Kant


Contrebandier mon calamari qui s'engagea dans de nombreuses organisations anarchistes

  Que le gouvernement planétaire fût permissif ou non, il y avait toujours quelqu'un qui ne pouvait pas se permettre d'avoir ce qu'il voulait. Ce constat était déterminant pour Kant. Il eut une enfance relativement calme sur Mon Calamari, mais fut très influencé par les Quarren en voyage qui affirmaient que la liberté individuelle était la chose la plus importante de la Galaxie, même si, pour l'atteindre, il fallait agir contre la société qui l'avait fait naître. Il adopta ce point de vue, quoique celui-ci fût en contradiction complète avec son éducation.

  Il mesurait environ 1,60 mètre et arborait de fines balafres sur sa tête et ses membres. Il portait des vêtements sombres, en général une veste, une chemise et une culasse. Il gardait toujours un pistolet blaster à la hauteur de ses hanches. Dans la vie, il poursuivait un seul but : libérer l'esprit des populaces en les délivrant des astreintes de la société, du moins ce qu'il en voyait. Il était aveuglé, cependant, par ses croyances au point de ne plus prêter attention aux cultures dans lesquelles ces mesures liberticides étaient prescrites, n'essayant même pas de regarder si une loi bénéficiait à la population.

  Ainsi, il pouvait être facilement manipulé par ceux qui savaient lui présenter les arguments justes. Certains groupes occultes convainquirent le Mon Calamari de s'engager avec encore plus d'ardeur et de participer à des guerres civiles, par des actions consistant au transport d'armes ou de biens illégaux. Néanmoins, Kant était un philosophe, pas un guerrier. S'il était agressé, il combattait avec ardeur, mais il voulait restait à la portée de ses opposants et tirant avec ses blasters. Sa détermination était honorable, mais son seul désir était de prendre l'avantage durablement sur ses ennemis.

  Il était affilié avec plus d'une dizaine de mouvements de résistance anarchistes à travers les Mondes du Noyau et au-delà. Il parlait avec éloquence et clairement, avec la passion et l'érudition de quelqu'un qui avait étudié les droits naturels depuis son enfance. Il tentait de convaincre les autres en prétendant détenir la vérité, mais ses interlocuteurs pouvaient être déçus quand Kant ne percevait pas en eux quelque intelligence. Ceux qui ne pouvaient pas le comprendre étaient souvent violentés par le Mon Calamari.

  Alors qu'il était encore jeune, il quitta sa planète natale pour rejoindre les étoiles, aspirant à visiter de nouveaux lieux pour découvrir des cultures hétéroclites. Ce qu'il trouva, cependant, le découragea bientôt. La plupart des cultures nourrissaient en effet des sujets inviolables quant à la liberté personnelle, même ceux qui affirmaient qu'elle était la finalité principale de la société. Cherchant des hommes pour discuter avec lui à propos de ces rudiments de philosophie, il se sentait naturellement à son aise avec les individus désabusés qu'il rencontrait.

  Les théories de Kant devinrent peu à peu faussées, jusqu'à ce qu'il commençât à estimer que toutes les sociétés étaient néfastes. Bientôt, il renonça à appliquer les lois en vigueur et pénétra le milieu de la contrebande spécialisée dans les marchandises illicites et dangereuses qu'il livrait à des associations radicales dans l'intention de "libérer les esprits des personnes communes." Lorsqu'il entamait une discussion avec un étranger dans l'espoir de le rallier à sa cause,  il parlait avec passion, à la manière d'un véritable fanatique.

  Durant l'avènement de l'Empire, la République était l'écœurait, tout comme d'ailleurs l'ensemble des gouvernements planétaires. À l'époque de la Guerre Civile Galactique, il voulut de son propre chef combattre le régime de Palpatine et, par là même, refusa l'aide de l'Alliance parce qu'il pensait que celle-ci souhaitait mettre en place un  régime tout aussi répressif que le précédent. À l'ère du Nouvel Ordre Jedi, il lutta contre la Nouvelle République et le nouveau Conseil, craignant les pouvoirs démesurés de certains Jedi.

  Lors de ses expéditions à l'étranger, Kant transportait avec lui une arme classique, ainsi qu'un databloc, un holoprojecteur personnel, des propagandes anarchistes, la Freedom, un Firespray-31, et quelque 50 000 crédits pour entreprendre une révolution. Outre ses possessions, et du fait de ses multiples voyages, il parlait le basic, l'ewokese, le gamorréen, l'ithorese, le mon calamarien bien évidemment, et le quarrenese.
Informations encyclopédiques
Kant
Nom
Kant
Espèce
Lieu de naissance
Taille
1,60 m
Fonctions
Armes
Vaisseau
Freedom
Affiliation
Contrebandiers
Divers mouvements anarchistes

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
24/12/2008

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
5 923


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • WOTC - Ultimate Adversaries

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.