressivement de son armée une force suffisamment puissante pour faire reculer les Républicains et les Jedi.

Kaan

  
  Grâce aussi à sa maîtrise de la Méditation de Combat, Kaan remporta un nombre sans cesse grandissant de batailles contre les ennemis des Sith, attirant toujours plus de nouveaux apprentis - souvent d'anciens Jedi tels Kopecz ou Githany. Le point culminant de la campagne de Kaan fut sans aucun doute la conquête de la planète Korriban, fief historique des Sith doté d'une portée symbolique importante. Afin d'assurer la pérennité de la Confrérie des Ténèbres, Kaan décida de faire construire sur ce point focal du Côté Obscur une importante académie qu'il plaça sous la direction de Qordis, et qui était destinée à former les futurs Seigneurs Sith.
  
  Lors d'une bataille spatiale en apparence semblable à toutes celles qu'il avait déjà remporté avant, Kaan parvint à prendre le contrôle de la planète Ruusan - en grande partie grâce aux exceptionnels talents de pilote et de combattant du fidèle Kopecz. Considérant à juste titre ce monde comme stratégiquement indigne de son intérêt, Kaan s'en détourna et reprit sa campagne contre la République. Mais lorsque son ennemi juré, le général Jedi nommé Hoth, parvint à reprendre le contrôle de Ruusan en détruisant la flottille sith stationnée en orbite, et à poser ses troupes au sol, Kaan s'empara de l'occasion pour détruire l'Armée de la Lumière. C'est ainsi que débuta réellement la Campagne de Ruusan, les deux premières batailles n'ayant finalement été que des préludes à l'installation des forces en présence. C'est aussi ainsi que Kaan débuta sa lente descente aux enfers...
  
  Après avoir organisé un blocus de la planète afin d'empêcher les Jedi de faire atterrir des renforts, Kaan envoya le gros de ses troupes à la surface pour une série de batailles dont l'issue ne fut jamais décisive. Au fil des mois, Ruusan se transforma en bourbier pour les membres des deux armées, poussant les hommes à bout de nerfs. Kaan lui-même sombra peu à peu dans la folie et l'élimination du général Hoth devint son obsession. Bien que certains de ses subordonnés, dont Kopecz, aient plus ou moins vu clair dans son jeu, personne n'osa jamais remettre ses ordres en question. Mais le coup de grâce de la Confrérie ne fut pas porté par l'armée républicaine ni même par les Jedi, mais par un Seigneur Sith pas tout à fait comme les autres : Dark Bane.

Kaan

  
  Alors qu'il était englué sur Ruusan, Kaan entendit parler de cet apprenti assez puissant dans la Force pour avoir défié ses maîtres sur Korriban et volé un vaisseau pour partir dans sa propre quête de connaissance. Mais lorsque Bane envoya à Kaan les instructions pour construire une arme dévastatrice créée par les Sith, le leader de la Confrérie des Ténèbres prit soin de mémoriser la façon de construire SA bombe psychique, sans pour autant en connaître tous les effets... Kaan pensait en effet que les Sith seraient assez puissants dans la Force pour se protéger de la déflagration de la bombe - ce en quoi il se trompait lourdement...
  
  Finalement, le caractère trop singulier de Dark Bane lui attira l'hostilité de Kaan, qui mandata successivement Kas'im et Githany pour l'assassiner - en pure perte. Aussi, lorsque Bane se présenta sur Ruusan, Kaan prit-il soin de se méfier de cet adversaire a priori beaucoup plus puissant que lui - ce qui était très certainement vrai. Tout en se faisant manipuler par Bane, Kaan échafauda ses propres plans pour éliminer en temps utile ce fauteur de troubles. Cependant, après une ultime manœuvre de Bane qui permit aux Jedi de forcer le blocus sith et d'amener des renforts à la surface, Kaan se retrouva en mauvaise posture et s'imagina que la bombe psychique était la seule façon de renverser le cours d'une bataille perdue d'avance. Après avoir réuni ses derniers fidèles, le chef de la Confrérie des Ténèbres se réfugia dans un réseau de souterrains et dirigea le rituel de création de la bombe.

Kaan

  
  Lorsque finalement le général Hoth, entouré de quatre-vingt-dix-neuf autres Jedi parmi les plus fidèles, confronta Kaan dans les souterrains, le Sith dément déclencha la bombe psychique, annihilant tous les utilisateurs de la Force présents sur place - dont bien sûr Kaan et les derniers Seigneurs Sith ...

  Kaan n'en avait cependant pas fini avec Dark Bane, et lorsque ce dernier se retrouva sur Dxun pour fouiller le tombeau de Freedon Nadd et y découvrit finalement son holocron, l'ancien leader de la Confrérie des Ténèbres apparut sous forme spectrale afin de blâmer Dark Bane pour ses actes, comme l'avait fait le spectre de Qordis. Finalement, après que Bane ait gagné en puissance grâce aux orbalisks, le spectre de Kaan fut annihilé par une attaque du Côté Obscur, définitivement cette fois...
Informations encyclopédiques
Kaan
Nom
Kaan
Espèce
Fonctions
Seigneur Sith
Leader de la Confrérie des Ténèbres
Armes
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
55 916


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Dark Bane #1 : La Voie de la Destruction
  • Dark Bane #2 : La Règle des Deux
  • Jedi vs. Sith
  • The New Essential Chronology

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.