Pizztov


Homme d'affaires qui fut confronté à Boba Fett et Sintas Vel

Continuité : Legends


  Eport était, au temps de la Guerre Civile Galactique, une gigantesque société de ventes aux enchères populaires. Pizztov, un homme d'affaires fourbe à moustache, avait fait fortune en obtenant divers objets précieux, qu'il cédait par suite en échange de sommes astronomiques. Il habitait dans une demeure fastueuse de la ville animée de Bidamount et, adepte de la luxure et de la sieste, y vivait comme un pacha.

  Un jour, il confia à l'un de ses laquais la tâche de remettre au légendaire chasseur de primes Boba Fett un enregistrement holographique dans lequel Pizztov, opposant de longue date, lui proposait un marché. Le serviteur s'enfuit avec l'objet en pensant qu'il pourrait le vendre à un commissaire-priseur ; mais il fut très vite rattrapé par Fett qui le lui reprit. Celui-ci activa l'holodisque et prit connaissance du contrat que lui proposait Pizztov.

  Il avait en effet récupéré - ou plutôt volé à la chasseuse de primes kiffar Sintas Vel - une mystérieuse boîte concernant le passé de Boba. Jugeant que l'histoire trouble de ce dernier pourrait intéresser beaucoup d'individus dans la Galaxie, il prétendit qu'un commissaire-priseur d'Eport avait été mis au courant de l'existence de cet article et était prêt à entreprendre une vente aux enchères prometteuse.

  Pizztov ne mettrait pas cette boîte sur le marché si et seulement si Fett respectait deux conditions : premièrement, il devait porter 6,3 millions de crédits à la ville de Bidamount ; et deuxièmement, il ne devait plus jamais se mêler des affaires de Pizztov. Si ces clauses n'étaient pas correctement remplies au bout de deux cycles, l'objet serait mis aux enchères et une partie du passé de Boba serait dévoilée à un individu offrant.

  En visionnant l'holo, le chasseur de primes devint furieux mais ne se sentait pas particulièrement acculé par le marché imposé par Pizztov. Il avait, à juste titre, une pleine confiance dans ses capacités. Seulement, il n'était pas le seul à avoir été mis au courant de l'affaire : la principale intéressée, Sintas Vel, était bien décidée à récupérer l'objet qu'on lui avait volé ; il détenait apparemment des informations confidentielles…

  La Kiffar interrogea un client de Pizztov en le menaçant de ses armes pour qu'il lui divulguât l'adresse de la crapule. Ce fut chose faite, et Vel gagna sa propriété sans attendre. L'homme était en train de se sustenter en charmante compagnie. Il était de mauvaise humeur car la femme qui l'avait engagée pour assouvir ses plaisirs charnels avait été un peu trop curieuse au sujet de la mystérieuse boîte qu'il conservait.

  C'est à ce moment que surgit Sintas, munie de deux armes. Les gardes de Pizztov eurent beau appuyer sur la détente de leurs pistolets, le coup rata sa cible et Vel en profita pour se débarrasser d'eux. La chasseuse de primes ordonna leur maître de lui redonner la boîte que tout le monde convoitait, sous peine de quoi il serait tué.

  Pizztov prit sa prostituée comme bouclier humain et était bien déterminé à ne pas lui rendre l'objet. Alors qu'un autre gorille s'apprêtait à écraser Vel avec un morceau de plancher détruit, Boba Fett surgit et d'un coup de laser tua le sbire. Désormais, deux chasseurs de primes menaçaient Pizztov qui n'avait pour protection qu'une femme que ses adversaires n'hésiteraient pas à tuer s'ils le devaient.

  L'humain proposa un marché : il laisserait la boîte et partirait de son côté. Mais cela ne plut pas à Fett et à Vel, qui déclinèrent l'offre. Dans un moment d'inattention, Pizztov poussa son "bouclier" sur la Kiffar et tira sur Boba qui esquiva le coup. Puis il s'enfuit en empruntant le trou par où Sintas était entrée, sans oublier sa boîte. Il fut de suite rejoint par cette dernière ; elle parvint à le blesser dans le dos.

  Au moment où la jeune femme ouvrait l'objet que Pizztov lui avait dérobé, elle fut à son tour touchée par une salve de laser. C'était Boba, qui n'avait pas abandonné la partie. Il visa sa main et ne la mutila que légèrement. Quant à Pizztov, il se releva, saisit l'arme de Vel et cibla Fett. Mais il n'était pas un as de la gâchette ; il n'était même pas bon tireur et ne fit qu'abîmer le mur.

Pizztov

Voilà ce que cachait l'holo de Pizztov : une révélation sur le passé de Boba Fett.
(Star Wars Tales 7: Outbid but Never Outgunned)


  Le chasseur de primes, lui, ne rata pas l'occasion d'assassiner son agresseur. Il récupéra la boîte et affirma à Vel qu'il avait été contraint de la blesser afin qu'elle n'activât pas le dispositif mortel qu'avait mis en place Pizztov pour protéger l'accès à l'objet. Boba remarqua qu'il utilisait souvent son empreinte oculaire comme clé ; il utilisa son cadavre pour ouvrir la boîte en toute sécurité. Il découvrit qu'elle cachait un hologramme.

  Cet enregistrement montrait Fett et Vel avec leur enfant : quelques années plus tôt, en effet, les deux chasseurs de primes s'étaient mariés et de leur union naquit une fille nommée Ailyn. Mais Boba abandonna sa famille pour des raisons inconnues. Après ces événements, il laissa Vel se morfondre dans son chagrin et emporta avec lui le cadavre de Pizztov pour le mettre aux enchères. Nul doute qu'il n'en tirerait pas beaucoup de crédits.  
Informations encyclopédiques
Pizztov
Nom
Pizztov
Espèce
Fonctions
Se procurer des objets rares pour en tirer profit
Armes
Affiliation
Indépendant

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
07/10/2008

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
4 008


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.