Roon


Petite planète isolée dans le Voile des Sith, lieu de tous les trafics

  Petite planète très connue dans le milieu des pilotes de cargos, Roon est située au cœur d'une zone connue sous le nom de Cape des Sith, et principalement composée de gaz et de débris en tous genres, rendant la navigation extrêmement difficile dans tout le secteur. Utilisée principalement comme relais par les contrebandiers qui font le commerce d'épice en provenance de Ryloth, Roon est officiellement classifiée comme inaccessible en raison des dangers de la zone. On ne compte plus en effet les bâtiments de toutes tailles et toutes époques qui sont entrés dans la Cape des Sith pour n'en jamais ressortir ... Et bien que la plupart des contrebandiers et autres aventuriers de l'espace soient plus ou moins blasés et habitués à naviguer n'importe où, la seule mention de la zone dans une conversation donne des frissons à tous les capitaines de vaisseau un tant soit peu raisonnables...

  Comme on pourrait s'y attendre au vu de ses caractéristiques, Roon est une planète dotée d'une population faible, et surtout composée de descendants d'explorateurs de l'espace, d'aventuriers à la recherche de richesses, et plus largement de tous ceux qui ont, un jour, éprouvé le besoin de se tenir à l'écart des affaires galactiques.
  
  Autre contrainte locale, Roon n'opère une rotation sur son axe qu'une seule fois par année locale (l'équivalent de 414 jours standards), et par conséquent seule une face de la planète est dotée d'un climat relativement clément. La face cachée de Roon est, elle, plongée dans une obscurité absolue, seulement perturbée par l'éclat de la seule lune de la planète, par le passage annuel des comètes de l'Arc-en-Ciel, ou par les quelques étoiles qui parviennent à diffuser leur lumière au travers de la Cape des Sith de temps à autre.

  Pour couronner le tout, et corser encore un peu les choses, Roon est ceinturée par un anneau d'astéroïdes très mince mais aussi très dense, représentant un danger potentiel supplémentaire pour les vaisseaux qui tentent d'atterrir ou de décoller de la surface de la planète. Fort heureusement, la plupart des pilotes qui fréquentent la zone n'en sont pas à leur premier voyage sur place, et les accidents sont relativement rares. Quoi qu'il en soit, cette ceinture d'astéroïdes représente bel et bien le dernier obstacle pour ceux qui sont parvenus à franchir la zone sans encombres, et la destruction d'un appareil à cet endroit précis, juste avant l'atterrissage, est plus souvent source de plaisanteries que de compassion, au vu de l'ironie de la situation...

  La population animale de Roon - sauvage comme domestique - est à l'image des êtres pensants qui l'habitent : très diversifiée, et originaire des quatre coins de l'univers. Les banthas, kalaks, mogos et autres shamunaars, sans compter les ennuyeux mynocks ne sont que les exemples les plus connus d'animaux importés sur Roon en des temps aujourd'hui oubliés par quelques navigateurs, dont les descendants peuplent probablement toujours la planète. Selon les quelques études xénobiologiques menées sur place, aucune espèce animale importante répertoriée ne semble native de Roon.

  Si un monde tel que Roon, situé à un endroit si difficile d'accès, n'a pas sombré dans les oubliettes de l'histoire, c'est en raison d'un sol très riche à tous points de vue : bijoux de feu, épice locale, et surtout les fameuses "roonstones", constituent le poumon de l'économie de la planète et permettent à ses habitants - et aux exploitants étrangers - de vivre dans un relatif confort. Ainsi, malgré des difficultés importantes, Roon se présente comme un monde plutôt prospère, dans une zone pourtant hostile à la navigation et au commerce...


I. Histoire :

  Historiquement, Roon a longtemps été à l'écart des affaires galactiques, et pendant des siècles les seuls rapports officiels au sujet de cette planète se sont avérés dans le meilleur des cas fragmentaires, et dans le pire totalement inexacts. Quelques rapports, comme ceux répertoriés dans les Archives de la Flotte Marchande Baobab, sur Manda, contenaient des informations réelles sur la planète, tout en ignorant le plus important, à savoir une route de navigation pour s'y rendre !
  
  Les premiers habitants de Roon s'établirent sur la planète environ un millénaire avant la bataille de Yavin, et au fil des années un semblant de gouvernement unifié se forma. La planète entretint par la suite des relations commerciales avec diverses corporations indépendantes sous l'Ancienne République, mais de manière assez diffuse. Durant les premières années de l'Empire Galactique, une large part du système Roon demeurait toujours inexplorée, et la chute de la République n'y avait rien arrangé, puisque toutes les sociétés pro-républicaines avaient fait l'objet de nationalisation ou avaient été dissoutes par le nouveau régime de Palpatine.
  
  Ce n'est que peu de temps avant la bataille de Yavin que certains contacts entre l'Empire et Roon furent formés de manière plus officielle, à l'instigation de l'Amiral Screed, qui avait décidé de se rapprocher du Gouverneur Koong, alors en place sur Roon, pour localiser la source des fabuleuses et légendaires roonstones et ainsi s'enrichir.

  En raison de sa relative sécurité imposée par les difficultés de navigation, le système Roon fut utilisé par l'Alliance Rebelle comme base de repli occasionnelle, le temps de laisser la Marine Impériale se lasser de ces incessantes courses-poursuites dont la Guerre Civile fut parsemée. Il semblerait que deux cellules au moins aient été formées dans la zone pour contrer l'influence impériale, mais Roon était de toute façon peu impliquée dans le conflit, même après l'arrivée de l'Amiral Screed dans le secteur.
  
  En revanche, le système de Roon était depuis longtemps l'objet de toutes les convoitises pour les contrebandiers : après la création d'une route commerciale entre Manda et Roon par le célèbre marchand Mungo Baobab, cette dernière fut littéralement envahie par les contrebandiers twi'leks, jusqu'à passer sous l'influence des syndicats de Ryloth. Cette situation perdura jusqu'à l'arrivée des Hutts dans la zone, et la mise sous tutelle de toute la contrebande du secteur. Après la bataille d'Endor, divers groupes criminels tentèrent de s'emparer de la route qui était désormais connue sous le nom de "Corridor du Vent de la Mort", un nom donné par les Twi'leks en référence aux nombreuses pertes subies par tous ceux qui essayèrent, un jour, de se proclamer propriétaires du secteur. Aujourd'hui, le Vent de la Mort demeure une route dangereuse, que personne ne serait assez fou pour emprunter sans disposer d'un vaisseau lourdement armé.

  La route commerciale reliant Manda à Roon, en revanche, semble beaucoup plus calme, bien que les apparences soient parfois trompeuses : la navigation est toujours très dangereuses, et les pirates ne sont jamais bien loin. Le gouvernement et les corporations de Roon, s'ils ne peuvent pas grand-chose contre cette dernière menace, ont en revanche établi plusieurs stations-relais situées tout au long de la route, pour diriger les cargos dans leur approche et limiter les accidents. Cette politique commerciale a fortement amplifié le trafic dans le secteur et permit à Roon de prospérer. Le commerce de l'épice et des fameuses roonstones est très lucratif et réservé aux habitants de la planète, ce qui a évité la fuite des capitaux.

  La position géographique de Roon, au sein de la Cape des Sith, s'est finalement avérée être un formidable avantage lorsque la galaxie fut envahie par les Yuuzhan Vong. Dans leur assaut, les extragalactiques délaissèrent en effet Roon pour se concentrer sur d'autres objectifs. L'histoire ne dit pas si les Vong préfèrent éviter cette zone périlleuse ou s'ils ignorèrent jusqu'à l'existence de la planète, mais quoi qu'il en soit c'est bel et bien la Cape des Sith qui sauva la planète d'un assaut dévastateur...
  

II. Les habitants de Roon :

  La majorité des habitants de la planète est composée d'Humains, descendants pour la plupart d'explorateurs et de colons. D'autres espèces sont également représentées, comme les Duros, les Sullustains ou les Twi'leks. La plupart d'entre eux vivent du commerce avec la planète Manda ou de la contrebande, Roon étant la plaque tournante du trafic d'épice entre Ryloth et les autres grandes planètes de la zone contrôlée par les Hutts.
  
  Les habitants de Roon sont depuis toujours habitués à vivre dans des conditions très difficiles, et forment un mélange parfois surprenant entre modernisme et archaïsme. Il n'est pas rare de croiser un chariot en bois tiré par deux banthas, immédiatement suivi par le dernier modèle de landspeeder à la mode dans les Mondes du Noyau. La planète est en effet bien approvisionnée par les nombreux vaisseaux marchands et on peut y trouver la plupart des équipements modernes. Mais leur prix est tel que beaucoup d'habitants doivent se contenter du minimum et de moyens plus à leur portée.

  Dans leur immense majorité, les Rooniens ne se sont jamais sentis impliqués dans la vie galactique et ont toujours conduit leurs affaires de manière indépendante. Quelle que soit l'époque, les habitants de Roon se montrèrent toujours dociles, à la limite même passifs. Durant le régime impérial, le gouverneur Koong, apparemment soutenu par l'Amiral Screed et l'Empire, ne rencontra guère de résistance parmi son peuple, excepté toutefois dans la province de Umboo, qui tenta de résister à la tyrannie de Koong. C'est d'ailleurs les habitants de Umboo qui poussèrent à la création d'une démocratie représentative après la chute de Koong.


III. Lieux :

  La Citadelle de Tawntoom, ancien quartier général du Gouverneur Koong - aussi connue sous le nom de "Citadelle Glacée" - est une forteresse imprenable à l'aspect intimidant, construite dans un volcan éteint de la province de Tawntoon. Gardée par divers systèmes de sécurité et notamment par des disrupteurs moléculaires, pourtant illégaux sur les autres mondes de la galaxie, la base de Koong abritait sous le régime du dictateur sa résidence privée, son centre de commandement, ainsi qu'un vaste spatioport pouvant accueillir plusieurs cargos lourds en même temps. La base était de plus entourée par une formation glaciaire de toute beauté, dont Koon ignorait qu'elle recélait une importante source de roonstones.

  Quelques années avant Yavin, une rencontre eut lieu à la Citadelle entre le représentant de l'Empire, l'amiral Screed, et les deux principaux marchands du secteur : Koong et Mungo Baobab. Ces deux derniers étaient de farouches rivaux et se disputaient littéralement le contrôle de la planète. Quand l'amiral Screed dénonça un accord qui aurait permis à Koong de disposer d'une légion de stormtroopers et d'un Destroyer Stellaire, le dictateur devint comme fou. Bien qu'étant très affaibli par un germe infectieux nommé Rooz - dont il avait été victime par maladresse alors qu'il avait ordonné sa dispersion sur la province de Umboo - Koong laissa éclater sa rage et lança un tir de canon blaster lourds sur les roches environnantes, entraînant une avalanche dans la gueule du volcan. Bien que les Impériaux et le vaisseau de Baobab soient parvenus à échapper au désastre, la forteresse de Koong fut emprisonnée par les éboulements et toutes les voies d'accès furent bouchées. Le dictateur déchu fut abandonné dans sa forteresse ensevelie, où il mourut quelques temps plus tard des suites de sa maladie, dans l'indifférence générale et enterré sous des tonnes de roonstones.

  Grâce à l'activité volcanique importante de la province de Tawmtoom, il ne fallut que quelques mois pour que les tonnes de glace fondent et rendent à nouveau libre l'accès de la forteresse. Le bâtiment abrita alors le Conseil des Provinces Confédérées, qui réunissait des représentants de toutes les provinces de Roon. Tous les pièges posés par Koong avaient été auparavant détruits ou neutralisés par la nouvelle police de Umbool, qui ne trouva cependant aucune trace du bras droit de Koong, l'assassin Kobok nommé Gaff. Il est supposé que ce dernier parvint à échapper, d'une manière ou d'une autre, à l'avalanche qui bloqua l'accès de la forteresse, et à quitter Roon pour une destination inconnue.

  Les stations relais qui guident les vaisseaux marchands venant de Manda sont également des lieux importants de Roon, car elles permettent un trafic permanent dans le secteur et sont par conséquent la raison directe de l'expansion économique de la planète. Avant leur construction, la route commerciale n'était utilisable qu'une fois par an, quand les comètes Arc-en-Ciel passaient dans le secteur. Aujourd'hui, bien que la navigation soit toujours plus risquée qu'ailleurs, la route est bien plus sûre qu'avant et les accidents sont désormais assez rares.
  
  La Station Umboo est la première qui assiste les pilotes pour la navigation intra-système. A la différence des autres stations, qui sont complètement automatisées, la station Umboo est la seule à être dirigée manuellement. A l'heure actuelle, c'est un Humain très âge, nommé Noop, qui a la charge du trafic dans le secteur.
  
  Il arrive de temps à autres que les stations soient la cible de raids pirates, qui en prennent le contrôle pour rediriger les vaisseaux commerciaux dans une zone isolée, où ils seront attaqués puis pillés par des chasseurs placés à l'affût. De telles attaques sont de plus en plus rares, et les patrouilles de la Guilde Marchande de Roon veillent à la sécurité des installations de navigation, qui assurent seules le succès du commerce roonien.

  Le cimetière des banthas est un endroit bien connu des habitants de Roon. Situé aux limites de la province Umboo, ce lieu attire, pour une raison inconnue, les banthas qui sentent la mort approcher. Après un voyage qui peut durer des semaines, les animaux s'arrêtent au milieu des ossements et laissent alors la mort venir... Autrefois légendaire, le cimetière des banthas est en fait bien réel. Les quelques rares aventuriers qui racontent l'avoir découvert après des mois de recherche dans les régions obscures et dangereuses de la planète, mentionnent également la présence de nombreuses carcasses de vaisseaux, dont certaines remonteraient à plusieurs siècles. Il semblerait, selon les suppositions les moins farfelues, que cette région de Roon perturbe les systèmes de navigation des appareils en approche et entraîne des crashs à répétition. L'un de ces aventuriers rapporte même que l'un de ces vaisseaux est celui d'Ogger Baobab, qui aurait survécu ainsi dans les débris de son appareil pendant plus de soixante ans avant de mourir... de vieillesse.
  
  Quoi qu'il en soit, et malgré la rumeur, la zone est interdite de vol par le gouvernent depuis que sa dangerosité a été établie par des sources scientifiques sérieuses. Il est aujourd'hui tout simplement défendu de s'en approcher par quelque moyen aérien que ce soit...

Type : planète
Terrain : montagnes, plaines, océans
Climat : tempéré
Gravité : standard
Atmosphère : type I - respirable
Hygrométrie : saturée
Diamètre : 6093 kilomètres
Durée du jour : spécial
Durée de l'année : 414 jours standards
Population : 665 000
Races intelligentes : humains (55%), Twi'leks (12%), Duros (11%), Sullustains (7%), Koboks (3%), autres (12%)
Langues : Basic, Bocce, Duro
Spatioports :
Gouvernement : dictature (sous l'Empire), démocratie représentative (sous la Nouvelle République)
Niveau technologique :
Importations : technologie
Exportations : épice, bijoux
Informations encyclopédiques
Roon
Nom
Roon
Type
Planète
Région
Système
Roon
Terrain
Montagnes, forêts, rivières, lacs, cités
Habitants
Langues
Basic
Natifs connus

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
14 086


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources
  • Starwars.com - Databank
  • Wizards of the Coast
  • WOTC - Geonosis and the Outer Rim Worlds

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.