Johun Othone


Johun Othone fut le padawan du général Hoth avant de devenir Chevalier Jedi, puis de faire construire la Vallée des Jedi sur Ruusan

  Né sur le monde agricole de Sermeria en l'an 1.019 avant la Bataille de Yavin, Johun Othone participa aux derniers moments des Nouvelles Guerres Sith, et fut l'un des quelques membres de l'Armée de la Lumière qui survécut à ce terrible conflit. Après avoir débuté sa formation de Jedi à l'âge de neuf ans - car à cette époque l'Ordre Jedi acceptait dans ses rangs des êtres de tous âges - Johun devint le Padawan de l'un des plus renommés des Maîtres Jedi de l'époque, Hoth.

  Lorsque le général Hoth décida de créer son Armée de la Lumière en réaction à la mise sur pied de la Confrérie des Ténèbres de Kaan, Johun Othone fit bien évidemment partie des nombreux combattants qui rallièrent le charismatique Maître Jedi. Convaincu que l'interminable guerre contre les Sith ne pouvait trouver un terme que par la mort de tous les Seigneurs Sith, Hoth décida de faire de la planète Ruusan un point focal de la guerre en y massant ses forces et en provoquant directement Kaan. Ainsi débuta la campagne de Ruusan...
  
  Après plusieurs mois de rudes combats qui forgèrent le caractère de Johun Othone, la campagne de Ruusan prit fin lorsque les Sith firent exploser une bombe psychique qui décima non seulement les rangs de la Confrérie des Ténèbres, mais également ceux de l'Armée de la Lumière. Dans une ultime mission-suicide, le général Hoth affronta Kaan aux côtés de quatre-vingt-dix neuf autres Jedi, tous volontaires. En raison de son jeune âge, Othone fut mis de côté par son maître et son évacuation vers les vaisseaux Jedi en orbite fut ressentie comme un drame par le jeune homme, qui ressentit la mort de son mentor lorsque Kaan fit exploser sa bombe.
  
  Immédiatement après l'explosion de la bombe psychique, Johun Othone insista auprès de Valenthyne Farfalla, devenu de facto le leader de l'Armée de la Lumière, pour retourner sur Ruusan et tenter de trouver des survivants. Lorsque Farfalla lui ordonna de rester à l'écart afin d'éviter de possibles effets méconnus de la bombe psychique, Othone décida de braver l'interdit et se rendit quand même sur place. Une fois sur Ruusan, le Padawan et sa petite équipe de sauvetage tombèrent nez-à-nez avec deux mercenaires ayant fait partie de l'Armée Sith. Les deux soldats, complètement affolés, révélèrent qu'ils avaient été attaqués par un Seigneur Sith - qui n'était autre que Dark Bane. En voyant la peur dans les yeux de ces deux combattants aguerris, Johun Othone fut convaincu qu'au moins un Seigneur Sith avait survécu comme il le craignait, et décida de faire entendre ce témoignage à Farfalla. Réalisant en même temps qu'il avait outrepassé ses prérogatives en désobéissant à son supérieur, il décida de rester sur place avec les deux prisonniers et attendit une autre navette pour rejoindre la flotte en orbite.
  Une fois devant Valenthyne Farfalla, Johun Othone s'excusa pour son acte et tenta de convaincre le Maître Jedi de l'existence d'un Seigneur Sith survivant, sans succès. Le témoignage des deux mercenaires ne fut pas pris au sérieux et Farfalla parvint même à convaincre Johun qu'il pourchassait des chimères, aveuglé par la mort de son vénéré maître. Dark Bane put donc quitter Ruusan sans être inquiété ...
  
  Désormais sans maître, Johun Othone fut placé sous la tutelle de Valenthyne Farfalla en personne, et tous deux rejoignirent Coruscant pour une importante discussion avec le chancelier suprême, Tarsus Valorum. Les Sith étant officiellement vaincus, ce dernier annonça à Valenthyne Farfalla son intention de mener une importante série de réformes afin de redonner de la vigueur à une République vacillante. Les réformes de Ruusan amorcèrent de fait un âge d'or de la République, tout en plaçant les Jedi sous la tutelle du Sénat par le biais du Département Judiciaire. C'est également à ce moment que les Jedi perdirent leurs grades et prérogatives militaires. Témoin de la discussion, Johun Othone ne fit rien pour masquer son indignation face à ce qu'il prenait pour une trahison et un manque de respect vis-à-vis de ceux qui avaient donné leur vie sur Ruusan, le général Hoth en premier lieu. Son nouveau maître parvint cependant à le ramener à de meilleurs sentiments et lui confia même une mission d'importance vitale : assurer la protection personnelle du chancelier, qui refusait toujours d'avoir des gardes du corps. Bien qu'il n'apprécie pas la perspective de devoir vivre sur Coruscant et de remplir une affectation qu'il jugeait inintéressante, Johun accepta de bonne grâce la mission qui lui était confiée, estimant que son engagement dans l'Ordre Jedi passait avant ses propres désirs. Sans le savoir, Johun venait de passer avec brio la toute dernière épreuve fixée par Farfalla et le Conseil Jedi, et le Padawan accéda dans l'instant au rang de Chevalier Jedi.
  
  Dix années plus tard, en l'an 990 avant la Bataille de Yavin, alors que le second mandat de Tarsus Valorum avait pris fin, Johun Othone était toujours son garde du corps et accompagna le célèbre homme politique sur Serenno, dans une nouvelle mission diplomatique visant à s'assurer que la planète ne soutiendrait jamais les divers mouvements séparatistes qui menaçaient à cette époque l'unité de la République. Mais alors que leur navette avait à peine touché le sol et que les deux hommes s'en éloignaient vers le groupe chargé de les accueillir, Johun Othone ressentit un trouble dans la Force et perçut une menace une fraction de seconde avant qu'elle ne se matérialise : leur vaisseau fut pulvérisé, emportant avec lui la plate-forme sur laquelle il se trouvait, manquant tuer Tarsus Valorum et son protecteur. Malgré qu'il ait passé ces dix dernières années à pratiquer la diplomatie plus que le combat au sabre-laser, Johun Othone parvint à défendre l'ex-chancelier face à cette tentative de kidnapping, mais n'en ressortit pas indemne : alors qu'il affrontait un combattant twi'lek exceptionnellement fort, le Chevalier Jedi sentit qu'il allait perdre la partie et décida de se sacrifier en se jetant du haut de la passerelle avec son ennemi, afin de sauver Valorum. Fort heureusement pour Johun, la mer se trouvant en contrebas ne le tua pas, contrairement à son agresseur. Bien qu'il soit gravement blessé aux bras par les lames de son adversaire, et commotionné par le choc, Othone sortit vivant de l'attaque - qui avait d'ailleurs été ourdie en secret par les deux Sith encore vivants, Dark Bane et son apprentie Zannah. Témoin de cette attaque sauvage, Tarsus Valorum se résigna enfin à engager une équipe de gardes du corps, ce qui permit à Johun Othone de quitter son service pour rejoindre l'Ordre Jedi, sur Coruscant, et de s'atteler à son projet-phare : la construction d'un mémorial Jedi sur Ruusan.

  Hélas pour lui, Johun ne parvient pas à rallier le Conseil Jedi à son idée, les maîtres estimant que l'idée d'un mémorial était en contradiction avec les préceptes de l'Ordre. Le Chevalier Jedi n'était cependant pas à court de ressources et sollicita l'appui de son ami Tarsus Valorum, que l'ensemble du Sénat tenait en très haute estime. Les crédits nécessaires furent donc débloqués et Johun Othone se rendit sur Ruusan pour superviser la construction d'un vaste mémorial au sein de ce qui serait connu comme la Vallée des Jedi.

  Si les étapes initiales de la construction se déroulèrent sans problème, des sabotages se produisirent bientôt et menacèrent le projet dans son ensemble, qui était déjà juste au niveau des subventions. Pour démasquer le ou les saboteurs, Johun Othone se plaça lui-même en observation sur le chantier et parvint à trouver le responsable, qui n'était autre que Darovit, devenu entretemps un soigneur ermite réputé sur Ruusan. Ce dernier expliqua au Chevalier Jedi que Ruusan avait été assez défigurée comme cela par les combats, et que ni les Jedi ni les Sith n'étaient les bienvenus ici. Il révéla dans le même temps que Dark Bane avait survécu et avait une apprentie. Choqué par ces révélations, Othone parvint à convaincre Darovit de le rejoindre sur Coruscant pour que le Conseil Jedi ordonne la poursuite des recherches pour trouver les Sith.
  
  Après avoir laissé Darovit dans les Archives Jedi, Johun informa Valenthyne Farfalla de l'existence des Sith mais le Maître Jedi n'était toujours pas convaincu. Il changea d'avis en apprenant que Darovit avait été enlevé dans le Temple par Zannah, qui avait infiltré les lieux sous une fausse identité. Finalement convaincu que les Sith existaient bien, et devant l'urgence de la situation, Farfalla demanda à trois autres Jedi ayant jadis fit partie de l'Armée de la Lumière de se joindre à l'expédition chargée de poursuivre Zannah.
  
  L'expédition rapidement mise sur pied pourchassa l'apprentie sith jusque sur Tython. Elle comprenait dans ses rangs :
  - Valenthyne Farfalla, Maître Jedi et bon combattant
  - Johun Othone, Chevalier Jedi
  - Raskta Lsu, Maître Jedi experte en Echani
  - Sarro Xaj, Chevalier Jedi expert en combat
  - Worror, Maître Jedi spécialiste en méditation de combat

  Une fois sur Tython, Johun et ses compagnons engagèrent le combat contre Dark Bane et son apprentie. Grâce à la méditation de combat de Worror, les Jedi menèrent le début de la confrontation. Johun, qui n'était pas à proprement parler un excellent combattant au sabre-laser, affronta Zannah avec Sarro Xaj mais gêna plus qu'autre chose le gigantesque Humain dans ses mouvements. Aussi ce dernier fut-il plutôt content lorsque Farfalla cria à Othone de venir combattre Bane, que les orbalisks rendaient quasiment invulnérable.
  
  Lorsque le Seigneur Sith réalisa que le Maître Jedi ithorien et sa méditation de combat menaçaient de donner la victoire aux Jedi, il s'élança sur lui et lui décocha un coup de sabre-laser. Mais Johun Othone avait perçu la menace et lança une poussée de Force contre Worror afin de le mettre hors de danger - ce qui eut pour effet de rompre sa méditation de combat pendant quelques secondes qui furent mises à profit par Zannah pour tuer Sarro Xaj puis Raskta Lsu. Le sort des Jedi était désormais joué : Bane élimina Farfalla avant de trancher la main de Johun, qui s'écroula à terre; le Seigneur Sith s'en prit ensuite à Worror, qu'il blessa mortellement avant de se retourner contre Johun pour l'achever d'un tir d'éclair de Force. Johun Othone eut quelques secondes de répit lorsque Worror bloqua l'attaque de Bane en la retournant contre le Sith, mais Zannah l'acheva immédiatement d'un coup de sabre-laser. Ainsi périt l'un des derniers membres de l'Armée de la Lumière...

  En hommage au courageux Chevalier Jedi qu'était Johun Othone, il fut décidé de nommer l'une des dix planètes du système de Ruusan en son honneur, comme ce fut le cas notamment pour Valenthyne Farfalla ou d'autres Jedi comme Kiel Charny ou Pernicar...
Informations encyclopédiques
Johun Othone
Nom
Johun Othone
Espèce
Lieu de naissance
Date de décès
-990
Lieu de décès
Fonctions
Chevalier Jedi
Armes
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
08/10/2019

Nombre de lectures
23 174


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "Johun Othone" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.