Delak Krennel


Un amiral un peu trop prétentieux, dirigeant l'Hégémonie de Ciutric

  Ce natif de la planète Corulag a été élevé comme beaucoup d'autres officiers impériaux dans la haine des races non-humaines, et déjà enfant, le jeune Delak Krennel aidait son père à incendier les propriétés de ses voisins non-humains pour s'en approprier les terres. Il débuta sa carrière dans l'une des nombreuses académies impériales de la galaxie, mais pas non moins connue pour autant : l'académie de Prefsbelt IV. De par sa carrure, l'homme excella au combat à mains nues et devint rapidement à titre officieux le champion de l'académie.

  Classé parmi les meilleurs éléments de sa promotion, Krennel fut rapidement promu commandant d'un destroyer stellaire impérial baptisé le Revanche, et ce sous le prestigieux commandement du Grand Amiral Thrawn. Mais loin de partager cette vision des choses, le jeune commandant vécut cette assignation comme une véritable humiliation car le fait de devoir servir un alien, et qui plus est dans les Régions Inconnues, loin des lieux du pouvoir et des intrigues de la cour, n'était pour lui rien d'autre qu'une mise au banc de la Marine Impériale. De plus, leurs caractères très opposés ne firent rien pour rapprocher les deux hommes. Autant Krennel aimait être craint de ses officiers, le leur faire savoir et combattre ses ennemis par la force brute, autant Thrawn était homme à ménager ses hommes et à élaborer des stratégies subtiles et complexes en se basant sur l'étude de l'art des espèces qu'il combattait. Et c'est bien cet aspect que Krennel reprochait au Grand Amiral, car selon lui, cette approche l'amenait à avoir un certain respect pour les non-humains et en conséquence à perdre de son efficacité.

  Ce profond désaccord idéologique entre les deux hommes atteint un point de rupture lorsque Krennel, désireux de démontrer la supériorité de ses méthodes sur ce qu'il appelait les "âneries artistiques" de Thrawn, bombarda un monde sans son aval. Loin de susciter l'effet escompté, cet acte provoqua la colère du Grand Amiral qui renvoya Krennel en disgrâce sur Coruscant afin que l'Empereur Palpatine en personne prononce un jugement, jugement qui n'aurait pas manqué de ruiner définitivement sa carrière si ce n'est de lui coûter la vie. Mais le destin, imprévisible, en décida autrement puisque l'Empereur avait entre temps péri à Endor, au plus grand bonheur de Krennel. Suivant l'exemple des autres seigneurs de guerre, Krennel livra alors des batailles pour son propre compte et c'est au cours de l'une d'elles qu'il perdit son avant bras droit. Il le fit remplacer par une prothèse cybernétique, ce qui contribua ainsi à susciter davantage de crainte que ce soit chez ses hommes ou ses ennemis. En effet, lorsque ce dernier exerçait la force de son bras droit sur un infortuné subalterne, une terrible lueur rouge se dégageait de son implant cybernétique.

  Par la suite, Krennel se rallia au général Paltr Carvin, membre du Conseil Impérial, et c'est dans ce contexte qu'il prit une part active à la chute du Grand Vizir Sate Pestage, alors sur la sellette vis-à-vis d'Isard et du Conseil Impérial : lors d'une rencontre secrète entre Pestage et la conseillère Leia Organa Solo sur Axxila, Krennel et sa flotte furent envoyés par Isard pour capturer la diplomate républicaine. Mais Pestage ordonna à Krennel de se retirer, ce dernier ne manquant pas au passage de faire bombarder la planète. La trahison de Sate Pestage fut rapidement découverte par Isard et le Conseil le destitua de ses fonctions pour haute trahison, alors qu'il s'enfuyait vers Ciutric. Krennel fut alors chargé de ramener le prisonnier pour qu'il comparaisse devant le tribunal spécialement créé pour l'occasion. Toutefois, un commando, appuyé par l'Escadron Rogue, parvint à récupérer à temps le Grand Vizir mais étrangement Pestage leur faussa compagnie pour chercher à s'allier avec Krennel. Mais ce dernier, désireux de s'approprier l'Hégémonie de Ciutric pour en faire son petit empire, oublia bien vite les ordres de ses supérieurs et exécuta personnellement le Grand Vizir à l'aide de sa main cybernétique, sans savoir d'ailleurs que ce Pestage ci n'était en réalité qu'un clone.

  Lorsque Thrawn revint des Régions Inconnues, le désormais autoproclamé Prince-Amiral Krennel craignit pour sa vie et ses récentes acquisitions. En effet, retrouver un homme sensé avoir été exécuté pour faute grave, reconverti en seigneur de guerre aurait été du plus mauvais effet. Refusant l'idée de devoir à nouveau servir sous ses ordres, Krennel accepta néanmoins de fournir des fonds et du matériel à Thrawn dans sa campagne de reconquête du pouvoir, sachant pertinemment que le Grand Amiral aurait été à un moment ou à un autre tenté d'annexer l'Hégémonie. Après la défaite de Thrawn, nombre de systèmes étaient encore sous la coupe impériale. La Nouvelle République, désireuse de renforcer ses positions et de dissuader de futurs adversaires parmi lesquels les seigneurs de guerre de l'attaquer, décida de faire un exemple avec Krennel, prétextant vouloir le punir pour le meurtre de Sate Pestage. Cette décision était éminemment politique et avait avant tout pour but d'affirmer la Nouvelle République comme l' "héritière légitime" de l'Empire auprès des autres seigneurs de guerre, et par contrecoup, leur laisser une porte ouverte pour d'éventuelles futures négociations.

Delak Krennel  Conscient que le prétexte du meurtre de Sate Pestage suscitait la polémique au sein de la Nouvelle République, Krennel, assisté d'un clone d'Isard, surenchérit la donne en se livrant à une redoutable guerre de propagande médiatique. Il tenta ainsi d'accentuer les tensions entre les humains et les non-humains et présenta l'Hégémonie comme un refuge pour tous les humains inquiets du retour des non-humains dans les hautes sphères de la Nouvelle République. Et lorsqu'une flotte néo-républicaine s'empara de Liinade III, une planète de l'Hégémonie, Krennel cria au scandale, prétextant qu'il avait l'intention de l'offrir aux réfugiés d'Alderaan.
  Mais cette stratégie habile fut mise à mal quand les équipes d'intervention néo-républicaines découvrirent sur la planète un centre de recherche destiné à la construction d'une station Pulsar, ce qui acheva de convaincre les plus récalcitrants des dignitaires de la Nouvelle République qu'une invasion militaire de l'Hégémonie s'imposait. En réponse, Krennel cria à nouveau à une manipulation néo-républicaine, ce qui n'était qu'en partie vrai puisque ce centre factice avait en fait été installé par la véritable Ysanne Isard désireuse de le faire tomber. En parallèle de sa guerre de propagande et croyant à tort qu'il avait réussi à anéantir l'Escadron Rogue autour de Distna, Krennel décida d'attaquer les convois de ravitaillement néo-républicains en route vers Liinade III, espérant de cette manière affaiblir les défenses de Coruscant en vue d'une attaque. En effet, il voulait prouver à l'opinion publique que l'Hégémonie était parfaitement capable de se défendre et par extension qu'il était encore possible de s'opposer victorieusement à la Nouvelle République. Après un tel coup, Krennel espérait bien rallier les autres Impériaux et devenir le nouvel empereur.

  Mis au courant par le clone d'Isard qu'une flotte républicaine commandée par l'amiral Ackbar allait attaquer Ciutric, Krennel y rassembla sa flotte pour lui tendre une embuscade à l'aide d'un interdicteur, et une fois celle-ci vaincue, lancer son raid sur Coruscant. Mais, alors que la bataille faisait rage, les espoirs de Krennel s'envolèrent bien vite car l'ironie voulut qu'Ackbar utilisât une tactique inspirée du plus vieux rival du Prince-Amiral pour renverser le cours de la situation : la Pince de Thrawn. Les combats s'achevèrent lorsque, suite à un feu nourri des vaisseaux néo-républicains, la passerelle de commandement du Revanche fut anéantie avec Krennel à son bord. En ajoutant à cela la mort du clone d'Isard et la destruction des boucliers planétaires de la planète capitale par l'Escadron Rogue, infiltré dans les forces de l'Hégémonie quelques temps plus tôt par les soins d'Ysanne Isard, le reste de la flotte de Krennel ne tarda pas à se rendre et l'Hégémonie de Ciutric fut finalement intégrée à la Nouvelle République.
Informations encyclopédiques
Delak Krennel
Nom
Delak Krennel
Espèce
Lieu de naissance
Fonctions
Amiral
Seigneur de guerre
Armes
Main cybernétique
Soif de pouvoir
Vaisseau
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
13 605


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "Delak Krennel" 4 sur 5

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.