Ki-Adi-Mundi


Chevalier Jedi céréen, membre du Conseil Jedi de Coruscant

  Comme tous ceux de sa race, Ki-Adi-Mundi possède un puisant cerveau binaire qui lui permet de stocker plus d'informations et d'atteindre un niveau de réflexion plus poussé mais aussi plus rapide que le reste des êtres intelligents. Toutefois, la taille volumineuse de ce cerveau rend caractéristique les Céréens car leur crâne est plus haut que ceux des autres espèces et ils possèdent un deuxième coeur entièrement assigné à l'apport d'oxygène au cerveau. De fait, Ki-Adi-Mundi est un être facilement remarquable sur Coruscant de par son crâne et le port d'un sabre laser.

  Comme beaucoup de Jedi, Ki-Adi-Mundi est entré dans l'Ordre très tôt. A quatre ans, la "Femme Obscure", une Maître Jedi dont les méthodes amènent ses élèves proches du Côté Obscur, entendit parler d'un enfant sur Céréa qui arrivait à faire bouger des objets avec la seule force de son intellect. Soupçonnant que la Force habitait le jeune Céréen, elle se rendit sur la planète, rencontra le garçon ainsi que ses parents et d'un commun accord, ils décidèrent de confier leur fils au Jedi sachant que la Galaxie avait besoin de Jedi pour maintenir la paix et venir en aide aux opprimés. Mais leur motivation principale était que si Ki-Adi-Mundi devenait Jedi, il pourrait mettre fin à la carrière criminelle de Bin-Garda-Zon et de ses acolytes qui terrorisaient la population.
  
  Amené sur Coruscant et présenté au Conseil Jedi, Ki-Adi-Mundi reçut comme instructeur le sage et puissant Yoda. Un fois sa formation achevée, le Céréen partit de Coruscant pour rallier son monde natal. Là-bas, il combattit, comme son père l'avait voulu, les hommes à la solde de Bin-Garda-Zon. Grâce à sa grande maîtrise de la Force et à son intelligence surdéveloppée, il mit fin aux agissements du groupe de mercenaires et délivra la planète paradisiaque de pillards que les habitants redoutaient tant. Il devint alors le Gardien du Système Céréen et ne voulut pas retourner sur Coruscant même si sa mission était achevée. Il préféra rester sur sa planète pour la préserver de tous germes propres à plonger son paisible monde dans l'anarchie.

  Bien qu'affilié et digne représentant de l'Ordre Jedi, Ki-Adi-Mundi ne renonça pas aux traditions ancestrales de son monde et les suivit à la lettre, sans pour autant transgresser profondément le Code Jedi, sauf sur un point : le mariage. En effet, la tradition céréenne voulait que les hommes de la planète puissent posséder plusieurs femmes, ce que fit Mundi. Il épousa sa première femme, Shea, et prit quatre autres femmes qui furent ses favorites. Avec elles, il eut sept filles. Mais il tenta de ne pas éprouver de sentiments forts pour sa famille afin de ne pas être affecté lors de ses missions futures. Il n'y parvint pas.

  Alors qu'il vivait dans la quiétude, on lui annonça qu'il ferait partie du Conseil Jedi en tant que membre temporaire. Il accepta l'offre et retourna sur Coruscant pour prendre place au sein du Conseil, malgré le fait qu'il soit seulement Chevalier Jedi et non Maître Jedi, comme il se faisait d'habitude. Jamais un Chevalier n'avait atteint la position de membre du Conseil, cette distinction étant réservée aux Maîtres.

  Mais il ne put rester longtemps au conseil car sa fille, récemment membre d'un groupuscule progressiste dont le mot d'ordre était de rendre Céréa aussi industrialisée et technologiquement avancée que les mondes du Noyau, tels Coruscant ou encore Commenor, se fit enlever par un criminel du nom d'Ephant Mon. Fou de rage et de désespoir, Ki-Adi-Mundi se lança à la poursuite du criminel afin de retrouver sa fille Sylvn et cette quête le mena jusqu'à Tatooine où il découvrit de sombres plans projetés par la Fédération du Commerce sans vraiment savoir où ces plans devaient être exécutés. Il parvint à retrouver sa fille et la ramena saine et sauve sur Céréa, puis rallia Coruscant pour y recevoir son titre de membre permanent du Conseil.

  Membre du Conseil, il assista à l'annonce formulée par Qui Gon Jinn qui avertissait ce dernier de la résurgence d'un Chevalier Sith. Comme ses pairs, Ki-Adi-Mundi s'étonna et ne crut pas les propos de Qui Gon rétorquant que les Sith avaient disparu depuis des millénaires et que cette menace était maintenant éradiquée. La suite des événements allait infléchir son opinion lorsque Jinn fut tué par ce prétendu Sith qui ne pouvait exister. A ce moment, il revit son opinion et accepta le fait que les Sith étaient revenus et qu'une nouvelle menace pesait sur la Galaxie. Il se rendit sur Naboo afin d'assister à la crémation du corps de Qui Gon puis à la parade dans les rues de Theed qui fêtait la libération de la planète.
  
  Une fois revenu de Naboo, un mission lui fut confiée : celle de ramener le Jedi Sharad Hett, disparu depuis bien longtemps sur la planète désertique Tatooine. Après des mois de recherches dans le désert, il parvint enfin à trouver où résidait Hett, dans un camps de Pillards Tusken où il avait vécu depuis tout ce temps et où il avait eu un fils nommé A'Sharad. Sur le chemin de retour, Sharad Hett fut tué par la tueuse de Jedi Aurra Sing, mais Ki-Adi-Mundi et A'Sharad parvinrent à s'en tirer. Sentant une puissante connexion avec la Force dans l'orphelin, Ki-Adi-Mundi prit sur lui de le former à devenir un Jedi comme son père. A'Sharad passa les Epreuves avec succès et devint un grand Chevalier Jedi. En même temps que son Padawan fut adoubé, Ki-Adi-Mundi fut élevé au rang de Maître Jedi, comme le voulaient les traditions Jedi.

  Lors de la crise séparatiste, Ki-Adi se trouvait toujours au sein du Conseil Jedi. Il voyait d'un mauvais œil la croissance de l'idéal séparatiste qui mettait en danger les fondements mêmes de la République et la plaçait dans une position instable. Devant l'affirmation de la Sénatrice Padmé Amidala que le Comte Dooku complotait pour son assassinat, il opposa un calme absolu et affirma à son tour que la Comte Dooku n'était qu'un idéaliste et un Jedi et ne pouvait pas être à l'origine de cette tentative d'assassinat. Encore une fois, il se trompait. Le message d'Obi-Wan, envoyé à la recherche de l'assassin d'Amidala était une révélation : le Comte Dooku était à la tête du mouvement séparatiste et c'est lui qui avait ordonné le meurtre de la Sénatrice.

  Apprenant la capture d'Obi-Wan, le Conseil décida l'envoi sur Géonosis d'un commando de secours qui serait secondé par l'armée clone nouvellement découverte. Mais les Jedi avaient sous-estimé les forces de la Confédération des Systèmes Indépendants. Ils furent submergés par l'armée droïde et ce n'est qu'avec l'arrivée inopinée de Yoda, que les seize Jedi restants eurent la vie sauve. Ki-Adi-Mundi prit ensuite le commandement d'un détachement de soldats clones et les lança à l'assaut des positions séparatistes.
  
  Après la "victoire" de la République sur Géonosis, Ki-Adi-Mundi fut dépêché sur Lianna puis sur Hypori pour défaire l'armée séparatiste. Hélas, la dernière mission fut un échec cuisant car l'armée clone, trop peu nombreuse, fut décimée par les troupes du Général Grievous. Échappant de peu à la mort, Ki-Adi-Mundi parvint à s'échapper du piège et continua le combat.
  
  Un an plus tard, lui et le maître Jedi Bultar Swan se rendirent sur Aargonar pour aider à combattre les forces séparatistes. Mais la situation allait de mal en pis, le général de la division clone, A'Sharad, fut tué et c'est à Ki-Adi-Mundi qu'incomba la décision de fuir ou de rester et de continuer le combat. Redoutant un deuxième Jabiim, il décida de continuer le combat. Après s'être protégées d'une tempête magnétique sur le lieu de la bataille, les troupes de Ki-Adi se lancèrent à l'assaut et remportèrent la victoire.
  
  Comme Obi-Wan était présumé mort, c'est Ki-Adi-Mundi qui devint le mentor d'Anakin. Peu après cette assignation, le Céréen fit un discours devant le Sénat dans lequel il informa ses membres de l'avancée de la Guerre des Clones. Sachant que les forces seules de la République ne suffiraient pas à vaincre les séparatistes, le Sénat demanda à Ki-Adi-Mundi et à son apprenti de se mettre en contact avec des pirates dans le système Varonat afin d'aider les clones dans le combat. Mais Anakin fit faux bon à Ki-Adi-Mundi lors de cette rencontre car il avait senti que son maître était toujours vivant. Quittant Ki-Adi-Mundi alors que celui-ci lui ordonnait le contraire, Anakin s'envola pour Riflor où il retrouva son ancien maître.

  Après cette mésaventure, Ki-Adi reprit son combat contre les Séparatistes jusqu'à la fin de la guerre. Lorsque Palpatine ordonna aux clones de tuer tous les Jedi, Ki-Adi-Mundi se trouvait sur la planète Mygeeto avec les troupes du commandant Bacara. Alors qu'il ordonnait un assaut sur les droïdes de la CSI, le maître Jedi se retourna brusquement, surpris que ses clones ne lui obéissent pas. Il réalisa bien trop tard que ses propres troupes se retournaient contre lui et ne parvint à éviter que quelques tirs de blaster avant d'être abattu...

Ki-Adi-Mundi

Sur Mygeeto, Ki-Adi-Mundi est surpris par le changement de comportement des clones qui viennent de recevoir l'Ordre 66.
Image extraite du DVD "Star Wars Episode III - La Revanche des Sith"



Actualités en relation

The Old Republic : Perspectives pour la suite

L’année 2018 n’est pas terminée et, chez Bioware, ils sont prêts à nous le montrer avec les mises à jour de The Old Republic à venir. Axons cela en 3 points d’importances :   Le JCJ Le JCJ (joueur...


HoloNet : 22 nouvelles fiches sur la Trilogie de Han Solo

Hier c'était dimanche, et comme un dimanche sur deux, c'est l'heure des fiches. Comme indiqué dans le titre, on s'intéresse à l'histoire d'Han Solo, non pas grâce au film sorti il y a quelques...


Solo : La presse française, entre curiosité et désenchantement

Dévoilé en avant-première au Festival de Cannes, mardi dernier, Solo : A Star Wars Story a vite eu droit à ses premières critiques et retours francophones, publiés tout le long de la semaine. Une fois n'est pas...


Informations encyclopédiques
Ki-Adi-Mundi
Nom
Ki-Adi-Mundi
Espèce
Lieu de naissance
Taille
1.98 m
Fonctions
Chevalier Jedi, puis Maître Jedi
Armes
Vaisseau
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
79 260


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "Ki-Adi-Mundi" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
  • Starwars.com - Databank
  • Attack of the Clones : The Visual Dictionary
  • Episode I : The Visual Dictionary
  • Star Wars Episode I : La Menace Fantôme
  • Star Wars Episode II : L'Attaque des Clones
  • Star Wars Episode III : La Revanche des Sith

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.