Esseles


Planète tranquille du Noyau, colonisée sous l'Ancienne République

  Planète au climat tempéré mais souvent humide en raison de la composition de son atmosphère d'ancien monde volcanique qui la rend propice à l'effet de serre, Esseles fut parmi les mondes les plus anciens à être colonisés par les explorateurs venus de Coruscant. Plusieurs siècles avant la Guerre des Clones, cette planète devint la capitale d'une petite nation interstellaire qui disparut en même temps que la République.

  L'Empire Esselien, malgré sa dénomination, fut une entité qui ne posa aucun problème au Sénat. Au sommet de sa puissance, il engloba 18 planètes en plus d'Esseles, dont aucune ne fut conquise par les armes. Cordial avec ses voisins et plus porté sur la pompe militaire que sur les guerres de conquête, l'Empire Esselien était en fait une nation des plus tranquilles. Il contribua d'ailleurs de manière très conséquente à l'essor culturel du secteur Darpa durant les derniers siècles de la République.

  La Guerre des Clones mit financièrement à genoux cette petite nation, ruinée par les perturbations économiques et commerciales du conflit galactique. Le dernier empereur d'Esseles décida d'accorder leur indépendance à la plupart des mondes composant ses domaines et les autres furent "libérés" par l'Empire Galactique de Palpatine, ce qui sonna le glas de l'Empire Esselien.

  Les serviteurs de Palpatine virent en Esseles une vitrine à entretenir avec soin à des fins de propagande et "incitèrent" les habitants d'Esseles à adopter un régime démocratique parlementaire dont l'Empire Galactique tirait en coulisses les ficelles. La base navale de Terril sur le continent sud d'Esseles qui était autrefois le QG des forces militaires esseliennes devint celui de la Marine Impériale pour l'ensemble du Secteur Darpa. Ce site avait autrefois également accueilli un chapitre de l'Ordre Jedi mais toute trace de son existence disparut avec l'essor de l'Empire.

  L'Empire établit également une présence discrète mais très organisée dans et autour de la capitale planétaire, Calamar. Outre la surveillance de cette cité considérée comme le centre culturel du Secteur Darpa, les Renseignements Impériaux s'intéressèrent aussi beaucoup au Domaine d'Esprix, la résidence du Sénateur d'Esseles qui abritait également les services secrets esseliens qui furent placés sous le contrôle des Renseignements Impériaux. Calamar fut également instituée capitale sectorielle par le Moff Jander Graffe et conserva ce statut sous la Nouvelle République.

  Malgré cette surveillance aussi discrète qu'omniprésente, les Esseliens ne se laissèrent pas abattre par la fin de leur prestigieux empire ni par la tutelle de celui de Palpatine. Eternels optimistes, ils ont toujours considéré que l'avenir est au moins aussi plein de promesses que le passé l'est de bon souvenirs. Bien qu'ils partagent la fierté hautaine et exaspérante souvent caractéristique des cultures du Noyau, les Esseliens sont également attachés à leurs valeurs et à toutes les commémorations de leur glorieux passé, non pas tant pour se rappeler des jours de gloire enfuis que pour y trouver la force d'empoigner l'avenir.

  C'est cette mentalité à la fois traditionaliste et indépendante qui incita nombre d'esseliens à ne jamais placer l'Empire Galactique avant leur planète, quelles que soient les histoires ou la propagande qui leur furent servis et ce malgré les efforts du Moff Graffe et de la machine politique impériale. Bien qu'Esseles n'ait jamais été un monde sensible à la cause rebelle, sa population se révéla receler un bon nombre de sympathisants à la cause du mouvement fondé par Mon Mothma. Une des cellules rebelles les plus actives du noyau fut d'ailleurs basée à Calamar et les impériaux ne parvinrent jamais à la démanteler. La résistance esselienne agit surtout sur le plan médiatique et culturel , distribuant des pamphlets politiques sous le manteau, produisant des œuvres subtilement contestataires au nez et à la barbe des censeurs de l'Empire et ainsi de suite. A plusieurs reprises, des actes plus offensifs furent également réalisés.

  La résistance redoubla d'effort lorsque l'on apprit la fin de Palpatine à Endor. Les premiers morcellements de la structure de l'Empire ne firent que créer autant d'occasions pour les rebelles esseliens de démontrer la nocivité de l'Ordre Nouveau et lorsque la Nouvelle République entama sa campagne visant à récupérer le Noyau et Coruscant, rares étaient les esseliens à se sentir liés à la cause de l'Empire. Les forces impériales ne livrèrent d'ailleurs qu'une brève bataille spatiale dans la périphérie du système avant de battre en retraite.

  Satisfaits de leur rôle dans la libération de leur monde, les esseliens acceptèrent volontiers de rejoindre la Nouvelle République et décidèrent même de conserver le régime parlementaire mis en place par Palpatine. Plutôt que de tenter de ressusciter la gloire d'autrefois, les esseliens décidèrent sagement de donner plus de substance à leur nouveau régime et se tournèrent vers l'avenir avec confiance et courage.

  Durant les années qui suivirent, son infrastructure laissée quasiment intacte par les années de guerre civile fit d'Esseles un des principaux centres industriels des secteurs voisins.

Type : Planète
Terrain : Urbain, Océans
Température : Tempérée
Gravité : Standard
Atmosphère : Type I - Respirable
Hygrométrie : humide
Durée du Jour : 22 heures standard
Durée de l'Année : 405 jours
Population : 1.5 milliard
Races Intelligentes : Humains 86%, Herglic 8 %, Bothan 2 %, Autres 4%
Spatioports : Classe Impériale
Gouvernement : Démocratie Représentative
Niveau Technologique : Galactique
Principales Importations : Matières Premières, Denrées Alimentaires
Principales Exportations : Haute Technologie
Informations encyclopédiques
Esseles
Nom
Esseles
Type
Planète
Région
Système
Esseles
Terrain
Urbain, Océans
Habitants
Langues
Basic
Organisations liées
Natifs connus

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
16 628


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • WEG - Pirates & Privateers

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.