Tyber Zann


Tyber Zann était un célèbre pirate, icône de la corruption, ayant maintenu en échec l'Empire, l'Alliance Rebelle et les Hutts.

  Tyber Zann est resté dans les esprits comme l'emblème de la corruption. Il naquit sur Anaxes en 34 avant la Bataille de Yavin. Il travailla d'abord dans la caserne de son père. Ce travail lui permit d'alimenter son gang en armes. Quand son père se rendit compte que son fils l'avait volé, il l'envoya à l'Académie impériale de Carida où il devint un brillant stratège. Cependant certaines de ses pratiques étaient vues d'un mauvais œil et il fut renvoyé de l'académie. Conscient de son talent, il se jura qu'un jour il mettrait son mentor Thrawn à genoux, grâce à ses exploits. Tyber créa alors le Consortium de Zann qu'il dirigea d'une main de fer. Il ne partait jamais en mission sans son coupé spécial (voir image à la fin).


Histoire :

  Un an après avoir collaboré avec le dangereux Jabba le Hutt et gagné beaucoup d'argent de cette association, il décida de ne plus compter que sur lui-même et son consortium. Quand il apprit que Jabba avait dépensé la moitié de sa fortune pour acquérir un objet, Tyber fut soudainement très intéressé. Sans savoir encore de quoi il s'agissait, il avait déjà décidé que dérober cet objet était désormais son prochain objectif…

  Il commença donc à étendre son influence aux systèmes voisins depuis son quartier général sur Ryloth en installant un réseau de piraterie sur Mandalore. Afin de faire obtempérer les Mandaloriens, Tyber mis sur pied une force de frappe avec ses réservistes et triompha du Grand Stratège Mandalorien.
  L'existence d'un marché noir sur Nal Hutta arriva ensuite à ses oreilles et il ne tarda pas à trouver les bons contacts sur la planète afin d'infiltrer ce marché juteux.
  Peu après, il intercepta une communication en provenance de Felucia (planète corrompue par le Consortium mais appartenant à l'Empire) qui autorisait Jabba à se poser à sa surface. Ce fut alors l'évidence pour Tyber : Jabba y allait pour vendre son artefact. Alors, Tyber Zann et son bras droit Urai Fen, accompagnés de quelques unités d'infanterie, se posèrent sur la planète en se faisant passer pour un vaisseau du cartel des Hutts. Puis ils passèrent les défenses impériales grâce à leurs générateurs de champ de dissimulation. Tyber confia l'artefact à Urai qui s'enfuit et il occupa les impériaux pour couvrir sa fuite. Mais face à des TR-TT, il dut se rendre et fut envoyé dans les mines d'épices de Kessel.
  Jabba envoya un droïde messager pour échanger la liberté de Tyber contre l'artefact, mais ce dernier refusa et reçut la visite d'un chasseur de primes engagé pour l'éliminer. Urai débarqua à temps pour sauver Zann et en soudoyant quelques prisonniers et gardes, ils réussirent à s'échapper à bord du Faucon Millenium dans lequel Urai était arrivé. Le pilote du Faucon, Han Solo, s'était vu offrir beaucoup d'argent pour participer à cette opération et il n'avait pas hésité longtemps à accepter l'offre.

Tyber Zann

Tyber Zann, seigneur du crime
Image extraite de l'Insider #89


  Beaucoup de monde avait perdu confiance en le Consortium après cet incident. Tyber le rebâtit alors lentement, recrutant des corrupteurs et les envoyant sur différentes planètes. Sur Honoghr pour intimider les Noghri ; sur Shola pour  y installer un réseau d'extorsion et enfin il s'imposa à nouveau sur Mandalore en attaquant un convoi de nouvelles unités (Mandal Hypernautics). Ce coup suffit à faire tomber Mandalore sous la coupe du Consortium. Dans la même période, quelques planètes de moindre importance furent conquises.
  Quelques temps plus tard eut lieu la Bataille de Yavin. Tyber ne perdit pas une minute et envoya une flotte récupérer les capsules de données éjectées avant la destruction de l'Etoile de la Mort. Il espérait en effet y trouver les coordonnées des entrepôts secrets de l'Empire. Sur place il se heurta aux forces rebelles et impériales mais les deux ennemis entrèrent en combat et il n'eut plus à s'en soucier. Il apprit des données qu'une importante construction était en cours dans les chantiers de Kuat. Il y établit bientôt un marché noir puis continua d'étendre son pouvoir en attendant de nouvelles informations : achat de nouvelles technologies sur les différents marchés illicites instaurés sur les mondes qu'il avait corrompus. Puis il alla répandre la corruption sur Saleucami.

  Jabba s'était tenu tranquille pendant un bon moment mais il ne tarda pas à remettre des bâtons dans les roues de son ex-collègue en sabotant tous ses systèmes de communications. Rien ne laissait paraître la culpabilité du Hutt mais Tyber y décela la signature de Jabba sans difficulté. Les techniciens du Consortium réussirent à tracer le signal jusqu'à une station relais sur Saleucami. Tyber allait pouvoir donner une bonne leçon à la limace. Il envoya donc un groupe d'assaut établir une tête de pont et fit suivre le reste des forces sous le commandement d'Urai en vue de prendre le contrôle de Saleucami.

  Jabba découvrit peu après une vieille usine de droïdes sur Hypori datant de la Guerre des Clones, construite à l'époque par les Géonosiens et jamais trouvée par l'Ancienne République. En se rendant sur place le premier, Zann comptait infliger un sérieux revers à Jabba et augmenter sa puissance de feu. Urai partit en éclaireur pendant que Tyber rassembla ses forces terrestres. Désormais au fait des diverses sécurités de la base, ils purent retourner les droïdes contre les troupes de Jabba. Ils rencontrèrent aussi Bossk, un chasseur de primes chargé de les tuer. Tyber lui proposa le double de son cachet actuel afin que le Trandoshan rejoingne les rangs du Consortium. Le chasseur de primes ne put refuser une telle offre. Ils réussirent donc sans peine à prendre le contrôle d'Hypori et à produire des droïdekas en quantité.

  Zann entreprit ensuite de trouver un adepte du Côté Obscur pour débloquer l'artefact Sith qu'il avait dérobé à Jabba. Il partit donc pour Dathomir. Sur place, Urai lui avoua que son espèce était sensible à la Force et qu'il ressentait la puissance du Côté Obscur sur cette planète. Quand ils rencontrèrent Silri (puissante adepte des Sœurs de la Nuit, armée d'un sabre laser flexible qu'elle utilisait comme un fouet) Urai se sentit tout de suite mal à l'aise et pressentit qu'elle ne serait pas fiable. Mais cette dernière accepta de décrypter l'artefact si Tyber chassait l'Empire de Dathomir. Il s'exécuta et elle se mit au travail.

  A peine revenu de Dathomir, Tyber reçut une transmission sur son canal privé : elle provenait de Thrawn, son ancien supérieur qui l'avait repéré et suivit depuis Saleucami. Chaque parti fit alors des menaces à l'autre et des attaques impériales suivirent ; ces dernières n'eurent pourtant pas l'ampleur escomptée par Thrawn et le Consortium s'en remit rapidement.

  Silri réussit à traduire partiellement les symboles sur l'artefact et en déduisit que c'était une carte stellaire, mais elle n'indiquait que des territoires déjà connus. Tyber décida de la revendre puisque l'objet était inutile. Silri s'opposa à ce choix avec véhémence et voyait en l'artefact une source de puissance. Mais Tyber n'était pas sot, il lui avait dit ça uniquement pour avoir un moyen de pression sur elle et la garder sous contrôle.

Tyber Zann

Tyber Zann sur Felucia
Image extraite du site officiel du jeu vidéo Empire at War - Force of Corruption


  Peu après, Zann eut la visite (par holocommunication) de Xizor le prince du Soleil Noir (très grande organisation criminelle) qui lui avoua s'intéresser à l'artefact Sith. Il comptait le revendre à l'Empereur. Tyber lui demanda alors de le mettre en relation avec les Impériaux. Xizor exigea dans ces conditions une contrepartie : récupérer une cargaison de gaz tibanna sur Bespin de laquelle il pourrait conserver la moitié. Tyber accepta tout en étant persuadé qu'il aurait affaire à un piège. Cependant Xizor avait fait l'erreur de lui tendre ce piège au mauvais endroit : Bespin était contrôlée par Dark Vador (qui détestait Xizor). Le plan était parfait : récupérer le gaz, garder l'artefact et faire porter le chapeau à Xizor. Seulement, ils ne pourraient pas accéder seuls au réseau de sécurité impérial.

  Urai connaissait le chasseur de primes IG-88 capable de les aider et qui lui devait une faveur. IG-88 entra au service du Consortium et leur permit d'obtenir la victoire sur Bespin malgré l'arrivée imprévue de Dark Vador qui précipita l'opération. Inconscient du fait que Tyber avait laissé des preuves l'accusant du vol sur Bespin, Xizor trouva au pirate un contact au sein de l'Empire et lui donna rendez-vous sur Carida. Silri exprima son désaccord car elle considérait qu'emporter l'artefact là-bas était une pure folie. L'incident ne manqua pas d'accroître la tension entre Urai et elle. Tyber avait flairé le piège mais comptait bien tirer avantage de la situation.

  En sortant de l'hyperespace, la flotte de Zann tomba nez à nez avec celle de Thrawn qui informa Tyber de la mort de Xizor et lui fit comprendre que son stratagème sur Bespin ne l'avait pas trompé. Une bataille inévitable entre le maître et l'élève eut alors lieu. Bossk en profita pour voler l'artefact et le donner à Thrawn qui s'enfuit avec. Silri enragea de voir que Tyber ait laissé faire une chose pareille mais il lui expliqua qu'il avait laissé Bossk faire puisque la relique n'avait aucune valeur. Il finit donc par faire avouer à Silri qu'elle en savait plus que ce qu'elle avait dit : l'artefact devait être une clé qui cache quelque chose d'important, peut-être une technique perdue de la Force. Tyber n'hésita pas à la menacer de mort, ainsi que toutes les Sœurs de Dathomir, si elle venait à mentir à nouveau. Et il put ensuite lui dévoiler qu'il avait préalablement placé un mouchard sur l'artefact et que Urai était chargé de le suivre.

  Un incident mineur eut lieu quelques jours plus tard : certains Mandaloriens n'ont pu s'empêcher de toucher aux Mandals Hypernautics. Le gouverneur désigné par Tyber fit l'erreur de prendre l'initiative d'extorquer les Mandaloriens. Il fit donc acquérir de nouvelles technologies au Consortium mais Zann n'accepta pas qu'il ne lui ait pas demandé son autorisation avant de prendre sa décision et l'exécuta pour éviter au Consortium de tomber dans le brigandage et la désorganisation.

  Durant sa progression vers les chantiers de Kuat, Tyber arriva à une opération clé : un raid contre les archives de Coruscant afin d'obtenir la clé de cryptage personnelle de Dark Sidious. Avec Urai, ils échafaudèrent un plan sur place. Urai commença par détruire les commandes de surveillance pendant que Tyber rejoignit l'entrepôt secret. Entre-temps, Silri sentit la présence de l'artefact et entreprit de le dérober. Ils se rejoignirent et prirent la direction de leur transport Juggernaut HAVt B5. Mais un maître des maraudeurs Sith leur barra le passage. Persuadé de les vaincre tous trois, il entama le combat mais c'était sans compter les cages à ysalamiri (créatures qui ont la faculté de neutraliser les pouvoirs de la Force) embarquées dans des UDM (unités de défense mobiles). Tandis que le Sith était aux prises avec les créatures, les trois pirates n'eurent plus qu'à détaler à toute vitesse.

  Quelques mois plus tard, la seconde Etoile de la Mort était détruite par la Rébellion, Dark Sidious disparaissait et Dark Vador trépassait. A cet instant, Tyber décida de frapper les restes de l'Empire et de prendre le contrôle de l'Eclipse sur Kuat, la fameuse construction secrète. Il rassembla donc une gigantesque flotte pour s'apprêter à frayer un passage entre les deniers vaisseaux impériaux, repousser les Rebelles et ouvrir l'entrepôt secret grâce à la clé de cryptage. La richesse qu'il allait trouver devait lui permettre de régner sur le crime organisé dans toute la galaxie.

  Une fois au milieu des chantiers de Kuat, le Consortium établit une alliance avec les Rebelles et ensemble ils détruisirent les chantiers de réparation et les stations spatiales impériales. Tyber envoya alors sa navette prendre le contrôle de l'Eclipse et l'utilisa afin d'anéantir les forces impériales. En voyant que le Consortium n'était là que pour dérober l'Eclipse, les Rebelles rompirent net leur alliance. Mais l'Eclipse était une arme redoutable et les forces impériales et rebelles furent balayées de Kuat.

  Le combat alors terminé, Tyber prit le temps de fouiller les coffres et la base de données de son vaisseau tout récemment acquis. Entre montagnes de crédits, technologies cachées, œuvres d'art inestimables et autres richesses accumulées par l'Empire, Zann n'avait plus qu'à laisser la Rébellion anéantir l'Empire pour s'emparer de tout et faire régner la corruption dans la galaxie. Malgré cela, le règne du Consortium ne dura pas assez longtemps pour laisser une trace conséquente dans l'Histoire.

  Silri se détacha du groupe à ce moment en emportant l'artefact grâce auquel elle découvrit une mystérieuse planète devant lui révéler une ancienne arme Sith vieille de plusieurs millénaires. Mais ça c'est une autre histoire...
Informations encyclopédiques
Tyber Zann
Nom
Tyber Zann
Espèce
Lieu de naissance
Taille
1.80 m
Fonctions
Armes
Coupé spécial
Vaisseau
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
34 784


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.