Diado


Planète recouverte de neige qui abrita une usine séparatiste pendant la Guerre des Clones

  Au même titre que Hoth, pour ne citer que la plus connue, Diado était une planète entièrement recouverte de neige. Les tempêtes y étaient fréquentes et le froid glacial qui régnait obligeait les habitants à se vêtir très chaudement. Entouré de plusieurs lunes, ce monde offrait des paysages peu diversifiés - tantôt des chaînes de montagnes, tantôt des vallées plus propices à l'installation d'êtres intelligents.

  Les bâtiments relevaient d'une technologie assez rudimentaire, du moins si on la comparait aux interminables immeubles qui essaimaient la capitale galactique, Coruscant. Les journées étant courtes, des lampadaires, disséminés dans les rues, éclairaient les locaux ; les voies routières étaient par ailleurs enveloppées d'un épais manteau blanc. L'architecture des constructions qui trônaient de part et d'autre de ces chemins précaires était somme toute sommaire.

  Certains toits étaient sphériques, tandis que d'autres étaient de forme conique ; les corps des édifices en eux-mêmes étaient hétéroclites, démontrant parfois des traits d'extravagance par le créateur. Quant à leur structure, elle devait être solide pour résister au climat glacial ; les matériaux étaient d'une épaisseur telle que les locataires pouvaient, à l'évidence, ôter leurs habits sans risquer quelque grippe.

Diado

Saesee Tiin découvre le climat glacial de Diado.
(Clone Wars Adventures #6: It Takes a Thief)


  Si les différents villages qui parsemaient la surface présentaient à dire vrai peu d'intérêt, seuls les cantinas et les restaurants permettaient à la population de se réunir dans un endroit à la fois chaud, convivial et, si possible, offrant des menus copieux. Ordinairement, la température était régulée par une cheminée rustique que côtoyaient les divers clients frileux assis à leurs tables. Les habitants et immigrants de Diado étant peu nombreux, tous, ou presque, se connaissaient, mais cette tranquillité était toutefois entachée par l'existence de quelques coteries indésirables.

  L'un des chefs les plus connus se nommait Birok. Cet humain qui grandit vraisemblablement sur la planète, avait rencontré tous ses citadins et, lorsqu'il voyait un étranger, s'évertuait à l'importuner. Parfois violent, il était parvenu à rassembler sous sa coupe une poignée d'individus tout aussi crapuleux qui n'hésitaient pas à dégainer leurs blasters dans nombre de situations.

Diado

Les restaurants de Diado sont très fréquentés.
(Clone Wars Adventures #6: It Takes a Thief)


  Il avait pour habitude de se rendre dans une taverne très fréquentée et y semait la confusion dès qu'il le pouvait. Outre ces quelques malandrins, les locaux étaient en général très pauvres et ne voyaient d'autres solutions que de voler pour survivre. C'était le cas de Na-Jia, jeune femme démunie qui, en bon pickpocket, dérobait des crédits aux personnes peu attentives.

  Dans le cadre de la course aux armements qui résulta de la Guerre des Clones, la Confédération des Systèmes Indépendants construisit sur Diado une usine de construction destinée à développer, dans le secret le plus total, un nouveau type de chasseur stellaire. La manufacture avait été aménagée à l'écart de la population et était gardée par des dizaines de cyborgs lourdement armés.

Diado

Saesee Tiin affronte des malandrins sur Diado.
(Clone Wars Adventures #6: It Takes a Thief)


  À l'intérieur, des officiers supervisaient l'avancée des travaux et se chargeaient de rendre les employés Ugnaughts productifs. Au cas où des arrestations eussent lieu, des cellules abritaient à l'occasion les opposants. Après que les droïdes de combat des neiges eurent pris possession du monde, la vie des natifs fut bouleversée : les contrôles d'identité étaient obligatoires dans certains quartiers des villages.

  En outre, des régions entières furent interdites au public sous peine de mort. Personne, en effet, ne devait pénétrer les desseins des Séparatistes : si l'un des citadins divulguait une information à la faction rivale, la République Galactique, cela mettrait en péril la production de ces futurs engins de guerre. Toutefois, d'une manière ou d'une autre, l'Ordre Jedi apprit l'existence d'une usine sur ce monde reculé ; Saesee Tiin fut envoyé sur-le-champ pour contrecarrer ces projets.

Diado

Diado, planète reculée, était, semble-t-il, l'endroit idéale pour installer une usine secrète de la Confédération.
(Clone Wars Adventures #6: It Takes a Thief)


  Dès qu'il arriva, il fut saisi par le froid mais sa robustesse et sa détermination lui permirent de se déplacer à l'extérieur sans difficultés. Pour préserver son identité, il se dissimula sous sa toge et se rendit tout d'abord dans un restaurant fréquenté de l'un des villages. Là, il fut interpellé par Birok et ses hommes, alors alliés à la Confédération, qui ne reconnurent pas Tiin et en furent mécontents. Quand le chef du gang renversa le plat dans lequel l'Iktotchi mangeait, celui-ci se révéla.

  Après avoir dégainé son sabre laser, il fit fuir les malfaiteurs et fit par suite la rencontre de Na-Jia, laquelle ne manqua pas de lui subtiliser - pendant quelques minutes seulement - sa précieuse arme. La route du Jedi fut ensuite barrée par des droïdes de combat dont il se débarrassa aisément avec l'aide de la jeune femme. Un peu plus tard, Birok, sur son speeder, furieux à cause de son humiliation dans le restaurant, empêcha à nouveau Tiin d'aller plus loin.

Diado

Dans un prototype de chasseur, Tiin détruit les installations séparatistes et quitte Diado.
(Clone Wars Adventures #6: It Takes a Thief)


  Bien qu'il fût confronté à plusieurs de ses hommes, le Jedi dévia tous leurs tirs et les fit fuir avec une adresse remarquable. Néanmoins, une légion de robots ennemis l'attendaient : cette fois, il ne pouvait rien faire. Avec Na-Jia, il se fit emprisonner au sein même de l'usine de fabrication de la Confédération. Dès que la voleuse fut parvenu à duper un garde pour récupérer le sabre laser de l'Iktotchi, celui-ci s'empressa de fuir de sa cellule.

  Découpant en chemin des droïdes des neiges et autres B1, il monta à bord du prototype du nouveau chasseur séparatiste et nettoya la salle où s'était réfugié Birok et où s'affairaient d'innombrables officiers, puis le hangar et toutes les installations qui géraient l'avancée des projets de construction de l'organisation menée par Dark Sidious. Tout comme Na-Jia, Diado retrouva son calme d'antan grâce à l'intervention de Tiin.
Informations encyclopédiques
Diado
Nom
Diado
Type
Planète
Terrain
Vallées, plaines et montagnes enneigées
Langues
Basic
Natifs connus

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
18/11/2008

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
13 479


Note de la fiche
1 membre a noté la fiche "Diado" 4 sur 5

Noter cette fiche.

Sources
  • Clone Wars Adventures - Volume 06

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.