Sélonia


Monde du Système Corellien et planète d'origine des Séloniens

  Monde humide ayant presque autant de mers que de continents, Sélonia est une planète riche en minéraux. Ses innombrables galeries souterraines abritent environ 16 millions de Séloniens. Des centaines d'îles sont séparées par un nombre égal de petites mers, criques et détroits, ce qui rend la navigation à travers ces canaux naturels très difficile. On dit souvent que où qu'on se trouve sur un point émergé de Sélonia, on est au maximum à 150 kilomètres de l'eau, et que où qu'on se trouve en pleine mer, on est au maximum à 200 kilomètres de la plus proche côte.

  Dominée à ses latitudes septentrionales par les volcaniques Cloudland Peaks (Pics des Nuages), Sélonia est peu développée en surface, ce qui peut lui donner une apparence de planète quasiment inhabitée. Les Séloniens résident exclusivement dans leurs tanières souterraines. A quelques exceptions près, leur civilisation s'étend très peu aux mondes extérieurs. Les Séloniens possèdent une technologie avancée et quelques chantiers navals. Mais comme ils ne sont pas désireux de quitter leur planète, leurs vaisseaux spatiaux sont bien en-deçà des standards galactiques et n'ont qu'un intérêt très limité, d'autant plus qu'ils ne possèdent pas d'hyperpropulsion.


I. Histoire :

  La vraie origine de Sélonia est faiblement comprise. Durant l'Insurrection Corellienne, 14 ans après la Bataille d'Endor, on a découvert un immense répulseur planétaire enfoui sous la surface de la planète. Cet artefact fut utilisé il y a des milliers d'années par les Architectes - qui auraient pu être les Rakatas - afin de déplacer ce monde de son système d'origine à celui de Corellia. Les autres planètes de ce système sembleraient aussi y avoir été amenées de cette manière.

  Bien avant l'Insurrection Corellienne, l'histoire de Sélonia se limitait à une relative isolation. Des trois espèces intelligentes du système, les Séloniens sont les plus reclus et ne se sont jamais intéressés de près ou de loin à leurs voisins humains et Dralls. A l'exception d'aventuriers en route pour les Cloudland Peaks, la planète est rarement visitée. Même les autres habitants de ce système solaire en savent très peu sur ce monde et ses occupants. Ceci dit, les Séloniens entretiennent une poignée de bâtiments construits pour des standards humains ou autres non-séloniens.

Sélonia  
Image : Vue sur une tanière sélonienne.


  Alors qu'un petit nombre de Séloniens s'est mêlé aux affaires politiques du système de Corellia et à de plus importantes affaires galactiques, la plupart d'entre eux se contente de rester dans leurs tanières et villes souterraines. Les contacts limités que les Séloniens ont eu avec le reste de la galaxie restent pauvres. Il y a quelques siècles, Sélonia a agit de concert avec Drall et Corellia pour subjuguer Talus et Tralus. La victoire finale des Mondes Jumeaux donna une autre raison aux Séloniens d'éviter de se mêler et d'interférer avec les affaires extérieures à leur monde. Les Séloniens sont également peu enclins à ce que les étrangers viennent se mêler des leurs.

  Sélonia a joué un rôle clé dans l'Insurrection Corellienne, car son répulseur planétaire fut le premier découvert dans ce système solaire. La lutte entre deux factions séloniennes - les Républicistes et les Absolutistes - a failli dégénérer en guerre civile. Les Républicistes, dont le fer de lance était la tanière Hunchuzuc sur Corellia, souhaitaient remettre le répulseur de Sélonia à la Nouvelle République. En retour, ils voulaient la garantie de la souveraineté de Sélonia dans la Nouvelle République et le gouvernement du secteur corellien. Les Absolutistes voyaient en les capacités destructrices du répulseur un moyen bien plus efficace d'assurer l'indépendance totale des Séloniens.

  Les Absolutistes furent plus tard diffâmés à cause de leur complicité avec la Triade Sacorrienne, les trois dirigeants de Sacorria, qui comprenait un Sélonien paria. Leur association poussée avec ceux qui utilisaient le mensonge et la tromperie - conduite inacceptable pour les Séloniens - condamna pour de bon les Absolutistes, et les Républicistes remportèrent la lutte de pouvoir. Les Républicistes savaient que la paix avec les Séloniens saccoriens prendrait du temps à se mettre en place, mais comme le dit le vieil adage Sélonien : "L'accord nous le faisons tout de suite. L'inévitable peut prendre un peu plus de temps."


II. Habitants :

  Honneur, intérêt général et tanière sont les trois principes de base de la vie d'un Sélonien. Leur structure sociale et familiale est ancrée autour de la tanière, un groupe relié génétiquement qui consiste en une femelle fertile, quelques mâles fertiles et une centaine de femelles stériles. Les femelles stériles, ayant le même père, sont toutes identiques génétiquement et appartiennent à la même portée.

  Descendants de féroces prédateurs côtiers, les Séloniens sont sans équivoque l'une des espèces indigènes les plus isolationnistes qui soient dans les Mondes du Noyau. D'une taille allant d'1, 80 à 2, 20 mètres - les femelles stériles étant les plus grandes et les plus fortes -, ils sont violents au combat, avec des crocs pointus comme des couteaux, des griffes rétractables redoutables et une queue puissante.

  La plupart des Séloniens souffrent plus ou moins d'agoraphobie - la peur des espaces ouverts. Les Séloniens passent leur vie entière sous la surface de la planète. Quelques Séloniens sont chargés de s'occuper des interactions avec les autres espèces. Ils sont entraînés à parler et lire le Basic, et ont appris les complexités des cultures humaines et non-humaines.

  Le déshonneur et la tromperie sont des crimes impardonnables dans le fondement de la société Sélonienne. Les Séloniens sont farouchement et implacablement honnêtes. Ils ont souvent été comparés aux Wookies en terme de confiance. Même les Séloniens qui ont été exilés ou qui vivent loin du Secteur Corellien adhèrent aux codes d'honneur, à très peu d'exception près. En fait, on a quasiment jamais entendu parler d'un Sélonien déshonorable, bien que des tanières parias - mais pas forcément déshonorées - existent.

  Un petit nombre de Séloniens sur les autres mondes du Secteur Corellien et dans le reste de la galaxie se sont bien adaptés à la culture galactique courante. Ils possèdent d'ailleurs des émissaires chez les autres cultures. La plus grande partie de cette population est centrée autour des régions principales de Corellia, où les Séloniens entretiennent d'anciens réseaux de tunnels s'étendant sur des milliers de kilomètres sous la capitale. Bien qu'ils demeurent loin de leurs tanières natales, leurs codes d'honnêteté et d'intérêt général n'en sont pas altérés. L'enclave sélonienne composée uniquement de femelles situées à Bela Vistal sur Corellia, où l'Insurrection Corellienne débuta pour de bon, est un bon exemple de Séloniens se débrouillant dans la société galactique.

  Une poignée de tanières séloniennes se situe sur Talus et Tralus. Parias chez leur propre espèce, ils sont ici des citoyens à part entière des Mondes Jumeaux. Ils ne reconnaissent pas la Tanière-mère de Sélonia comme ayant de l'autorité sur leur société et statut. Des parias habitent également sur Sacorria.

Sélonia

Image : Luke Skywalker, R2-D2, Wedge Antilles et quelques pilotes de l'Escadron Rogue tombent sur une tanière sélonienne sous la surface de Tralus, peu de temps après la Bataille d'Endor.



III. Lieux :

Cloudland Peaks (les Pics des Nuages) :
  Un groupe de cinq îles volcaniques situé dans les latitudes les plus au nord de la planète. Les Cloudland Peaks sont une série de très hautes montagnes s'élevant jusqu'à la partie supérieure de l'atmosphère de la planète. Suivant la façon de voir, elles représentent soit un grand danger, soit une aventure de l'extrême. Les nuages enveloppent les plus hautes élévations des Cloudland Peaks d'un linceul de brume, où la température varie à peu près entre -10°C le jour et -45°C la nuit.

Shevo Banks (Les Berges de Shevo) :
  Des pentes exposées de pierre adoucies par des siècles d'érosion due à l'eau, les Shevo Banks sont une attraction populaire pour les Séloniens, qui utilisent ces formations comme toboggan. Les Berges sont situées sous une série d'anciennes caves marines, aujourd'hui à sec grâce à l'activité tectonique de la planète. Les Shevo Banks sont toujours envahies par des Séloniens adolescents en sortie.


Type : planète
Climat : tempéré
Terrain : océans, îles
Atmosphère : type 1 - respirable
Gravité : standard
Diamètre : 14 033 kilomètres
Durée d'une journée : 26 heures standards
Durée d'une année : 355 jours standards
Espèces intelligentes : Séloniens (99%), autres (1%)
Langues : Sélonien, Basic
Population : 16 millions
Gouvernement : tanières séloniennes
Exportations : nourriture, minéraux
Importations : haute technologie

Données astrographiques :
Système/Etoile : Corellien/Corell.
  - Corellia : planète habitable, pas de lune.
  - Drall : planète habitable, pas de lune.
  - Talus : planète habitable, pas de lune.
  - Tralus : planète, habitable, pas de lune.
  - Centerpoint : station artificielle, pas de lune.
  - Sélonia : planète habitable, pas de lune.
  - Crollia : désert rocheux aride, pas de lune.
  - Soronia : désert rocheux glacé, pas de lune.
Informations encyclopédiques
Sélonia
Nom
Sélonia
Type
Planète
Région
Système
Corellien
Terrain
Océans, îles
Habitants
Langues
Sélonien, Basic
Natifs connus

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
15/09/2014

Nombre de lectures
11 415


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.