Teren Rogriss


Teren Rogriss était un Amiral impérial ayant combattu Zsinj aux côtés du général Solo.

  Servant l'Empire depuis de nombreuses années et ayant eu une carrière bien remplie, l'amiral Teren Rogriss fut, après la Bataille d'Endor, à l'instar du capitaine Pellaeon, l'un des rares exemples d'intégrité et de loyauté qui existaient encore parmi les officiers de la flotte. Totalement fidèle aux tenants de l'Ordre Nouveau, Rogriss continua donc à combattre aux côtés des loyalistes impériaux et combattit avec vigueur et véhémence les Seigneurs de Guerre autant que la Nouvelle République. De plus, Rogriss était également reconnu aussi bien par ses pairs que par ses ennemis pour passer pour un vieux baroudeur qui n'aimait pas trop traîner dans le coin quand les événements n'allaient pas assez vite à son goût.

  Sa cible privilégiée fut Zsinj, l'un des plus puissants seigneurs de guerre apparu à l'époque post-Endor. Rogriss était d'ailleurs si préoccupé par la menace que représentait le seigneur de guerre qu'il alla même jusqu'à contacter le Mon Remonda, un vaisseau néo-républicain pour solliciter une entrevue avec Han Solo, lui aussi à la poursuite de Zsinj, pour lui proposer une alliance temporaire et surtout secrète. Finalement, après une entrevue avec Garik Loran, le commandant de l'Escadron Spectre, les deux partis se mirent d'accord pour échanger les informations dont ils disposaient sur Zsinj et pour attaquer le seigneur de guerre sur deux fronts. Rogriss poussa même le raisonnement jusqu'à prêter au général Solo un interdicteur, le Piège Stellaire, lors de la Bataille de Selaggis. Néanmoins, tout ceci ne fut pas sans risques pour Rogriss, car cette alliance informelle faillit lui valoir la cours martiale pour haute trahison.

  Après la mort de Zsinj à Dathomir et le ralliement du Consortium de Hapès à la Nouvelle République, l'alliance formée par Rogriss et Solo n'avait plus lieu d'être. L'amiral, avec une poignée d'autres officiers impériaux, se lança alors dans une course contre la montre effrénée pour récupérer les territoires laissés par le défunt seigneur de guerre pour le compte de l'Empire. S'ensuivit de violents affrontements l'opposant aux forces d'Ackbar mais aussi à celles du Haut Amiral Teradoc. On peut par exemple citer la Bataille de Storinal au cours de laquelle le vaisseau amiral de Leia Organa Solo, le Rêve Rebelle, fut capturé par le destroyer impérial Péremptoire. Néanmoins, Rogriss, aussi compétent qu'il soit, ne put rien faire contre les coups de butoirs infligés par Ackbar et fut finalement contraint d'abandonner la partie après avoir, lui-même, été grièvement blessé.

  Cette défaite fit beaucoup de tort à l'amiral. Avec la perte des territoires de Zsinj dont Kuat, et l'Empire réduit au quart de sa taille originelle, Rogriss vit tous ses rêves s'envoler et fut dénigré par ses supérieurs. En effet, bien qu'il ait conservé son rang d'amiral, la flotte placée sous son commandement fut alors réduite à sa plus simple expression, à savoir à un simple destroyer stellaire de classe impérial, l'Agonizer. Relégué au second plan lors des offensives de Thrawn puis du clone de Palpatine, le vieil amiral aux cheveux grisonnants réapparut cinq années plus tard, période marquée par le coup d'éclat de Pellaeon à Orinda et une crise dans le secteur Méridien. Le haut commandement impérial, qui s'intéressait alors de très près à Adumar pour ses torpilles protoniques, chargea l'amiral d'y escorter Turr Phennir et le reste du 181ème groupe de chasseurs, composé d'intercepteurs TIE, pour une mission diplomatique. Néanmoins, tout ceci n'était qu'une vaste mascarade, car les Impériaux n'avaient nulle intention de laisser Adumar décider librement de son avenir : les supérieurs de Rogriss lui avaient donné pour consigne de soumettre Adumar par les armes si jamais elle ne faisait pas le bon choix en se tournant vers la Nouvelle République.

  Face à ce cas de conscience, Rogriss, pour qui l'honneur était une valeur essentielle, ne put se résoudre à se rendre complice d'une telle tromperie. Alors qu'il noyait ses états d'âme dans l'alcool dans une taverne adumarienne, il rencontra par le plus grand des hasards Wedge Antilles, également en mission diplomatique. Les deux hommes discutèrent longuement et finalement Rogriss décida de passer à la Nouvelle République après avoir obtenu de Wedge qu'il contacte sa famille pour les prévenir de sa défection. En effet, bien que son épouse soit décédée il y a plusieurs années de cela, Rogriss avait deux enfants, un garçon de 22 ans, Terek, jeune officier dans la flotte impériale, et une fille, Asori, âgée de 26 ans.
  Finalement, après que Wedge, à la tête d'une coalition de nations mineures d'Adumar, soit parvenu à défaire les troupes de Catarnn soutenues, elles, par les Impériaux, Rogriss, lui, tint ses engagements : il ordonna à l'Agonizer de quitter le système puis rejoignit secrètement la surface pour proposer ses services au nouveau Perator de Catarnn, Balass le Rassa. Alors que la société adumarienne était en pleine révolution culturelle, Rogriss proposa ses services et son expérience de soldat dans l'espoir de faire évoluer les mentalités dans le domaine des stratégies militaires et ainsi les faire renoncer aux duels à morts qu'ils affectionnaient tant. Finalement dans les années qui suivirent, Teren Rogriss devint le ministre de la défense du Perator.
Informations encyclopédiques
Teren Rogriss
Nom
Teren Rogriss
Espèce
Fonctions
Amiral impérial
Armes
Loyauté
Honneur
Expérience du combat
Vaisseau
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
04/12/2015

Nombre de lectures
7 909


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.