Felucia


Planète à la végétation luxuriante appartenant à la Guilde du Commerce

  Malgré le fait que Shu Mai soit née sur le monde natal des Gossams qu'est Castell, c'est sur le monde luxuriant de Felucia que la présidente de la Guilde du Commerce a établi sa résidence principale, le gigantesque complexe faisant office de bureau et de retraite pour la Gossam et étant situé aux abords de la cité de Kway Teow. Le monde de Felucia fut colonisé, à l'instar de Cato Neimoidia pour les Neimoidiens, par l'espèce des Gossams relativement tôt lorsque cette race débuta son programme d'exploration spatiale, même si les Gossams préférèrent par la suite concentrer leurs principales activités sur des mondes jugés plus lucratifs. Planète dotée d'un écosystème extraordinairement dense et coloré, Felucia ne peut pas pourtant se targuer du fait d'être une colonie au sens large du terme et à l'instar d'autres mondes colonisés par les Gossams.

  Il règne à la surface de cette planète exotique un climat pour le moins chaud et humide, et chaque parcelle de terrain est occupée par une faune et une flore aux proportions assez importantes, les plantes s'avérant particulièrement dangereuses. Contrairement à la majorité des écosystèmes forestiers, la flore de Felucia n'est pas constituée d'arbres mais de champignons géants, et ces derniers, bien qu'arborant des couleurs vives allant du vert au bleu turquoise et d'apparence inoffensive, n'hésitent pas à décharger un nuage de spores toxiques et des épines empoisonnées si l'on s'avise de les frôler d'un peu trop près. C'est pourquoi toutes les tentatives de mise en place d'un programme d'agriculture sur cette planète afin de dompter la flore se sont soldées par des échecs. Que cela soit les animaux, tels les chenilles terrestres feluciennes, ou les plantes, tous arborent une apparence partiellement ou complètement translucide. Jugée trop sauvage pour pouvoir y implanter des infrastructures coloniales assez efficaces pour être rentables, Felucia est cependant devenu un lieu de villégiature privilégié pour les riches citoyens.

  Pourtant, cet écosystème atypique n'empêcha pas l'implantation de tribus gossams, qui établirent de petites installations qui s'avérèrent cruciales pour la suite des évènements. Avec le matériel adéquat, les colons gossams réussirent à exploiter la croûte poreuse de Felucia et son réseau de voies d'eau souterraine, ainsi que l'eau présente en surface, et à canaliser le précieux liquide pour l'acheminer vers des zones clés de la planète afin de rendre ces dernières habitables en chassant les impuretés naturelles du terrain par des flux de brassage contrôlés. Pourtant, si cette première phase du processus de colonisation semblait se dérouler sans impair, les Gossams constatèrent que la planète ne pourrait jamais accueillir une colonie en perpétuel accroissement, les travaux d'aménagement du terrain revenant alors plus chers que ce que la colonie pourrait rapporter. Cependant, les infrastructures mises en place ne furent pas perdues pour autant, car régulièrement, des vagues de vaisseaux faisaient un passage régulier sur Felucia afin d'y déposer d'autres vagues de colons qui souhaitaient se retirer dans une retraite paisible, loin du travail de la Guilde du Commerce.

  C'est notamment grâce à ce regain démographique, et par conséquent économique, que des cités virent le jour sur Felucia, parmi lesquelles on peut trouver Kway Teow, Har Gau et Niango. Des années avant le début de la Guerre des Clones, consciente d'un marché potentiellement rentable sur ce monde, la Guilde du Commerce établit une base permanente sur Felucia tout en y instaurant un monopole commercial, écrasant par des offres publiques d'achats ou des chantages les petites entreprises et corporations locales. Cependant, de petits commerces réussirent plus ou moins à se développer dans de petites communes éparpillées autour des grandes agglomérations, ces mêmes regroupement communaux ayant été fondés par des unions d'organisateurs fugitifs et des travailleurs évadés. Ces personnes possédaient soit un commerce dans une des cités et firent faillite, soit ils travaillaient au service de la Guilde dans un état de semi-esclavage, ces deux catégories sociales espérant un avenir meilleur dans ces communes et loin de l'influence du cartel commercial.

Felucia


  Lorsque la Guerre des Clones débuta, Felucia, aussi incroyable que cela puisse paraître, fit partie des planètes cibles prioritaires pour la République Galactique. Cet état de fait avait pour cause la flore de Felucia, un centre médical de Niango produisant, à partir des champignons toxiques, des biomolécules réactives devant servir à la fabrication d'armes neurotoxiques pour la Confédération des Systèmes Indépendants. Par conséquent, une équipe de soldats clones ARC fut envoyée sur Felucia afin de détruire le complexe médical. La stratégie la plus raisonnable à adopter suite à la destruction du complexe médical aurait été de maintenir une force d'occupation sur ce monde afin de s'assurer que les Séparatistes ne produiraient plus d'atrocités dans ce genre. Mais la Guerre des Clones étant un conflit galactique, requérant un déploiement des forces républicaines sur toutes les zones stratégiques de la galaxie, cette option ne put être envisagée, et Felucia demeura un bastion de la Confédération et de la Guilde. Cependant, lors de cet affrontement initial avec la République, les cités de la Guilde ne furent pas épargnées, les dégâts comprenant des immeubles détruits, des approvisionnements en nourriture limités, ainsi qu'un sentiment de peur planant désormais au-dessus des citoyens de la planète.

  Dès lors, Shu Mai dut se remettre en cause, pensant que Felucia n'était plus désormais une retraite si paisible que cela. Mais l'entêtement de la Gossam était si grand qu'elle ne put se résoudre à abandonner Felucia sans en faire payer le prix fort à la République. Aussi, la présidente de la Guilde conçue un plan visant à se servir de toxines et du réseau de distribution de l'eau au cas où Felucia tomberait : ces toxines, extraites de la végétation de Felucia, furent raffinées et acheminées dans des stations de pompage secrètes afin d'être déversées, le moment venu, dans le réseau d'eau planétaire. Si ce plan était mis à exécution, les toxines, dont la puissance réactive était des plus fulgurantes, ne mettraient qu'un laps de temps assez court pour contaminer les cités de Felucia et leurs zones environnantes. Ainsi, si la République voulait cette planète, elle n'aurait droit qu'à un champ de mort et de désolation, et ses soldats paieraient un prix extrêmement lourd pour se l'approprier.

  Si Shu Mai semblait avoir mis au point un plan autant ingénieux que retors pour défaire ses adversaires sur ce monde luxuriant, elle ne put par contre rien faire pour empêcher Castell, sa planète natale, de tomber entre les mains de la République durant les Sièges de la Bordure Extérieure, si ce n'est rejoindre en vitesse sa retraite sur Felucia. En tant que leader séparatiste, Shu Mai, et par conséquent Felucia, se retrouvèrent dans la ligne de mire de la République, qui depuis quelques temps organisait de véritables chasses aux leaders confédérés afin de les capturer et mettre fin au conflit. Cependant, la présidente fut suivie dans sa fuite par les Jedi Barriss Offee et Zonder, qui se firent passer sur place pour des membres d'une organisation humanitaire venant en aide aux victimes défavorisées de la guerre. Malheureusement, les deux Jedi échouèrent à capturer Shu Mai et furent emprisonner dans les geôles de la Guilde dans un centre pénitencier hautement sécurisé de Nigkoe. Les deux infiltrateurs se retrouvant dès lors en grand danger, la République réassigna Aayla Secura, générale Jedi, et le 327ème Corps Stellaire de soldats clones mené par le commandant clone Bly afin de sauver Offee et Zonder sur Felucia.

  Les forces de Secura réussissant à forcer les défenses séparatistes avec l'aide du destroyer Venator Intrépide, la Twi'lek et Bly réussirent à libérer Barriss Offee et Zonder, mais n'arrêtèrent pas pour autant leurs recherches concernant la présidente gossam. Mais cette dernière réussit à quitter la planète, peu de temps avant que les Jedi n'apprennent sa fuite, continuant leur mission en dépit des rapports alarmants les informant que Coruscant subissait une attaque massive de la part de la Confédération. Mais Shu Mai n'était pas partie sans avoir exécuté son plan en libérant les toxines dans le réseau de distribution de l'eau, mais c'était sans compter sur les ressources de ses ennemis. La Jedi prodige Ekria, prodige de l'informatique, calcula que si les troupes républicaines prenaient pour cible les installations de pompage clés de Har Gau, Jiaozi et Niango, ils auraient une chance de stopper la diffusion des toxines. Ainsi, les Jedi se séparèrent en plusieurs colonnes de RT-TT et TO-TT évoluant à travers la végétation dense de Felucia pour atteindre les sites lourdement défendus. Alors qu'elle était en vue d'une des stations de pompage, Aayla vit ses troupes se retourner contre elle en la criblant de tirs de blasters, les clones obéissant à l'Ordre 66 lancé par Palpatine.

  Barriss Offee n'eut guère plus de chance et fut tuée sur ordre du lieutenant clone Galle par des tirs de blindés. Néanmoins, les Padawans Ekria, Zonder et Drake Lo'gaan réussirent à échapper à ce massacre initial de l'Ordre 66. Durant la période de la Guerre Civile Galactique, la planète Felucia fut occupée par les forces du gouvernement impérial. Et c'est à peu près à cette époque que Tyber Zann mena un contingent de ses mercenaires contre les forces impériales présentes sur ce monde.
Informations encyclopédiques

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
08/01/2015

Nombre de lectures
41 757


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Starwars.com - Databank
  • Empire at War : Forces of Corruption
  • Star Wars Episode III : La Revanche des Sith

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.