Recrutement Star Wars HoloNet

N. Papanoida


Le Baron Papanoida était le Président de Pantora pendant la Guerre des clones après la mort de Chi Cho.

  Natif de la planète Pantora, le dénommé N. Papanoida, Baron de son état, était un Pantoran qui connut un certain succès dans les affaires durant les dernières années de la République Galactique, peu avant la Guerre des Clones.

  Grâce à cette grande réussite, Papanoida accéda au rang de baron, et gagna énormément d'influence à travers la Galaxie. Sa récente célébrité l'obligea à prendre la décision de garder son passé absolument secret, ainsi que de cacher totalement sa vie privée aux yeux du public. C'est pourquoi, parmi les nombreuses personnes qui l'entouraient, très peu pouvaient se vanter de connaître un détail tangible sur son passé ou bien en ce qui concernait ses motivations. On sait cependant qu'il avait trois enfants, deux filles, Chi Eekway et Chi Amanwe, ainsi qu'un fils, Ion.

  En usant de son énorme influence, et par des méthodes qui relèvent encore du mystère, il parvint à créer un formidable réseau d'espions, composé d'éléments très hétéroclites et d'informateurs à la crédibilité variable, mais répartis à travers toute la Galaxie. De plus, certaines rumeurs persistantes affirment que ce réseau concurrencerait de façon sérieuse celui des Bothans. Durant la Guerre des Clones, il renseigna notamment des contacts haut placés tels que des sénateurs qui lui paraissaient consciencieux, notamment Chi Eekway, qui était sénatrice au sénat galactique, ainsi que certains membres du Conseil Jedi, tout en leur laissant le loisir de vérifier la véracité de ses informations.

  Cependant, lors de la traque du Général Grievous, les rapports des services de renseignements de Papanoida affirmèrent qu'Utapau ne serait pas un refuge sûr pour les Séparatistes. Après la mort du Général cyborg, Papanoida préserva le mystère sur cette affaire et ne s'exprima pas sur le sujet, sans même dire s'il s'agissait d'une erreur de renseignement ou bien d'une omission pure et simple, ce qui renforça sa réputation sournoise.

Papanoida, N.

Papanoida et sa fille sur Coruscant.


  En plus de ses qualités de diplomates, qui lui ouvraient de nombreuses portes, le Pantoran était également un homme de terrain, habile au maniement du blaster. C'était aussi un père aimant et attentionné, qui prenait grand soin de sa famille, qu'il tentait de protéger par tous les moyens possibles.

  Du fait de son statut de baron, Papanoida était très régulièrement aperçu dans les plus fins auditoriums ainsi qu'au cours d'holo-conférences très variées. Son lieu favori était sans conteste le fameux Opéra des Galaxies se trouvant sur la planète capitale Coruscant, à l'entrée duquel il croisa Anakin Skywalker, courant rejoindre le Chancelier Palpatine qui l'avait convoqué.

  Bien qu'il méprisât l'exercice de la politique, Papanoida fut élu au poste de Président de Pantora suite à la mort de son prédécesseur, Chi Cho, tué par des Talz sur Orto Plutonia durant la Guerre des clones. Malheureusement, à cette époque Pantora, comme de nombreuses autres planètes de la galaxie, traversait une grave crise économique. Agacée par les retards de paiement, et profitant du fait que Pantora était assez isolée, la Fédération du Commerce mit en place un blocus autour de la planète, rendant impossible tout transit commercial.

  Malgré les efforts de la sénatrice Riyo Chuchi, le sénat galactique, empêtré dans la guerre, ne prêta aucune attention à l'événement, provoquant un vent de colère parmi le peuple de Pantora. Profitant de cette situation, le Comte Dooku proposa alors son aide aux Pantorans si ceux-ci acceptaient de rejoindre les rangs des séparatistes. Ne voulant pas se résoudre à une telle option, Papanoida, accompagné de Ion et de Chi Amanwe, rejoignit Che Eekway et la sénatrice Chuchi sur Coruscant.

Papanoida, N.

Papanoida et sa famille s'inquiètent du blocus entourant Pantora.


  Une fois sur place, il fut mis au courant de la position du sénat dans cette affaire, recevant l'assurance de la sénatrice Chuchi que le sénat réagirait en leur faveur. Après que les ses deux aient décidées de rentrer à leur appartement, Papanoida et Ion discutèrent avec Chuchi, l'informant du vent de colère qui soufflait parmi le peuple de Pantora. Cependant, Chuchi lui demanda de malgré tout faire confiance au sénat et de lui laisser encore un peu de temps.

  Malheureusement, la venue de Papanoida attira l'attention de responsables de la Fédération du Commerce alliés aux Séparatistes, notamment Sib Canay, qui, en accord avec Dooku, organisa l'enlèvement des filles de Papanoida par des chasseurs de primes, dont Greedo. Ignorant cela, Papanoida, Ion et Riyo reçurent un message de soutien du Comte, qui exprima sa tristesse et déclara qu'il était prêt à aider le baron dans la recherche de ses filles.

  Cependant, le Pantoran ne fut pas dupe, et se douta bien que le Comte devait probablement être derrière cette affaire. L'arrivée de la padawan Ahsoka Tano, venue proposée son aide, remonta le moral au politicien, qui savait qu'un Jedi ne pouvait être qu'un atout. L'implication forte probable des Séparatistes dans l'enlèvement poussa Papanoida à demander à Riyo et Ahsoka de rendre une visite officielle sur le vaisseau de contrôle de la Fédération du Commerce qui maintenait le blocus autour de Pantora, leur demandant d'enquêter discrètement. De son côté, le baron resta sur place avec Ion, suivant le déroulement de l'enquête officielle.

  Malheureusement, l'enquête du lieutenant Tan Divo piétinait. Papanoida et son fils se rendirent alors dans l'appartement où Chi Eekway et Che Amanwe avaient été enlevées. Là, le baron trouva des traces de sang sur un objet décoratif.  Après avoir fait analyser l'échantillon, les Pantorans identifièrent un des kidnappeurs, un Rodien du nom de Greedo basé sur Tatooine. Les deux hommes prirent donc la direction de la planète désertique.

Papanoida, N.

Papanoida et son fils mènent l'enquête de leur côté.


  Usant de ses relations, Papanoida put pénétrer légalement dans le Palais du criminel Jabba le Hutt, non sans avoir recommandé à son fils, un peu trop impulsif, de se méfier de tout le monde une fois sur place. Dans le palais, le baron préféra d'abord enquêter discrètement auprès de femelles Twi'leks plutôt que de parler directement à Jabba, ignorant si le Hutt était impliqué dans l'enlèvement. L'une d'entre elle, Trella Bare'Ah, informa alors Greedo de la présence des Pantorans.

  Le Rodien, aidé de complices, parvint alors à capturer discrètement les deux Pantorans, mais Papanoida, faisant preuve d'une agilité surprenante pour son âge, parvint à retourner la situation et força Greedo à admettre son crime devant Jabba. Le Hutt prit le parti de Papanoida, et Greedo, après avoir avoué travailler pour le compte des séparatistes, accepta de mener les deux Pantorans à la cantina de Chalmun où une des filles étaient retenue.

  Dans l'établissement, Greedo parvint à convaincre un de ses complices Weequay de lui apporter la prisonnière, en l'occurrence Che Amanwe, prétextant avoir reçu un message du vice-roi Nute Gunray en personne lui demandant de la déplacer. Si le weequay s'exécuta, un coéquipier Gotal de Greedo eut du mal à le croire. La supercherie éclata lorsque Che Amanwe, reconnaissant son père et son frère, ne put dissimuler sa surprise.

Papanoida, N.

Papanoida aux prises avec Greedo.


  Les chasseurs de primes comprirent qu'ils étaient en train de se faire avoir et dégainèrent alors leurs blasters, puis tirèrent. Greedo profita de la surprise des Pantorans pour s'enfuir, abandonnant ses collègues. Papanoida et son fils abattirent un par un leurs adversaires, se protégeant des décharges de blasters en s'abritant derrière des tables, tandis que Che Amanwe couvrait leurs arrières. Rapidement, tout les chasseurs de primes furent abattus.

  De retour sur Coruscant, le Baron retrouva avec plaisir Chi Eekway, libérée par Riyo et Chuchi sur le vaisseau de la Fédération du Commerce. Lott Dod, le représentant de la Fédération du Commerce au Sénat, déclara alors publiquement que le kidnapping avait été réalisé par des extrémistes et que la Fédération n'avait rien à voir avec un tel acte. Cependant, pour ne pas qu'une enquête trop poussée n'ait lieu, il suspendit le blocus de Pantora et effaça les dettes de la planète. Papanoida put alors retourner sur son monde et continuer à guider son peuple en cette période difficile.

  Lorsque vint la sombre période de l'Avènement de l'Empire Galactique, dirigé par Palpatine en personne, la grande discrétion du Baron Papanoida fut remarquée et appréciée à sa juste valeur, ce qui permit à ce dernier de conserver son haut et prestigieux statut malgré les répressions du régime totalitaire.

Papanoida, N.

Papanoida retrouve ses filles.


Les catégories suivantes peuvent vous intéresser




Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Papanoida, N.
Nom
Papanoida, N.
Espèce
Lieu de naissance
Fonctions
Baron
Président de Pantora
Affiliation
Ancienne Republique
Gouvernement de Pantora
Interprété par

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
13 551


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Fiches en relation

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire