Alto Stratus


Leader des armées séparatistes jabiimiennes lors de la Bataille de Jabiim

  Reconnaissable parmi les membres de son peuple avec ses cheveux longs, sa barbe tressée et son air déterminé, Alto Stratus était le leader séparatiste de Jabiim durant la Guerre des Clones. Chef à l'aura charismatique, puissant et respecté, il était aussi un excellent guerrier, n'hésitant jamais à rejoindre ses troupes au beau milieu d'un combat, muni d'un bouclier et d'une magnifique vibrolame. Son incroyable renommée fut établie en peu de temps, et sa portée considérée comme étant interplanétaire.

  Né sur le tas de boue portant le nom de Jabiim, Alto Stratus comprit très vite la désillusion qu'étaient devenus la République Galactique et l'Ordre Jedi, en particulier quand ses parents furent assassinés par les pirates lithiens, comme bon nombres d'autres familles jabiimiennes. Il n'a jamais oublié que sa planète avait été laissée à l'abandon dans ses moments de crises, et sa haine à l'encontre de leur soi-disant protecteur n'a jamais cessé de croître, à tel point qu'il critiquait ouvertement les Jedi. Lorsque la Guerre des Clones a éclaté, voyant l'incapacité de la République à rétablir une ère de paix, Stratus a immédiatement voulu faire sécession, rappelant sans cesse à la population la répugnance de la République à intervenir dans les ennuis que Jabiim avait enduré au cours de ces dernières décennies, que ce soit la peste cérébrale, l'invasion des Trandoshans ou encore les harcèlements pirates. Ses discours enflammés, déclarant que les Jabiimiens combattraient jusqu'à la mort pour la liberté, étaient d'ailleurs devenus populaires sur de nombreux mondes sympathisants de la cause séparatiste.

  Après s'être arrogé le pouvoir par un coup d'état en supprimant la plupart des loyalistes du congrès jabiimien, Stratus promit au Comte Dooku des droits sur les mines d'extraction en échange d'armes et d'équipements militaires. Les prospecteurs s'étant en effet aperçu que la planète cachait d'importantes ressources minières, Stratus avait dans l'idée de faire commerce avec la toute jeune Confédération, mais la République ne l'entendait pas de cette oreille et envoya un contingent entier de soldats clones l'année suivante, en gros 15 mois après la Bataille de Géonosis. Seul et dernier opposant politique de Stratus, le capitaine Gillmunn et ses hommes furent appuyés par les forces républicaines et les Jedi. Très vite, les rebelles perdirent du terrain et bon nombre d'avant-postes, mais la République, en s'avançant de plus en plus, élargissait dangereusement ses positions et s'éloignait du point de ravitaillement et des renforts.  A contrario, Alto Stratus n'était pas inquiet du recul de ses lignes, car il savait parfaitement que le front adverse s'affaiblissait en s'étalant, tout comme il avait compris qu'il constituait une cible prioritaire, ce pourquoi il était escorté en permanence par ses commandos d'élites Nimbus.

  Alors que les conditions climatiques s'avéraient exécrables, les appareils républicains étant gorgés d'eau et leurs senseurs rendus aveugles par le mauvais temps, Stratus décida d'attaquer en force, car une occasion pareille ne se représenterait pas. La Bataille de Jabiim devint un véritable enfer, dans la pluie, le froid et le sang. La base Refuge fut la première cible, de nombreux quadripodes étant détruits dans l'affrontement, tandis que Maître Kenobi et le clone Alpha étaient présumés mort. Anakin Skywalker essaya de se mesurer à Stratus durant l'assaut, mais celui-ci put s'enfuir à l'aide de ses bottes répulsives, ordonnant par la même occasion un repli stratégique. Peu de temps après, le leader jabiimien écrasa l'armée du général Norcuna près de la ville de Schoal, et décapita ce malheureux en présence de ses troupes. Il réussit à mettre en déroute les Républicains dans la quasi-totalité de l'hémisphère nord de la planète, engendrant de lourdes pertes pour les deux camps. Plus de 9000 clones et 18 Jedi étaient au nombre des victimes.

  Réfugié sur la Côte du Rasoir, Stratus en profita pour attaquer les nombreuses colonnes de véhicules ennemis, en particulier un important convoi qui se retrouva acculé près d'un vaste champ de mines. Il fut de nouveau confronté au jeune Skywalker, mais une explosion les sépara avant même qu'ils aient eu le temps de s'affronter. Bien que la Côte du Rasoir fut perdue par la suite, le plus haut gradé de la République sur la planète, le général Leska, avait périt dans un assaut, ce qui laissait un certain avantage pour les rebelles. Rassemblant l'ensemble de son armée, en plus des droïdes assassins spéciaux envoyés en renfort par Dooku, Stratus jeta toutes ses forces sur la Station Cobalt, soit environ 10 000 soldats, décidant de la raser pierre par pierre s'il le fallait. Sa confiance aveugle en ce qui concernait l'issue de la bataille fut une erreur impardonnable, puisqu'il n'avait pas réellement pris en compte la résistance imprévue des Padawans du clan des orphelins. Pendant trois jours, les combats firent rage tout autour de la station, les Républicains retardant au maximum les Séparatistes pour les empêcher d'atteindre la zone d'évacuation, située plus au sud. Durant cette campagne, Alto Stratus ne put échapper à un duel avec les apprentis Jedi Kass Tod et Mak Lotor, où il perdit sa jambe droite avant d'être sauvé in extremis par un droïde Hailfire.

  Puis, étalé sur le sol, il fut confronté à la Padawan Aubrie Wyn, et tandis qu'elle s'apprêtait à l'achever, il dégaina son blaster, la criblant d'un unique tir qui lui ôta la vie.  En tombant, les deux sabres laser qu'elle tenait transpercèrent la poitrine de Stratus, qui mourut à son tour sur le champ de bataille. Ainsi, après avoir tué plusieurs adeptes de la Force de ses propres mains, Alto Stratus fit partie lui aussi des nombreuses victimes de cette gigantesque hécatombe. Au final, personne n'avait gagné, car les Séparatistes étaient anéantis, et la République évacuait au plus vite ses troupes de Jabiim. Néanmoins, elle ne put emporter les survivants loyalistes comme elle l'avait promis, faute de vaisseaux disponibles, et abandonna une nouvelle fois les Jabiimiens à leur sort, ainsi que leur monde natal. Ce dernier acte, qui ne manqua en rien de déchaîner la rage des loyalistes jabiimiens, donna raison à Stratus et au mouvement séparatiste qui s'était propagé dans la galaxie.
Informations encyclopédiques
Alto Stratus
Nom
Alto Stratus
Espèce
Lieu de naissance
Taille
1.90 m
Fonctions
Leader séparatiste jabiimien
Armes
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
13 245


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Republic 55 : The Battle of Jabiim, Partie 1
  • Republic 56 : The Battle of Jabiim, Partie 2
  • Republic 57 : The Battle of Jabiim, Partie 3
  • Republic 58 : The Battle of Jabiim, Partie 4

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.