Gregar Typho


Gregar Typho était le capitaine des gardes de Naboo et le garde du corps de la Sénatrice Padmé Amidala.

  Natif de la planète Naboo, le Capitaine Typho rentra très tôt au service du gouvernement de sa planète. Durant l'époque où son monde fut soumis à un blocus de la Fédération du Commerce le jeune homme occupait le poste du garde dans l'enceinte du Palais Royal. Malgré son jeune âge, il fit preuve durant la bataille de Naboo d'un grand courage face aux armées de droïdes de combat et subit de graves blessures à cette occasion, perdant l'usage d'un œil...

  Il devint par la suite le chef de la sécurité en charge de la protection de la sénatrice Padmé Amidala. Neveu du Capitaine Panaka, qui occupa ce poste avant lui, Typho fit tout au long de sa carrière preuve du même dévouement et du même courage que son oncle. Ayant étudié toutes les techniques employées par son oncle, il en reprit la plupart, telles que l'usage de sosies, et en perfectionna d'autres en raison du climat dégradé de l'époque...

  Typho accompagnait la sénatrice dans tous ses déplacements, y compris lorsqu'elle devait se rendre au Sénat de Coruscant pour son travail. C'est lors d'un de ces déplacements, le jour même du vote de l'Acte de Création de la Grande Armée de la République, que Typho perdit sept de ses hommes dans un attentat visant Padmé Amidala. Fort heureusement, le vigilant capitaine avait prévu toutes sortes d'hypothèses de ce genre, et avait fait voyager la sénatrice à ses côtés, dans un chasseur d'escorte N-1. Malheureusement Cordé, l'une des sosies de Padmé, mourut dans l'explosion.

Gregar Typho

  
  Après cet attentat, Padmé fut placée sous la protection personnelle de deux Jedi, le Chevalier Obi-Wan Kenobi et son padawan Anakin Skywalker. Après une seconde tentative de meurtre ratée, Padmé et Typho décidèrent que la meilleure marche à suivre était de faire revenir clandestinement la sénatrice sur sa planète, et de maintenir un autre sosie en place sur Coruscant. Pour parachever l'illusion, Typho prit sur lui de quitter la sénatrice des yeux et de rester sur la planète-capitale en compagnie de Dormé.

  Après le déclenchement de la Guerre des Clones, Typho constata l'accroissement du danger potentiel posé par l'engagement de Padmé Amidala envers la République et l'Ordre Jedi, par l'intermédiaire d'Anakin Skywalker, qu'elle venait d'épouser en grand secret. Il ne quitta dès lors plus l'ombre de la sénatrice, l'accompagnant dans tous ses déplacements et dormant même dans ses appartements pour ne jamais être loin d'elle.

  Le capitaine Typho s'opposa souvent aux personnes qui entouraient Padmé Amidala en raison de son acharnement à assurer sa sécurité à tout prix. Il n'hésitait pas à hausser le ton quel que soit son interlocuteur, y compris lorsqu'il s'agissait de Jedi, même haut placés... Ainsi, quatre mois après le début de la guerre, lors d'un voyage à bord du vaisseau de la Sénatrice en compagnie du Maître Yoda, les Séparatistes déclenchèrent une attaque sur la planète Ilum, où se trouvaient les précieux cristaux utilisés par les Jedi pour construire leurs sabres-laser. Amidala et Yoda désiraient absolument mettre le cap sur la planète pour sauver les Jedi présents, mais Typho estima la situation trop dangereuse. Il tint tête à Yoda, mais dut s'incliner lorsque le Maître Jedi employa ses techniques de persuasion sur lui...

  Peu après l'avènement de l'Empire, Amidala décida subitement de partir pour Mustafar. Les combats n'étant pas totalement terminés, il tenta de la convaincre de le laisser au moins l'accompagner mais elle refusa, prétendant que C-3PO serait une protection suffisante. Alors qu'elle montait à bord de son esquif Naboo, Gregar Typho ignorait que c'était la dernière fois qu'il la verrait en vie…

Gregar Typho


  Quelques jours plus tard, le corps de la Sénatrice fut secrètement rapatrié sur Naboo et des funérailles planétaires furent organisées en l'honneur de celle qui avait été une grande Reine. Comme bien d'autres, il fit partie du cortège suivant la dépouille dans les rues de Theed. Selon la version officielle, Amidala aurait été assassinée par des Jedi mais Typho n'y crut pas un instant. Il savait que la Sénatrice avait été très proche des Jedi, même quand des rumeurs les accusaient d'abus durant le conflit et il est possible que Typho ait fait parti des rares élus à être au courant de son mariage secret avec Anakin Skywalker. La Reine Apailana ne croyait pas non plus en la véracité de la version officielle et elle encouragea Typho, qui occupait désormais un travail de bureau à Theed, à mener son enquête sur sa mort. Malheureusement, celle-ci n'eut aucun résultat.

  Parallèlement, Typho surveillait les activités Impériales dans Theed. En effet, l'Empereur avait fait installer un bataillon de stormtroopers dans la capitale et avait également positionné des vaisseaux d'assaut en orbite malgré les protestations de la Reine. Typho découvrit que les Impériaux stockaient illégalement des explosifs dans leur base et qu'ils organisaient un réseau d'espions. Il craignait que les Impériaux finissent par tenter un coup de force contre la planète, comme ils l'avaient fait pour d'autres mondes récalcitrants au nouveau régime, comme Belassa, sous le prétexte de maintenir l'ordre dans la galaxie.

  A l'arrivée de l'Inquisiteur Malorum sur Naboo, le Capitaine Typho mit tout naturellement sous surveillance ce sbire de Palpatine et découvrit qu'il menait une enquête, non officielle, sur la mort de la Sénatrice Padmé Amidala. Il apprit bientôt qu'il avait découvert, par la force, l'endroit où habitait la grand-mère maternelle de Padmé et qu'il avait quitté la ville, sans doute pour aller la trouver. Typho et ses hommes tentèrent de contacter Ryoo Thule, en vain.

  Alors qu'il se demandait ce qu'il devait faire, Typho fut contacté par d'anciennes relations, le journaliste Keets Freely et Clive Flax, qui lui présentèrent notamment deux Jedi en fuite, Ferus Olin et Solace. En parlant ensemble, ils conclurent qu'il était nécessaire de mettre Malorum hors d'état de nuire. A la demande de Ferus Olin, il présenta le groupe à la Reine et ils mirent ensemble un plan sur pied.

  Mais les Jedi arrivèrent trop tard pour sauver Ryoo Thule qui expira en leur demandant de protéger le secret de sa petite-fille. Dans le but d'empêcher Malorum de quitter Naboo avec les renseignements qu'il avait arraché à Ryoo Thule, quels qu'ils soient, Typho attaqua la base Impériale à la tête des forces de Sécurité pendant que Ferus Olin éliminait Malorum. La victoire fut totale.

  Les Naboo avaient prit soin de brouiller les communications et il fut décidé de dissimuler les preuves de la bataille en faisant croire à un incident dans la cache d'explosifs des Impériaux. Dans ce but, Typho fit exploser le bâtiment occupé par les Impériaux ainsi que le Hangar de Theed proche avec quelques vaisseaux pour rendre l'histoire plus crédible. Quand Ferus Olin lui demanda si cela ne leur était pas trop difficile de faire exploser ce beau bâtiment de Theed, Typho lui répondit que le Hangar n'était qu'une chose et que le peuple de Naboo était plus important.
Informations encyclopédiques
Gregar Typho
Nom
Gregar Typho
Espèce
Lieu de naissance
Taille
1.85 m
Fonctions
Garde du corps
Armes
Vaisseau
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
19 036


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Dessin Animé : Clone Wars
  • Épisode III : La Revanche des Sith (roman)
  • Star Wars Episode III : La Revanche des Sith
  • The Last of the Jedi 04 : Death on Naboo

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.