Agen Kolar


Jedi Zabrak qui combattit durant la Guerre des Clones, tué par Palpatine

  Natif de la planète Iridonia, le Chevalier Jedi zabrak connu sous le nom d'Agen Kolar fut parmi les derniers représentants de l'Ordre durant les dernières années de l'Ancienne République et de la Guerre des Clones. A l'instar de tous les Jedi ou presque, le Jedi fut envoyé très jeune au Temple Jedi pour qu'on lui enseigne les voies de la Force et devint à son tour un Chevalier Jedi à part entière. Grand Zabrak au teint légèrement hâlé, Agen était devenu au cours de sa formation un expert dans le maniement du sabre-laser et des arts martiaux. Lorsqu'il atteignit le rang de Maître Jedi, Agen se choisit quelques mois après sa nomination un jeune apprenti Padawan nommé Tan Yuster.

  Tan, à l'instar de son Maître, aimait tout ce qui touchait de près ou de loin aux arts martiaux, ce qui n'empêcha pas le Zabrak de dispenser à son jeune disciple les enseignements rudimentaires théoriques avant de l'emmener en mission avec lui. Ainsi, une bonne partie de la vie d'Agen Kolar se déroula sans qu'aucun problème majeur ne vienne affecter la galaxie, le Zabrak, au pire, se retrouvant parfois confronté aux Hutts, et plus particulièrement un certain Aruk. Mais même face à des problèmes locaux, il semble bien que la diplomatie n'était pas le point fort du Maître Jedi, sa maîtrise des arts du combat prévalant plus que celle de la politique chez ce Zabrak, et il ne se doutait pas à quel point ses talents de combattant seraient durement éprouvés face à la crise séparatiste qui allait bientôt se muer en conflit armé.

  En effet, lui et son Padawan firent partie du corps expéditionnaire Jedi qui partit sur la planète Géonosis pour libérer Obi-Wan Kenobi, Anakin Skywalker et la sénatrice Padmé Amidala. L'arrivée surprise des Jedi se transformant en affrontement violent, Agen Kolar put faire montre de ses redoutables talents de combattant contre les innombrables droïdes de combat et super droïdes lancés par Dooku; mais au bout de plusieurs minutes de combat intense, l'affrontement tourna au massacre en règle pour les Jedi, et Agen put s'estimer heureux que ses talents de guerrier aient servi à le maintenir en vie suffisamment longtemps pour qu'il fasse partie du cercle des survivants Jedi. Malheureusement, son Padawan Tan Yuster n'eut pas autant de chance et fut abattu par les forces ennemies.

  De plus, par la suite, la canonnière TIO/BA où se trouvait son compatriote Eeth Koth fut abattue par le feu ennemi lorsque Yoda vint à la rescousse des rescapés Jedi. Le Zabrak avait déjà perdu deux personnes qui lui étaient chères au cours de cette unique bataille, et ce ne furent pas les dernières. Une fois Agen sauvé par Maître Yoda, la Bataille de Géonosis se poursuivit dans les plaines alentours et Agen y mena ses contingents de soldats clones et réussit à détruire plusieurs appareils de la Confédération des Systèmes Indépendants. Si Géonosis fut une victoire pour la République, cela ne réconforta pas totalement Agen, qui retourna sur Coruscant où il honora la mémoire de Eeth et Tan.

  Agen Kolar fut nommé, à l'instar de nombre de ses pairs, général d'une armée de soldats clones pour lutter contre la Confédération des Systèmes Indépendants et ramener la paix dans la galaxie. Son nouveau rôle l'amena très rapidement à se rendre sur le monde de Brentaal IV, qui avait annoncé son intention de quitter la République pour rejoindre les Séparatistes, chose que la République ne pouvait laisser faire car si la planète tombait aux mains des Séparatistes, l'accès à la Route Perlemienne et à l'Hégémonie de Tion en aurait été bloqué pour l'Armée Clone. Agen Kolar se rendit sur les lieux avec une force de frappe composée des Maîtres Shon Kon Ray, Shaak Ti et Plo Koon. Mais la fiabilité des informations de Quinlan Vos, espion Jedi infiltré sur la planète, se révéla des plus douteuses lorsque les Jedi constatèrent que les défenses de la planète étaient actives, alors que selon Vos elles ne devaient pas encore être opérationnelles, et la Bataille de Brentaal IV tourna en défaveur de la République lorsqu'elle commença. Cependant un espoir subsistait : Shaak Ti devait impérativement infiltrer la base des Séparatistes pour neutraliser ses défenses et permettre l'atterrissage des troupes encore en orbite.

  Pour ce faire, Agen fit diversion en lançant une attaque sur la face nord de la forteresse avant de se faire capturer par le dirigeant séparatiste Shogar Tok, alors que Shaak Ti et Quinlan Vos se rendirent dans le bastion principal pour accomplir leur mission. Ainsi, la diversion orchestrée par Agen Kolar, et sa pseudo-capture par les hommes de Tok accordèrent un délai supplémentaire aux compagnons du Zabrak en faisant croire à Tok que Shaak Ti était tombée au combat, et le commando de Maître Ti réussit à détruire le générateur de la base pour permettre aux troupes orbitales de débarquer et remporter la victoire sur la Confédération des Systèmes Indépendants. Il y eut encore de nombreuses batailles par la suite où le Maître Jedi Zabrak dut faire montre de ses dons pour le bien de la République, ce qui le fit apprécier du Conseil Jedi qui se souvint de lui pour une mission particulière qui eut lieu six mois après le début de la Guerre des Clones.

  Le Zabrak reçut du Conseil des ordres pour une mission secrète : ramener Quinlan Vos, soupçonné de sympathie envers les Séparatistes et de travailler en tant qu'agent double pour eux, sur Coruscant pour répondre de ses agissements. Malgré son amitié pour Quinlan, Agen dut se résoudre à accomplir sa mission et pista le Kiffar jusque sur le monde de Nar Shaddaa, où il retrouva le Jedi sous le pseudonyme de Korto Vos, s'apprêtant à vendre des codes de sécurité aux Séparatistes.
  En fait, quatre des membres du Conseil Jedi, Tholme, Yoda, Mace Windu et Ki-Adi-Mundi, avaient manipulé, non sans quelque gêne, Agen Kolar pour qu'il arrête Vos et fournisse à ce dernier un alibi suffisant qui lui permettrait de bien se faire voir des Séparatistes et ainsi d'infiltrer leurs rangs. Si Agen Kolar fut choisi pour cette arrestation, c'était justement en raison de sa propension à user plus facilement de la force que de trouver en premier lieu une solution diplomatique; mais aussi en raison du fait que Kolar ne pourrait jamais tuer Quinlan même si la situation dégénérait, ce qui arriva par la suite. En effet, il y eut bagarre entre les deux Jedi, et Quinlan fut capturé et mené par Kolar et ses clones pour être ramené sur Coruscant.

  Cependant, Agen n'avait pas prévu l'intervention de Khaleen, la jeune femme accompagnant Quinlan, qui libéra le Kiffar, ce qui entraîna une poursuite en speeder dans les bas-fonds de Nar Shaddaa. Après quelques temps, et remarquant que Vos n'était plus à bord du speeder de Khaleen, Agen continua la traque à pied et retrouva Quinlan Vos au détour d'un égout. Feignant de refuser de se rendre, Quinlan affronta Agen au sabre-laser, et réussit encore à échapper au Zabrak avant que celui-ci ne le retrouve dans un bar, où tous les criminels attablés se regroupèrent pour venir en aide à Quinlan, ce qui n'empêcha pas Maître Kolar de leur filer une dérouillée à mains nues.
  Cependant, Le Jedi fut contraint d'arrêter les frais lorsque Aruk le Hutt intervint pour mettre fin à l'esclandre. Au risque de créer un incident diplomatique avec les Hutts, Agen fut contraint d'abandonner la poursuite et de rentrer sur Coruscant les mains vides, certain que sa mission était un échec malgré le fait qu'il ait pu récupérer les codes de sécurité.

Agen Kolar


  Mais le Conseil ne le voyait pas de cet avis, la mission de discréditation de Vos ayant parfaitement réussi, ce qui ne manquerait pas d'attirer l'attention du Comte Dooku. On ne sait pas si Agen sut un jour la vérité à propos de cette mission, mais sa foi en le jugement du Conseil Jedi ne fut jamais ébranlée, et d'ailleurs, une autre tâche allait accaparer son temps. Environ 17 mois après la Bataille de Géonosis, quelqu'un posa des primes sur la tête des Jedi, ce qui incita évidemment bon nombre de chasseurs de primes à entrer dans l'arène du conflit galactique et à compliquer sérieusement la tâche aux Jedi, qui avaient déjà maille à partir avec les armées droïdes des Séparatistes sans avoir des chasseurs de primes à leurs trousses; ainsi, après que des chasseurs de primes aient attaqué des Jedi sur Null, Mace Windu décida de régler la situation une bonne fois pour toutes en effectuant une démonstration de force, et emmena avec lui un groupe de trois de ses compagnons, composé d'Agen Kolar, Kit Fisto et Saesee Tiin, au quartier général du Chapitre Nova Écarlate de la Guilde des Chasseurs de Primes sur une plate-forme orbitale située dans le Nœud de Steness. Arrivé sur la station incognito à l'instar des Maîtres Fisto et Tiin, Agen fut chargé par Mace de semer la pagaille parmi les chasseurs de primes, tâche dont le Zabrak s'acquitta avec brio.

  Par la suite, le groupe des quatre Maîtres réduisit à néant les forces hostiles présentes sur la station et purent arraisonner Mika, complice des manigances visant à éliminer les Jedi, et la ramenèrent sur Coruscant pour y être jugée. Ils découvrirent également que le commanditaire de l'opération n'était autre que le Twi'lek Kh'Aris Fenn, un allié du Comte Dooku qui avait déjà posé un problème des années auparavant en voulant s'accaparer le pouvoir total sur sa planète natale, Ryloth. Se rendant sur ce monde pour arrêter le Twi'lek, Agen et les autres arrivèrent cependant trop tard en découvrant un enregistrement holographique où Quinlan Vos leur dit qu'il avait réglé le compte de Fenn pour trahison envers Dooku. La mission fut un succès et toutes les primes posées sur la tête des Jedi furent retirées. Mais cette victoire avait un goût quelque peu amer, car il semblait évident que Quinlan avait sombré vers le Côté Obscur et s'était rallié, cette fois pour de bon, aux Séparatistes; et à cause de cela, Agen s'en voulut encore plus de ne pas avoir pu stopper Vos sur Nar Shaddaa.

  Au cours du conflit, le Zabrak avait suffisamment prouvé sa valeur pour recevoir finalement une place au Conseil Jedi, comme Eeth Koth avant lui. Fort de ce nouvel honneur, Agen en profita pour changer de sabre laser, cette fois-ci à lame bleue, peu de temps avant la Bataille de Coruscant, même si le Zabrak ne savait pas encore que cette nouvelle arme ne lui servirait pas pendant très longtemps. Et comme les nouvelles n'arrivent jamais seules, surtout si elles sont bonnes, Agen fut soulagé de voir que Quinlan Vos finit par réintégrer l'Ordre Jedi, et ce juste à temps pour participer à la Bataille de Saleucami, dont le siège dura pendant près de cinq mois. Par ailleurs, la Bataille de Coruscant fut une victoire pour la République et marqua le début de la fin de la guerre et des Séparatistes. Devant autant de bons présages pour l'avenir, Agen ne se doutait pas que les temps de malheurs allaient bientôt s'abattre sur la galaxie.

  Assez dubitatif quant à la nomination d'Anakin Skywalker en tant que membre du Conseil Jedi, le Zabrak garda des réserves sur le jeune homme. Mais quelques jours après cette nomination pour le moins impromptue, Agen Kolar, Mace Windu, Kit Fisto et Saesee Tiin s'apprêtaient à rencontrer le Chancelier pour lui demander de rendre ses pouvoirs, maintenant que Grievous avait été tué, quand Skywalker avertit Maître Windu que le Seigneur Noir des Sith n'était autre que le Chancelier Suprême Palpatine. Les quatre Maîtres Jedi savaient désormais que cette rencontre allait être plus problématique que prévu.
  Les quatre Jedi se rendirent au bureau de Palpatine pour l'affronter et mettre un terme a son règne : ils forcèrent le passage du bureau du Chancelier. Cependant, les quatre Jedi avaient sous-estimé la nature réelle de Palpatine, alias Dark Sidious, qui les attaqua avec son propre sabre-laser, et Agen ne put stopper l'attaque du Sith, qui transperça la poitrine du Zabrak. Ainsi mourut Agen Kolar, la première victime de la Grande Purge Jedi, et certainement pas la dernière.


Actualités en relation

Force for Change : Lucasfilm et Chewbacca s'engagent pour l'UNICEF !

Comme chaque année, Lucasfilm, à travers son association caritative Star Wars: Force for Change, profite de l'attention procurée par le prochain film Star Wars afin de récolter des sous pour l'UNICEF, l'agence de l'ONU venant...


Panini Comics : Sortie de Star Wars #8

Sortie aujourd'hui même de Star Wars #8, une parution de la rubrique Comic. La date prévue est donc le 08/08/2018. Le descriptif officiel ne nous a pas encore été communiqué, ou n'a pas été renseign...


Delcourt : Sortie de Legacy Tome 10

Sortie aujourd'hui même de Legacy Tome 10, une parution de la rubrique Comic. La date prévue est donc le 08/08/2018. Le descriptif officiel ne nous a pas encore été communiqué, ou n'a pas été renseign...


Panini Comics : Couverture des prochaines publications

Il fait beau, il fait chaud, quoi de mieux pour passer le temps qu'un peu de lecture ? C'est ce que nous propose Panini Comics pour cette suite de l'été avec 2 publications pour Août et une pour...


Panini Comics : Sortie de Dark Vador - Le Seigneur noir des Sith T1

Sortie aujourd'hui même de Dark Vador - Le Seigneur noir des Sith T1, une parution de la rubrique Comic. La date prévue est donc le 04/07/2018. Description officielle : Anakin Skywalker appartient au passé. En se tournant vers...


Informations encyclopédiques
Agen Kolar
Nom
Agen Kolar
Espèce
Lieu de naissance
Taille
1.80 m
Fonctions
Maître Jedi
Armes
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
46 630


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "Agen Kolar" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
Aucune source répertoriée pour le moment ...

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.