Kallus


Kallus était un agent du Bureau de Sécurité Impériale qui fut envoyé sur Lothal où il affronta régulièrement le groupe de rebelles de Hera Syndulla.

  Pour faire régner son ordre sur la galaxie, l'Empire Galactique faisait majoritairement appel à sa flotte et ses légions de stormtroopers. Cependant, la force brute et aveugle n'avait qu'une efficacité limitée, aussi intervenait parfois le Bureau de Sûreté Impérial (BSI). Au sein de cette structure d'élite, l'agent Kallus était l'un des officiers les plus en vue.

Kallus

L'agent Kallus.
Image extraite des cartes Fantasy Flight Games.


I. Objectif : traquer les foyers de rébellion [haut]



  Cet Humain de Coruscant - où il avait étudié bien qu'il n'y soit pas né -, dont le nom complet était inconnu, atteignit rapidement des rangs élevés dans la hiérarchie du BSI, comme l'attestait le nombre étonnamment bas de son code indicatif : ISB-021 (NdR : ISB pour Imperial Security Bureau). Réputé pour être inflexible, tacticien brillant et combattant doué, Kallus était respecté voire craint. Pourtant, s'il était d'un naturel froid, aussi précis que sa barbe taillée avec originalité, il ne partageait pas les appétits de cruauté de certains de ses supérieurs tels que Wilhuff Tarkin ou Dark Vador.

  De grande taille, blond aux yeux dorés, cet homme athlétique approchant de la quarantaine était presque une vitrine pour le recrutement des officiers impériaux. À un détail près : il prenait très souvent des risques personnels en accompagnant ses soldats au combat. Il portait d'ailleurs fréquemment un plastron, comme pour parer à toute éventualité. L'une de ses premières grandes expériences de lutte armée eut lieu sur Lasan, où il conduisit l'assaut en personne. Le combat aboutit à la quasi-extermination des Lasats. Kallus affronta lui-même des membres de la Garde d'Honneur dirigée par Garazeb Orrelios, et en conserva un Bo-riffle AB-75 prit sur l'un des gardes qu'il avait vaincu en combat singulier.

Kallus

L'agent Kallus en compagnie du commandant Aresko et d'un soldat.
Image extraite de la série Star Wars Rebels - Episode d'introduction de la saison 1.


  Plusieurs années plus tard, Kallus fut envoyé sur Lothal pour y mater les germes d'une rébellion potentielle, l'activité essentielle du BSI. Il y découvrit le plus gros problème de sa carrière : avec la Force pour soutenir certains de ses membres, les Rebelles semblaient capables de déjouer tous ses plans pourtant parfois très élaborés. Sa mission commença pourtant bien. Il les fit tomber dans une embuscade impliquant des esclaves wookies mais il ne parvint à capturer qu'un enfant, Ezra Bridger, qui se présenta comme "Jabba the Hutt" (NdR : en anglais, même en version française). L'officier l'interrompit rapidement et déclara qu'il n'était qu'un appât, ce que l'orphelin considérait comme absurde car personne ne secourait un inconnu, selon lui.

  La suite donna raison à Kallus, qui ne tomba pas dans la tentative de diversion d'Ezra lorsque les Rebelles arrivèrent et que lui-même s'évadait de sa cellule. L'agent accourut pour les capturer mais il reconnut de la peinture explosive sur le sol du hangar où les Impériaux affrontaient l'équipage du Ghost et il parvint tout juste à survivre. L'explosion ouvrit une brèche sur l'extérieur qui manqua de l'aspirer dans le vide de l'espace. Tout ne fut pas perdu car, en apprenant qu'Ezra avait espionné leurs communications, Kallus devina que les Rebelles se rendraient sur Kessel pour y secourir les esclaves.

Kallus

Kallus manque de peu d'être victime d'une explosion de Sabine Wren.
Image extraite de la série Star Wars Rebels - Episode d'introduction de la saison 1.


  Il y prit rapidement l'avantage, obligeant ses adversaires à des mesures désespérées : à la surprise générale, Kanan Jarrus activa un sabre laser avec lequel il fit face aux forces de l'agent du BSI. Notant une initiative d'Ezra, Kallus partit à sa poursuite mais se fit projeter dans le vide par le Jedi après un court face à face où il manqua de prudence. Il se rattrapa de justesse à un pilier auquel était déjà suspendu un stormtrooper qui eut l'impudence de lui demander "c'est le premier Jedi que vous croisez, chef ?". L'infortuné soldat reçut un violent coup de pied de frustration qui lui fit lâcher prise et faire une chute de plusieurs dizaines de mètres.

  Une fois secouru, Kallus fit son rapport et contacta personnellement le Grand Inquisiteur pour l'informer de la nature des Rebelles. Peu après, lui-même reçut un appel de la ministre Malek Tua, en voyage pour obtenir des prototypes d'armement à produire sur Lothal, qui avait eu maille à partir avec le Ghost. Lorsqu'elle évoqua la présence d'un Lasat, l'agent du BSI eut une sourire amusé, probablement en souvenir de ses exploits sur Lasan, comme le confirma sa remarque sur la survie d'une poignée de ces êtres seulement.

  Il n'eut pas à enquêter longtemps pour les retrouver : le droïde C-3PO, passager du Ghost malgré lui, trahit les insurgés et dévoila leur position. En arrivant sur place, avec un aplomb surprenant, il défia le Lasat en duel avec son propre Bo-riffle AB-75. Malgré la force et la vitesse surhumaine de son adversaire, Kallus lui tint la dragée haute. Il révéla même avoir ordonné l'usage des perturbateurs ioniques pour le faire enrager. Malgré la neutralisation de ses soldats, il emporta le combat et allait achever le Lasat quand l'adolescent du groupe, "Jabba", utilisa la Force pour le projeter contre un mur.

Kallus

Kallus frôle une victoire définitive contre son adversaire lasat.
Image extraite de la série Star Wars Rebels - Saison 1, épisode 1.


  Pendant les semaines qui suivirent, il resta cantonné à l'Académie impériale, qui tenait également lieu d'état-major pour l'Empire sur Lothal. Il eut un jour la surprise de voir un ancien camarade de promotion, Jovan, lui rendre visite. Ils avaient suivi les mêmes classes, diplômés sur Coruscant en même temps, mais son ami avait cédé à la corruption lors de sa mission sur Garel, aussi Kallus reçut-il l'ordre de le capturer. Mais Jovan sentit le piège et il s'échappa de l'Académie à bord d'un chasseur TIE, ce que l'agent du BSI reprocha vertement au commandant Aresko, responsable de la sécurité.

  Finalement, le fuyard fut localisé à Dinar, une petite ville de Lothal. Il l'y chercha, mais Jovan le trouva en premier. Leur discussion, d'abord badine, évolua rapidement vers une confrontation entre leurs visions de l'Empire. Kallus insista alors sur le fait que, pour lui, le régime devait avant tout être un bouclier d'ordre contre le chaos. Avec l'irruption de soldats, la conversation, de plus en plus tendue, vira au combat et Jovan parvint à s'échapper, reprenant un TIE.

Kallus

Kallus affronte son ancien ami sans aucune hésitation.
Image extraite du comics Kallus Hunt.


  Cette fois-ci, l'agent l'imita et le pourchassa à travers un labyrinthe de monolithes typiques de la planète, semblant perdre du terrain en encaissant plusieurs. Sûr de lui, son ancien camarade fanfaronna et commit une erreur qui le fit s'écraser. Presque immédiatement, Kallus le rattrapa et le captura, sans émotion. Il expliqua plus tard au commandant Aresko que c'était la fierté de servir l'Empire plutôt que ses propres ambitions qui l'avait dirigé. Devant l'obséquiosité de son subalterne, il l'envoya répandre cette histoire auprès des autres officiers, sentant qu'il ne serait qu'une question de temps avant qu'il ait à débusquer d'autres traîtres.

II. Collaboration avec le Grand Inquisiteur [haut]



Kallus

Kallus en train de mener une enquête prioritaire pour l'Empire.
Image extraite de la série Star Wars Rebels - Saison 1, épisode 6.


  Plusieurs semaines plus tard, il se retrouva dans le bureau de l'Inquisiteur, venu sur Lothal pour tester des cadets de l'Académie, alors qu'une désertion venait d'avoir lieu. Sans rien remarquer, Kallus avait été côtoyé par "Jabba", également connu sous le nom de Dev Morgan, qui fut identifié comme l'un des individus s'étant infiltrés sur Stygeon Prime. Il n'en fit pourtant pas une priorité car l'Empire se mit à rechercher le Rodien Tseebo, allant jusqu'à établir un blocus sur Lothal. Pendant ce temps, Kallus fit partie des effectifs qui vérifiaient les identités, en particulier lors du défilé du Jour de l'Empire. S'il se montrait moins effrayant dans sa tâche que nombre de ses collègues, son statut et son armure suffisait à terrifier les pauvres Rodiens qu'il contrôlait.

Kallus

Suite à l'attaque, Kallus fait son rapport au Grand Inquisiteur.
Image extraite de la série Star Wars Rebels - Saison 1, épisode 6.


  Soudain, l'élément phare du défilé, un nouveau modèle de TIE, explosa, semant le chaos. Avec le Grand Inquisiteur, Kallus entreprit de traquer les responsables de cette attaque, tout en gardant à l'esprit que Tseebo était sa priorité. Au cours de la nuit, il reçut l'information que des individus avaient dérobé un transport de troupes et en avertit le commandant Aresko, chargé d'un barrage à la sortie de Capital City, tout en se dirigeant vers la zone concernée. Constatant que les rebelles étaient passés, Kallus appela l'Inquisiteur qui lui donna l'ordre de les ralentir. Prenant encore tous les risques, il sauta sur le toit du transport volé pour les arrêter. Bien lui en prit car, en dépit des tirs qu'il essuya du Lasat du groupe, le Ghost intervint en annihilant son propre véhicule.

  Laissant l'Inquisiteur échouer à les capturer, il élabora un plan impliquant le faux sénateur en cavale, Gall Trayvis, pour attirer les rebelles dans un piège mortel, estimant que la capture d'un Jedi n'était que secondaire. Exactement au moment où ses proies s'approchaient de son appât, Kallus fit son entrée avec une quinzaine de stormtroopers. Il fut amusé de découvrir Kanan Jarrus, "Jabba" et la pilote du groupe. Les deux derniers firent une entrée remarquée en semant un chaos qui leur permit de fuir dans les égouts avec Trayvis. Déterminé, il les poursuivit lui-même en dépit du dégoût inspiré par les lieux.

Kallus

Comme toujours, l'agent du BSI mène ses hommes au combat.
Image extraite de la série Star Wars Rebels - Saison 1, épisode 10.


  Malgré les efforts déployés par le sénateur pour ralentir les rebelles, son plan fut un nouvel échec car Kallus ne les rattrapa qu'à temps pour les voir passer exactement hors de sa portée. Excédé par ce bilan, le Grand Moff Tarkin arriva sur Lothal en personne, où il ne se gêna pas pour humilier publiquement l'agent du BSI, la ministre Maket Tua et le Grand Inquisiteur pour leurs défaillances réciproques. Selon Tarkin, il était impossible que Kanan Jarrus soit un Jedi et il ne pouvait qu'être un imposteur.

  Sous ce nouveau régime, Kallus le vit interroger ses subalternes, Aresko et Grint, et en déduire un élément qui lui avait échappé du fait de son point de vue local : les rebelles avaient des principes moraux et s'y tenaient, ne faisant jamais de blessés non militaires. Et ces principes ne les rendaient pas dangereux, contrairement au risque qu'ils s'unissent à d'autres et au symbole d'espoir qu'était Kanan Jarrus. Puis, sous les yeux horrifiés de l'agent du BSI, les officiers furent exécutés par l'Inquisiteur, à titre d'avertissement pour tout nouvel échec.

Kallus

L'exemple de Tarkin est aussi choquant que marquant pour l'agent Kallus.
Image extraite de la série Star Wars Rebels - Saison 1, épisode 11.


  Il envoya des droïdes-sondes sur tout Lothal pour débusquer les rebelles. L'une d'elles, endommagée, les filma sur des motojets volées à Jellath, les mêmes ayant coûté la vie à Aresko et Grint. Sachant qu'ils visaient la tour de communication, Kallus suggéra de renforcer la sécurité mais Tarkin ordonna d'en faire un appât. Cela marcha à merveille et il fut le premier sur place pour railler Jarrus sur sa défaite imminente, faisant voler sa certitude en éclat avec le renfort de l'Inquisiteur qui le captura sans grande difficulté.

  Il prit alors part aux séances d'interrogatoire du Jedi avec Tarkin, où la résistance de leur prisonnier s'avéra étonnante. Pour gagner du temps, le Grand Moff eut de nouveau recours au redoutable Pau'an, lequel faisait depuis peu l'objet de l'inimité de Kallus. Par jalousie de la confiance accordée ou envie de vengeance pour ses subalternes, impossible de le savoir. Complètement exclu, il ne put participer à la suite de l'interrogatoire et échappa donc à la débâcle qui vit la mort du Grand Inquisiteur ainsi que la destruction du Souverain, destroyer personnel de Tarkin.

  Kallus put néanmoins accueillir son supérieur et lui faire part des troubles croissants depuis que les rumeurs relatives à ces événements avaient atteint Lothal. Mais le Grand Moff resta calme et lui présenta la "solution alternative" de l'Empereur : Dark Vador.

Kallus

L'agent du BSI assiste à l'arrivée du Seigneur Sith pour mater la Rébellion.
Image extraite de la série Star Wars Rebels - Saison 1, épisode 13.


III. Affronter une véritable rébellion [haut]



Contenu à venir.
Informations encyclopédiques
Kallus
Nom
Kallus
Surnom
ISB-021
Espèce
Date de naissance
Entre -45 et -40 av. BY
Fonctions
Armes
Vaisseau
Affiliation
Interprété par

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
13/01/2017

Date de modification
15/01/2017

Nombre de lectures
8 334


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Starwars.com - Databank
  • Rebels - Le Guide Visuel
  • Rebels : Prémices d'une Rébellion
  • Rebels S01E01 : Droïdes en détresse
  • Rebels S01E04
  • Rebels S01E06
  • Rebels S01E10
  • Rebels S01E11
  • Rebels S01E12
  • Rebels S01E13

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.