Traest Kre'fey


Traest Kre’fey était un Amiral de la Nouvelle République qui devint un héros et un officier incontournable de la Guerre des Yuuzhan Vong.

  "C'est un commandant efficace… Ce n'est pas un génie comme Ackbar ni un maître tacticien comme Wedge Antilles, mais c'est un homme qui sait résoudre les problèmes pour travailler à la victoire."
Kyp Durron au Haut Conseil, à propos de Traest Kre'fey.

D'une manière générale, les Bothans étaient peu appréciés dans la galaxie, en particulier après que le règne de l'Empereur Palpatine ait exacerbé les sentiments contre les non-Humains. Réputés retors, sournois, manipulateurs, ils eurent souvent mauvaise presse et la crise du Document de Caamas, qui faillit disloquer la Nouvelle République, ne fit rien pour arranger la situation. Pourtant, quelques années après la fin de la Guerre Civile Galactique, les Bothans acquirent un statut de plus en plus important, à commencer par Traest Kre'fey.

  Intelligent et doté d'un fort sens du devoir, il se distinguait au premier regard par la fourrure d'un blanc immaculé caractéristique de sa famille et des yeux violets pailletés d'or issus de sa parenté avec Borsk Fey'lya et son clan. Cependant, outre ces spécificités physiques, il hérita également du poids de l'échec de son grand-père, Laryn Kre'fey, sur Borleias. Contrairement à son frère, Karka, il ne chercha pas à venger à tout prix le statut perdu de sa famille et perpétua plutôt la tradition familiale en entrant à l'Académie Martiale. Il y suivit les enseignements d'un instructeur atypique qui lui ouvrit les yeux sur les défauts de son propre peuple et fit de lui un Bothan assez peu conformiste.

  Son ascension dans la hiérarchie militaire fut fulgurante. Il profita astucieusement de la défection d'un grand nombre de ses compatriotes après la crise du Document de Caamas pour gravir les échelons. Ainsi, six ans après ces événements chaotiques, Traest Kre'fey était un Amiral de la Nouvelle République qui commandait toute une flotte et notamment l'escadron Rogue depuis le pont du croiseur d'assaut Ralroost. Lorsqu'il fut averti par Leia Organa Solo de l'existence de guerriers redoutables voulant envahir la galaxie, il prit la menace très au sérieux contrairement au Sénat.

  Cependant, celui-ci lui interdit d'agir en conséquence en dépit de son affectation à ce secteur de la Nouvelle République. Kre'fey décida tout de même de préparer ses troupes, s'entraînant personnellement avec les simulations qui eurent raison de ses talents de pilote en seulement quinze secondes, dix de moins que Gavin Darklighter. Avec ce dernier, il rencontra bientôt le pirate Urias Xhaxin qui lui apporta de précieuses informations et lui donna des coordonnées où les Rogues combattirent les coraux skippers pour la première fois.

  Peu après, il reçut une demande d'Agamar sollicitant une escorte pour un convoi destiné à évacuer la population de Dubrillion. Le trajet de retour fut toutefois bloqué par les Yuuzhan Vong qui forcèrent la Nouvelle République à faire escale sur Dantooine où Kre'fey dut abandonner provisoirement les réfugiés et une partie de ses forces le temps de faire son rapport à Coruscant. Il revint dans la Bordure Extérieure à temps pour permettre aux rescapés de la bataille qui avait éclaté sur Dantooine de s'enfuir.

  Immédiatement après, soutenu par Elegos A'Kla, Leia Solo et Darklighter, il s'entretint avec Borsk Fey'lya et ses conseillers afin de les convaincre du sérieux de la menace représentée par les Yuuzhan Vong. Face à leur obstination, Kre'fey alla jusqu'à menacer de quitter la Nouvelle République avec ses forces armées pour se créer un empire sûr dans les Régions Inconnues. Il parvint ainsi à faire fléchir son cousin et à rendre publique la situation. Il ne put néanmoins par influer sur la conduite de la guerre qui passa aux mains de Sien Sovv, le Commandant Suprême en titre des Forces de Défense, et Turk Brand, son principal collaborateur.

  La Nouvelle République semblait se contenter de reculer, pour frapper ensuite mais il s'agissait d'un détail qui échappait aux populations contraintes de fuir, mais Kre'fey comprenait la difficulté qui existait à empêcher une telle invasion. Il mit donc sur pied une série de missions, avec l'interdiction d'utiliser les Jedi excepté sur Garqi grâce à quelques subterfuges, pour recueillir des informations sur leurs ennemis. Le commando envoyé sur Garqi dut être évacué sous le feu ennemi et ne fut sauvé que par l'intervention de Gilad Pellaeon.

  Avec ce renfort inattendu, ils purent quitter les lieux sans dommages puis mettre au point une défense coordonnée d'Ithor dont les arbres bafforr produisaient un pollen mortel pour les armures en crabe vonduun des guerriers Yuuzhan Vong. Cette association avec les Vestiges de l'Empire fut bienvenue aux yeux du Bothan qui ne reçut guère de renforts de Sien Sovv et il dut manipuler Fey'lya pour lui faire accepter le principe de la défense commune, qui plus est dirigée par Pellaeon. Son cousin s'insurgea contre ses méthodes mais il découvrit bien vite qu'à bord du Ralroost, le pouvoir d'un Amiral supplantait celui du Chef de l'Etat.

  Au cours de la bataille, Kre'fey eut l'idée de s'inspirer des tactiques utilisées par les pilotes de chasse face aux coraux skippers pour les appliquer à ses vaisseaux capitaux. L'astuce fit merveille et coûta extrêmement cher aux Yuuzhan Vong qui subirent en outre de lourdes pertes au sol jusqu'à ce que leur chef, Shedao Shai, accepte la trêve et l'accord proposés par Corran Horn. Les Amiraux en profitèrent pour évacuer la population tout en se préparant à la reprise des combats en cas de non-respect de l'accord par les extragalactiques. Ce qui ne manqua pas d'arriver et, malgré la réactivité de Kre'fey et ses équipages qui annihilèrent le vaisseau-amiral ennemi, toute vie sur Ithor fut anéantie.

  Le blâme retomba sur Horn et la Force de Défense commença à suivre la tactique de Sien Sovv : reculer pour attirer les Yuuzhan Vong dans un piège. Malheureusement pour la Nouvelle République, toutes les stratégies échouèrent et les extragalactiques ne firent qu'avancer, malgré de lourdes pertes à Fondor, jusqu'à prendre Duro et déclarer un cessez-le-feu. Pendant la période de répit qui suivit, le commandement des Forces de Défense entreprit de produire des vaisseaux de guerre afin de se préparer à la reprise inévitable des combats.

  Ceux-ci recommencèrent suite à un affrontement sur Yavin IV, et les Yuuzhan Vong prirent à nouveau la Nouvelle République de court. Peu après, Traest Kre'fey fut contacté par le Général Wedge Antilles qui lui fit rencontrer Kyp Durron. Le Maître Jedi profita de la rencontre avec l'un des militaires qu'il estimait pour lui apprendre l'existence d'une superarme en croissance sur les vestiges de Sernpidal. Convaincu, l'Amiral bothan mit au point une stratégie pour s'infiltrer dans le système et anéantir l'engin. Le plan fut un succès, assuré avec le Ralroost en tête, mais il s'avéra vite que la prétendue arme n'était qu'un simple vaisseau-monde voué à accueillir des civils.

  Le seul point positif de cette attaque qui entama encore la réputation de Durron fut l'alarme qu'elle déclencha chez les Yuuzhan Vong, les poussant à interrompre leur assaut sur YagD'hul. Dès lors la guerre reprit vraiment son rythme infernal. Les Jedi de Luke Skywalker combattirent directement les envahisseurs, souvent avec succès, mais leur attention fut monopolisée par la création des voxyns, leurs prédateurs pas si naturels. Débordés, tout comme les forces républicaines, ils ne purent rien faire pour retenir les extragalactiques qui arrivèrent rapidement aux portes de Coruscant. La défense de la capitale fut le jour le plus sombre de toute la carrière de Kre'fey.

  En charge d'un tiers de la flotte défensive, elle-même s'élevant environ à la moitié des Forces de Défense, il devait retenir l'armada Yuuzhan Vong avec le soutien de Garm Bel Iblis. Cependant, face à plus de vingt milles vaisseaux de combat protégés par un bouclier de réfugiés pris en otage, Kre'fey choisit de manœuvrer alors que son collègue tentait de retenir coûte que coûte les envahisseurs. Les dommages collatéraux furent considérables mais Bel Iblis estimait la survie de Coruscant bien plus importante que le sauvetage d'otages, opinion non partagée par le Bothan qui obéit à l'ordre de cessez-le-feu prononcé par Sien Sovv.

  En conséquence, Kre'fey vit une large partie de sa force faire défection pour soutenir un Général relevé de ses fonctions pour insubordination. Il soutint pourtant son supérieur lorsque Borsk Fey'lya tenta de le forcer à coopérer avec Bel Iblis ou de le limoger. Au-delà ces problèmes hiérarchiques, il combattit d'une manière étrangement prudente, laissant les appareils du groupe rebelle se faire décimer alors qu'ils tentaient une ultime offensive devant le bouclier planétaire. Face à ce spectacle, Kre'fey et ses milliers de vaisseaux se contentèrent de tirer de loin, attendant d'être rejoints par des renforts.

  Finalement, au terme de longues journées de résistance, Coruscant tomba et la flotte de la Nouvelle République se dispersa. Alors que Wedge Antilles s'établissait sur Borleias pour fournir un précieux répit à ses alliés et que Bel Iblis partait mener sa guerre personnelle, Kre'fey se basa sur Kashyyyk où il confia ses forces au Général Keyan Farlander avant de se rendre sur Bothawui. Là-bas, en tant que membre de la famille de Borsk Fey'lya, il respecta la période de deuil officiel suite à son sacrifice lors de la chute de la capitale. Au cours de ce séjour, son peuple décréta le plus haut niveau de guerre existant dans la culture bothane en déclenchant un ar'krai contre les Yuuzhan Vong.

  Cette décision sembla littéralement le doper et le renouveau de son enthousiasme fut visible dès son retour sur Kashyyyk où il prit connaissance du succès de Farlander à Obroa-skai. La stratégie utilisée le séduisit et, plus que tout autre au sein des Forces de Défense, il demanda à ce que des Jedi intègrent ses forces, ce qu'ils firent en se servant de leur fusion mentale. Il tint également un discours à ses troupes, les motivant à harceler les Yuuzhan Vong ou à s'améliorer afin d'être sûr de frapper plus fort par la suite. Cette philosophie fut rapidement mise en application avec le lancement d'un vaste plan de l'Amiral Ackbar qui initia trois mois d'escarmouches visant à aguerrir les soldats républicains.

  Il reçut alors les renforts de nombreux Jedi parmi lesquels le célèbre Jacen Solo dont les pouvoirs rendirent la fusion mentale redoutablement efficace à plusieurs reprises. L'une de ses premières batailles avec ces renforts eut lieu sur Ylesia, sur proposition de Kyp Durron. La suggestion enthousiasma l'Amiral, plutôt refroidi par l'idée de Jacen de capturer les dirigeants de la Brigade de la Paix plutôt que les anéantir. Il se prépara donc soigneusement pour débarquer dans le système avec une supériorité écrasante, à trente-six vaisseaux capitaux contre douze, pour aguerrir ses nouvelles recrues et nouveaux appareils, fournis à une telle vitesse que toutes les pertes du conflit furent bientôt effacées.

  Sur Ylesia, la Brigade de la Paix souffrit de lourdes pertes et la flotte de la Nouvelle République parvint à tenir en échec des renforts Yuuzhan Vong supérieurs en nombre. Le chef des collaborateurs, Thrackan Sal-Solo, fut capturé et envoyé sur Corellia pour être jugé pour trahison. Ces opérations augmentèrent la confiance de Kre'fey en ses hommes, et réciproquement, ainsi que l'expérience de sa flotte qui se retrouva donc en première ligne lorsque le plan d'Ackbar fut mis à exécution. Il effectua une série de raid pour faire diversion sur le chemin d'Ebaq IX. Une partie de sa force resta sur place sous les ordres de Farlander pour y attirer l'armada du Maître de Guerre Tsavong Lah, puis Kre'fey fit son grand retour à la tête de la première vague de renfort, la première d'une série qui décima les Yuuzhan Vong et offrit à la Nouvelle République sa plus grande victoire dans la guerre.

  Dans la foulée, le gouvernement devint la Fédération Galactique d'Alliances Libres et poursuivit sur sa lancée pour maintenir la pression sur les Yuuzhan Vong. Kre'fey continua d'opérer depuis Kashyyyk pendant toute une année avant d'être mis à contribution pour une tentative de reprise de Bilbringi. Cependant, l'opération tomba à l'eau par la faute d'une création des Yuuzhan Vong, coupant les communications entre les forces armées. Sans signal, Kre'fey resta donc à sa place et n'apprit que trop tard que le groupe de Wedge Antilles luttait difficilement pour sa survie.

  L'année suivante, la guerre entra dans sa dernière phase mais était désormais en grande partie orchestrée par l'Amiral bothan qui était, de fait, devenu le commandant en second de la Force de Défense de l'Alliance Galactique. Toujours aussi motivé, il présenta tout naturellement lui-même le plan pour protéger Mon Calamari de l'ultime assaut des Yuuzhan Vong et leur reprendre Coruscant. Il prit de nombreuses précautions pour duper le Maître de Guerre ennemi, Nas Choka, lequel était bien plus subtil que son prédécesseur tombé sur Ebaq IX, mais n'y parvint pas et manqua de subir une lourde défaite dans le système de Dac.

  Le combat s'équilibra lorsque Nas Choka comprit le plan de son adversaire et renvoya la moitié de son armada sur Contruum pour anéantir la flotte chargée d'attaquer la nouvelle Yuuzhan'tar. Ce départ soudain perturba Kre'fey qui devait déjà coordonner la défense mais il n'eut pas le temps de modifier ses plans que Zonama Sekot apparaissait dans le ciel de Coruscant, forçant les Yuuzhan Vong à rentrer en catastrophe pour protéger leur Seigneur Suprême. L'Amiral bothan profita de l'occasion pour réunir toute la Force de Défense et, avec l'ensemble de l'état-major, exposa à Luke Skywalker le nouveau plan visant à reprendre Coruscant.

  La détermination du Maître Jedi à résoudre le conflit sans commettre de génocide perturba profondément certains officiers mais Kre'fey fut plus tolérant, à défaut d'être compréhensif, que ses collègues. Il ne reçut cependant guère d'aide de Skywalker et de Zonama Sekot, et dut agir sans eux. Il envoya Antilles s'emparer de Corulag suite à une proposition de soutien des habitants. Cette étape franchie, l'assaut sur la capitale galactique fut lancé. Kre'fey partit de Contruum et, avec le Ralroost, participa personnellement au combat où il fut l'une des cibles privilégiées de Nas Choka. Finalement, grâce à Jacen Solo, le Seigneur Suprême des Yuuzhan Vong périt et le Maître de Guerre cessa le combat, comprenant sa défaite.

  Le jeune Bothan devint alors le héros de l'Alliance Galactique, l'Amiral qui avait libéré Coruscant. Il se rendit donc sur la planète dévastée pour constater la réalité de la situation et s'entretint avec Cal Omas et Sien Sovv, ses supérieurs, du sort à réserver à leurs ennemis mais sa suggestion d'utiliser Alpha Rouge, en parfaite cohérence avec l'ar'krai, fut rejetée. Peu après, il accueillit Nas Choka à son bord pour recevoir sa reddition formelle, laquelle fut suivie d'une proposition de Skywalker pour s'assurer du maintien de la paix : les exiler sur Zonama Sekot. La solution fut acceptée, ainsi que les autres conditions posées par Kre'fey telles que l'assistance du Maître de Guerre pour pacifier les derniers poches de résistance dans la galaxie, bien que les Bothans tentèrent à plusieurs reprises de retrouver la planète pour anéantir leurs ennemis.

  Dans les semaines qui suivirent, la reconstruction commença et Sien Sovv démissionna de son poste qui fut confié à Kre'fey. Celui-ci n'assura pourtant pas longtemps sa fonction de Commandant Suprême de la Force de Défense et quitta rapidement la flotte de l'Alliance Galactique. Probablement en raison de son serment d'ar'krai, il fut presque immédiatement remplacé par son propre prédécesseur qui décéda au cours de la crise opposant les Chiss et les Killiks. La charge de Commandant Suprême revint alors à Gilad Pellaeon et l'officier bothan ne reprit pas ses fonctions à cette occasion. Cependant, lorsque Bothawui se rebella contre l'autorité de Coruscant pour former la Confédération, Kre'fey rejoignit les rangs de la marine bothane.

  Toujours sous le grade d'Amiral, et probablement aux commandes du Ralroost, il prit certainement part à l'un des engagements majeurs du conflit, la bataille de Kuat. Il fit ensuite partie de la vague de renforts bothans qui se rendit sur Kashyyyk afin d'arrêter la folie incendiaire de Jacen Solo. En dépit de toute son expérience, il y combattit sous les ordres de l'Amiral Babo et tomba dans le piège d'Alema Rar, permettant la fuite de l'ancien héros Jedi. A la suite de cet événement, il assista à une réunion entre les chefs de la Confédération et les futurs membres de la Coalition Jedi, où il ne fut qu'observateur. On ignore ce qu'il advint de lui après ce sommet mais il est très probable qu'il continua à lutter pour Bothawui jusqu'à la résolution du conflit.


Actualités en relation

Holonet : Aphra débarque sur l'encyclopédie !

On cloture cette semaine de rentrée avec un petit peu de lecture sur l'univers Canon, et pas n'importe quoi car on va parler littérature, avec des documents, des fiches sur des personnages comme Aphra, ou encore la...


Holonet : De nouvelles fiches pour Solo

Alors que le film est encore en salle, il fallait bien commencer sur l'Holonet à vous faire quelques fiches. C'est maintenant chose faites avec ces 23 fiches que vous avez pu voir arriver sur la home depuis quelques jours...


Informations encyclopédiques
Traest Kre'fey
Nom
Traest Kre'fey
Espèce
Lieu de naissance
Bothawui (probablement)
Fonctions
Amiral de la Troisième Flotte de la Nouvelle République
Commandant en second des Forces de l'Alliance Galactique
Commandant Suprême de l'Alliance Galactique
Armes
Intelligence
Vaisseau
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
25/12/2012

Date de modification
27/04/2015

Nombre de lectures
5 534


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "Traest Kre'fey" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
  • L'Héritage de la Force, Vol. 6 : Enfer
  • Le Nouvel Ordre Jedi, Vol. 02 : La Marée des Ténèbres I : Assaut
  • Le Nouvel Ordre Jedi, Vol. 03 : La Marée des Ténèbres II : Naufrage
  • Le Nouvel Ordre Jedi, Vol. 08 : L'Aurore de la Victoire II : Renaissance
  • Le Nouvel Ordre Jedi, Vol. 09 : Etoile après Etoile
  • Le Nouvel Ordre Jedi, Vol. 14 : La Voie Du Destin
  • Le Nouvel Ordre Jedi, Vol. 14,5 : Ylesia (ebook)
  • Le Nouvel Ordre Jedi, Vol. 18 : L'Ultime Prophétie
  • Le Nouvel Ordre Jedi, Vol. 19 : La Force Unifiée
  • The Essential Atlas
  • The Essential Guide to Warfare

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.