Zsinj


Zsinj était l''un des plus puissant Seigneurs de Guerre Impérial post-Endor.

  Avant d'être un des renégats impériaux qui marqua le plus les premières années de la Nouvelle République, l'homme qui prit le titre de Seigneur de Guerre Impérial et se mit à arborer un uniforme de Grand Amiral alors qu'il n'en avait jamais eu le grade était un personnage que bien peu auraient imaginé aller aussi loin.

  Au premier coup d'oeil, Zsinj n'était pas en effet des plus impressionnants. A l'encontre de tous ces officiers à la mâchoire carrée ou à la belle prestance qui portaient l'uniforme impérial, le petit homme trapu au ventre proéminent paraissait même parfois ridicule habillé en officier. Il perdit la plupart de ses cheveux assez jeune et se laissa pousser la moustache, ce qui lui donna bien plus une allure de grand-père poussif que de vétéran de la plus puissante marine de la galaxie.
  
  Sous cette apparence à la limite du comique se dissimulait un esprit particulièrement retors et parmi ses multiples talents, Zsinj était sans aucun doute un excellent acteur qui jouait à merveille de son apparence et de traits de caractère réels ou simulés pour mieux tromper son entourage. Intelligent, ambitieux et machiavélique, il aurait pu aller très loin dans la hiérarchie impériale et s'il eut parfois l'occasion de regretter la manière dont l'Empire l'avait traité, il tenta pourtant de se forger un destin à la hauteur de ses ambitions. Sans son ego forcené, il serait probablement resté un danger majeur pour la Nouvelle République bien plus longtemps.
  
  Zsinj aimait à se considérer en permanence comme s'il était sur une scène et d'une certaine manière, il faisait en sorte que son "public" en ait toujours pour son argent. Il lui arrivait de feindre l'ivresse alors qu'il ne buvait jamais d'alcool, de passer d'un paternalisme bonasse de façade à une rage froide tout aussi fictive sans effort et la plupart du temps, il était tout simplement incapable de dire ou de faire quoi que ce soit sans embellir les choses d'une manière ou d'une autre, cherchant sans cesse à tester les autres et à observer leurs réactions. Malgré son apparence qui inspirait peu le respect, il parvint à force d'efforts à devenir un individu à la fois très charismatique et sur lequel il était difficile d'avoir une opinion définitive. En résumé, le Seigneur de la Guerre Zsinj était avant tout un psychopathe, un menteur pathologique et un paranoïaque à l'intelligence exceptionnelle d'autant plus dangereux qu'il était bon acteur.

  Né sur Fondor, Zsinj possédait des dons indéniables dans le domaine de l'ingénierie navale qui lui permirent d'entrer dès qu'il en eut l'âge dans la Marine Républicaine. Il n'eut guère d'occasions de s'illustrer durant la Guerre des Clones, ses responsabilités d'ingénieur n'étant pas forcément la meilleure voie pour se faire remarquer par le haut commandement. Son intelligence et son opiniâtreté ainsi que sa ruse lui permirent cependant de grimper lentement mais sûrement en grade.
  
  Il fut énormément déçu lorsque l'Empire lui confia en guise de premier commandement un vieux destroyer Victoire I, le Poing d'Acier. Dissimulant son amertume, il fit de son mieux pour faire de son navire et de son équipage une machine de guerre performante, espérant qu'on finirait par le récompenser pour ses efforts. C'est durant cette époque qu'il apparut que Zsinj était également un tacticien plutôt retors et il s'illustra à plusieurs reprises par ses inventions tactiques aussi inédites qu'efficaces. Son plus grand succès fut de parvenir à empêcher les Soeurs de la Nuit de quitter la planète Dathomir, ce qui lui valut les félicitations personnelles de l'Empereur, une promotion au rang d'amiral et le commandement d'un Super Destroyer. Il fut chargé de diriger la force impériale qui surveillerait Dathomir afin de s'assurer que personne ne la quitterait jamais.
  
  Lorsque Sate Pestage assuma le contrôle de l'Empire, Zsinj fut parmi les nombreux officiers impériaux qui décidèrent de tenter leur chance en dehors de la hiérarchie impériale mais au lieu d'accepter de servir un des nouveaux "seigneurs" impériaux, il décida de devenir lui-même un de ces hommes.
  Zsinj se mit alors à porter un uniforme de Grand Amiral et à rassembler divers autres mécontents, les cajolant, les intimidant et les tuant si nécessaire. Il se servit des forces qu'il commandait déjà à Dathomir pour se lancer vers son ambition suprême : se tailler un royaume stellaire à sa mesure. Pour ce faire, il procéda avec la violence et l'insensibilité typiques de l'Empire mais il utilisa aussi la ruse, ce qui lui permit depuis sa base secrète de Dathomir de s'emparer discrètement de l'ensemble du Secteur Quelii. A l'époque, la toute jeune Nouvelle République tentait de rassembler des plénipotentiaires de toute la galaxie pour créer un Sénat et un gouvernement véritablement représentatifs. Zsinj décida de gagner du temps en envoyant des hommes à lui auprès de la Nouvelle République et ceux-ci prétendirent que le Secteur Quelii était un endroit calme, abandonné par l'Empire après la débâcle d'Endor et qui souhaitait avant tout demeurer neutre. Le temps que les agents républicains découvrent la vérité, Zsinj était fermement installé au pouvoir. Officiellement, le Secteur Quelii était devenu une coalition de systèmes indépendants mais en réalité, son véritable gouvernement se trouvait à bord du Poing d'Acier.
  
  Dans les années qui suivirent, Zsinj fut à la fois l'ennemi de la Nouvelle République et de l'Empire. Isard et par la suite les impériaux exilés loin de Coruscant haïssaient tous ce "Seigneur de la Guerre" qui étendait rapidement son pouvoir. Le monde-refuge de Nouvelle-Alderaan qui accueillait une bonne partie des survivants de la planète martyre dut même être évacué d'urgence car il était menacé par le Poing d'Acier. Après la fin d'Ysanne Isard, la Nouvelle République ordonna au général Han Solo de prendre la tête d'une force d'intervention dirigée par le destroyer calamarien Mon Remonda et chargée de neutraliser Zsinj.

  Dans l'intervalle, Zsinj utilisa une multitude de prête-noms pour créer un grand nombre d'entreprises de tailles diverses un peu partout dans la galaxie et détourner une partie de leurs bénéfices à son usage. Dans le même temps, il intimida plusieurs mondes voisins de l'espace qu'il contrôlait déjà pour qu'ils lui versent un tribut, n'hésitant pas à l'occasion à se servir de ses adversaires pour y parvenir. Ainsi, lorsqu'un monde intéressant ne semblait pas désireux de coopérer avec lui mais qu'il ne souhaitait agir ouvertement, Zsinj utilisait la désinformation pour que ses ennemis poussent la planète convoitée dans ses bras. Il faisait ainsi croire qu'une ou plusieurs sociétés installées sur la planète étaient sous son contrôle, ce qui ne manquait pas de provoquer un raid de commandos ou une frappe aérienne. Les autorités locales terrorisées et incapables de comprendre pourquoi la Nouvelle République ou l'Empire les attaquaient devenaient tout à coup beaucoup plus coopératives et avides de trouver un "protecteur". Une fois "invité", Zsinj laissait en apparence le gouvernement local conserver son autonomie mais un groupe de "conseillers" appuyés par ses troupes d'élite Raptors prenaient effectivement le contrôle de la planète. Au sommet de sa puissance, le Seigneur de la Guerre contrôlait plus ou moins directement un bon millier de systèmes stellaires, certains très éloignés des frontières apparentes de son territoire.
  
  L'inventivité de Zsinj le poussa à mettre en oeuvre plusieurs projets au caractère parfois douteux. Si le Projet Morrt qui consistait à faire installer sur certains navires de la Nouvelle République des petits droïds-espions capables de révéler leur position via les nodes de l'Holonet n'était dans le fond qu'une tactique relativement conventionnelle, d'autres idées de Zsinj avaient un caractère nettement plus sombre et plus "exotique".

  A titre d'exemple, les scientifiques au service de Zsinj travaillèrent sur divers sujets de races non-humaines à la culture primitive (Gamorréens, Talz, Ewoks, Bilar, Ranats...) afin de les transformer en machines à tuer aux facultés intellectuelles très développées. Cette opération fut baptisée Projet Chubar et dissimulée parmi les activités d'une petite entreprise appartenant à Zsinj installée sur Saffalore, Binring Biomedical. Le Projet Chubar donna quelques succès, le plus remarquable étant le gamorréen Gamma-9104 qui devait plus tard rejoindre l'Escadron Spectre sous le nom de Voort SaBinring. Cependant, le Projet Chubar connut un sérieux revers lorsque son principal chercheur, le Dr Tuzin Gast, se suicida avec une partie des sujets les plus prometteurs, détruisant l'aile de Binring Biomedical ou avaient lieu les expériences. Les résultats que Zsinj put obtenir par la suite avec l'aide de la nièce du défunt scientifique, Edda Gast, ne furent pas à la hauteur de ses attentes et ses nouveaux sujets à bord du Poing d'Acier prirent la tangente avec l'aide de l'agent double Lara Notsil durant la Bataille de Selaggis.
  
  Le Projet Funérailles quant à lui faillit causer nettement plus de dommages à la Nouvelle République. Dérivé du Projet Chubar, Funérailles qui fut également repris en main par Edda Gast devait permettre l'enlèvement d'officiers non-humains de la Nouvelle République afin de leur laver le cerveau et d'en faire des agents "dormants" inconscients de leur rôle jusqu'à ce qu'une phrase code active leur programmation latente. Cette programmation était le plus souvent conçue pour qu'une fois activé l'agent involontaire cherche une cible prédéterminée afin de l'éliminer mais il y eut également plusieurs victimes de Funérailles qui furent tout simplement programmées afin de se livrer à des actes suicidaires susceptibles de causer des dommages ou des pertes importants.
  L'Amiral Ackbar ainsi que la Présidente Mon Mothma faillirent être victimes d'assassins reprogrammés par Funérailles et d'autres catastrophes furent empêchées de justesse grâce aux informations collectées par l'Escadron Spectre.
  
  L'arsenal que développa ou récupéra le Seigneur de la Guerre témoignait lui aussi de son originalité. Il fit développer une ligne de chasseurs, les Tie Raptors, à l'usage de ses unités d'élite. L'Obscurcisseur Orbital (rebaptisé Manteau de Nuit Orbital par Zsinj) que la Marine Impériale avait commencé à développer après Yavin lui servit lors de la Bataille de Selaggis et faillit lui permettre d'anéantir toute vie sur Dathomir. Enfin, si la Nouvelle République parvint de justesse à l'empêcher de voler le super destroyer Fil du Rasoir dans les docks même des Chantiers Navals Kuat, le vaisseau à moitié détruit lui servit cependant à faire croire à la fin du Poing d'Acier lors de la Bataille de Selaggis.
  
  C'est à l'issue de cette même bataille que Zsinj décida de garder profil bas pendant un temps, se repliant à Base Rancor, son chantier naval secret installé en orbite près de Dathomir. Le Poing d'Acier avait bien souffert à Selaggis et nécessitait d'importantes réparations.

  A la suite d'un concours de circonstances des plus fortuits, Han Solo, Leia Organa, le Prince Isolder et Luke Skywalker découvrirent la présence de Zsinj à Dathomir. Au cours de la bataille qui suivit et qui opposa les forces de Zsinj à celles du Consortium d'Hapes, le Faucon Millenium parvint à approcher d'assez près la passerelle du Poing d'Acier pour que ses missiles ravagent celle-ci et tuent le Seigneur de la Guerre.
Informations encyclopédiques
Zsinj
Nom
Zsinj
Espèce
Lieu de naissance
Date de décès
8 apBY
Lieu de décès
Espace de Dathomir
Taille
1.68 m
Fonctions
Armes
Vaisseau
Affiliation

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
04/12/2015

Nombre de lectures
27 888


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "Zsinj" 5 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
  • Le Mariage de la Princesse Leia
  • Les X-wings, Vol. 1 : L'Escadron Rogue
  • Les X-wings, Vol. 2 : Le Jeu de la Mort
  • Les X-wings, Vol. 3 : Un Piège nommé Krytos
  • Les X-wings, Vol. 4 : La Guerre du Bacta
  • Les X-wings, Vol. 5 : L'Escadron Spectre
  • Les X-wings, Vol. 6 : Le Poing d'Acier
  • Les X-wings, Vol. 7 : Aux commandes : Yan Solo !
  • WEG - Cracken's Threat Dossier

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.