Saesee Tiin


Saesee Tiin était un Maître Jedi iktotchi, membre du Conseil Jedi de Coruscant qui fut tué durant l'Ordre 66

  Saesee Tiin est un Iktotchi natif de la lune de la planète Iktotchon. Le Maître Jedi Omo Bouri, un Wol Cabasshite qui s'était illustré une centaine d'années auparavant en organisant le Traité de Trammis, détecta en lui une puissante connexion avec la Force et décida de lui enseigner l'art de maîtriser la Force. Sous son enseignement, Saesee développa ses pouvoirs en se focalisant sur la télépathie mais aussi, sur l'utilité de la Force lorsqu'il pilotait. En effet, l'Iktotchi était un valeureux pilote et pouvait être placé aux commandes de n'importe quel chasseur ou vaisseau de plus lourd tonnage ce qui n'affecterait en rien ses facilités de pilotage. Toutefois, son maître mit un point d'honneur à donner à Saesee un dévouement aveugle à la cause Jedi si bien que beaucoup de ses pairs le considéraient comme un fanatique.

  Ce fanatisme le poussait à se battre pour l'Ordre de façon proche du Côté Obscur car il n'était pas en paix en lui-même. Ceci fit de lui un combattant hors pair sur terre lors de duels ou bien de batailles appuyées par une armée. Toutefois, après la mort de son Maître, Saesee devint moins farouche, plus posé et il utilisa beaucoup plus la méditation. Il ne se servait plus de son sabre laser que lorsqu'il n'y avait plus aucune alternative et préférait de loin participer à des meetings lors de négociations que de combattre si cela pouvait être évité. La mort de son Maître l'obligea également à développer encore sa connexion avec la Force dans le but de parler avec feu Omo Bouri.

  Malgré sa grande maîtrise de la Force, Saesee Tiin ne voulut jamais prendre de padawan, préférant rester seul et méditer ou alors, de voyager dans son chasseur personnel, la Spirale Tranchant (Sharp Spiral). Complètement autonome et très confiant dans l'espace, Saesee a toujours dédaigné les systèmes encombrants d'astronavigation, préférant se laisser guider par la Force afin de trouver la meilleure voix possible pour rallier sa destination. Comme beaucoup de ses congénères, Saesee adore les nouvelles technologies et c'est avec un plaisir non dissimulé qu'il examina pendant de longues heures l'Infiltrateur Sith de Dark Maul retrouvé sur Naboo, avant que celui-ci ne disparaisse mystérieusement...
  
  Malgré ses performances, le Conseil Jedi hésita longuement avant de l'admettre dans ses rangs peu avant la bataille de Naboo. En effet, les membres du Conseil le trouvaient trop immobile, trop pensif et en même temps, trop fanatique lorsque l'Ordre ou la République avait besoin de lui. Mais sa capacité à percevoir l'avenir et sa maîtrise totale des vaisseaux les plus divers firent pencher la balance en sa faveur et il fut accepté au Conseil comme membre temporaire.

  Lorsqu'il vit les talents exceptionnels d'Anakin dans le pilotage de chasseurs et son habilité à réparer tout type de vaisseau, Saesee fut impressionné autant qu'étonné qu'un si jeune garçon soit capable de telles prouesses. C'est lui qui incita et encouragea le jeune Skywalker à modifier son chasseur delta-7 pour qu'il soit plus performant, alors qu'Obi-Wan lui restreignait cette liberté, considérant qu'Anakin se donnait comme propriété ce chasseur alors qu'un Jedi ne doit rien posséder à part son sabre laser. Il milita ensuite auprès du Conseil pour que les modifications qu'avait fait Anakin sur son chasseur soient apportées à tout le reste de la Flotte Jedi.

  Lorsque éclata la Guerre des Clones, Saesee fut assigné au combat spatial et atmosphérique. En effet, il dut défendre les canonnières républicaines lorsque celles-ci se posaient et débarquaient leur contingent de soldats contre les chasseurs géonosiens ou de la Fédération du Commerce qui pullulaient sur les mondes visés par des actions républicaines. En même temps, il se chargea de l'officialisation des liaisons entre les Jedi et les Fils de la Liberté, un groupe de mercenaires très influents, et afin que ces derniers soient plus aptes à aider les Jedi dans la Guerre des Clones.
  
  Comme la plupart des membres de l'Ordre, Saesee Tiin participa à la Guerre des Clones et à de nombreux combats. Et comme certains Jedi tels Ki-Adi-Mundi, il se vit obligé d'aller délivrer son monde natal. En effet, en -21, Iktotch fut envahie par l'armée séparatiste. Accompagné par Mace Windu, et par des troupes clones, l'Iktotchi combattit les forces de la CSI sur sa planète, et remporta une éclatante victoire qui permit le retour d'Iktotch dans la République.
  
Saesee Tiin


  Dix-sept mois après la bataille de Géonosis, et juste après la bataille de Null qui avait fait beaucoup de blessés dans les rangs de la République, des unités médicales furent installées pour permettre le soin des troupes clones et des Jedi blessés. Ces unités furent attaquées par des chasseurs de primes, qui lancèrent un raid sanglant à bord de speeders et qui firent beaucoup de victimes parmi les blessés Jedi et clones. Découvrant qu'il s'agissait d'un contrat placé par un commanditaire inconnu sur la tête des Jedi, et accepté par les mercenaires du Chapitre Nova Écarlate, qui était une branche dérivée de la Guilde des Chasseurs de Primes, Mace Windu décida de les stopper afin d'empêcher d'autres victimes Jedi et de pouvoir découvrir en même temps le commanditaire inconnu.
  Arrivant sur le Nid, la base principale des chasseurs de primes, Windu fut tout de suite surveillé non-stop par la Farghul Mika, qui se trouvait être la dirigeante du Chapitre. Mais elle ne sut pas que trois autres Jedi étaient là également : Saesee Tiin, Agen Kolar et Kit Fisto. Se faisant passer pour un contrebandier chargé de livrer des armes et du bacta à la station, Saesee se rendit à la cantina, dans laquelle se trouvait également Mace Windu toujours surveillé, et fit exploser son vaisseau à l'aide d'un émetteur caché dans ses vêtements, ce qui détruisit également les réserves de la station et les vaisseaux des chasseurs de primes, empêchant ainsi toute fuite du Nid.
  Au même moment, Agen Kolar, qui se faisait passer pour un chasseur livrant un prisonnier, qui n'était autre que Kit Fisto, déclencha une émeute parmi les chasseurs de primes en leur déclarant qu'ils ne toucheraient pas de primes sur les Jedi qu'ils avaient tué auparavant, pendant que le Jedi nautolan, sur le point d'être incarcéré, organisa une évasion massive de prisonniers dans les cellules de détention. Le chaos devint général, et plus personne ne fit attention aux quatre maîtres Jedi qui  se réunirent, sabre laser à la main, afin de mener le combat final contre Mika. Pendant que Windu et le jedi nautolan combattaient Mika et ses derniers sbires, Saesee Tiin et Agen Kolar se chargèrent de prendre la salle de contrôle. Ils y parvinrent sans problème, ne rencontrant qu'une faible résistance de la part des chasseurs de primes restant, ces derniers ne faisant pas le poids face à ceux qui étaient considérés comme les quatre meilleurs bretteurs de l'Ordre Jedi. Rejoints par Windu et Fisto, victorieux de Mika, ils découvrirent tous ensemble l'identité du commanditaire, qui n'était autre que Kh'aris Fenn de la CSI, ce dernier ayant détourné les crédits destinés à la conquête de Ryloth afin de mener une vendetta personnelle contre les Jedi. Les quatre bretteurs assistèrent alors en direct à son assassinat par le Jedi renégat Quinlan Vos, dont l'Ordre était sans nouvelles depuis quelques temps, lequel prouva par cet acte son dévouement au Comte Dooku, à la Confédération et au Côté Obscur.

  Excellent pilote, Saesee Tiin joua souvent les rôles de commandant et de coordinateur durant la guerre des clones. Il s'illustra ainsi dans ces deux rôles en même temps durant la crise des cuirassés de Rendili. Venu en soutien du maître Plo Koon, il assista à la capture de ce dernier ainsi que celle du capitaine Jan Dodonna et du commandant rendilien Jace Dallin par le lieutenant renégat Mellor Yago, qui refusait toute négociation, alors que Plo Koon était sur le point de résonner Dallin. Yago déclara de ce fait la planète Rendili ralliée désormais à la Confédération avec l'instauration d'un nouveau gouvernement pro-séparatiste. Menaçant le maître Kel Dor avec son arme pour intimider Saesee Tiin et l'obliger à partir, il découvrit que l'Iktotchi était tenace et possédait un sang froid et une détermination exemplaires, refusant catégoriquement de céder à ses exigences, en arguant le fait qu'il n'hésiterait pas une seconde à sacrifier son ami Kel Dor s'il le fallait, et que ce dernier était prêt à mourir pour la République.
  Les deux flottes en opposition rentrèrent alors dans une phase d'attente et d'observation durant laquelle Yago attendait les renforts que lui avait promis la CSI. Pendant ce temps, Saesee Tiin et Anakin Skywalker réfléchirent à un plan à adopter avant l'arrivée des renforts ennemis afin d'arrêter Yago et d'empêcher l'annexion des cuirassés rendiliens par la flotte séparatiste. Proposant un plan risqué, Anakin se vit essuyer un refus de la part de l'Iktotchi, qui jugeait son plan trop dangereux. Ses arguments furent également appuyés par Obi-Wan Kenobi, qui les avait rejoint après avoir sauvé Quinlan Vos qui luttait pour sa survie à bord d'un vaisseau abandonné, le Titavian IV. Considérant toujours Vos comme un traître depuis l'exécution sanglante de Kh'aris Fenn, Saesee fit enfermer le kiffar dans les cellules du vaisseau, préférant ne pas avoir un problème en plus sur les bras durant la suite des évènements.
  C'est alors que deux sphères de la Confédération arrivèrent, et le combat s'engagea entre les trois flottes. Prenant les commandes de l'opération depuis son chasseur jedi, Tiin divisa la flotte républicaine en deux, le vaisseau de commandement attaquant la flotte rendilienne pendant que les deux autres destroyers combattaient les sphères de la CSI venues en renfort. Une fois de plus, Saesee Tiin démontra ses talents de pilote en détruisant plusieurs chasseurs droïdes, et devenant pour ses ennemis une cible quasi-intouchable. Grâce à Anakin, ayant mis en œuvre son plan malgré le refus essuyé précédemment, la flotte rendilienne fut stoppée alors que Yago tentait de la faire passer en hyperespace. Cet exploit fut également possible grâce à Quinlan, qui s'était échappé des cellules, et à Obi-Wan, qui abordèrent le vaisseau mère de la flotte rendilienne, le Mersel Kebir, et libérèrent le Jedi et les deux capitaines prisonniers, puis prirent la passerelle de commandement d'assaut. Le traître Yago fut ainsi tué dans les affrontements, et devant la puissance de feu des flottes rendiliennes et républicaines additionnées, les renforts ennemis furent écrasés.
  Avec les arguments d'Obi-Wan et la victoire de la République, Saesee Tiin admit son erreur de jugement concernant Quinlan, et lui présenta ses excuses, mais il garda une certaine méfiance vis-à-vis du kiffar, n'oubliant pas le spectacle sanglant auquel il avait assisté durant la mission sur le Plate-Forme. Sa méfiance et sa rigueur morale l'obligèrent ainsi à ne pas se prononcer sur la réintégration du kiffar dans l'Ordre Jedi, qui aura finalement lieu avec la bénédiction de la plupart des membres du Conseil jedi. Mais, sans le savoir, Saesee Tiin eut raison de se méfier de Quinlan, car ce dernier continuait dans l'ombre à travailler pour le Comte Dooku et à lui transmettre des informations.

  Quelques temps après, Saesee Tiin participa à la bataille de Boz Pity (en -19). Toujours à bord de son chasseur, il profita de l'émergence d'hyperespace du croiseur de classe Acclamator entre la planète et la flotte séparatiste pour attaquer avec les autres chasseurs clones la flotte droïde par derrière, et permettre ainsi au croiseur républicain de se poser. La bataille, qui se déroula ensuite essentiellement au sol, fut une victoire amère pour la République, qui, malgré la mort apparente d'Asajj Ventress et la fuite du Comte Dooku et du général Grievous, perdit deux puissants Jedi : Adi Gallia et Soon Bayts, ainsi que l'excellent clone Alpha.

  Mais le maître Iktotchi ne se reposa pas ensuite pour autant, car il retourna sur Coruscant et se trouva présent quand la planète fut attaquée soudainement par la flotte de la CSI, menée par le Général Grievous. Défendant la planète au sol comme beaucoup d'autres Jedi, Tiin prit en chasse le général kaleesh quand ce dernier s'enfuit de la planète après avoir capturé le chancelier suprême Palpatine. A bord de son chasseur jedi Delta-7 et accompagné par une vingtaine d'autres membres de l'Ordre dont Bultar Swan et Agen Kolar, il tenta de rattraper la navette de Grievous mais ce dernier parvint à atteindre son vaisseau amiral, la Main Invisible et seuls les Jedi Pablo-Jill et L'lacielo Sageon, qui avaient suivit Tiin, parvinrent à suivre le général cyborg avant que les portes du hangar du vaisseau amiral ne se referment.
  Mais les deux Jedi furent exterminés par la puissance du cyborg et la première tentative pour sauver le chancelier Palpatine échoua. L'Iktotchi décida alors de tout faire pour freiner la progression de la flotte séparatiste en attendant les renforts. Infligeant de lourds dégâts à l'ennemi avec son chasseur, il emmena un bataillon de clones avec lui et prit d'assaut le destroyer séparatiste de classe Providence nommé le Prospère. Grâce au retour d'Obi-Wan Kenobi et d'Anakin Skywalker avec les renforts, la bataille se solda au final par la victoire de la République, la mort du Comte Dooku et le sauvetage du chancelier, malgré les pertes élevées qui furent dénombrées des deux côtés. Le maître Jedi Iktotchi, dont les talents de pilote et de combattant jouèrent dans la victoire acquise, retourna alors siéger au temple Jedi sur Coruscant.
  
Saesee Tiin

  
  Peu de temps après, la nouvelle de la mort du général Grievous se répandit, rendant la fin de la guerre proche et mettant fin en même temps au mandat prolongé du chancelier suprême. Au même moment, Anakin trouva Mace Windu et l'informa qu'il avait découvert l'identité du second Seigneur Sith, qui n'était autre que Palpatine. Windu, accompagné du même trio de la mission sur la plate-forme du Nid, se rendit alors au Sénat afin d'arrêter le chancelier suprême. Arrivés dans son bureau, ils furent reçus par Sidious qui échangea quelques mots avec les quatre Jedi et se rua sur eux, sabre laser à la main. Mais la puissance et la rapidité du Sith étaient redoutables, et Agen Kolar, Saesee Tiin et Kit Fisto furent terrassés par leur ennemi sans pouvoir porter un coup à leur adversaire, et furent rejoints peu après par Mace Windu, après que ce dernier ait été trahi par Anakin.
  
  Sidious défit ainsi les quatre meilleurs bretteurs de l'Ordre et le maître Jedi Iktotchi devint ainsi l'une des premières victimes de l'Ordre 66 mais aussi le prétexte tant attendu par le seigneur Sith pour lancer cet ordre. Sa mort, et celle de ses trois compagnons, fut ressentie par tous les Jedi présents dans le temple, mais aussi par plusieurs Jedi situés sur d'autres planètes, dont Yoda, qui se trouvait alors sur Kashyyyk.
Informations encyclopédiques
Saesee Tiin
Nom
Saesee Tiin
Espèce
Lieu de naissance
Lune d'Iktotchon
Fonctions
Maître Jedi
Armes
Vaisseau
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
54 927


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "Saesee Tiin" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
  • Starwars.com - Databank
  • Clone Wars Vol. 05 : Les Meilleures Lames
  • Clone Wars Vol. 07 : Les Cuirassés de Rendili
  • Clone Wars Vol. 08 : Obsession
  • Dessin Animé : Clone Wars
  • Episode I : The Visual Dictionary
  • Revenge of the Sith : The Visual Dictionary
  • Star Wars Episode II : L'Attaque des Clones
  • Star Wars Episode III : La Revanche des Sith

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.