Quinlan Vos


Quinlan Vos était un Jedi de l'Ancienne République qui fut célèbre pour ses dons de psychométrie, et qui eut pour padawan Aayla Secura.

  Pour éviter qu'un individu sensible à la Force ne se tourne vers un chemin plus facile et moins contraignant, l'Ordre Jedi déploie une part conséquente de son énergie pour repérer et former ces personnes, les détournant du Côté Obscur. Ainsi, en théorie, chaque Jedi formé peut résister aux sombres sirènes du mal.
  Mais qu'adviendrait-il si un Jedi, formé depuis sa plus tendre enfance, subissait un traumatisme affectant en conséquence ses souvenirs ? Ce fut le cas de Quinlan Vos, dont la vie oscilla constamment entre deux aspects essentiels de la Force.

Une enfance troublée [haut]



  Quinlan Vos vit le jour sur Kiffu de nombreuses années avant que les signes de la déchéance gangrenant l'Ancienne République ne se profilent à l'horizon. Fils de Pethros et Quian du clan Vos, le jeune Kiffar possédait un don commun à tous les membres de son espèce : la psychométrie, mais qui chez lui était développé à un niveau extrêmement rare. Grâce à ce talent, Quinlan était capable de ressentir l'histoire d'un objet rien qu'en le touchant avec ses mains. Il n'est ainsi pas étonnant de constater que Quinlan, lorsqu'il était enfant, devint rapidement le centre de toutes les attentions, notamment de sa famille qui jugeait qu'avec ce pouvoir, l'enfant allait veiller aux intérêts du clan en devenant un puissant Gardien.

  A l'époque où les relations entre les Jedi et les gardiens n'étaient pas encore tendues, le maître Jedi Tholme, alors veilleur de ce secteur, se rendit sur Kiffu pour rencontrer le Sheyf Kurlin Vos, dirigeant de la planète et de ses gardiens. C'est alors qu'il remarqua l'incroyable potentiel dans la Force du tout jeune Quinlan, qui était le fils de la cousine du Sheyf. Cependant, ce dernier refusa pour le moment qu'on leur enlève Quinlan, et préférait que Tholme assure la formation du jeune garçon sur Kiffu plutôt qu'il soit emmené au Temple Jedi de Coruscant, sur les conseils avisés de sa sœur Tinté, qui avait bien pris en compte ses grands pouvoirs psychométriques et son utilité pour les gardiens.

  Quelques années plus tard, Tinté réalisa un coup de maître qui allait perturber à jamais la vie du jeune garçon : elle conclut un pacte avec des Anzati, pacte selon lequel ceux-ci avaient l'autorisation de boire la "soupe" - sorte d'essence mentale - des prisonniers de Kiffex afin que ceux-ci se montrent plus dociles. De plus, les Anzati exigèrent du sang du clan Vos pour sceller ce pacte ; Tinté commandita donc l'assassinat des parents de Quinlan, dont le vaisseau s'écrasa sur Kiffex. Les causes du décès ne furent jamais élucidées, c'est pourquoi Tinté fit appel aux pouvoirs du jeune garçon : sentant que le départ de Quinlan pour Coruscant était proche, elle lui tendit l'emblème de sa mère, sachant très bien qu'il allait revivre la mort de ses parents, expérience qui le traumatiserait à jamais et le souillerait, ce qui le rendrait inutile aux Jedi, afin qu'elle obtienne sa garde pour le former comme le futur Sheyf. Après cette expérience morbide, Quinlan hurla pendant des jours.

Quinlan Vos

Quinlan Vos enfant revivant la mort de ses parents


  La dépression qui s'en suivit fut très difficile à surmonter pour le garçon. Heureusement pour Quinlan, Tholme passa beaucoup de temps avec lui afin de soigner les blessures mentales qu'on venait de lui infliger. Le Maître Jedi indiqua par la suite qu'il était très important que Quinlan termine sa formation au Temple Jedi afin d'affronter et de maîtriser ses peurs, loin de Tinté dont l'existence était une menace évidente pour le jeune garçon. Cela n'empêcha cependant pas Quinlan de se rendre quelques fois chez lui lorsque ses obligations Jedi ne l'envoyaient pas autre part. Puis Tholme obtint l'autorisation du Conseil Jedi de former Quinlan, quittant ses fonctions de veilleur et laissant sa place à T'ra Saa. Quinlan  devint officiellement son padawan, bien que le Jedi ait senti chez lui de grandes parts d'obscurité dues à son expérience traumatisante. Quinlan décida d'étudier l'Ataru et Tholme lui enseigna plus particulièrement les techniques d'infiltration permettant de se cacher même aux yeux d'autres Jedi.

  

Un apprenti prometteur [haut]



  Quelques temps plus tard, Tholme et le jeune Quinlan se rendirent sur Ryloth pour enquêter sur un trafic d'animaux interdits au sein du clan Secura. Ils furent reçus par les frères Pol et Lon Secura, mais ceux-ci refusèrent de parler de leurs affaires devant Quinlan car il n'était qu'un enfant. Durant son attente, Quinlan croisa le regard d'une petite esclave Twi'lek, si jeune qu'elle savait à peine marcher, qui se révéla être la nièce de Pol Secura, Aayla, qui avait été placée par son oncle dans une maison Hutt très sure, selon lui.

  Soudain, Quinlan fut contacté par la petite Aayla à travers la Force. Il sentit qu'elle était en danger et vola à son secours. Dans le but de se protéger des intrus, le Hutt avait acheté illégalement un Wampa, mais il n'était pas dressé et s'était retourné contre son maître. Quinlan lutta de toutes ses forces contre le Wampa sauvage, qu'il parvint à tuer grâce à l'aide de la petite Aayla qui l'avait aidé à retrouver sa concentration. Une fois le pire évité, les Secura offrirent à Tholme et son apprenti le Twa'jani, le rituel de bienvenue permanente, et Aayla fut emmenée au Temple Jedi, son potentiel ayant été repéré par Quinlan.

Quinlan Vos

Quinlan Vos sauvant la petite Aayla Secura d'un Wampa sur Ryloth


  Alors que la galaxie semblait vivre dans une paix relative, un violent conflit éclata, connu sous le nom de Guerre Hyperspatiale de Stark, due à une pénurie de bacta. Tholme et Quinlan y jouèrent un rôle décisif en enquêtant sur la planète Thyferra, où Quinlan mit en pratique les enseignements d'infiltration que lui avait prodigué Tholme. Ils découvrirent finalement le complot fomenté par la Fédération du Commerce dans le but de faire croire à une pénurie de bacta. Ils parvinrent à quitter la planète malgré les nombreux dangers qu'ils croisèrent sur leur route, puis gagnèrent Troiken, où se déroulait le siège de Mont Avos, pour se battre aux côtés des autres Jedi présents, parmi lesquels le jeune padawan Obi-Wan Kenobi avec lequel Quinlan Vos se lia d'amitié. Ensembles, les Jedi parvinrent à neutraliser Iaco Stark et à mettre en déroute sa coalition, abrégeant ainsi le conflit.

  On sait que Quinlan entretint une relation amoureuse avec une autre padawan nommée Shylar, mais tous deux décidèrent de rompre, sentant que leur nomination au titre de Chevalier Jedi était proche. Et ce fut effectivement le cas pour Quinlan, qui passa les épreuves Jedi avec brio et se construisit son propre sabre-laser à lame verte, puis fut promu chevalier par son maître alors qu'il était encore assez jeune mais faisait déjà preuve d'une grande maturité. Au bout de quelques années, il apprit que la petite Twi'lek qu'il avait repérée quelques années plus tôt avait besoin d'un maître, et bien qu'il ne fut à l'époque que chevalier, il fut autorisé à la former par le Conseil, nouvelle qui réjouit Aayla Secura.

Quinlan Vos

Quinlan Vos accède au rang de chevalier Jedi


  Le Jedi lui transmit tout son savoir, et Aayla devint rapidement une brillante padawan. Ensemble, ils vécurent de nombreuses et dangereuses aventures, telles que le sauvetage d'une princesse prisonnière des pirates de Xoman Free, ou encore lorsqu'ils affrontèrent les monstres d'Ogden Minor, ce qui rendit très puissant le lien qui les unissait. Ils se trouvaient tous les deux sur Tatooine au moment de la crise de Naboo (Quinlan assista même à la "bagarre" entre Sebulba le Dug et Jar Jar Binks), et bien qu'ils étaient au courant de la situation de Qui-Gon Jinn, ils ne purent rien faire pour lui car ils travaillaient sous couverture. Quinlan s'en voulut terriblement après la mort de Qui-Gon face à Dark Maul, en pensant qu'il aurait été plus utile à combattre un Sith avec son ami Obi-Wan qu'à travailler sous couverture sur Tatooine.
  

Tentations obscures [haut]



1. Perte de mémoire

  Peu de temps plus tard, la vie de Quinlan Vos bascula définitivement : il se réveilla dans un immeuble en flammes, ayant totalement perdu la mémoire et ne sachant même plus son nom. Il se calma et parvint à échapper aux flammes en se découvrant des pouvoirs surprenants qu'il ne pouvait expliquer. Mais le feu n'était pas le seul danger qu'il eut à affronter ; en effet, des chasseurs de prime étaient lancés à ses trousses et tentaient de le tuer. N'ayant aucune arme sous la main, il tendit instinctivement ses bras et laissa exploser sa colère, qui emporta tous ses agresseurs dans une puissante et invisible vague destructrice.

  Puis il rencontra un Devaronien à l'air louche nommé Vilmarh Grahrk, qui se prétendait être son meilleur ami. Ensemble, ils parvinrent à échapper aux chasseurs de prime en volant une motojet. Poursuivi, Quinlan emprunta le blaster de Grahrk, avec lequel il descendit le véhicule qui les poursuivait d'un seul tir précis en se concentrant. Mais avant de rendre le blaster à son propriétaire, il inversa sa cellule d'énergie pour le rendre inopérant, car l'arme lui avait "révélé" les mauvaises intentions de Grahrk. Et son intuition se confirma : arrivés dans une planque, Grahrk activa un droïde relayant les images partout à travers Nar Shaddaa et braqua le Jedi, lui expliquant que sur Nar Shaddaa tout le monde faisait des paris, et que tout le monde avait parié sur sa mort en connaissant sa situation. Mais Grahrk fut surpris lorsqu'il pressa la détente sans résultat, et Vos s'empara de l'arme, la réactiva et le braqua à son tour.

Quinlan Vos

Quinlan Vos amnésique et Vilmarh Grahrk sur Nar Shaddaa


  Mais deux hommes armés de sabres-laser lui ordonnèrent de baisser son arme sur le champ, se présentant comme ses frères, des chevaliers Jedi. Contre toute attente, Grahrk prévint Vos qu'il connaissait ces deux hommes qui étaient en réalité des voyous. Ceux-ci se ruèrent sur eux, Vos élimina le premier d'un tir de blaster, mais son arme fut détruite par le sabre-laser du deuxième. Il récupéra celui du premier et se débarrassa aisément du deuxième. Grahrk convint ensuite Vos qu'il n'avait fait que parier sur sa mort, et que maintenant il avait fait un nouveau pari sur son départ de Nar Shaddaa vivant. Vos accepta de s'associer avec lui. Grâce à son don de "lire les objets", il découvrit que les sabres-laser en possession des faux Jedi était le sien et celui de sa padawan. En se concentrant, il parvint à récupérer des images et des mots sans aucun contexte, mais il apprit cependant qu'il était un chevalier Jedi nommé Quinlan Vos, que son apprentie était une Twi'lek du nom d'Aayla Secura, et qu'il s'était produit un grave incident sur Ryloth.

  Dans ses visions, il découvrit également que Bib Fortuna, que Grahrk connaissait, était lié à sa perte de mémoire, il partit donc à sa rencontre, malgré les réticences du Devaronien. Fortuna ne voulant rien lui révéler, Vos céda à sa colère et brutalisa le Twi'lek, le projetant et l'étranglant grâce à la Force. Cependant, le Twi'lek réussit à appeler la sécurité, ce qui retint les deux intrus suffisamment longtemps pour permettre à Fortuna de s'enfuir. Vos et Grahrk durent prendre la fuite lorsque des droïdes destroyer débarquèrent. Ils quittèrent alors la lune à bord de la navette de Grahrk : l'Inferno.

  Une fois qu'ils eurent échappé aux chasseurs de prime, Grahrk demanda à son droïde de navigation de scanner Vos et de renseigner sur son nom : les deux compères se rendirent donc sur la planète natale indiquée par le droïde : Kiffu, afin d'y rencontrer le Sheyf Tinté, la grande tante de Quinlan d'après le droïde. Celle-ci lui révéla que lui et son apprentie enquêtaient sur le trafic d'une nouvelle drogue appelée glitteryll, dont le nom faisait penser à une synthèse du glitterstim et du ryll, respectivement produits sur Kessel par des araignées géantes et sur Ryloth, la planète des Twi'lek. Selon elle, cette nouvelle drogue intéressait les industriels et le commanditaire était quelqu'un de très haut placé à Coruscant. Elle mit également son neveu en garde contre le Côté Obscur de la Force, car elle sentait bien la colère qu'il abritait.

  Désireux de retrouver son apprentie, Quinlan se rendit sur Ryloth avec l'aide de Grahrk, et rencontra sa cousine Asanté ainsi que Pol Secura, l'oncle d'Aayla. Grâce au Twa'Jani dont il bénéficiait, Pol Secura l'hébergea une nuit et le laissa mener son enquête. Quinlan s'étonna de n'avoir aucune vision alors qu'il était censé se trouver dans la même chambre que lorsqu'il était venu la première fois avec Aayla. Puis, après avoir affronté le cousin de Grahrk qui voulait le tuer, Vos et le Devaronien se rendirent dans les mines d'épices abandonnées, guidés par les visions de Quinlan. C'est alors qu'ils tombèrent sur le lieu de production de glitteryll : ils furent forcés d'affronter les gigantesques araignées de Kessel nourries au ryll et furent rapidement submergés. Grahrk tomba dans un profond précipice et Vos reçut un tir de blaster dans le dos provenant d'Asanté. Il comprit alors l'une de ses visions montrant un Kiffar en train de tirer sur sa padawan. Mais celle-ci fut emportée par une araignée et Grahrk fit son grand retour pour sauver Quinlan. Avant de mourir, Asanté révéla à Vos que Pol Secura était responsable de sa perte de mémoire.

  Quinlan, enragé, débarqua dans les appartements de Secura. Après l'avoir brutalisé pour savoir où se trouvait sa padawan, le Twi'lek lui montra qu'il l'avait gardée auprès de lui, en sécurité, car il n'avait pas pu se résigner à la tuer et se conformer aux ordres de son maître mais lui avait néanmoins effacé la mémoire. Après lui avoir rendu son sabre-laser, Quinlan essaya de lui faire recouvrer la mémoire. Mais elle était semblable à une coquille vide, son oncle lui donnant chaque jour un peu plus de glitteryll. Quinlan s'emporta alors de nouveau et exigea le nom de celui qui était derrière tout ce trafic, mais Secura craignait que son maître le tue. Quinlan céda alors au Côté Obscur, et étrangla le Twi'lek avec son propre lekku puis déchaîna sur lui de puissants éclairs de Force. Secura ne put résister bien longtemps et cracha le nom du sénateur Chom Frey Kaa, mais Quinlan ne maîtrisait plus sa colère et voulait tout de même le tuer. A son tour, Aayla laissa exploser sa colère et projeta son maître et son oncle par dessus la balustrade. Quinlan s'en tira mais Secura n'eut pas cette chance.

  Aayla parvint à s'enfuir et Grahrk raisonna Vos pour qu'il accepte de quitter la planète avec lui (sans doute plus pour gagner son pari en cours que pour lui sauver la vie). A bord de l'Inferno, Vos reçut une transmission d'un certain Mace Windu, membre du conseil Jedi, qui avait été contacté par Sheyf Tinté et qui souhaitait que Vos retourne à Coruscant pour subir un ré-entraînement. Mais Quinlan refusa de se soumettre et voulait à tout prix retrouver et châtier Chom Frey Kaa. Windu tenta de le mettre en garde contre le Côté Obscur, mais il coupa la transmission et se dirigea avec Grahrk vers Coruscant pour y retrouver le sénateur de Ryloth.

  Grahrk posa sa navette sur sa plate-forme privée dans les bas-fonds de Coruscant. Alors qu'il discutait avec le Devaronien, celui-ci lui tira dans le dos avec son pistolet blaster réglé sur une faible puissance. A son réveil, Vos fut surpris de voir Chom Frey Kaa, qui le contemplait alors qu'il se trouvait menotté. Le sénateur lui révéla alors que ce bon vieux Villie avait été engagé pour transporter les œufs d'araignées ainsi que pour le déposer sur Nar Shaddaa après sa perte de mémoire. Après s'être assuré que la prime était bien sur son compte, Grahrk libéra Vos et lui rendit son sabre, et ils détruisirent ensemble les trois droïdes de combat du sénateur. Alors que Quinlan allait tuer le sénateur, Mace Windu intervint mais Quinlan se laissa une fois de plus envahir par sa colère, qu'il ne redoutait pas et dont il ne connaissait pas les effets néfastes. Mace Windu se battit en défense tout en essayant de le raisonner, puis désactiva son arme afin d'obliger à Vos pour le tuer pour éliminer le sénateur. Fort heureusement, Quinlan ne voulait pas tuer un de ses frères Jedi et lâcha finalement son arme.

Quinlan Vos

Duel entre Quinlan Vos et Mace Windu sur Coruscant


    De plus, Grahrk avait enregistré les aveux du sénateur corrompu grâce à son droïde d'astronavigation, le Twi'lek put donc être jugé pour ses crimes. Dans l'ombre, le mystérieux Seigneur des Sith Dark Sidious avait en réalité tiré les ficelles de tout ce complot, en influençant les circonstances ainsi que le sénateur Chom Frey Kaa, car il souhaitait exploiter les peurs de Quinlan Vos pour le faire basculer du Côté Obscur afin d'en faire son apprenti. Mais il ne fut pas déçu lorsqu'il apprit l'échec de son plan, car il savait qu'il pourrait s'avérer sensible à l'obscurité à l'avenir.

  Une fois l'incident évité, Quinlan Vos dut subir un ré-entraînement, sous la tutelle de Mace Windu et de Sora Bulq (qui lui enseigna quelques notions de Vaapad), afin de réapprendre tout ce qu'il avait oublié. Malheureusement, cette perte de mémoire ne fit qu'accroître son attirance instinctive pour le Côté Obscur qui avait débuté avec les traumatismes de son enfance. Ainsi, il dut, à partir de ce moment, lutter toute sa vie contre l'obscurité qui sommeillait en lui et ne retrouvera jamais l'intégralité de sa mémoire.

2. Infiltration sur Dathomir

  Aux alentours de -30, la planète Ova, ses habitants ainsi qu'un transport de fret envoyé par l'ordre Jedi disparurent mystérieusement. A l'origine de ce mystère se trouvait une perturbation spatiale qui avait circulé de Dathomir jusqu'au Temple se trouvant sur Ova. Ces temples avaient été construits il y a bien longtemps par une ancienne race très avancée, les Kwa, qui se déplaçaient grâce à des portails stellaires appelés Portes de l'Infini. Le Conseil Jedi s'inquiéta alors, car sur Dathomir vivaient des Sorcières issues d'une Jedi déchue, et dont l'existence était vouée au Côté Obscur de la Force, et les maître Jedi craignaient qu'elles ne soit parvenue à s'emparer de cette technologie, qui pouvaient lancer de puissantes ondes destructrices à travers l'espace. Ils envoyèrent donc Quinlan Vos, qui avait achevé son ré-entraînement, enquêter sur Dathomir, ses dons de psychométrie étant essentiels pour percer la technologie Kwa depuis longtemps oubliée, ainsi que sa capacité à masquer ses aptitudes auprès d'autres utilisateurs de la Force qui lui permettrait de se cacher des sorcières.

  En approche de Dathomir à bord d'un vieux tas de ferraille, Quinlan sentit une obscurité familière entourer la planète. Il s'éjecta de son vaisseau afin de faire croire à son crash, puis fut attaqué par de sauvages bêtes volantes. Une fois qu'elles eurent déchiré les sangles de son siège éjectable qui l'empêchaient de se défendre, il les tua avec son sabre-laser, puis dirigea sa chute entre les arbres d'une forêt. Là, les sorcières le trouvèrent et le réduirent en esclavage comme il l'avait prévu. Puis il se lia d'amitié pendant les travaux forcés avec un Givin nommé Yag Shushin qu'il sauva d'un éboulement. Quinlan eut également quelques déboires avec ses geôlières dont il ne supportait pas les traitements, mais sut finalement se contenir. Le soir, ils étaient, lui et les autres prisonniers, enfermés en plein air, retenus par des grilles laser. Une sorcière particulièrement laide nommée Ros Lai, la fille de la matriarche Zalem et la risée de ses congénères, venait y soigner les prisonniers après leur dure journée de labeur.

  Mais un soir, le camp fut attaqué par un clan de sorcières rivales montant quatre gigantesques Rancors d'environ dix mètres de haut. Les sorcières désactivèrent les grilles laser et tentèrent d'enlever tous les humains en bonne santé. Mais Quinlan, qui passait à leur yeux pour un humain, n'aimait pas les sorcières, et se débattit avec l'aide de son fidèle ami Yag. Il réactiva les grilles laser à l'aide de la Force et tua ainsi deux Rancors. La sorcière, furieuse, l'attaqua avec un antique pic de Force. C'est alors qu'un subterrien fit irruption et sortit du sol, et tua les deux Rancors restants ainsi que les sorcières ennemies avec son rayon foreur. Etonné du fait que les sorcières possédaient des vaisseaux spatiaux, Quinlan se renseigna auprès de Yag qui lui apprit qu'elles avait converti son vieux croiseur stellaire pour chercher l'ancienne chambre sous le temple. Quinlan comprit que si les sorcières ne quittaient pas Dathomir dont elles étaient prisonnières depuis si longtemps, c'est que la puissance enfermée dans le temple les intéressait bien plus que de se répandre dans toute la galaxie.

  En effet, Zalem menait les opérations de forage pour pénétrer dans la chambre souterraine où se trouvait la Porte de l'Infini, car les Kwa avait scellé les accès à la chambre depuis le temple et avaient installé de nombreux pièges lorsque leur race commença à dégénérer. Et Zalem n‘avait plus qu'un mur d'un kilomètre d'épaisseur à forer pour découvrir la chambre, objectif qu'elle allait rapidement atteindre grâce à sa flottille de subterriens. Mais la chambre était encore défendue par des "gardiens", d'immense vers géants. Un ver sortit du mur et attaqua le vaisseau de Zalem. Après avoir reçu un missile, il remonta à la surface et commença à tuer tous les esclaves. Quinlan se laissa alors avaler entièrement avec Yag afin de tuer le monstre avec son sabre-laser sans être vu. Une fois à l'intérieur du monstre, il frappa sa poche cervicale et le monstre s'effondra. Il raconta ensuite aux sorcières qu'il avait ramassé un pic de la Force pour tuer le monstre et Yag garda son secret.

  Pour récompenser leur bravoure, Zalem offrit une promotion aux deux compagnons, ce qui faciliterait la tâche de Quinlan : s'occuper de démembrer les Kwi, de grands lézards bleus provenant de la dégénérescence des Kwa, afin de se servir de leurs pattes pour contrôler la Porte de l'Infini, leurs empruntes étant semblables à ceux de leurs ancêtres. Quinlan décida qu'il était temps d'en finir avec les sorcières et de mettre son plan en application : il tua tous les esclaves qui gardait les Kwi, puis libéra les bêtes. En signe de reconnaissance, l'une d'elle l'autorisa à le toucher pour qu'il se serve de la psychométrie, il découvrit ainsi l'histoire des Kwa et la bête lui dit qu'il était le nouveau gardien du temple. Pendant ce temps, Yag partit reprendre son vaisseau pour aider Quin dans sa mission.

  Soudain, Quinlan aperçut Ros Lai en train de l'espionner et tenta de la poursuivre. Après avoir échappé à un piège mortel kwa, il retrouva Ros et assista à sa transformation : sa laideur apparente n'était qu'une illusion de la Force, car elle était en réalité très belle. Elle se recueillit sur la tombe de son Jedi de père et promit de le venger en tuant Zalem. Quinlan sortit de l'ombre et lui proposa une alliance pour détruire la chambre, mais Ros refusa car elle voulait tuer sa mère pour ensuite s'emparer de la technologie kwa. Quinlan tenta de s'opposer, mais Ros l'étrangla à l'aide de la Force. C'est alors que trois de ses sœurs intervinrent et essayèrent de se faire pardonner auprès de celle qu'elles surnommaient "la raclure" en sentant son pouvoir et en constatant sa beauté. N'ayant que faire de ces compliments creux, Ros broya littéralement le cou de Leela, puis Yani prit la fuite et Vonya, la plus puissante, défia Ros dans une puissante démonstration de maîtrise de la Force.

  Quinlan sauva Ros alors en mauvaise position, en révélant sa nature de chevalier Jedi. Vonya dut battre en retraite et alla tout raconter à la matriarche Zalem, qui envoya une patrouille assassiner Quinlan. Celui-ci combattit vaillamment les sorcières armées de leurs "lames de feu", sorte de petits sabre-laser à lame rouge, mais dut finalement se rendre devant leur nombre. Il fut torturé par Zalem qui lui injecta des vers artériels et qui fut forcée de reconnaître sa remarquable résistance à la douleur. Heureusement, il fut secouru par Ros Lai et Yag qui avait réussi à voler le subterrien. Ros donna un peu de son sang à boire à Quinlan, très affaibli, pour tuer les vers artériels qui le rongeaient. Alors qu'ils entraient dans la station dans le sillage de Vonya, celle-ci lâcha deux puissants tirs de canon laser dont toute la déflagration fut absorbée par l'exosquelette très résistant de Yag, mais qui mourut finalement quelques instants plus tard en se sacrifiant pour protéger son ami.

Quinlan Vos

Quinlan Vos contre les Sorcières de Dathomir


  Furieux, Quinlan reprit les commandes du vaisseau et pulvérisa celui de Vonya qui périt dans l'explosion , puis il arriva à la station, voyant que Zalem y était déjà arrimée. Grâce à un Kwi qu'elle contrôlait avec des électrodes, Zalem prit le contrôle de la station et lança une puissante onde à travers l‘espace pour détruire Coruscant. Lorsque les membres du Conseil constatèrent l'approche imminente de l'onde, ils ne purent compter que sur la réussite de Quinlan Vos pour sauver la capitale. Ros Lai fit mine de se rendre devant sa mère et planta sa lame de feu dans le torse de Quinlan qui s'effondra. Puis, alors que sa mère lui ouvrait les bras, elle la tua de la même manière que Quinlan, qui se releva, indemne, sa mort étant en fait une illusion créée par Ros. Mais celle-ci livra ensuite Quinlan à ses sœurs pour prendre le contrôle de la station. Quinlan s'engagea dans un duel féroce contre Ros et ses sœurs, puis, profitant de ses nouveaux pouvoirs de gardien du temple, il activa psychiquement les pièges de la station, tuant ainsi toutes les sorcières, sauf Ros Lai, qu'il paralysa.

  Puis il reprogramma le trajet de l'onde pour qu'elle reviennent détruire la station, emmena Ros dans son vaisseau et quitta la planète avant que la station n'explose. Il ramena Ros Lai au Temple Jedi, parce qu'il la sentait un peu comme lui, et qu'il percevait en elle le côté lumineux de la Force. Les maîtres Jedi du Conseil furent très surpris de la réussite et du retour de Quinlan, car ils ne pensaient vraiment pas qu'il parviendrait à avoir dessus sur les Sorcières. De ce fait, son nom inspira un profond respect dans les rangs de l'Ordre Jedi depuis ce jour. Mais il souhaitait plus que tout retrouver son apprentie, toujours perdue à travers la galaxie et sous l'emprise du Côté Obscur.

3. Soulèvement Anzati sur Kiffex

  Par la suite, Quinlan fut réclamé par le Sheyf Tinté, qui demandait au Conseil Jedi de lui envoyer son neveu pour enquêter sur la planète prison des Gardiens, Kiffex, sur laquelle une enceinte de sécurité avait été attaquée et tout son personnel mystérieusement et sauvagement exterminé, ses dons de psychométrie étant une fois de plus essentiels pour découvrir l‘identité des assassins. Malgré les doutes de certains Jedi, il fut décidé d'accepter la requête du Sheyf pour améliorer les relations avec Kiffu, mais en le faisant secrètement accompagner par un autre Jedi, escorte dont Quinlan n'était pas informé.

  Une navette des Gardiens largua Quinlan sur la planète prison, en le prévenant qu'il n'aurait aucun secours de leur part tant qu'il n'enverrait pas un signal clair. Il trouva rapidement l'avant-poste qui avait été attaqué et revécut la mort de ses occupants Kiffars, qui avaient tous été massacrés par des Anzati dégénérés. Mais alors qu'il était toujours plongé da sa vision, il s'aperçut que les Anzati étaient réellement de retour. Pris de peur, il se défendit confusément jusqu'à ce qu'il entende une voix l'aider à se calmer. Puis un autre Jedi encapuchonné vint à son secours. Ensemble, ils parvinrent à mettre en déroute leurs assaillants. Ce Jedi constituait l‘escorte de Quinlan envoyée par le Conseil et était en réalité son ancien maître, Tholme, qui s'était caché de son apprenti dans la Force.

Quinlan Vos

Quinlan Vos et Tholme affrontant des Anzati sur Kiffex


  C'est alors qu'ils surprirent le Devaronien Vilmarh Grahrk caché dans une aire de stockage. Il fut violemment accueilli par Quinlan, qui avait apprit depuis leur dernière aventure qu'il était impliqué dans la mort de plusieurs Jedi, notamment celle de Micah Giiett lorsqu'il avait été engagé durant le soulèvement Yinchorri. Tholme calma une fois de plus Quinlan et sollicita l'aide de Grahrk, en échange de quoi celui-ci ne serait pas incriminé pour la contrebande de pistolets blaster. Puis ils quittèrent l'avant-poste et se rendirent dans la ville la plus proche et y pénétrèrent, malgré une opposition de gardes rapidement matée par les deux Jedi, qui couvrirent soigneusement leurs traces.

  Une fois arrivés à la planque de Grahrk, Tholme expliqua à Quinlan la raison de l'obscurité présente en lui, que seul lui connaissait et qu'il avait caché au Conseil : comme le fit Tinté quelques années auparavant, il lui tendit l'emblème de sa mère et lui fit revivre la mort de ses parents, car en tant que chevalier, il avait su maîtriser sa plus grande peur et devait le faire de nouveau à cause de son amnésie. Comme prévu, Quinlan réagit très violemment à cette expérience, la psychométrie amenant son esprit à la frontière de la vie et la mort. Puis Tholme put donc lui expliquer d'où venait sa peur primaire des Anzati, qui même dégénérés comme ceux qui l'avaient attaqué, ne sont pas mauvais en soi.

  Ils entrèrent ensuite dans la cantina de Gorto Zaga, l'Aqualish qui s'était emparé des blasters dans l'avant-poste des Gardiens, mais celui-ci était en train d'avoir une violente dispute avec un vieux Veknoïd aveugle qui ne se laissa pas impressionner par le criminel : lorsque ses hommes de mains l'attaquèrent, le Veknoïd se défendit avec sa canne d'où surgit une lame de sabre-laser, et fut très vite rejoint par Quinlan et Tholme, vieil ami de ce maître Jedi atypique nommé Zao, qui se définissait comme une feuille poussée par le vent de la Force. Mais soudain, une meute d'Anzati attaquèrent la cantina, menés par Aayla Secura sous l'influence du Côté Obscur.

  Elle avait libéré un Jedi Noir Anzat, Volfe Karkko, qui fut emprisonné pendant un millénaire dans un champ de stase par le Conseil Jedi après avoir succombé à l'héritage des Anzati et semé mort et destruction tout autour de lui. Avec son esprit, il avait réussit à berner la jeune Aayla qui, après avoir perdu la mémoire, avait entreprit de retrouver son maître sur Kiffu pour venger la mort de son oncle, mais le vaisseau de contrebandiers dans lequel elle avait embarqué clandestinement s'était fait descendre par les navettes des Gardiens, et elle avait atterri à bord d'une capsule de sauvetage sur Kiffex. A cause de son amnésie, elle fut vulnérable aux appels de Volfe Karkko qui l'obligea par la ruse à désactiver sa prison. Pendant que les Jedi combattaient les Anzati, Quinlan Vos fut attaqué par son apprentie pleine de colère. Il fut très surpris de la trouver ici, et essuya un sérieux revers. Mais Aayla avait des ordres de Karkko et ne tua pas Quinlan car il n'était pas sa priorité. Quinlan tenta de la poursuivre, mais elle lui échappa et se replia avec les Anzati.

  Heureusement, le rusé Devaronien revint avec trois motojets ainsi que ses pistolasers (et leurs propriétaires à ses trousses), ce qui permit aux Jedi de poursuivre les Anzati, qui les mèneraient à leur maître. Alors qu'ils traversaient une forêt, Quinlan et Grahrk furent attaqués et capturés par des Anzati postés dans les arbres, et qu'ils n'avaient pas senti car Karkko s'était nourri de quasiment toute la Force présente en eux, ce qui leur donnait cette apparence dégénérée. Quinlan se réveilla ligoté au pied d'un arbre, et tenta d'attirer vers lui son sabre-laser pris dans la vase, mais un Anzat le remarqua et s'attaqua à lui.

  Quinlan fut sauvé in extremis par la lame jaune de T'ra Saa, puis ils furent rejoints par Tholme et Zao, qui avaient réussi à échapper aux Anzati, et libérèrent Grahrk de ses liens. La Jedi Neti avait été envoyée par le Conseil, qui avait été alerté par un vieil holocron s'étant réactivé depuis réveil de Karkko, et souhaitait que T'ra ramène Quinlan, craignant que celui-ci ne rechute vers l'obscurité à cause de Karkko. Le Conseil ne voulait pas que Karkko s'échappe de Kiffex, ils préparèrent donc l'envoi massif de renforts. Mais Quinlan refusait de partir, maintenant qu'il savait que son apprentie se trouvait sur Kiffex.

  Pendant que les Jedi méditaient collectivement afin de localiser Karkko, Quinlan surprit Grahrk en train de bricoler la communication du vaisseau de T'ra Saa abattu par les Gardiens, dans le but d'envoyer un signal à son vaisseau pour qu'il viennent le chercher, en utilisant les navettes des gardiens comme relais jusqu'à Kiffu. Quinlan lui conseilla de ne pas en parler aux autres Jedi parce qu'il ne souhaitait pas repartir de Kiffex avant d'avoir sauvé sa padawan, c'est pourquoi Grahrk joua la comédie quand T'ra Saa sollicita son aide, soutenant qu'il n'irait pas se battre. Quant à Quinlan, il refusa de rester et les autres Jedi acceptèrent sans trop avoir le choix, bien que maître Zao sentait que c'était la volonté de la Force.

  Alors qu'il se dirigeaient vers l'endroit où se trouvait Karkko, le groupe de Jedi fut poursuivi par des Anzati qui les poussèrent dans la direction du Jedi Noir. Ils se retrouvèrent bientôt face au temple de Karkko et durent lutter contre une véritable armée d'Anzati. Contre l'avis de son maître, Quinlan pénétra dans le temple en suivant l'appel de Karkko dans l'intention de retrouver sa padawan. Il trouva Karkko sur son trône, qui fut autrefois sa prison, accompagné de sa "reine", à qui il ordonna de tuer Quinlan. Tout en ne se battant qu'en défense, le Jedi tenta de raisonner sa padawan, mais sa mémoire stockée dans son lekku se trouvait bloquée par la haine qu'elle vouait envers lui.

Quinlan Vos

Duel entre Quinlan Vos et sa padawan Aayla Secura sous l'influence de Côté Obscur


  C'est alors qu'il décida d'éteindre son sabre-laser voyant qu'il ne pouvait la raisonner. Si seul son sang pouvait calmer sa haine, il était prêt à mourir. Mais grâce au puissant lien maître/padawan qui les unissait, Aayla cessa de le haïr et recouvra subitement la mémoire. Mais elle fut soudainement assommée par les puissants éclairs de Force du Jedi Noir, qui engagea le combat contre Vos. Utilisant les techniques les plus complexes, telles que l'illusion de Force ou bien le Dun Möch, Karkko déstabilisa rapidement son adversaire, qui céda à sa plus grande peur incarnée par l'Anzat. Dans un accès de fureur, le Jedi tenta d'utiliser les éclairs de Force, ce qui ne surprit qu'un temps Karkko, qui répliqua avec une puissance supérieure.

  A l'extérieur du temple, les Jedi furent sauvés par Grahrk, qui avait bombardé les Anzati avec l'Inferno qu'il avait réussi à ramener jusqu'à lui. Cependant, le temple avait été verrouillé, et les Jedi ne purent aller soutenir Quinlan physiquement, ils décidèrent donc d'unir leurs pensées et de contacter Quinlan pour l'aider à maîtriser sa peur. Alors que Karkko allait boire la soupe du Jedi qui le rendrait infiniment plus puissant, Quinlan entendit les paroles de ses maîtres et retrouva sa concentration : il envoya un violent coup de pied dans la tête de l'Anzat, se dégagea par un saut de Force et récupéra son sabre-laser. Puis il esquiva la première attaque de Karkko et lui infligea un puissant saï tok, qui fut fatal au Jedi Noir.

  Quinlan emmena Aayla rejoindre les autres Jedi dans l'Inferno, qui décolla de Kiffex et fut pris pour cible par les vaisseaux des Gardiens. Heureusement, trois croiseurs consulaires de la République, dirigés par Mace Windu, émergèrent de l'hyperespace et convinrent les Gardiens de baisser leurs armes. Sur Kiffex, les Jedi exigèrent des explications de Tinté, qui, en plus d'avoir ordonné d'abattre le vaisseau de T'ra Saa et l'Inferno, emprisonnait secrètement des prisonniers politiques, violant ainsi tous les protocoles en vigueur. Quinlan put se permettre de par sa position parmi les Gardiens de passer outre l'avis de Tinté en honorant sa promesse de libérer Grahrk. Pour son ré-entraînement, Aayla fut placée sous la tutelle de maître Tholme, car elle et son maître avaient trop été touchés par l'obscurité pour être de nouveau réunis. Quant à Quinlan, il décida d'adopter pendant un temps la philosophie de maître Zao, afin de suivre le chemin de la Force à travers la galaxie, et partit à bord de l'Inferno avec Grahrk, qui se proposa de le déposer quelque part pour seulement une poignée de crédits...

4. Le retour des guerriers Morgukaï

  Quinlan voyagea pendant un court laps de temps avec Villie, puis erra seul à travers la galaxie au gré de la Force. Ce voyage lui permit de retrouver une certaine paix intérieure, et d'émerger de l'obscurité dans laquelle il avait récemment été plongé. Mais s'il s'attira les faveurs de quelques uns, il se fit également beaucoup d'ennemis. Ce chemin le conduisit un an plus tard dans une décharge sur la planète Ord Mantell, à affronter des dizaines de chasseurs de prime s'étant ligués contre lui pour toucher la prime colossale qu'on avait placé sur sa tête. C'est en cet instant périlleux que Quinlan retrouva Aayla Secura, qui l'aida à mettre en déroute les chasseurs de prime.

Quinlan Vos

Quinlan Vos affrontant les chasseurs de prime d'Ord Mantell


  Elle avait suivi l'Inferno, la navette de Vilmarh Grahrk, car celui-ci avait décollé de Ryloth avec à son bord deux guerriers Morgukaï, que l'on croyait disparus, ayant enlevé un enfant nommé Nat Secura, l'héritier direct du clan Secura. Tholme était alors monté à bord du vaisseau et avait informé sa padawan de l'enlèvement mais avait ensuite été découvert et Aayla avait perdu la communication. Puis elle avait perdu la trace des ravisseurs sur Ord Mantell, et avait perçu son premier maître dans une situation périlleuse lorsqu‘elle avait tenté de sonder la Force pour retrouver Tholme. Quinlan sut à ce moment pourquoi la Force l'avait conduit en ce lieu, et partit à la recherche de son ancien maître avec Aayla.

  Quinlan décida de suivre la piste remontant jusqu'à Grahrk, car il connaissait bien le Devaronien roublard. Du fait que son vaisseau se trouvait toujours sur la planète, son propriétaire devait forcément y être aussi, et il avait sûrement l'intention d'aller dépenser tous les crédits qu'il avait touchés de son employeur. C'est ainsi que le Jedi le retrouva dans un casino en train de parier à une table de jeux. Grahrk leur raconta tout ce qu'il savait à propos de l'enlèvement, mais refusa de révéler où les kidnappeurs avaient emmené leurs otages, car il avait été fortement rémunéré pour garder cette information secrète. Quinlan lui proposa donc plus d'argent qu'il n'en avait gagné pour sa coopération, en l'aidant à tricher au jeu à l'aide de la Force. Impressionné par ce talent caché, Villie confia alors à Quinlan qu'il était souvent allé sur Kintan, la planète des Niktos, où se trouvait une grande forteresse en plein désert. Puis le Jedi fit une fois de plus inscrire aux dés la combinaison gagnante, et chargea Villie d'aller porter lui-même un message à Lon Secura sur Ryloth, le père de Nat, afin qu'il ne cède à aucun chantage de la part des ravisseurs.

  A leur arrivée sur Kintan, les deux Jedi entreprirent de voler sous les senseurs de la forteresse pour ne pas être repérés, mais ils furent pris en chasse par le vaisseau de Bok, l'un des guerriers Morgukaï, que Quinlan parvint à descendre. Mais l'autre guerrier, qui se trouvait être le père de Bok, Tsyr, les abattit ensuite par surprise. Quinlan amortit l'atterrissage à l'aide de la Force, mais le choc fut cependant violent. Puis ils détruisirent le vaisseau et l'approvisionnement restant aux Morgukaï grâce à un lancer de sabre-laser simultané, mais une contre-attaque explosive les força à se replier.

  Sur le chemin de la forteresse, Quinlan traversa une rivière de lave au moment où Aayla fut attaquée par les deux guerriers avant d'avoir pu rejoindre l'autre rive. Elle combattit Bok sur un énorme rocher flottant sur la lave alors que Tsyr tirait sur elle de loin avec un pistolet blaster. Quinlan se concentra et stabilisa le rocher le temps qu'Aayla puisse sauter, puis abandonna Bok à une mort certaine, dont il ne fut pas non plus secouru par son père, car il lui avait désobéi en tentant de suivre la Jedi. Tsyr eut néanmoins le temps de lui lancer des projectiles tranchants qui le blessèrent gravement.

  Pour ne pas être repérés pas les défenses de la forteresse, les deux Jedi décidèrent d'emprunter la voie d'accès la plus difficile pour y parvenir : ils se lancèrent dans l'escalade d'une haute falaise dominée par la forteresse et durent s'abriter d'une tempête de sable à l'intérieur d'une grotte. C'est là que Quinlan aida Aayla à passer la seule épreuve qu'il lui restait à réussir pour devenir chevalier, la seule qu'envoyait la Force, c'est à dire l'épreuve de l'esprit. Pour ce faire, ils se plongèrent tous deux dans une intense méditation en attendant la fin de la tempête, afin de se préparer à la bataille à venir.

  Puis ils se remirent en route, et pénétrèrent discrètement à l'intérieur de la forteresse. Ils perçurent Tholme enfermé dans les profondeurs du bâtiment, mais également Tsyr, qui avait prévu leur arrivée et les accueillit avec des droïdes de combat appartenant à son employeur, le Twi'lek renégat Kha'ris Fenn, lui-même engagé par le Comte Dooku qui fondait alors dans l'ombre un mouvement séparatiste. Fenn étant à ce moment sur Ryloth pour faire part de ses exigences, il avait confié la protection de sa forteresse aux Morgukaï. Quinlan retint Tsyr après que lui et Aayla eurent détruit les droïdes, la Twi'lek devant aller chercher Tholme et son cousin Nat. Mais lorsque Quinlan engagea le combat contre Tsyr, il fut attaqué dans le dos par Bok, qui avait miraculeusement survécu.

  Alors qu'il était à terre, il se défendit et ordonna à Aayla de partir, ce qu'elle fit après avoir bloqué la porte. Les guerriers ne pouvant poursuivre la Jedi, ils décidèrent d'éliminer son maître en premier. Pour les Jedi, les Morgukaï étaient de redoutables adversaires, du fait de leur discipline mentale empêchant toute manipulation de l'esprit, ainsi qu'à cause de leurs armes et armures en cortosis, résistant aux sabres-laser. Malgré la gravité de ses blessures, Quinlan parvint à tenir en respect ses deux puissants adversaires en les repoussant successivement l'un l'autre, pendant qu'Aayla avait retrouvé Tholme. C'est alors que le Jedi aperçut le sabre-laser de son ancien maître à la ceinture de Tsyr : il repoussa alors Bok, et s'empara de l'arme de son ancien maître, puis décapita Tsyr dans une parfaite maîtrise de Jar'Kai, mais fut sérieusement blessé par Bok.

Quinlan Vos

Duel opposant Quinlan Vos à deux puissants guerriers Morgukaï


  Alors que le guerrier allait achever son adversaire, Aayla se précipita au secours de son maître et vainquit Bok en lui tranchant la main droite. Malgré la grâce de la Jedi, le guerrier se suicida en se jetant dans le vide. Les trois Jedi ramenèrent ensuite Nat Secura sur Ryloth et soignèrent Quinlan. Le coup d'état sur Ryloth put ainsi être évité, et ce fut au terme de cette périlleuse mission que Quinlan et Aayla furent respectivement promus maître et chevalier Jedi par les membres du Conseil Jedi.

  A partir de cette période, Quinlan se vit confier des dizaines de missions difficiles, notamment le sabotage du spatioport de Fondor ou encore une mission sur Corellia au cours de laquelle il dut sacrifier des vies humaines, ce qui forgea durement son caractère. Mais rien n'aurait pu le préparer à la plus terrible période de sa vie qui allait se dérouler quelques années plus tard : la Guerre des Clones.

  

La Guerre des clones [haut]



Note à l'attention du lecteur : La diffusion de la série animée The Clone Wars a bouleversé la chronologie de la Guerre des Clones. Des imprécisions peuvent en résulter jusqu'à ce qu'une nouvelle chronologie officielle soit publiée.

1. Espion au sein de la CSI

  Puis l'heure des remous séparatistes et de l'éclatement de la Guerre des Clones, instigués par le Comte Dooku, arriva. La mission principale de Quinlan durant cette période de troubles fut de forger un solide réseau d'information, qu'il constitua deux ans avant la Bataille de Géonosis, depuis que les séparatistes s'étaient déclarés, et qui lui permettrait d'espionner les mouvements adverses et d'en informer le Conseil Jedi et les dirigeants de l'Ancienne République. Bien que l'aide de Maître Tholme fut de nombreuses fois précieuse, Quinlan ne put avertir ses supérieurs qu'un piège avait été tendu sur Géonosis.

  Lorsque la Bataille de Géonosis prit fin, Quinlan regretta amèrement que son système d'espionnage n'avait pas permit de révéler au grand jour le projet machiavélique de Dooku. Bien qu'il n'était pas responsable du massacre, Vos pensait que plusieurs Jedi auraient pu être sauvés et qu'ils avaient perdu la vie à cause d'une inattention de sa part. En tout cas en était-il persuadé. De plus, Aayla avait participé à cette sanglante bataille, et Quinlan n'aurait pas pu se pardonner sa mort.
  L'Ancienne République n'ayant pas à sa disposition suffisamment d'officiers pour diriger les nouvelles troupes issues des centres de clonages, elle demanda expressément à l'Ordre Jedi de nommer des Maîtres à la tête de forces militaires. Mais Quinlan annonça qu'il préférait agir dans l'ombre, recueillant des informations qui seraient très utiles pour gagner les batailles futures contre la Confédération des Systèmes Indépendants.

  Il s'associa ensuite avec une voleuse nommé Khaleen Hentz, à qui il confiait quelques missions et qui était profondément amoureuse de lui, ainsi qu'avec un Chadra-fan du nom de Tookarti, qui recherchait pour lui certaines informations, et s'établit dans les bas-fonds de la station spatiale de la Roue. Il prit également le nom de Korto Vos, un ex-Gardien reconverti dans le mercenariat. Cependant, Quinlan ne vint pas à un rendez-vous prévu par Tholme, qui perdit sa trace. Il décida donc d'envoyer Aayla Secura en mission sur la Roue pour enquêter. Elle sauva à cette occasion Khaleen Hentz, qui avait réussi à dérober un enregistrement à un Falleen séparatiste annonçant une attaque des usines de clonage de Kamino.

Quinlan Vos

Quinlan Vos : agent du Conseil Jedi infiltré au sein de la CSI


  Il monta donc un plan dangereux pour que l'enregistrement, une fois copié, revienne à son propriétaire par l'intermédiaire de Khaleen, mais le plan tomba à l'eau lorsque le Falleen tenta de tuer Khaleen, ce qui se solda par sa propre mort de la main d'Aayla Secura. Il utilisa la persuasion de Force sur le contact neimoidien du Falleen, qui pensa alors que tout s'était passé comme prévu, ce qui permit aux Jedi, qui étaient pour la première fois avertis de l'endroit où allaient frapper leurs ennemis, d'organiser la défense de Kamino sans alerter la CSI. Quinlan aida son ami Obi-Wan Kenobi, qui dirigeait le contingent sur place, à planifier les défenses, et lui donna quelques conseils pour gérer son padawan Anakin Skywalker, qui s'avérait être un élève difficile. Cependant, Aayla sentit alors que ce nouveau rôle était en train de replonger son ancien maître dans les ténèbres en tenta de l'avertir afin qu'il ne se laisse pas à nouveau engloutir par l'obscurité.

  Quelques temps plus tard, Quinlan se rendit à une réunion organisée par Tholme sur la planète Lianna dans l'Amas de Tion, après avoir assisté à la crémation de maître Cei Vookto, un Jedi Duro tué au combat. Une fois que Tholme, Quinlan, Mace Windu et Yoda furent réunis, ils abordèrent le problème des Jedi refusant de servir comme généraux, notamment les quatre dissidents souhaitant rejoindre la CSI (à savoir K'Kruhkk, Jeisel, Mira et Rhad Tarn), et qui inquiétaient les Jedi car ils avaient été pris sous la tutelle de Sora Bulq, le maître Jedi très influent qui avait participé a ré-entraîner Quinlan, et pouvaient ainsi créer un schisme au sein de l'Ordre. Quinlan avait reçu l'ordre de prendre contact avec les dissidents en vue d'organiser des négociations sur Ruul.

  Pendant la discussion, Mace Windu proposa à Quinlan de s'entraîner au sabre-laser, car il ne portait qu'un blaster lorsqu'il travaillait sous couverture. Pendant cet entraînement, Windu perçut clairement chez Quinlan un grand déséquilibre, ainsi que de la peur et de la colère, et un manque de concentration et de technique apparent, probablement dus au fait qu'il n'avait pas touché un sabre-laser depuis des mois. Mais Windu mit fin à ce combat lorsque Quinlan utilisa sans le savoir un mouvement de Vaapad, forme qui menait au Côté Obscur et qu'il n'était pas sage d'utiliser dans son cas. Quinlan leur révéla que Sora Bulq le lui avait enseigné lors de son ré-entraînement sans lui dire de quoi il s'agissait, ce qui permit plus tard à maître Windu de comprendre que Bulq avait basculé du Côté Obscur.

  Environ cinq mois après que la Guerre des Clones ait éclaté, Tholme confia à Quinlan et ses agents une mission de reconnaissance sur Brentaal IV, en vue d'une attaque massive de la part de la République, car la planète souhaitait rejoindre les séparatistes, ce qui couperait la route commerciale Perlemienne aux républicains. Mais alors que Quinlan venait de s'apercevoir que la tour défendant la planète était parfaitement opérationnelle, tous ses hommes furent tués par les soldats de Shogar Tok, le commandant séparatiste local, qui avaient ensuite envoyé un message avec les codes d'identification du Jedi disant que la voie était libre.

  A leur arrivée, les Jedi constatèrent l'immensité du piège qui leur avait été tendu, les vaisseaux de débarquement se faisant pilonner par les énormes canons à ion de la tour de défense de Shogar Tok, dont la destruction était de plus impossible car elle était protégée par un puissant bouclier. Très peu de troupes purent atterrir, mais Plo Koon, qui dirigeait les forces républicaines, décida de continuer la bataille, Brentaal IV ayant une trop grande importance stratégique pour être perdue. Seules les troupes d'Agen Kolar et de Shaak Ti étaient parvenues à atterrir, mais se faisaient décimer par les troupes séparatistes au sol. Maître Koon conseilla alors à Shaak Ti d'aller se réfugier dans un bâtiment proche, où se déroulaient visiblement des combats.

  En effet, ce bâtiment se trouvait être en réalité une prison, où les détenus s'étaient échappés de leurs cellules et étaient en pleine révolte. Avec quelques soldats clones, Shaak Ti élimina les geôliers et libéra les derniers prisonniers restants, dont Quinlan Vos, enchaîné comme un rat dans une sombre cellule. Maître Ti et lui, qui connaissaient bien les plans de la tour de défense, montèrent un plan risqué pour remporter la bataille : en se séparant, ils devaient, avec l'aide des prisonniers à qui ils avaient promis la liberté, remplir trois missions : capturer Shogar Tok, ce dont se chargeraient Shaak Ti et une criminelle nommée Lyshaa que la Jedi connaissait bien, détruire le générateur de bouclier, mission qui serait menée par le seul soldat clone ayant survécu, et neutraliser les batteries de canons à ion de la tour, mission confiée à Quinlan et au prisonnier Sagoro Autem.

  Ils firent un petit bout de chemin avec le clone avant qu'ils se séparent, et purent ainsi se faufiler parmi les hommes de Tok, qui ramenaient d'autres soldats captifs. Quinlan sabota ensuite les canons à ion pour qu'ils explosent, mais Autem et lui furent capturés par les hommes de Tok, qui avaient été prévenus de leur mission par Lyshaa, qui avait elle-même trahi Shaak Ti et s'était alliée au commandant séparatiste. Heureusement, l'audacieux Jedi avait saboté tous les autres canons qui ne seraient jamais découverts par les séparatistes. Bien qu'il n'avait pas révélé sa nature de Jedi à son partenaire, Vos projeta ses ennemis à l'aide de la Force puis attrapa la première arme disponible et abattit les soldats ennemis avec Autem.

Quinlan Vos

Quinlan Vos et Sagoro Autem lors de la Bataille de Brentaal IV


  Après la mort de Shogar Tok de la main de Shaak Ti, la destruction du générateur de bouclier et des canons, Quinlan et Autem réussirent à libérer tous les soldats clones captifs, et à reprendre la tour, ce qui marqua la fin de la bataille. Après la fin des combats, Quinlan et Autem se quittèrent en bons termes, malgré l'hostilité habituelle de ce dernier envers les Jedi. Quant à Quinlan, il retourna à ses missions d'espionnage, en vue de préparer une des missions les plus dangereuses qu'il avait jamais connu jusqu'à présent...

2. Mission sur Nal Hutta

  Alors que la Guerre des Clones faisait rage à travers la galaxie, Quinlan Vos fut convoqué par le Conseil Jedi, désireux de lui confier une mission. Un malfrat, Ziro le Hutt, vient en effet d'être libéré par Cad Bane, alors qu'il venait d'être emprisonné sur Coruscant. Devant ce péril, les Jedi réagirent et chargèrent Vos et Obi-Wan Kenobi, de retrouver Ziro et Bane.

  Les vieux amis se retrouvèrent sur une plate-forme du Temple Jedi. Les retrouvailles furent peu chaleureuses ; Obi-Wan, se souvenant des facéties de Vos par le passé, n'était pas enchanté à l'idée de partir en mission avec lui. Néanmoins, Quinlan savait où aller : Nal Hutta. Comme Ziro détenait une agenda holographique contenant des informations compromettantes sur les seigneurs du crime, les Hutts avaient sans doute voulu le faire libérer pour l'empêcher de révéler leurs méfaits.

  Vos avait vu juste : Ziro était détenu sur Nal Hutta. Cependant, lorsque lui et Obi-Wan arrivèrent, le Hutt était déjà parti. Tandis que Kenobi s'adressa à Gardulla, Vos, usant de ses pouvoirs psychométriques, eut une vision ; il sentit que Ziro se trouvait encore sur la planète. Aussitôt, ils se dirigèrent vers les geôles du bâtiment de Gardulla, mais ne trouvèrent personne.

Quinlan Vos

Quinlan Vos et Obi-Wan sont associés pendant la Guerre des Clones.


  Cependant, Kenobi se fia à l'instinct du Kiffar, qui suivit la trace de Ziro sur Nal Hutta et apprit, en visitant la maison de sa mère, Mama la Hutt, que Ziro et Sy Snootles, sa petite amie, venaient de quitter la planète pour gagner Teth. Lorsque les Jedi arrivèrent sur Teth, Ziro avait été tué - trahi par Sy Snootles. Son agenda holographique avait été dérobé ; Vos et Kenobi avaient été devancés.

  Cad Bane, qui suivait également Ziro, survint. Vos et Kenobi l'affrontèrent.  Le Duro sortit ses deux pistolets et tira soudainement sur les Jedi, qui détournèrent automatiquement les salves. Le chasseur de primes s'enfuit tout en assaillant ses poursuivants, lançant sur le Kiffar un objet qui s'enroula autour de ses jambes et l'empêcha de bouger. Vos s'en défit avec son sabre, mais il prit du retard ; Obi-Wan, lui, était proche de Bane ; les opposants sautèrent sur des élévations rocheuses pour progresser, mais le vide les menaçait, d'autant qu'un épais brouillard baignait l'atmosphère.

  Obi-Wan manqua de tomber, ce qui permit à Vos de se rapprocher du chasseur de primes. Face à face sur un monticule,  Quinlan fut près de vaincre Bane, mais Todo, son droïde, gêna le Kiffar, permettant au Duro de se glisser entre les jambes du Jedi et de lui asséner un coup de pied puissant afin de le mettre à terre. Bane entreprit de tirer sur Vos, tombé en contrebas, et presque inerte, mais Obi-Wan s'interposa au dernier moment.

Quinlan Vos

Quinlan Vos cherche Ziro sur Nal Hutta.


  Il repoussa, grâce à la Force, le chasseur de primes, se débarrassa de l'un de ses pistolets et s'approcha de l'ennemi. Cependant, tout à coup, Todo, qui avait suivi les manœuvres, s'empara du sabre laser abandonné par Vos pour attaquer Obi-Wan ; ce dernier évita le coup sans mal, écarta Todo et, désormais armé de deux sabres, voulut appréhender Bane. Mais l'habile malfaiteur se releva, alluma les propulseurs collés à ses jambes et, suspendu, se mit à la hauteur du Jedi.

  Il lui tira dessus, mais les salves furent détournées, si bien que le Duro finit par être désarmé. Mais celui-ci reprit rapidement le dessus et commença à torture Obi-Wan à l'aide de décharges électriques. C'est alors que Quinlan exécuta un énorme saut pour arrêter Bane. En difficulté, seul face à un Jedi, le Duro reprit de l'altitude et utilisa cette fois son lance-flammes en direction du Kiffar. Heureusement, celui-ci fut préservé de la brûlure de justesse par son confrère Obi-Wan. Mais les Jedi prirent du retard, permettant à Bane de s'enfuir.

  Ainsi, les Jedi, même en unissant leurs forces, n'étaient pas parvenus à capturer Bane. Le chasseur de primes leur échappait une nouvelle fois, et Ziro avait été tué. Par la suite, Quinlan et Obi-Wan furent rarement, sinon jamais, associés pendant la Guerre des Clones.

Quinlan Vos

Quinlan Vos et Obi-Wan Kenobi affrontent Cad Bane.


3. Agent double espionnant Dooku

  Plus tard, le Conseil Jedi constata que le Comte Dooku conservait toujours une très nette avance sur les plans de la République, c'est pourquoi ils décidèrent d'agir dans le but d'espionner le Sith. Pour remédier à ce problème, Tholme, alors en charge des missions d'infiltration, avait envoyé maître Shylar espionner la base secrète de Dooku sur Antar IV, mais il avait perdu le contact avec son agent. Il établit donc un plan plus complexe, mais encore plus dangereux, et réunit trois des membres du Conseil Jedi : maîtres Yoda, Windu et Ki-Adi-Mundi, afin de leur proposer le candidat idéal pour une mission d'infiltration.

  Il s'agissait bien sûr de son ancien padawan Quinlan Vos, qui avait plus de chances qu'aucun autre Jedi de se faire accepter par Dooku, en raison des grandes zones d'obscurité présentes en lui. De plus, ses talents de psychométrie Kiffar étaient encore une fois indispensables à cette mission, car ils permettraient à Quinlan de découvrir les plans du Sith rien qu'en touchant ses objets personnels. Malgré certaines réticences des trois maîtres Jedi à l'égard de cette mission périlleuse et du danger que représentait l'attrait du Côté Obscur pour Vos, ils durent en accepter la nécessité, et aidèrent Tholme afin de forger une solide couverture à Quinlan, qui fut pour ce faire envoyé en Mission sur Nar Shaddaa.

  Sur la lune régie par les Hutts, où il pouvait opérer plus librement, Quinlan fit une transaction avec un Neimoidien séparatiste, auquel il vendit des codes holocom de la République censés être périmés pour mieux pouvoir infiltrer l'ennemi, mission qui avait été autorisée par le Conseil Jedi. Cependant, à l'aide des quatre maître au courant de l'opération secrète, Quinlan avait remplacé les codes périmés par d'autres étant toujours valables. Puis les maîtres du Conseil agissant avec Quinlan envoyèrent Agen Kolar pour qu'il procède à l'arrestation de Quinlan car ceux-ci avaient été informés par Tookarti, l'informateur de Quinlan, de sa trahison, et savaient très bien que Kolar ne tuerait jamais un de ses frères Jedi. De plus Quinlan avait ordre de se rendre si la situation devenait dangereuse pour l'un ou pour l'autre.

  Quinlan fut donc interrompu en pleine transaction par Kolar et trois clones déguisés pour ne pas éveiller les soupçons des Hutts. Il couvrit la fuite de son associée Khaleen et se laissa arrêter par Kolar, puis eut une discussion avec lui lors de son transport, qui fit penser au Jedi que Vos avait réellement trahi les Jedi et s'apprêtait à rejoindre le Côté Obscur et les séparatistes. Puis Quinlan sauta dans le speeder de Khaleen qui débarqua et repartit à toute vitesse une fois Quinlan à bord. Il sauta ensuite du speeder pour échapper à Kolar, qui poursuivait Khaleen, mais le Jedi flaira la supercherie et se lança seul à la poursuite de Quinlan. Lorsqu'il l'eut retrouvé, Quinlan se montra encore plus convaincant dans son rôle de traître en affrontant Kolar, puis prit de nouveau la fuite.

  Enfin, Kolar le rattrapa à nouveau aux abords d'une cantina, dont les clients sortirent pour défendre Quinlan car il le connaissait bien (malgré que ce soit sous un autre nom). L'affrontement fut bref mais attira l'attention d' Aruk le Hutt, qui chassa Kolar sous peine de représailles contre la République. Quinlan tua ensuite Tookarti, qui avait vendu l'information aux Jedi et qui travaillait en réalité pour le Comte Dooku, avant de quitter Nar Shaddaa. De leur côté, les maîtres Jedi coopérant mentirent à contre-cœur à Kolar, en lui disant d'abandonner la poursuite du renégat pour le moment et d'accepter l'idée de sa défection, et Tholme ferma les anciens réseaux de Quinlan pour le discréditer et le rendre inutilisable en tant qu'agent. De plus, Quinlan envoya un message holocom à son ancienne padawan lui annonçant sa défection - ce qui causa la plus grande peine à la Twi'lek -, afin d'être plus crédible et que même la grande majorité des Jedi croie à sa trahison. Quinlan avait ainsi le champ libre pour commencer sa mission d'infiltration et arriver jusqu'à Dooku.

  A l'instar de Shylar, Quinlan partit pour la base de Dooku sur Antar IV afin de rencontrer et de se faire accepter par le Seigneur Sith. Ayant été prévenu par Tholme de l'existence d'une garde rapprochée du Comte Dooku composée de Jedi Noirs, il ne fut pas surpris de devoir en affronter deux lorsqu'il pénétra dans la base : Tol Skorr et Kadrian Sey, qu'il maîtrisa relativement aisément jusqu'à l'arrivée de Sora Bulq, lui aussi réfugié dans le Côté Obscur, qui accueillit son ancien élève les armes à la main et le conduisit devant Dooku. Avec beaucoup d'audace, il parvint à obtenir une chance de servir le Comte, qui avait bien senti la lutte intérieure et permanente de Quinlan contre sa propre obscurité, et prit le risque de l'accepter sur les conseils de Sora Bulq, qui connaissait bien les zones d'ombres présentes dans le maître Jedi, car il l'avait initié au Vaapad quelques années plus tôt.

  Ce fut une période très éprouvante pour le maître Jedi, qui devait à la fois paraître instable et plein de haine pour protéger sa couverture, mais également rester à tout prix un Jedi, bien qu'il eut quelquefois une grande envie d'assassiner le Sith malgré l'interdiction de maître Windu. Il marchait constamment sur le fil du rasoir. Pendant une longue période d'entraînements menés par Dooku en personne, assisté de Bulq, Quinlan fut poussé dans ses derniers retranchements et blessé à de nombreuses reprises, et s'enfonçait toujours plus dans l'obscurité, car il était forcé de pratiquer le Vaapad et de faire mine d'adhérer aux doctrines obscures de Dooku.

Quinlan Vos

Entraînement de Quinlan Vos par le Comte Dooku en personne


  Mais ces nombreux sacrifices portèrent leurs fruits, si bien que Dooku accepta son nouveau Jedi Noir à ses côtés. Le Comte partit en mission diplomatique sur Tibrin, accompagné de sa garde personnelle, dont Quinlan faisait à présent partie. Le Seigneur Sith lui fit subir un premier test dont il se sortit avec brio et audace, malgré que la mission se solde par la mort de Suribran Tu, le chef des Ishi tib, de la main de Dooku, qui fut acclamé en héros par la population, reconnaissante qu'il les ait libéré de leur dictateur.

  Puis Dooku imposa un nouveau test à Quinlan : il lui ordonna de tuer un sénateur corrompu de sang froid, car celui-ci se remplissait les poches en jouant sur les deux tableaux. Quinlan fut à ce moment en proie à un profond désespoir, se demandant combien de temps encore il parviendrait à préserver sa couverture sans basculer du Côté Obscur. A bord du Skorp-Ion, Quinlan reçut une visite inattendue avant son départ de Tibrin, celle de Khaleen Hentz, qui avait été libérée de prison par Tholme et était devenue son agent de liaison avec Quinlan. Contre l'avis du Jedi, elle avait désactivé toutes les écoutes que les hommes de Dooku avaient placé à l'intérieur du vaisseau, ce qui leur laissait quelques minutes. Redoutant l'intelligence du Comte, Quinlan tenta de renvoyer Khaleen, car il ne souhaitait pas la perdre, mais il laissa finalement parler ses sentiments, ce qui marqua le début de leur relation.

  Quinlan ne pouvant pas se résigner à assassiner une personne de sang froid, il partit en mission sur la Roue et effraya donc simplement le sénateur au lieu de le tuer. Lorsqu'il ne ramena pas sa tête comme on le lui avait ordonné à son retour, sa désobéissance fut perçue comme une trahison, mais il réussit à se justifier à l'aide d'une holovideo montrant le sénateur Falleen implorant le Comte à genoux et jurant de le servir sans faille désormais. Ainsi, Quinlan avait remplit les objectifs tout en contournant les ordres comme l'ancien padawan de Dooku : Qui-Gon Jinn.

  Grâce à ce coup de poker, Quinlan s'attira les faveurs du Comte, qui apprécia l'intelligence dont il avait fait preuve, sans commettre d'actes contraires aux principes Jedi. Il fut cependant traumatisé lorsqu'il dut laisser mourir son ancien amour Shylar sous les tortures de Dooku sans sourciller pour protéger sa couverture, en sachant qu'elle était morte en le prenant pour un traître et en maudissant son nom. A partir de cet instant, le Jedi fut en permanence tiraillé entre le désir de tuer Dooku et le fait que celui-ci soit considéré par certains comme un sauveur. Bien qu'il était un Sith fourbe et manipulateur, il devait reconnaître l'existence d'une part de vérité dans ses discours, notamment que les Jedi pourraient mettre fin à la corruption du Sénat. Constatant le danger de sa situation, Khaleen lui fit la tentante proposition de partir s'installer à l'autre bout de la galaxie, mais il refusa de se décider pour le moment car il souhaitait à tout prix mettre un terme à la guerre.

Quinlan Vos

Malgré les interdictions Jedi, Quinlan Vos tomba amoureux de Khaleen Hentz


  Par le biais de Khaleen, il transmit à Tholme ce qu'il avait découvert, à savoir que Dooku souhaitait implanter des bases confédérées sur la planète carcérale Kiffex en concluant une alliance avec les Gardiens, perspective qui inquiéta grandement les Jedi au vu de la puissance des Gardiens et du mépris qu'éprouvait pour eux leur dirigeante, la Sheyf Tinté Vos. Devant l'apparent refus de Tinté à ses premières propositions, Dooku organisa rapidement des négociations face à face avec Tinté sur Kiffu, et partit avec Quinlan Vos, Skorr et Kadrian Sey. Tinté refusant d'entendre raison aux yeux de Dooku, celui-ci ordonna à ses Jedi Noirs de la tuer ainsi que tous ses gardes.

  Dooku lui-même participa à l'assaut contre les Gardiens armés de vibrohaches et de blasters,  et dirigés par le général Zac'ryan Vos, alors que Quinlan se frayait un chemin jusqu'à Tinté sans tuer un seul de ses frères, les repoussant simplement ou détruisant leurs armes. Arrivé devant le trône, il protégea instinctivement sa grande tante en tuant Kadrian Sey d'un saï tok bien placé. Comprenant que sa couverture venait de sauter, le Jedi prit sa grande tante sur son dos et assomma Skorr d'un coup de pied à la tête, puis utilisa la vitesse de Force pour échapper à Dooku, trop occupé à déchaîner ses éclairs de Force sur ses ennemis pour pouvoir l'intercepter à temps.

  Alors que Quinlan essayait de faire entendre raison à Tinté pour qu'elle rassemble les clans afin d'attaquer Dooku, celui-ci apparut derrière Quinlan et engagea le combat, lui avouant qu'il savait qu'il était un espion de la République envoyé par Tholme depuis le départ. Il tenta également de le persuader qu'il n'était qu'un pion aux mains des Jedi et qu'il avait depuis longtemps déjà basculé du Côté Obscur de la Force. Devant son refus de se rendre, Dooku mit fin au duel en s'emparant de l'arme de son adversaire et en l'étranglant. Lorsqu'il relâcha son étreinte, il força Quinlan, épuisé, à utiliser la psychométrie pour "lire" en Tinté en puisant dans le Côté Obscur dans le but de franchir l'obstacle que représentait l'esprit conscient de Tinté.

  C'est à ce moment qu'il découvrit le complot qu'avait fomenté Tinté pour tuer ses parents des années auparavant. Lorsqu'il exigea des explications de sa part, la vieille femme n'arrangea pas son cas et pris un malin plaisir à faire souffrir son petit neveu en lui avouant qu'elle n'avait absolument aucun remords. Voyant l'immense colère du Jedi, Dooku lui rendit son sabre-laser et lui ordonna de tuer Tinté, ce qu'il fit dans un accès de rage. Dès lors, il obéit à Dooku sans poser de questions. Cet acte obscur lui permit d'écarter tout soupçon que le Sith pouvait avoir à son égard du fait qu'il s'était en apparence converti au coté obscur de la Force. Mais les ombres qui rongeaient le Jedi ne l'avaient pas détourné de son vrai but, et il continua ainsi sa mission pour les Jedi.

  Quinlan s'entraîna très dur pour améliorer sa maîtrise du Côté Obscur. Il développa une forte animosité à l'égard de Tol Skorr, avec lequel il était en compétition permanente dans le but de s'attirer les faveurs de son nouveau maître. Lors d'un entraînement sur Korriban, la planète cimetière des Sith, Vos et Skorr se battirent pour récupérer l'holocron du défunt Seigneur Sith Dark Andeddu dans un ancien tombeau. Quinlan prenait un malin plaisir à goûter la peur de son ennemi, c'est ainsi que l'holocron lui revint finalement, car il avait projeté l'illusion d'un monstrueux chien Sith qui avait auparavant défiguré Skorr lorsqu'il s'était écrasé sur la planète. Prit de peur, le Jedi Noir ne put se défendre et ne fut sauvé que par Dooku en personne.

  Cependant, la poursuite de sa mission avait un lourd prix : Quinlan ne cessait d'être hanté par ses démons intérieurs et par des visions d'horreur (notamment celle du spectre de Tinté) lors de ses séances de méditation qui remplaçaient son sommeil. Il craignait d'avoir réellement basculé du Côté Obscur mais se refusait à l'admettre. Selon lui, il se servait des ombres pour combattre les ombres, et rien n'était différent d'auparavant. Heureusement, la présence et l'amour de Khaleen le rassuraient. Peu de temps après, il fut convoqué par Dooku, qui lui montra l'holocron après l'avoir examiné et lui expliqua la règle des deux, approfondissant le fait que l'apprenti Sith reste l'apprenti jusqu'à la mort du maître, parfois de la main même de son apprenti. De plus, il lui révéla la même chose qu'à son ami Obi-Wan Kenobi sur Géonosis, à savoir que le maître Sith à l'origine de la guerre se trouvait parmi les membres du Sénat. Enfin, il lui offrit le cristal rouge de Dark Andeddu pour alimenter son sabre-laser, en récompense du fait qu'il était devenu le meilleur de ses lieutenants. Puis il lui confia la mission d'assassiner une personne sur Coruscant dont il serait informé de l'identité une fois sur place.

Quinlan Vos

Quinlan Vos affrontant Tol Skorr sur Korriban


  Au vu des révélations que Dooku lui avait faites et de la mission qu'il lui avait confié, Quinlan avait la forte conviction que Dooku l'envoyait assassiner le maître Sith pour prendre sa place, ce qu'il était prêt à faire au péril de sa vie, car seule la mort du Sith pouvait désormais arrêter cette guerre. C'était le seul moyen de justifier tous les actes obscurs qu'il avait été forcé de commettre pour mener à bien sa mission. Il se rendit donc à une réception sur Coruscant que lui avait indiqué Dooku, qui le guida dans la foule jusqu'à sa cible grâce à une oreillette. Quinlan était accompagné de Khaleen, déguisée en Kiffar pour l'occasion, lui-même ayant revêtu le costume de général Zac'ryan Vos, mort lors du raid de Dooku sur Kiffu, avec lequel il partageait une impressionnante ressemblance.

  Ils croisèrent tous deux les sénateurs Bail Organa et Mon Mothma avant d'arriver devant le Chancelier Palpatine, accompagné du sénateur Viento. A ce moment précis, Dooku lui indiqua que sa cible se trouvait juste devant lui. Après un court discours de condoléances formulé par le Chancelier Suprême, Quinlan décida qu'il était temps pour eux de partir, car il connaissait à présent sa cible et avait longuement été observé par une personne qui pouvait le reconnaître, un Jedi nommé K'Kruhk, un des anciens dissidents avec lequel il avait pris contact peu de temps auparavant, qui était revenu dans le droit chemin, et était à présent le garde du corps de sa cible.

  A bord de leur speeder, les deux associés abandonnèrent leur déguisement, et Khaleen déposa Quinlan près des appartements de la cible, le Jedi voulant agir lorsque sa cible serait endormie. Grâce aux techniques d'infiltration qu'il tenait de son maître, qui permettaient de se cacher dans la Force même d'autres Jedi, il parvint très facilement à se jouer de K'Kruhk, et passa devant lui sans même qu'il s'en aperçoive. Puis il sauta en passant entre les lasers d'une grille de détection pour arriver dans la chambre de sa cible endormie. Il fit pour la première fois jaillir la lame rouge de son sabre-laser et s'apprêta à porter le coup fatal. Mais le Whiphid perçu l'odeur d'ozone dégagée par le sabre-laser grâce à son sens olfactif développé, et se précipita dans la chambre du politicien.

   Il arriva juste à temps pour bloquer le sabre-laser de Quinlan, mais celui-ci la repoussa grâce à la Force et tua rapidement le sénateur Viento, qui n'avait rien vu venir car il était à peine réveillé. Cependant, les tirs de blaster des gardes du Sénat qui débarquèrent dans la chambre forcèrent le renégat à s'enfuir. Quinlan se doutait qu'il avait encore été manipulé par Dooku, car si Viento s'était avéré être un Seigneur Sith, sa courte période de réveil lui aurait largement suffit à se défendre et à le tuer. Il sauta donc par la fenêtre en projetant K'Kruhk dans le vide afin d'échapper aux tirs de blaster des gardes et d'obtenir des réponses auprès de Dooku. Un bref duel s'engagea alors dans les cieux de Coruscant sur le toit d'un transport volant, car K'Kruhk n'était pas au courant de la mission de Quinlan, à l'instar de la grande majorité des Jedi, et tenta de raisonner celui qu'il prenait pour un traître tout en opposant une farouche résistance. Dans l'unique but de s'échapper, Quinlan étrangla K'Kruhk et le projeta dans la circulation dense de la planète, où il fit une énorme chute et s'écrasa sur une plate-forme d'atterrissage des dizaines de mètres plus bas après avoir rebondi sur plusieurs véhicules.

Quinlan Vos

Duel entre Quinlan Vos et K'Kruhk dans les cieux de Coruscant


   Quinlan rejoignit Dooku par ses propres moyens dans l'usine désaffectée de Coruscant, au même endroit où le Seigneur Sith avait fait son rapport à son maître juste après la Bataille de Géonosis. Il retrouva Khaleen qui avait été retenue par Skorr, et demanda à Dooku pourquoi il l'avait encore manipulé en lui avait fait croire qu'il devait assassiner le maître Sith. Sur un ton ironique, Dooku lui affirma qu'il se méprenait et que Viento était juste un élément politique gênant qui pensait pouvoir se servir de lui impunément. Cette mission s'était encore révélée être un test de plus de la part de Dooku, qui conclut que Quinlan avait basculé du Côté Obscur de la Force mais ne s'y était pas totalement converti. Quinlan pensait juste qu'il s'était seulement encore un peu plus enfoncé dans l'ombre.

  En constatant les blessures de K'Kruhk, qui avait été placé dans une cuve de bacta, les maîtres Jedi informés de la mission de Quinlan Vos commencèrent à douter de l'obédience réelle de leur agent, ignorant le réel but qu'il poursuivait. Mais Tholme leur rappela qu'il leur envoyait toujours des informations, et qu'il avait fait ce qui était nécessaire pour protéger sa couverture. De plus, l'assassinat de Viento pouvait se justifier du fait qu'il était un traître à la République, car on avait retrouvé des plans de sabotage de vaisseaux de sénateurs loyaux dans ses affaires personnelles. Enfin, il n'avait pas tué K'Kruhk durant sa mission, alors que celui-ci se trouvait à sa merci.

  Environ un an plus tard, Quinlan reçut à nouveau un ordre d'assassinat de la part de Dooku, qui concernait le criminel Twi'lek Kh'aris Fenn, qui avait été à l'origine de la tentative de coup d'état sur Ryloth sous les ordres de Dooku quelques années auparavant, car celui-ci avait utilisé les fonds que le Seigneur Noir lui avait attribué pour mener une vendetta personnelle à l'encontre des Jedi, en versant d'énormes primes aux chasseurs de primes qui en tueraient, au lieu de continuer le projet d'unification des clans de Ryloth sous la houlette séparatiste. Quinlan se rendit donc sur Ryloth et se fit passer pour Rh'ajah Fenn, un des proches du Twi'lek, et lui confia un holocommunicateur car le Comte Dooku souhaitait lui parler. Il lui révéla alors qu'il avait découvert sa trahison, et que sa mort servirait d'exemple.

  Jouant son rôle de Jedi Noir, Quinlan combattit brièvement Fenn, qui tenta en vain de se défendre avec son pistolet blaster, mais il se fit rapidement trancher la main. Quinlan éteignit ensuite son sabre, puis réactiva sa lame rouge en transperçant la poitrine de Fenn, qui expira dans ses bras, ce dont il n'éprouva aucun remords étant donné le nombre de Jedi qui étaient morts par sa faute. Enfin, il le décapita et emporta sa tête pour attester de sa mort auprès de son maître.

Quinlan Vos

Quinlan Vos s'apprêtant à assassiner Kh'aris Fenn


  De plus, il avait tout enregistré sur holovideo, et c'est ainsi que Mace Windu, Saesee Tiin, Kit Fisto et Agen Kolar, qui venait de neutraliser les chasseurs de prime tueurs de Jedi engagés par Fenn, assistèrent impuissants en direct à cet assassinat dans la base des chasseurs de prime, et à l'avertissement qu'il lança ensuite à tous ceux qui trahiraient à l'avenir le Comte Dooku. Malgré qu'il soit au courant de sa mission d'infiltration, Mace Windu ne put que conclure que Vos avait définitivement basculé du Côté Obscur de la Force, et s'en voulut profondément de l'avoir ainsi jeté dans la gueule des séparatistes. Même Tholme avait à présent de sérieux doutes sur ses motivations.

  Un mois après l'assassinat de Fenn, Dooku envoya Quinlan sur Honoghr, où un transport séparatiste contenant du TriHexalophine 1138, une puissante arme chimique, s'était écrasé après un face à face avec un croiseur républicain. Dooku voulait que Quinlan y récupère le PIS (Pack d'Instruments Scientifiques) du 1138 avant les Jedi, car ceux-ci l'utiliseraient comme outil de propagande pour exposer les méthodes douteuses de la Confédération, ce qui ralentirait Dooku dans sa tâche de rallier des systèmes à sa cause. Une fois sur place, Quinlan constata que les Noghris avaient déjà dépouillé l'épave et que les troupes républicaines commençaient à rechercher activement le PIS.

  Il parvint à retrouver la trace du PIS : celui-ci avait été mis en sûreté dans un ancien temple Rakata, extrêmement bien gardé par les Noghris qui considéraient ce temple comme sacré. Il y pénétra discrètement en utilisant des techniques d'infiltration, et était à la recherche du pack au moment où Aayla Secura débarqua dans le temple avec son commandant clone Bly, tous ses clones ayant été tués avant d'atteindre l'entrée du temple. Très vite, la Jedi se retrouva en très mauvaise posture et ne dut son salut qu'à l'intervention de Quinlan, qui tua les Noghris en quelques tirs de pistolet blaster. Il sortit alors de l'ombre et s'expliqua devant son ancienne padawan pour la convaincre qu'il n'était pas un traître, et l'informa de sa mission. Mais Aayla avait déjà été mise au courant par Tholme, et avait constaté par elle-même les blessures qu'il avait infligées à K'Kruhk. De plus, elle sentait à présent en lui des ténèbres plus épaisses que jamais.

Quinlan Vos

Quinlan Vos infiltré sur Honoghr


  Mais Quinlan finit finalement par la convaincre d'accepter son aide pour retrouver le PIS, et lui promis qu'il dirait à Dooku qu'il était arrivé trop tard pour le récupérer. Cependant, il savait bien au fond de lui qu'il devrait ensuite trahir Aayla, car sa mission était bien trop importante et il avait bien trop de mal à conserver la confiance de Dooku pour se permettre un tel échec. C'est alors que Bly, contre les ordres de son général, le mit en joue et faillit le tuer sans un rappel à l'ordre de Secura. Grâce aux informations transmises par le Jedi Rii'Ke En, Aayla connaissait l'emplacement du PIS, mais celui-ci était bien gardé par les Noghris. Quinlan proposa donc que Bly attire leurs tirs pendant qu'eux deux attaqueraient leurs flancs. Quinlan massacra alors ses ennemis et se servant à la fois de son sabre et de son blaster, avec lequel il achevait les Noghris une fois à terre, au grand dam de son ancienne padawan qui le voyait s'enfoncer peu à peu dans le Côté Obscur.

  Arrivé devant la chambre forte contenant le PIS, Quinlan se servit de la psychométrie afin de comprendre le mécanisme de la porte. Lorsqu'il parvint à l'ouvrir, Aayla l'attira jusqu'à elle grâce à la Force, mais Quinlan ne put refermer la porte à temps, ce qui déclencha une volée d'hyperfléchettes empoisonnées auxquelles les Jedi échappèrent de justesse grâce à un saut de Force. Ils sortirent ensuite rapidement du temple, et Quinlan leur proposa de les emmener jusqu'à son vaisseau, il les déposerait ensuite sur leur croiseur en orbite. Mais leur retraite fut coupée et ils se retrouvèrent à se battre contre les Noghris dans les marais. Lorsqu'ils arrivèrent enfin au vaisseau de Quinlan, celui-ci proposa à Aayla qu'elle lui donne le pack, en échange de quoi il la déposerait à l'abri sur une planète neutre.

  Convaincue que Quinlan était réellement passé du Côté Obscur, Aayla engagea le combat contre son ancien maître, qui tenta de la raisonner en lui révélant que sa loyauté allait toujours à la République et aux Jedi, mais que sa mission était trop importante pour échouer, car elle devait lui permettre de connaître, en gagnant suffisamment la confiance de Dooku, l'identité du second Sith à l'origine de la guerre, et que sa mort mettrait fin à ce terrible conflit. Bly tenta de défendre son général mais fut violemment projeté grâce à la Force par Quinlan, ce qui l'assomma. Puis, mû par la colère, il projeta des gravats sur Aayla, l'étrangla et enfin la projeta puissamment dans le marais, et la menaça de mort si elle ne lui donnait pas le PIS de son plein gré.

Quinlan Vos

Quinlan Vos se battant contre son ancienne padawan


  La Twi'lek arrêta alors de se battre. Elle lui fit prendre conscience de l'obscurité de son discours et de ses actes, et tenta de le ramener vers la lumière. Voyant ses propres enseignements se retourner contre lui, Quinlan se réfugia plus que jamais dans le Côté Obscur. Aayla ne lui laissant pas d'autre choix que de la tuer pour mener à bien sa mission, il s'apprêtait à porter le coup de grâce lorsque le commandant clone reprit conscience dans un énorme effort de volonté, et tira sur Quinlan, qui fut touché à l'épaule et dans le dos avant de sauter dans le Skorp-Ion. Il sauta ensuite en hyperespace avant que la flotte de la République ne puisse l'intercepter.

  Maître Yoda ayant constaté l'assassinat de Kh'aris Fenn et les exactions de Quinlan Vos envers sa padawan sur Honoghr, nul doute, de son point de vue, ne pouvait subsister à l'égard de la perte de Vos au profit du Côté Obscur. Mais au moment où il avait failli tuer sa padawan, Quinlan avait été forcé de regarder dans le puits sans fond que représentaient les ténèbres dans lequel il était immergé, et tout s'était alors éclairci pour lui, voyant le grand vide qu'était le Côté Obscur. Lorsqu'il rapporta son échec à Dooku, celui-ci ne le toléra pas et envoya deux de ses meilleurs Jedi Noirs à ses trousses avec l'ordre de le tuer : son rival, Tol Skorr, et la plus puissante de ses combattants, Asajj Ventress, qui le traquèrent pendant des jours.

4. Retour parmi les Jedi

  Pour échapper à ses redoutables poursuivants, Quinlan fuit à travers la galaxie en faisant des sauts de puce dans l'hyperespace. Mais son vaisseau fut endommagé et il dut se poser sur l'épave d'un vaisseau scientifique, le Titavain IV. Une fois les réparations effectuées, il partit en quête de provisions, car il n'avait pas mangé depuis plusieurs jours. Cependant, il ne put repartir de l'épave comme il l'avait prévu, car le Skorp-Ion fut capturé par Ventress et Skorr, qui avaient retrouvé sa trace. Dès lors, il se cacha à bord du vaisseau et combattit malgré son épuisement les droïdes assassins envoyés à sa poursuite.

  Alors qu'il se battait contre les droïdes en nombre, son ami Obi-Wan Kenobi débarqua, et fut aussi surpris de cette rencontre que lui. Il l'aida à les semer, en échange de réponses de la part de Quinlan. Après un intense combat, Quinlan finit par se noyer à cause d'une déflagration l'ayant projeté inconscient dans un bassin. Obi-Wan le sauva in extremis, et Quinlan se rappela alors quelques bribes de son passé, et de sa jeunesse en compagnie d'Obi-Wan. Il répondit ensuite à ses questions et le mit dans la confidence au sujet de sa mission d'infiltration secrète, puis se confia à lui sur son immersion dans le Côté Obscur.

  Obi-Wan, quant à lui, avait été envoyé pour retrouver le Titavian IV et son équipage, perdus par la société à laquelle il appartenait, car il était le Jedi le plus proche, participant en effet aux négociations se déroulant en orbite de Rendilli, et avait capté le signal de détresse Jedi obsolète de Quinlan provenant du vaisseau. Il soigna comme il put son ami, et accepta de l'aider pour qu'il échappe à ses poursuivants et retourne avec lui parmi les Jedi. Mais ils furent rapidement rattrapés par une petite armée de droïdes, qui les forcèrent tous à aller dans la même direction, et se retrouvèrent ainsi nez à nez avec Ventress et Skorr.

Quinlan Vos

Quinlan Vos et Obi-Wan Kenobi luttant contre les droïdes Morp d'Asajj Ventresse sur le Titavian IV


  Quinlan affronta son rival de toujours, pendant qu'Obi-Wan tentait de se défendre contre Ventress, qui lui vouait une profonde haine depuis qu'il l'avait humiliée auprès de Dooku en s'évadant de sa prison de Rattatak. En fuite depuis des jours, blessé et totalement épuisé, Quinlan ne put résister bien longtemps face à Skorr, qui prenait plaisir à le faire souffrir. Une fois de plus, il ne dut son salut qu'à Obi-Wan, qui lâcha un Rancor sur Ventress, qui appela Skorr à la rescousse. Celui-ci abandonna donc Quinlan, ce qui permit à Obi-Wan de l'emmener dans un lieu plus sûr. Une fois les deux Jedi dans le hangar, Obi-Wan réussit à redémarrer son chasseur stellaire bien qu'il ait été sérieusement endommagé par les Jedi Noirs.

  Le plan d'Obi-Wan consistait ensuite à ce que l'un des deux Jedi prennent le chasseur pour aller tracter le Skorp-Ion jusqu'au deuxième, qui se cacherait et se battrait si nécessaire pour retarder Ventress et Skorr. Quinlan se porta tout de suite volontaire, car c'était à lui que les Jedi Noirs en voulait. Mais Obi-Wan parvint à le convaincre de ramener le Skorp-Ion, car il était trop épuisé pour mener un combat. Il prit donc le Delta-7 d'Obi-Wan et partit tracter le Skorp-Ion, dans lequel il monta, puis détruisit le chasseur d'Obi-Wan pour qu'il ne permettent pas aux Jedi Noirs de s'échapper. Il revint juste à temps dans le hangar pour abattre le vaisseau de Skorr qui tirait sur Obi-Wan, lui-même poursuivi par Ventress chevauchant le Rancor qu'elle était parvenue à dominer.

  Une fois Obi-Wan à son bord, Quinlan décolla en trombe et s'envola du Titavian. Pendant qu'Obi-Wan se battait, il avait ciblé le hangar du vaisseau pour le faire entièrement sauter, les Jedi Noirs avec. Obi-Wan le persuada alors que les tuer était inutile, ce à quoi Quinlan rétorqua qu'à leur place, ils auraient fait exactement la même chose. Mais Obi-Wan lui fit prendre conscience qu'agir comme eux, c'était suivre la voie du Côté Obscur, et que faire sauter le Titavian ne ferait que confirmer les rumeurs à son sujet. Déçu de ne pas avoir pu exercer sa justice explosive, il prit la route de Rendili pour rejoindre les négociations qu'avait momentanément quitté Obi-Wan.

  En orbite de Rendili, des mutins séparatistes avaient réussi à prendre le contrôle de la flotte de cuirassés de la planète, et avaient pris en otage Plo Koon et les capitaines Jace Dallin et Jan Dodonna. Saesee Tiin était alors prêt à détruire la flotte malgré la perte des otages, mais Anakin Skywalker avait un plan : il voulait placer des charges à concussion à un endroit précis avec son chasseur sur le vaisseau mère, pour mettre hors de combat toute la flotte et les empêcher de sauter en hyperespace, cependant, Tin trouvait ce plan irréalisable et beaucoup trop risqué. C'est à ce moment que Quinlan et Obi-Wan arrivèrent dans la salle de contrôle de l'Acclamator. Malgré qu'Obi-Wan lui démontre que Vos s'était rendu et l'avait volontairement suivi, Quinlan fut placé en détention et décida de jouer le jeu jusqu'à la fin de la Bataille, Tiin voulant laisser la tâche au Conseil Jedi de le juger.

  Malheureusement, deux vaisseaux de combat droïdes envoyés par le Général Grievous débarquèrent, et maître Tiin ordonna la destruction du vaisseau mère de la flotte de Rendili. Alors que la flotte républicaine était en plein combat, l'Acclamator dans lequel se trouvait Quinlan fut touché à tel point que les lasers de sa cellule se coupèrent. Pensant qu'il serait plus utile à combattre, il reprit son sabre-laser et un blaster DC-15 de soldat clone. Il monta discrètement à bord d'un chasseur Jedi, et arriva juste à temps pour sauver la mise à Obi-Wan et Skywalker, qui tentaient de se frayer un chemin parmi les défenses du cuirassé pour y déposer les charges à concussion et s'étaient fait prendre en chasse par des vautours droïdes que Quinlan pulvérisa.

  Il décrocha ensuite avec Obi-Wan pour se faire suivre par les chasseurs, et se dirigea vers le hangar ennemi, pour que les ordinateurs du cuirassé prennent pour cible les vautours. Ils s'écrasèrent ensuite dans le hangar, et Obi-Wan déclara que voler avec lui était encore plus dangereux qu'avec Anakin. Ils se frayèrent ensuite un chemin parmi les vautours encore présent dans le hangar jusqu'à la cellule  des otages. Pendant ce temps, Anakin réussit l'exploit d'immobiliser toute la flotte qui allait lancer un saut groupé en plaçant correctement ses charges. De plus, Quinlan et Obi-Wan avaient libéré les otages et reprenaient à présent le contrôle du vaisseau mère. Jace Dallin élimina le lieutenant Yago, à l'origine de la mutinerie, et, étant lui-même capitaine de la flotte, ordonna à ses hommes de lui obéir et d'appuyer l'attaque des vaisseaux républicains qui se trouvaient en difficulté. Grâce à leur puissance combinée, les deux flottes parvinrent à détruire tous les engins séparatistes, et ainsi remporter la Bataille de Rendili.

Quinlan Vos

Obi-Wan Kenobi, Plo Koon, Jace Dallin, Jan Dodona et Quinlan Vos durant la Bataille de Rendili


  Après qu'Obi-Wan et Anakin aient fait leur rapport sur la bataille, Quinlan Vos fut jugé par le Conseil Jedi pour savoir s'il était réellement passé du Côté Obscur. Anakin et Obi-Wan plaidèrent en sa faveur en disant au Conseil que Vos avait combattu à leurs côtés et risqué sa vie pour les sauver. Tholme révéla également aux membres du Conseil la mission secrète qu'il avait confiée à Quinlan, ce qui expliqua les raisons de son apparente défection. Quinlan leur expliqua qu'il comprenait pourquoi leur confiance en lui avait pu vaciller, car il avait dû agir comme un Jedi Noir pour gagner la confiance de Dooku. Il s'expliqua sur l'assassinat de Kh'aris Fenn, en disant qu'il était responsable de la mort de nombreux Jedi, et qu'il se serait fait exécuter par un agent de Dooku d'une manière ou d'une autre.

  Il leur expliqua également pourquoi il avait dû tuer le sénateur Viento, à savoir qu'il avait été amené par Dooku à croire que Viento était le second Seigneur Sith qu'il avait mentionné à Obi-Wan sur Géonosis, et qu'au pire, sa mort aurait permit de révéler son identité au grand jour. Il leur exprima aussi ses regrets pour ce qu'il avait fait à K'Kruhk, et leur fit part de ses propres doutes sur le fait qu'il avait oui ou non basculé du Côté Obscur. Il révéla la manière dont était morte Shylar, et qu'il s'en voulait de n'avoir rien pu faire pour la sauver, et leur confessa qu'ils avaient eu une liaison lorsqu'ils n'étaient encore que padawan. Puis il termina par raconter le moment où il s'était rendu compte qu'il s'était enfoncé trop loin dans les ombres, c'est à dire lorsqu'il avait failli tuer sa padawan sur Honoghr. Enfin, Obi-Wan prit sa défense en déclarant que les faits seuls ne pouvaient pas déterminer son appartenance au Côté Obscur, dans lequel on ne trébuchait seulement que par choix et non pas par accident.

Quinlan Vos

Quinlan Vos jugé par le Conseil Jedi


  Il demanda aux maîtres Jedi de sonder leurs cœurs et celui de Quinlan pour savoir s'il avait embrassé la cause du Côté Obscur, et que si la réponse était négative, ils devaient accepter son retour de façon inconditionnelle. Etant donné que maîtres Tiin et Rancisis étaient les seuls qui n'étaient pas présents sur holocom, et que Tiin était trop tiraillé pour juger clairement, tous les Jedi s'en remirent au jugement d'Oppo Rancisis, membre senior du Conseil sur place, qui décida de réintégrer immédiatement Quinlan Vos au sein de l'Ordre Jedi. Il leur fit immédiatement part des informations qu'il avait recueillit, notamment sur Sora Bulq qui se rendait très fréquemment sur Anzat. Il voulut alors infiltrer lui-même la planète, mais Rancisis lui conseilla de retrouver la paix en méditant, et Tholme assuma alors cette mission. Dès qu'il fut seul au Temple Jedi, il envoya un message à Khaleen, lui disant de transmettre au Comte Dooku que son plan avait fonctionné.

  Mais sa loyauté envers les Jedi n'avait pas changé, et il poursuivait toujours le but de tuer le deuxième Sith. C'est d'ailleurs pour continuer cette quête qu'il était revenu sur Coruscant. En effet, il avait appris que le sénateur Viento, avant qu'il le tue, avait orchestré l'assassinat de Finis Valorum, et pensait qu'il avait agi sur l'ordre du second Sith. Il se rendit donc dans le tombeau de Viento, et utilisa la psychométrie en touchant son cercueil de carbonite. Au lieu de trouver le visage d'un Sith, il trouva celui d'une tueuse Anzat dont il ne connaissait pas le nom, et dont il pensait qu'elle pouvait être l'intermédiaire entre Viento et le Sith, car celui-ci restait méfiant et bien caché.

  Il alla ensuite chez son ami Dexter Jettster, et lui décrivit la tueuse pour qu'il lui donne un nom. Dex pensa qu'il pouvait s'agir de Saje'Tasha, et diffusa l'information selon les instructions de Quinlan, disant que Khaleen voulait la rencontrer, pour garder l'avantage de la surprise. La rencontre eut lieu dans les bas-fonds de Coruscant, Mais l'Anzat s'était renseignée sur Khaleen, et ne fut pas surprise de voir Quinlan débarquer. La tueuse refusant de lui donner le nom de son commanditaire, Quinlan s'énerva rapidement et l'attaqua, mais elle para ses attaques avec des gantelets en cortosis, puis tenta de s'enfuir dans les bas-fonds.

Quinlan Vos

Quinlan Vos soutirant des informations à Saje'Tasha


  Elle réussit ensuite à désactiver le sabre-laser de Quinlan, qui se servit de la Force pour lui arracher ses gantelets et l'immobiliser pendant qu'il se servait sur elle de la psychométrie en utilisant les enseignements de Dooku pour franchir son esprit. Il découvrit que le commanditaire était Sora Bulq, et fut sauvé par Khaleen qui dégagea l'Anzat, qui avait profité de la concentration de Quinlan pour tenter de boire sa soupe. Khaleen tira ensuite sur la tueuse, qui s'échappa, et Quinlan pensa alors que Sora Bulq était le deuxième Sith. Il décida de se lancer lui-même à sa poursuite pour justifier tous les actes qu'il avait dû commettre.

  Alors qu'il allait partir traquer Bulq et qu'il ne savait pas comment le localiser, il fut convoqué par maître Rancisis, qui lui montra un enregistrement où l'on voyait Tholme affrontant Sora Bulq. Tholme avait en effet découvert les activités de Sora Bulq lors de sa mission sur Anzat grâce aux informations de Quinlan, et l'avait ensuite traqué sur Saleucami, puis avait envoyé un message aux Jedi leur révélant les projets de Bulq, à savoir qu'il était en train de créer toute une armée de guerriers Morgukaï clonés sur Saleucami. Il demanda alors l'autorisation de partir immédiatement pour Saleucami, mais Rancisis lui dit qu'il allait le faire avec trois bataillons de soldats clones, car le chancelier suprême Palpatine considérait ces guerriers comme une menace majeure.

  Rancisis lui proposa d'être son second à la tête des forces de Saleucami, car sa grande expérience des Morgukaï et des Anzati serait précieuse dans cette Bataille. Quinlan y vit là l'occasion de tuer Sora Bulq et accepta sans hésiter. De son côté, le véritable maître Sith Dark Sidious se réjouissait du fait que Quinlan Vos devienne malgré lui son instrument à cause de son obsession. De plus, son apprenti lui avait fait un rapport sur la guerre disant que tous les joueurs étaient en place pour l'étape finale selon le Général Grievous, car la République s'était empêtrée comme ils l'avaient prévu dans une multitude de sièges sur la Bordure Extérieure.

  Le siège de Saleucami dura plus de cinq mois au cours desquels Quinlan se battit sans cesse contre les armées Morgukaï de la CSI. Il exécutait les ordres de maître Rancisis, qui se plongeait constamment dans une profonde méditation guerrière pour guider son armée. De plus, il ne se trouvait pas dans une situation facile : il se battait aux côtés de K'Kruhk, qu'il avait gravement blessé quelques mois auparavant mais qui n'avait aucune rancœur à son égard, de Jeisel, qui avait fait partie des dissidents et doutait au plus au point de sa loyauté, et du commandant Bly, qui lui avait tiré dessus sur Honoghr. Mais il était également accompagné par Aayla Secura, A'Sharad Hett, Xiaan Amersu, Ausar Auset et Sagoro Autem, qui commandait la flotte en orbite car Quinlan l'avait persuadé de reprendre du service pour la République.

  Depuis cinq mois, tous ces combattants menaient des batailles harassantes dans les déserts de Saleucami, leur approvisionnement ne cessait de s'appauvrir et les deux camps subissaient de lourdes pertes. Ils tentaient toujours en vain de prendre le bouclier et détruire les canons à ions qui protégeaient la ville sous laquelle se trouvait la base souterraine de la CSI, qui disposait d'une énergie géothermale illimitée. Mais tout juste cinq mois après le début du siège, les Jedi lancèrent, sous les ordres de Quinlan, un assaut sur le bouclier auxiliaire et le canon à ions qui protégeait la bordure d'une caldeira aux abords de la ville.
  L'assaut commençait à s'enliser lorsqu'une explosion tua Ausar Auset, ce qui révéla un chemin vers les souterrains séparatistes comme l'avait prévu maître Rancisis. Quinlan et Jeisel explorèrent alors les tunnels et maîtres Hett et K'Kruhk tinrent la position jusqu'à ce que Quinlan et Jeisel fassent exploser le générateur de bouclier et qu'Aayla Secura détruise le canon à ion avec son escadron de chasseurs.

  Quinlan s'assura ensuite que les tunnels de la bordure de la caldeira menant au complexe séparatiste étaient sécurisés et n'allaient pas être rebouchés par leurs ennemis. Il y fit ensuite déplacer le camp et le quartier général de maître Rancisis. Puis, Quinlan et Aayla prirent un peu de temps pour parler de ce qui s'était passé sur Honoghr, et Aayla le pardonna, lui refaisant la promesse qu'elle lui avait faite quelques années auparavant lorsqu'il l'avait libérée du Côté Obscur, à savoir qu'elle serait également là pour lui s'il se perdait dans l'obscurité. Puis il retourna voir Khaleen, qu'il avait chargé de rencontrer secrètement Skorr, car il voulait toujours faire croire à Dooku qu'il travaillait pour lui. Suivant le conseil de maître Rancisis, il enregistra ses expériences dans un holocron que le maître Jedi lui avait offert, bien que cet appareil d'apprentissage soit de forme pyramidale habituellement caractéristique des Seigneurs Sith.

  Le lendemain, Quinlan infiltra les rues de la ville et se battit contre des snipers Morgukaï aux côtés d'Aayla et de Bly. C'est alors que Skorr fit son apparition pendant la bataille, et Quinlan le poursuivit, laissant Aayla se battre seule avec quelques clones. Une fois en lieu sûr, Skorr éteignit son sabre-laser et conduisit Quinlan dans le complexe séparatiste souterrain. Il l'amena devant Sora Bulq et Dooku, présent sur holocom, qui lui fit part de l'embarras que leur causait les sabotages continuels de Tholme depuis cinq mois. Celui-ci avait en effet été contraint de se cacher dans le complexe après son duel contre Sora Bulq. Quinlan essaya de négocier, mais Dooku se montra intransigeant et lui ordonna de trouver et de tuer Tholme, car même tous les Anzati et tous les Morgukaï réunis n'étaient pas parvenus à le retrouver.

  Alors qu'il était en pleine méditation, ce qui lui permettait de ne pas sombrer dans la folie après tout le temps qu'il avait passé à se cacher, Tholme sentit l'approche de son ancien padawan et savait qu'il devait à présent regarder au fond de lui pour savoir s'il était tombé dans le Côté Obscur. Quinlan lui révéla ce qu'il avait apprit sur Sora Bulq, ce qui parut totalement impensable à Tholme, qui était moins gouverné par ses passions. Quinlan lui raconta qu'il avait été envoyé pour le tuer, ce qu'il devait faire pour protéger sa couverture, et lui proposa de s'unir à lui pour tuer Sora Bulq. Mais Tholme refusa, car il craignait que Quinlan ne bascule totalement dans le Côté Obscur par ses actes. Quand il lui fit comprendre qu'il ne savait pas ce qu'il faisait, Quinlan engagea le combat contre son ancien maître, lui disant qu'il ferait son boulot en usant de tous les moyens nécessaires comme il le lui avait apprit.

Quinlan Vos

Quinlan Vos affrontant son ancien maître sur Saleucami


  Tholme lui avoua qu'il avait toujours eu de gros doutes à son sujet, et qu'il se demandait si sa première erreur n'avait pas été de le former. Mais Quinlan continuait de se battre contre son maître épuisé, et se souciait pas de sa propre déchéance, pensant qu'il allait sauver la galaxie. Le duel fut bref, car Quinlan désactiva le sabre-laser de Tholme grâce à son brassard en cortosis pur. Puis il frappa le pont rocheux sur lequel se trouvait Tholme, qui fit une terrible chute et disparut, ce qui bouleversa Aayla Secura qui avait perçu sa mort. Lorsqu'il retourna au camp, il fut accablé de soupçon notamment par Jeisel, car maître Rancisis avait été tué au cours d'une attaque surprise du camp, qui avait servi de diversion pour que les maîtres Anzati pénètrent dans les quartiers du maître Jedi. Puis, Sora Bulq avait profité de cette diversion élaborée pour assassiner lâchement maître Rancisis.

  Une fois les autres Jedi convaincus de son innocence et la mort de Tholme annoncée, ceux-ci s'en remirent au jugement de Quinlan, qui était le seul censé être informé des plans de maître Rancisis. Mais celui-ci ne lui avait rien révélé à l'avance de peur qu'il se fasse capturer par les séparatistes, c'est pourquoi Quinlan leur fit croire qu'il utilisait la psychométrie sur le corps de Rancisis pour y lire ses plans, pour à la place inventer les siens de toute pièce. Quinlan annonça donc ses propres plans aux Jedi en les faisant passer pour ceux de Rancisis : ils lanceraient simultanément une attaque aérienne conduite par Aayla, Xiaan Amersu et Hett, et une attaque au sol, menée par Jeisel et K'Kruhk, sur le bouclier et le canon à ions séparatistes en engageant l'ensemble de leurs forces, et ce pour être convaincant car cette attaque ne serait qu'une diversion pour lui permettre d'infiltrer les tunnels séparatistes par l'accès qu'ils avaient découverts, afin de faire exploser l'alimentation énergétique du bouclier. Les troupes seraient alors à même de neutraliser le canon à ions, ce qui permettraient à Sagoro Autem et sa flotte de bombarder la base séparatiste. Mais Aayla insista pour accompagner Quinlan dans sa mission.

  Lorsque l'attaque fut lancée, Quinlan et Aayla posèrent les charges explosives sur les centrales énergétiques du bouclier. Quinlan laissa Aayla terminer seule, et partit sans rien lui dire faire son rapport à Dooku. Il lui soutint avec audace que malgré qu'il pensait que la victoire était pour lui assurée grâce à la désorganisation des troupes républicaines résultant de la mort de Rancisis, ses plans étaient voués à l'échec et lui révéla ses propres plans de bataille. Le Morgukaï Bok, qu'il avait affronté quelques années plus tôt, qu'il croyait mort et qui avait servi de matière de clonage, se jeta sur lui pensant qu'il trahissait Dooku et Quinlan le repoussa d'un simple geste de la main. Il leur avoua ensuite que si les boucliers ne tombaient pas, ils gagneraient la bataille assurément, et leur donna la localisation d'Aayla pour que les Morgukaï de la base le laissent seul avec Sora Bulq en la cherchant.

  Cependant, Skorr refit son apparition avec Khaleen comme prisonnière, et Dooku, toujours sur holocom, lui apprit qu'elle avait été son agent chargée de l'espionner avant de devenir le sien, et qu'elle devait pour gagner sa confiance user de tous les moyens nécessaires y compris lui faire croire qu'elle l'aimait. Elle lui jura que ses sentiments étaient réels et lui demanda de lire en elle la vérité. Il comprit alors qu'on lui mentait et fit son choix : il activa son sabre-laser et déclara au Comte qu'il l'avait trompé et qu'il restait loyal envers les Jedi. Les Jedi Noirs activèrent également leurs armes mais reçurent un message de Bok disant qu'Aayla et les explosifs ne se trouvaient pas à l'endroit indiqué. En effet, Quinlan leur avait menti uniquement pour éloigner un maximum de Morgukaï. C'est alors que Tholme fit son grand retour : il s'était totalement coupé de la Force pour faire croire à sa mort, et attendait de voir vers quelle voie Quinlan se tournerait pour sortir de l'ombre et agir.

  Ensemble, ils tuèrent quelques maîtres Anzati et tentèrent de s'échapper, mais Bulq lança sa dague laser dans un panneau de contrôle, ce qui verrouilla la pièce avec les rayons laser muraux. Pendant ce temps, Aayla Secura déclencha l'explosion des charges, ce qui permit au armées républicaines de mener l'assaut sur le canon à ions. La lave libérée par l'explosion engloutit toutes les patrouilles Morgukaï, et Bok fut le dernier survivant, se lançant à la poursuite de son ennemie qui lui avait tranché la main quelques années plus tôt. Il parvint à la bloquer et l'affronta avec ses armes en alliage de cortosis. Non loin de là, Tholme et Quinlan se battaient respectivement en duel contre Bulq et Skorr. Ce dernier ne faisait pas le poids contre Quinlan, qui n'était pas aussi épuisé que lors de leur duel sur le Titavian IV. Pour le déstabiliser, le Jedi Noir lui avoua que Dooku et lui étaient au courant de son obsession de tuer le deuxième Sith, et qu'ils avaient eux-même placé les images désignant Bulq dans l'esprit de Saje'Tasha, qu'il s'était fait berner par Dooku et qu'il n'existait tout simplement pas de deuxième Sith.

  En revanche, Tholme essuyait un sérieux revers face à Sora Bulq, sans doute dû à son épuisement. De leur côté, les autres Jedi avaient réussi à détruire le canon à ions grâce au sacrifice de Xiaan Amersu, et s'apprêtaient à faire raser la base séparatiste malgré que Vos et Secura s'y trouvent encore. Mais ils n'étaient pas près de ressortir au vu des ennemis qu'ils affrontaient. En effet, Bok avaient réussi à mettre hors service l'arme d'Aayla grâce à ses gantelets de cortosis pur, et la Twi'lek se battait maintenant à mains nues dans le but de rejoindre ses anciens maîtres. Quinlan quant à lui, réussit à vaincre Skorr en le projetant dans un torrent de lave, pendant que Khaleen la couvrait des Anzati. Il bloqua juste à temps le sabre-laser de Bulq avant que celui-ci ne frappe Tholme à terre, et se battait à présent contre celui qu'il pensait être le deuxième Sith. Se battant en véritable maître Jedi, il résista aux techniques de Dun Möch combinées de Bulq et Dooku, qui lui disait de tuer Tholme et Khaleen car Sora n'était pas un Sith et qu'il avait gâché sa vie.

Quinlan Vos

Duel entre Sora Bulq et Quinlan Vos sur Saleucami


  Heureusement, Aayla parvint finalement à tuer Bok en l'envoyant dans les rayons laser, les mêmes qui l'empêchaient de rejoindre Quinlan. De plus, son sabre-laser était toujours inutilisable. Comme elle ne pouvait pas l'atteindre physiquement, elle entra en méditation avec Tholme en utilisant les liens maître/padawan qui les unissaient tous les trois dans la Force. Elle assista alors au combat qui se déroulait dans les profondeurs du coeur de Quinlan, opposant en lui la lumière et l'obscurité et qui le coupait du réel, l'empêchant de se concentrer sur le véritable combat l'opposant à Sora Bulq. Dans les méandres de son esprit, Aayla lui expliqua qu'il ne pouvait pas vaincre sa propre obscurité car elle faisait partie intégrante de sa personne, et le ramena vers la lumière. Au moment où le Jedi Noir allait l'achever, il retrouva sa concentration et frappa en Jedi, dans l'instant, sans doute, sans colère et sans peur.

  Mais tout n'était pas fini, car Sagoro Autem venait de lancer le bombardement voyant que toutes les forces Morgukaï tentaient d'évacuer leur base. Seul Quinlan, Aayla, Khaleen et Tholme en réchappèrent, grâce au vieux maître Jedi qui avait eu tout le loisir de se familiariser avec les passages souterrains les plus obscurs. Peu de temps après, tous les Morgukaï avaient été vaincus, mettant fin au siège de Saleucami. Quinlan avait retrouvé la paix et se sentait heureux d'être redevenu un Jedi. il savait à présent comment contrôler sa propre obscurité, à laquelle il devrait faire face toute sa vie. Il gagna même ainsi la confiance de Jeisel, qui avait deviné qu'il avait inventé ses propres plans.

  De plus, lorsqu'il avait lu dans le cœur de Khaleen, il avait découvert qu'elle portait leur enfant, et prit la décision de quitter l'Ordre Jedi dès la fin de la Guerre des Clones. Il ne voulait pas que Khaleen la suive, craignait trop pour sa vie et celle de son fils, qui représentait un lien sacré chez les Kiffar, c'est pourquoi il lui dit de prendre le Skorp-Ion et de l'attendre jusqu'à son retour. Il reçut ensuite sa nouvelle affectation : diriger les clones de Boz Pity qui se trouvaient en attente d'un général, bien que Quinlan pensait qu'il était un peu tard pour apprendre à le devenir. Quant à Tholme, il partit pour Medstar pour une remise en état personnelle, et Aayla partait avec ses troupes pour Felucia.

5. L'Ordre 66

  Quinlan resta environ six mois sur Boz Pity et dirigea ses troupes avec l'aide du commandant clone Faie, qu'il commençait à détester de plus en plus. Puis il mena ses troupes de Boz Pity à Kashyyyk sur ordre de maître Yoda en vue de défendre la planète contre les séparatistes. Pendant son voyage, il apprit que le Comte Dooku était mort de la main d'Anakin Skywalker, mettant fin à son offensive sur Coruscant. Sans lui, la CSI allait s'effondrer et la guerre arriverait enfin à son terme. D'un côté, il aurait préféré le tuer de ses propres mains, mais d'un autre côté, il savait qu'il l'aurait abattu avec haine. Sur Kashyyyk, il se sentait totalement en phase avec la Force vivante, et retrouvait ainsi quelques bribes de son passé qu'il avait oublié. Il délaissa également sa vielle armure de Kiffar au profit d'une véritable tunique Jedi.

  Avant l'arrivée de maître Yoda sur Kashyyyk, celui-ci avait confié à maîtres Vos et Unduli, avec laquelle Quinlan partageait spontanément des affinités, la libération des Wookies du village de Palsaang, qui étaient tombés aux mains des alliés séparatistes : des Trandoshans esclavagistes. Avec toutes les troupes préparant la défense de l'archipel de Wawatt, il ne disposaient que de peu de combattants : deux guerriers Wookiees dirigées par Gumbaeki, le chef du village, et deux soldats aguerris menés par Faie. Le raid fut rapide et les Wookies furent ainsi tous libérés, mais les Jedi se rendirent rapidement compte qu'on leur avait tendu un piège.

Quinlan Vos

Quinlan Vos et Luminara Unduli libérant des Wookies sur Kashyyyk


  En effet, le commando fut attaqué par un droïde crabe d'une taille deux fois supérieure à la normale, et les soldats n'étaient pas assez nombreux pour le détruire. Alors que Quinlan envisageait pour la première fois depuis Saleucami de mourir, il fut sauvé par un mystérieux vaisseau qui émergea d'une rivière et pulvérisa le droïde. C'était l'Inferno, qui n'avait pas manqué à Quinlan depuis toutes ces années. Grahrk se posa et fut présenté à Luminara, mais Faie voulut le mettre en état d'arrestation et ne céda pas facilement aux exigences de Quinlan bien qu'elles étaient légitimes. Grahrk était accompagné d'un enfant Wookie nommé Chak, qui se trouvait être le petit-fils de Gumbaeki.

  Le valeureux Wookie leur expliqua que Grahrk était leur hôte depuis qu'il s'était fait descendre au dessus de la planète il y a un an, et qu'il faisait pour eux de la contrebande en échange de leurs soins et des réparations de l'Inferno. Les Jedi interrogèrent ensuite un survivant Trandoshan, qui leur révéla qu'un informateur lui avait parlé de la Guilde de Claatuvac dont certains des habitants du village capturés faisaient partie, et qu'ils connaissaient des voies hyperspatiales secrètes, qui pourraient s'avérer très utiles pour l'effort de guerre. Mais le Trandoshan se révolta et fut tué par Faie contre les ordres de Quinlan. Ce dernier s'inquiétait du sort des clones après la guerre, car il pensaient qu'ils n'étaient que des armes vivantes, et seraient incapables d'apprendre la paix.

  A la nuit tombée, Quinlan essaya de contacter Khaleen, restée sur Nar Shaddaa avec Tholme et T'ra Saa, mais les arbres bloquaient les signaux et ils ne voulaient pas passer par les canaux républicains. C'est alors que Grahrk lui proposa d'utiliser l'holocom de l'Inferno en signe d'amitié. Grahrk et Chak partirent chercher de quoi se nourrir pendant que Quinlan utilisait le droïde d'astronavigation NT déjà en service à l'époque où il voyageait avec Grahrk. Il prit des nouvelles de Khaleen et de leur enfant qui venait de naître, et lui dit qu'il aimerait vivre sur Kashyyyk après la guerre. Puis il demanda à NT de lui ressortir les cartes d'astronavigation de l'Inferno, car il savait que Grahrk mijotait toujours quelques chose et pensait qu'il pouvait être l'informateur dont lui avait parlé le Trandoshan.

  C'est alors qu'il découvrit des voies hyperspatiales anormales qui avaient été empruntées par l'Inferno. Mais Grahrk arriva derrière lui et pointa son blaster sur sa tête. Discrètement, le Jedi saisit son sabre-laser et l'appuya contre la poitrine du Devaronien, qui lâcha son arme et fut projeté dans le mur voisin. Il affirma qu'il n'avait pas volé ces informations mais qu'on lui en avait fait cadeau, version confirmée par Chak qui arriva en cours de temps et avoua qu'il avait montré ces voies à Grahrk, car il les tenait de son grand-père qui se trouvait être le maître de la Guilde de Claatuvac, et que c'était également lui qui avait été un peu trop bavard à ce sujet. Vilmarh Grahrk fut ainsi disculpé de tous soupçons.

  Le lendemain, Quinlan et Luminara accueillirent maître Yoda, qui avait dû se frayer un passage à travers le blocus ennemi. Il leur confirma l'existence des voies hyperspatiales secrètes et leur révéla qu'il avait gagné la confiance des Wookies depuis qu'il en connaissait l'existence. Le vénérable maître Jedi leur révéla ses plans de bataille, mais aussi des préoccupations plus graves qui le rongeaient sur la montée en puissance du Côté Obscur, et confirma à Quinlan qu'il pourrait bien s'agir du deuxième Sith. Il leur apprit également que le Général Grievous, à présent le dernier chef de la CSI, avait été repéré sur Utapau et qu'Obi-Wan Kenobi avait été envoyé à sa poursuite ce qui mettrait fin à la guerre.

Quinlan Vos

Lumianra Unduli, Yoda et Quinlan Vos peu avant la Bataille de Kashyyyk


  Maître Yoda entra ensuite en méditation de combat pour coordonner la Bataille de Kashyyyk : la 41ème légion d'élite et des détachements de la 50ème prirent l'attaque de l'archipel de Wawatt de plein fouet pour défendre la ville de Kachihiro, permettant ainsi à Luminara Unduli d'attaquer le flanc gauche de l'armée droïde. Quant à Quinlan, ses blindés et ses troupes furent également envoyés combattre les droïdes, et Quinlan grimpa dans un catamaran Oevvaor. Se sentant mal à l'aise coincé dans le véhicule, il mena lui même l'assaut en chargeant avec les Wookies qui l'impressionnèrent, et se battit aux côtés de deux Wookies légendaires : Tarfful et Chewbacca.

  De retour à son Juggernaut HAVw A6, d'où il pilonnait les droïdes, il aperçut l'Inferno au cœur de la bataille et lui demanda de dégager immédiatement de peur qu'il se fasse toucher par les deux camps. Mais Grahrk souhaitait défendre sa nouvelle patrie d'adoption, et il fut finalement touché par une canonnière droïde. Après leur crash, Garhrk et Chak s'extirpèrent de l'épave et se retrouvèrent nez à nez avec un tank droïde, qui fut détruit juste à temps par l'artillerie des troupes de Quinlan. Luminara et lui firent un rapport optimiste à maître Yoda concernant l'issue de la bataille. Yoda chargea Quinlan de débusquer les dernières poches de résistance droïdes et Luminara de s'occuper des blessés. De plus, il les informa de la mort du Général Grievous de la main de maître Kenobi sur Utapau. Enfin, les Jedi voyaient la fin de cette terrible guerre, qui marquait tout particulièrement Quinlan, car cela signifiait pour lui abandonner la seule vie qu'il avait jamais connue et retrouver enfin Khaleen et leur enfant.

  C'est alors que Quinlan perçut la mort de Luminara, exécutée par ses propres clones selon l'ordre 66. Il eut à peine le temps de comprendre ce qu'il lui arrivait, car il fut projeté par la déflagration du tir du Juggernaut de Faie. Yoda, quand à lui, dut accepter de s'enfuir avec l'aide de Tarfful et Chewbacca en abandonnant maître Vos, qu'il sentait à peine encore en vie dans la Force. Quinlan reprit difficilement conscience et eut du mal à se rappeler ce qui s'était passé. Il prit conscience de la gravité de ses blessures. En effet, il se trouvait dans un petit cours d'eau, presque nu, et avait tout le corps littéralement déchiré, en sang, certains os brisés ainsi que des éclats qui lui avaient traversés les jambes. Il avait bien senti la mort de Luminara et percevait à peine maître Yoda.

  De plus, il ignorait qui l'avait attaqué, et lorsqu'il parvint à se relever, il aperçut deux éclaireurs clones qu'il rejoint, mais ceux-ci lui tirèrent dessus. Par chance, il put se défendre avec son sabre-laser, qu'il n'avait pas perdu dans l'explosion, et son bras valide, et comprit alors que ses propres troupes l'avaient attaqué, que c'était certainement ce qui était arrivé à Luminara et Yoda. En s'enfuyant, il étendit ses perceptions et se rendit compte avec horreur que c'est ce qui s'était produit pour tous les Jedi à travers la galaxie. Il se concentra alors au delà de la douleur, sur la survie et sur la Force. Un autre éclaireur clone arriva sur une motojet CRAM, dont Quinlan s'empara après avoir projeté le soldat. Il fonça aussi loin qu'il put, dans le but de rejoindre le village Wookie pour trouver de l'aide, mais son véhicule fut touché par un tir de sniper. Par chance, il sauta juste avant l'explosion et s'accrocha à une liane, puis grimpa en haut d'un arbre pour commencer une méditation de guérison.

  Pendant ce temps, le commandant Faie mena lui même la traque du fugitif Jedi à la tête de ses troupes d'éclaireurs personnelles, l'escadron démon. Pendant qu'il guérissait une infime partie de ses blessures, Quinlan s'enregistra avec son holocron, même s'il se demandait à quoi cela servait car seuls les Jedi pouvaient l'activer. Il réalisa que les Sith contrôlaient la guerre depuis le début et que les Jedi ne l'avaient jamais compris. Il tenta alors de rechercher des survivants dans la Force, mais ils avaient tous disparus, et il fut surtout affecté par la disparition d'Aayla Secura. Il ne percevait même plus Obi-Wan, Tholme et T'ra Saa, sans doute dû à sa concentration diminuée par la méditation de guérison. Il en conclut donc qu'il était le seul Jedi encore en vie, et qu'il survivrait par tous les moyens pour obtenir réparations et vaincre les Sith. Mais d'abord, il lui fallait se débarrasser de ceux qui le traquaient.

Quinlan Vos

Quinlan Vos traqué par Faie et ses hommes sur Kashyyyk suite à l'Ordre 66


  Sous une pluie battante et dans la nuit noire de Kashyyyk, il se rappela des enseignements que lui avait prodigué maître Yoda durant son enfance. Il écouta la pluie et le vent, qui restaient silencieux jusqu'à ce qu'ils rencontrent un obstacle, ce qui lui permit de tuer un soldat qui approchait. Il se remémora ensuite des pratiques obscures que Dooku lui avait enseignées, mais peu lui importait d'en faire usage, il devait juste survivre. Il parut alors très faible et attendit les soldats qui convergeaient vers la position de celui qu'il avait tué. Lorsque les deux éclaireurs le tinrent en joue, il prit le contrôle mentale d'un grand serpent, un Anakkona, qui dévora sans mal le premier soldat, et Quinlan lança son sabre-laser sur le second. Puis il tomba, se remit en route, et pensa à sa padawan qu'il ne reverrait plus.

  Il se souvint ensuite du ré-entraînement qu'il avait subit sous la tutelle de maître Windu, et utilisa ses leçons. Il piégea deux soldats clones de plus en les attirant vers lui, et tendant un piège au dernier soldat qu'il étrangla avec une liane. Le premier le repéra et mitrailla l'arbre sur lequel il se trouvait et dont il dut sauter pour éviter les tirs. Le soldat s'apprêtait alors à l'abattre, mais Quinlan fut secouru par Chak qui élimina le clone avec son arbalète laser. Il lui apprit alors que lui et Villie avaient capté des rapports inquiétants de la République, et qu'ils s'étaient séparés pour partir à sa recherche. Mais Quinlan était trop faible pour le suivre, car il avait tout de même reçu un tir de blaster du clone. Il lui demanda d'aller chercher Villie et un pack médical d'urgence. Chak le fit grimper à un arbre pour le mettre en lieu sûr et s'en alla en se balançant de lianes en lianes.

  Cependant, le commandant Faie avait suivi les traces du Wookie et presque retrouvé Quinlan, à qui il proposa en criant à travers la forêt de se rendre pour mourir ou bien qu'il raserait le village avec une force aérienne et que non seulement lui mourrait, mais aussi tous les Wookies du village. Il se dit alors qu'il ne pouvait pas abandonner maintenant car il devait arrêter les Sith, mais il se rappela les enseignements de son maître qu'il avait oubliés. Dès lors, il comprit toutes ses erreurs passées, et vainquit ainsi ses dernières parts d'obscurité. Il ne voulut alors plus traquer seul les Sith, mais seulement accomplir son devoir de Jedi en arrêtant Faie, dont il percevait la colère et savait qu'il raserait le village Wookie de toute manière, pour que les Wookies du village aient le temps de s'échapper, et ainsi préserver la vie et non pas venger les morts.

Quinlan Vos

Le dernier combat du maître Jedi Quinlan Vos


  Il ne fit à ce moment plus qu'un avec la Force et ne craignit pas sa propre mort : il sauta sur Faie qui se trouvait juste en dessous de lui, et le tua avec son sabre-laser, en encaissant tout de même un tir de blaster DC-15 à bout portant. Les deux hommes semblaient morts, étendus sur le sol et inconscients. Villie arriva juste avant les soldats clones, ce qui laissa le temps à son génie de s'exprimer : il sortit le commandant clone de son armure et l'installa sur un bûcher funéraire Jedi, tout en cachant Quinlan qui était presque mort. Quand les soldats débarquèrent, Villie leur fit donc croire qu'il avait tué le Jedi pour la récompense et qu'il lui offrait des funérailles Jedi parce qu'il était son ami. Connaissant la nature perfide des Devaroniens et voyant ce qu'il prenaient pour le commandant dans son armure un peu plus loin, les soldats ne cherchèrent pas plus loin et s'en allèrent, offrant à Villie pour seule récompense de l'épargner.

  Villie vola ensuite un vaisseau et fourra Quinlan mourant dans un caisson de bacta, puis quitta Kashyyyk. A peine rétabli de ses blessures, le Jedi voulut immédiatement partir pour Nar Shaddaa pour retrouver Khaleen comme il le lui avait promit, mais elle, son fils, Tholme et T'ra Saa n'étaient plus sur la planète. Ils n'avaient survécu que parce qu'il n'y avait aucun clone sur Nar Shaddaa et étaient partis pour Kashyyyk dans le but de retrouver Quinlan qui était présumé mort. Là bas, ils ne retrouvèrent pas Quinlan mais son holocron, dans lequel il avait laissé un message pour Khaleen disant qu'il ne lui avait jamais vraiment dit qu'il l'aimait, car en tant que Jedi, il n'exprimait pas d'ordinaire ses sentiments. Ce n'est que huit mois après l' ordre 66 que Quinlan les retrouva dans une grotte sur Kashyyyk, cachés par quelques Wookies.

  Les retrouvailles furent pleines d'émotion, et même Tholme n'en revenait pas que Quinlan ait survécu. Ils déplorèrent ensemble la mort de tant de Jedi, surtout celle d'Aayla, et l'avènement des Sith qui allaient plonger la galaxie dans les ténèbres. Chak, qui se trouvait également dans la grotte fut très heureux de retrouver son "oncle Villie". Puis, Khaleen mit leur fils dans les bras de Quinlan, qu'elle avait appelé Korto Vos, le nom de couverture qu'utilisait Quinlan lorsqu'il était espion. Pendant que les Wookies peignaient Yoda, Quinlan et Luminara, les Jedi qui les avaient défendu parfois au prix de leur propre vie, sur le mur de la grotte, Quinlan appliqua à son fils la peinture rituelle du clan Vos qu'il portait lui-même sur le visage. Il promit d'enseigner tout son savoir à son fils, qui était, comme l'avait été Aayla pour lui, la lueur d'espoir dans les ténèbres, qui s'abattaient alors sur la galaxie, et jura que l'obscurité ne l'atteindrait jamais.

Quinlan Vos

Quinlan Vos et son fils Korto


  Nul ne sait ce qu'il advint de lui par la suite, mais au vu de ses talents pour l'infiltration et la clandestinité, il est fort possible que Quinlan Vos ait réussi à se cacher encore longtemps des Sith et des troupes du récent Empire Galactique, en enseignant les doctrines Jedi à son fils.


Actualités en relation


Pocket : Sortie de Sombre ApprentiPocket : Sortie de Sombre Apprenti

Sortie aujourd'hui même de Sombre Apprenti, une parution de la rubrique Roman. La date prévue est donc le 26/01/2017. Description officielle : AN - 22 La guerre entre les forces de la République et l'armée...



Delcourt : Sortie de Star Wars - Clone Wars Tome 7Delcourt : Sortie de Star Wars - Clone Wars Tome 7

Sortie aujourd'hui même de Star Wars - Clone Wars Tome 7, une parution de la rubrique Comic. La date prévue est donc le 18/01/2017. Description officielle : Des mutins de la flotte Rendili ont pris le contrôle...



Star Wars fête le livre !Star Wars fête le livre !

Star Wars fête le livre débarque en France cette année ! Après 5 ans d'existences dans d'autres pays, l'association de Disney et de Lucasfilm revient en France pour sa deuxième édition afin de nous...



Panini Comics : Review du Réveil de la Force et d'Han SoloPanini Comics : Review du Réveil de la Force et d'Han Solo

Il y a un petit moment maintenant que je n'avais pas pris le temps de vous faire une petite review des comics Star Wars édités par Panini Comics dans l'univers Canon. Il est grand temps de revenir l...



Star Wars Humble Bundle III : Une offre à ne pas rater !Star Wars Humble Bundle III : Une offre à ne pas rater !

Qui aurait pu s’imaginer que démembrer des stormtroopers au sabre-laser pouvait aussi être une bonne action ? C’est pourtant ce que nous propose le Star Wars Humble Bundle III ! Si vous ne le savez pas encore, il s...





Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Quinlan Vos
Nom
Quinlan Vos
Espèce
Lieu de naissance
Fonctions
Maître Jedi
Armes
Vaisseau
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
24/01/2017

Nombre de lectures
106 259


Note de la fiche
2 membres ont noté la fiche "Quinlan Vos" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.