Eriadu


Monde important de la Bordure Extérieure, dans le secteur de Seswenna

  Située au carrefour de plusieurs routes commerciales, Eriadu est un monde important de la Bordure Extérieure, dans le secteur de Seswenna. C'est une planète moderne et vouée toute entière à la production industrielle, dont la balance commerciale la situe parmi les plus prospères de toute la Bordure. De l'espace, Eriadu n'est pas engageante : son atmosphère grisâtre annonce au visiteur en approche une planète excessivement polluée et peu propice aux promenades champêtres. L'impression se confirme quand le voyageur sort de l'astroport et commence son périple dans l'une des grandes villes : impossible de voir l'espace clairement à travers le ciel encombré par les nuages de pollution et les cheminées d'usines produisant une fumée orangée.
  Eriadu ne produit pas plus que certains mondes du Noyau. Mais contrairement à ces planètes, elle ne possède pas les technologies les plus avancées en matière de traitement des déchets les plus polluants, ce qui conduit à un véritable désastre écologique au niveau planétaire. Un moindre mal pour les dirigeants ambitieux de ce monde en pleine expansion, et dont l'influence tend à s'accroître avec le chiffre des exportations.


I. Histoire :
  
  Eriadu a toujours été un monde à part : considérée par beaucoup comme la Coruscant de la Bordure Extérieure, cette planète est, de fait, poussée par les ambitions de ses dirigeants, qui se sont toujours efforcés d'en développer l'influence, notamment au travers de l'industrie. Idéalement située à l'intersection de la Route de Rimma, de la Passe de Lipsee et de la Route de Yankerk, Eriadu devint tout naturellement une plaque tournante du commerce dans ce secteur de la galaxie. Elle resta toutefois, pendant longtemps, plus connue pour sa joaillerie fine que pour la puissance de son industrie, au grand dam de ses dirigeants. La situation évolua sensiblement sous la direction de la Quintade, une oligarchie composée de cinq grandes et puissantes familles venues s'installer depuis Corulag, environ 900 ans avant la Bataille de Yavin. Sous la férule de cette organisation, Eriadu se développa rapidement, pour devenir une puissance industrielle de premier rang durant les dernières décennies de la République Galactique, possédant de nombreuses manufactures, des chantiers navals réputés, et surtout une réputation de farouche adversaire commercial. Accessoirement, Eriadu devint le symbole de la réussite pour une bonne partie des planètes de la Bordure Extérieure.
  
  Eriadu était déjà devenue si incontournable durant les derniers siècles de la République que de nombreux marchands empruntant la Voie Hydienne - sur laquelle Eriadu ne se situe pas géographiquement - y faisaient un arrêt. A tel point que l'on considère désormais que la planète est bel et bien sur cette importante route marchande, alors qu'elle en est pourtant éloignée. Ce mouvement s'amplifia, jusqu'à faire d'Eriadu la capitale sectorielle à la place de Seswenna. Durant la Guerre des Clones, Eriadu était dirigée par le gouverneur Wilhuff Tarkin, un homme intransigeant et ambitieux. A cette époque, la planète était un avant-poste de la République, littérallement entouré par des mondes alliés à la Confédération des Systèmes Indépendants. En coordination avec le jeune frère du gouverneur, Gidéon Tarkin, le Conseil Jedi jugea préférable de renforcer les défenses de la planète avec une douzaine de chasseurs Aethersprite Delta-7 stationnés au spatioport de Phelar. Une décision avisée, puisque le monde d'Eriadu fut le théâtre de plusieurs affrontements, ce qui conduisit à l'arrivée de plusieurs vagues de renforts, pour aboutir au final à la constitution d'une véritable flotte de défense du secteur.
  
  A la proclamation de l'Empire Galactique, le gouverneur Tarkin obtint de Palpatine les rênes de tout le secteur Seswenna, et se servit d'Eriadu comme principale base d'opérations. Fait moins connu, durant la Guerre Civile Galactique, Eriadu accueillit sur son sol une cellule de l'Alliance Rebelle, qui resta la plus discrète possible en raison des importantes forces impériales sur place, préférant agir dans l'ombre et recueillir des informations plutôt que de mener des opérations trop visibles. Après la défaite de l'Empire et l'instauration de la Nouvelle République, Eriadu ne subit aucun dommage grave et demeura plus que jamais un centre industriel de premier plan dans la Bordure Extérieure, qui s'engageait enfin dans la voie du développement durable et commençait peu à peu à produire de façon moins polluante. Durant l'invasion de la galaxie par les Yuuzhan Vong, Eriadu ne fit pas l'objet d'attaques brutales et irréversibles comme la plupart des mondes industrialisés. Elle devint néanmoins une planète assujettie aux envahisseurs, laissée aux Brigades de la Paix pour leur servir de base d'opérations dans le secteur, jusqu'à la fin de la guerre.


II. Habitants :
  
  Les habitants d'Eriadu sont majoritairement des humains pouvant se partager en trois groupes :
  - les moins nombreux sont aussi les plus riches : membres de grandes familles, industriels, politiques, sont les seules personnes influentes sur Eriadu. Un grand nombre sont issus des Cinq Familles, mais certaines personnes se sont fait un nom sur une planète où les affaires sont reines. Seuls les membres de ce groupe peuvent espérer grimper dans la hiérarchie et occuper des fonctions importantes.
  - le groupe le plus important est constitués de citoyens lambdas employés dans leur immense majorité dans les usines et autres sociétés importantes de la planète. Ce sont des gens de condition souvent modestes et qui ne peuvent espérer plus que ce qu'elles ne possèdent déjà.
  - sous l'Ancienne République et l'Empire, Eriadu possédait également une population d'environ neuf milliards d'esclaves employés dans les usines et les chantiers navals. Ce chiffre important s'explique par le faible pourcentage de main-d'œuvre droïde, bien qu'Eriadu possède la technologie nécessaire pour la construction et l'utilisation de toutes sortes de droïdes industriels.
  
  D'un point de vue historique, la population d'Eriadu a toujours été d'une fidélité exemplaire envers le gouvernement central, quel qu'il soit : le passage de l'Ancienne République à l'Empire, puis de l'Empire à la Nouvelle République n'a ainsi pas changé l'allégeance de ce monde, surtout intéressé par sa sphère d'influence personnelle et par le commerce.


III. Lieux :
  
  Eriadu City : principale ville et centre industriel de la planète, Eriadu City est située dans l'hémisphère sud, sur les rives d'une vaste baie. Plus encore que les autres cités de ce monde industriel, Eriadu City est fortement polluée et surmontée en permanence d'un halo nuageux de couleur jaunâtre toxique. Depuis la baie, la ville s'étend sur plus de 100 kilomètres le long du principal affluent, la rivière d'Orrineswa. Ville peu accueillante pour le voyageur, Eriadu City renferme de nombreuses usines diverses et de sièges sociaux. On y trouve ainsi les bureaux de la société Accutronics, un acteur majeur dans le domaine de la construction de droïdes, l'impressionnant Centre de Conférence du Mémorial de Tarkin, ainsi que les bureaux administratifs du Secteur de Seswenna.
  
  De manière assez ironique, et bien que la ville en elle-même puisse être considérée comme assez laide au regard des standards galactiques, les multiples usines et industries diverses produisent parfois des lumières et autres flammes d'une grande beauté, en illuminant quasiment toute la ville. Cette beauté est toutefois à relativiser dans un paysage urbain profondément déshumanisé et terne. Les classes sociales sont ici plus marquées que nulle part ailleurs sur Eriadu : alors que les familles riches vivent en périphérie dans de somptueuses villas protégées par des gardes armés, les plus pauvres se massent au cœur de la ville, dans les zones les moins agréables et les plus polluées. C'est aussi le lieu de détention et de travail des esclaves affectés à Eriadu City.

  Spatioport de Phelar : principal spatioport de la planète, et donc du Secteur Seswenna tout entier, Phelar accueille les principales installations de la société des Constructions d'Eriadu (CE), ainsi que celle de la Sécurité Planétaire d'Eriadu (SPE). Carrefour commercial déjà très fréquenté sous l'Ancienne République, Phelar acquit ses lettres de noblesse durant les années qui précèderent la Guerre des Clones, quand la Fédération du Commerce et d'autres groupes - y compris les militaires, les contrebandiers et les aventuriers de tous bords - développèrent encore davantage leurs activités dans la zone. La taille du complexe de Phelar augmenta en proportion du trafic commercial, pour devenir le plus important du secteur. Le spatioport de Phelar est construit le long d'une rivière prenant sa source dans le sud, pour aller se jeter dans la Baie de la Conquête - plus connue sous le nom de Baie de Ja-Phelar avant l'époque de l'Empire. Comme tous les centres urbains d'Eriadu, c'est une zone très industrialisée et qui produit une forte pollution à tous les niveaux. C'est cependant, pour la plupart des personnes qui souhaitent voyager ou commercer avec Eriadu, un endroit incontournable.
  
  Chantiers Navals des Constructions d'Eriadu : la société CE possède son propre chantier naval, dont les capacités de construction et de réparation sont importantes pour un monde de la Bordure, bien qu'ils ne puissent pas rivaliser avec des poids lourds tels que Kuat. Les chantiers navals d'Eriadu sont cependant équivalents à ceux, bien connus, de Sluis Van. Financés par des membres de la famille Valorum, les Chantiers Navals de CE produisent majoritairement des bâtiments civils - vaisseaux comme véhicules à répulseurs. Le complexe de la société CE se divise en deux, trois principales branches : les bureaux administratifs se trouvant sur Ja Knoll, et les deux usines de véhicules et de vaisseaux se trouvant non loin de la Baie de la Conquête. C'est là que travaillent plusieurs millions d'esclaves et d'ouvriers. Sous l'Empire et la République, près de la moitié des travailleurs présents dans les chantiers étaient des esclaves, bien que la République aient depuis longtemps banni toute forme de travail forcé.
  
Type : planète
Climat : pollué
Terrain : cités industrielles, dépôtoires
Atmosphère : type I - respirable
Gravité : standard
Diamètre : 13 490 kilomètres
Durée d'une journée : 24 heures standards
Durée d'une année : 360 jours standards
Espèces intelligentes : humains (86%), autres (14%) (esclaves pour la plupart)
Langues : Basic
Population : 22 milliards (dont 9 milliards d'esclaves)
Gouvernement : gouverneur impérial
Exportations : informatique, produits manufacturés, textiles, droïdes
Importations : nourriture, produits pharmaceutiques, minerai de lommite

Données astrographiques :
Système/Etoile : Eriadu
  - Muntiadu : stérile, pas de lune.
  - Jaroona : volcanique, pas de lune.
  - Erinar : volcanique, 1 lune.
  - Eriadu : planète habitable, 1 lune.
  - Tarastra : géante gazeuse, 7 lunes.
  - Kelliadu : monde glacé, pas de lune.
Informations encyclopédiques
Eriadu
Nom
Eriadu
Type
Planète
Région
Système
Eriadu
Terrain
Cités industrielles, dépôtoires
Habitants
Langues
Basic
Evènements notables
Natifs connus

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
25 331


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • The Essential Guide to Planets and Moons
  • Vent de trahison
  • WOTC - Geonosis and the Outer Rim Worlds

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.