Socorro


Socorro était une planète à la surface aride et hostile, dans la Bordure Extérieure.

Continuité : Legends


  Le système de la géante rouge Sokor compte un champ d'astéroïdes et deux planètes qui sont respectivement Neftali (un monde gelé à peine habitable) et Socorro. L'étoile Sokor est connue depuis longtemps des navigateurs spatiaux car dans son secteur de la Bordure Extérieure elle représente un bon point de repère pour les calculs hyperspatiaux.

  En Vieux Corellien, Socorro signifie littéralement "terre brûlée" et il suffit de voir les volcans, les collines calcinées et les déserts de sable noir de la petite planète pour trouver l'appellation parfaitement appropriée. Les trois quarts de la surface de Socorro forment les Désolations Doaba mais la vie y est possible et en vérité elle peut même s'y avérer florissante bien que dangereuse.
  
  Dans les Désolations, les tempêtes de sable sont fréquentes de même que les nuages de cendres volcaniques encore chaudes et même au niveau des pôles la température avoisine souvent les 40°C. Mais les roches poreuses de Socorro retiennent également la majeure partie de l'humidité atmosphérique et il existe en fait de véritables réservoirs naturels d'eau juste sous la surface de la planète. C'est grâce à cela que diverses espèces végétales comme la Zsajhira ont pu se développer et permettre la survie de tout un cycle écologique. La présence de nombreuses cendres volcaniques dans les couches supérieures de l'atmosphère permet aussi d'accroître la condensation de l'humidité atmosphérique au point qu'une ou deux fois par décennie toute la planète est victime de pluies très conséquentes qui rendent mortellement dangereux les sables gorgés d'eau pendant plusieurs jours.
  
  La principale cité de Socorro est Vakiyya, dont la population avoisine les 70.000 habitants, sans compter tous ceux qui transitent par le spatioport voisin de Soco-Jarel. La seule autre ville d'importance est Cjaaslysce'l, surnommée "la Cité Interdite" car les étrangers y sont généralement mal accueillis par la petite population qui avoisine les 5.000 habitants. Plus des 9/10e des habitants de Socorro vivent soit dans des villages parmi les collines les plus sûres, soit parmi la multitude de petits groupes affiliés aux six grandes tribus nomades qui règnent sur le désert.
  
  Trois mille ans avant la fin de l'Ancienne République, des navires venus du Secteur Corellien allèrent bien au delà des limites de l'espace connu à l'époque et découvrirent l'étoile Sokor ainsi que ses deux planètes. Les descendants des colons de Socorro adoptèrent un style de vie très primitif et demeurèrent tranquillement dans le désert pendant des siècles avant que l'on redécouvre leur monde. Ce sont d'autres corelliens, des contrebandiers, qui prirent contact avec leurs cousins du désert et rapidement les deux groupes réalisèrent que leurs racines communes allaient les rapprocher. Les contrebandiers s'installèrent sur les sites des actuelles cités et adoptèrent rapidement une bonne partie des nombreuses règles morales et spirituelles des Socorrans nomades. De leur côté, ceux-ci restèrent en majorité à l'écart des affaires des autres mondes mais conclurent des accords entre eux et avec les nouveaux venus pour gouverner la planète. Les deux cultures demeurent distinctes l'une de l'autre mais en même temps totalement interconnectées. Le plus bel exemple de cette relation symbiotique est l'organisation appelée Bha'lir Noir.
  
  Ce groupe qui rassemble les contrebandiers de Socorro et ceux de plusieurs dizaines d'autres systèmes est basé sur la planète aux sables noirs et possède de nombreuses traditions inspirées de l'éthique et de la morale des nomades du désert. De la même manière que les contrebandiers protègent leurs cousins des sables contre les esclavagistes et les influences extérieures néfastes, ceux-ci ont enseigné à leurs parents venus des étoiles les principes de solidarité et de respect sans lesquels on ne peut espérer survivre. Des dizaines de générations plus tard, cette relation de réciprocité à donné naissance à un monde où le crime et la vertu cohabitent harmonieusement.

  Sur un plan économique ou politique officiel, Socorro n'a absolument aucune importance. Les baies noires de Zsajhira permettent de créer diverses denrées alimentaires exotiques parmi lesquelles l'alcool baptisé Raava. Les ressources minérales de Socorro sont négligeables et elle n'a rien d'autre à offrir. A l'exception de ses habitants et de leurs aptitudes.

  Soco-Jarel est un spatioport officiellement classé comme Standard mais qui pourrait en fait rivaliser avec des ports beaucoup plus importants. On y trouve à peu près tout ce qui peut intéresser les pilotes de cargo en général - et ceux qui font de la contrebande en particulier. Socorro est un peu comme une grande famille et toutes les petites entreprises et particuliers qui participent à son économie forment collectivement un ensemble de talent, d'intelligence et d'ingéniosité rarement égalé dans la galaxie. Des pots de vins fréquents et le peu d'intérêt que possède réellement la planète ont su garantir un minimum d'interférence de la part des autorités sectorielles et même durant le règne de Palpatine il n'y eut jamais de garnison permanente sur la planète des sables noirs.
  
  De même, l'éthique héritée des nomades rend les socorrans totalement hostiles envers esclavagistes et chasseurs de primes. Ceux qui sont connus pour exercer ces professions feraient bien de ne jamais poser un pied sur Socorro ou de se préparer à de gros ennuis et même les célébrités comme Boba Fett ou IG-88 ne se rendent sur la petite planète désertique qu'avec un maximum de précautions et y restent aussi peu longtemps que possible.
  
  Cela ne veut pas dire que Socorro soit un paradis pour les hors-la-loi. Tout d'abord, si les nomades tolèrent les étrangers dans les cités, ils n'acceptent pas qu'on se promène dans leur désert sans permission. La communauté de contrebandiers, spationautes, commerçants, techniciens et intermédiaires qui réside dans les villes de Socorro n'apprécie pas les arrivistes qui débarquent et veulent s'imposer. Enfin et surtout, il faut compter avec le Bha'lir Noir.
L'organisation possède son éthique et a l'habitude que sur Socorro les choses se fassent à sa manière. Comme cela correspond grosso modo aux intérets des nomades et des habitants des villes, ceux-ci soutiennent l'organisation au moins passivement. Toute offense, tout mensonge, toute tromperie envers un socorran nomade ou citadin doit faire l'objet d'une juste rétribution. Les nomades croient en cela. Les citadins croient en cela. Le Bha'lir Noir veille à ce que personne n'oublie ce fait. Sur Socorro, la communauté ne tient pas parce que tout le monde a peur mais par le respect que chacun attend des autres et qu'ils sont en droit d'attendre de lui. Tout socorran qui manque à ces règles doit être prêt à en assumer les conséquences. La planète aux sables noirs est un monde qui abrite son content d'opportunistes, de cyniques, de fourbes et de lâches mais même eux savent que l'ensemble des êtres intelligents de la galaxie peuvent se diviser en deux catégories : ceux qui sont les bienvenus sur Socorro et les autres... et rares sont ceux qui souhaiteraient rejoindre la deuxième catégorie.

  Note : l'image de Socorro n'est pas officielle. Son but est purement illustratif.

Type : Planète
Terrain : Déserts, collines, volcans
Température : Chaude
Gravité : Standard
Atmosphère : Type 1 - Respirable
Hygrométrie : Aride
Durée du Jour : 20 heures standard
Durée de l'Année : 316 jours
Population :30 millions (estimatif)
Races Intelligentes : Humains 90 %, Autres
Spatioports : 1 classe Standard
Gouvernement : Conseil tribal (crime organisé)
Niveau Technologique : Galactique/Primitif
Principales Importations : Nourriture, métaux, haute technologie (généralement illégale)
Principales Exportations : Alcool Raava, baies Zsajhira
Informations encyclopédiques
Socorro
Nom
Socorro
Nom original
Socorro
Type
Planète
Région
Secteur
Système
Terrain
Déserts, collines, volcans
Habitants
Langues
Basic
Lieux

Informations administratives
Auteur principal

Date de création
avant 2006

Date de modification
09/10/2019

Nombre de lectures
11 410


Note de la fiche
Cette fiche n'a encore recueilli aucune note.

Noter cette fiche.

Sources

Langue française
La fiche a été validée par nos correcteurs.

Espace publicitaire

Continuité Star Wars et ligne éditoriale HoloNet

Il existe dans Star Wars plusieurs continuités indépendantes les unes des autres, impliquant des histoires parallèles pour certains personnages, ou autres éléments (époques, planètes, vaisseaux, etc.).

Star Wars HoloNet distingue quatre types de continuités : Legends, Canon, The Star Wars, et les informations hors Continuité.

Cliquez ici pour consulter notre article détaillé sur les continuités et notre manière de les appréhender sur l'encyclopédie.