Magna Tolvan


Magna Tolvan était une capitaine-inspectrice de l'Empire qui croisa plusieurs fois la route d'Aphra et qui tomba amoureuse d'elle, ce qui mit à rude épreuve sa loyauté.

Continuité : Canon


  Magna Tolvan était une femme élancée aux yeux bleus et cheveux courts couleur gris argent, un signe distinctif qui permettait de la reconnaître facilement. Autre particularité, ses deux bras et son cou étaient protégés par des implants métalliques. Prothèses ou renforcements suite à de vieilles blessures, cela était inconnu. Brillante cadette de l'Empire Galactique, Tolvan était destinée à une grande carrière d'après ses collègues à l'Académie. D'une loyauté sans faille, experte en combat tactique et technique, Magna fut également formée par l'inspecteur Thanoth dont la réputation n'était plus à faire. Elle était certainement sa plus brillante disciple car il l'inscrivit dans son testament sans qu'elle le sache. Rapidement, les compétences de Tolvan lui valurent d'être promue capitaine, avec comme responsabilité la défense du complexe secret de l'Initiative Tarkin sur Eadu.

1. Premier échec et rencontre avec Aphra



"Vous tuer aurait été plus avisé... mais vous êtes bien trop canon."
Aphra à Magna Tolvan.


  Magna Tolvan était chargée de la sécurité du complexe secret d'Eadu. Placée à ce poste important par le Moff Cassio Tagge, c'était l'occasion pour la capitaine récemment nommée de faire ses preuves. La mission était en apparences simple : assurer la sécurité des scientifiques, et notamment de Galen Erso, qui travaillaient sur les cristaux Kyber qui serviraient à l'arme de l'Etoile de la Mort. Cependant, le destin en décida autrement : une attaque éclair de l'Alliance rebelle vint frapper durement le complexe alors que le directeur Orson Krennic était en visite d'inspection.

  Comme certainement d'autres officiers, Tolvan fut tenue pour responsable de cet échec désastreux qui avait coûté la vie à Erso. Elle reçut donc un blâme et fut envoyée peu de temps après la bataille de Yavin sur la quatrième lune pour inspecter ce qu'il restait de la base rebelle. C'était une mission ennuyante qui avait pour vocation de la punir, elle en avait bien conscience. Là, alors qu'elle accompagnait des Stormtroopers en patrouille entre les ruines de temples Massassi, elle tomba nez à nez avec un groupe d'intrus tout à fait particulier : une jeune femme répondant au nom d'Aphra, son père, un droïde de protocole, un astromécano, ainsi que Krrsantan le Noir. Les intrus étaient à la recherche d'informations sur le cristal de Rur, et le Wookie à la fourrure noire causa des dommages importants à la garnison dont Tolvan avait la charge.

Magna Tolvan

Magna Tolvan, en patrouille sur Yavin 4.


  Même en réquisitionnant un TB-TT, la capitaine ne put arrêter les intrus et les empêcher de quitter la lune. Elle les poursuivit tout de même jusqu'à une forteresse en ruines sur un astéroïde à la dérive. Là, Magna ordonna à ses Snowtroopers d'investir les lieux. L'activation du cristal de Rur anima soudain des dizaines de droïdes tueurs, ce qui déclencha un chaos innommable dans la citadelle et ébranla de plus la structure de l'astéroïde. Voyant qu'Aphra et son père, blessés, étaient dans une situation critique, Tolvan leur proposa de monter dans sa navette : elle pourrait ainsi les interroger, et transformer sa punition sur Yavin 4 en mission réussie. Elle fut cependant frappée d'un coup de sabre laser dans l'épaule droite par le père d'Aphra et abandonnée quelque part dans la Bordure Extérieure. Cependant, l'archéologue ne l'avait pas tuée et lui avait même lancé un compliment élogieux sur son physique avant de disparaître : à partir de ce moment, Aphra hanterait Tolvan.

2. Retrouvailles et loyauté



" Mes défauts sont bien trop évidents. Je ne te crois pas."
Magna répondant à Aphra lors de leurs retrouvailles.


  Après ce nouvel échec, Magna Tolvan fut rétrogradée en rang de lieutenante et reçut un deuxième blâme. Elle fut assignée à Someilk, une station de communication sans intérêt où on lui rappelait sans cesse comment elle avait dégringolé dans la hiérarchie impériale. Des mois après sa première rencontre avec Aphra, la base fut attaquée... par Aphra et des mercenaires menés par la cyborg Rexa Go. Il était évident que l'archéologue était venue pour dérober des données confidentielles : la lieutenante se précipita alors vers une canonnière avec de faire exploser le centre de commandes, mais tomba dans le piège d'Aphra, qui la tenait en joue. Les sentiments de Tolvan étaient confus : elle n'était pas inquiète de se retrouver ainsi à la merci de l'archéologue, qui venait de lui refaire un compliment touchant. Magna avait du mal à croire qu'Aphra la trouvait réellement belle à cause des pièces métalliques qui couvraient une partie de son corps, mais elle semblait toutefois sincère. La lieutenante demanda alors à celle qui pointa un blaster sur elle son nom : Joystick Chevron.

Magna Tolvan

Aphra piège Tolvan dans une canonnière.


  Tolvan fut soudainement assommée par l'archéologue : cette dernière ne cherchait qu'à laisser le temps à Rexa Go et aux mercenaires de voler les donner, pas à l'éliminer. A cause de la destruction de la station de communication, Tolvan reçut un troisième blâme, ce qui équivalait à la peine terminale. Durant son incarcération temporaire, elle ne cessait de rêver d'Aphra. Elle fut miraculeusement sauvée par le gong lorsqu'on lui annonça qu'elle figurait sur le testament de Thanoth. Elle fut automatiquement promue lieutenante-inspectrice ce qui lui permit d'éviter une exécution sommaire.

  Magna se rendit immédiatement sur Coruscant où elle ne put rien découvrir sur Joystick Chevron, si ce n'est que Thanoth et Dark Vador en personne avait eu maille à partir avec elle. Elle retrouva néanmoins sa trace : Skako, le monde du défunt Wat Tambor du Techno-Syndicat. Là-bas, avec une escouade de Stormtroopers, elle fit une entrée fracassante dans une station Colosse Infernal : la navette, en se posant brutalement, activa un techno-totem ce qui eut pour effet de réveiller un ver divin chthonien, un gigantesque monstre en armure. Tolvan s'abrita non loin d'Aphra. La peur de mourir à l'approche du monstre fit exploser les sentiments qu'elles éprouvaient l'une pour l'autre et elles s'embrassèrent avec passion alors que le chaos régnait toujours.

Magna Tolvan

Magna et Jostick Chevron (Aphra) face au monstre.


  Une fois le ver chthonien défait, Rexa Go remarqua la présence de Tolvan : ni une ni deux, Joystick Chevron élimina la cyborg d'un tir de blaster afin de protéger la lieutenante-inspectrice. Tolvan profita de la confusion générale pour quitter la station : elle tua de sang-froid la Defel Glahst Ombra, la dépeça, et revêtit sa peau. Ainsi couverte, elle put ainsi infiltrer le groupe de mercenaires d'Aphra qui quittait Skako à bord d'une canonnière volée.

  Les mercenaires se dirigèrent ensuite vers une Académie rebelle secrète, un ancien vaisseau de contrôle de droïdes Lucrehulk de la Fédération du Commerce réquisitionné par la générale Hera Syndulla pour former de nouveaux pilotes. Les mercenaires furent toutefois emprisonnés car les rebelles n'avaient pas du tout confiance en eux. Tolvan se retrouva dans la même cellule que Joystick Chevron et Dek-Nil, un droïdeka modifié très coloré. La lieutenante-inspectrice révéla alors son identité et les deux femmes s'embrassèrent. Si Tolvan eut un jour des doutes quant à son allégeance, ce fut à ce moment précis, quand Aphra lui dit que rien ne l'obligeait à demeurer parmi l'Empire. Confuse, l'inspectrice baissa sa garde et fut électrocutée avant de perdre connaissance. Certes Joystick Chevron était sincère, mais cela faisait trois fois qu'elle l'abandonnait.

  Quand Tolvan revint à elle, Hera Syndulla et les mercenaires avaient quitté le Lucrehulk pour rejoindre la Ruche 1, le centre de Recherche & Développement de l'Initiative Tarkin où se trouvaient des informations sur la matrice de personnalité Triple Zéro. Sans difficulté majeure, Magna élimina plusieurs soldats rebelles et prit le contrôle du poste de commande du vaisseau de la Fédération. L'inspectrice prit la décision de faire passer le devoir et sa carrière avant ses sentiments. Elle contacta la garnison impériale de la Ruche 1 afin de les avertir que des mercenaires avaient infiltré le complexe : elle reçut l'ordre de faire s'autodétruire le Lucrehulk. Convaincue par Aphra via un comlink où cette dernière confessa ses sentiments pour l'impériale, Tolvan décida de seulement désactiver les armes du Lucrehulk.

Magna Tolvan

En ôtant la peau de la Defel, Tolvan révèle sa véritable identité.


  Après qu'Aphra et les mercenaires eurent fait exploser la Ruche 1, ils regagnèrent le Lucrehulk. Tolvan neutralisa Tam Posla et revêtit l'équipement de l'ancien policier, avant de se joindre à Aphra et Dek-Nil à bord d'une navette qui quittait les lieux. De nouveau, quand l'inspectrice révéla sa véritable identité, les deux femmes se laissèrent aller à deux jours de bonheur où Tolvan apprit enfin le véritable nom de son amante : Cheli Lona Aphra. L'impériale plaça toutefois un mouchard sur l'archéologue ce qui la conduisit jusqu'au repaire du syndicat du crime de Triple Zéro et BT-1 sur Son-Tuul. Le réseau fut démantelé, et Aphra et Dek-Nil arrêtés par Tolvan : tous deux allaient être conduits à la prison Accresker. Néanmoins, Magna ne révéla pas l'identité de l'archéologue et continua à l'appeler Joystick Chevron devant les soldats afin de la protéger : elle avait tenu sa promesse en étant la personne qui arrêterait Aphra. Ce franc succès valut à Magna Tolvan d'être promue capitaine-inspectrice.

3. Au secours d'Aphra



" Oh non. Je suis amoureuse d'une créature machiavélique."
Magna Tolvan à propos d'Aphra.


  Magna Tolvan ne profita pas bien longtemps de son nouveau statut. En effet, une semaine après avoir envoyé Aphra à la prison Accresker - ce qui lui avait décroché une promotion - elle fut contactée par l'archéologue qui sollicitait son aide pour s'évader. Et pour la forcer à venir, Aphra révéla à l'inspectrice que Dark Vador fomentait un complot contre l'Empereur. Maintenant que Tolvan était au courant, elle devait absolument sauver l'archéologue avant que les impériaux qui l'interrogeaient découvrent la vérité. L'inspectrice se rendit donc sur la prison Accresker, qui n'était autre qu'un croiseur de classe Arquitens tractant un amas massif de débris de vaisseaux... c'était l'amas qui servait de pénitencier. Usant de sa nouvelle autorité, Tolvan prétendit que la prisonnière pouvait l'aider à résoudre une affaire sur laquelle elle travaillait. Une fois seule devant la cellule d'Aphra, elle lui donna les codes d'accès qui lui permettraient de prendre le contrôle de Dek-Nil, son droïde gardien.

  L'inspectrice retourna ensuite à son chasseur TIE et attendit que les prisonniers soient envoyés à l'assaut d'une station pirate pour décoller et retrouver Aphra qui s'était éloignée du coeur de la bataille. L'archéologue était accompagnée de Dek-Nil et d'un alien répondant au nom de Lopset Yas, mais voulut à tout prix explorer une carcasse de navette Jedi avant de rejoindre sa sauveuse. Tolvan pesta contre elle-même d'être tombée amoureuse d'une femme si égoïste, et fut soudain attaquée par un vaisseau rebelle, le Cobra Volt. Son chasseur TIE fut touché et l'inspectrice s'en éjecta : dans les airs, elle fit feu avec un lance-missiles et le vaisseau ennemi s'écrasa également. Sana Starros en sortit et les deux femmes commencèrent à se tirer dessus, puis s'arrêtèrent quand elles réalisèrent qu'elles étaient toutes les deux là pour Aphra. L'une pour la sauver, l'autre pour la capturer et la conduire à Hera Syndulla afin de décrypter les données volées sur la Ruche 1.

  Aphra ressortit de la navette sans Dek-Nil, qui avait été détruit par une colonie de spores crochet qui avaient muté à cause d'un cristal kyber, devenant ainsi une sorte de brume toxique consciente. Les trois femmes n'eurent même pas le temps de s'expliquer, puisqu'une fois l'assaut contre la station pirate achevé, Aphra fut emmenée pour être interrogée par un Mairan tandis que Tolvan, Sana et Lopset furent reconduits à l'amas, pris pour des prisonniers. Aphra fut relâchée peu de temps après lorsqu'elle révéla à ses geôliers qu'une colonie de spores crochet toxiques et agressifs étaient en train de se répandre dans l'amas. Les impériaux abandonnèrent la prison Accresker et les trois femmes entreprirent donc de s'échapper.

Magna Tolvan

Aphra et Tolvan se cachant du fantôme de spores crochet


  Guidées par Aphra, Tolvan et Starros découvrirent, en infiltrant le croiseur-tracteur, que la prison se dirigeait tout droit vers Tiferep Major : les trois femmes entreprirent donc de trouver une capsule de sauvetage. L'inspectrice profita d'un moment de solitude pour mettre en place un plan B complètement insensé : elle contacta Dark Vador et l'informa qu'elle savait pour son complot contre l'Empereur. Elle l'invita donc à venir la chercher sur la prison Accresker. Puis, quand Aphra voulut se débarrasser d'elle et Sana dans la capsule de sauvetage, Tolvan sortit in extremis de l'engin avant qu'il ne s'éjecte de la prison, avec seulement la contrebandière à l'intérieur. Les deux amantes étaient désormais seules... avec Lopset Yas qui les suivait partout.

  Ce fut le moment que choisit Tam Posla, qui avait été contacté par Aphra, pour arriver dans la prison. L'archéologue lui avait fait croire qu'elle avait capturé Cornélius Evazan pour lui : en fait, c'était seulement Lopset Yas qui avait pris l'apparence du docteur fou. Aphra cryogénisa le changeur sans remord pour que la supercherie dure plus longtemps. Une fois à bord du vaisseau de Posla, Tolvan et Aphra sautèrent dans une petite navette pour s'échapper tant qu'il était encore temps. Mais leur transport fut touché par un tir et la navette s'écrasa de nouveau dans la prison Accresker, qui se trouvait à moins de cinq minutes de Tiferep Major. Les deux amantes prirent leurs jambes à leur cou quand l'archéologue reconnut les deux droïdes Triple Zéro et BT-1.

  Puis, alors qu'Aphra pensait que la situation ne pouvait pas empirer, Tolvan lui révéla qu'elle avait contacté secrètement Dark Vador. Le Seigneur Noir des Sith venait d'arriver avec l'Executor, qui avait stoppé la course folle de la prison Accresker grâce à ses puissants rayons tracteurs. L'archéologue était véritablement désespérée : son passé la rattrapait sans cesse et Vador ne la laisserait jamais filer en vie. Elle demanda donc à Tolvan d'utiliser Bor Ifriem pour lui effacer la mémoire. Mais l'inspectrice refusa, se jugeant responsable malgré tout de la présence de Dark Vador ici. Elle aimait sincèrement Aphra et allait se sacrifier pour elle : il fallait que la créature lui efface ses souvenirs à elle. Ainsi, elle ne pourrait rien révéler au Seigneur Noir. Sous le choc, Aphra accepta, trop émue par la décision de son amante. Mais plutôt que d'obéir scrupuleusement aux consignes de Tolvan, l'archéologue programma le Mairan pour qu'il altère la mémoire de l'inspectrice et partit ensuite se cacher.

  Ainsi, quand Magna Tolvan revint à elle, elle était convaincue d'avoir tué Aphra qui lui avait brisé le coeur. Ce fut donc ce qu'elle raconta à Dark Vador quand il la retrouva et la souleva du sol avec la Force. L'inspectrice fut ensuite emmenée captive sur l'Executor pour y être interrogée, mais sa navette fut détruite par une attaque de chasseurs rebelles menés par Sana Starros. Magna Tolvan, à moitié dans les vapes, fut néanmoins secourue par la contrebandière avant que la prison d'Accresker n'impacte Tiferep Major, qui avait été au préalable en partie évacuée par l'Alliance.

Magna Tolvan

Les souvenirs de Magna Tolvan, altérés par Bor Ifriem




Actualités en relation

HoloNet | Critique de Docteur Aphra Tome 5 - Les pires du pire

Les Pires du Pire est le cinquième volume de la série Docteur Aphra, paru le 9 septembre 2020 chez Panini Comics, mettant en scène l'archéologue Chelli Lona Aphra dans des situations toujours plus rocambolesques les unes...


Informations encyclopédiques
Magna Tolvan
Nom
Magna Tolvan
Espèce
Fonctions
Capitaine-Inspectrice impériale
Armes
Pistolet blaster
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
20/04/2019

Date de modification
31/07/2020

Nombre de lectures
1 431


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.