Anakin Skywalker


Anakin Skywalker, héros de la République durant la Guerre des Clones, fut l'élève du Maître Jedi Obi-Wan Kenobi, avant de céder au Côté Obscur et devenir Dark Vador, causant la mort de sa femme, Padmé Amidala

  Fils de Shmi Skywalker, une esclave, Anakin a passé les dix premières années de sa vie sur la lointaine et aride Tatooine, dans la boutique de pièces détachées de leur maître, Watto. Expert en mécanique, Anakin est également très doué en pilotage. Il participe à quelques courses de Pods, à bord d'un engin qu'il a lui-même conçu et fabriqué dans l'atelier de son maître.

  Lorsque Qui-Gon Jinn, un Maître Jedi, pénètre dans la boutique de Watoo, Anakin est loin de se douter du tournant que sa vie va prendre. Fasciné par le potentiel du garçon, le Maître Jedi décide de le prendre avec lui. Il l'amène sur Coruscant, devant le Conseil Jedi pour le prendre officiellement comme Padawan, ce que l'assemblée refuse en raison de l'âge déjà avancé d'Anakin.

  Qui-Gon, allant contre les ordres du Conseil, décide néanmoins de prendre Anakin sous son aile. Malheureusement le Maître Jedi est bientôt tué lors d'un violent combat contre un Seigneur Sith du nom de Dark Maul. C'est alors l'élève de Qui-Gon, Obi-Wan Kenobi, qui reprend le flambeau. Lors de la bataille de Naboo, Anakin devient un héros en détruisant le vaisseau-amiral de la Fédération du Commerce. C'est à l'occasion de cette crise qu'il rencontre Padmé Amidala, la Reine de Naboo, dont il tombe amoureux.

  Pendant les 10 années qui vont suivre, Anakin va grandir aux côtés de son nouveau maître, devenant chaque jour plus puissant, malgré une impatience et une arrogance latentes. A l'occasion de la crise séparatiste, Anakin revoit pour la première fois depuis 10 ans Padmé Amidala, devenue Sénatrice pour Naboo. Chargé de protéger cette dernière des attentats qui la visent, Anakin avoue finalement ses sentiments à la jeune femme, qui en retour lui avoue également éprouver les mêmes sentiments pour lui.

  Et c'est ensemble qu'ils décident de revenir sur Tatooine, en raison des fréquents cauchemars d'Anakin, dans lesquels il voit sa mère souffrir. Arrivés sur les lieux, ils apprennent que Shmi a été affranchie, et s'est mariée avec un fermier du nom de Cliegg Lars. Malheureusement, quelques semaines auparavant la jeune femme a été capturée par une bande d'Hommes des Sables. Anakin part immédiatement à son secours, mais arrive trop tard : sa mère meurt dans ses bras. Ivre de colère, le jeune Padawan se laisse aller au Côté Obscur et élimine toute la bande de nomades.

  Peu après, recevant un appel de détresse d'Obi-Wan, émanant de la planète Géonosis, Anakin et Padmé partent à son secours. Ensemble ils participent à la fameuse bataille de Géonosis, qui marque le début de la Guerre des Clones.

  Revenus sur Naboo, et contrevenant aux principes de l'Ordre Jedi, Padmé et Anakin se marient. Ils auront ensemble deux enfants : Luke et Leia, dont l'existence sera cachée par Padmé à son mari, qui sera devenu entretemps Dark Vador, le Seigneur Noir des Sith.


Actualités en relation

Panini Comics : Sortie de Dark Vador - Le Seigneur noir des Sith T1

Sortie aujourd'hui même de Dark Vador - Le Seigneur noir des Sith T1, une parution de la rubrique Comic. La date prévue est donc le 04/07/2018. Description officielle : Anakin Skywalker appartient au passé. En se tournant vers...


Delcourt : Sortie de Luke Skywalker - L'Arme du Jedi

Sortie aujourd'hui même de Luke Skywalker - L'Arme du Jedi, une parution de la rubrique Comic. La date prévue est donc le 13/06/2018. Description officielle : Luke Skywalker est le héros de la Rébellion depuis...


Holonet : Chère communauté...

Chère communauté, chers fans de Star Wars. Je ne sais même pas comment commencer cette actualité tant le sujet me paraît complexe à aborder avec toi, mais aussi parce que je n'aurais jamais pensé un jour être l...


Holonet : Gagnez une clé GOG pour Star Wars Episode I Racer !

On vous en parlait hier, avec l'arrivée du May The 4th demain, les actualités Star Wars ne manquent pas. Des dédicaces, des soirées, des soldes... Bref, il y en a pour tout le monde. Et c...


Forces of Destiny : La minisérie est de retour avec huit nouveaux épisodes !

Sitôt la série Star Wars Rebels définitivement achevée, voilà que Lucasfilm nous propose aujourd'hui d'enchainer avec le retour de Forces of Destiny (Forces du Destin, en VF), la minisérie d'animation de Lucasfilm ! Et...


Informations encyclopédiques
Anakin Skywalker
Nom
Anakin Skywalker
Espèce
Date de naissance
39 avBY
Lieu de naissance
Inconnu
Date de décès
4 apBY
Lieu de décès
Taille
1.85 m
Fonctions
Jedi
Armes
Affiliation
Interprété par
Jake Lloyd (Episode I), Hayden Christensen (Episodes II et III), David Prowse (Episodes IV, V, VI), Sebastian Shaw (Episode VI)

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
204 172


Note de la fiche
8 membres ont noté la fiche "Anakin Skywalker" 3.5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
  • Star Wars Episode I : La Menace Fantôme
  • Star Wars Episode II : L'Attaque des Clones
  • Star Wars Episode III : La Revanche des Sith
  • Star Wars Episode IV : Un Nouvel Espoir
  • Star Wars Episode V : L'Empire contre-attaque
  • Star Wars Episode VI : Le Retour du Jedi
  • The Clone Wars S01E02 - Rising Malevolence
  • The Clone Wars S01E03 - Shadow of Malevolence
  • The Clone Wars S01E04 - Destroy Malevolence
  • The Clone Wars S01E06 - Downfall of a Droid
  • The Clone Wars S01E07 - Duel of the Droids
  • The Clone Wars S01E11 - Dooku Captured
  • The Clone Wars S01E12 - The Gungan General
  • The Clone Wars S01E13 - Jedi Crash
  • The Clone Wars S01E14 - Defenders of Peace
  • The Clone Wars S01E15 - Trespass
  • The Clone Wars S01E16 - Hidden Enemy
  • The Clone Wars S01E17 - Blue Shadow Virus
  • The Clone Wars S01E18 - Mystery of a Thousand Moons
  • The Clone Wars S01E19 - Storm over Ryloth
  • The Clone Wars S01E20 - The Innocents of Ryloth
  • The Clone Wars S01E21 - Liberty on Ryloth

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire
Anakin Skywalker

Anakin Skywalker était considéré comme l'Elu, le Jedi devant ramener l'équilibre à la Force, et l'un des plus puissants Chevaliers de son temps.

  L'histoire de la galaxie toute entière semblait intimement liée à celle d'un seul être, parmi les milliards d'habitants qu'elle compte. Du moins durant la période pendant laquelle cet individu vécut. Avant même sa naissance, des présages, sous la forme d'une prophétie, annonçaient la naissance d'un Elu, plus présent que quiconque dans la Force, et qui allait bouleverser le destin même de la galaxie. Longtemps après sa mort, son héritage garderait une influence considérable sur le monde qu'il laissa.

Anakin Skywalker
Anakin Skywalker, chevalier Jedi


  Anakin Skywalker vit le jour sur Tatooine , planète désertique sans intérêt, en tant qu'esclave de naissance, dans un environnement des plus hostiles qui semblait le condamner à une existence morne et austère, sans la moindre échappatoire possible. Il était né, vivrait, et mourrait en esclave. Sans jamais voir un autre ciel que celui des deux soleils de Tatooine. Telles étaient les apparences, celles d'une vie des plus insignifiantes et vaines dans les zones reculées de la Bordure Extérieure .
  Pourtant, avant même sa naissance, Anakin s'était affranchi de sa condition d'être insignifiant et perdu dans une masse galactique informe, pour se promettre au destin le plus exceptionnel qui fut : Anakin naquit de Shmi Skywalker, esclave de Gardulla la Hutt, sur Tatooine.

I. Esclave dans le désert [haut]



  Cette naissance, en elle-même, s'avéra des plus énigmatiques : Anakin n'avait pas de père. Selon les mots de Shmi elle-même au chevalier Jedi Qui-Gon Jinn, elle l'avait "porté", "mis au monde", "élevé", et ne se l'"explique pas". Il est très difficile de savoir réellement ce que Shmi voulut vraiment dire, et il est peu probable que la lumière soit jamais faite sur un tel mystère. Mais, à l'en croire, Anakin serait donc bien le fruit d'une immaculée conception. Le Maître Jedi lui-même s'en persuada, Anakin aurait été conçu par la Force elle-même. Si rien ne permit jamais de confirmer, ou d'infirmer cette hypothèse, une chose est sûre : la Force était plus présente en lui qu'en quiconque dans la galaxie, du moins à cette époque : Anakin était né comme l'être le plus lié à la Force de son temps, au point d'être possiblement une création pure de la Force elle-même.

Anakin Skywalker
Anakin enfant, esclave sur Tatooine


  L'enfance d'Anakin, malgré sa condition des plus restrictives, dévoila déjà une infime part de ses extraordinaires capacités : l'enfant s'avérait naturellement doué pour le bricolage, et aimait jouer davantage avec la mécanique de machines complexes qu'avec des jouets de son âge. Par "doué", il convient de comprendre qu'Anakin avait pratiquement achevé de construire un module de course de très haute performance ainsi qu'un droïde de protocole entièrement opérationnel, à ses neuf ans, sans compter toute l'aide qu'il fournit à son nouveau propriétaire, un Toydarien du nom de Watto. Ce dernier, sévère mais juste, et loin d'être stupide, avait parfaitement décelé que son esclave avait des dons peu communs.
  En outre, Anakin savait piloter. Là encore, il s'agissait de piloter des modules de courses, dans des compétitions si rapides et effrénées qu'on admettait généralement que les humains n'étaient normalement pas capables d'y participer, faute de réflexes et de résistance physique suffisante.   Pourtant, loin de s'y conformer, Anakin avait régulièrement concouru, y compris contre son rival de toujours et champion incontesté de Tatooine, Sebulba.
  La vie d'Anakin prit un tournant alors qu'il travaillait dans la boutique de son propriétaire toydarien ferrailleur : un groupe de fugitifs, formé d'un vagabond en poncho du désert, d'une jeune fille en tenue grossière, ainsi que, moins commun, d'un Gungan de Naboo et d'un astromécano étrangement propre. Le vagabond, au nom du groupe, cherchait un hyperdrive de rechange pour son vaisseau endommagé. Alors que celui-ci et le ferrailleur débattirent en négociation dans l'arrière-boutique avec le droïde, le Gungan et la jeune femme restèrent en compagnie d'Anakin, qui fit rapidement connaissance avec Padmé.

Anakin Skywalker
Première rencontre entre Anakin et Padmé


  Après des négociations infructueuses, le groupe reparti. Anakin se vit donner un congé par son maître : coïncidence ou truchement de la Force, ceci permit à Anakin de rentrer et de rencontrer de nouveau le groupe, au moment où le Gungan dût en découdre avec un Dug, bien connu du jeune garçon : le brutal Sebulba, champion incontesté des courses de modules de Tatooine malmenait le pauvre Jar Jar. Anakin mit fin à la dispute, remercié par le vagabond. Anakin les accompagna à un marché, et c'est là que le jeune garçon remarqua le sabre laser à la ceinture du vagabond. Test délibéré ou inattention de Qui-Gon Jinn, quoiqu'il en fût Anakin devina immédiatement, ses talents innés aidant, qu'il avait en fait affaire à un chevalier Jedi. Ceux dont il avait entendu les contes auprès des pilotes de passage et dont il enviait la vie pleine d'aventures.
  Lorsqu'une tempête des sables s'abattit sur Mos Espa, le groupe dut trouver un abri. Anakin proposa spontanément sa maison. Anakin en profita pour montrer un de ses chefs-d'œuvre de bricolage à sa nouvelle amie Padmé : le droïde C-3PO. Nul n'aurait deviné les services que celui-ci prodiguerait à l'avenir à la reine incognito. Le droïde, inachevé et pourtant très réussi, fit également la connaissance de l'astromécano R2-D2 qui deviendrait plus tard son acolyte inséparable.
  C'est en échangeant à table qu'Anakin dit à Qui-Gon avoir deviné la vérité sur son identité. Qui-Gon comprit très vite que le garçon serait vain à duper. Il s'en suivit la décision d'Anakin de venir en aide à ses hôtes en gagnant la prochaine course de modules : les gains leur permettraient d'acheter l'hyperdrive de Watto dans la monnaie que celui-ci réclamait.
La tempête passée, c'est ensuite son module de course qu'Anakin montra à Padmé et ses amis. Tous mirent la main à la pâte pour assister le jeune garçon. S'en suivit également la discussion où Shmi révéla les origines mystérieuses et les dons prodigieux dont était doté le garçon : ces dons se rapprochaient également des pouvoirs Jedi que conféraient la Force à ces derniers.

Anakin Skywalker
Anakin et ses compagnons règlent de derniers détails sur son podracer avant le test.


  À la nuit tombée, Anakin s'était coupé le bras : sous prétexte de le soigner, Qui-Gon lui fit une prise de sang, en cas d'infection. En réalité, le maître Jedi attendit qu'Anakin aille se coucher pour contacter son padawan Obi-Wan pour analyser l'échantillon. Celui-ci rapporta à son maître, non sans effarement, un taux de midi-chlorien supérieur à vingt-mille. Les midi-chloriens, organites présents dans toute cellule vivante, assuraient le lien, le dialogue, entre tout être vivant et la Force elle-même. Dans de rarissimes cas, un taux élevé conférait au porteur des capacités particulières, des pouvoirs, révélant un lien fort avec la Force. Mais aucun de ces cas n'approchait la situation d'Anakin, qui surpassait les Jedi les plus émérites de l'époque, Yoda compris. Dès lors, les impressions de Qui-Gon sur le caractère unique du garçon ne cesseraient de s'intensifier, de même d'ailleurs que sa sympathie à son égard.

Anakin Skywalker
Qui-Gon s'apprête à tester le taux de midi-chloriens d'Anakin par une prise de sang.


  Le lendemain, Qui-Gon prit la décision auprès de Watto de parier non seulement les pièces dont il avait besoin, mais également Anakin lui-même. Après tout, en tant qu'esclave et propriété, n'était-il pas pariable ? C'est plus exactement son affranchissement que Qui-Gon négocia : il en était persuadé, lui qui n'était certes pas venu pour libérer les esclaves, il lui fallait à tout prix repartir avec le garçon.
  Cependant, pour Watto également, Anakin importait. Parier un esclave ne le dérangeait pas en soi, mais entre une mère certes robuste mais vouée à vieillir, et un garçon encore tout jeune et suffisamment doué pour qu'un étranger Jedi s'y attache, le choix était vite fait : Watto ne voulait pas se séparer de son esclave. Hélas pour lui, même un dé pipé pour trancher ne fit pas le poids face à la Force, et le "hasard" donna raison au Jedi, au dam du Toydarien.
  Watto se consolerait en partant du principe que Sebulba gagnerait, ce qui ne changerait pas grand-chose. Il précisa néanmoins qu'il ne doutait pas des talents d'Anakin, croyant "beaucoup en ce petit", et qu'il faisait "honneur à [son] espèce".

Anakin Skywalker
Anakin prêt à démarrer


  Lors de la course de la Boonta, peu étaient au courant des capacités d'Anakin, et parmi eux, seul son propriétaire misait contre lui. L'annonceur bicéphale annonça sobrement un "concurrent de dernière minute, indigène". Padmé, Shmi, Qui-Gon et Jar Jar prirent place sur une plateforme surélevée pour suivre la course. R2, C-3PO, Kitster et un autre ami  d'Anakin appelé Wald, esclaves eux aussi, durent se contenter du dangereux bord de piste.

  Le droïde de protocole eut toutefois l'honneur de porter l'étendard de Skywalker. Pendant ce temps, Qui-Gon briefa Anakin pour la course, lui conseillant implicitement de se fier à la Force : "Ressens, ne pense pas, fie-toi à ton instinct". Peu après, c'est Jabba le Hutt, présidant la course toute entière, qui prononça le départ imminent.

Anakin Skywalker
La grille de départ. Le pod d'Anakin est au second rang, au centre.


  Alors que les moteurs chauffaient, le Hutt lança le top départ. Hélas pour Anakin, son concurrent Sebulba avait saboté ses moteurs : ceux-ci ne démarrèrent pas. Anakin parvint à réparer la panne au bout de quelques secondes, ce qui est un temps perdu monstrueux vu les vitesses atteintes par les modules.
  Lors du premier tour de la course, Anakin parvint néanmoins à remonter certains de ses concurrents. Anakin manqua de très peu de se voir pris dans l'explosion de Ratts Tyerell dans une grotte. Il restait encore pourtant beaucoup de distance à rattraper sur Sebulba et un long silence sépara les deux passages de la ligne d'arrivée. Sebulba avait indirectement facilité le travail en éliminant sournoisement divers concurrents, Mawhonic en premier lieu.

  Le second tour fut une épreuve pour le jeune garçon : il parvint à doubler Gasgano ainsi que Teemto Pagalies, non sans effort vu la hargne que ses concurrents lui opposèrent. Remontant son avance, il se retrouva en 3e position, derrière Sebulba puis Mars Guo, un excellent score vu son départ. Malheureusement, Sebulba fit encore des siennes et élimina Guo d'un clou dans son moteur : en esquivant l'accident, Anakin perdit l'un des câbles de ses moteurs, et son pod partit en vrille. Contre toute attente, l'Humain parvint encore à se rétablir, usant avec ingéniosité d'un aimant pour rattraper sa jonction détachée. Il avait alors perdu beaucoup de places dans les classements. Et pourtant, l'extraordinaire petit podracer d'Anakin fit montre de toutes ses capacités pour combler à nouveau son retard et au-delà : Anakin était deuxième derrière Sebulba quand, juste derrière lui, Pagalies fut abattu par les pillards Tusken embusqués.
  Au troisième et dernier tour, Sebulba avait tellement d'avance qu'il semblait être le dernier coureur encore en lice… Exception faite de Skywalker qui lui collait littéralement le train. Dans un passage élargi, Anakin parvint même à se positionner flanc à flanc avec le Dug. Mais en termes de force brute, son petit pod ne faisait pas le poids face au mastodonte de Sebulba : ce dernier percuta Anakin pour le rabattre sur une rampe de service en côte, sur le bord de la piste, et le fit décoller bien plus haut que ce pourquoi un module était conçu. Ce à quoi Sebulba ne s'attendait pas, c'est qu'Anakin en profita justement pour accélérer : usant de la vitesse de chute après avoir décollé, Skywalker parvint à doubler le Dug par le haut et à lui voler la première place. Fou de rage, Sebulba n'avait pas dit son dernier mot : il colla Anakin avec toute la brutalité de son pod, plus décidé à le réduire en pièces qu'à le doubler simplement.

Anakin Skywalker
Anakin se fait dangereusement talonner par Sebulba.


  Au même moment, le sabotage de Sebulba se fit de nouveau sentir : la pièce qu'il avait cassée s'envola, et le moteur droit d'Anakin commença à fumer anormalement : le moteur était en train de se noyer. Le nuage noir ne manqua pas d'étouffer le Dug qui s'écarta pour repasser devant. Anakin usa de toutes ses ressources et ses efforts finir par payer : le moteur repartit, et Skywalker s'élança de plus belle, rattrapant son retard, encore une fois, et se retrouvant une fois de plus au coude à coude avant la ligne d'arrivée. Mais cette fois-ci, lorsque le Dug tenta de le percuter, Anakin n'esquiva pas : au contraire il garda le contact avec le module du Dug, et les deux se retrouvèrent accrochés. Même le commentateur releva l'attitude insensée d'Anakin. Mais Anakin avait le pod le plus rapide, à défaut du plus puissant : au dernier moment, Anakin alluma son booster, lui faisant prendre le large, et arrachant au passage les câbles de Sebulba. Ce dernier alla s'écraser sur le sable. Anakin était victorieux.

Anakin Skywalker
Anakin au coude à coude avec Sebulba


  Dans la liesse générale, ce fut Qui-Gon qui porta sur son épaule Anakin, que tous acclamèrent. Par la suite, Anakin revendit son module, fier de montrer à sa mère l'argent gagné. Mais à sa grande surprise, Qui-Gon lui annonça également son affranchissement. Anakin était libre de partir et de devenir un Jedi comme Qui-Gon. Les adieux à sa mère furent aussi brefs qu'éprouvants, mais celle-ci insista pour que son fils quitte Tatooine, même sans elle.
  Sur le trajet du vaisseau, cependant, Qui-Gon et Anakin furent attaqués par un guerrier à la peau rouge, tatoué et vêtu de noir, maniant un sabre laser écarlate. Un bref duel s'ensuivit entre Dark Maul et Qui-Gon, ce dernier réussissant à s'échapper à bord de la nef Naboo réparée. Epuisé malgré la brièveté du duel, Qui-Gon vit accourir Obi-Wan et Anakin, et en profita pour les présenter.

Anakin Skywalker
Anakin, son futur maître, son futur droïde attitré auprès de Qui-Gon


  Arrivé à Coruscant, Anakin fut invité à suivre Padmé dans les appartements de Palpatine, qui dans un premier temps ignora en apparence le garçon. Qui-Gon et Obi-Wan, de leur côté, exposèrent la situation au Conseil Jedi : outre un guerrier ressemblant étrangement à un Sith, ils évoquèrent une rencontre sur Tatooine, un garçon si présent dans la Force que la Force aurait bien pu le concevoir elle-même, du moins à ce qu'en disait Qui-Gon. Les membres du Conseil, Yoda compris, demandèrent à Qui-Gon son avis sur une antique prophétie : un élu qui ramènerait l'équilibre dans la Force, sans qu'il soit mentionné à quoi "élu" et "équilibre" faisaient allusion. Il est à noter un contexte particulier à l'époque : bien que les Sith aient vraisemblablement disparu depuis mille ans aux dires de Ki-Adi Mundi, les Jedi étaient en déclin, tels qu'ils le confesseraient plus tard. De moins en moins clairvoyants dans la Force, de plus en plus arrogants pour certains membres, et au service d'une République Galactique de plus en plus dénoncée pour sa corruption et son inertie latente.  Yoda vit clair en Qui-Gon : ce dernier était convaincu que l'Elu était Anakin. Plus diffuse était la signification d'"équilibre à restaurer".

Anakin Skywalker
Anakin devant le Conseil Jedi


  Anakin rencontra le Conseil. Il passa avec un succès prodigieux les tests pour déceler son potentiel, mais les membres le jugère inapte à la formation : trop vieux, Anakin était déjà en proie à des émotions négatives dont les futurs Jedi étaient d'ordinaire préservés dès le berceau par l'enrôlement prématuré. Anakin avait vécu 9 ans esclave, dans des conditions très dures avec pour seul réconfort l'amour de sa mère. Sa mère qui aujourd'hui lui manquait, et qu'il avait peur de perdre. Yoda lui enseigna alors que cette peur compromettait sa formation, car elle était le premier pas vers le Côté Obscur de la Force. Si l'enfant avait peur, il courait un risque : d'être tenté de suivre cette peur, ce qui le détournerait de la voie des Jedi.
  Qui-Gon défendit tant bien que mal son protégé, convaincu de l'impératif que représentait son destin de Jedi. Mais le retour inopiné de la Reine Amidala, au service de laquelle il était toujours affecté, ajourna le débat.
  Au moment de décoller, Qui-Gon expliqua la situation : Anakin ne pouvait être formé, mais rien ne l'empêchait d'observer. Le maître Jedi lui proposa de suivre tous ses faits et gestes et d'apprendre par lui-même. Contre l'avis du Conseil, Qui-Gon ne baisserait pas les bras.
  En approche de Naboo, Anakin était au côté du pilote de la nef   Ric Olié, à parfaire ses connaissances en pilotage. Encore une fois, il impressionna son professeur par ses facultés d'apprentissage.
  Padmé avait décidé de reprendre de force Naboo envahie. Mais ses propres forces peinaient à arriver à la cheville de celles d'une fédération du commerce bien plus équipée et entrainée. La Reine voulait avant tout capturer le Vice-Roi, par investigation du Palais Royal. Les Gungans récemment ralliés détourneraient l'attention de l'armée fédérale lors d'une bataille terrestre, tandis que la chasse stellaire mènerait l'assaut contre le vaisseau amiral droïde pour paralyser d'un seul coup l'armée toute entière.
  C'est à cette dernière bataille qu'Anakin participa. Lorsque le hangar fut attaqué par la résistance naboo, Anakin se cacha, en sécurité, sur les ordres de Qui-Gon, dans un cockpit de chasseur naboo. Le garçon, en voulant aider ses comparses, déclencha le pilote automatique. Il put détruire des droidekas qui mettaient à mal les troupes naboos, mais fut dirigé de force vers le vaisseau amiral, avec R2 dans le poste de droïde mécano du chasseur.

Anakin Skywalker
Anakin dans le cockpit du chasseur Naboo


  Au milieu de la bataille Anakin parvint à désactiver le pilote automatique. Loin de s'écarter des conflits, Anakin poursuivit le combat, virevoltant entre les chasseurs droïdes et les tours du vaisseau. A un moment de la bataille, il fut cependant touché par un tir qui le fit partir en vrille et le conduisit directement dans les gigantesques hangars, en plein cœur du vaisseau. Encore une fois, Anakin finit par s'en sortir. Il décocha alors (accidentellement ?) deux torpilles à protons dans le réacteur central du vaisseau amiral droïde : la réaction en chaîne qui s'en suivit détruisit complètement le vaisseau. Anakin sortit du hangar juste avant l'explosion finale, triomphant : il avait gagné à lui tout seul la bataille de Naboo. Mais de retour sur la planète, une mauvaise nouvelle l'attendait.
  Qui-Gon avait en effet succombé à la lame de Dark Maul, même si Obi-Wan avait finalement vaincu le Sith. Avant de rendre son dernier souffle, Qui-Gon avait cependant convaincu Obi-Wan de la destinée d'Anakin. Le chancelier Palpatine, récemment élu arriva peu après le décès de Qui-Gon. Félicitant les vainqueurs de la bataille de Naboo, il se pencha vers Anakin, à qui il assura de "suivre sa carrière avec grand intérêt". Apparemment des plus anodins, ces mots furent les premiers échangés entre les deux personnages, et même les plus puissants Jedi ne purent déceler le véritable sens, ô combien plus grave, que Dark Sidious leur avait donnés.
  Devant le bûcher funéraire, un Anakin désemparé demanda ce qu'il adviendrait de lui : contre l'avis de Yoda, le Conseil Jedi, pour honorer la mémoire de Jinn, avait autorisé Obi-Wan à prendre Anakin comme padawan. Obi-Wan promit alors à Anakin qu'il deviendrait un chevalier Jedi.

Anakin Skywalker
Anakin s'entretient sur son avenir avec Obi-Wan


II. L'apprentissage de Padawan [haut]



  Anakin commémora auprès de son maître et du Conseil Jedi la victoire de Naboo. Padmé lui décocha un sourire attendrit alors que le garçon arborait la nouvelle coupe de cheveux des padawans. Son identité révélée de Reine, pas plus que son entrée à lui dans l'Ordre Jedi n'avait entamé leur complicité naissante. Pourtant, les deux jeunes amis n'allaient plus se revoir pendant les dix ans à venir.
   Malgré sa prise en charge par Obi-Wan, Anakin perdit son protecteur et premier mentor Jedi. Celui-là même qui avait plaidé sa cause auprès du Conseil, envers et contre tout. Il n'avait au contraire que très peu échangé avec Obi-Wan, resté relativement distant. Malgré sa parole donnée, Obi-Wan s'était prononcé en accord avec le Conseil, défavorablement à la formation d'Anakin. Mais plus important que tout, Anakin perdait un ami qui, parmi les Jedi, s'opposait à la vision stricte, dogmatique, et conservatrice qui dominait chez le Conseil, cette vision-même qui motivait sa réticence envers Anakin. Et c'est bien davantage par sa loyauté indéfectible et en hommage envers son maître qu'Obi-Wan pris la relève, bien plus que par sa vision propre de l'Ordre.
  Obi-Wan forma tout de même l'enfant. Pendant dix ans, les missions diplomatiques ou d'intervention se succédèrent dans la plus pure tradition Jedi, et le padawan et le chevalier finirent même par devenir de grands amis, conquis tous deux par une admiration réciproque : Anakin se félicitait d'être l'apprenti d'un maître qu'il qualifiait d'"aussi sage que maître Yoda et aussi puissant que maître Windu". De son coté, Obi-Wan, dans sa grande clairvoyance, se rendait compte des talents prodigieux de son élève, et qui faisaient sa fierté.
  Anakin développa également une forte personnalité, plus difficile à canaliser pour Obi-Wan. Déjà son maître dut rappeler à l'ordre son apprenti de rester à la place qui était la sienne, et Anakin, en même temps que ses talents, grandissait en assurance, voire en arrogance. Contestations et besoin de justifications furent les nouveaux tourments d'Obi-Wan.
  Entre deux missions, Anakin avait également noué une amitié plus singulière pour un Jedi : celle entretenue avec le Chancelier Suprême Palpatine en personne. Anakin voyait en son aîné de plusieurs décennies un autre mentor, qui lui enseignerait la patience, ou encore l'ambition…

  Quelques temps avant les événements de la bataille de Géonosis, Padmé Amidala, devenue sénatrice après son mandat de Reine, se rendit sur Coruscant pour le vote de la création d'une armée républicaine. A peine atterrie, elle fut victime d'un attentat : grâce à son habitude de se couvrir derrière une doublure, Padmé pilotait l'un de ses chasseurs d'escorte. Elle survécut donc à l'explosion de son croiseur. En discutant de l'affaire avec le chancelier Palpatine et les membres les plus éminents du Conseil Jedi, il fut décidé qu'Obi-Wan et son apprenti, que Padmé n'avait pas vus depuis 10 ans, se chargeraient de sa protection.
  A 19 ans, Anakin devenait ce qu'on se doutait déjà à son encontre : un adolescent prodigieux, doué dans la Force comme aucun autre Jedi, padawan prometteur d'un maître de prestige. Anakin était encore doublé d'une intelligence fine, qui accroissait encore ses qualités, et lui donnait un esprit d'analyse et de déduction sans pareil. Ses atouts considérables avaient également leurs pendants : confiant en ses capacités, Anakin était devenu très sûr de lui, loin du garçon candide de Tatooine. Une confiance en soi qui confinait parfois jusqu'à l'arrogance. En outre, le jeune homme, encore très jeune, était d'une rare impulsivité. Ce qui aurait pu s'attendre d'un adolescent doué comme Anakin s'avérait beaucoup plus inquiétant concernant un Jedi : Anakin était loin de l'attitude sobre, sereine et réfléchie de ses confrères. Qui-Gon en son temps avait un esprit très contestataire, mais d'un point de vue purement intellectuel. Son expérience lui donnait légitimité, et jamais il ne dérogeait à ses principes de sagesse Jedi.

Anakin Skywalker
Anakin et Obi-Wan revoient Padmé après 10 ans


  C'est donc un Obi-Wan dans la fleur de l'âge et un Anakin adolescent que Padmé fut ravie de revoir, mais Anakin ne laissa pas de doute sur ses sentiments quant à ses retrouvailles. Complimentant maladroitement Padmé sur sa beauté, il se confia ensuite à Jar Jar, devenu délégué de la sénatrice, sur le fait qu'il n'avait cessé de penser à elle dix ans durant, mais qu'elle au contraire semblait l'avoir oublié. Obi-Wan et le Gungan tentèrent de le raisonner en lui faisant comprendre qu'il se faisait des idées, sans relever l'évidence qu'Anakin n'avait jamais cessé d'être amoureux, tout simplement.
  La situation apporta même son lot de tension : Padmé, qui n'avait pas approuvé la mesure de sa protection, signifia qu'elle préférait une véritable enquête, ce à quoi Obi-Wan rétorqua que ses directives étaient claires : il était envoyé pour veiller sur la Sénatrice, pas pour enquêter. Anakin, davantage guidé par ses sentiments et son assurance que par ses préceptes, prit immédiatement la défense de Padmé, lui répondant qu'ils retrouveraient ses agresseurs.
  Cela ne manqua pas de susciter les réprimandes de son maître, y compris devant la sénatrice. Obi-Wan fit clairement comprendre que ce n'était pas la première fois   que son padawan outrepassait sa place. Comble de l'ironie, c'est Obi-Wan qui serait finalement chargé d'enquêter sur l'attentat par la suite.
  En effet, le soir même, le duo Jedi veillait sur le sommeil de Padmé, et une seconde tentative d'assassinat visa la sénatrice. Padmé et Anakin avait convenu que garder la sécurité de celle-ci n'était pas suffisant : ils avaient décidé de tenter un éventuel agresseur, en la laissant apparemment sans surveillance, pour que les Jedi interviennent au dernier moment sur un flagrant délit. Cela supposait compter uniquement sur les pouvoirs d'Anakin (et les alarmes de R2 dans la chambre), ce qu'Obi-Wan critiqua vivement.

Anakin Skywalker
Anakin et Obi-Wan débattent tout en restant vigilants


  Pourtant, le plan fonctionna : Anakin sentit et intervint juste à temps, et sans écarts, pour sauver Padmé de kouhuns à la morsure mortelle, infiltrés dans la chambre par un droïde assassin. Malgré la proximité de la Sénatrice, Anakin n'hésita pas à dégainer et frapper les créatures, sûr de sa précision. La Sénatrice était saine et sauve, in extremis. Obi-Wan, voyant le droïde, n'hésita pas une seconde à sauter à travers la fenêtre pour s'y agripper, espérant remonter à son envoyeur. Ce dernier tira donc au sniper sur l'engin, et Obi-Wan chuta des hauteurs vertigineuses de Coruscant. Anakin fit encore montre de ses dons en retrouvant Obi-Wan en plein vol : il avait réquisitionné un speeder, et le duo se lança donc à la poursuite du tueur. S'en suivit une course poursuite dantesque dans les espaces aériens de Coruscant, où Anakin fit pâlir d'effroi à plusieurs reprise son maître : esquivant de peu un gigantesque vaisseau, coupant à travers un raccourci, il finit par se jeter purement et simplement dans le vide, guidé par la Force pour atterrir directement sur le speeder fugitif. Anakin, non sans mal, réussit à maîtriser le bras armé de sa proie pour tirer au blaster dans les commandes du speeder : ce dernier s'écrasa dans les bas-fonds de Coruscant, et les Jedi suivirent leur cible jusque dans un nightclub. Obi-Wan rendit au passage son sabre laser égaré à Anakin, non sans réprimande.
  Dans le club, c'est Obi-Wan qui fit montre de sa maîtrise de la Force : feignant de ne boire qu'un verre, il fit mine de ne pas savoir que le tueur s'approchait de lui, blaster au poing. Au dernier moment, Kenobi fit volte-face, sabre allumé, pour trancher la main armée.

Anakin Skywalker
Anakin traquant sa cible jusque dans un nightclub


  Leur cible capturée, les Jedi se virent confirmés que sa cible était bien Padmé. Anakin poussa plus loin en demandant qui avait enrôlé la mercenaire. Elle avait à peine répondu "un chasseur de prime du nom de…" qu'une fléchette empoisonnée l'atteignit, la tuant sur le coup. Au loin, Obi-Wan vit une armure mandalorienne s'envoler en jetpack  .
  La suite ne laissait plus le choix aux Jedi : il convenait d'en savoir plus. Anakin garda son affectation auprès de Padmé, qui devait retourner sur Naboo. Le padawan sembla s'en contenter, se retrouvant dans un cadre plus intime avec sa protégée.
  Les jeunes gens firent voyage en cachette, déguisés en réfugiés. Ils se rendirent directement dans la contrée des Lacs, où Padmé avait un manoir des plus splendides, perdu dans les plaines de Naboo.
  C'est là qu'Anakin et Padmé finirent par succomber à la tentation de leurs sentiments et échangèrent un premier baiser… rapidement regretté.

Anakin Skywalker
Retraite au bord du lac


  Padmé et Anakin passèrent le plus clair de leur temps ensemble, à prendre du bon temps dans et autour du manoir, dans une atmosphère légère et frivole, complètement à rebours de leurs vœux de ne plus céder l'un pour l'autre. Un soir, Anakin se déclara pour de bon, et Padmé lui rétorqua que ni les Jedi ni le Sénat ne permettrait une telle idylle. Pourtant, même la robe qu'elle portait à ce moment signifiait tout le contraire, dans les coutumes vestimentaires Naboo.
  Autre chose tourmentait Anakin : des cauchemars de plus en plus récurrents au sujet de sa mère. Pour un Jedi, et à plus forte raison Anakin, ces cauchemars n'avaient rien d'anodin et s'apparenteraient plus à des visions, des prémonitions, qu'à des rêves. Malgré l'interdiction d'Obi-Wan, Anakin partit pour Tatooine. Loin de l'en empêcher, Padmé lui facilita la tâche en l'emmenant elle-même à bord de son propre yacht stellaire.  
  Sur place, Anakin commença très logiquement par retrouver Watto. Le ferrailleur avait bien perdu de sa superbe. Se battant avec les droïdes mécano qui le servaient comme des incapables, Watto n'avait surtout plus d'esclave : il raconta à Anakin que sa mère avait été rachetée, affranchie et épousée par un cultivateur d'humidité, au-delà de Mos Eisley.

Anakin Skywalker
Retrouvailles entre créateur et chef d'œuvre


  Padmé et Anakin se rendirent aussitôt sur place, et rencontrèrent aussitôt C-3PO qu'Anakin reconnut aussitôt comme sa création. Si cette rencontre agréable était de bon augure, les visiteurs eurent vite une grande désillusion : Shmi, qui avait bien épousé Cliegg Lars, avait disparu, enlevée par des Tuskens. Anakin comme les Lars savait très bien les conclusions à en tirer : les monstres de barbarie qu'étaient les Tuskens ne la garderaient pas longtemps en vie, si tant est qu'elle le soit encore.

Anakin Skywalker
Anakin se lance au secours de sa mère


  Anakin emprunta la motojet des Lars : il fila à travers la mer des Dunes, rencontra un camp de Jawas à la tombée de la nuit, pour finalement arriver à un campement de Tusken itinérants. Les pouvoirs d'Anakin lui permirent de se diriger directement vers une hutte en particulier, qu'il atteignit sans mal avec la plus grande discrétion. Découpant une ouverture au sabre laser, Anakin découvrit sa mère, inconsciente mais vivante, attachée en croix sur une potence. Elle portait les séquelles de maltraitements évidents, et Anakin s'empressa de libérer sa mère. Cette dernière s'éveilla une dernière fois dans les bras de son fils, le reconnaissant immédiatement : comblée de bonheur, elle rendit l'âme dans l'instant, ayant vu son fils une dernière fois.
  Mais pour un Anakin tourmenté depuis des mois par une vision finalement réalisée, ce fut l'inacceptable. Fermant les yeux de sa défunte mère, il fut pris d'abord par le chagrin, puis par une colère sans nom : Sortant de la hutte, Anakin abattit immédiatement les gardes de la hutte, et dans une pure folie vengeresse massacra le camp entier de Tuskens. Il ne laissa pas de survivant, incluant dans son carnage les femelles et les enfants Tuskens.
  Ses actes eurent un tel retentissement dans la Force que maître Yoda, à des années lumières de là, sentit la douleur du garçon, et alla jusqu'à entendre la voix du défunt Qui-Gon Jinn, criant d'outre-tombe de voir son protégé commencer à sombrer.
  A son retour, au petit matin, Anakin portait le corps de sa mère dans un linceul de tissu grossier. Passant devant tous ses compagnons hébétés et silencieux, Anakin n'en dit pas davantage et emmena la dépouille à l'intérieur.

Anakin Skywalker
Anakin portant sa défunte mère


  Padmé tenta de le réconforter en lui apportant un petit déjeuner, et commença à discuter : Anakin confessa son massacre, chose qu'un Jedi aurait dû proscrire. Il confia également ne plus satisfaire de sa condition Jedi, lui qui ne rêvait que de cela étant enfant. Pleurant de rage, il alla même accuser Obi-Wan de l'avoir empêché d'en apprendre assez pour vaincre la mort. A cette époque, Anakin gardait toutefois conscience de son tort. Il nota lui-même qu'en tant que Jedi il avait tort de vouloir plus de pouvoir.
  Les obsèques de Shmi furent aussi sobres et brèves que poignantes. Après avoir dit un dernier message d'Adieu, les proches de la défunte furent interrompus par R2-D2 annonçant un message pour Anakin d'un certain Obi-Wan Kenobi.
  Padmé et Anakin eurent l'horreur de voir le maître Jedi capturé par des droïdekas fédéraux sous leurs yeux alors qu'il faisait son rapport auprès de la chambre de la Chancellerie sur Coruscant. Mace Windu, qui savait le message retransmis depuis le vaisseau d'Anakin, répondit immédiatement à l'adresse du padawan, lui intimant de rester où il était le temps que les Jedi viennent au secours de Kenobi. Il devait rester auprès de la sénatrice coûte que coûte.
  Padmé le mit dans une situation embarrassante en décidant cependant d'aller le secourir elle-même. Anakin, non sans se réjouir, n'avait d'autre choix que de la suivre. Les deux droïdes les accompagnèrent donc sur Géonosis. Infiltrant une fonderie de droïdes, les deux jeunes gens furent assaillis par des drones géonosiens dès leur entrée, et durent fuir au cœur de la fonderie. Devant survivre sur de dangereux tapis de production, Anakin perdit son sabre après avoir été piégé dans une pièce de bras de super-droïde de combat.
  Il parvint à s'en déloger, mais son arme sectionnée ne lui fut pas d'un grand secours quand il fut arrêté par Jango Fett et des droïdekas. Padmé arrêtée elle aussi, ils ne tardèrent pas à être condamné à mort par les Géonosiens .

Anakin Skywalker
Anakin est capturé par Jango Fett et des droïdekas


  Avant d'entrer dans l'arène, Padmé, qui avait envisagé leur mort, avoua à Anakin qu'elle n'avait jamais renoncé à l'aimer vraiment. Bouleversé par la nouvelle, le padawan échangea un baiser avec la sénatrice avant d'être conduits aux billots. Ils retrouvèrent Obi-Wan déjà attaché, qui ironisa légèrement sur leur décision de venir le sauver.
  Trois monstres surgirent alors de l'arène, un pour chaque prisonnier. Alors que Padmé avait fort à faire avec un nexu enragé, Obi-Wan fut mis à mal par un acklay monstrueux. Anakin, lui, fut chargé par un imposant reek, mais il fut le premier et le plus prompt à contrer son bourreau : sautant au dernier moment, le reek s'écrasa sur son poteau, et Anakin retomba sur son dos. Il se servit de ses propres chaînes comme de rênes, que le reek arracha promptement du poteau. Il tomba cependant du dos de la bête affolée, et parvint finalement à la calmer grâce à la Force. Il put ainsi monter le reek et le contrôler pleinement : chargeant le nexu de Padmé, le reek dompté le fit voltiger avant de le tuer sur le coup. Padmé était sauve.
  Obi-Wan avait encore du fil à retordre avec le pire des trois monstres : l'acklay avait tenté de tuer le Jedi en l'empalant sur ses énormes griffes, mais l'esquive du Jedi l'avait fait briser ses chaînes lui aussi. L'acklay avait littéralement renversé le poteau pour tenter d'écraser sa proie. Même une pique statique volée à un géonosien n'avait pas suffi. Obi-Wan monta finalement sur le reek, et voyant que les trois s'en sortaient trop bien pour ce qui était prévu, le Comte Dooku qui présidait l'exécution appela des droïdekas en renfort pour en finir.

Anakin Skywalker


  C'est là qu'intervinrent les Jedi venus opérer le sauvetage d'Obi-Wan.
  Ce qui était à la base une exécution vira à la bataille pure et simple : des contingents droïdes vinrent assaillir les Jedi et les captifs, épaulés par les Géonosiens. Durant la bataille, Jango Fett tua le reek, avant d'être lui-même décapité par Mace Windu. L'acklay finit par succomber sous les coups d'Obi-Wan qui avait retrouvé un sabre-laser. Quant à Anakin, suite à la perte de sa monture, lui et Padmé ne se quittaient pas, conformément à la mission de ce dernier… ou à ses préoccupations plus sentimentales.
  Padmé avait récupéré un blaster droïde, tandis que le Jedi s'était vu confié un sabre laser de secours. C'est la seule fois où Anakin manierait une lame verte  .
  Lorsque les rescapés furent rassemblés et encerclés au centre de l'arène, le Comte Dooku fit cesser le feu et proposa un marché à Mace Windu pour que leurs vies soient épargnées en échange de leur liberté. Mace refusa de se faire prendre en otage, et alors que les droïdes allaient enfin exécuter les derniers survivants, ce fut   l'armée clone qu'Obi-Wan avait découverte   sur Kamino qui attaqua les droïdes par surprise, à bord de 4 canonnières qui décimèrent les contingents rassemblés et confinés dans l'arène. Les canonnières eurent tôt fait de récupérer les survivants, lesquels durent se rendre compte que la bataille dépassait de très loin l'arène géonosienne. Les deux armées, séparatiste et républicaine, ayant été découvertes, la Guerre des Clones commença.

Anakin Skywalker
Anakin et Padmé côte à côte parmi les survivants de l'arène


  La canonnière d'Anakin, Padmé et Obi-Wan prit part aux combats : sur les conseils avisés d'Anakin, le pilote fit feu sur les vaisseaux du Techno Syndicat exactement en leurs points faibles, ravageant des groupes entiers d'ennemis sur lesquels ces derniers s'effondraient. La canonnière tira également une volée de torpilles sur une sphère de la Fédération du Commerce, mais les ALAP-T de la République eurent davantage de succès : lorsqu'elle s'écrasa, la sphère plongea la bataille dans une tempête de poussière.
  Mais il en fallait plus aux Jedi pour manquer la fuite discrète de Dooku à bord d'une motojet. Obi-Wan ordonna au pilote de suivre le Comte, qui envoyé son escorte riposter. Sous les coups de feu des chasseurs, Padmé fut renversée de l'habitacle ouvert et tomba sur une dune de sable avec un clone.
  Sur le coup, le sang d'Anakin ne fit qu'un tour : il ordonna qu'on le dépose, immédiatement contredit par Obi-Wan. Malgré l'entraînement d'obéissance absolue des clones, il semble que le pilote reconnut l'autorité supérieure de Kenobi. Obi-Wan menaça Anakin de l'exclure de l'Ordre Jedi s'il ne rentrait pas dans les rangs, sans succès. Son amour naissant pour Padmé prenait complètement le pas sur son sens du devoir Jedi et l'impératif de capturer Dooku. Obi-Wan dut convaincre Anakin de se mettre à la place de Padmé elle-même si leurs rôles avaient été inversés pour raisonner son padawan.

Anakin Skywalker
Anakin et Obi-Wan à la bataille de Géonosis


  Les Jedi arrivèrent finalement à la retraite secrète du Comte : là encore le manque de sang-froid d'Anakin prit le dessus : Obi-Wan seul connaissait leur ennemi, et il savait qu'ils n'auraient le dessus qu'à deux contre un. Pourtant, sans retenue, Anakin se rua sur le Sith : au dernier moment, celui-ci para l'assaut sans le moindre effort par des éclairs Sith, et fit voler le padawan à travers le hangar, jusque sur un mur. Malgré sa puissance, la fougue d'Anakin ne pouvait rien contre l'expérience et l'adresse du Comte. Obi-Wan était seul. Plus avisé que son élève, il sut parer les éclairs, forçant le Comte à dégainer son sabre laser. Le duel fut plus coriace pour le Comte : il dut se battre contre l'un des meilleurs Jedi de l'Ordre, et accessoirement le seul à avoir défait un Sith auparavant. Il prit cependant l'avantage en trompant Obi-Wan et en le blessant au bras puis à la cuisse. Obi-Wan serait mort si Anakin ne s'était pas de nouveau rué sur lui pour secourir son maître, bien que toujours engourdi    par les éclairs. Cette fois-ci plus informé sur son adversaire, Anakin se vit remettre le sabre d'Obi-Wan, pour gagner un avantage. Avantage bref car le Comte ne tarda pas à détruire l'une des armes. Anakin démontra pourtant sa puissance inégalée dans la Force à travers sa dextérité au sabre laser : Dooku eut bien plus de mal à le défaire, et le duel s'avéra plus long   et plus fastidieux qu'il ne l'avait prévu. Il finit pourtant par mettre hors d'état Anakin en lui tranchant le bras à hauteur du coude. Profitant de l'instant, il enchaîna immédiatement par une poussée de Force pour finir d'éloigner le danger que causait un padawan visiblement beaucoup plus doué que prévu.
  Le Comte souffla, visiblement épuisé, quand ce fut au tour de Yoda de défier son ancien apprenti en duel. Anakin dut se contenter de regarder le spectacle de loin. Il avait déjà plaisanté sur le fait de rivaliser avec Maître Yoda arme à la main  , mais la comparaison en disait long sur la suprématie de fait du Grand Maître. Dooku, après avoir défait deux adversaires de suite, fut contraint à la retraite : il profita d'une parade au sabre pour faire s'écrouler un immense pilier sur les deux Jedi blessés, obligeant Yoda à interrompre le combat pour les secourir, et laisser Dooku s'échapper à bord de son voilier solaire.

Anakin Skywalker
L'adresse d'Anakin n'est pas encore de taille face à l'habileté et l'expérience du Comte


  La bataille de Géonosis était gagnée, mais la victoire était amère, avec la fuite du Comte. Les conflits devraient durer encore 3 années.
  Anakin raccompagna Padmé sur Naboo. C'est là que les amants décidèrent de passer outre leurs engagements respectifs, et de se marier en secret, à la seule connaissance de leurs droïdes R2 et 3PO.

III. Chevalier Jedi en guerre [haut]



  Lors de la Guerre des Clones, Anakin parvint rapidement au grade de général, ayant même une flotille de destroyers Venator sous son commandement. Son propre destroyer, le Resolute, était reconnaissable à son pont peint en rouge. Il fut secondé par l'amiral Wulf Yularen, ainsi que du capitaine clone Rex de la 501, qui allait être son camarade de combat tout au long de la guerre.

  Anakin se distingua en tant que héros de la République, autant par son audace que par sa finesse tactique, en passant par ses talents sans pareil au sabre laser comme aux commandes de nombreux vaisseaux.

  Anakin pilota ainsi un prototype de transport furtif en orbite de Christophsis. L'amiral Trench qui menait le blocus séparatiste de la planète savait comment déjouer l'invisibilité d'une cible grâce à la signature magnétique du vaisseau, sur laquelle il verrouilla ses torpilles. Rien ne le préparait cependant à la virtuosité d'Anakin qui, en rasant le croiseur, parvint à tromper les torpilles et les faire percuter de plein fouet le pont du croiseur. Trench en réchappa, mais à moitié seulement, condamné à devenir un cyborg pour guérir son corps meurtri dans l'explosion.
  Sur Christophsis, quelle ne fut pas la surprise d'Anakin lorsqu'une jeune Togruta se présenta à lui comme sa nouvelle padawan, mandatée par maître Yoda en personne. Malgré sa réticence, l'ancien padawan devenait maître, ou pour le moins enseignant. Et l'impulsivité de sa nouvelle padawan n'avait rien à envier à celle d'Anakin lui-même. Ensemble, et avec l'aide d'Obi-Wan, Anakin et Ahsoka parvinrent à repousser l'assaut sur Christophsis, avant d'hériter d'une mission peu habituelle : secourir le fils de Jabba le Hutt, enlevé par les Séparatistes. Malgré les machinations du Comte Dooku pour faire croire au Seigneur du crime que la République était responsable de la mort du rejeton, le tandem parvint à rendre à Jabba un fils sain et sauf.

  Alors que la Guerre battait son plein, Anakin fut confronté à une nouvelle menace : les troupes de Plo Koon et du commandant Wolf avaient été battus sans même pouvoir combattre par une super arme séparatiste gardée secrète. Les renforts ne tardèrent pas à découvrir un super destroyer inédit, doté d'un canon à ions à effet de zone surpuissant. Le vaisseau, seul, était capable de balayer une flottille de Venator en neutralisant d'une salve tous leurs systèmes avant de les réduire en pièce par les innombrables turbolasers du vaisseau qui ne rencontraient aucune défense. Ce fut Anakin qui échafauda la stratégie à même de contrer la menace : alors que Grievous faisait route vers une station médicale clone, Anakin planifia une attaque chirurgicale avec de nouveaux appareils pour la République, des bombardiers Y-wing BTL-B. Anakin comptait sur la vélocité et la maniabilité, certes assez faibles, mais très supérieures à celles de vaisseaux lourds, pour mener l'assaut directement sur le canon du croiseur. Gagnant de vitesse le super-destroyer, Anakin et ses clones furent rudement malmenés, non seulement par leur propre cible, mais également par la chasse ennemie. Ils parvinrent néanmoins à détruire l'armement du croiseur séparatiste. Même si Anakin dut également sauver Padmé, que Grievous avait réussi à capturer et à prendre en otage, le vaisseau désarmé fut finalement vaincu et la menace écartée.
  Il est curieux de réaliser qu'Anakin avait introduit une stratégie de frappe chirurgicale et un escadron d'appareils légers pour détruire une cible immense et démesurément puissante : en effet, des décennies plus tard, cette stratégie de combat serait reprise, en même temps que les descendants directs de ses bombardiers, contre son propre camp.

  Par la suite, les sentiments et le mariage caché du Jedi avec Padmé Amidala furent mis à rude épreuve, lorsque Naboo fut la cible d'une attaque biologique expérimentale : un scientifique séparatiste avait re-dévelopé le virus ombre bleu, mortel pour tout être vivant et extrêmement infectieux. Sa base secrète située dans les marais de Naboo, Padmé prit l'initiative d'enquêter, et fut tardivement assistée par Ahsoka, puis Anakin venus en renfort. Devant le danger de voir se répandre le virus, Padmé n'hésita pas à se sacrifier en condamnant la base, avec le virus libéré et elle-même à l'intérieur. Elle se condamnerait elle-même avec. Noblesse insupportable pour Anakin qui, tout en devant cacher son attachement, ne pourrait supporter de voir son épouse périr pour le bien de la République. Il parvint finalement à éviter le pire, autant pour sa femme que pour sa padawan.

  En orbite au-dessus de Ryloth, Anakin eut la lourde tâche de briser un blocus avec une force inférieure en nombre. La situation empira lorsqu'Ahsoka, trop audacieuse, perdit la majorité de son escadron de chasse et que les vaisseaux d'Anakin durent faire retraite, en piteux état. Anakin finit par vaincre son ennemi avec une audace dont lui seul avait le secret : feignant de négocier sa reddition, il fit ni plus ni moins qu'évacuer un Venator tout entier pour le précipiter sur le vaisseau amiral droïde Lucrehulk pourtant bien plus gros que le sien. Les deux bâtiments furent anéantis, et un second Venator profita du chaos laissé dans la flotte séparatiste pour lâcher ses appareils d'attaque et finir le travail. La République put ainsi mener l'assaut terrestre pour libérer Ryloth.
  Peu après, un chasseur de prime renommé accomplit l'impensable. Cad Bane entreprit avec succès, fait incroyable, à infiltrer le Temple Jedi et à y subtiliser un holocron renfermant les informations sur de potentiels futurs Jedi, des enfants sensibles à la Force. Anakin réussit néanmoins à localiser et libérer les bambins, que Sidious, le client du chasseur de prime, promettait à un sombre destin…

  A l'un des moments les plus critiques de la Guerre, Anakin et son comparse Obi-Wan durent mener la défense de Kamino, assaillie par les troupes du général Grievous, secondé par Asajj Ventress. Ils parvinrent in extremis à récupérer une capsule d'ADN que Ventress était venue voler. Par la même occasion, la défense de la planète fut un succès.
  De retour sur Coruscant, Anakin eut à peine le temps de savourer un moment de paix avec une Padmé submergée par le devoir. Anakin lui confia son sabre, par seule preuve d'amour, mais hélas au pire moment. Cad Bane pris d'assaut le Sénat avec une préparation, une finesse d'exécution, et surtout une audace prodigieuse. Plusieurs Sénateurs, dont Padmé, furent pris en otage, et Anakin, privé de son sabre, eut fort à faire pour venir en aide aux politiciens captifs. Il parvint à sauver la plupart des Sénateurs, mais pas à empêcher Cad Bane de finir ce pourquoi il avait été envoyé si loin au cœur de la République : obtenir la libération de Ziro le Hutt, qui avait été reconnu coupable d'avoir fomenté le kidnapping du fils de son propre neveu, Jabba.

  Anakin vécut l'une de ses plus troublantes expériences peu de temps après, en compagnie de son maître et de son apprentie. Anakin et ses compagnons furent invités sur Mortis par une entité sensible à la Force et incommensurablement puissante en elle, sobrement nommée le Père. Lui et ses deux enfants, le Fils, dont émanait le Côté Obscur, et la Fille, qui baignait dans une Force pure exempte de toute corruption, dépassaient de très loin ce qu'un Sith ou un Jedi pouvaient imaginer en terme d'affinité avec la Force. Pour preuve, lorsqu'Anakin menaça le Père de son sabre laser, celui-ci écarta la lame à main nue. Le Père voulait tester la nature d'Elu d'Anakin, ce qui lui fut affirmé quand Anakin parvint à plier à sa volonté les deux Enfants simultanément. Malheureusement, le Fils, que le Côté Obscur avait profondément perverti, ne cherchait qu'à s'échapper de Mortis, pour répandre son pouvoir et dominer la galaxie. Dans une tentative pour tuer son Père, la Fille se sacrifia, dans sa pureté sans borne, et le Côté Obscur gagna sur Mortis. Dans sa douleur d'avoir tué sa sœur, le Fils s'enfuit. Les compagnons furent tourmentés jusqu'au plus profond de leur âme, Ahsoka passant brièvement du Côté Obscur, Anakin également après s'être vu révélé son avenir sombre. Le Père parvint néanmoins à le guérir, ainsi qu'à effacer de sa mémoire ces événements. Puis il se sacrifia pour couper son Fils de son lien avec la Force. Dans un élan prophétique, Anakin parvint néanmoins à tuer également le Fils, restaurant symboliquement l'équilibre sur Mortis. Le Père eut comme derniers mots de faire de même avec la galaxie tout entière. Prophétisant la chute prochaine de la galaxie, il implora Anakin d'accomplir son destin d'Elu pour la sauver de l'Obscurité qui la gagnerait.

  De retour dans les affres de la Guerre des Clones, Anakin et Obi-Wan se virent confier l'une des missions les plus périlleuses de toute la Guerre : le maître Jedi Even Piell avait été capturé en possession de routes hyperspatiales à l'importance stratégique capitale pour la victoire du camp qui en détiendrait l'information. Piell et son équipage républicain avait été séquestrés dans la plus imprenable de toutes les prisons séparatistes : la Citadelle. Elle-même construite sur un monde reculé, inconnu et fracturé, la Citadelle comprenait parmi ses innombrables défenses une détection orbitale de vie organique, des mines électromagnétiques sur ses murs, des tourelles et une garnison de droïdes commando, sans oublier l'environnement même, volcaniques et hautement dangereux, où elle était située. La simple détection de forme de vie rendait déjà l'approche très difficile, et Anakin eut l'idée de se plonger, lui et toute son équipe, Obi-Wan compris, dans la carbonite. Les scanners séparatistes ne détectèrent effectivement aucune trace de vie, et le commando put passer. Ahsoka s'était entretemps invitée dans l'équipe à l'insu de son maître. La libération fut très difficile pour les Républicains. Piell fut récupéré en vie, de même que son amiral de flotte affecté : Wilhuff Tarkin, qu'Anakin rencontra donc pour la première fois. Les deux leaders eurent l'occasion de débattre sur leurs visions respectives du commandement, et furent d'accord sur au moins un point : la République méritait et nécessitait une politique plus pragmatique et offensive dans ses actions militaires. Piell et Tarkin, détenant chacun une part de l'information qu'ils avaient à restituer, se séparèrent pour diminuer les chances de céder en cas de recapture. Piell, assisté par Obi-Wan, fut effectivement recapturé, mais Anakin parvint à revenir à la Citadelle malgré son évasion réussie pour secourir ses alliés, au prix de lourdes pertes. Parmi les victimes, la 501 dut compter l'ARC trooper Echo, abattu alors qu'il tentait de reprendre le contrôle de leur navette droïde.
  L'équipe entière dut s'exiler dans les dangereux canyons de lave environnant, fixant un point de rendez-vous sur une petite île dans un fleuve volcanique. Poursuivis par les droïdes, ils perdirent Maître Piell. Les Séparatistes avaient lâché des fauves dans une traque hideuse, et l'un d'eux avait porté un coup fatal au robuste Jedi. La mission primant sur sa propre vie, Piell donna sa part des routes connues à Ashoka, qui en garderait le secret à son tour. Après un rite funéraire rapide, l'équipe parvint jusqu'à l'île, où une canonnière put les récupérer. Il en ressort de cette mission qu'Anakin garderait un contact particulier avec cet officier si prometteur qu'était Tarkin.

  La Guerre poursuivit son cours et emmena Anakin, ses troupes et ses acolytes Jedi jusque sur une colonie togruta menacée par les Séparatistes. Ces derniers avaient en effet passé un accord avec une race d'esclavagistes : les Zygerriens. Les forces droïdes occuperaient sans effort la planète, tandis que les malheureux Togruta seraient livrés sans délais comme esclaves.
  L'épisode fut douloureux pour Anakin, à cause de son passé d'esclave sur Tatooine. Anakin, Obi-Wan et Ahsoka parvinrent à libérer très vite la planète. Mais en tentant de secourir les captifs Togrutas, ils se grimèrent eux même en esclaves et esclavagistes pour se faire finalement capturer et devenir véritables esclaves à leurs tours. Les Jedi parvinrent finalement à s'enfuir du camp de travail de Kadavo, non sans avoir réduit en cendre les installations esclavagistes et libéré les colons Togruta.

  Par la suite, Anakin et Ahsoka furent affectés au Temple à l'enquête sur un attentat qui avait ciblé un des hangars du foyer Jedi. Suite à une succession de malentendus et de coups montés, notamment alimenté par Tarkin, Ashoka faillit être inculpée, alors que l'instigatrice n'était autre que Barriss Offee, prétendument son alliée de longue date.
  Ahsoka fut disculpée, mais devant l'incapacité du Conseil Jedi à lui faire confiance et à la la défendre dans son procès, la padawan quitta l'Ordre. Bien qu'Ahsoka avait elle-même aggravé son cas en multipliant tentatives de fuites et refus d'obtempérer, Anakin fut bouleversé par ce départ. Il poursuivit tout de même son rôle de général Jedi audacieux et intrépide au service de la République, allant jusqu'à se tailler une réputation de héros dans les rangs de la Grande Armée.

  Vers la fin de la Guerre des Clones, Obi-Wan et Anakin formaient le tandem de Jedi le plus réputé et le plus efficace de toute l'armée Républicaine. Le jeune homme était probablement devenu le Jedi le plus brillant de son temps, en tout cas pour son âge, égalé seulement par son propre maître, ainsi que les éminences du Conseil Yoda et Mace Windu. Pilote virtuose, maître tacticien et bretteur hors pair, Anakin avait été forgé par trois ans de guerre incessante qui, certes avaient aiguisé ses talents déjà considérables, mais avaient également façonné une personnalité singulière, surtout pour un Jedi : Anakin, certes plus mature, n'avait pas perdu en assurance ni en audace. Anakin était en outre catégorique quant à l'emploi de la force brute pour mater la rébellion séparatiste, contrairement à beaucoup de Républicains, sa propre femme en premier lieu. Et surtout, il était devenu particulièrement proche   du chancelier Palpatine : relation que ses pairs n'approuvaient pas en tout point. Palpatine était notamment au courant du délicat secret d'Anakin concernant son massacre des Tuskens.

Anakin Skywalker
Rien ne réjouit tant Anakin que le pilotage


  Rien d'étonnant à ce que le duo soit  désigné pour mener le sauvetage du Chancelier Palpatine lorsque ce dernier fut capturé par le général Grievous, en orbite de Coruscant, dans ce qui serait la plus grande bataille spatiale qu'ait connu la galaxie : Anakin et Obi-Wan, à bord de leurs Eta-2 Actis, slalomèrent entre des centaines  de croiseurs séparatistes et républicains pour atteindre les hangars de Grievous. A la tête de l'escadron Sept, dont la mission était de les escorter, le duo esquiva des hordes impressionnantes de Tri-droïdes et chasseurs vautours  .
  La mission d'escorte pure et simple de ses clones fut un vrai dilemme pour Anakin : celui-ci était des Jedi qui voyaient les clones comme de véritables frères d'armes, non comme des machines à tuer remplaçables, si biologiques soient-ils. Les clones le lui rendaient bien, voyant leur général comme un chef aimé et compétent. Cela étant, avec toute l'affection qu'ils lui apportaient, il était difficile pour les troupes de suivre leur leader au combat dans toute la virtuosité de ses manœuvres.
  Encore une fois, Anakin fit montre de ses talents de pilote et de son ingéniosité : lorsqu'un vautour droïde tira une volée de missiles sur les deux Jedi, Anakin eut l'idée de faire partir son vaisseau en vrille : les projectiles suivant la trajectoire du chasseur tournèrent à leur tour dans une spirale de plus en plus serrées, jusqu'à se percuter et exploser en plein vol.
  Obi-Wan eut moins de chances, et fut touché : son chasseur se retrouva couvert de droïdes buzz, de petits automates conçus pour saboter la coque de leur cible. Son droïde R4-P17 n'y survivrait pas.

Anakin Skywalker
Anakin et Obi-Wan (au centre) mènent l'assaut sur le croiseur de Grievous


  Anakin tenta alors de sauver son maître en tirant sur les droïdes, directement. Mais la puissance de ses canons faisait plus de ravages au chasseur d'Obi-Wan lui-même qu'à ses assaillants, ce qu'Anakin reconnut lui-même. Malgré les injonctions de son ancien maître de le laisser tomber, Anakin n'abandonnerait pas : il parvint à faire glisser son aile sur celle d'Obi-Wan et à écraser les saboteurs. L'un d'eux monta alors sur le chasseur d'Anakin, mais R2 et son inventivité n'en firent qu'une bouchée  . Kenobi avait beau être un pilote virtuose, son ancien padawan avait un léger avantage dans le domaine. Alors que le maître Jedi détestait cela, son ancien apprenti en était passionné.
  Le duo fonçait alors droit vers les hangars de la Main Invisible, le vaisseau amiral de Grievous : Anakin s'empressa de détruire les boucliers des portes avant un atterrissage d'urgence dans le gigantesque hangar. Les Jedi s'écrasèrent dans   la baie du croiseur. Après avoir remédié sans trop d'inquiétude à quelques patrouilles droïdes et un problème d'ascenseur en panne, ils retrouvèrent le Chancelier captif.
  Le Comte Dooku arriva à ce moment précis, prêt à en découdre avec les Jedi. Obi-Wan ne manqua pas d'objecter que cette fois, ils l'affronteraient à deux, ce qu'Anakin approuva avec humour. Ils eurent en effet l'avantage jusqu'à ce que Dooku ruse pour mettre hors d'état Obi-Wan : projeté sur une plateforme, le maître Jedi était inconscient.

Anakin Skywalker
Anakin se retrouve en duel à un contre un avec Dooku


  Anakin était à un contre un. Malgré les provocations du Comte, il refusa de se servir de sa haine et de sa colère pour le vaincre. Finalement, juste devant le Chancelier, Anakin parvint à trancher les deux mains de son adversaire, à récupérer au vol son sabre, et menaça de lui trancher la tête avec ses deux lames.
  A la grande surprise du Comte, comme d'Anakin, le Chancelier lui ordonna de l'achever. Anakin ignorait que derrière l'apparence innocente de Palpatine se cachait le maître de Dooku lui-même, Dark Sidious.
  Devant la trahison de son maître, obscures sont les raisons qui empêchèrent Dooku de le trahir en retour et de le dévoiler. Peut-être le dessein des Sith   primaient plus que tout, et valait de se laisser exécuter ? Toujours est-il que malgré son désarroi affiché, Dooku ne dit mot : Anakin dans un premier temps hésita, rappelant que ce n'était pas la voie des Jedi. Puis il succomba à son désir de vengeance, et trancha la tête de Dooku, supprimant le leader des Séparatistes.

Anakin Skywalker
Anakin se rapproche toujours un peu plus du Côté Obscur alors que Dooku voit sa fin


  Palpatine alla jusqu'à tempérer les remords d'Anakin, lui expliquant que la vengeance, contrairement à la vision Jedi, était ce qu'il y avait de plus naturel. Dark Sidious avait la réponse à sa question de toujours : le Jedi prodige tant convoité pour en faire le plus puissant apprenti qu'il aurait formé était bel et bien exposé au Côté Obscur de la Force. Ce ne serait qu'une question de temps et de patience avant qu'Anakin succombe à la tentation.
  Sidious, derrière son identité d'un Palpatine sage et bienveillant, tenta de pousser Anakin plus loin en lui ordonnant de laisser son maître  et de s'enfuir sans lui : Anakin refusa, preuve qu'il était encore fortement habité par les idéaux Jedi, ou tout au moins par l'affection et l'estime envers son maître. Plus sournoisement, Palpatine avait échoué à se débarrasser de la plus grande menace au plan qu'il réservait pour le jeune Skywalker. Obi-Wan sur son dos, Anakin escortait le Chancelier lorsque le vaisseau tout entier de Grievous bascula : le destroyer Venator républicain Guarlarae, lors d'un duel titanesque bord à bord, avait sérieusement endommagé le croiseur séparatiste, lequel s'était mis à piquer vers la surface de Coruscant. Le vaisseau à la verticale, la cage d'ascenseur se retrouvait couchée : les fugitifs durent la prendre à pied pour rejoindre le corps principal du vaisseau.
  Bien entendu, lorsque le vaisseau se redressa, ils finirent en chute libre, et n'esquivèrent l'ascenseur que de peu. Personne ne s'étonna de l'habileté étrange d'un vieux Chancelier à suivre les acrobaties de deux Jedi surentraînés.  Le trio fut cependant capturé dans les couloirs du vaisseau par des rayons capteurs. Encerclés par les droïdes, ils n'eurent d'autre choix que de rejoindre Grievous sur la passerelle de commandement.
  Malgré ses efforts, le général ne parvint pas à garder les Jedi prisonniers bien longtemps. Sur une diversion d'R2, Obi-Wan utilisa la Force, son meilleur avantage sur le cyborg , pour récupérer son sabre laser confisqué. Libérant Anakin de ses liens, ce dernier attira à son tour son arme. Les  magna gardes de Grievous s'en prirent aux Jedi, tandis que des droïdes de sécurités emmenèrent le Chancelier en retrait. Obi-Wan eut la désagréable surprise de voir que décapiter les gardes était vain. Anakin trancha en deux le sien avant de secourir Palpatine.

Anakin Skywalker
Grievous savoure une brève victoire contre les deux Jedi


  Grievous acculé, les Jedi l'encerclèrent. Le vil Séparatiste brisa alors la verrière de la passerelle, s'éjectant lui-même dans l'espace. Les Jedi ne pourraient le suivre, et ne durent leur salut qu'à la fermeture d'urgence des volets de la verrière.
  Anakin eut alors la lourde tâche d'atterrir avec un vaisseau en perdition, abandonné par son capitaine, et qui fonçait droit vers la surface. De son aveu, ses propres compétences de pilote   ne suffirent pas, surtout avec une moitié du vaisseau en moins.
  Grâce aux pompiers de Coruscant, qui permirent de calmer l'incendie, Anakin put rattraper la situation et poser sans trop d'encombre sa moitié de croiseur sur une piste d'atterrissage, son maître et le Chancelier sains et sauf. Le jeune Jedi avait une fois de plus démontré ses prodigieuses capacités. Nul doute que derrière le masque d'inquiétude de Palpatine, Sidious jubilait de voir son protégé accomplir de telles prouesses. Après avoir raccompagné le Chancelier au bâtiment du Gouvernement, Anakin s'entretint brièvement avec le Sénateur Organa. Profitant de la liesse générale suite à son triomphe, Anakin s'éclipsa en arrière pour retrouver celle qui l'attendait depuis des mois : son épouse Padmé.
  C'est là, lors de retrouvailles aussi passionnées que discrètes que Padmé lui annonça qu'elle était enceinte. Comblé de joie, Anakin partagea quelques instants heureux avec son épouse… de courte durée. A la nuit tombée, les cauchemars d'Anakin revinrent le tourmenter : cette fois-ci ses visions lui montraient Padmé mourant en couche.   Alarmé par de telles prémonitions qu'il refuserait de voir accomplies une seconde fois, Anakin se leva et alla méditer près du balcon. Padmé eut tôt fait de le rejoindre. Il lui raconta son rêve, mais lui promit avec détermination qu'elle ne mourrait pas en donnant la vie, décidé à tromper la mort de sa femme si une telle extrémité s'annonçait.

Anakin Skywalker
Anakin se confie sur ses rêves impliquant Padmé


  Anakin parla de ses visions à maître Yoda, évoquant la mort d'un de ses proches. Peut-être ce dernier devinait aisément à qui Anakin faisait allusion dans ses confessions à demi voilées, étant donnés ses pouvoirs. Il n'y fit pourtant pas allusion, ne voulant pas mettre en porte à faux un pair déjà tourmenté. Yoda enseigna   pourtant à Anakin à renoncer à l'attachement et à la convoitise.
  Par la suite, Anakin rejoint son vieil ami Obi-Wan : ce dernier lui fit part d'une autre inquiétude : lui et les membres du Conseil commençaient à voir d'un mauvais œil les pouvoirs politiques toujours croissants du Chancelier. Bien plus intime avec Palpatine, Anakin y vit au contraire une bonne nouvelle, convaincu que la Guerre n'en serait que plus vite gagnée. Obi-Wan lui conseilla de faire attention à cette relation privilégiée, et l'informa de fait que Palpatine avait requis son jeune ami dans son bureau.
  Palpatine était déjà pour Anakin comme un deuxième mentor. Relation bien plus prophétique que quiconque ne pourrait le deviner. Sa requête était aussi surprenante que simple : Palpatine voulait voir Anakin siéger au Conseil, en tant que son représentant personnel. La nouvelle avait de quoi effarer. Anakin n'était pas maître, et ne donnait pas cher sur les chances d'acceptation de ses supérieurs.
  Lorsqu'il transmit les vœux de Palpatine, Anakin fut choqué par la réponse du Conseil : la place de membre lui était attribué, mais pas le rang de Maître. Anakin réagit avec colère, le prenant comme une insulte. Maître Windu le calma aussitôt en lui intimant de s'asseoir. Anakin eut beau s'excuser et s'exécuter, les plans de Palpatine commençaient à œuvrer : saper la confiance mutuelle entre Anakin et les Jedi.
  Obi-Wan eut la lourde tâche d'informer Anakin de la véritable raison pour laquelle le Conseil avait accepté son siège : ces derniers voulaient employer Anakin pour la raison exactement inverse : rendre compte des agissements de Palpatine auprès d'eux. Voilà qu'Anakin se retrouvait comme agent double dans les deux sens, chargé de rendre compte à chaque entité des agissements de l'autre.

Anakin Skywalker
La tension monte entre Anakin et le Conseil


  Et déjà l'allégeance d'Anakin se dessinait : alors qu'il n'avait réagi qu'avec incompréhension mais reconnaissance auprès de Palpatine, il prit comme une trahison la décision des Jedi, qu'il ne comprenait pas venant d'eux.
  Déjà Anakin se rapprochait de Palpatine pour s'éloigner de l'Ordre.

IV. De Jedi à Sith [haut]



  Palpatine, dans toute sa subtilité, profita de la faille béante qu'avaient creusée les Jedi dans le cœur d'Anakin. Lors d'une réunion à l'opéra, le Seigneur Sith fut cette fois plus offensif, prenant plus de risque : il "devina" immédiatement le complot Jedi qu'Anakin devait orchestrer malgré lui, ce qui ne manqua pas d'ébranler le jeune homme.
  Puis vint le conte du Chancelier sur la légende de Dark Plagueis. Palpatine savait pertinemment que l'histoire d'un Sith qui avait vaincu la mort et créé la vie grâce au Côté Obscur de la Force ne manquerait pas d'éveiller l'attention d'Anakin, surtout dans l'époque de tourments qu'il traversait. Dans un premier temps, Anakin s'alarma que le Chancelier soit familier de légendes Sith, ce qui n'étonna pas ce dernier, le jeune Jedi céda très vite la place à la curiosité et à l'intérêt. Sa dernière question fut une nouvelle victoire pour le seigneur Sith : "est-il possible d'acquérir un tel pouvoir", ce à quoi Palpatine répondit qu'en aucun cas auprès d'un Jedi.

Anakin Skywalker
Anakin et Palpatine conversant à l'Opéra sur la légende de Dark Plagueis


  Palpatine en était convaincu, le jeune Skywalker était prêt à se détourner de la lumière et à le rejoindre sur la voie des Sith. Le Jedi était dans l'impasse entre sa confiance détruite avec le Conseil Jedi et sa peur  panique de la mort annoncée de sa femme. Entre sa frustration de ne pas acquérir plus de pouvoirs des Jedi et la convoitise de préserver sa femme de la mort, jamais Anakin n'avait été aussi proche de succomber au Côté Obscur. Ne resterait plus qu'à éloigner ses derniers remparts qui le rattachaient à la lumière :
  Yoda, le plus sage de ses mentors était parti pour Kashyyyk afin de mener la contre-offensive de la République et des Wookiee contre les Séparatistes.
  Obi-Wan, l'ami le plus proche d'Anakin, son ancien maître et le meilleur garant de sa loyauté à l'Ordre Jedi, avait pareillement été envoyé  sur Utapau pour vaincre une bonne fois pour toute le général Grievous. Mission qui n'avait pas manqué de frustrer toujours plus Anakin, à qui Palpatine avait vendu qu'il était le mieux placé pour s'en charger.
  Ne restait que Mace Windu, et dont l'influence sur le jeune garçon était bien maigre en comparaison de ses pairs, tant la méfiance du maître Jedi envers Anakin était grande.
  Avec Windu pour seul ange gardien, Anakin était prêt à subir de plein fouet la tentation du Côté Obscur : Palpatine fit part à Anakin de sa consternation que le Conseil ne le choisisse pas pour affronter Grievous, prouvant une fois de plus qu'ils ne souhaitaient qu'écarter Anakin. Palpatine se dévoila alors comme Seigneur Sith, parfaitement plongé dans le Côté Obscur, auprès d'Anakin. Il lui révéla sa véritable nature de Dark Sidious et supplia Anakin de le rejoindre sur cette voie.
  Effaré, Anakin décida de suivre la voie qui lui semblait juste, de dénoncer immédiatement Palpatine à Mace Windu. Ce que Palpatine accepta, tout en lui rappelant que seul son enseignement lui permettrait de sauver Padmé.
  Grievous vaincu, Anakin accourut auprès de Windu qui partait justement s'assurer que Palpatine remette ses pouvoirs exceptionnels en juste Chancelier qu'il était. Devant la nouvelle, Windu changea d'objectif : il fallait à n'importe quel prix arrêter Sidious.

Anakin Skywalker
Anakin ne supporte plus de de douter pour l'avenir de Padmé


  Anakin fut laissé une fois de plus en retrait, Windu lui interdisant de l'accompagner. En proie au doute, Anakin sombra dans les pleurs, déchiré entre son devoir de Jedi, accompli sans récompense, et la peur de voir s'évanouir son seul espoir pour sa femme.
  Anakin partit finalement pour le cabinet du Chancelier : il y vit un Mace Windu menaçant d'achever un Chancelier désarmé et acculé au bord de sa fenêtre. En dernier recours, Palpatine déchaîna des éclairs de Force, mais finit par feinter sa défaite, défiguré par l'usage de ses pouvoirs.

Anakin Skywalker
Palpatine tente de se défendre contre Windu devant Anakin


  Sa mise en scène était parfaite : Anakin avait découvert un vieillard sans défense, menacé par un Jedi furieux sur le point d'en finir. Pour combler le tout, Windu lui-même flirtait dangereusement avec le Côté Obscur, décidé à abattre de sang-froid le Seigneur Sith. Anakin objecta que malgré ses méfaits, Palpatine devait être jugé.
  Windu refusa d'entendre raison et leva son sabre. Palpatine supplia le maître de l'épargner. Anakin au dernier moment, révéla qu'il avait besoin du Sith, pour sauver sa femme.
  Windu abattit son sabre. Anakin scella les trois destinées en tranchant la main du maître.
  Le sourire jubilatoire de Palpatine n'eut d'égal que la violence des éclairs qui ravagèrent le Jedi amputé. Windu brilla d'un bleu aveuglant avant de sombrer dans l'abîme de la ville-planète.
  Anakin était désemparé. Ne réalisant pas son geste immédiatement, il vit Palpatine se lever et se poser solennellement en maître Sith. Anakin n'avait plus en tête que sa soif du pouvoir que lui avait promis Palpatine : vaincre la mort, en premier lieu pour Padmé. Anakin tourna définitivement le dos à l'Ordre Jedi, son carcan de frustration et de limites qui jamais ne lui permettrait de jouir pleinement de son potentiel dans la Force et d'accomplir son vœu.
  Palpatine adouba son jeune apprenti comme seigneur Sith et le baptisa Dark Vador.
  Anakin avait ainsi fait le choix de tourner le dos à l'Ordre Jedi. Puisque ceux-ci ne lui permettraient pas de révéler tout son pouvoir, le restreignant au contraire toujours plus, Anakin succomba à l'offre de Palpatine, obsédé qu'il était de vaincre la mort, et de sauver sa femme.

Anakin Skywalker
Anakin s'agenouille devant le maître qu'il choisit : Sidious


  La tentative d'arrestation manquée de Windu donnait un alibi parfait : Anakin resterait loyal à la République contre ses anciens pairs ayant fomenté un coup d'Etat. Désormais, tous les Jedi étaient des ennemis de la République, et Anakin comptait bien les neutraliser au nom de celle-ci.
  La première exaction d'Anakin déchu fut le sac du temple Jedi : à l'insu de tous, sa chute avait été orchestrée, planifiée par Sidious, depuis des années avant le début même de la Guerre des Clones. Ainsi, la Grande Armée de la République, sous couvert de loyauté envers ses généraux Jedi, n'attendait que l'Ordre de son Chancelier pour prendre l'Ordre par surprise. Anakin mena les clones de la 501e légion jusque dans le temple.
  Avec tous les maîtres et chevaliers dispersés aux quatre coins de la galaxie, les forces d'Anakin n'eurent qu'une mince résistance à écraser pour conquérir le Temple Jedi. Sous le nombre des troopers d'élite, même des Jedi, avec leur faible entraînement, ne firent pas le poids. Le maître bretteur Cin Drallig tomba sous la lame d'Anakin, contre lequel même lui ne faisait pas le poids. Le Jedi déchu termina par la flèche du Conseil Jedi ou il poussa l'ignominie jusqu'à massacrer les novices et padawans, enfants sans défense sans la moindre idée du complot tramé. L'avenir même de l'Ordre était anéanti en quelques heures.

Anakin Skywalker
Anakin mène les troupes clones jusque dans le Temple Jedi


  Alors que la fumée s'élevait déjà du Temple, Anakin laissa ses troupes se charger des quelques survivants et rejoint vite Padmé.
  Mais le Côté Obscur avait déjà perverti son jugement : Anakin était tellement obnubilé par son idée d'empêcher la mort de sa femme, que son amour pour elle s'était changé en un désir cupide et égoïste. Préserver, protéger et aimer Padmé auprès de lui n'était plus ce qui intéressait Anakin. Il la convoitait, la possédait, telle un objet rare dont jamais il ne supporterait de perdre la propriété.
  Ce qui comptait pour lui n'était plus sa femme, mais seulement de vaincre sa mort pour l'avoir auprès de lui à tout jamais.
  Ce déclin de l'amour d'Anakin pour Padmé, assurément provoqué par sa chute dans le Côté Obscur, dont l'essence même n'était que convoitise, jalousie, soif de pouvoir, se révéla lorsque le jeune apprenti Sith lui mentit au sujet du Temple. Relatant la version de Palpatine d'un coup d'Etat Jedi et d'une Rébellion contre la République, Anakin garda sous silence toute implication directe de Palpatine ou lui-même. Il réitéra sa loyauté à la République, jouant sur les morts, et à Padmé elle-même, alors même que celle-ci s'était inquiétée de la montée en puissance de Palpatine qu'Anakin cautionnait complètement. Anakin ne comprit jamais qu'il commençait là à agir contre sa propre femme, et plus encore que c'est précisément ce qui causerait leur perte.
  Anakin s'envola dans la foulée pour Mustafar. Le Conseil séparatiste attendait déjà le "nouvel émissaire" de leur leader Dark Sidious. Anakin arriva effectivement auprès des leaders séparatistes, pour une boucherie sanguinaire sans la moindre retenue. Il venait de décapiter les gardiens de la République, et maintenant les chefs de la faction séparatiste étaient réduits au silence à leur tour. Son maître n'avait plus le moindre obstacle pour s'auto-proclamer Empereur.
  Peu après, le vaisseau familier de Padmé rejoignit Anakin sur Mustafar. Et c'est là qu'il perdrait sa femme. Padmé, éclairée par Obi-Wan, avait découvert toute l'horreur des exactions de son époux. Incrédule, elle constata avec le plus grand des effrois qu'effectivement Anakin n'était plus le même. Ce dernier tenta de la convaincre qu'elle et lui pourraient un jour régner sur la galaxie, conformément à son désir cupide de pouvoir. Anakin ne pouvait plus comprendre ni admettre que Padmé ne servait que la liberté, non un pouvoir despotique obtenu par la force. Sa colère monta contre celle-là même qu'il s'était juré de protéger, et atteint son paroxysme lorsqu'Obi-Wan se dévoila sur la passerelle du vaisseau, infiltré à bord pour rejoindre Anakin.

Anakin Skywalker
Padmé constate avec horreur que son mari est bel et bien devenu un Sith


  Fou de rage, Anakin prit pour une trahison que Padmé ait amené Obi-Wan pour le tuer, et l'étrangla avec la Force, la faisant perdre connaissance.
  Anakin réalisa vaguement son méfait. Mais plutôt que d'être frappé par le remord, il accusa immédiatement Obi-Wan, lequel rétorqua à raison qu'Anakin avait choisi cette voie et avait lui-même agi contre Padmé.

Anakin Skywalker
Anakin commet le plus horrible de ses méfaits en étranglant celle qu'il s'était juré de sauver


  Les anciens frères d'armes en vinrent finalement aux mains, et s'affrontèrent dans l'un des duels au sabre laser les plus longs et les plus spectaculaires de leur époque.
  Les adversaires étaient de force pratiquement égale : parmi les meilleurs bretteurs de tout l'Ordre et les  seuls ayant vaincu des Seigneurs Sith en duel. Tout au long de leur duel à mort, Anakin et Obi-Wan traversèrent la base séparatiste, causant des dégâts collatéraux considérables aux installations. Les boucliers des collecteurs de magma furent ainsi coupés.
  Loin de s'en inquiéter, les duellistes allaient au contraire plus avant dans vers le fleuve de lave, en dehors de la station condamné. Au plus fort de leur duel, ils se retrouvèrent sur un bras de collecte qui, sous la puissance du fleuve de lave, fut sectionné et se mit à dériver sur le fleuve. Anakin et Obi-Wan tentèrent tant bien que mal que se battre tout en s'accrochant.

Anakin Skywalker
Duel dantesque sur Mustafar


  Arrivant à une cascade, ils durent trouver une issue de secours au plus vite. Obi-Wan parvint à rejoindre une plateforme sur le fleuve, avant qu'Anakin n'atterrisse à son tour après un saut   prodigieux sur un droïde de collecte.
  Après quelques échanges, verbaux comme au sabre, Anakin rejoint Obi-Wan sur la plateforme et les combattants échangèrent leurs coups sans merci sur une surface ridiculement retreinte. Le moindre faux pas serait la mort assurée dans le fleuve de lave.

Anakin Skywalker
"Ne prends pas ce risque !"


  C'est alors qu'Obi Wan sauta en arrière sur la rive, Anakin resté en contrebas. Provoquant son adversaire, Obi-Wan conjura son ancien padawan de ne pas prendre le risque de l'attaquer. Sûr de lui, le Sith n'en fit rien et bondit. L'expérience du maître Jedi put finalement prendre le dessus sur la rage d'Anakin : sa haine furieuse lui avait donné trop d'assurance, et avant même qu'il atterrisse, Obi-Wan trancha d'un coup adroit ses deux jambes et son bras encore intact.
  Anakin roula sur le sol brulant, presque jusqu'au magma. Obi-Wan lui adressa en guise d'adieu toute la tristesse qu'il avait d'avoir perdu un frère, un frère qu'il aimait. Lequel ne répondit qu'en hurlant qu'il le haïssait.

Anakin Skywalker
Anakin vaincu, consumé moralement, et bientôt physiquement


  Anakin finit par prendre feu, si proche de la lave brûlante qu'il était. Obi-Wan n'eut pas le cœur ni à achever ni à rester voir son ancien ami se consumer, et quitta le théâtre hostile de leur duel tragique pour rejoindre Padmé.
  Anakin survécut contre toute attente à sa propre combustion , usant de ses pouvoirs pour éteindre les flammes et survivre. Se servant de son bras mécanique, le seul restant, il se hissa péniblement plus haut sur la berge, agonisant.
  C'est Palpatine lui-même qui vint lui porter secours avec une escouade de clones, le ramenant aussi vite que possible dans sa navette.

Anakin Skywalker
Palpatine vient au secours de son jeune apprenti


  Anakin fut ramené sur Coruscant dans un brancard, jusqu'au centre médical privé du Seigneur Sith. Palpatine ordonna à une équipe de droïdes médicaux de pointe d'entreprendre la reconstruction de son apprenti. Anakin, dans sa haine aveuglée, ignorait qu'au même moment, à des années lumières de là, Padmé rendait l'âme tout en donnant naissance à des jumeaux. A la fin de sa laborieuse reconstruction chirurgicale, Anakin fut doté du masque qui allait devenir son visage pour le restant de ses jours. Le lit d'opération se releva, et le Seigneur Noir, dans toute la splendeur noire de son imposante armure, questionna Palpatine, à propos de Padmé.
  L'Empereur lui répondit, avec une désolation feinte, que son apprenti l'avait lui-même tuée dans sa colère. Palpatine n'avait même pas besoin de mentir. A ses mots, le cyborg fulmina de désespoir. Son pouvoir inouï dans la Force saisit tout ce qu'il y avait à portée autour de lui, détruisant les droïdes, déformant les murs, brisant ses liens sur la table d'opération.
  Anakin Skywalker comprit alors qu'en dépit de tous ses efforts et ses actes, son destin s'était accompli, celui de perdre Padmé. En voulant l'éviter, le Jedi l'avait seulement précipité, aveuglé par sa peur de la perdre. Anakin Skywalker s'éteignit pour de bon dans un hurlement de désespoir, laissant la place à Dark Vador, condamné à la souffrance d'avoir perdu de sa propre main celle qu'il aimait plus que tout, et à errer dans une vie de servitude à l'Empereur vide de sens, lui qui avait tout perdu.

Anakin Skywalker
Anakin revêt le masque de Vador, armure du Sith et sarcophage du Jedi


V. Héritage [haut]



  Par ses seuls choix, Anakin Skywalker fit plonger toute la galaxie dans l'ombre, permettant à son maître de s'auto-proclamer Empereur, et ayant écarté pour lui la plus grande menace à son plan : l'Ordre Jedi. Sous son armure noire, le Sith continuerait de traquer et exterminer les Jedi, dans une vengeance aveugle et irraisonnée pour l'avoir restreint.
  À la fin de sa vie, Anakin démontrera de manière ultime sa toute puissance dans la Force en rejoignant le panthéon des spectres de ses maîtres, Yoda, Obi-Wan, ainsi que Qui-Gon dans une certaine mesure. Alors que ceux-ci auront suivi un enseignement particulièrement long et fastidieux pour y parvenir, Anakin les rejoindra sans formation, porté par sa seule présence prodigieuse dans la Force.


En savoir plus

  La distinction entre Anakin Skywalker et Dark Vador est l'une des ambiguïtés les plus complexes de la Saga. Techniquement, Vador n'est autre qu'Anakin voué au côté obscur, qui a tourné le dos à la Force par ses propres choix, et l'un et l'autre ne font qu'un. Plus métaphoriquement, Vador a bel et bien tué, consumé Anakin, le remplaçant comme entité, ce qui, d'"un certain point de vue" est tout aussi vrai : Anakin a cessé d'être pour devenir Vador.
  D'un point de vue comme de l'autre, il apparaît impossible de déterminer un moment précis de la Revanche des Sith marquant le passage de l'un à l'autre. La transition reste progressive : Anakin se voit exposé, voire tenté par le Côté Obscur dès l'Attaque des Clones, lors de son massacre des Tusken.
  Devant cette ambivalence, l'auteur a pris la décision de ne pas marquer de séparation précise entre les deux personnages :
- la biographie d'Anakin s'arrête au moment où celui-ci s'éteint pour de bon, donc au moment de revêtir son armure. En effet, Anakin est mentionné une dernière fois par Padmé, persuadée qu'il y a encore du bon en lui, avant de mourir.
- Celle de Vador commence dès son baptême par Dark Sidious. Bien qu'Anakin ait dévoilé sa part sombre plus tôt, c'est à ce moment-là que le Seigneur Sith est adoubé et nommé pour la première fois.



Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Anakin Skywalker
Nom
Anakin Skywalker
Surnom
L'Elu
Espèce
Date de naissance
An 41 av. BY
Date de décès
An 4 apr. BY
Lieu de décès
Fonctions
Esclave
Chevalier Jedi
Armes
Vaisseau
Chasseurs stellaires
Affiliation
Interprété par

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
25/05/2018

Date de modification
10/07/2018

Nombre de lectures
673


Note de la fiche
8 membres ont noté la fiche "Anakin Skywalker" 3.5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
  • Attack of the Clones : The Visual Dictionary
  • Episode I : The Visual Dictionary
  • Incredible Cross Sections : Original Trilogy
  • Incredible Cross-Sections : Attack of the Clones
  • Incredible Cross-Sections : Complete Cross-Sections
  • Incredible Cross-Sections : Episode I
  • Incredible Cross-Sections : Revenge of the Sith
  • Star Wars - The Clone Wars : Episode Guide
  • Star Wars : The Complete Visual Dictionary
  • Star Wars : The Visual Dictionary
  • Star Wars Episode I : La Menace Fantôme
  • Star Wars Episode II : L'Attaque des Clones
  • Star Wars Episode III : La Revanche des Sith
  • Star Wars Episode VI : Le Retour du Jedi
  • The Clone Wars : Decoded
  • The Clone Wars : The Visual Guide
  • The Clone Wars S01E01 - Ambush
  • The Clone Wars S01E02 - Rising Malevolence
  • The Clone Wars S01E03 - Shadow of Malevolence
  • The Clone Wars S01E04 - Destroy Malevolence
  • The Clone Wars S01E05 - Rookies
  • The Clone Wars S01E06 - Downfall of a Droid
  • The Clone Wars S01E07 - Duel of the Droids
  • The Clone Wars S01E08 - Bombad Jedi
  • The Clone Wars S01E09 - Cloak of Darkness
  • The Clone Wars S01E10 - Lair of Grievous
  • The Clone Wars S01E11 - Dooku Captured
  • The Clone Wars S01E12 - The Gungan General
  • The Clone Wars S01E13 - Jedi Crash
  • The Clone Wars S01E14 - Defenders of Peace
  • The Clone Wars S01E15 - Trespass
  • The Clone Wars S01E16 - Hidden Enemy
  • The Clone Wars S01E17 - Blue Shadow Virus
  • The Clone Wars S01E18 - Mystery of a Thousand Moons
  • The Clone Wars S01E19 - Storm over Ryloth
  • The Clone Wars S01E20 - The Innocents of Ryloth
  • The Clone Wars S01E21 - Liberty on Ryloth
  • The Clone Wars S01E22 - Hostage Crisis
  • The Clone Wars S02E01 - Holocron Heist
  • The Clone Wars S02E02 - Cargo of Doom
  • The Clone Wars S02E03 - Children of the Force
  • The Clone Wars S02E04 - Senate Spy
  • The Clone Wars S02E05 - Landing at Point Rain
  • The Clone Wars S02E06 - Weapons Factory
  • The Clone Wars S02E07 - Legacy of Terror
  • The Clone Wars S02E08 - Brain Invaders
  • The Clone Wars S02E09 - Grievous Intrigue
  • The Clone Wars S02E10 - The Deserter
  • The Clone Wars S02E11 - Lightsaber Lost
  • The Clone Wars S02E12 - The Mandalore Plot
  • The Clone Wars S02E13 - Voyage of Temptation
  • The Clone Wars S02E14 - Duchess of Mandalore
  • The Clone Wars S02E15 - Senate Murders
  • The Clone Wars S02E16 - Cat and Mouse
  • The Clone Wars S02E17 - Bounty Hunters
  • The Clone Wars S02E18 - The Zillo Beast
  • The Clone Wars S02E19 - The Zillo Beast Strikes Back
  • The Clone Wars S02E20 - Death Trap
  • The Clone Wars S02E21 - R2 Come Home
  • The Clone Wars S02E22 - Lethal Trackdown
  • The Clone Wars S03E01 - Clone Cadets
  • The Clone Wars S03E02 - ARC Troopers
  • The Clone Wars S03E03 - Supply Lines
  • The Clone Wars S03E04 - Sphere of Influence
  • The Clone Wars S03E05 - Corruption
  • The Clone Wars S03E06 - The Academy
  • The Clone Wars S03E07 - Assassin
  • The Clone Wars S03E08 - Evil Plans
  • The Clone Wars S03E09 - Hunt for Ziro
  • The Clone Wars S03E10 - Heroes on Both Sides
  • The Clone Wars S03E11 - Pursuit of Peace
  • The Clone Wars S03E12 - Nightsisters
  • The Clone Wars S03E13 - Monster
  • The Clone Wars S03E14 - Witches of the Mist
  • The Clone Wars S03E15 - Overlords
  • The Clone Wars S03E16 - Altar of Mortis
  • The Clone Wars S03E17 - Ghosts of Mortis
  • The Clone Wars S03E18 - The Citadel
  • The Clone Wars S03E19 - Counterattack
  • The Clone Wars S03E20 - Citadel Rescue
  • The Clone Wars S03E21 - Padawan Lost
  • The Clone Wars S03E22 - Wookiee Hunt
  • The Clone Wars S04E01 - Water War
  • The Clone Wars S04E02 - Gungan Attack
  • The Clone Wars S04E03 - Prisoners
  • The Clone Wars S04E04 - Shadow Warrior
  • The Clone Wars S04E05 - Mercy Mission
  • The Clone Wars S04E06 - Nomad Droids
  • The Clone Wars S04E07 - Darkness on Umbara
  • The Clone Wars S04E08 - The General
  • The Clone Wars S04E09 - Plan of Dissent
  • The Clone Wars S04E10 - Carnage of Krell
  • The Clone Wars S04E11 - Kidnapped
  • The Clone Wars S04E12 - Slaves of the Republic
  • The Clone Wars S04E13 - Escape from Kadavo
  • The Clone Wars S04E14 - A Friend in Need
  • The Clone Wars S04E15 - Deception
  • The Clone Wars S04E16 - Friends and Enemies
  • The Clone Wars S04E17 - The Box
  • The Clone Wars S04E18 - Crisis on Naboo
  • The Clone Wars S04E19 - Massacre
  • The Clone Wars S04E20 - Bounty
  • The Clone Wars S04E21 - Brothers
  • The Clone Wars S04E22 - Revenge
  • The Clone Wars S05E01 - Revival
  • The Clone Wars S05E02 - A War on Two Fronts
  • The Clone Wars S05E03 - Front Runners
  • The Clone Wars S05E04 - The Soft War
  • The Clone Wars S05E05 - Tipping Points
  • The Clone Wars S05E06 - The Gathering
  • The Clone Wars S05E07 - A Test of Strength
  • The Clone Wars S05E08 - Bound for Rescue
  • The Clone Wars S05E09 - A Necessary Bond
  • The Clone Wars S05E10 - Secret Weapons
  • The Clone Wars S05E11 - A Sunny Day in the Void
  • The Clone Wars S05E12 - Missing in Action
  • The Clone Wars S05E13 - Point of No Return
  • The Clone Wars S05E14 - Eminence
  • The Clone Wars S05E15 - Shades of Reason
  • The Clone Wars S05E16 - The Lawless
  • The Clone Wars S05E17 - Sabotage
  • The Clone Wars S05E18 - The Jedi Who Knew Too Much
  • The Clone Wars S05E19 - To Catch a Jedi
  • The Clone Wars S05E20 - The Wrong Jedi
  • The Clone Wars S06E01 - The Unknown
  • The Clone Wars S06E02 - Conspiracy
  • The Clone Wars S06E03 - Fugitive
  • The Clone Wars S06E04 - Orders

Langue française
La fiche est en attente de correction.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.