Khabarakh


Khabarakh était un jeune Noghri qui joua un rôle décisif dans le retournement d'allégeance des Noghri durant la guerre contre le Grand Amiral Thrawn.

  Khabarakh du clan Kihm'bar était un jeune Noghri qui fut étroitement mêlé à la guerre qui opposa la Nouvelle République et le Grand Amiral Thrawn. Celui-ci, au cours de l'an 9, chercha à capturer Leia Organa Solo, enceinte de ses jumeaux, Jacen et Jaina, pour l'offrir en cadeau à l'un de ses alliés, le Jedi fou Joruus C'baoth. Après avoir subi plusieurs tentatives d'enlèvement, Leia partit se réfugier avec Chewbacca sur Kashyyyk, la planète natale des Wookies. Ayant réussi à deviner le lieu de sa cachette, Thrawn y envoya le commando 22, dont faisait partie Khabarakh, et qui, après une longue et patiente attente, passa à l'attaque et se retrouva confronté à une résistance acharnée de la part des trois gardes de Leia, Chewbacca, Salporin et Ralrracheen, de telle sorte qu'il fut le seul à parvenir jusqu'à Leia. Il parvint à l'immobiliser, mais finit par desserrer son étreinte après avoir reconnu son odeur, celle de la fille de Dark Vador, la Mal'ary'ush. C'est alors que Chewbacca intervint et lui expédia un violant coup de poing, potentiellement mortel. Sur une injonction de Leia, il dévia son coup et se contenta de l'assommer. C'est ainsi que l'attaque échoua : tous les membres du commando furent tués, à l'exception de Khabarakh, qui fut capturé.

  Plus tard, il demanda à voir Leia, qui accepta de le laisser sentir sa main, afin qu'il pût avoir confirmation de ce qu'il avait compris la nuit précédente. Il lui expliqua qu'elle était la fille de leur seigneur, Dark Vador, qui était venu à leur aide au moment où ils étaient dans une grande détresse, et s'excusa de l'avoir agressée ; ses ordres ne mentionnaient pas son identité réelle, seulement son nom. Par la suite, Vador leur avait confié Thrawn, désigné comme son héritier, auquel, ils devraient obéir. Un peu déroutée, mais conservant une remarquable présence d'esprit, Leia entreprit de comprendre et de retourner la situation, et par la même occasion, l'allégeance de Khabarakh, à son avantage. Elle lui proposa même de venir seule sur son monde natal, et lui donna rendez-vous le mois suivant près d'Endor, montrant ainsi sa confiance presque aveugle dans l'honneur d'un peuple qui faisait tout pour l'enlever et assassiner son entourage depuis un certain temps.

  Elle tint parole, mais ne put refuser d'être escortée au moins sur la première partie du voyage par Chewbacca, qu'elle avait l'intention de quitter à Endor, et emmena aussi C3PO, pour éviter tout conflit lié à une traduction ratée, prévoyant qu'elle aurait sans doute bien assez de problèmes comme cela. Évidemment, le Wookie s'opposa vigoureusement à l'idée qu'elle puisse se passer de sa compagnie, et exigea de rester à ses côtés et de partager le reste de ses pérégrinations, ce qu'accepta Khabarakh, venu lui aussi seul, conformément à ses engagements, car Leia lui avait appris qu'une telle attitude était liée à une dette de vie, un concept loin d'être étranger à la culture Noghri. Ils embarquèrent donc tous à bord du vaisseau de leur nouvel hôte, pour parcourir les quatre jours de voyage qui les séparaient de leur destination, pendant lesquels le jeune guerrier ne fut guère communicatif, un comportement qui s'expliquait par le fait qu'il n'avait apparemment pas osé discuté de la proposition de Leia avec le reste de son peuple, contrairement à ce qu'elle lui avait demandé de faire.

  Le trajet se révéla donc fort peu animé, sauf pour ce qui concernait l'arrivée, pimentée par un peu d'action : en effet, alors qu'ils approchaient tranquillement du terme de leur périple, les passagers eurent la surprise de voir apparaître devant leurs yeux rien de moins qu'un destroyer impérial, le Chimaera en personne, s'il-vous-plaît ! Évidemment, Chewbacca pensa immédiatement à une trahison et décida d'aller régler son compte à Khabarakh. Celui-ci ne parvint pas à lui faire entendre raison, mais à le mettre brillamment hors de combat à l'aide d'un paralyseur, car il l'empêchait de transmettre un signal de reconnaissance amical au vaisseau impérial, ce qui aurait pu avoir des conséquences plutôt fâcheuses. Khabarakh supplia une Leia assez dubitative quant à son aptitude à assurer leur protection de continuer à lui faire confiance et de ne pas remettre en cause sa loyauté, pour leur salut à tous ; ce qui ne l'empêchait pas d'être de plus en plus mal-à-l'aise. Le jeune Noghri prétexta une panne et se posa au plus vite dans son village natal.

  La Force faisant bien (ou mal) les choses, Thrawn était justement en train de faire une petite visite à ses vassaux Noghri, à Nystao, centre de la vie politique de ce peuple. Plus précisément, il recevait l'hommage des dynastes, les chefs de clan, avec une constance et une patience qu'était loin de partager le capitaine Pellaeon, qui passait son temps à essayer d'étouffer son ennui et ses bâillements tout au long de la cérémonie, quand le lieutenant Tschel s'approcha avec un rapport concernant un vaisseau endommagé qui s'était posé dans un petit village reculé et non à Nystao, le seul endroit de la planète où il aurait été possible de faire réparer ce genre de dégâts. Intrigué, et s'étant rappelé que le pilote du vaisseau était le seul membre survivant du commando chargé d'enlever Organa Solo, et qu'il lui avait envoyé un rapport contenant à ses yeux observateurs quelques légères incohérences avant de disparaître pour un mois complet, le Grand Amiral fit s'avancer le dynaste du clan Kihm'bar, Ir'haim, et lui signala son intention d'aller rendre une petite visite au membre de son clan qui venait si opportunément de rentrer.

  Pendant ce temps, Leia fut présentée par Khabarakh à la maitrakh de son village, dont il était le « troisième fils ». Il fallut à la future mère un bon moment avant de comprendre qu'il s'agissait en fait de son arrière-petit-fils, « troisième » servant à désigner la génération. Eu égard aux souffrances déjà endurées par ce peuple dont la planète a été ravagée par une bataille dans ses cieux, sans doute après une collision entre deux vaisseaux de guerre, alors que les Noghris étaient encore à l'ère pré-spatiale, on peut comprendre leur crainte de voir surgir de nouvelles difficultés si leur seul appui, l'Empire, venait à s'apercevoir de leur présence. C'est ce qui explique l'accueil plutôt frais qui leur fut réservé. Néanmoins, quand on annonça la venue du Grand Amiral, la maithakh accepta de les cacher.

  L'arrivée de Thrawn fut un choc, et rendit les Noghri d'autant plus nerveux qu'ils dissimulaient un lourd secret, qui risquait de provoquer leur anéantissement s'il était découvert. Il interrogea Khabarakh à propos de la période au cours de la quelle il avait disparu ; le jeune Noghri prétendit avoir médité sur sur son échec pendant un mois, mais le Grand Amiral n'eut aucune peine à deviner le mensonge. En repartant, il ordonna que des spécialistes passent au peigne fin le vaisseau de Khabarakh : ces derniers trouvèrent une quantité assez impressionnante de poils de Wookie, ce qui l'amena à penser que Khabarakh avait été capturé puis relâché sur Kashyyyk. Il retourna le voir et, en dépit de l'opposition de la maitrakh et de ses propres dénégations, il le fit arrêter par son garde du corps, Rukh. Préoccupé par un problème plus urgent, il en profita pour faire un geste diplomatique envers les Noghri et les laissa appliquer leurs lois ancestrales à propos des traîtres, au moins en partie, en exposant Khabarakh sur le place publique de Nystao, devant le lieu de réunion des quatorze dynastes des clans Noghri, ce qui s'appelle la « honte publique ».

  Au début condamné à trois jours de pilori, Thrawn avait prolongé cette durée jusqu'à sept jours, car il fut averti par un rapport de la découverte du Faucon Millenium proximité d'Endor, et crut à une conspiration de la Nouvelle République dont il devait s'occuper sur le champ. Lassée de voir mourir en vain ses amis, Leia décida d'aller le libérer, avec l'appui de la maitrakh. Elle se rendit à Nystao, et, après une brève confrontation avec Vor'corkh, le chef des dynastes, elle parvint à prouver la trahison de l'Empire qui empoisonnait Honoghr avec une herbe kholm génétiquement modifiée pour tuer toutes les autres espèces végétales. Elle repartit avec Khabarakh pour Coruscant, une fois élaborée une stratégie destinée à épargner aux Noghri les courroux du Grand Amiral : ils purent prétendre que son clan avait conspiré pour le faire évader, et qu'il était en disgrâce jusqu'à ce qu'il livre les coupables. Après avoir amené Leia à destination, Khabarakh retourna sur son monde natal, se cacher dans des montagnes où son peuple commença, avec l'aide de leur nouvelle alliée, à faire pousser secrètement des plantes pour être un moins dépendants vis-à-vis de l'Empire.

  Un mois plus tard, Khabarakh, en compagnie d'un autre membre de son peuple un peu plus âgé, Ovkhevam du clan Bakh'tor, rencontra Luke, qui se posait sur Honoghr avec un vaisseau en difficulté, et qui dut venir se mettre à l'abri dans ces lieux reculés, car un vaisseau de l'Empire avait fait relâche sur la planète. Encore plus tard, il accompagna les gardes qui devaient assurer la protection de la fille de Vador contre les agressions de l'Empire, alors que Han Solo, Luke, Mara Jade et Chewbacca, avec lequel il avait, un peu paradoxalement, fini par se lier d'amitié, devaient aller sur Wayland détruire la fabrique de clones du Grand Amiral.
Informations encyclopédiques
Khabarakh
Nom
Khabarakh
Espèce
Lieu de naissance
Fonctions
Assassin au service de l'Empire, garde du corps, guerrier, chasseur
Armes
Couteau, blaster
Vaisseau
Divers
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
01/12/2010

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
3 445


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • La Croisade Noire du Jedi Fou, Vol. 1 : L'Héritier de l'Empire
  • La Croisade Noire du Jedi Fou, Vol. 2 : La Bataille des Jedi
  • La Croisade Noire du Jedi Fou, Vol. 3 : L'Ultime Commandement

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.