Aleema Keto


Aleema Keto était une jeune chef Krath qui participa à la Grande Guerre des Sith.

  Jeune femme brune d'une grande beauté mais à l'âme très laide, Aleema Keto était une des descendantes de la grande Impératrice Teta et joua un rôle important dans la première Guerre des Sith. Nés au sein de la famille régnante du Système de l'Impératrice Teta, Aleema et son cousin Satal Keto furent atrocement gâtés et devinrent des êtres sans aucun scrupule, vaniteux, oisifs et emplis de haine. Leurs parents, trop pris par leurs charges, les confièrent à un précepteur, Korus, et ils formèrent un petit groupe d'étudiants avec d'autres enfants de familles nobles. Les deux cousins et leurs amis créèrent une société secrète, le Krath, du nom d'un monstre d'un conte pour enfant et se prirent d'intérêt pour la magie noire grâce aux artefacts découverts par Odan-Urr mille ans plus tôt.

  Alors qu'ils visitaient un musée de Coruscant, l'ambitieuse Aleema poussa son cousin (et sans doute amant) à voler un ancien livre de secrets Sith qu'ils furent incapables de déchiffrer. En apprenant le soulèvement d'adeptes de Freedon Nadd et la présence de pratiquants de la magie Sith sur Onderon, les deux cousins furent déterminés à se rendre sur la planète malgré la guerre qui s'y déroulait et à trouver quelqu'un qui pourrait traduire le livre mystérieux et leur en apprendre plus sur la sorcellerie Sith. Grâce à leurs talents encore novices pour le Côté Obscur ainsi qu'à la chance, les deux aristocrates réussirent à traverser la cité ravagée par les combats et à trouver la cachette où le roi Ommin détenait Maître Arca Jeth prisonnier. Ravi à la vue de ce mystérieux livre de secrets Sith, Ommin offrit une amulette Sith à Satal et Aleema Keto et leur promit de traduire le livre.

  Alors qu'un scribe œuvrait avec diligence à reproduire l'ouvrage, le spectre de Freedon Nadd apparut. Entre les troupes de la République qui pilonnaient la cité et les Chevaliers Jedi unifiés à leurs trousses, Nadd avait comprit que le Roi Ommin ne pouvait gagner. Devant le potentiel des deux aristocrates, il décida de changer de disciple et convainquit Satal et Aleema Keto qu'ils étaient les seuls à détenir la clé de la renaissance de l'âge d'or des Sith - et qu'il allait les guider. Les deux jeunes gens partirent avant l'arrivée des Jedi et quittèrent Iziz sans que ceux-ci ne se doutent de quoi que ce soit, emportant avec eux une grande quantité d'artefacts Sith. Le roi Ommin périt et les Jedi pensèrent avoir définitivement scellé l'esprit de Freedon Nadd et mis un terme à la menace Sith. Aleema et Satal retournèrent alors sur Teta et éliminèrent leurs parents et le gouvernement grâce à leurs nouveaux pouvoirs et à une nouvelle manière d'utiliser la carbonite qui fera date... Mais il se révéla bien plus facile de réaliser un coup d'Etat que de subjuguer le peuple, et les sept mondes se révoltèrent contre ces nouveaux et barbares dictateurs. Néanmoins, les deux cousins furent ravis de cette opposition qui leur donnait l'occasion d'utiliser leurs nouveaux pouvoirs Sith pour écraser toute résistance.

  Des rumeurs sur la révolte et l'utilisation alarmante de la sorcellerie Sith parvint jusqu'à Onderon, où plusieurs Jedi œuvraient à restaurer la paix dans ce monde déchiré par la guerre sous la direction de Maître Arca. Celui-ci décida d'envoyer Nomi Sunrider et Ulic Qel-Droma gérer de la situation dans le Système de l'Impératrice Teta. La République envoya également une flotte à laquelle se joignirent les deux Jedi. Mais les pouvoirs de ces derniers furent contrés par les puissantes illusions Sith d'Aleema. Lors d'une attaque suicide, un des vaisseaux Krath s'écrasa contre le pont du vaisseau-étendard de la République et Ulic fut gravement blessé. En situation délicate, la flotte de la République dut battre en retraite. Face à la menace Sith représentée par les Krath, le sage bibliothécaire Jedi Odan-Urr appela à l'organisation d'une grande convocation Jedi qui eut lieu sur Deneba. Alors que se déroulait l'assemblée, de nombreuses capsules automatisées débarquèrent sur la planète et libérèrent des hordes de droïdes de guerre Krath qui attaquèrent les Jedi. Les Jedi en sortirent vainqueurs mais eurent à déplorer une terrible perte : Maître Arca.

  Ulic Qel-Droma se sentit coupable de la mort de son Maître qui avait péri en le protégeant, et quand il apprit que les droïdes étaient de conception tétienne, il fit le serment de se rendre dans le Système de l'Impératrice Teta, d'infiltrer les Krath et de les détruire de l'intérieur. Malgré de nombreuses mises en gardes, Ulic resta sur ses positions et refusa également que son frère Cay l'accompagne. Dans l'intention de se faire passer pour un Jedi déchu, Ulic Qel-Droma infiltra la cité fortifiée de Cinnagar, où les usurpateurs Krath régnaient par la terreur. Mais il fut rapidement repéré et identifié comme un Jedi. Si Satal Keto voulut l'éliminer immédiatement, Aleema éprouva un certain intérêt pour lui et décida d'attendre de voir ce qu'il ferait lors de l'exécution publique qui devait avoir lieu le lendemain. La "justice" des Krath avait pour but de tuer toute résistance par la peur. Durant l'exécution, une révolte éclata et les Krath semblèrent en mauvaise posture. Quand Aleema fut prise pour cible, Ulic y vit alors sa chance de s'infiltrer parmi les Krath, et prit la terrible décision de sauver la jeune femme et de tuer les rebelles pour se donner les moyens de l'emporter demain. Le Jedi venait alors de franchir une étape importante vers la damnation, sans se douter qu'Aleema avait tout organisé.

  Pour le récompenser, Aleema emmena Ulic au palais, dans l'intention de faire de lui son amant, malgré les soupçons et la jalousie de son cousin. Dans le but de découvrir si celui-ci était un espion Jedi, Satal interrogea et tortura Ulic, sans succès. Aleema finit par exiger sa libération et déclarer à son cousin qu'elle ne lui pardonnerait pas s'il tuait le Jedi.  Satal libéra alors Ulic, non sans lui avoir préalablement injecté un poison Sith. Si Ulic réussit à le combattre grâce à la Force, le poison affecta son esprit et ses actions. Finalement, Ulic entra chez les Krath comme général des forces militaires - et favori de la maléfique Aleema. Aleema s'était lassée de Satal et voyait en Ulic un allié à l'intelligence plus subtile et un être sans doute plus manipulable… Il ne fait aucun doute qu'elle comptait à terme, se débarrasser de son cousin et le remplacer par Ulic Qel-Droma. Ironiquement, ce furent les Jedi qui précipitèrent les choses. Les mois passèrent et les amis d'Ulic s'inquiétèrent de son silence. Nomi Sunrider se rendit à Cinnagar et fut capturée par les forces Krath qui la menèrent devant Satal Keto et Ulic Qel-Droma. Pour tester Ulic, Keto lui demanda ce qu'ils devaient faire de l'espion Jedi. Persuadé de se trouver à un moment critique de son plan, Ulic ne pouvait se permettre d'abandonner sa couverture et, prétendant ne pas la connaître, il ordonna avec nonchalance l‘exécution de Sunrider.

  La Jedi réussit à s'enfuir des donjons de Cinnagar, ignorant qu'Ulic était en train de rédiger un message secret pour elle où il lui révélait ses plans. Puis, piégé par la beauté venimeuse d'Aleema, Ulic oublia vite Nomi et se persuada qu'il ne faisait que se servir de la Krath pour atteindre son but. Malheureusement pour le Jedi, Satal Seto avait intercepté son message. En découvrant qu'Ulic était malgré tout une taupe Jedi, Keto envoya son meilleur assassin le tuer mais le Jedi parvint à le battre. Aleema reconnut les méthodes de son cousin et les critiqua en prenant pour exemple l'attaque de Deneba. En découvrant que Satal Keto était responsable de la mort de son Maître bien-aimé, Ulic décida de l'éliminer une fois pour toute. Il l'affronta au cours d'un duel où il se laissa dominer par sa colère, activant ainsi le poison. Il tua Satal Keto et refusa de suivre ses anciens compagnons quand ils le retrouvèrent. Il prit ensuite la place de Satal auprès d'Aleema, se proclamant le nouveau dirigeant de la Krath. Comme l'avait prévu Satal Keto, le poison Sith poursuivit son œuvre destructrice dans le corps et surtout dans l'âme du Jedi. Pour l'aider dans sa guérison, Aleema offrit à Ulic la puissante amulette Sith que Satal tenait du Roi Ommin. Il fut assez surpris que la jeune femme veuille lui donner les moyens de devenir plus fort et en position de pouvoir une jour la dominer, mais Aleema lui répondit que c'était peut-être ce qu'elle voulait.

  Malgré leur dernière rencontre, les amis d'Ulic refusaient de l'abandonner, et en dépit des conseils de plusieurs Maîtres Jedi, ils organisèrent une nouvelle mission de sauvetage pour arracher Ulic des griffes de la Krath. Quand les Jedi firent irruption dans le palais grâce aux drexls d'Oron Kira, Aleema tenta d'empêcher Nomi Sunrider de ramener Ulic à la raison grâce à ses illusions Sith, mais la Jedi la contra avec sa méditation de combat. Aveuglé par le poison Sith et le Côté Obscur, Ulic prit le parti de sa maîtresse et refusa de suivre son frère et ses anciens compagnons d'armes, persuadé qu'il ne pourrait vaincre le mal que par le mal. Les Jedi tentèrent de s'emparer de lui par la force, mais Nomi Sunrider, réalisant qu'Ulic ne pouvait revenir vers la lumière que de sa propre volonté, les convainquit de le laisser faire ses propres choix.

  Contrairement à ce que pensait Ulic, Aleema n'avait rien appris de nouveau durant l'affrontement avec les Jedi. Elle avait toujours su qu'Ulic était venu à Cinnagar pour détruire les Krath et était heureuse qu'il l'ait finalement choisie elle et non Nomi. Elle ne semblait pas craindre que son amant ne se retourne contre elle, sachant sans doute que le Côté Obscur était déjà trop profondément implanté en lui. Alors que les deux amants échangeaient un baiser passionné, un inconnu se dressa devant eux. Il s'agissait du Jedi déchu Exar Kun, bien décidé à éliminer les autres disciples de Freedon Nadd. Kun repoussa sans mal les illusions d'Aleema et lui lança une attaque qui la fit sombrer dans l'inconscience. A son réveil, elle constata la transformation subite qu'avaient subis les deux hommes et l'inimaginable puissance venant du Côté Obscur qui émanait d'eux. Les deux hommes étaient désormais devenus les deux Seigneurs des Sith.

  Durant les six mois qui suivirent, Exar Kun et Ulic Qel-Droma consolidèrent leurs forces. Tandis que Kun convertissait d'autres Jedi aux enseignements Sith, Ulic gérait l'aspect militaire de leurs projets de conquête. Mais ceux-ci furent menacés quand les Mandaloriens attaquèrent les sept mondes de Teta. En présence d'Aleema, Ulic combattit en duel Mandalore l'Indomptable et triompha, gagnant ainsi le ralliement de ses redoutables combattants à la bannière des Sith. Grâce aux Mandaloriens, à l'armée Krath et aux illusions Sith d'Aleema, Ulic effectua des attaques éclairs pour s'emparer de nouveaux vaisseaux et d'armes. Malgré la désapprobation d'Exar Kun qui estimait qu'il fallait encore attendre, Ulic pensait que le moment était idéal pour attaquer Coruscant elle-même, afin de s'emparer du siège du gouvernement de la République et imposer la doctrine Sith à la galaxie. Simulant une attaque contre la Station Kemplex Neuf, il y attira la flotte de la République et se jeta sur sa véritable cible : le monde-capitale.

  Cependant, en voyant de nombreux Jedi converger vers la position d'Ulic, Aleema saisit l'occasion de le trahir et de se débarrasser de celui qui pour elle n'était finalement qu'un rival. Elle fit alors dire à Mandalore qu'Ulic avait trouvé la mort et ordonna à la flotte Krath de battre en retraite. Peu après, les Jedi capturèrent Ulic Qel-Droma. De retour sur Teta, Aleema tenta de s'imposer comme chef des Krath et leader de leur armée, mais elle se heurta à ceux qui restaient fidèles à Ulic. La cruelle jeune femme réprima comme à son habitude toute opposition dans le sang… Mais Mandalore en vint à penser qu'elle avait volontairement abandonné Ulic et en eut la confirmation quand elle rejeta sa proposition de le délivrer. Comme Aleema le lui avait ordonné, Mandalore envoya ses guerriers attaquer Kemplex Neuf où la République ne devait pas s'attendre à les voir frapper, mais il partit de son côté, décidé à délivrer l'homme à qui il avait juré de dédier sa vie. Il entra alors en contact avec Exar Kun qui libéra Ulic de façon spectaculaire alors que se déroulait le procès de son apprenti devant le Sénat au grand complet et les Jedi.

  Quand elle retrouva Ulic sur Yavin IV, Aleema feignit l'amour sans se douter que le Seigneur Sith connaissait sa trahison. Ulic lui confia alors la mission de détruire une grande partie de la flotte de la République. Exar Kun lui donna le Jedi déchu Crado comme commandant de bord et montra à Aleema comment utiliser une puissante arme à bord du vaisseau Sith dans lequel Naga Sadow était autrefois parvenu à fuir les forces de la République en provoquant une supernova. Aleema et Crado se rendirent dans l'Amas de Cron où se trouvait Kemplex Neuf avant que la Sith n'ordonne l'attaque contre la cité spatiale. Lorsque trois chasseurs Jedi s'approchèrent, avertis de la présence de l'antique vaisseau Sith, Aleema utilisa la machine afin de puiser dans l'énergie des étoiles environnantes et provoquer une émission de radiations qui détruisit les vaisseaux. Ainsi périrent Dace Diath, Shoaneb Culu et Qrrrl Toq… Mais à son insu, Aleema avait provoqué une réaction en chaîne dans l'une des étoiles de l'Amas de Cron qui implosa et provoqua une supernova qui détruisit le vaisseau Sith. Avant d'être annihilée, Aleema comprit que sa trahison avait été découverte et qu'elle en payait le prix. La déflagration détruisit les neuf autres étoiles du système et l'onde de choc se répandit jusqu'à Ossus, forçant les Jedi à évacuer la planète bibliothèque, comme l'avaient prévu Exar Kun et Ulic Qel-Droma qui tentèrent d'en profiter pour s'emparer du plus d'artefacts possibles.
Informations encyclopédiques
Aleema Keto
Nom
Aleema Keto
Espèce
Lieu de naissance
Teta (Koros Major)
Taille
1.68 m
Fonctions
Chef Krath
Armes
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
14/05/2015

Nombre de lectures
16 173


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Tales of the Jedi : Dark Lords of the Sith 1 : Masters and Students of the Force
  • Tales of the Jedi : Dark Lords of the Sith 2 : The Quest for the Sith
  • Tales of the Jedi : Dark Lords of the Sith 3 : Descent to the Dark Side
  • Tales of the Jedi : Dark Lords of the Sith 4 : Death of a Dark Jedi
  • Tales of the Jedi : Dark Lords of the Sith 5 : Sith Secrets
  • Tales of the Jedi : Dark Lords of the Sith 6 : Jedi Assault
  • Tales of the Jedi : The Sith War 1 : Edge of the Whirlwind
  • Tales of the Jedi : The Sith War 2 : The Battle of Coruscant
  • Tales of the Jedi : The Sith War 3 : The Trial of Ulic Qel-Droma
  • Tales of the Jedi : The Sith War 4 : Jedi Holocaust
  • Tales of the Jedi : The Sith War 5 : Brother Against Brother
  • Tales of the Jedi : The Sith War 6 : Dark Lord
  • The Essential Chronology

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.