Trench


L'amiral Trench était un brillant stratège durant les dernières années de l'Ancienne République qui établit notamment le blocus de Malastare avant de s'allier aux Séparatistes durant la Guerre des Clones.

Continuité : Legends


  À l'époque de la Crise Séparatiste et de la Guerre des Clones, l'Amiral Trench était un tacticien aussi renommé que ne l'était le Commandant Mon Calamari Merai ou le Maître Jedi Oppo Rancisis. Vétéran de multiples conflits,  ce va-t-en guerre avait passé de nombreuses années à arpenter les champs de batailles et à s'enrôler dans les pires chienlits de la galaxie. Son savoir en matière de stratégie et de poliorcétique, fruit d'une longue expérience, avait été forgé dans le feu et le sang, à l'instar des plus grands esprits militaires de l'Histoire Galactique.

  Natif de Secundus Ando, comme la plupart des membres de son espèce, Trench vit le jour durant le dernier siècle de l'Ancienne République, une période caractérisée par les soubresauts de ce gouvernement millénaire. La jeunesse de ce Harch fut donc marquée par les griefs et les luttes incessantes opposant  ses lointains cousins Aqualishs aux Mondes Andoans.
  À cette époque, les relations houleuses entre les membres de l'espèce Andoane étaient émaillées de guerres larvées et de représailles sanglantes, véritable imbroglio fratricide formant un climat conflictuel baigné de violence et de sauvageries qui ne manquèrent pas d'influencer les déclinaisons politique et philosophiques du futur officier. Cet état de fait s'accentua un peu plus lorsque les dirigeants despotiques des ruches Harch se rangèrent  sous la bannière d'Ando. Trench se fit un nom au cours de l'un ces pugilats, en défendant son monde natal contre des bandes de pillards venues des Colonies Libres Andoanes, puis en menant une série de contre-attaques le long la Colonne de Horos, jusqu'à Andosha même.
  De -57 à -39, alors que les Guerres Andoane battaient leur plein, Trench s'était imposé comme le plus grand leader militaire qu'Ando ait jamais connu, remportant des victoires éclatantes contre les forces des Colonies Libres à Adubar, Horos et enfin à Raquish.

  Mais la Bataille de Raquish tourna rapidement à la débâcle. Les Andoans pensaient à tort pouvoir régler ce conflit entre eux, certain que la République se contenterait d'être un simple observateur et de discuter d'une éventuelle démilitarisation de la région en comité. Au lieu de ça, la puissance de feu déployée à Raquish et les tactiques impitoyables usinées par Trench poussèrent la vénérable, mais essoufflée démocratie galactique, à intervenir de plus bel. Les deux partis furent sommés de déposer les armes, les Colonies Libres Andoanes lavées de tout soupçon, et le secteur démilitarisé sous la houlette d'une importante flotte du Département Judiciaire. Ironiquement, si ces mesures évitèrent d'alourdir le bilan de cette querelle ancestrale, elles poussèrent Ando à devenir l'un des premiers mondes à faire sécession avec la République quelques années plus tard.

Trench

L'Amiral Trench dispense ses ordres sur la passerelle de commandement, en vue d'une victoire imminente !
Image extraite de The Essential Guide tu Warfare


  Après ce coup de théâtre militaro-politique, plutôt que de prendre définitivement congés, Trench décida d'offrir ses services à l'Alliance des Corporation, un conglomérat mercantile aussi puissant que la Guilde du Commerce où que le Techno-Syndicat à cette époque. Appuyé par des crédits et de nouvelles armes, Trench s'attela à combler les attentes de ses nouveaux employeurs pendant une dizaine d'années. Il détruisit notamment plusieurs repaires de pirates à Ord Nanrut et à Engira, réussit à se saisir de la Flotte Marchande Kurosti au terme d'un raid minutieusement a Prospera Jang, puis fut le principal instigateur de la Crise de Malastare en  -34.
  En raison d'un différent sur des allocations de fuel, l'Alliance Corporatiste chargea Trench d'établir un blocus de Malastare et de ses environs. Mais l'escalade de la violence se fit sentir lorsque les dirigeants de l'Alliance louèrent les services de Pirates Sikurdiens pour s'emparer des mazoutiers et des navires-citernes appareillant depuis la planète. A la tête d'une armada composée de Destroyers de classe Fantail et de vaisseaux privés Sikurdien, Trench se dévoua à sa tâche avec professionnaliste et intellect. L'échec d'une solution diplomatique obligea néanmoins le gouvernement de Malastare à faire appel au Chancelier Suprême Valorum pour y trouver une échappatoire. Officiellement, Valorum se contenta d'adresser des messages d'objections, officieusement le Chancelier était inquiet de la tournure que prenaient les évènements et plus encore du comportement adopté par l'Alliance des Corporation. À l'abri des regards, il demanda aux secteurs voisins de Tyus et de Var Hagen de soutenir financièrement Malastare, puis envoya sur les lieux plusieurs «observateurs militaires», dont le Jedi Kep-She et l'officier Wullf Yularen. Ces derniers se débrouillèrent ensuite pour mater les pirates Sikurdiens avec l'aide des Forces du Secteur Kwymar.

  Dans la confrontation qui s'en suivit, le navire amiral de Trench se disloqua et l'Alliance des Corporations forcée de battre en retraite et d'abandonner Malastare. Le Harch fut laissé pour mort au milieu du champ de bataille. Mais il réussit à survivre contre toute attente, ne devant sa survie qu'à sa solide constitution et à une combinaison pressurisée basé sur une carapace de poisson-minérale Andoan.

  Après une longue convalescence, Trench avait rejoint le mouvement Séparatiste à l'aube de la Guerre des Clones. Sa notoriété le précédait ainsi que ses talents de tacticien militaire, ce qui en avait fait l'un des cerveaux de l'Amirauté. Il disposait alors d'une réputation aussi sombre que celle du cyborg Grievous et d'un esprit de leadership aussi apprécié que celui du Comte Dooku en personne.
  Les barons du commerce siégeant au Conseil de la Confédération des Systèmes Indépendants se firent d'ailleurs une joie d'accueillir un membre aussi éminent en leur sein, reconnu pour ses capacités d'analyste et son tempérament brutal. Le Harch était en effet capable de mettre sur pied un éventail de tactiques toutes aussi ingénieuses qu'efficaces et savait parfaitement composer avec les ressources qui lui étaient allouées.

  Bombardé du titre d'Amiral, Trench put étaler son savoir au grand jour, affichant avec fierté galons et médailles sur son manteau d'officier, ainsi que son bâton de commandement, valeur à la fois symbolique et honorifique de son nouveau statut.  En accord avec sa promotion, il reçut sous ses ordres une flottille de guerre ainsi qu'un destroyer de classe Providence en guise de vaisseau personnel, dénommé l'Invincible, auquel on lui permit d'ajouter sa propre enseigne, un crâne de Harsh immaculé de blanc.  
  Trench fut ensuite appelé à commander le blocus de Christophsis, une planète de la Bordure Extérieure revêtant une certaine importance du fait de sa position sur le bord oriental de la Passe Corellienne. Là, il réussit à tenir les forces de la République en échec en établissant un cercle infranchissable. Wullf Yularen, envoyé sur place avec une flotte de secours, reconnut les tactiques de son ancien adversaire et ses impressions se confirmèrent après qu'il eut étudié les rapports des Services de Renseignement. Cela lui permit, lui et le Maître Jedi Anakin Skywalker, de déjouer les manœuvres du Harsh et de briser le blocus séparatiste. Trench fut une nouvelle fois déclaré mort au combat, mais des doutes subsistaient, en particulier chez certains officiers républicains dont Yularen.

Informations encyclopédiques
Trench
Nom
Trench
Espèce
Date de naissance
-221
Lieu de naissance
Taille
1.89m
Fonctions
Amiral
Armes
Bâton de commandement
Vaisseau
Affiliation
Interprété par
Dee Bradley Baker

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
18/09/2012

Date de modification
28/02/2020

Nombre de lectures
8 726


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "Trench" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire
Trench

Trench était un redoutable amiral séparatiste qui trompa la mort à de multiples reprises et affronta la Grande Armée de la République notamment sur Christophsis, Ringo Vinda et Anaxes.

Continuité : Canon


  Trench était un éminent stratège harch de Secundus Ando qui donna du fil à retordre à la République en établissant le blocus de Malastare. Blocus qui fut finalement levé par la flotte de l'amiral Wullf Yularen, et Trench fut présumé mort.

1. Le blocus de Christophsis



  Le Harch avait en fait survécu et avait rejoint, après probablement une longue convalescence et sans surprise, les Séparatistes à l'aube de la Guerre des Clones. Sa notoriété le précédait ainsi que ses talents de tacticien militaire, ce qui en avait fait l'un des cerveaux de l'Amirauté. Il disposait alors d'une réputation aussi sombre que celle du cyborg Grievous et d'un esprit de leadership aussi apprécié que celui du Comte Dooku en personne.
  Les barons du commerce siégeant au Conseil de la Confédération des Systèmes Indépendants se firent d'ailleurs une joie d'accueillir un membre aussi éminent en leur sein, reconnu pour ses capacités d'analyste et son tempérament brutal. Le Harch était en effet capable de mettre sur pied un éventail de tactiques toutes aussi ingénieuses qu'efficaces et savait parfaitement composer avec les ressources qui lui étaient allouées.
  Bombardé du titre d'Amiral, Trench put étaler son savoir au grand jour, affichant avec fierté galons et médailles sur son manteau d'officier, ainsi que son bâton de commandement, valeur à la fois symbolique et honorifique de son nouveau statut.  En accord avec sa promotion, il reçut sous ses ordres une flottille composée de frégates de classe Munificent et de vaisseaux de combat de classe Lucrehulk, ainsi qu'un destroyer de classe Providence en guise de vaisseau personnel, dénommé l'Invincible, auquel on lui permit d'ajouter sa propre enseigne, un crâne de Harsh immaculé de blanc.

Trench

L'amiral Trench et son droïde tactique à bord de l'Invincible


  En -22, Trench fut appelé à commander le blocus de Christophsis, une planète de la Bordure Extérieure revêtant une certaine importance du fait de sa position sur le bord oriental de la Passe Corellienne. Là, il réussit à tenir les forces de la République en échec en établissant un cercle infranchissable, laissant le soin au général Whorm Loathsom de mener la bataille au sol.
  Lorsque le Maître Jedi Kenobi tenta de briser le siège avec sa flotte, Trench avorta l'assaut en appelant ses réserves au moment propice, prenant ainsi les Républicains au dépourvu. Sa manœuvre préleva d'ailleurs un lourd tribut au sein de la flotte clone qui dut se replier en bordure du système pour panser ses plaies.
  Wullf Yularen, alors officier supérieur sur le Resolute, reconnut les tactiques de son adversaire et confirma ses impressions après avoir étudié les rapports des Services de Renseignement concernant  le Righteous et le Swift Return, vaisseaux précédemment détruits par Trench. Lorsque le jeune Anakin Skywalker monta à bord d'un vaisseau furtif de classe Stealth, Yularen lui proposa de l'accompagner pour lui prodiguer ses conseils.

  Mais plutôt que suivre le plan initial visant à ravitailler les troupes clones coincées sur la planète Christophsis, Anakin Skywalker et Yularen utilisèrent le bouclier de camouflage du navire pour harceler l'Invincible en faisant feu de toutes leurs armes. Après avoir analysé les tenants et les aboutissants de cette action avec l'aide de son droïde tactique, Trench conclut qu'il avait à faire à un Jedi, et diffusa rapidement un message sur les canaux publics en prétendant qu'il avait à faire à un adversaire digne de lui.
  Bien qu'imbu de sa personne, l'amiral avait déjà eu à faire à la technologie de furtivité par le passé et connaissait donc certaines parades contre ce genre de supercherie.

  Au moment de la seconde attaque, il lança une pleine bordée de torpilles réglées sur la signature magnétique du vaisseau adverse. Mais en choisissant cette option, le haut gradé séparatiste avait été contraint de couper les boucliers déflecteurs de son cuirassé, une erreur stratégique impardonnable que Skywalker sut mettre à profit. Le Chevalier Jedi décrivit aussitôt une parabole qui le ramena vers l'Invincible, puis passa au raz du vaisseau, les torpilles continuant sur leur lancée pour ravager le pont de commandement où se trouvait l'officier Harch.
  L'amiral Trench ne comprit le but de ses ennemis que trop tard, et voyant son propre plan se retourner contre lui, accepta son sort en fermant les yeux. Au terme de la dissolution du blocus, le Harch fut une nouvelle fois déclaré tombé au combat, malgré les doutes insistants de Wullf Yularen à ce sujet.

Trench

L'amiral Trench contacta ses adversaires durant le blocus de Christophsis


2. Amiral cyborg



  Les doutes de l'amiral Wullf Yularen étaient fondés puisque Trench trompa la mort une fois de plus, mais cette fois-ci, les séquelles étaient visibles : le Harch avait en effet perdu ses trois bras gauches ainsi que sa chélicère et son œil du même côté. Tous ces membres perdus avaient été remplacés par des prothèses cybernétiques, ce qui faisait du Harch un cyborg désormais.
  En dépit de son échec sur Christophsis, Trench réapparut en -19 sur Ringo Vinda, toujours affublé de la confiance du Comte Dooku. Une terrible bataille se jouait en effet entre l'armée clone et les régiments de droïdes séparatistes dans la gigantesque station spatiale qui entourait la planète. L'amiral Trench ne se trouvait pas cette fois-ci à bord d'un vaisseau, mais bien dans un poste de commandement de la station, derrière les lignes de droïdes, aux côtés de son super droïde tactique droid_kraken>Kraken.

  Tandis qu'à l'extérieur la bataille spatiale faisait rage, les légions de droïdes de combat B1, B2 et BX tombaient sous les assauts répétés des soldats clones menés par les Jedi Anakin Skywalker, Tiplee et Tiplar. Malgré l'arrivée de renforts, la victoire des Séparatistes était sérieusement remise en question, ce qui n'ébranla toutefois pas l'amiral Trench, même quand il fut faire son rapport au Comte Dooku.
  Puis, un événement surprenant vint redistribuer les cartes alors que les régiments de clones et les Jedi approchaient de la position de Trench : le clone Tup ouvrit le feu sur la générale Tiplar à bout portant, tuant instantanément la Jedi. Un tel comportement était inédit et l'amiral Trench ne manqua pas de le communiquer à son supérieur.

  En procédant ainsi, et sans vraiment le savoir, Trench permit à Dooku et Dark Sidious, l'instigateur de la Guerre des Clones, d'éviter que le complot de l'ordre 66 soit révélé au Conseil Jedi. Alors que Tup était évacué de Ringo Vinda par les Républicains, un commando de droïdes parvint à récupérer le clone défectueux, action qui valut à Trench les félicitations du Comte.
  Toutefois, Rex, Fives et Anakin Skywalker menèrent à bien une opération risquée pour sauver Tup des mains de Trench : c'était un nouvel échec pour le Harch, mais il ne fut pas démis de ses fonctions pour autant. On ignore quelle fut l'issue de la bataille de Ringo Vinda.

Trench

L'amiral Trench, contacté par le Comte Dooku sur Ringo Vinda


  Plus tard, l'amiral Trench fut envoyé avec une flotte importante sur Anaxes pour prendre le contrôle des chantiers navals de la République, qui riposta en envoyant une flotte comparable. La bataille dura plusieurs semaines et tourna bientôt à l'avantage du Harch, qui disposait d'un nouvel atout : un algorithme novateur qui permettait d'anticiper et d'apprendre rapidement les tactiques clones. Et l'algorithme était basé sur l'expérience de l'ARC Trooper Echo, présumé mort par ses frères d'armes après l'infiltration de la Citadelle de Lola Sayu, qui était en fait détenu sur Skako Mineure.
  Ainsi, à chaque fois que les soldats clones employaient une nouvelle stratégie pour déborder les forces séparatistes, le clone Echo envoyait des données sur Anaxes qui étaient traitées dans un centre cybernétique bien gardé ; ces informations permettaient ensuite aux droïdes de se préparer efficacement à l'assaut suivant et de n'être plus surpris, forçant ainsi l'armée de la République à faire preuve de plus de créativité qu'elle ne le pouvait.

  Néanmoins, le commandant Cody et le capitaine Rex sollicitèrent l'Escouade 99 pour une opération au sol qui prit de court le Harch. Les clones de la Bad Batch se comportaient en effet de manière imprévisible, ce qui mettait en défaut l'algorithme. Les clones atteignirent ainsi un avant-poste après avoir éliminé prestement un régiment entier de droïdes de combat B1. Trench découvrit trop tard que l'Escouade 99 visait le centre cybernétique, et, quand il alerta les droïdes sur place, ce fut au moment où l'attaque débutait.
  Après l'affrontement, un droïde tacticien sur place rapporta à l'amiral Trench que rien n'avait été téléchargé depuis le centre cybernétique, mais qu'une connexion avait été établie avec Skako Mineure. Le Harch enragea que la source de son pouvoir ait ainsi été découverte.

Trench

L'amiral Trench, informé de la situation


  La bataille d'Anaxes tournait toujours à l'avantage des Séparatistes : près d'une douzaine de confrontations étaient en cours, et la République perdait sur chaque front. Depuis son destroyer de classe Providence, l'amiral Trench supervisait les opérations aux côtés de son super droïde tactique, réjoui mais concentré. Il ignorait cependant, car Wat Tambor ne l'avait pas averti, qu'Echo avait été secouru de Purkoll où il était détenu sur Skako Mineure.
  Ainsi, quand les Jedi et les clones lancèrent une attaque massive sur l'usine d'assemblage de droïdes, Trench consulta l'algorithme, qui lui conseilla de faire intervenir toutes ses forces droïdes au sol, car la République n'enverrait pas de renforts. Le Harch n'avait alors aucune idée de la réalité des choses : c'était Echo qui lui donnait de fausses instructions, connecté aux systèmes de son vaisseau qu'il avait infiltré avec la Bad Batch.

  Ce fut donc avec une immense surprise que Trench vit sur ses écrans tous les droïdes être désactivés d'un seul coup. L'amiral ordonna à son droïde tactique de chercher l'origine du signal qui avait neutralisé son armée, tout en préparant la suite. Car le plan d'invasion de Trench ne reposait pas uniquement sur l'algorithme, mais également sur une bombe qu'il avait installée sous l'usine d'assemblage, bombe capable d'anéantir toute la planète. Si les Séparatistes ne pouvaient pas garder Anaxes, alors la République ne l'aurait pas non plus.
  Alors que Echo était en train de donner par comlink à Mace Windu la combinaison qui désamorcerait la bombe, le clone fut déconnecté à temps par le super droïde tactique qui avait repéré sa position. Il ne manquait qu'un chiffre, et, à la plus grande surprise du Harch, ce fut Anakin Skywalker qui vint lui soustraire cette information sur la passerelle de commandement du destroyer. Le Jedi élimina les deux droïdes commando qui constituaient la garde rapprochée de l'amiral et lui trancha ses trois bras cybernétiques afin de lui prouver qu'il ne plaisanta pas.

  Trench dut donc révéler le numéro manquant à Anakin qui le communiqua aussitôt à Mace Windu. L'amiral profita néanmoins que le Jedi ait le dos retourné pour l'attaquer avec son bâton de commandement qui délivra une décharge électrique, mais ce fut insuffisant. Anakin Skywalker riposta et transperça le Harch de son sabre laser.
  Cette fois-ci, Trench ne survécut pas. Car même s'il lui restait encore un souffle de vie après ce coup, son vaisseau explosa dans les minutes suivantes.

Trench

Trench face à Anakin Skywalker au terme de la bataille d'Anaxes





Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Trench
Nom
Trench
Espèce
Lieu de naissance
Date de décès
-19
Lieu de décès
Taille
1.89m
Fonctions
Amiral
Armes
Bâton de commandement
Vaisseau
Affiliation
Interprété par
Dee Bradley Baker

Informations administratives
Auteur principal

Co-auteur(s)

Date de création
24/02/2020

Date de modification
19/03/2020

Nombre de lectures
17


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "Trench" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.