Pong Krell


Pong Krell était un Maître Jedi Besalisk qui remplaça Anakin Skywalker auprès de la 501e Légion lors de la bataille d'Umbara. Ayant succombé au Côté Obscur, il envoya au massacre de nombreux clones avant d'être arrêté par Rex et Fives.

Continuité : Canon


   "- Aujourd'hui, la chance vous a souri capitaine. Vous pouvez vous estimer… heureux.
- Il n'y a pas que la chance qui ait joué. Beaucoup d'hommes de valeur sont morts pour prendre cette base.
- C'est le prix à payer pour remporter la victoire. Un jour, vous vous en rendrez compte."

Pong Krell au capitaine Rex après avoir pris la base aérienne durant la bataille d'Umbara


  Pong Krell était un Maître Jedi Besalisk qui vécut durant les temps troublés de la Guerre des Clones. Après plus de deux années de conflit intense aux quatre coins de la galaxie, le Maître Jedi avait fini par douter des enseignements qu'il avait reçus. Les valeurs pour lesquelles l'Ordre se battait lui paraissaient fades et ne lui permettaient pas d'exploiter complètement son potentiel. Le Besalisk, sans même parler de sa maîtrise de la Force, était un personnage tout en muscles et intimidant. Grâce à ses quatre bras, il maniait deux doubles sabres laser articulés - un aux lames bleues, l'autre aux lames vertes - et était expert dans la forme Jar'Kai.

  À un moment donné de la Guerre des Clones, il eut une vision du futur lui montrant que la République et les Jedi seraient bientôt remplacés par un nouvel Ordre auquel il souhaitait appartenir. Bataille après bataille, il sombra progressivement du Côté Obscur de la Force, tout en cachant ses véritables desseins aux autres Jedi. Il haïssait plus que tout les clones qu'il considérait comme des expériences de laboratoires sacrifiables à volonté. Sa réputation le précédait d'ailleurs : il était considéré comme un héros de guerre par les siens, même si le nombre d'hommes qui mourraient sous son commandement était alarmant. À vrai dire, Krell n'en avait que faire : plus de clones périssaient, plus cela le réjouissait.

  Vint alors en -20 la bataille décisive d'Umbara. Aux côtés de  Anakin Skywalker, Jedi Obi-Wan Kenobi et Saesee Tiin, Pong Krell devait mener ses troupes jusqu'à la capitale. En effet, les Umbarans avaient rejoint la Confédération des Systèmes Indépendants et il était primordial que la République reprenne le contrôle des routes de cette région de l'espace. Cependant, le général Skywalker fut renvoyé sur Coruscant à la demande du Chancelier Suprême, et Pong Krell prit sa place à la tête de la 501e Légion : avant de partir, Skywalker lui présenta le capitaine Rex comme étant un de ses meilleurs hommes. Le Besalisk  instaura tout de suite à dessein une atmosphère tendue au sein des soldats en les appelant de manière méprisante par leur matricule. La bataille d'Umbara serait pour lui l'opportunité de livrer la planète au Comte Dooku en sabotant l'invasion.

Pong Krell

Pong Krell s'adressant de manière méprisante au capitaine Rex et ses hommes


  L'objectif étant de marcher sur la capitale d'Umbara, Pong Krell annula toutes les initiatives stratégies de Skywalker et ordonna à Rex que ses hommes marchent sur la route pour affronter frontalement la milice umbarane. Les pertes seraient ainsi maximales : de plus, il interdit à la 501e Légion d'effectuer une pause après douze heures de marche intensive. Ainsi, quand les Umbarans attaquèrent, ce fut un véritable carnage. Évidemment, Rex ordonna à ses hommes de se replier et le Besalisk le réprimanda sévèrement, n'hésitant pas à menacer de son sabre laser l'ARC Trooper Fives qui prenait sa défense. Les clones reprirent alors leur progression laborieuse sur la route en essuyant les tirs de canons à plasma des chasseurs Zenuas 33 et des chars à répulsion : les rangs s'éclaircissaient à vue d'œil et rien ne réjouissait davantage Krell. En outre, ce qui l'amusait, c'était de voir que certains clones, comme Dogma, le soutenaient alors qu'il les envoyait dans des missions suicides.

  Krell reçut finalement une communication d'Obi-Wan Kenobi l'enjoignant à prendre le contrôle d'une base aérienne située à l'ouest de sa position, afin de couper les ravitaillements de la capitale. Une nouvelle fois, le Jedi Besalisk ordonna que la 501e Légion marche droit devant sans reconnaissance préalable, en s'engouffrant dans un étroit passage qui serpentait jusqu'à la base ennemie. Krell resta bien évidemment en retrait en contempla les clones se faire décimer par les tirs destructeurs des chars d'assaut rampants et des canons lourds mobiles umbarans. Finalement, désobéissant de nouveau à ses ordres, Rex autorisa Fives et Hardcase à infiltrer la base ennemie pour y dérober deux chasseurs : les Zenuas 33 ainsi volés permirent de détruire les véhicules blindés qui barraient la route à la 501e Légion, qui put finalement prendre le contrôle de la base aérienne. Krell dut reconnaître que Rex avait fait preuve de ténacité, mais ne manqua pas de le rabaisser en lui déclarant qu'un jour il comprendrait qu'à la guerre, des soldats périssaient.

  Une fois dans la base, Krell prit ses quartiers dans la tour de commandement d'où il reçut une communication d'Obi-Wan en présence de Rex. Le Maître Jedi les informait que Maître Tiin et lui avaient dû se replier devant les tirs de canons à longue portée umbarans. De plus, la capitale était toujours approvisionnée par un vaisseau de ravitaillement séparatiste.

Pong Krell

Obi-Wan Kenobi annonçant de mauvaises nouvelles à Rex et Pong Krell


  La tension était palpable et Krell se réjouissait probablement d'une nouvelle opportunité d'envoyer les clones à la mort. Il ordonna à Rex d'informer la compagnie qu'ils prendraient la route sous peu pour marcher droit sur la capitale malgré les canons umbarans. Rex proposa un plan alternatif consistant à attaquer le vaisseau séparatiste avec des chasseurs Zenuas 33, mais le Besalisk refusa. Le Jedi déchu avait d'ailleurs saboté lui-même les communications afin qu'Obi-Wan Kenobi ne puisse plus donner de nouvelles, et qu'il puisse disposer des clones à son bon vouloir. Mais une nouvelle fois, les clones désobéirent et agirent sans Rex. Fives, Hardcase et Jesse apprirent secrètement à piloter les chasseurs umbarans et Rex couvrit un incident malencontreux dans un des hangars. Les trois clones décollèrent ensuite soi-disant pour une mission de repérage alors qu'ils allaient détruire le vaisseau de ravitaillement séparatiste.

  Malgré l'importance stratégie d'une telle réussite dans le projet global d'invasion, Krell ordonna que Fives et Jesse - Hardcase n'ayant pas survécu à l'opération - soient enfermés en attendant de passer en cour martiale. Quand Rex plaida une nouvelle fois en leur faveur, le Besalisk vit là une opportunité de semer encore davantage le trouble dans la 501e Légion : il exigea la constitution immédiate d'un peloton d'exécution pour se débarrasser des deux clones défectueux, selon ses propres termes. Dogma se chargerait de donner l'ordre ; mais encore une fois, les clones désobéirent et le peloton d'exécution n'accomplit pas sa funeste tâche. Avant que Krell puisse réprimander sévèrement Rex pour son insubordination constante, il reçut une communication l'information que des Umbarans progressaient vers la base en portant des armures des clones. Il s'agissait là d'un piège, le chef d'œuvre de Krell : en effet, le Besalisk avait fourni la même information à Waxer du 212e bataillon. Les clones se rendirent donc aux coordonnées qu'il avait indiquées et ouvrirent le feu les uns sur les autres.

Pong Krell

Pong Krell, démasqué par les clones


  Tout aurait probablement fonctionné à merveille si Rex n'avait pas compris la supercherie. Même si de nombreux clones avaient péri, ce n'était pas suffisant pour Krell. Le capitaine clone et ses plus loyaux soldats le rejoignirent donc dans sa tour afin de l'arrêter pour trahison. Le Besalisk ne chercha même pas à nier ces accusations et laissa les clones l'entourer progressivement avant de les repousser violemment : il alluma alors ses deux sabres laser et commença à trancher les armures avant de bondir aux pieds de la tour. Il s'échappa alors dans la jungle brumeuse d'Umbara en éliminant tous les soldats qu'il croisait sur son chemin. Sa maîtrise du Jar'Kai était telle que rien ni personne ne pouvait l'arrêter. Mais c'était sans compter sur l'ingéniosité des clones : Tup l'attira loin des proies qu'il avait pris en chasse. Poussé par une soif de sang inextinguible, le Jedi déchu se précipita sur le clone mais se fit soudainement attraper par les tentacules d'un vixus. Pong Krell parvint toutefois à se sortir de se traquenard mais fut neutralisé par un clone qui avait trompé sa vigilance.

  À son réveil, le Besalisk se trouvait en prison. Quand Rex lui demanda pourquoi il avait agi ainsi, Pong Krell révéla ses projets, persuadé que les clones ne le tueraient pas. En effet, le Jedi déchu se voyait déjà libre et livrant Umbara à Dooku. Il confessa, sans perdre son sourire, que s'il avait tué autant de clones, c'était tout simplement parce qu'il le pouvait et qu'il les détestait. Quand Rex et Fives ouvrirent sa cellule et lui ordonnèrent de se mettre à genoux et de se retourner, Krell s'exécuta, toujours confiant, car quelques barreaux et chaînes ne le retiendraient pas longtemps. Il fut soudainement transpercé d'un tir de blaster et s'effondra, mort. Dogma, qui ne s'était jamais autant senti trompé, avait subtilisé l'arme de Fives pour se venger du Besalisk. Pong Krell avait donc péri sans savoir que c'était exactement de cette manière que Rex et Fives prévoyaient de se débarrasser de lui.

Pong Krell

Pong Krell transperçant deux clones de ses sabres laser après sa fuite de la tour



Actualités en relation

HoloNet | Un pack de fiches The Clone Wars pour la conclusion de la série !

Même si la saison 7 de The Clone Wars vient tout juste de s'achever, cela ne m'empêche pas de vous proposer aujourd'hui un gros pack de 29 nouvelles fiches sur cette série animée qui...


Roger Carel nous a quittés

C'est avec beaucoup de tristesse que nous apprenons la mort de l'acteur Roger Carel à l'âge de 93 ans, annoncée par sa famille ce vendredi 18 septembre 2020. Il est décédé la semaine dernière, le...


Informations encyclopédiques
Pong Krell
Nom
Pong Krell
Espèce
Date de décès
-20
Lieu de décès
Taille
2,36 m
Fonctions
- Maître Jedi
- Général de l'armée clone
Armes
Affiliation
République Galactique, puis trahison
Interprété par
Dave Fennoy

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
28/09/2019

Date de modification
29/04/2020

Nombre de lectures
8 335


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "Pong Krell" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.