Narg


Narg était un monde à faible niveau technologique que l'Empire avait rapidement industrialisé.

  Narg paraissait être une planète normale où une grande diversité d'environnements était représentée, des calottes glacières aux déserts équatoriaux.                                  

1. Description [haut]



  Le Corps Impérial d'Exploration avait découvert la planète cinq ans avant la bataille de Yavin et décida de l'industrialiser afin de la dépouiller de ses richesses naturelles. À cette même époque, le Comité d'Analyse des Ressources du secteur Rayter décida que les habitants de Narg, qui évoluaient au sein d'une société agraire, n'étaient pas assez évolués pour mériter un statut équivalent à celui des autres populations du secteur. Il recommanda donc que la planète soit annexée comme protectorat provisoire, sous l'égide de la corporation industrielle TransGalMeg Industries.

  En contrepartie de l'encadrement de Narg et des dépenses administratives et financières afférentes, TransGalMeg obtint la maîtrise totale des ressources de la planète pour une durée de dix ans. La corporation était ainsi déterminée à dépouiller la planète au maximum avant que le contrat n'arrive à son terme.  

  L'industrie lourde, alimentée par le charbon qui était produit sur place, était centralisée dans les 4 principales villes de la planète, dans la zone tempérée Nord. La plupart des autochtones furent déplacés contre leur gré et leur terres confisquées. Les habitants de Narg étaient dépassés par la technologie qui les entourait. Ils suivaient les habitudes créées par les exigences et les bénéfices de la technologie, mais dans les moments de tension, ils pouvaient se précipiter au milieu de la circulation plutôt que d'embarquer dans un aérobus, ou éteignaient un feu avec de l'eau, au lieu de se servir d'un cylindre halogène.

  N'étant que très peu en contact avec des extraterrestres car, d'une part, peu d'espèces diversifiées évoluaient sur la planète et que, d'autre part, TransGalMeg n'en employait aucun, les habitants étaient d'un naturel xénophobe. Les territoires restaient indépendants, évoluaient encore sous la forme d'une économie agraire. Dans l'ensemble, cette population rurale, composée majoritairement de fermiers, rejetait la technologie et faisait semblant de croire que la vie moderne n'existait pas, même si tout autour d'eux ne cessait de leur rappeler.

2. Lieux principaux [haut]


A. Astroport public de Grig [haut]



  Narg possédait deux astroports : le premier, l'astroport corporatif TransGalMeg Industries, était interdit aux visiteurs, donc difficile d'accès. Le second, celui de Grig, était un site autrefois nacré de blanc mais aujourd'hui strié de noir et de gris à cause des dépôts de fumée de charbon. Les habitants de Narg veillaient à la qualité de leur hospitalité mais encadraient la venue des visiteurs, par des règles strictes.
Le hall de l'astroport était poussiéreux et faiblement éclairé. De larges portes en verre donnaient accès à la rue où circulaient un ensemble de véhicules hétéroclites.

B. Centre d'Information Culturelle (CIC) [haut]



  Le CIC permettait d'obtenir toutes les informations utiles à un séjour sur Narg et de réserver des places concernant les événements culturels à venir.

C. Boutique de souvenirs [haut]



  L'essentiel de ce qui était en vente dans le magasin était composé d'articles personnels au logo de TransGalMeg Industries. L'échoppe était tenue par Sodilayno Smath, un homme de petite taille à la peau foncée, portant une combinaison blanche et sale. Smath avait un comportement bruyant et brusque et gagnait sa vie en revendant des informations mais aussi en pratiquant le marché noir.

D. Rues principales [haut]



  L'astroport possédait deux rues principales : la rue de l'astroport et l'avenue centrale. En remontant l'avenue centrale, il était possible d'atteindre le centre administratif. Toutefois, traverser une rue de Narg, c'était un peu comme voler à reculons dans un champs d'astéroïdes. Les véhicules se déplaçaient dans des directions aléatoires et ne prêtaient aucune attention aux règles de circulation.

  Cependant, malgré son aspect chaotique, la circulation possédait une certaine logique. La plupart des appareils volaient à plus de 1,50 m du sol et étaient de fabrication locale, alimentés au charbon. Les ruraux utilisaient des charrettes tractées par de gros lézards pesants. À pied, il fallait plus d'une heure pour parcourir les dix kilomètres qui séparaient l'astroport du centre administratif. Les rues étaient bordées de petits commerces et de bureaux à l'aspect identique.

Narg


E. Le centre administratif [haut]



  Le centre administratif formait un cube de cent mètres de côté et comptait prés de trente étages. C'était le plus gros bâtiment de Grig. Une arche de pierre surmontait son accès principal et un flot continu d'ouvriers de TransGalMeg se déversait dans les deux sens par les portes du bâtiment. Ce dernier était encadré par l'hôpital et le centre de formation de Grig. Ils étaient également imposants mais plus étroits et plus sales. Ils étaient reliés au centre par des passerelles couvertes de cinq mètres de long.

  Il régnait une activité incessante au niveau de l'entrée principale. Des voies de service longeaient le bâtiment à l'est comme à l'ouest et chacune desservait deux entrées secondaires. À l'ouest, la porte la plus proche de la façade indiquée "Centre de Collecte des Services et de l'Hygiène". La deuxième entrée était composée d'un quai de chargement. Des ouvriers en tenue grise déchargeaient du matériel informatique et de stockage de données. À l'est, une porte ordinaire indiquée "Service de Maintenance".
Le mur nord faisait face à un parc luxuriant planté d'arbres d'origine locale et d'une herbe épaisse et jaune. Ce mur était plus une publicité géante qu'une parois de protection. La décoration intérieure associait du bois et des pierres originaires de Narg.

F. L'hôpital [haut]



  L'hôpital possédait une petite entrée ordinaire sur la façade sud et un important quai de chargement, au nord. Exclusivement réservée aux membres du personnel, seuls ceux qui étaient atteints par une maladie ou une blessure mortelle pouvaient y être également admis. L'intérieur de l'hôpital ressemblait à tous les centres médicaux impériaux. Tout y était blanc et argenté et les couloirs étaient longs et violemment éclairés.

G. Le centre de formation [haut]



  Le centre de formation du personnel de Grig possédait des portes à un seul battant sur les façades sud et nord. L'école comprenait vingt-cinq salles de classe par étages.

3. Forces de sécurité [haut]


A. Police de Grig [haut]



  La plupart des policiers de Grig furent recrutés au sein de la population locale et plus particulièrement parmi les forces de sécurité qui assuraient la surveillance des villages. Les devoirs de ces forces primitives étaient simples : elles arrêtaient les personnes impliquées dans divers crimes, les battaient avec leur gourdin et les enchaînaient à une barrière en attendant de les présenter devant un magistrat local.

  Les missions du nouveau département de police étaient plus aisées car la majorité des activités illégales tombaient sous l'autorité des gardes de TransGalMeg. Ses principales responsabilités étaient de s'assurer que les autochtones restent paisibles. Une de ses tâches consistait donc à saisir toutes les armes transposées par la population. Cela se caractérisait généralement par la confiscation des couteaux et des haches de fermiers mais aussi celles des visiteurs extérieurs.

  La plupart des gardiens de l'ordre étaient âgés, les cheveux grisonnants et possédaient une forte corpulence. Ils portaient des uniformes gris et des casques anti-émeutes ainsi que de petits blasters pour lesquels ils n'avaient suivi aucun entraînement ; aussi préféraient-ils se servir de leur matraque de bois dur.

B. Gardes de TransGalMeg Industries [haut]



  La sécurité dans le centre administratif était quelque peu laxiste. Cela s'expliquait par le fait que TransGalMeg n'avait eu aucun problème avec la population. L'apathie générale des autochtones avait été interprétée à tort comme une forme de soutien, de sorte que la corporation n'employait que des gens du cru. Ses membres étaient sous-entraînés car les besoins étaient réduits au minimum.

  Toutefois, faisant preuve d'enthousiasme, ils ouvraient assez facilement le feu, même sans une raison sérieuse. Mais bien qu'ils étaient de piètres tireurs, ils étaient expérimentés dans la lutte à mains nues.

4. Distraction [haut]



  À mi-parcours entre l'astroport et le centre administratif, se trouvait le Grill Entrée Libre, un bar/restaurant. Celui-ci ressemblait à tous les autres établissements similaires mais se distinguait par un écriteau inhabituel sur Narg. En effet, à l'entrée, il était écrit : "Nous servons les extraterrestres. Seul endroit sur la planète qui sert les non-humains".                                        


Actualités en relation

Star Wars VIII : Un nouveau spot dévoile un porg en bien mauvaise position !

Ah, les porgs ! Alors que personne n'a encore eu l'occasion de découvrir Les Derniers Jedi au cinéma, ces nouvelles petites créatures découvertes dans la bande-annonce principale semblent en tout cas d'ores-et-d...


[MAJ] Holonet : Et 8 de plus !

Maj du 15 Octobre Et non, Boba Heet n'en a pas fini avec son pack spécial JDR. Il faut dire qu'on vous avait promis un mois JDR, alors on s'y tient ! Voici donc 8 nouvelles fiches...





Vous avez apprécié cette information ? Partagez-là sur vos réseaux sociaux favoris !


Informations encyclopédiques
Narg
Nom
Narg
Type
Planète
Région
Secteur
Terrain
Agricole, minier
Langues

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
08/10/2017

Date de modification
08/10/2017

Nombre de lectures
1 244


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • WEG - The Abduction of Crying Dawn Singer

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.