Nikkos Tyris


Nikkos Tyris est un Jedi Noir de la Guerre des Clones qui est à l’origine de la fondation des Jensaarai.

  Si les Anzati ont une très mauvaise réputation à travers la galaxie, ce n'est pas sans raison. Ce sont en effet des assassins et des chasseurs d'exception qui ont tendance à vampiriser leurs victimes pour s'emparer de ce qu'ils appellent la "soupe". C'est sans doute à cause de cette réputation, ainsi que de l'isolationnisme d'Anzat, qu'au cours de sa longue histoire, l'Ordre Jedi semble n'avoir compter que deux Jedi Anzati dans ses rangs. Et les deux fois, l'Ordre regretta amèrement sa décision… Le premier de ces Jedi fut Volfe Karkko, le second se nommait Nikkos Tyris.

  Durant la Guerre des Clones, Nikkos Tyris apprit l'histoire de son compatriote Jedi Volfe Karkko et la manière dont il avait succombé au Côté Obscur. En proie à une dangereuse curiosité, le Jedi se démena dès lors pour se procurer les enseignements apocryphes de Karkko où il trouva de fréquentes références à des livres sith ainsi que des extraits de ces mêmes livres. Tyris en arriva à considérer Volfe Karkko comme son modèle et se rapprocha du Comte Dooku qui possédait un des holocrons favoris de Karkko, succombant lentement au Côté Obscur. Prétendant qu'il avait trouvé la Saarai (la Vrai Voie), Nikkos Tyris quitta l'Ordre Jedi, attirant à lui de nombreux Jedi ainsi que les infâmes maraudeurs Bpfasshi.

  Nikkos Tyris commença à former plusieurs apprentis mais son enclave attira l'attention des Jedi avant qu'il ait trouvé le moyen de les ouvrir au Côté Obscur. En effet, une équipe de trois Jedi arriva sur la planète où se trouvait l'enclave sith peu après la Bataille de Praesitlyn. Il s'agissait de Nejaa Halcyon, Ylenic It'kla et d'un général Jedi que le Jedi Caamasi surnommait Vent du Désert. Lorsque les Jedi se présentèrent devant leur enclave, Nikkos Tyris et deux de ses compagnons les rejoignirent et refusèrent de renoncer à leur pratiques. Les trois adeptes sith affrontèrent chacun un adversaire, celui de Tyris étant Nejaa Halcyon. Le Jedi Anzati était un excellent bretteur et possédait un style particulier qui avantageait les individus aux réflexes vifs. Tyris domina le combat et transperça la poitrine de son adversaire avec son sabre-laser à lame bleue. Mais avant de mourir, Halcyon utilisa un pouvoir Jedi rare que possédait sa lignée et absorba l'énergie de la lame qu'il utilisa pour soulever Tyris grâce à la Force, lui briser les os et le projeter contre le dôme de l'enclave. Quand Tyris mourut, son corps, qui ne pouvait plus contenir l'énergie du Côté Obscur, explosa en libérant une boule de feu bleue qui, combinée à celle libérée par l'adversaire de Vent du Désert, souffla le dôme de l'enclave.

  L'explosion tua plusieurs des compagnons de Tyris. Seuls survécurent quelques apprentis qui se mirent sous la tutelle de celle d'entre eux qui était la plus avancée dans sa formation. A l'insu des Jedi, le petit groupe quitta la planète et s'installa sur Susevfi où leur leader, la Saarai-kaar fonda les Jensaarai à partir des enseignements, incomplets, de Nikkos Tyris et du journal de Larad Noon qu'elle trouva sur place.
Informations encyclopédiques
Nikkos Tyris
Nom
Nikkos Tyris
Espèce
Lieu de naissance
Fonctions
Chevalier Jedi, Jedi Noir
Armes
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
12 332


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Hyperspace - Evil Never Dies : The Sith Dynasties
  • Moi, Jedi
  • The New Essential Chronology

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.