Lydea Pagorski


Lydea Pagorski était un lieutenant impériale qui mentit lors du procès de Tahiri Veila. Elle fut condamnée pour cela avant que son corps soit investi par Abeloth.

  Lydea Pagorski était une lieutenante impériale à l'époque de la Seconde Guerre Civile Galactique. Lors de la bataille décisive de Fondor en +41, elle était chargée d'espionner les conversations entre les différents partis de la bataille. Pagorski était à bord du Bloodfin : elle disposait donc d'informations cruciales quant aux événements qui avaient poussé Tahiri Veila, alors disciple de Jacen Solo alias Dark Caedus, à tuer le Grand Amiral Gilad Pellaeon.

  Environ deux ans plus tard, Lydea Pagorski comparaissait dans la Neuvième Chambre de Justice de Coruscant pour témoigner contre Tahiri Veila lors du procès de cette dernière. Le jugement était orchestré par Maître Sul Dekkon à l'accusation et par la juge Mavari Zudan. Quant à l'avocat de la jeune Jedi, Eramuth Bwua'tu, il semblait s'être endormi. Lydea Pagorski affirmait que Tahiri Veila avait tué Pellaeon afin que les Moffs rallient Dark Caedus, son maître. Elle disposait en effet d'une communication qu'elle avait décryptée, dans laquelle Tahiri informait Jacen Solo que Pellaeon s'apprêtait à ordonner à ses troupes de rallier celles de Cha Niathal. Selon Pagorski, Solo aurait alors exigé de Tahiri qu'elle fasse changer le vieil amiral d'avis. Mais il aurait explicitement ordonné de ne pas le tuer. Pagorski conclut en affirmant que Tahiri avait finalement tué Pellaeon par ambition personnelle. Cela jouait bien sûr en la défaveur de Tahiri : depuis le début du procès, son avocat bothan, Eramuth Bwua'tu, essayait de convaincre les juges que la Jedi était sous l'influence d'un Sith et donc qu'elle n'était pas responsable.

  Quand la Juge Zudan posa des questions à Pagorski sur la manière dont elle avait récupéré les communications cryptées, la lieutenante impériale se contenta de dire qu'il s'agissait là de renseignements confidentiels qu'elle ne pouvait pas révéler. Dans l'assemblée, Han et Leia Solo sentaient qu'il s'agissait d'un mensonge. Et pourtant, Eramuth ne défendit pas sa cliente à la plus grande joie de Pagorski. Le Bothan demanda simplement à Pagorski si elle était sensible à la Force, question à laquelle la lieutenante répondit par la négative.

  Lydea Pagorski fut de nouveau convoquée dans la Neuvième Chambre de Justice pour témoigner. Peu de personnes assistaient désormais au procès à cause de récents événements à l'importance galactique : des massacres perpétrés par les Mandaloriens sur Blaudu-Sextus d'une part, et d'autre part la flotte Jedi qui avait décollé pour Pydyr sans l'autorisation de la Chef d'Etat Natasi Daala. Du côté de la défense, Eramuth Bwua'tu avait été rejoint contre son gré par la Falleen Sardonne Sardon. Lydea Pagorski s'en tint à sa version des faits quand elle fut interrogée par Bwua'tu. Le Bothan posa des questions très précises sur le travail qu'effectuait la lieutenante à bord du Bloodfin. Pagorski ne sentit pas le piège se refermer autour d'elle : elle avait insisté sur le fait que la sécurité était maximale à bord du destroyer. Elle affirma ensuite qu'après avoir intercepté la conversation entre Tahiri Veila et Jacen Solo, elle s'était empressée de prévenir ses supérieurs.

  Malheureusement pour elle, la défense s'était procurée les vidéos de surveillance du Bloodfin grâce à un coup de pouce non négligeable de Jagged Fel en personne. Pagorski ne silla pas : la bande-son était endommagée : il manquait l'essentiel de la conversation entre Jacen et Tahiri. Seulement, le Bothan fournit une autre preuve montrant que Pagorski mentait : la vidéo de surveillance du bureau de Lydea au moment où elle affirmait avoir décrypté la conversation polémique. Pendant trente-deux minutes, les juges visualisèrent la nouvelle pièce à conviction. Lydea Pagorski n'avait pas l'air de quelqu'un qui venait d'apprendre une information cruciale à l'aube d'une bataille décisive. De toute évidence, elle avait menti. Sul Dekkon, l'avocat de l'accusation, n'ayant aucune idée du complot fomenté par sa cliente, s'excusa auprès de l'assemblée.

  La lieutenante impériale fut mise en détention provisoire pour diffamation. On n'entendit plus parler de Pagorski jusqu'à ce que les Sith de la Tribu Perdue et Abeloth prennent le contrôle de Coruscant. La créature du Côté Obscur avait forcé Wynn Dorvan à la servir et lui demanda conseil à propos de Lydea Pagorski : l'Empire voulait la récupérer. C'était en fait le père de Pagorski qui faisait pression depuis Bastion pour que sa fille lui soit ramenée avant que la guerre n'éclate dans la capitale galactique. Abeloth suivit les conseils de Wynn Dorvan : elle allait rendre Lydea Pagorski à l'Empire, mais pas comme il l'imaginait. Ce furent les derniers instants "humains" de Pagorski avant qu'Abeloth ne l'absorbe comme elle l'avait fait avec Rokari Kem quelques mois plus tôt.

  Lydea Pagorski, habitée par Abeloth, se rendit alors sur Exodo II où Natasi Daala livrait bataille à Jagged Fel depuis près de deux mois. Grâce à la Force, la lieutenante impériale put franchir le blocus de Fel et des Chiss de l'Empire de la Main. Elle apporta à Daala des nouvelles de l'Empire : depuis le début de la bataille d'Exodo II, les Moffs s'entretuaient. Pagorski gagna la confiance de l'ex Chef d'Etat de l'Alliance Galactique, effaça sa suspicion et lui suggéra finalement que des élections générales au sein de l'Empire conviendraient à tout le monde. Ainsi, Daala pourrait battre Jagged Fel à la loyale sans que l'Empire ne se déchire de l'intérieur. Pagorski fut donc chargée de diriger la campagne de Daala, ce qu'elle fit depuis Hagamoor III. Abeloth prévoyait de faire de Daala sa marionnette. Ainsi, elle dirigerait l'Empire et l'Alliance Galactique.

  Lydea Pagorski se cacha dans les laboratoires secrets du Moff Tol Getelles sur Hagamoor III. Mais elle fut bientôt retrouvée par Boba Fett et Tahiri Veila, envoyée par Jagged Fel. Pagorski assista impuissante au combat que menèrent la Jedi et le Mandalorien contre Abeloth. Son corps était réduit en lambeaux et n'avait plus rien d'humain depuis longtemps. En fait, on ignore si Pagorski était encore consciente après qu'Abeloth eût pris le contrôle de son corps. Mais ce qui était certain, c'est que le corps de Lydea Pagorski fut réduit en cendres lorsque Tahiri Veila utilisa un détonateur thermique contre la créature du Côté Obscur qui avait pris possession de son corps.



Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Lydea Pagorski
Nom
Lydea Pagorski
Espèce
Date de décès
44 apBY
Lieu de décès
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
29/09/2014

Date de modification
12/10/2014

Nombre de lectures
1 393


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.