Sebulba


Sebulba était l'un des meilleurs pilotes de Podracer de son temps.

  Né sur la planète des Dugs, Malastare, dans le petit village de Pixwilto, Sebulba fut poussé par l'avarice et un désir excessif d'échapper à l'existence monotone de ses origines à faire carrière dans le Podracing. Etant dug, il a très mauvais caractère et est une brute : un avantage dans le Podracing.

  Malgré un certain talent, Sebulba réalise bientôt qu'il n'arrivera jamais à atteindre le haut des classements honnêtement. Il se met donc à bricoler son podracer et à l'équiper de lance-flammes, vibrolames, et autres armes proscrites du podracing. Mis à part quelques rares exceptions où il se sent le besoin de saboter le podracer d'un adversaire, Sebulba préfère les moyens ingénieux ... et cruels : son plaisir est d'éliminer les autres concurrents pendant la course (couper les câbles qui tiennent le pod aux moteurs, jeter des morceaux de métal dans les moteurs adverses pour les faire exploser, etc.), et tout ça, bien sûr, loin des droïdes-caméra.

  Le raisonnement du Dug était juste : il se met rapidement à acquérir une certaine renommée. Les fans savent que si Sebulba participe à une course, il risque d'y avoir des accidents. Mais le Dug, gagnant de l'argent, met toutes les chances de son côté : il achète deux moteurs Plug-F Mammoth de plus de sept mètres de long ! Il existe des normes de taille pour les moteurs que Sebulba dépasse certainement, mais personne ne s'approche trop de cette question : il a fait sa réputation. Ses «efforts» sont finalement couronnés de succès : il devient vite une figure du podracing, gagnant à plusieurs reprises la Classique de la Boonta Eve, sur Tatooine, course connue des fans pour son haut taux de mortalité (environ 50%).

  Avec la réputation, vient l'argent : le podracing fait de lui un Dug riche. Même si presque tous ses gains passent dans l'amélioration de son podracer, il ne néglige pas son propre confort : c'est ainsi qu'il s'achète deux jumelles Twi'lek pour lui servir de masseuses, mais aussi pour énerver les autres concurrents ; ainsi qu'une chaise de massage spécialement adaptée à sa morphologie.

  Mais le podracing n'est pas sa seule activité lucrative : le Dug trempe également dans l'esclavage, utilisant son identité de coureur comme couverture pour passer de la «marchandise» d'un monde à l'autre. Il va même jusqu'à employer des hommes de main abyssins ou sakiyans pour enlever des enfants qu'il revend ensuite avec de gros bénéfices.

  Il connait bien le jeune Anakin Skywalker pour avoir couru plusieurs fois avec lui et sait qu'il ne représente pas une menace. Il se trompe. 32 années avant la Bataille de Yavin, à l'occasion de la Classique de la Boonta Eve, Watto fait courir Anakin avec le podracer d'un étranger qui manage le jeune homme. L'enfant cale dès le départ, Sebulba ne s'inquiète pas : comme d'habitude, le gamin sortira de la piste ou foncera dans un rocher. Pour le Dug, la course se passe bien ; comme à son habitude, il élimine plusieurs concurrents qui s'approchent trop de son podracer, et fonce, une fois de plus, vers la victoire. Mais Anakin revient le coller et il le pousse sur la rampe de sécurité. Anakin s'en sert et décolle au maximum de ses répulseurs, pour finalement retomber juste devant Sebulba. Le Dug, surpris, essaye, avec ses moteurs trois fois plus gros que ceux d'Anakin, de sectionner ses câbles en les percutant, mais sans résultat. Anakin se met alors à faire de même en collant son podracer contre celui de Sebulba : c'est à celui qui cassera en dernier. C'est le Dug qui est vaincu à ce petit jeu : ses moteurs se détachent de son engin qui se met à rouler, en feu. Ayant beaucoup de chance, comme à son habitude, Sebulba s'en sort vivant, mais il a perdu la course.

  Après la course, il vient voir l'étranger qui a managé Anakin pour lui acheter le podracer que l'enfant a construit. Il continua à courir avec ce podracer, le repeignant en orange (la couleur de son ancien podracer), avec lequel il gagna la Classique de la Vinta Harvest sur Malastare, son monde natal. On ignore ce qu'il devint par la suite.

  Une rumeur dit que son petit-fils, Pugwis, a suivi ses traces dans le podracing, mais rien n'est confirmé...
Informations encyclopédiques
Sebulba
Nom
Sebulba
Espèce
Lieu de naissance
Fonctions
Pilote de Podracer
Armes
Tricherie, coups bas, sabotage
Vaisseau
Affiliation
Indépendant

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
24 512


Note de la fiche
2 membres ont noté la fiche "Sebulba" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
  • Starwars.com - Databank
  • Dossiers Officiels Atlas
  • Star Wars Episode I : La Menace Fantôme

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.