Zao


Maître Jedi Veknoïd atypique vivant en marge de l'Ordre Jedi

   "Je ne suis qu'une feuille portée par le vent de la Force. Je ne doute pas que la raison de ma présence, en quelque lieu que ce soit, finira par m'être révélée."
C'est ainsi que se définissait le maître Jedi Zao.

  La philosophie de ce maître Jedi atypique résume également toute sa vie, et est aussi la conséquence du fait qu'on ne connaisse qu'une infime partie de son histoire particulière.

  En effet, la jeunesse de Zao nous est à ce jour inconnue. On sait cependant qu'il était un vieux Veknoïd ayant perdu la vue, et qui vécut durant les dernières décennies de l'Ancienne République. Il avait accédé au titre de Maître Jedi sans doute en raison de sa grande compréhension de la Force. A une époque indéterminée, il décida de vivre en marge de l'Ordre Jedi et d'errer à travers la galaxie pour servir la Force et écouter sa volonté.

  Il se laissait porter vers de nouveaux lieux au gré de la Force vivante dans une confiance aveugle, et finissait toujours par connaître la raison pour laquelle elle l'avait voulu dans ce lieu, accomplissant ensuite sa volonté. On ignore si cet exil volontaire résulte d'un conflit avec ses pairs Jedi sur la manière de servir la Force, même si on sait que Maître Zao entretenait toujours avec eux des relations, car il fut notamment l'ami de maître Tholme.

  Maître Zao vivait très simplement comme la plupart des Jedi, et avait pour habitude de préparer une soupe dont les ingrédients étaient selon lui en parfaite harmonie avec eux-mêmes et les autres nourritures de l'univers. Mais si cette fameuse soupe paraissait être excellente aux yeux des uns, elle se révélait horriblement mauvaise pour les autres voire dénuée de goût. Ainsi, Maître Zao pouvait, selon la réaction d'une personne à sa cuisine, établir son "classement" dans la Force et son équilibre intérieur. Et lorsque quelqu'un le provoquait en lui disant que sa soupe était infâme, il lui répondait que c'était lui qui avait un problème et pas la soupe, ce qui énervait généralement les goûteurs.

  Mais il ne fallait pas se fier à son apparence rabougrie. Même si Zao était relativement petit et âgé, de surcroît aveugle et se déplaçait à l'aide d'une canne, c'était un redoutable combattant qui n'avait aucun scrupule à faire souffrir ses adversaires bien qu'il les épargnait généralement ou parvenait à les calmer grâce à la persuasion de Force. A l'instar de Maître Yoda, le vieillard qu'il était se transformait en un agile et véloce guerrier lorsque la situation l'exigeait, et ses ennemis étaient toujours surpris de voir une lame de sabre-laser bleue et de taille légèrement inférieure à la normale surgir de sa canne, en réalité une canne-laser, modèle de sabre-laser resté à ce jour unique dans sa conception.

  On entendit à nouveau parler de Maître Zao environ deux ans après la Crise de Naboo, lorsque Maître Tholme et son ancien apprenti Quinlan Vos, ayant tout juste subit un réentraînement à cause de son amnésie complète, furent envoyés sur la planète carcérale Kiffex pour enquêter sur l'attaque mystérieuse d'un avant-poste des Gardiens. Ils retrouvèrent, en compagnie du Devaronien Vilmarh Grahrk, Maître Zao totalement par hasard (ou par la volonté de la Force, dira Zao) dans une cantina malfamée de la planète tenue par un criminel Aqualish nommé Gorto Zaga. Celui-ci allait battre une jeune fille qui venait de lui servir une soupe infecte, mais Zao déclara qu'il était le cuisinier, et que c'était peut-être lui qui avait un problème, pas la soupe. Le criminel prit ces paroles comme une insulte et envoya alors tous ses hommes de main sur le petit Jedi, qui se défendit sans mal contre ses adversaires.

Zao


Quinlan Vos et Tholme prenant la défense de Zao face aux hommes de main de Gorto Zaga sur Kiffex


  Tholme et Quinlan se joignirent à lui. Mais après ce bref "divertissement", comme disait Zao, ils durent faire face à l'attaque d'une meute d'Anzati dégénérés, qui étaient responsables des attaques, comme l'avait découvert Quinlan grâce à ses pouvoirs psychométriques. Pendant que Zao et Tholme se battaient, le jeune Vos fit face à sa padawan, Aayla Secura qui dirigeait l'attaque, car elle était devenue vulnérable au Côté Obscur de la Force depuis qu'elle avait perdu la mémoire en même temps que son maître mais n'avait pas été retrouvée par les Jedi.

  Mais elle dut épargner son maître et ordonner le repli aux Anzati pour une raison inexpliquée après avoir capturé des clients de la cantina en guise de nourriture. Heureusement, le Devaronien avait réussit à dérober trois motojets. Ils purent ainsi poursuivre les Anzati, et Maître Zao pilota si brillamment son véhicule malgré sa cécité, qu'il échappa avec Tholme à une attaque d'Anzati postés en embuscade dans une forêt. Zao perçut alors que ces Anzati avaient été presque totalement vidés de leur Force de vie, ce qui leur donnait cette apparence sauvage, et sentit également la montée en puissance du Côté Obscur chez Quinlan Vos.

  Zao et Tholme retrouvèrent Quinlan et Grahrk qui avaient été sauvés in extremis par T'ra Saa, envoyée par le Conseil Jedi pour ramener Quinlan Vos afin de le protéger de la menace du Côté Obscur, car un vieil holocron s'était activé au Temple Jedi, indiquant le réveil d'un Jedi Noir Anzati légendaire emprisonné dans un champ de stase depuis un millénaire sur Kiffex : Volfe Karkko. Après avoir préparée une soupe pour tout le monde (que Grahrk trouva infecte), il expliqua à Quinlan que la mémoire d'Aayla était stockée dans ses lekkus et bloquée par la haine qu'elle dirigeait contre lui, car Aayla le tenait responsable à tort du meurtre de son oncle sur Ryloth.

  Zao proposa ensuite une méditation collective pour localiser Karkko et le neutraliser. Malgré la désapprobation des autres Jedi à l'idée que Quinlan les accompagne pour vaincre Karkko car le Côté Obscur représentait encore un attrait trop important pour lui, Zao sentit que c'était la Force qui le destinait à cette confrontation, malgré le risque que Karkko mange sa "soupe", sorte d'essence mentale dont se nourrissent les Anzati, ce qui rendrait Karkko infiniment puissant. Ils se rendirent au pied du temple qui était autrefois sa prison, et combattirent un grand nombre d'Anzati.

  C'est alors que Quinlan entendit la voix de Karkko l'appeler, et il entra dans le temple. Tholme voulut le suivre, mais Zao lui dit de faire confiance à la Force car c'était son destin d'affronter Karkko, et le leur de ne pas le suivre et de continuer la lutte contre les Anzati. A l'intérieur du temple, Karkko ordonna à Aayla de tuer son ancien maître. Après un bref duel au cours duquel Quinlan se rendit compte qu'il ne pouvait pas la raisonner, il suivit les conseils de Zao en désactivant son sabre-laser pour forcer Aayla à le tuer ou à abandonner sa haine. Comme l'avait prévu Zao, elle recouvra subitement la mémoire, mais elle fut assommée par les éclairs de Force de Karkko qui affronta Quinlan.

  Face au déséquilibre et à la peur incontrôlée du jeune Jedi, Karkko n'eut aucun mal à le neutraliser. Alors qu'il allait boire sa soupe et que les Jedi ne pouvaient pénétrer dans le temple verrouillé par des rayons laser, Zao privilégia une fois de plus la méditation collective pour aider mentalement Quinlan en lui rappelant les bases du Code Jedi, ce qui lui permit de retrouver la paix intérieure et de se concentrer. Une fois l'esprit vide et en paix, Quinlan Vos se dégagea et parvint à vaincre le légendaire Volfe Karkko. Les Jedi récupérèrent ensuite toutes les victimes qui auraient servi de nourriture à Karkko et montèrent dans la navette de Grahrk qui venait de débarquer pour rejoindre Kiffu.

  Impressionné par Maître Zao, le jeune Vos, désireux de retrouver la paix et de vaincre l'obscurité croissante en lui, décida d'adopter sa philosophie et erra à travers la galaxie au gré de la Force en suivant son exemple durant plus d'un an. Après cela, on entendit plus parler de Maître Zao pendant de nombreuses années, car il reprit sa vie d'errance au service de la Force. Dès lors, il fut à maintes reprises présumé mort par les autres Jedi.

  Environ dix années plus tard, en pleine Guerre des Clones, Obi-Wan Kenobi fut chargé de retrouver le vaisseau scientifique le Titavian IV et son équipage, mais il constata qu'il avait été dévasté sans doute par une attaque de pirates. Il capta alors un signal de détresse Jedi obsolète et pensa alors qu'il pouvait provenir de Jedi n'étant pas directement impliqués dans la guerre, tels que Maître Jerec ou Maître Zao., mais il s'agissait en réalité de Quinlan Vos, qui avait échoué dans une complexe mission visant à espionner le Comte Dooku et était poursuivi par deux de ses Jedi Noirs ayant l'ordre de le tuer. Mais Maître Kenobi sauva son ami malgré tous ces dangers.

  Peu après, Maître Tholme retrouva une fois de plus Zao (qui avait entre temps changé sa lame de sabre-laser bleue en lame verte) par hasard sur la planète Saleucami, alors qu'il traquait le Jedi Noir Sora Bulq dont il avait auparavant eut un avant-goût des sombres projets sur Anzat. Il servait sa fameuse soupe aux Saleucamiens, et en servit également un bol à Tholme pendant leur discussion. En le rencontrant, Zao comprit que c'était la raison pour laquelle la Force le voulait sur cette planète. Contrairement à l'ordinaire, Tholme ne trouva pas la soupe de Zao excellente, ce à quoi le Maître Jedi répondit que c'était peut-être le goûteur qui avait changé, car la soupe était restée la même. Il lui confia alors qu'il avait certainement changé au vu des ravages et des changements causés par la guerre, notamment la peur qu'il avait de perdre T'ra Saa, qui avait failli mourir prématurément alors que l'ordre naturel des choses voudrait que ce soit la Jedi Neti qui lui survive.

Zao


Tholme et Zao discutant du sort de la République autour d'un bol de soupe concoctée par Zao


  Zao lui dit alors que tout mourait et devait mourir, que c'était la volonté de la Force, et que cette vérité était aussi valable pour la République. Tholme s'inquiéta devant ces propos qui étaient semblables à ceux d'un Séparatiste, mais Zao rétorqua que lui ne servait pas la République, mais la Force, et que cette guerre empêchait les Jedi d'écouter ce qu'elle disait réellement. Il révéla alors la plus grande faiblesse des Jedi dans cette guerre qui allait à terme leur être fatal, à savoir qu'ils frappaient des ennemis se trouvant partout dans la galaxie au lieu de localiser et de frapper le mal, sous-entendant par là les Sith qui manipulaient la guerre depuis le début.

  Puis, Zao avoua à Tholme qu'il avait senti quelque chose de très sombre se fomentant dans les cavernes de magma souterraines de la ville, ainsi que la présence de Sora Bulq. Cependant, il refusa d'aider Tholme à découvrir ce que préparait réellement Bulq car selon lui, la guerre était déjà gagnée ou perdue au gré de la Force. La Force l'appela et il dut partir en suivant cet appel, laissant à Tholme la tâche de mener à bien sa mission. Même si Zao ne l'aida pas, Tholme réussit tout de même à prévenir la République de la création d'une armée de clones Morgukaï par Sora Bulq pour la CSI, ce qui déclencha le Siège de Saleucami.

  La République ainsi que les Jedi étaient finalement sur le point de gagner la Guerre des Clones après avoir éliminé successivement le Comte Dooku et le Général Grievous, dernier chef des armées confédérées. Mais comme le redoutait Zao, le Seigneur Sith Dark Sidious sortit de l'ombre et parvint à quasiment anéantir l'Ordre Jedi en lançant l'Ordre 66, directive qui ordonnait aux soldats clones d'abattre leur généraux Jedi, et avec l'aide de son nouvel apprenti Dark Vador

  Du fait que Zao n'était pas directement impliqué dans la guerre et ne commandait pas de bataillons, il survécu à l'Ordre 66 à l'instar de certains autres Jedi, et n'eut aucun mal à tromper les troupes du récent Empire Galactique. En effet, quel soldat se serait préoccupé d'un vieillard Veknoïd aveugle s'appuyant sur une canne ? Qui aurait recherché Maître Zao alors que les rumeurs prétendaient qu'il était mort depuis longtemps ? Personne. C'est pourquoi on ne connaîtra jamais la fin de l'histoire de Maître Zao.

Zao


Maître Zao passant totalement inaperçu aux yeux des soldats clones peu après l'Ordre 66

Informations encyclopédiques
Zao
Nom
Zao
Espèce
Fonctions
Maître Jedi
Armes
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
24 915


Note de la fiche
2 membres ont noté la fiche "Zao" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
  • Wizards of the Coast
  • Clone Wars Vol. 09 : Le Siège de Saleucami
  • Clone Wars Vol. 10 : Epilogue
  • Republic 32 : Darkness, Partie 1
  • Republic 33 : Darkness, Partie 2
  • Republic 34 : Darkness, Partie 3
  • Republic 35 : Darkness, Partie 4
  • Republic 72 : Trackdown, Partie 1
  • Republic 73 : Trackdown, Partie 2
  • Republic 74 : The Siege of Saleucami, Partie 1
  • Republic 80 : Into the Unknown, Partie 2

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.