Rekkon


Grand professeur, entré en rébellion contre le pouvoir du Secteur Corporatif

  A l'origine, l'homme qui causa, malgré sa mort, un revers humiliant à l'Autorité du Secteur Corporatif ne se destinait pas à devenir un rebelle mais un technicien. Ayant bénéficié très tôt d'une influence parentale des plus saines, Rekkon ne se contenta pas de suivre l'enseignement technique qui lui était accordé, mais avala tous les ouvrages qu'il put trouver, quel que soit leur sujet. Il en vint rapidement à accumuler les connaissances comme d'autres accumulent les témoignages de leur propre importance, et à travers ses connaissances, le jeune homme en vint tout naturellement à s'intéresser aux gens. Il découvrit qu'il aimait vraiment aider ses camarades moins doués que lui et que les longues heures passées à leur expliquer ce qu'ils ne comprenaient pas n'étaient perdues pour personne.

  Rekkon possédait cette faculté rare parmi les intellectuels d'être capable à la fois d'appréhender une multitude de réalités individuelles tout en les intégrant presque naturellement dans les phénomènes d'ensemble ou les abstractions que ces multitudes créaient. Les gens n'étaient pas des machines, ils avaient un impact sur les évènements et les évènements contribuaient dans le même temps à les modeler. Il n'y avait pas un domaine d'activité qui n'intéressait pas le jeune homme, qui commença rapidement à baragouiner des langues exotiques parlées par des peuples dont il n'avait encore jamais rencontré de représentant. Entre autres, Rekkon fut un des rares humains de sa génération en mesure non seulement de comprendre, mais aussi de parler de manière compréhensible, le langage des Wookies.

  Presque sans qu'il s'en aperçoive, le jeune Rekkon devint un humaniste en même temps qu'un érudit. Ses capacités d'enseignant lui attirèrent très vite de nombreuses louanges lorsqu'il put enfin exercer en tant que professeur en sciences sociales. La Guerre des Clones et l'essor de l'Empire Galactique ne manquèrent pas de causer une profonde inquiétude chez Rekkon, qui comprit rapidement que ses opinions un peu trop tranchées allaient lui attirer l'hostilité de l'Empire. Une hostilité a priori fatale : ses grandes idées, qui semblaient à la fois si utopiques et en même temps nourries de réalités bien concrètes, dérangeaient de plus en plus les gens timorés ou résignés qui n'osaient même plus rêver à autre chose qu'aux objectifs de l'Empire et à sa propagande.

  Ainsi, il n'hésita guère lorsqu'il se vit offrir la possibilité de rejoindre son frère dans le Secteur Corporatif en acceptant un poste d'enseignant très bien payé. Le frère de Rekkon et son épouse avaient émigré quelques années auparavant et gagnaient quant à eux très bien leur vie en tant qu'informaticiens. Le couple avait un fils, Tchakar, qui adorait son oncle et le voyait comme une sorte de modèle. Avec sa lucidité coutumière, Rekkon réalisa rapidement que le Secteur Corporatif était un régime dictatorial au même titre que l'Empire, mais que sa politique répressive était moins bien structurée. En agissant avec suffisamment de subtilité, Rekkon savait qu'il pourrait semer parmi ses étudiants des graines de contestation qui pourraient certainement éclore dans les années à venir. Malheureusement, Tchakar partageait les idées de son oncle sans pour autant se montrer aussi prudent, et le neveu de Rekkon commit l'imprudence de trahir ses intentions en se montrant trop bavard avec ses amis, dont certains avaient pour parents des personnalités influentes dans l'Autorité.

  Lorsqu'il apprit que Tchakar avait "disparu sans laisser de traces", Rekkon se douta bien que son neveu ne s'était pas volatilisé sans aide, et l'attitude indifférente et condescendante des Espos le conforta dans sa théorie. De discrètes investigations lui permirent de découvrir que d'autres disparitions tout aussi inexpliquées se produisaient désormais dans le Secteur Corporatif depuis quelques temps, et lorsque son frère et sa belle-sœur lui confièrent qu'ils avaient fait l'objet de discrètes menaces, le professeur en sciences sociales comprit qu'il avait affaire à une sorte de conspiration du pouvoir. Il parvint à entrer en contact avec plusieurs personnes qui, comme lui, cherchaient des proches que la Police de Sécurité ne voulait pas retrouver. Rekkon décida que leurs investigations porteraient certainement davantage leurs fruits s'ils agissaient de concert et, surtout, découvraient les bonnes informations. Cette conspiration du silence impliquait trop de gens et il y avait forcément des traces dans les colossales archives administratives de l'Autorité.

  C'est sur la planète Orron III que Rekkon eut une opportunité en or. Prétextant venir se renseigner sur les techniques agricoles et la vie des employés de l'Autorité sur ce monde fermier, Rekkon put visiter à sa guise les installations locales, dont le Centre d'Informations planétaire qui compilait et organisait les données transitant dans le secteur. Rekkon devant effectuer plusieurs séjours sur Orron III, il put accéder à un terminal et sa formation technique et informatique lui permit de forger de toutes pièces les éléments qui allaient lui permettre de devenir le superviseur du Centre. Dans les semaines qui suivirent, il manipula les données et parvint à faire muter comme assistants et techniciens les autres membres de sa petite équipe afin qu'ils s'attaquent ensemble à l'immense base de données de l'Autorité. Rapidement, toutes les pistes prometteuses se terminèrent en impasse, et Rekkon comprit que l'un des membres de son groupe était en fait un agent de l'Autorité.

  Ses contacts avec Jessa, une technicienne clandestine dont le père "Doc" avait également disparu à cause de l'Autorité, lui permirent de faire venir un autre groupe d'individus qui devaient l'aider à accomplir ses objectifs, mais aussi à identifier le traître. C'est ainsi que le contrebandier Han Solo, son copilote Chewbacca et les droïdes Bollux et Max Bleu se retrouvèrent sur Orron III. Les recherches dans le Centre permirent aux dissidents de découvrir que la Division Sécurité de l'Autorité du Secteur Corporatif  avait monté un programme d'internement secret des contestataires et rebelles en tous genres, déportés vers le système Mytus où se trouvait une prison expérimentale, le Bagne des Etoiles. Les Espos du Centre se rendirent compte qu'ils avaient affaire à des dissidents et tentèrent de les neutraliser, parvenant à arrêter Chewbacca alors que ses compagnons réussirent à rejoindre le Faucon Millenium.

  Rekkon n'eut malheureusement jamais l'opportunité de revoir son neveu qui faisait partie des prisonniers du Bagne : le traître au service de l'Autorité, Torm, l'assassina d'un coup de blaster dans la salle commune du Faucon Millenium pendant que leurs compagnons étaient occupés à échapper au Vengeance de Shannador, un vieux cuirassé de classe Invincible lancé à leurs trousses. Rekkon ne sut donc jamais, qu'en fin de compte, Han Solo réussit à reprendre le flambeau et à s'infiltrer dans le Bagne des Etoiles avec les derniers alliés de l'enseignant renégat, les Trianii Atuarre et Pakka. Les trois organiques et les deux droïdes réussirent non seulement à libérer les prisonniers de la prison - dont Chewbacca, Doc, Tchaka et l'époux d'Atuarre - mais également à faire exploser le centre de détention clandestin, dont les ruines servirent de tombe à l'inventeur de ce projet, le Viceprex Mirkovig Hirken. Rekkon mourut sans savoir que son neveu était plus que jamais résolu à suivre ses traces et par la suite, l'Autorité du Secteur Corporatif dut compter avec Tchaka et ceux qu'il parvint à recruter. Solo et Chewbacca quant à eux continuèrent à jouer un temps avec l'Autorité avant de se décider finalement à rejoindre l'espace impérial.
Informations encyclopédiques
Rekkon
Nom
Rekkon
Espèce
Fonctions
Professeur
Armes
-
Vaisseau
-
Affiliation
Indépendant

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
4 771


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Les Aventures de Yan Solo, Vol. 1 : Yan Solo au Bagne des Etoiles
  • WEG - Han Solo and the Corporate Sector Sourcebook

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.