Muftak


Membre de l'espèce Talz, involontairement exilé sur Tatooine

  De tous les clients de la cantina de Mos Eisley, il en est un qui se distinguait de tous les autres grâce à sa fourrure blanche en bataille, à ses deux paires d'yeux et à sa petite trompe d'insecte qui lui servait de bouche : il s'agissait de Muftak le Talz.
  La grande silhouette poilue de Muftak était souvent aperçue dans la cantina et ne passait jamais inaperçue, étant donné que Muftak était le seul Talz vivant sur Tatooine. Cet état de fait, tout sauf banal, ne venait pas de la simple volonté du Talz à vouloir habiter sur une planète désertique, mais était le résultat d'un accident qui eut des répercussions sur la vie de Muftak, qui ignorait tout de son passé, même le nom de sa propre espèce. Tout ce qu'il savait, c'était qu'il venait d'une planète appelée Alzoc III, un monde glaciaire peu développé, mais pas grand chose d'autre, et rêvait de rencontrer d'autres membres de son espèce.
  En effet, lorsqu'il était encore à l'état de cocon, Muftak fut chargé par inadvertance dans la soute d'un cargo, puis fut abandonné, livré à lui-même, sur Tatooine.

  Depuis, Muftak grandit seul, soit en tentant de survivre dans les rues de Mos Eisley, soit en devant trouver sa subsistance dans les déserts de Tatooine, mais il ne rencontra jamais d'autre Talz, ni même quelqu'un susceptible de reconnaître l'espèce à laquelle il appartenait, étant donné que sa planète natale, lorsqu'elle fut découverte par l'Empire, fut tenue à l'écart de tout contact avec le reste de la galaxie pour des raisons politiques. Seule son activité de voleur lui permit un jour de faire cette rencontre, due au hasard, qui révéla le secret de ses origines.

  Une nuit, alors que Muftak s'adonnait à son activité criminelle, qu'il ne considéra jamais de ce point de vue car ne portant pas atteinte directement à autrui, la tentative de vol fut avortée et, en tentant de prendre la fuite, le Talz fut appréhendé par un sandtrooper répondant au nom de Davin Felth.
  Pensant que le soldat impérial le recherchait pour l'arrêter, et sachant pertinemment qu'une fois que l'on était suspecté par un Impérial il était rare de se sortir indemne de ce genre de situation, le Talz, habituellement doux et calme, paniqua au fond de lui-même et prit son courage à deux mains pour vendre chèrement sa vie devant une échauffourée paraissant inévitable.

  Heureusement pour Muftak, le soldat impérial n'était pas au courant de la tentative de vol ratée. Voyant qu'il n'était pas nécessaire d'en venir aux poings, le Talz se calma et fut soulagé de ne pas avoir d'ennuis. Mais curieusement, Davin Felth réussit à reconnaître l'espèce à laquelle appartenait Muftak et le lui révéla : c'était un Talz.
  Le client de la cantina découvrit enfin ce secret, en apparence si simple, qui lui avait échappé toute sa vie, et eut la confirmation sur certaines des caractéristiques de son espèce : Muftak possédait la capacité de voir dans le spectre de l'infrarouge grâce à sa paire d'yeux inférieurs, plus développée que l'autre, parfaitement adaptés à la vision nocturne ; de plus, il était doté d'un odorat surdéveloppé, étant capable d'isoler une odeur particulière au milieu d'une foule d'autres et en découvrir l'origine. S'il était conscient de ces capacités, qui l'aidèrent grandement durant son enfance difficile, Muftak découvrit qu'elles étaient particulières à son peuple.

  Le secret de la survie du Talz résidait dans une autre caractéristique de l'espèce de Muftak, qui lui permit d'affronter les rudes conditions de Tatooine : sa constitution physique, car les Talz, avoisinant toujours les deux mètres, sont une espèce très endurante aux conditions hostiles.
  De plus, sa taille et sa force incroyable le préservaient en général de toute agression dans un lieu malfamé, les criminels et les chasseurs de primes faisant escale à Mos Eisley n'étant jamais assez courageux pour oser se frotter à ce colosse de plus de deux mètres.
  En réalité, et malgré une carrure imposante, Muftak était l'exemple type d'un être au caractère doux et qui avait de nombreux amis et alliés. Si l'on prenait la peine de se renseigner, on apprenait que Muftak était très connu et apprécié de la population locale, beaucoup de ses amis comptant parmi les clients réguliers de la cantina de Chalmun, en particulier un Ithorien du nom de Momaw Nadon et une jeune Chadra-Fan appelée Kabe.

Muftak  Pendant cinq ans, Muftak vécut avec Kabe dans un petit habitat de fortune dans une section de tunnel abandonnée se trouvant sous la baie d'accostage 83, le Talz ayant beaucoup d'affection pour la jeune Chadra-Fan dont il prit soin comme si elle était sa fille. Si l'on remarquait que les deux compagnons tenaient beaucoup l'un à l'autre, leur relation demeura purement platonique : cela ressemblait plus à une sorte de symbiose. Kabe usait de ses talents de pickpocket, comparables à ceux des plus grands voleurs de la galaxie, pour ramener les crédits nécessaires à leur survie tandis que Muftak faisait office de protecteur pour la petite extraterrestre, de voleur et de revendeur d'informations, ces deux dernières activités servant surtout à améliorer le quotidien, assez difficile. Muftak avait acquis la réputation d'être un bon indicateur, ceci dû en partie au fait qu'il pouvait, en même temps qu'il se désaltérait, surveiller les entrées et sorties du spatioport, les nouveaux arrivants passant obligatoirement par la cantina, grâce à ses deux paires d'yeux.

  Muftak et Kabe formaient une équipe solide et gagnante avec leur dons combinés, mais savaient toujours garder un profil bas, l'essentiel de leur activité se limitant à de petits larcins, ce qui leur permit de survivre assez longtemps sans se faire prendre. Mais toutes les choses ont une fin.
  Le drôle de couple décida un jour de cambrioler la demeure que possédait Jabba le Hutt à Mos Eisley, mais malheureusement, Kabe et Muftak eurent les yeux plus gros que le ventre et apprirent à leur dépens que l'on ne vole pas impunément le grand Jabba : les deux compagnons se retrouvèrent incarcérés dans les cachots du Hutt, où la suite des évènements s'enchaîna très vite en faveur des deux voleurs.

  Dans leur cellule, Muftak et Kabe rencontrèrent Barid Mesoriaam, un Humain sur le point de mourir. Celui-ci était un membre de l'Alliance Rebelle et proposa un marché au Talz et à la Chadra-Fan : en échange d'une somme de 30.000 crédits, ces derniers devaient remettre une datacarte à un Mon Calamari en visite sur Tatooine, avec pour ordre de la transmettre au général Jan Dodonna.
  Les deux compagnons acceptèrent et, avec l'aide de leur ami Momaw Nadon, qui se révéla être au service des Rebelles, ils remplirent leur part du contrat en remettant la datacarte à l'agent Mon Calamari et obtinrent la gratitude de l'Alliance.

  Mais au lieu de leur payer les 30.000 crédits convenus avec Mesoriaam, le Mon Calamari leur fit une proposition beaucoup plus avantageuse pour les deux compagnons.
  Il ne leur remit que 15.000 crédits que Muftak et Kabe devaient se partager, ainsi que deux billets de voyage, signés de la main du grand Moff Tarkin en personne, du moins c'est ce que crurent les contrôleurs, pour une destination au choix des deux compagnons dans l'espace impérial. Muftak eut enfin l'occasion de pouvoir se rendre sur sa planète natale d'Alzoc III pour accomplir son rêve : pouvoir rencontrer d'autres extraterrestres comme lui. Puis, sur l'insistance de Kabe, il se rendit avec elle sur Chad, la planète natale de la petite Chadra-Fan.

  Être si doux et si gentil, tellement au point que certains sur Tatooine le considéraient comme un simple d'esprit, Muftak prit toujours le bon côté des choses de la vie, et après ce revirement du destin, le Talz prit suffisamment d'assurance dans sa nouvelle existence avec Kabe qu'il décida de raconter son histoire dans une autobiographie intitulée "Les sables de l'hiver". Le livre connut un tel succès dans toute la galaxie que Muftak et Kabe n'eurent plus jamais de soucis d'argent, se demandant sans cesse de quoi serait fait le lendemain.
Informations encyclopédiques
Muftak
Nom
Muftak
Espèce
Lieu de naissance
Taille
2.10 m
Fonctions
Voleur et indicateur
Armes
Griffes
Affiliation
Indépendant
Alliance Rebelle

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
12 507


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
Aucune source répertoriée pour le moment ...

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.