Janice Nall


Vendeuse de droïdes sur Taris et constructrice de T3-M4.

  "Janice Nall, tout pour le droïde". C'est par cette devise que Janice Nall définissait son magasin. Gérante d'une boutique de droïdes et de fournitures robotiques sur Taris, elle aimait passer du temps dans son commerce et son atelier, à bidouiller ses machines plutôt que de marcher dans les rues de la planète, aux côtés des Tarisiens.

  Et pour cause, Janice était une Twi'lek. Une Twi'lek dans la Ville Haute de Taris. Généralement, les extraterrestres de cette espèce, plus particulièrement les femelles, était juste tolérés pour danser dans les cantinas. Il était très rare d'en voir une tenir une échoppe de droïdes. La bêtise de la plupart des citoyens de Taris faisait que ses clients étaient rares.

  Nall vendait donc des droïdes. Il lui arrivait de faire du commerce avec les gens de la Ville Basse tels les Beks Cachés, un gang de fonceurs. Il lui arrivait aussi de retaper des droïdes pour les vendre à prix modique. T3-H8, un d'entre eux, pouvait être acheté pour 50 crédits, malgré le son abîmé des bips qu'il produisait. Si un de ses droïdes avaient des problèmes, elle n'hésitait pas à rembourser le client lésé. Quelquefois, elle prenait des commandes, comme celle que lui fit Canderous Ordo de la part de Davik Kang. Le Seigneur du Crime de Taris désirait que Janice lui construise un droïde astromécano haut de gamme avec toutes les options. Expert en sécurité, en programmation, en réparation et en désactivateur de codes, le petit bonhomme était  équipé d'un blaster, produisant un feu plus qu'utile au combat. Du sur mesure pour un criminel. Le droïde astromécano reçut le matricule T3-M4.

  L'embargo de Taris par les Sith de Dark Malak n'arrangea pas ses affaires. Tous ses droïdes de combat furent confisqués par l'occupant. Elle ne pensait pas grand chose de ces soldats en armure noire et les restrictions Sith ne l'empêchèrent pas de garder sa boutique ouverte. Et quelle ne fut sa joie en voyant un nouveau client entrer dans son magasin. Il lui demanda quelques renseignements sur les capsules de sauvetage de la République qui s'était écrasée durant la bataille. Elle répondit qu'elle n'en savait rien, soulignant le fait que la perte de contrôle des capsules résultait d'une erreur humaine, erreur qu'un droïde aurait été incapable de faire. Puis, le client s'en alla.

  Quelques temps après, ce client revint. Il déclara qu'il venait au nom de Canderous Ordo et qu'il venait chercher le droïde T3-M4 qui était exposé dans le magasin. Pour une somme assez élevé, le client quitta l'endroit avec le T3. Janice Nall n'a jamais su que la personne à qui elle avait vendu le droïde était Revan, "reprogrammé" par le Conseil, qui cherchait à fuir Taris. Il avait besoin de T3-M4 pour casser le code de la base militaire et voler les codes de la flotte sith. Cette même flotte sith décida, peu de temps après, de raser la planète. On suppose que Janice Nall périt lors du bombardement de Taris ordonné par Dark Malak.


Janice Nall


Janice Nall dans sa boutique, en compagnie de (en partant de la gauche) T3-M4 et T3-H8.

Informations encyclopédiques
Janice Nall
Nom
Janice Nall
Espèce
Fonctions
Commerçante d'un magasin de droïdes
Affiliation
Aucune

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
6 740


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Knights of the Old Republic (jeu vidéo)

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.