Osi Sobeck


Osi Sobeck était le commandant Phindien de la Citadelle durant la Guerre des Clones, qui périt à l'issue de la mission des Jedi pour sauver Even Piell.

Continuité : Canon


  "La peur, les Jedi s'entraînent toute leur vie à la maîtriser. Mais à la Citadelle, briser les Jedi est notre spécialité."
Osi Sobeck, commandant de la Citadelle


  Osi Sobeck était un Phindien que le Comte Dooku avait placé en charge de la Citadelle durant la Guerre des Clones, un lieu conçu pour retenir prisonnier les Jedi et briser leur détermination et leurs espoirs. Retranché derrière les remparts réputés infranchissables de son bastion de Lola Sayu, Sobeck n'était pas un tacticien hors pair ni un féroce guerrier, mais il disposait de moyens incroyables qui auraient découragé n'importe qui de s'aventurer près de la forteresse séparatiste.

  La routine du Phindien fut brisée en -20 lorsque le Maître Jedi Even Piell lui fut apporté captif : ce dernier détenait les coordonnées secrètes reliant les mondes du Noyau aux planètes situées au cœur de l'espace séparatiste. La connaissance de telles coordonnées pouvant mettre fin à la guerre en portant un coup fatal au centre névralgique de la République, Dooku avait exigé de Sobeck qu'il torture le Jedi Lannik et qu'il obtienne coûte que coûte les informations. Depuis la tour de commandement de la Citadelle, bien à l'abri derrière un blocus de vaisseaux séparatistes, rien ne semblait pouvoir empêcher Sobeck d'accomplir sa mission et de satisfaire son maître. Mais c'était sans compter sur la mission audacieuse d'un commando Jedi, composé d' Ahsoka Tano, Anakin Skywalker, Obi-Wan Kenobi, et accompagnés de plusieurs clones dont Rex, Cody, Fives et Echo. Malgré les systèmes de détection poussés et les mines protégeant le flanc de la forteresse, les Jedi parvinrent à infiltrer la Citadelle grâce à bord d'un petit cargo piloté par R2-D2.

  Aussitôt l'alarme déclenchée, Osi Sobeck blâma ses droïdes de combat pour leur négligence et activa tous les protocoles de sécurité avant d'envoyer les droïdes assassins intercepter les Jedi.

Osi Sobeck

Osi Sobeck suivant de près la progression des Jedi sur ses écrans


  Le Phindien se réjouissait presque de la présence d'ennemis qui brisaient la monotonie de ses journée : cela lui donnait l'opportunité d'utiliser tous les pièges et systèmes de défense de la Citadelle. Mais les parois électrifiées, les droïdes commando et les couloirs magnétisés n'empêchèrent pas les Jedi de délivrer Even Piell avant que celui-ci n'ait révélé les coordonnées de la route Nexus. La situation se dégrada encore davantage une fois que les membres d'équipage républicains furent également libérés, notamment le capitaine Tarkin qui détenait l'autre moitié des coordonnées. Les envahisseurs se séparèrent en deux et créèrent une diversion en faisant exploser une partie de la tour : mais Sobeck ne tomba pas dans le piège et ordonna à ce que les plus hauts niveaux de la Citadelle soient bouclés afin que les Jedi ne volent aucune navette.

  Les mauvaises nouvelles n'arrivant jamais seules, le commandant Sobeck fut informé par son droïde stratège que le Comte Dooku l'attendait déjà dans ses quartiers pour une communication entrante . Le Phindien détestait être pris de court et préférait se préparer mentalement avant un échange pour ne pas être intimidé par le leader des Séparatistes. Il mentit donc à Dooku en lui assurant que la situation était sous contrôle. Sobeck fut ensuite informé que le cargo qui avait amené les Jedi sur Lola Sayu avait été retrouvé et décida donc de s'en servir comme appât pour piéger l'un des deux groupes de républicains.

  Cette stratégie fonctionna puisque le groupe d'Obi-Wan et Even Piell fut capturé mais les Jedi refusèrent de coopérer : Osi Sobeck tua donc un des membres d'équipage du Lannik à bout portant afin d'ébranler la confiance insultante des Jedi en eux. Mais avant qu'il ne poursuive son funeste travail, il apprit que le deuxième groupe d'assaillants avait été localisé dans les anciens tunnels bordant la Citadelle. Le Phindien envoya donc ses droïdes torturer les prisonniers pour obtenir la moitié de l'information qu'il recherchait afin de se concentrer sur la capture du second groupe.

Osi Sobeck

Osi Sobeck en communication avec le Comte Dooku


  Dans les minutes qui suivirent, alors que ses droïdes commandos affrontaient à quelques kilomètres le commando constitué entre autres d'Anakin Skywalker et Tarkin, Sobeck eut la désagréable surprise d'apprendre que les prisonniers n'avaient jamais atteint le bloc de détention : ils avaient été aidés par des droïdes de combat reprogrammés. Le Phindien et son droïde tactique réagirent toutefois à temps et avertirent les gardes qui veillaient sur le cargo : les deux groupes d'assaillants qui s'étaient retrouvés au même endroit durent se replier dans les grottes quand leur navette fut détruite. Malgré ce retournement de situation imprévu et la perte de ses prisonniers, Sobeck savait que les Jedi n'avaient plus la possibilité de s'échapper et que ce n'était plus qu'une question de temps avant d'obtenir les coordonnées.

  Alors que les Jedi éliminaient toutes les escouades de droïdes commando envoyées à leurs trousses, le Phindien rejoignit ses troupes sur le terrain d'où il pouvait superviser les opérations. Il accepta une nouvelle transmission du Comte après en avoir évité plusieurs et dut avouer n'avoir toujours pas retrouvé les prisonniers : sous le stress et la peur d'être remplacé, Sobeck ne pouvait contrôler son clignement nerveux d'un œil. Son maître n'aurait bientôt plus la patience d'entendre ses échecs. Le Phindien envoya donc les anoobas traquer les Jedi. Pendant la chasse, le commandant de la Citadelle appela de nouveaux vaisseaux pour renforcer le blocus de Lola Sayu : en effet, il suspectait que la République enverrait une flotte pour sauver les Jedi.

  Dès que Sobeck fut informé que les anoobas avaient retrouvé les Jedi, il enfourcha son STAP et mena lui-même une escouade de droïdes commando appuyés par de multiples droïdes crabes à la dernière position des républicains. Les Jedi et les prisonniers se dirigeaient vers un petit îlot entouré de lave, probablement leur point d'extraction : alors que le Phindien était en route, une flotte de Venator jaillit de l'hyperespace. Sobeck avait vu juste, mais il ne comptait pas laisser les Jedi s'échapper. Quand son STAP fut touché par Rex, il bondit sur l'îlot et désarma aussitôt Tarkin. De rage, il s'apprêta à le balancer dans la lave pour le tuer, sachant qu'il obtiendrait pas de lui les coordonnées de la route Nexus. Mais juste avant de passer à l'acte, il fut transpercé par les deux sabres laser d'Ahsoka Tano. Osi Sobeck s'effondra, mort, alors que les renforts républicains arrivaient pour secourir les Jedi et les survivants.

Osi Sobeck

Osi Sobeck s'apprêtant à tuer Tarkin sur Lola Sayu



Actualités en relation

Star Wars 9 : L'opposition entre Rey et Kylo Ren au coeur d'un nouveau spot TV !

Alors avoir diffusé deux nouveaux clips ce weekend (dont l'un qu'on vous a épargné puisqu'il ne montrait rien de neuf), Lucasfilm vient de publier un tout nouveau spot TV pour l'Episode IX ! D'une durée de...


HoloNet : Publication d'un pack de fiches Rogue Squadron - Opposition Rebelle

Est-ce un aiwha ? Est-ce un X-wing ? Non c'est Boba Heet qui revient avec un pack de fiche sur la série X-Wing : Rogue Squadron (vous savez ces engins qui volent comme des aiwhas). Ce week-end...


HoloNet : Notre sélection de 10 mods pour Star Wars Jedi Academy

Amis gamers, bonjour ! En cette période de confinement, l'ennui peut vite arriver. Jouer à des jeux vidéo ? Vous les connaissez tous… Pourtant, il y a un « mais » ! Si vous trouvez que Jedi Academy n'a plus de secrets pour...


HoloNet : Critique de Star Wars - TIE Fighter

Star Wars - TIE Fighter est un comics paru chez Panini le 5 février 2020 et présenté comme le préquel du roman d'Alexander Freed L'Escadron Alphabet dont une nouvelle critique vous a été proposée récemment...


HoloNet : Un pack et une critique pour L'Escadron Alphabet

L'Escadron Alphabet est paru le 27 février 2020 dernier chez Pocket. Il s'agit du troisième roman d'Alexander Freed (novélisation de Rogue One et Battlefront - Twilight Company) et du premier roman d'une nouvelle trilogie d...


Informations encyclopédiques
Osi Sobeck
Nom
Osi Sobeck
Espèce
Lieu de naissance
Date de décès
-20
Lieu de décès
Taille
2,03 m
Fonctions
Commandant en charge de la Citadelle
Affiliation
Interprété par
James Arnold Taylor

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
28/09/2019

Date de modification
28/09/2019

Nombre de lectures
6 443


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.