Satine Kryze


Satine Kryze était la Duchesse de Mandalore à l'époque de la Guerre des clones, et entretint une relation platonique avec Obi-Wan Kenobi.

  

1. Jeunesse et arrivée au pouvoir. [haut]



Élevée sur son monde natal Kalevala avant le début de la sanglante Guerre des Clones, la jeune Satine Kryze devint quelques années plus tard duchesse de Mandalore, faisant d'elle la dirigeante de tout le système mandalorien. Sa sœur, Bo-Katan Kryze, choisit une autre voie. Ce furent pendant ces premières années de gouvernement que Satine fit la connaissance du Maître Jedi Obi-Wan Kenobi, qui n'était à cette époque encore que padawan. En effet, Obi-Wan et son maître, Qui-Gon Jinn durent se rendre sur Mandalore afin d'y protéger la jeune duchesse de la menace de certains groupes défavorables à la nouvelle politique mise en place sur Mandalore.

  Les deux Jedi passèrent un an sur Mandalore. De par sa mission, Obi-Wan se rapprocha beaucoup de Satine, et les deux jeunes gens finirent par tomber amoureux. Au cours d'un des déplacements de la duchesse sur la planète Draboon, Satine et Obi-Wan durent affronter des mites venimeuses. Le Jedi empêcha les créatures de piquer la jeune duchesse, mais cette dernière glissa et tomba, ce qui lui causa une cicatrice qu'elle garda toute sa vie. Cependant, lorsque la mission de protection des Jedi prit fin, Obi-Wan et Satine durent se séparer. Cette dernière apprendrait quelques années plus tard de la bouche d'Obi-Wan lui-même que si elle le lui avait demandé, Obi-Wan aurait quitté l'Ordre Jedi pour vivre avec la jeune politicienne.

  Dans les années qui suivirent, alors que le système n'était pas encore complètement remis de la dernière guerre civile mandalorienne, Satine poursuivit sa politique pacifiste, industrialisant la planète et lui permettant de développer toujours plus de technologies sophistiquées, permettant d'améliorer les conditions de vie de la population. Cependant, une partie de la population refusait malgré tout d'adhérer à la politique de leur dirigeante, préférant continuer de vivre selon les anciennes traditions mandaloriennes. Opposés aux Nouveaux Mandaloriens de Satine, ces insurgés, connus sous le nom de la Death Watch, finirent par s'isoler sur Concordia, une des lunes de Mandalore.

2. Accusations de double-jeu. [haut]



  Lorsque la Guerre des Clones éclata, Satine refusa d'y prendre part, que ce soit du côté républicain ou du côté séparatiste. Elle fonda alors le Conseil des systèmes neutres, qui prit peu à peu de plus en plus d'importance. Malheureusement, ce choix de promouvoir la paix alors que la galaxie était en guerre poussa la Death Watch à multiplier les attentats sanglants sur Mandalore, causant une instabilité très importante sur la planète. Profitant que les dirigeants de Mandalore tentaient de résoudre leurs problèmes internes, les membres de la Death Watch firent parvenir à Coruscant des rumeurs selon lesquelles Satine réunirait en secret une armée de mandaloriens pour le compte des Séparatistes. Inquiet de ces rumeurs, le Conseil des Jedi envoya Obi-Wan Kenobi, désormais Maître Jedi, enquêter sur le terrain.

Satine Kryze

Satine n'est pas encore consciente du danger des Death Watch
Image extraite du dessin animé Star Wars : The Clone Wars : Le complot de Mandalore


  Apprenant l'arrivée du Maître Jedi, Satine se prépara et organisa une entrevue entre elle et Kenobi. Le Premier Ministre Almec accueillit l'envoyé de Coruscant, puis tout furent ensuite rejoint par Satine et Tal Merrik, un de ses conseillers. Confiante en elle, la duchesse s'adressa de manière assez familière envers le Jedi. Celui-ci ne le prit pas mal, et la flatta, déclarant que le temps la rendait de plus en plus belle. Qu'elle fût touchée ou non par ces compliments, Satine n'en laissa rien paraître, et entra directement dans le vif du sujet, en reprochant à Kenobi de l'accuser de trahison. Obi-Wan démentit les propos de la duchesse, affirmant qu'il ne l'accusait pas personnellement. Puis, il montra aux trois politiciens un hologramme montrant un saboteur portant une armure mandalorienne à la solde de la Confédération des Systèmes Indépendants saboté un croiseur républicain.

  Lorsque Kenobi commença à sous-entendre que la nature belliqueuse de certains mandaloriens ait pu refaire surface, Satine, appuyée par Almec et Merrik, accusa à son tour Kenobi d'avoir été envoyé sur Mandalore afin que le Sénat puisse s'immiscer dans les affaires internes de sa planète. Mais lorsque Kenobi l'informa que c'était le Conseil des Jedi qui avait demandé cette mission, Satine s'excusa immédiatement. Puis, elle proposa à Obi-Wan une promenade en ville, que ce dernier accepta assez prestement.

  Dans les rues de Sundari, Satine et Obi-Wan prirent plaisir à discuter, appréciant tout les deux de pouvoir se revoir. Le Jedi félicita les efforts politiques et de reconstruction de la duchesse, affirmant que Mandalore se relevait grâce à elle. Au fil de la conversation, Satine dut cependant admettre l'existence de dissidents parmi le peuple mandalorien, notamment les membres de la Death Watch. Elle informa Obi-Wan que ces agitateurs violents s'étaient regroupés sur Concordia, la lune de Mandalore, et lançait de temps à autre des opérations de dégradations dans les lieux publiques des villes. Satine déclara cependant qu'ils ne représentaient pas une véritable menace, et qu'ils seraient probablement bientôt arrêtés. Elle avait tort.

  En effet, alors que les deux anciens amis continuaient leur promenade dans un parc de Sundari, près d'un important mémorial, discutant de l'engagement des Jedi dans la Guerre des Clones, acte que Satine considérait comme incompatible avec les idéaux Jedi, une bombe explosa à quelques mètres d'eux. N'étant pas blessée, Satine se porta rapidement au secours des blessés, jetant un regard plein de tristesse vers ceux qui étaient déjà morts. Alors que Kenobi voulait mettre l'attentat sur le dos de la Death Watch, Satine refusa d'y croire, accusant des agitateurs étrangers au système mandalorien. Une fois encore, elle se trompait.

Satine Kryze

Satine a échappé à l'attentat
Image extraite du dessin animé Star Wars : The Clone Wars : Le complot de Mandalore


  Derrière elle, à l'endroit où la bombe avait explosé, se trouvait un hologramme représentant le symbole de la Death Watch. Se rendant compte que Satine minimisait l'influence de la Death Watch, Obi-Wan lui déclara que ces actes étaient bien plus que du vandalisme. Il ne s'agissait de rien de moins qu'une attaque contre Satine et sa politique. Le Jedi décida de ramener la duchesse au palais, où elle serait plus en sécurité. Avant de quitter le lieu du crime, il demanda à des gardes de veiller à ce que personne ne quitte les lieux avant qu'il n'ait pu les interroger. En entendant cela, un homme chauve, visiblement paniqué, prit la fuite, et le Jedi se lança à sa poursuite.

  Satine les suivit, mais fut rapidement distancée. Lorsqu'elle atteignit une esplanade où Kenobi et le Mandalorien se battait, elle distraie malgré elle Obi-Wan, qui ne put empêcher l'homme de sauter par-dessus la balustrade, et d'aller s'écraser plusieurs mètres plus bas. Satine se dépêcha de descendre rejoindre le mourant, mais ne put rien faire pour le sauver. Elle parvint cependant à entendre ses derniers mots, prononcés dans un dialecte de Concordia. Choquée par la révélation que des traîtres se cachaient bien au sein de son peuple, Satine insista pour accompagner Obi-Wan sur Concordia, ce dernier souhaitant continuer son enquête.

  Le voyage vers Concordia se déroula sans aucun problème, Satine profitant du trajet pour expliquer à Obi-Wan que Concordia, ancienne planète agricole, s'était depuis reconvertie dans les exploitations minières, menaçant l'environnement de la planète, même si des progrès contrebalançaient peu à peu ce problème.

  Les deux visiteurs furent accueillis par Pre Vizsla, le gouverneur de Concordia. Malgré l'accueil chaleureux du gouverneur, qui affirma que Satine ne tentait en rien de s'allier avec les Séparatistes, Obi-Wan profita qu'il les laisse lui et Satine quelques instants pour s'occuper du corps de l'homme responsable de l'attentat du mémorial pour demander à Satine d'occuper Pre Vizsla le soir même afin qu'il puisse enquêter sur les mines, apparemment abandonnées. Il confia un comlink à Satine, puis prit une moto-jet et partit en direction des mines, malgré la réticence de Satine face à la tournure des événements. Satine rendit alors visite à Vizsla, occupé à écrire une lettre de condoléances à la famille du défunt, lui expliquant que Kenobi ne pourrait les rejoindre tout de suite car il avait besoin de méditer.

Satine Kryze

Satine discute avec Pre Vizsla
Image extraite du dessin animé Star Wars : The Clone Wars : Le complot de Mandalore


  Dans la soirée, Satine et Vizsla discutèrent politique, la duchesse tentant de comprendre à qui pouvait bien servir les mensonges envoyés au Sénat de Coruscant selon lesquels la Death Watch dirigerait la politique de Mandalore. Vizsla lui répondit que la Death Watch devait probablement bénéficier de ce climat de suspicion, et refusa de croire Satine lorsque cette dernière lui affirma que la Death Watch devait probablement recevoir une aide extérieure au système mandalorien.  Pour lui, les Séparatistes auraient du mal à aider l'organisation criminelle. Satine lui demanda ensuite pourquoi la Death Watch, et peut-être les Séparatistes, voudraient s'en prendre à elle, et le gouverneur lui répondit qu'en tant que dirigeante du conseil des systèmes neutres, elle dérangeait la politique agressive des Séparatistes.

  Alors que Vizsla s'inquiétait de l'absence prolongée de Kenobi, Satine reçut un appel du Jedi sur le comlink. Ce dernier l'affirma qu'il avait été capturé par la Death Watch. Tentant à la fois de répondre à Kenobi et à Vizsla, qui lui proposait de diner sans attendre le Jedi, Satine prétexta avoir besoin de sortir prendre un peu d'air frais, refusant poliment la proposition de Vizsla de l'escorter. Elle se dirigea alors vers le hangar et prit une moto-jet, localisant Kenobi à l'aide d'un appareil de détection incorporé au comlink.

  Elle parvint à atteindre la mine où Obi-Wan était retenu prisonnier et pénétra à l'intérieur. Ne voyant pas Kenobi dans la cour de la mine, elle le contacta, et ce dernier l'informa qu'il n'allait pas tarder à mourir écraser par une machine de broyage. Satine accéléra alors le pas, consciente du danger que courrait le Jedi. Tentant de gagner du temps, elle enclencha l'alarme de l'usine, afin de distraire les gardes qui surveillaient son ami. Voyant son astuce fonctionner, elle se dépêcha de rejoindre le poste de commande de la broyeuse et essaya divers boutons, avant de finalement parvenir à activer le bon, évitant de justesse à Kenobi d'être broyé. Malheureusement, le champ de force qui emprisonnait Obi-Wan le conduisait droit vers une fosse de broyage, et avant que Satine n'ait pu désactiver l'appareil, les deux gardes mandaloriens revinrent et l'attrapèrent. Heureusement, elle parvint cependant à jeter un bidon dans la broyeuse, bloquant le mécanisme et permettant à Obi-Wan de se libérer. Le Jedi libéra la duchesse en assommant les gardes, et tout deux prirent un ascenseur qui devait les ramener à l'extérieure de la mine. Ni Obi-Wan, ni Satine ne prirent la peine de se remercier, chacun des deux critiquant la manière de faire de son compagnon.

  Lorsque les portes de l'ascenseur s'ouvrirent, Obi-Wan et Satine se retrouvèrent face à un mandalorien, que le Jedi assomma prestement. Malheureusement, l'ascenseur ne les avait pas ramenés hors de la mine, mais dans la cour intérieure, où se trouvaient plusieurs autres Mandaloriens. Se sachant repérés, Obi-Wan et Satine voulurent reprendre l'ascenseur, mais il fut détruit par les tirs de blasters des gardes. Obi-Wan demanda alors à Satine de s'abriter tandis qu'il essaierait de mettre leurs ennemis hors-combat. Alors qu'il allait s'élancer, le Jedi se rendit soudainement compte qu'il n'avait plus son sabre-laser, les gardes le lui ayant pris lors de son arrestation. Il fut donc forcé de prendre un blaster perdu par le soldat qu'il venait d'assommer, et commença à viser les Mandaloriens qui s'approchaient de plus en plus.

Satine Kryze

Satine essaie de sauver Obi-Wan
Image extraite du dessin animé Star Wars : The Clone Wars : Le complot de Mandalore


  Après avoir éliminé les trois guerriers qui les menaçaient le plus directement, Obi-Wan fut jeté au sol par un quatrième Mandalorien, qui le menaça avec son blaster. Satine intervint alors, jetant une roche sur le guerrier, puis se cachant derrière des roches. Cette ruse détourna l'attention du Mandalorien, ce qui permit à Obi-Wan de le faire tomber, puis de l'assommer. Profitant de ce moment de répit, Satine et Obi-Wan virent alors des soldats Mandaloriens quitter la base à bord de vaisseaux spatiaux. Cependant, celui qui semblait être le chef se dirigea vers eux, accompagnés de trois soldats. Il abattit le mandalorien assommé par Obi-Wan, puis enleva son casque. Satine et Obi-Wan, stupéfiés, découvrirent alors le visage du gouverneur Pre Vizsla.

  Le dirigeant de la Death Watch expliqua alors qu'en tant que Mandaloriens, ses ancêtres avaient toujours combattu, souvent contre les Jedi, et que Satine, de part ses actions, déshonorait son peuple. Rendant son sabre-laser à Obi-Wan, et le défia alors en duel, dégainant un sabre-laser vieux de plusieurs milliers d'années, volé par ses ancêtres lors de la chute de l'Ancienne République. Le combat entre les deux hommes fut féroces, aucun des deux ne prenant réellement l'ascendant sur l'autre, les capacités de l'équipement mandalorien de Vizsla étant compensées par l'utilisation de la Force d'Obi-Wan. Se rendant compte qu'il perdait du temps et risquait de se retrouver isolé de ses hommes, Vizsla demanda à ses trois gardes d'achever Kenobi. Ils s'exécutèrent, envoyant des missiles autoguidés vers le Jedi.

  Conscient de ne pouvoir contenir les missiles avec la Force, Obi-Wan prit Satine dans ses bras, et sauta dans la cage d'ascenseur, sauvant une fois de plus la vie à la duchesse. Les deux amis rejoignirent alors Sundari sain et sauf.

3. A la recherche de preuves. [haut]



  Le lendemain, accompagnée d'Obi-Wan et de Tal Merrik, Satine embarqua à bord du Coronet, son vaisseau personnel, afin de se rendre sur Coruscant pour expliquer la situation au Sénat. Elle ré exprima cependant son refus d'entrer dans le conflit, puis monta à bord de son vaisseau, suivie d'Onaconda Farr, d'Orn Free Taa et de Kin Robb. Mais le voyage n'allait pas s'avérer de tout repos, malgré la présence d'Anakin Skywalker et d'une escouade de clones envoyés par le Chancelier Palpatine pour protéger la duchesse de Mandalore.

  Dans une des luxueuses salles du vaisseau, alors qu'elle venait de demander à Obi-Wan et Anakin, qui s'occupaient de la sécurité dans les soutes du vaisseau en compagnie de Rex et Cody, de la rejoindre, Satine tenait un discours devant ses collègues, réaffirmant son intention de ne pas prendre part au conflit. Tal Merrik lui demanda alors si elle s'opposait à la guerre pour des raisons humanitaires, et la duchesse lui répondit qu'elle s'y opposait avant tout pour défendre la vie elle-même. Elle fut ensuite interrompue par Obi-Wan, qui venait d'arriver accompagner d'Anakin.

Satine Kryze

La Duchesse à bord du Coronet.


  Après avoir présentée Obi-Wan aux autres politiciens, Satine se permit de faire remarquer aux deux Jedi que leur rôle n'était pas d'être des généraux, mais des gardiens de la paix. Anakin répondit alors qu'ils menaient la guerre pur défendre la paix, ce que Satine considéra comme une "amusante contradiction". Avant que son ancien padawan ne puisse répondre, Obi-Wan déclara qu'ils n'étaient que pour protéger Satine, et non pour apporter la guerre. Satine déclara qu'elle n'avait pas requis une telle protection, mais Obi-Wan lui rétorqua que plusieurs de ses alliés en avaient fait la demande de leur côté.

  Alors que la discussion entre Satine et Obi-Wan commençait à glisser dangereusement vers une joute verbale, Orn Free Taa intervint, reportant l'attention de la duchesse sur le vote qui allait probablement se décider au Sénat, et qui déciderait sûrement de l'avenir du Conseil des Systèmes neutres. Satine lui répondit cependant que le plus grand nombre pouvait créer la discorde, et non apporter de sages conseils, ce sur quoi le Twi'lek dut bien convenir.

  Malgré l'intervention d'Orn Free Taa, Obi-Wan et Satine continuèrent leur affrontement verbal, le Jedi affirmant que seul une présence militaire pourrait protéger les planètes des Séparatistes, tandis que la duchesse continuait de penser qu'il faudrait mieux privilégier la voie de la diplomatie. Cette fois, ce fut Tal Merrik qui intervint, déclarant que les derniers événements avaient probablement mis les nerfs à vifs aux deux orateurs, et proposa de détendre l'atmosphère en commençant le repas, ce qui attira immédiatement l'attention d'Orn Free Taa, qui retrouva alors son enthousiasme. Bien qu'énervée, Satine accepta.

  Alors qu'ils étaient en plein repas, les cinq politiciens furent rejoints par Obi-Wan, qui vint les prévenir que deux clones avaient disparus dans les niveaux inférieurs du vaisseau, et leur demanda de rester dans la salle du banquet pour leur sécurité. Quelques instants plus tard, le Jedi reçu un appel sur son comlink, et informa les invités qu'un droïde assassin s'était échappé des cales du vaisseau, et approchait, représentant une grande menace pour l'équipage. En effet, quelques secondes plus tard, le droïde quadrupède apparu, tuant les deux gardes de la duchesse. Kenobi sauta alors vers le droïde, s'interposant entre les politiciens et la créature mécanique.

  Après quelques secondes de combat, il élimina le droïde en le transperçant au-niveau de son "crâne". Cependant, le danger n'était pas écarté. De petits droïdes, réplique du plus grand, sortirent alors de la carcasse. Se rendant compte du danger de la situation, Satine dégaina un petit pistolet ionique qu'elle portait sur elle et aida Obi-Wan à éliminer les petits droïdes. Cela surprit son compagnon, qui s'étonna qu'une pacifiste porte une arme sur elle. La duchesse rétorqua que ce n'était pas parce qu'elle était pacifiste qu'elle ne devait pas se défendre. Finalement, tout les droïdes furent éliminés sans qu'il y ait de pertes parmi les sénateurs.

  Peu de temps après, les cinq politiciens reprirent leur dîner à peine commencé. Cependant, comme Orn Free Taa le fit remarquer, Satine avait perdu son appétit. Obi-Wan rejoignit de nouveau les sénateurs, portant avec lui une petite boîte contenant…un petit droïde quadrupède n'ayant pas été détruit. Il expliqua alors que le droïde avait été programmé pour attaquer la duchesse et tous ceux qui la défendaient. Pour le Jedi, seul le traître ayant introduit le droïde à-bord n'a rien à craindre de la machine. Choquée par le comportement très peu approprié du Jedi, Satine s'offusque de cette manière de faire, doutant probablement qu'un traître se cache parmi ses amis.

  N'ayant que faire des réflexions de la duchesse, Obi-Wan continua son tour de table, observant que le droïde se montrait agressif envers Orn Free Taa, Onaconda Farr, Kin Roob, Satine…mais pas envers Tal Merrik. Satine se rendit alors compte de la trahison de celui qu'elle considérait comme un ami lorsque celui-ci sauta sur Kenobi, envoyant voler le petit droïde qui tenta de s'en prendre à Satine, avant de détruire un droïde de protocole, puis de s'en prendre à Onaconda Farr qui échappa à la machine uniquement grâce à l'intervention du Jedi.

  Concentrée sur le droïde, Satine ne remarqua pas que Merrik s'était approché d'elle. Le Sénateur de Kalevala prit alors la duchesse en otage, la menaçant à l'aide d'un blaster, et l'entrainant dans les coursives du vaisseau avant que Kenobi ne puisse réagir. Merrik conduisit Satine jusqu'au poste de pilotage, où il abattit tout l'équipage sous les yeux de la duchesse horrifiée. Merrik fit alors sortir le vaisseau de l'hyperespace, puis contacta par hologramme Pre Vizsla, le chef de la Death Watch, l'informant du succès de sa mission. Cependant, sachant qu'il ne peut s'échapper sans aide, Merrik demanda de l'aide à Vizsla. Ce dernier l'informa alors que des droïde séparatiste arrivaient à bord de capsule d'abordage.

Satine Kryze

Satine est capturée par Tal Merrik.


  Tout à coup, Kenobi arriva dans le poste de pilotage, avec l'intention d'arrêter Merrik. Le sénateur prouva alors qu'il était bien de ressources, montrant au Jedi le détonateur qu'il possédait. Si jamais il l'activait, les moteurs du vaisseau exploseraient, causant la mort de tous les membres de l'appareil. Se rendant compte de la situation, Satine demanda à Obi-Wan de ne pas prendre ce risque alors que tant de vies étaient en jeu.  Merrik, menaçant toujours la duchesse, quitta alors le poste de pilotage.

  Poursuivit par Kenobi qui refuse de laisser Satine se faire enlever ou tuer, Tal Merrik contacta le vaisseau séparatiste qui devait le récupérer. Consciente que sa situation est désespérée, Satine décida d'avouer à Obi-Wan qu'elle l'avait toujours aimé depuis le moment où il étai venu la sauver, dans leur jeunesse. D'abord abasourdi par cette révélation, Obi-Wan avoua alors à Satine que si elle le lui avait demandé, il aurait quitté l'Ordre Jedi pour rester avec elle. Merrik interrompit la conversation entre les deux amants, déclarant qu'un vaisseau les attendait. Ne voulant se résigner à mourir sans rien faire, Satine écrasa le pied du sénateur et lui prit son arme, se libérant de son emprise.

  Nullement décontenancé, Tal déclara que quoiqu'il arrive il gagnait, puisque la duchesse mourrait quand même une fois qu'il aurait quitté le Coronet et qu'il activerait la destruction des moteurs. Satine déclara qu'elle ne le laisserait pas faire, approchant son arme du sénateur. Merrik n'en fut pas impressionné, affirmant que la duchesse ne le tuerait pas car c'était contre ses idéaux pacifistes. Puis il se tourna vers Kenobi, déclarant que si le Jedi le tuait, on le verrait probablement comme un héros, mais qu'il perdrait vraisemblablement le respect de Satine. Merrik avait visiblement gagné.

Satine Kryze

Obi-Wan intervient pour secourir Satine
Image extraite du dessin animé Star Wars : The Clone Wars : Le voyage de la tentation


  Tout à coup, Satine et Obi-Wan virent un sabre-laser transpercé le corps du sénateur. Ce dernier s'effondra, mort, révélant le visage de son assassin : Anakin Skywalker. Encore sous le choc, Satine jeta le pistolet de Merrik le plus possible de d'elle, tremblante. Cherchant des yeux du réconfort de la part d'Obi-Wan, Satine amorça un mouvement pour le prendre dans ses bras, mais l'arrivée de plusieurs soldats la força à réfréner son mouvement, et, le cœur lourd, elle dut déclarer avoir à retourner à ses activités diplomatiques, laissant Obi-Wan abattu.

  Le Coronet rejoignit alors Coruscant, où Satine, Farr, Free Taa et Roob furent accueillis par le Chancelier Suprême Palpatine. Avant de s'en aller rejoindre le Sénat, Satine fit ses adieux à Obi-Wan déclarant qu'il était bien ironique que lorsqu'ils se retrouvent, ils se rendent compte que désormais tout les opposaient. La duchesse parvint quand même à faire un compliment à son amour de jeunesse, affirmant qu'elle n'était pas sûre que la barbe lui aille, car elle cachait son magnifique visage, ce qui laissa le Jedi béat, et força son padawan à admettre que la duchesse était vraiment une femme remarquable. Pour autant, les ennuis de Satine étaient loin d'être finis.

  En effet, Satine devait désormais convaincre le Sénat Galactique que la Death Watch ne dirigeait pas Mandalore, et qu'elle ne bénéficiait pas non plus du soutien du gouvernement mandalorien, afin d'empêcher la venue de troupes républicaines dans le système mandalorien. Le peuple prendrait cette mesure comme une attaque directe, et cela risquerait d'aider la Death Watch dans sa tentative de prise de pouvoir et de plonger Mandalore dans une nouvelle guerre civile.

Satine Kryze

Satine et Obi-Wan, enfin saufs, sur Coruscant
Image extraite du dessin animé Star Wars : The Clone Wars : Le voyage de la tentation


  Lors de sa première session au Sénat, Satine réaffirma l'indépendance de Mandalore et sa position neutre, affirmant que la venue de troupes nuirait à la stabilité de son gouvernement. Malgré le discours engagé de la duchesse, le Chancelier Palpatine, appuyé par Mas Amedda, déclara que Satine sous-estimait la gravité de la situation. Il diffusa alors un hologramme qui lui était parvenu le matin même. Dans cet enregistrement, le ministre-adjoint Jerec, ami de Satine, affirmait, sous les yeux médusés de la duchesse, que la situation sur Mandalore était intenable, et que le gouvernement ne maîtrisait plus la situation. Pendant la diffusion du message, la sénatrice de Naboo, Padmé Amidala, rejoignit Satine, venant lui apporter son soutien.

  Dépassée par la situation, celle-ci demanda au Chancelier de stopper l'enregistrement, avant de déclarer que le ministre-adjoint Jerec était un homme honnête et droit, et qu'il ne mentirait jamais de la sorte. Elle ajouta également que le gouvernement mandalorien ne cachait rien à son peuple. Ignorant les dires de Satine, Palpatine relança la diffusion du message, dans lequel Jerec déclarait clairement que Mandalore avait besoin de l'aide de la République, mais que certains membres du gouvernement refusait cette aide. Sentant la situation lui échapper encore plus, Satine tenta de convaincre les autre sénateurs que ce discours était faux, mais il était trop tard. Inquiets de ces informations nouvelles, de nombreux sénateurs commençaient à se joindre à la décision de Palpatine d'envoyer des troupes sur Mandalore.

  Essayant de comprendre ce qui n'allait pas, Satine demanda à parler immédiatement au ministre-adjoint Jerec, mais Palpatine l'informa que son ami était mort le matin-même dans un attentat sur Kalevala perpétré par la Death Watch. Profitant de la peur qui venait de saisir de nombreux sénateurs, Palpatine déclara que l'envoi de troupes était plus que jamais nécessaire afin de défendre le peuple de Mandalore. Face à de tels propos, Satine déclara que les clones ne défendraient pas sa planète, mais l'occuperaient, faisant de Mandalore une cible militaire, ce qui n'apporterait rien de bon aux Mandaloriens. Pourtant, malgré les craintes de la duchesse, le Chancelier suprême décida que le vote pour l'envoi de troupes sur Mandalore se ferait lors de la prochaine session du Sénat.

Satine Kryze

Satine est surprise par l'enregistrement de Jerec
Image extraite du dessin animé Star Wars : The Clone Wars : La duchesse de Mandalore


  Suite à cette session mouvementée, Satine quitta le Sénat dépitée, persuadée d'avoir échouée dans la défense de son peuple. Convaincue de ne bénéficier du soutien d'aucun politiciens, Satine eut cependant l'agréable surprise de voir Obi-Wan, qui avait suivi la session depuis la loge des Jedi, lui apporter son soutien, affirmant être très préoccupé par la situation de son amie. Malheureusement, en essayant de la conseiller, Obi-Wan énerva Satine, sous-entendant que la jeune femme risquait de devenir hystérique ou de perdre son sens du jugement. Blessée par ces sous-entendus, Satine s'énerva après Obi-Wan, lui reprochant de ne pas s'indigner comme elle de la situation. Puis, après lui avoir une nouvelle fois reprochée la violence qu'il utilisait si souvent, Satine se détourna et embarqua avec ses trois gardes dans un speeder que son pilote, Aramis, venait de garer devant le Sénat. Sans un regard vers Kenobi, mais le cœur lourd, Satine s'éloigna alors du Sénat, rejoignant les voies aériennes de Coruscant.

  Tout à coup, le véhicule fut secoué de violentes turbulences, et Aramis expliqua que le système de navigation venait de lâcher. Il ordonna aux gardes de sortir Satine du speeder, conscient qu'il ne pourrait pas reprendre le contrôle du véhicule. Manœuvrant comme il le pouvait, Aramis approcha le véhicule d'une plate-forme, ce qui permit aux gardes et à Satine de sauter du vaisseau. Malgré une chute difficile, Satine se releva vite, mais ce ne fut que pour voir son pilote s'écraser contre les parois d'un building. La duchesse venait de perdre un loyal serviteur, mais également un ami.

  Suite à cet événement, Satine retourna au Sénat afin de demander au Chancelier Suprême de mener une enquête, mais ce dernier refusa, affirmant qu'aucune preuve ne venait étayer la théorie de la duchesse. Satine tenta encore de convaincre Palpatine, mais ce fut Mas Amedda qui, du moins le pensa-t-elle dans un premier temps, la soutint, en déclarant que Satine avait raison. Mais le Chagrien utilisa alors l'incident en argument diplomatique, argumentant qu'un tel attentat prouvait bien que la Death Watch devenait de plus en plus incontrôlable, et que la République se devait d'intervenir. Satine tenta vainement de dissuader les deux politiciens de ne pas agir de la sorte, mais Palpatine repoussa les objections de la jeune femme, déclarant que seul le Sénat pouvait faire un choix, et qu'il prendrait une décision juste.

  En sortant du bureau du Chancelier, Satine fut rejointe par Obi-Wan qui l'avait attendu dans un couloir du Sénat, inquiet d'apprendre que la politicienne avait failli mourir. Énervée par le discours que venait de tenir Palpatine et Mas Amedda, recommença à s'énerver, puis parvint à se calmer, s'excusant auprès d'Obi-Wan. Cependant, elle déclara que l'attaque qu'elle venait de subir prouvait qu'elle dérangeait quelqu'un. Inquiet pour la jeune femme, Obi-Wan lui demanda de laisser faire les autorités de Coruscant, mais Satine refusa, déclarant qu'elle allait se rendre immédiatement au Ministère des Renseignements afin d'y rencontrer un contact qui pourrait l'aider. Obi-Wan la coupa alors, essayant de lui faire réaliser qu'en agissant ainsi, Satine se coupait peu à peu de ses alliés…et de ses amis. Les mots de Kenobi touchèrent Satine, qui fut désemparée pendant quelques secondes, ne sachant que répondre.

  Les deux amis furent alors interrompus par la Sénatrice Amidala, venue apporter à Satine une mauvaise nouvelle : le Sénat venait d'accepter l'occupation de Mandalore. Sous le coup de cette nouvelle, Satine demanda à sa collègue pourquoi le vote, qui ne devait avoir lieu que le lendemain, avait été avancé. Celle-ci lui répondit que l'accident de la duchesse avait inquiété certains sénateurs, et que pour cette raison le vote avait été avancé. Elle ajouta que les troupes républicaines partiraient dès le lendemain. Cette nouvelle acheva de détruire la confiance de Satine envers le gouvernement de Palpatine, et elle ajouta que compter sur la République avait été une de ses plus grandes erreurs. Sur ces mots, elle quitta ses deux amis.

  Suite à son rendez-vous au Ministère des Renseignements, satine fixa un rendez-vous le soir même avec Davu Golec, un Mandalorien travaillant sur Coruscant et en qui elle avait confiance. Ils se retrouvèrent dans une rue assez vivante des bas-quartiers de la planète-ville. Afin de ne pas être reconnue, la duchesse s'était enveloppée dans une cape pourpre, cachant sa véritable identité aux patrouilles de clones et aux curieux. Davu la reconnut facilement, et lui expliqua qu'il était probablement suivi et qu'ils devaient faire vite. Satine remercia son ami des risques qu'il prenait, affirmant qu'elle n'oublierait jamais ce geste.

  Golec lui donna alors un enregistrement du message du ministre-adjoint Jerec. Il expliqua qu'il avait trouvé cet enregistrement au ministère, et que quelqu'un avait falsifié celui que Palpatine avait diffusé. Il ajouta que cette preuve devrait suffire à aider la duchesse.

  Il n'eut pas l'occasion d'en dire plus, puisqu'il s'effondra subitement devant Satine, la poitrine transpercée par un tir de fusil. La duchesse tenta de l'aider, mais il était trop tard. Cherchant du regard d'où était parti le coup, Satine dégaina le petit blaster qu'elle portait toujours sur elle, ne voulant pas subir le même sort que son ami. Malheureusement, un droïde de patrouille passant dans une rue voisine se dirigea vers Satine, et en voyant l'arme de la duchesse et le cadavre de Davu, en conclut que la duchesse avait abattu l'homme. Il identifia Satine, et fut rapidement rejoint par deux droïdes-policiers, qui demandèrent à la duchesse de se rendre. Consciente que les apparences étaient contre elle, la jeune femme paniqua et prit la fuite.

  Poursuivie par les droïdes-policiers, Satine s'enfonça dans les ruelles sombres, ignorant que l'assassin de Davu, un guerrier Mandalorien de la Death Watch, également responsable de l'accident de son speeder, la suivait depuis les toits des immeubles proches. Cependant, lorsque ce dernier lui tira dessus, la manquant de peu, Satine, également poursuivie par le droïde de patrouille, qui signalait sa présence, se rendit compte que sa situation était presque désespérée. Sa situation ne fit qu'empirer lorsqu'au détour d'une avenue deux clones en patrouille se lancèrent également à sa poursuite. Se faufilant dans la foule dense, Satine tira sur le droïde de patrouille, qui en tombant ralentit ses autres poursuivants, lui laissant du temps pour disparaître.

  S'étant trouvé un abri plus ou moins sûr, Satine contacta Obi-Wan, espérant que ce dernier pourrait l'aider. Le Jedi accepta, et la retrouva quelques instants plus tard sur une place de Coruscant. Cependant, de nombreux droïdes-policiers patrouillaient, rendant la situation assez difficile. Ayant réussi à s'approcher de son amie, Obi-Wan lui conseilla de se rendre, affirmant que la situation les obligeaient à trahir la République. Satine le détrompa en lui donnant l'enregistrement que lui avait confié Golec. Elle lui expliqua que quelqu'un au sein même du gouvernement essayait de la discréditer, et qu'elle devait donc confier la vidéo à quelqu'un de confiance, à-savoir Padmé. Mais comme le fit remarquer Obi-Wan, Satine ne pourrait jamais atteindre le Sénat sans être arrêtée, et le disque serait alors probablement détruit. Satine déclara que c'était donc à lui de contacter Padmé.

Satine Kryze

Satine et Obi-Wan se cachent sur Coruscant
Image extraite du dessin animé Star Wars : The Clone Wars : La duchesse de Mandalore


  Satine, voulant quitter la place à cause du trop grand nombre de policiers présents, entraina son ami dans une ruelle. Inquiet du sort de la duchesse, le Jedi lui demanda ce qu'elle comptait faire. La jeune femme déclara qu'elle comptait se rendre, ce qui créerait une diversion et permettrait à Kenobi de rentrer dans le Sénat sans attirer l'attention. Alors qu'ils continuaient l'élaboration de leur plan, satine et Obi-Wan virent subitement un détonateur tomber juste devant eux : l'assassin de la Death Watch avait retrouvé sa proie !

  Réagissant rapidement, Obi-Wan utilisa la Force pour éloigner Satine de l'explosion, et réussit de justesse à échapper à la déflagration. En se relevant, Satine vit le Mandalorien juste devant elle, son fusil à la main. Elle n'eut d'autre choix que de courir le plus vite possible devant elle, tout en sachant que cette solution ne lui permettrait pas de survivre bien longtemps. Heureusement pour elle, Obi-Wan intervint, désarmant le Mandalorien. Mais le guerrier répliqua, désarmant à son tour le Jedi. Le combat continua à mains nues, mais le Mandalorien parvint à repousser Obi-Wan et à se saisir de son blaster, mettant en joue le Jedi désarmé. Satine se saisit alors du sabre-laser du Jedi et le lui lança, lui permettant de parer les tirs de son adversaire. Cependant, le guerrier parvint à s'enfuir.

  Sachant qu'il n'y avait pas d'autres choix, Satine mit son plan à exécution, et se rendit au Sénat pour se faire arrêter. Elle n'eut que le temps de voir Obi-Wan pénétrer dans le bâtiment avant de se faire saisir par des gardes. Il ne lui restait plus qu'à espérer que son plan marche.

Satine Kryze

Satine se rend devant les gardes du Sénat
Image extraite du dessin animé Star Wars : The Clone Wars : La duchesse de Mandalore


  Quelque temps plus tard, elle eut le plaisir d'apprendre que la preuve apportée avait suffi à convaincre le Sénat de son erreur, et elle fut relâchée et innocentée dans le meurtre de Golec, tandis que l'occupation de Mandalore était refusée par les sénateurs. Elle rejoignit alors le bureau du Chancelier Palpatine, où se trouvaient déjà la Sénatrice Amidala, Obi-Wan, Anakin, Mas Amedda et le Chancelier Suprême. Ce dernier présenta ses excuses à la duchesse, affirmant qu'elle était une des partisanes les plus fidèles à la République. Puis, il quitta son bureau en compagnie d'Amidala, qui souhaitait lui parler de certains décrets.  Mas Amedda et Skywalker les suivirent, laissant Obi-Wan seul avec Satine.

  Satine remercia le Jedi de son aide, mais Obi-Wan répondit que c'était d'abord le courage et la foi de satine en ses idéaux et en son peuple qui avaient permis un tel dénouement. Satine le remercia de nouveau, puis lui demanda s'il avait une idée de qui avait bien pu agir ainsi dans l'ombre, modifiant l'enregistrement, tentant de l'accuser de meurtre et de la tuer. Obi-Wan lui répondit qu'il n'en avait aucune idée, affirmant qu'en ces temps troublés, on ne pouvait vraiment être sûr de qui était notre ami, et de qui ne l'était pas.

Satine Kryze

Satine et Obi-Wan méditent à propos de la guerre sur Coruscant
Image extraite du dessin animé Star Wars : The Clone Wars : La duchesse de Mandalore


4. Mandalore en crise. [haut]



  Les paroles du Jedi revinrent probablement dans les pensées de Satine lorsqu'elle apprit quelque temps plus tard qu'un de ses amis sénateurs, le Rodien Onaconda Farr, qui défendait comme elle une position pacifiste, fut assassiné par sa propre assistante, Lolo Purs. Accablée de chagrin, Satine assista aux funérailles avant de rentrer sur Mandalore, d'où elle continua de lutter, malheureusement en vain, contre la violence qui se déversait à travers toute la galaxie.

  Malheureusement, la duchesse ne put continuer à combattre la violence en toute sérénité, car sa planète subissait de nombreux problèmes d'approvisionnement. En désespoir de cause, de nombreux citoyens et politiciens de Mandalore se tournaient alors vers le marché noir, n'hésitant pas à dépenser de fortes sommes pour obtenir certains produits. Afin de luter contre ce fléau, Satine demanda à son amie Padmé Amidala de venir la rejoindre dans la capitale de Mandalore, Sundari. Elle espérait en effet que la très honnête sénatrice de Naboo pourrait l'aider à remettre de l'ordre au sein de son gouvernement.

  A l'arrivée de la jeune sénatrice, celle-ci réaffirma à la duchesse que le Sénat n'abandonnerait pas Mandalore, malgré son souhait de rester neutre dans le conflit. Après avoir déclarée que ce qui aiderait sa planète serait l'ouverture de nouvelles voies commerciales, Satine s'excusa auprès de Padmé, lui déclarant qu'elle avait l'avait invitée pour lui montrer la nouvelle Mandalore, et non pour parler constamment de politique.

  Embarquant sur un transport automatique mandalorien, les deux jeunes femmes pénétrèrent alors dans la rue principale de la cité, où elles furent acclamées par une impressionnante foule de civils venus voir les deux jeunes femmes.

  Une fois au palais du gouvernement, Satine convia son invité à assister à une séance gouvernementale dirigée par le Premier Ministre Almec. Ce dernier commença son discours en expliquant que la Guerre des Clones avait forcé la République à délaisser ses routes commerciales autour de Mandalore, plongeant la planète dans la corruption. Le débat tourna au règlement de compte lorsque les membres du gouvernement commencèrent à se disputer pour savoir qui était corrompu, qui ne l'était pas, s'il fallait oui ou non traiter avec des contrebandiers…

Satine Kryze

Satine fait appel à Padmé
Image extraite du dessin animé Star Wars : The Clone Wars : Corruption


  Padmé ne put s'empêcher de faire remarquer à Satine que le Premier Ministre ne semblait pas maîtriser la situation. La duchesse lui proposa alors d'intervenir si elle s'en sentait capable. La sénatrice s'avança alors, encouragé par Almec. Malheureusement, son intervention se solda par un échec, et les membres du conseil recommencèrent à se disputer. Enervée par de tels comportements, Satine réclama le silence. Après avoir fermement condamné les actions de ses ministres, elle ajourna la séance et quitta la pièce.

  Le soir, Satine et Padmé dinèrent ensemble, parlant du ressenti de Padmé face à la guerre. Cette dernière avoua alors qu'elle ne savait que penser, le Chancelier Palpatine affirmant que tout allait bien alors que ses propres sources affirmant le contraire. Elle avoua également que parfois, elle aimerait suivre le chemin de Mandalore. Satine lui donna alors son point de vue, expliquant que les grandes corporations commerciales et financières nuisaient au bon fonctionnement du Sénat, et que de nombreux sénateurs préféraient désormais servir leurs propres intérêts. Padmé déclara que certains sénateurs tentaient malgré tout de lutter contre la corruption, mais son ton semblait défaitiste. Satine changea alors de sujet de conversation, et proposa qu'elle et Padmé aillent visiter un nouvel hôpital le lendemain, afin de voir un lieu où le travail était bien fait.

  Cependant, le lendemain, en arrivant à l'hôpital, Satine se rendit compte que quelque chose n'allait pas, de nombreux enfants étant transportés visiblement de toute urgence à l'hôpital. Ayant interrogé un brancardier, Satine se rendit auprès du docteur Zak Zaz, chargé de gérer cette épidémie. Le médecin informa alors la duchesse que les enfants avaient été empoisonnés, mais il ne savait pas par quel moyen. Il ajouta que la situation concernait toute la planète. Cependant, les enfants contaminés venaient tous des mêmes écoles, et le médecin espérait qu'une étude de leur nourriture permettrait d'identifier l'origine du problème et de créer un antidote. Cependant, ce processus prendrait du temps, et le taux de survie des enfants risquait de diminuer d'heure en heure.

  Face à cette situation de crise, Satine et Padmé retrouvèrent le Premier Ministre Almec. Ce dernier était sceptique, pensant qu'il s'agissait d'une attaque de la Death Watch et non d'un empoisonnement. Satine n'était pas de son avis, arguant que par le passé l'organisation criminelle ne s'en prenait qu'à elle ou à des membres du gouvernement, pas à des enfants. Malgré cela, Almec refusa d'écouter la duchesse et décida d'organiser une autre réunion avec les ministres. Après le départ du Premier Ministre, Padmé avoua à Satine qu'elle ne pensait pas que la Death Watch était derrière cela. Face au manque de réactivité de son Premier Ministre, qu'elle trouvait trop préoccupé par des questions de politique, Satine décida d'intervenir personnellement.

Satine Kryze

Satine est confrontée à une épidémie dans Sundari
Image extraite du dessin animé Star Wars : The Clone Wars : Corruption


  Pour ce faire, elle convoqua ses gardes personnels. Elle leur déclara qu'elle n'avait confiance qu'en eux, et leur demanda d'enquêter sur les empoisonnements, qui touchaient désormais des centaines d'enfants. Afin de pouvoir les localiser et qu'ils restent en contact, chaque garde reçu une oreillette. Satine leur souhaita bonne chance, non sans leur rappeler que cette enquête non-officielle devait rester secrète. Quand à elle-même, la duchesse et Padmé partirent se renseigner dans des écoles d'où provenaient les enfants empoisonnés.

  Là, elles retrouvèrent le docteur Zaz, qui les informa que les tests pratiqués sur l'alimentation des élèves n'avaient rein signalés d'inhabituel. Satine demanda si les boissons avaient été vérifiées, mais Zaz lui répondit que l'eau provenait du réseau d'eau potable et ne pouvait donc pas être contaminée. Satine, apercevant que de nombreux enfants possédaient des bouteilles de thé extérieure à l'école, le fit remarquer au médecin, qui s'empressa d'en prendre une pour faire de nouveaux tests.

  Au laboratoire du professeur, alors que ce dernier faisait des tests, Satine tournait en rond, pestant contre elle-même et contre la corruption qu'elle jugeait responsable de cette situation. Le professeur l'interrompit pour lui annoncer qu'ils avaient découvert quelque chose. En effet, le thé en bouteille contenait un fort niveau de slabin, un produit normalement utilisé pour augmenter les volumes de diverses boissons, mais qui, s'il était utilisé dans de mauvaises proportions, pouvait s'avérer mortel, voire dangereux.

Satine Kryze

Satine fait analyser les boissons
Image extraite du dessin animé Star Wars : The Clone Wars : Corruption


  Accompagnés de l'intendant d'une des écoles contaminées et du docteur Zaz, les deux jeunes femmes se rendirent sur les quais afin d'étudier des relevés d'importations et de découvrir l'origine du thé contaminé. Cependant, une fois sur place, les fichiers relatifs à l'importation du thé étaient introuvables, comme si quelqu'un les avait effacés. Satine remarqua alors que l'intendant voulait leur fausser compagnie en utilisant un transport automatique mandalorien. Satine ordonna alors ces gardes qui se trouvaient non loin de l'arrêter, ce qu'ils firent sans problème en bloquant le véhicule du fuyard.

  Tenu par deux gardes et interrogé par une Satine très remontée, l'intendant avoua alors qu'il avait eut besoin de réduire les frais de l'école, et que pour se faire il avait accepté un marché qui lui permettait non seulement de diminuer les frais sur les boissons, mais également de garer un bénéfice pour lui-même. Paniqué, l'homme avoua alors tout, et donna le nom de l'homme avec qui il avait traité, un certain Siddiq, qui travaillait pour une société d'importation, et leur donna l'adresse de l'homme.

  Arrivés au bureau de l'homme, Satine, Padmé et ses gardes obtinrent les aveux de l'homme, qui avouait sans aucun scrupule avoir soudoyé l'intendant, ajoutant que c'était quelque chose de tout à fait normal dans sa branche commerciale. Malgré la colère de satine, l'homme resta calme et déclara que ses clauses commerciales le protégeait de toute poursuite. Mais, que sa conscience le ronge ou qu'il craigne qu'il n'y ait un défaut dans ses contrats, Siddiq accepta de révéler d'où provenait son thé, en l'occurrence de la planète Mooga, qui était dirigée par la Guilde du Commerce. Pour prouver ses dires, il montra à la duchesse les relevés de transport et d'importation en provenance de la planète. Puis, regardant les relevés, il informa le groupe qu'il devait y avoir une nouvelle arrivée de produits en provenance de la planète la nuit-même, et leur indiqua à quel dock il était censé se dérouler.

  Le soir même, sur le dock en question, Satine, Padmé et un garde virent des contrebandiers Moogans et Gotals atterrirent et décharger leur cargaison de thé après avoir soudoyé un officier des douanes qui semblait être habitué à de telles actions. Choquée que ces crimes puissent avoir lieu aussi aisément, la duchesse décida de poursuivre l'enquête afin de voir jusqu'où allait la corruption au sein de son administration.

  Pour ce faire, elle convoqua le capitaine des officiers de douane, qui se refusa de croire ce que la duchesse lui disait, persuadé que les docks étaient étroitement surveillés et dépourvu de corruption. Ce n'est que lorsque Satine suggéra qu'il était peut-être impliqué que le capitaine accepta de se rendre sur place pour enquêter. Le capitaine, Padmé, satine et plusieurs de ses gardes personnels, se rendirent alors sur les quais.

Satine Kryze

Satine et ses gardes attaquent les Moogans
Image extraite du dessin animé Star Wars : The Clone Wars : Corruption


  La présence d'agents de la douane qui semblaient surveiller un entrepôt intrigua Padmé, qui fit remarquer ceci à Satine. Celle-ci questionna le capitaine sur les raisons de la présence des gardes à cet endroit, mais celui-ci affirma ne pas être au courant. Le petit groupe se dirigea vers les gardes, et le capitaine leur demanda d'ouvrir les portes de l'entrepôt, mais les deux hommes refusèrent, déclarant qu'ils avaient reçu des ordres stricts. Même lorsque Satine le leur ordonna, les deux hommes refusèrent et tentèrent d'agresser la jeune femme, qui n'échappa à l'arme de l'un d'eux que grâce à l'intervention du capitaine, qui les assomma.

  Les gardes de Satine arrêtèrent alors les deux hommes, et le capitaine ouvrit l'entrepôt…laissant apparaître un laboratoire secret dans lequel des scientifiques mandaloriens distillait du thé contaminé en compagnie de Moogans et de Gotals. Pris au piège, les contrebandiers ouvrirent le feu, abattant deux des gardes de Satine. Le capitaine protégea la duchesse, la mettant à l'abri derrière des caisses, où elle fut rejointe par Padmé et ses gardes survivants.

  Les gardes et le capitaine prirent alors d'assaut la pièce, mais le capitaine fut blessé. Heureusement, les autres gardes et Padmé abattirent la majorité des contrebandiers et capturèrent les autres, ainsi que les deux scientifiques. Une fois cela fait, Satine, dans un accès de colère ordonna que le bâtiment soit brulé, afin qu'il ne reste plus de traces de cette conspiration qui avait couté cher au peuple de Mandalore.

  Suite à cela, Satine et Padmé firent leur rapport au Premier Ministre Almec. La duchesse l'informa alors qu'elle avait commandé des chargements d'antidotes pour soigner les enfants malades. Lorsqu'Almec déclara qu'il était heureux que cette affaire soit terminée, Satine s'énerva de nouveau, déclarant que ce n'était pas terminé. La corruption était encore présente sur Mandalore, et c'était en grade partie à-cause de son gouvernement. Le Premier Ministre assura alors la duchesse qu'il allait créer une commission pour approfondir l'affaire.

  Quelque temps plus tard, Padmé quitta la duchesse, probablement pour regagner Coruscant. Avant de partir, elle rassura son amie, mais Satine lui fit part de ses craintes, les personnes chargées de l'enquête demandée par Almec pouvant très bien être également corrompus. Satine suggéra alors que la venue d'un Jedi pourrait être profitable pour Mandalore, afin de mener une enquête parallèle exempte de corruption. La sénatrice de Naboo lui assura qu'elle s'entretiendrait avec Maître Yoda, et demanda à son amie de ne pas perdre espoir. Reprenant un peu confiance en l'avenir, Satine observa alors son amie quitter la planète, attendant impatiemment la venue d'un émissaire Jedi.

Satine Kryze

Satine confie son neveu et ses amis à Ahsoka Tano
Image extraite du dessin animé Star Wars : The Clone Wars : L'académie


  Cette arrivée ne se fit pas attendre longtemps, le Conseil des Jedi envoyant rapidement, sous prétexte de vouloir enseigner à la jeunesse mandalorienne qui constituerait les futurs politiciens les dangers de la corruption, un émissaire en la personne d'Ahsoka Tano, la padawan du Chevalier Jedi Anakin Skywalker. Cette arrivée inquiéta cependant le Premier Ministre Almec, qui craignait que la façon de voir des Jedi ne diffère énormément de celle des Mandaloriens. Anakin laissa donc sa padawan sur Mandalore, mais celle-ci dut lui laisser son sabre-laser, les étrangers n'étant pas autorisés à porter des arme sur la surface de la planète.

  Cependant, dès le lendemain, alors qu'elle se trouvait dans ses appartements, Satine reçut la visite de son neveu Korkie, étudiant à l'académie de Sundari auprès d'Ahsoka, accompagné de ses camarades Amis, Soniee et Lagos. Ceux-ci l'informèrent alors qu'ils avaient menés une petite enquête, et s'étaient rendu compte que la crise de pénurie alimentaire dans laquelle se trouvait Mandalore était en réalité montée de toute pièce par certaines personnes. Satine leur demanda de ne pas se mêler de cette affaire et de la laisser s'en occuper, ne voulant pas que des adolescents soient impliqués dans une affaire qui pourrait mal tourner. Mais il fort probable que la duchesse ne crut pas Korkie et ses amis, supposant que ceux-ci prenaient un peu trop au sérieux les cours qu'ils recevaient en classe.

  Mal lui en prit car le soir même, Satine fut enlevée par des gardes corrompus, qui tuèrent tout les gardes de la duchesse qui tentèrent de s'interposer. Puis, ils l'emmenèrent à la prison de Sundari, où elle fut placée dans un quartier de haute vigilance. Là, la duchesse se rendit compte de l'importance de la corruption qui empoisonnait son monde, puisque celui qui dirigeait le marché noir n'était autre que son Premier Ministre, Almec. Ce dernier lui révéla alors son plan, qui consistait à faire passer la duchesse comme la responsable de la catastrophique situation dans laquelle se trouvait la planète, et ainsi la remplacer à la tête du gouvernement.

Satine Kryze

Satine sait maintenant qu'Almec est le traître
Image extraite du dessin animé Star Wars : The Clone Wars : L'académie


  Quelques heures plus tard, Satine fut libérée de sa prison par Ahsoka, venue à son secours. Mais la duchesse eut à peine le temps de lui dire qu'il s'agissait d'un piège qu'Almec et ses gardes apparurent, encerclant les deux femmes. Après avoir maîtrisé la padawan, Almec voulut forcer Satine à signer un acte dans lequel elle admettait avoir trahi Mandalore. Mais la duchesse, malgré les tortures qui lui furent infligées par des décharges électriques, refusa de signer ce traité.

  Pour faire plier la duchesse, Almec fit venir Korkie, Amis, Soniee et Lagos, arrêtés peu de temps auparavant car ils avaient commis l'erreur de confier leurs soupçons au Premier Ministre, et menaça de les torturer jusqu'à ce que Satine accepte les termes du contrat. Heureusement, Ahsoka parvint à retourner la situation avec l'aide des quatre cadets, maîtrisant les gardes, enlevant son collier électrique à la Satine et le plaçant autour du cou d'Almec, l'obligeant à se rendre.

  Satine appela alors ses gardes, qui arrêtèrent les policiers au service d'Almec. Quand à ce dernier, il prit la place de Satine dans la cellule de haute sécurité. Satine avoua alors à Ahsoka qu'elle avait en réalité demandé l'aide des Jedi car elle savait qu'elle ne pourrait résoudre seule le problème de corruption de son gouvernement.

Satine Kryze

Satine et son neveu remercient Ahsoka
Image extraite du dessin animé Star Wars : The Clone Wars : L'académie


5. Symbole de paix. [haut]



  Finalement, le gouvernement de Mandalore fut purgé de ses éléments corrompus, et Satine put de nouveau travailler de manière efficace pour sortir Mandalore de la crise. Par la même occasion, la duchesse profita de son statut de neutralité pour accueillir la première réunion entre des politiciens des deux partis, dans le but de trouver une solution pacifique au conflit. Ainsi, les Sénateurs Padmé Amidala, Bail Organa et Mon Mothma pour la République, ainsi que les Sénateurs Voe Atell, Bec Lawise et Amita Fonti pour les Séparatistes, furent accueillis à Sundari, dans la salle d'audience de la duchesse.

  Alors que les négociations venaient juste de commencer, elles furent interrompues par l'entrée de Lux Bonteri, le fils de feue Mina Bonteri. Celui-ci demanda alors à prendre la parole, ce que Satine accepta. Le jeune adolescent accusa alors le Comte Dooku d'avoir causé l'attentat au cours duquel sa mère avait été tuée quelques mois plus tôt. Suite à ces déclarations, les sénateurs séparatistes ordonnèrent son arrestation, et le jeune homme fut emmené par des droïdes commandos. Satine tenta de les en empêcher, mais la Sénatrice Atell ne la laissa pas faire, arguant qu'il s'agissait d'une affaire interne au Sénat Séparatiste, et que la duchesse n'avait pas son mot à dire. La dirigeante de Mandalore vit alors partir le jeune garçon, craignant pour sa vie, Dooku ayant la mauvaise réputation de se débarrasser de ceux qui le dérangeait. Les négociations reprirent par la suite, mais elles ne furent vraisemblablement pas fructueuses.

  Quelques temps plus tard, la duchesse apprit la mort de son ami Obi-Wan Kenobi. C'est avec une immense peine qu'elle rejoignit alors Coruscant, afin d'assister avec un comité réduit comprenant notamment Padmé, Anakin, Ahsoka et plusieurs membres du Conseil des Jedi, aux funérailles du Maître Jedi. Cependant, ces funérailles n'étaient pas réelles, Kenobi ayant simulé sa mort afin de pouvoir prendre la place de Rako Hardeen dans le but d'éviter un attentat contre le Chancelier Palpatine. Satine fut probablement fortement soulagée d'apprendre la vérité lorsque la mascarade prit fin.
Informations encyclopédiques
Satine Kryze
Nom
Satine Kryze
Espèce
Lieu de naissance
Date de décès
-19
Lieu de décès
Taille
1,77 m
Fonctions
Duchesse de Mandalore
Vaisseau
Affiliation
Interprété par
Anna Graves

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
26/04/2010

Date de modification
17/05/2019

Nombre de lectures
19 962


Note de la fiche
2 membres ont noté la fiche "Satine Kryze" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.